Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -20%
20% de réduction sur IROBOT Aspirateur ROOMBA ...
Voir le deal
199.99 €

 

 Peteris Vasks (1946)

Aller en bas 
AuteurMessage
Cello
Chtchello
Cello

Nombre de messages : 5726
Date d'inscription : 03/01/2007

Peteris Vasks (1946) Empty
MessageSujet: Peteris Vasks (1946)   Peteris Vasks (1946) EmptyJeu 4 Juin 2009 - 13:26

Puisque David m'y invite...

Biographie expéditive

Compositeur letton (on en parle un peu ici https://classik.forumactif.com/general-f1/les-compositeurs-lettons-t690.htm). Il a une formation de contrebassiste - on trouve d'ailleurs plusieurs pièces pour cet instrument dans son catalogue. Son compatriote Gidon Kremer a contribué a le faire connaître au plan international.

Quelques oeuvres

Cantabile pour orchestre à cordes (1979)
Musica Dolorosa pour cordes (1983)
Concerto pour cor anglais (1989)
Symphonie pour cordes "Voices" (1991)
Concerto pour violoncelle (1994)
Concerto pour violon "Tala Gaisma" (1997)


Beaucoup d'oeuvres chorales et d'autres symphonies aussi.

Et ça ressemble à quoi?

Et bien, je connais encore fort peu. Je n'ai écouté que les deux oeuvres les plus anciennes de la liste ci-dessus. Et ça ne m'a pas très emballé. On est dans cette esthétique nordique éthérée et lumineuse, "je contemple les forêts sans fin et les lacs immobiles", très facile d'accès qui me séduit beaucoup (Rautavaara) ou me barbe royalement (Pärt). Pour l'instant, ça penche plus vers le deuxième versant.

Pourquoi ouvrir un sujet sur lui alors? Et bien parce que j'ai aussi entendu en partie son concerto pour violoncelle et que ça m'a l'air d'une autre trempe. Bon, ça reste très accessible et comparable dans l'esprit mais il y a quelque chose qui me semble plus intéressant. Le langage se fait notamment plus nerveux à l'occasion, évoquant un peu Chostakovitch ou le Penderecki deuxième période. On a toujours ce beau sens de la mélodie que l'on trouvait déjà dans les oeuvres précédentes mais ça chante plus que cela ne plane si j'ose dire. Peut-être que cette meilleure impression est dûe à la présence d'autres instruments (Cantabile et Musica Dolorosa sont toutes deux pour cordes) qui apportent des textures plus subtiles et variées. Peut-être est-ce aussi dû au fait que c'est une oeuvre plus tardive où le métier de Vasks s'est affirmé, où il a trouvé sa voix. C'est plus nourrissant en tout cas.

Sinon, David semble goûter sa musique chorale. Et son concerto pour violon a aussi reçu de bonnes critiques sur ce forum même il n'y a pas si longtemps.


Dernière édition par Cello le Jeu 4 Juin 2009 - 15:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89370
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Peteris Vasks (1946) Empty
MessageSujet: Re: Peteris Vasks (1946)   Peteris Vasks (1946) EmptyJeu 4 Juin 2009 - 15:26

Merci Cello. Very Happy

Pour la peine, un sourire tiré de la mine réjouie de Peteris :

Peteris Vasks (1946) P.Vasks

Oui, sa musique a cappella est fabuleuse, elle utilise toutes les ressources imaginables de la voix parlée, mais sans ostentation, pour un résultat très harmonieux (parce que Vasks, c'est bien modal et même tonal).

Son oeuvre instrumentale, j'apprécie beaucoup moins. Tout ce que j'ai entendu en quatuor m'a paru terriblement fade - même pas conventionnel, juste assez pauvre.

Pour le concerto pour violon, j'avais exprimé un avis partagé. Des beautés dans les moments les plus lents, mais aussi beaucoup de tunnels.

--

Il y a des aspects fokloriques dans sa musique, comme très souvent dans la musique lettonne, mais en réalité c'est très intégré à un langage tout à fait vingtième, quoique assez peu dissonant.

On n'est pas dans les transcriptions de Tormis (qui doivent se trouver beaucoup plus facilement) ni dans le postromantisme naïf de Čiurlionis, pour essayer de situer.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Cello
Chtchello
Cello

Nombre de messages : 5726
Date d'inscription : 03/01/2007

Peteris Vasks (1946) Empty
MessageSujet: Re: Peteris Vasks (1946)   Peteris Vasks (1946) EmptyJeu 4 Juin 2009 - 15:45

DavidLeMarrec a écrit:
Merci Cello. Very Happy

Pour la peine, un sourire tiré de la mine réjouie de Peteris :

Peteris Vasks (1946) P.Vasks


On dirait en effet que ça lui coûte de sourire...

DavidLeMarrec a écrit:
Oui, sa musique a cappella est fabuleuse, elle utilise toutes les ressources imaginables de la voix parlée, mais sans ostentation, pour un résultat très harmonieux (parce que Vasks, c'est bien modal et même tonal).

C'est ça que je cherchais à vrai dire mais musicme ne propose que de l'instrumental.

DavidLeMarrec a écrit:
On n'est pas dans les transcriptions de Tormis (qui doivent se trouver beaucoup plus facilement) ni dans le postromantisme naïf de Čiurlionis, pour essayer de situer.

C'est vrai qu'on y voit tout de suite plus clair Mr.Red .
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89370
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Peteris Vasks (1946) Empty
MessageSujet: Re: Peteris Vasks (1946)   Peteris Vasks (1946) EmptyJeu 4 Juin 2009 - 16:16

Cello a écrit:
On dirait en effet que ça lui coûte de sourire...
Peut-être bien, mais cette mine espiègle est assez réjouissante, on dirait un farfadet local.

Citation :
C'est ça que je cherchais à vrai dire mais musicme ne propose que de l'instrumental.
Je ne suis même pas sûr que ça ait été publié un jour ; j'ai eu la chance immense de les entendre à l'occasion d'un concert pour célébrer l'année lettonne en France (tandis que les Bordelais étaient à un très original concert Mahler Laughing ).

Citation :
DavidLeMarrec a écrit:
On n'est pas dans les transcriptions de Tormis (qui doivent se trouver beaucoup plus facilement) ni dans le postromantisme naïf de Čiurlionis, pour essayer de situer.

C'est vrai qu'on y voit tout de suite plus clair Mr.Red .
Oui, d'accord.

Mais ils sont un peu plus célèbres que Vasks, il me semble. Surtout Tormis, qui se trouve en CD, un peu la carte de visite semi-folklorique (alors que Vasks est le compositeur emblématique, disons).

Pour Čiurlionis, il n'est pas tout à fait inconnu, il a même eu une rétrospective parisienne (comme peintre) il y a assez peu de temps. Lui, c'est plutôt l'Ancêtre glorieux, le Glinka local.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
nugava
Mélomaniaque
nugava

Nombre de messages : 1528
Age : 34
Date d'inscription : 09/12/2007

Peteris Vasks (1946) Empty
MessageSujet: Re: Peteris Vasks (1946)   Peteris Vasks (1946) EmptyJeu 4 Juin 2009 - 20:23

Je suis toujours aussi enthousiaste à propos de Tala Gaisma (voire mes commentaires dans le topic sur les concertos pour violon)...

Je ne sens pas de tunnels pour ma part... je trouve au contraire cette œuvre très contrastée... Des moments éthérés alternent avec des passages sombres, dramatiques, des cadences alla Chosta, et un climax sous forme de musique aléatoire formidable...
Revenir en haut Aller en bas
Jaky
Mélomane chevronné
Jaky

Nombre de messages : 9422
Age : 60
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

Peteris Vasks (1946) Empty
MessageSujet: Re: Peteris Vasks (1946)   Peteris Vasks (1946) EmptyJeu 4 Juin 2009 - 21:33

J'ai écouté ce concerto pour violon il y a quelque temps et comme David j'ai trouvé quelques tunnels, j'ai j'ai été plus réceptif aux moments "apaisés" du concerto.
Avec une forme plus ramassée il aurait plus d'impact (amha).
Revenir en haut Aller en bas
Octavian
Glasse les fraises
Octavian

Nombre de messages : 7333
Age : 36
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

Peteris Vasks (1946) Empty
MessageSujet: Re: Peteris Vasks (1946)   Peteris Vasks (1946) EmptyJeu 4 Juin 2009 - 21:52

Peteris Vasks (1946) 41M7GeUv5GL

J'ai écouté il y a plusieurs mois maintenant un CD de compositions pour orgue et ça ne m'a franchement pas donné envie d'aller plus loin. Je ne saurai trop vous en parler tellement ça m'a laissé peu de souvenir... si ce n'est que cela même confirme l'impression d'insipidité que j'ai ressentie sur le moment. Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Cello
Chtchello
Cello

Nombre de messages : 5726
Date d'inscription : 03/01/2007

Peteris Vasks (1946) Empty
MessageSujet: Re: Peteris Vasks (1946)   Peteris Vasks (1946) EmptyVen 5 Juin 2009 - 9:24

J'écouterai les concertos et verrai ce que ça donne.

A défaut d'être purement a cappella, ce disque propose une pièce de Vasks pour choeur et cordes avec du Rautavaara et du Tormis justement.

Peteris Vasks (1946) 41E1EK0Y1VL
Revenir en haut Aller en bas
vinclec
Mélomaniaque
vinclec

Nombre de messages : 628
Age : 38
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 14/10/2012

Peteris Vasks (1946) Empty
MessageSujet: Peteris Vasks (1946... ) : les symphonies    Peteris Vasks (1946) EmptyLun 18 Fév 2013 - 20:32

Si vous ne connaissez rien du style de Peteris Vasks, compositeur letton dont on a très très brièvement parlé dans son fil "général" (6 messages seulement), ou dans le fil "vos concertos pour violons préférés", alors le début de la première symphonie, Voices (en français : « Voix »), pourrait vous captiver, surtout si vous pensez que « contemporain = inaudible ». Je précise que j'adore le contemporain réputé « inaudible », celui qui explore les abimes conceptuels et sonores de la Création, mais que j'aime tout autant cette « simplicité » extraordinairement touchante et accessible caractéristique de nombreux compositeurs contemporains, à l'instar d'un Gorecki ou d'un Vasks.

Quel dommage que ses symphonies ne soient pas mieux connues, voici un petit tableau comparatif pour essayer d'y remédier !

Peteris Vasks (1946) Vasks_11
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 10943
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Peteris Vasks (1946) Empty
MessageSujet: Re: Peteris Vasks (1946)   Peteris Vasks (1946) EmptySam 2 Juin 2018 - 22:12

Peteris Vasks (1946) Vasks_10
Three Poems by Czeslaw Milosz (1994)
Kaspars Putniņš / Chœur de la Radio de Lettonie
Riga, V.2000
BIS


À rebours de tout ce que j’avais entendu ici de Vasks (des quatuors et un concerto pour violon), qui était totalement néo, très lisse et pas tellement intéressant, une œuvre passionnante et très belle: beaucoup de contrastes à la fois dans le langage, très mêlé (on a l’impression de passer sans arrêt de procédés médiévaux ou renaissants à quelque chose de très moderne, qui lorgne vers Ligeti ou Messiaen), et dans les textures (une extraordinaire richesse dans le travail des modes d’émission) - et une tension constante. Très dense et très beau; sans doute une des plus belles œuvres contemporaines pour chœur.

Je vais continuer ce disque: si tout le Vasks choral est de ce niveau...  bounce
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89370
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Peteris Vasks (1946) Empty
MessageSujet: Re: Peteris Vasks (1946)   Peteris Vasks (1946) EmptySam 2 Juin 2018 - 22:40

Clairement le sommet de toute sa production pour pour moi.

Figure-toi que j'ai découvert Vasks, il y a 12 ou 13 ans, en concert : ces pièces jouées par le Chœur de Chambre de la Radio de Riga (9 membres, et où les sopranes chantent en voix naturelles très pure, de « verre »).

Je te laisse apprécier ma stupéfaction (d'autant que je n'avais jamais entendu de chœur contemporain en salle), ce jeu de références et d'émission, mais pas purement décoratif, au service d'une évocation du texte.

Depuis, je me suis effectivement résigné à ne pas vraiment aimer Vasks, symphonies, quatuors… même les autres œuvres chorales, qui sont très bien, ne sont pas tout à fait de la même trempe.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé




Peteris Vasks (1946) Empty
MessageSujet: Re: Peteris Vasks (1946)   Peteris Vasks (1946) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Peteris Vasks (1946)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: