Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le deal à ne pas rater :
Chargeur sans fil – Samsung EP-P1100 Intérieur Noir
0,54 €
Voir le deal

 

 Olivier Greif (1950-2000)

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Ophanin
Fer galant
Ophanin

Nombre de messages : 4576
Age : 32
Date d'inscription : 13/12/2008

Olivier Greif (1950-2000) Empty
MessageSujet: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) EmptySam 19 Sep 2009 - 15:11

Je recopie-là la notice de Radio-France :

Citation :
Olivier GREIF est né en 1950 à Paris. Après avoir poursuivi ses études musicales (piano et écriture) au conservatoire de cette ville, il est l’élève de Luciano Berio à la Juillard School de New York, puis son assistant dans le cadre de l’Opéra de Santa Fé (1970). Depuis lors, il mène une double carrière de compositeur et de pianiste qui le conduit aux quatre coins du monde.
En 1977 et en 1996, ce compositeur-pianiste reçoit les prix Nicolo et Chartier de composition musicale, décernés par l’Institut de France. Ses œuvres – dans lesquelles on note une prédilection pour la voix – sont jouées aux États-Unis, au Japon, en Allemagne, en Pologne, en Finlande et en France. Elles font l’objet de commandes de l’Opéra de Paris, du Festival d’Automne, de Radio France, de la Radio Suisse-Romande, du Conservatoire de Paris, de Musique Nouvelle en Liberté ou encore de l’Ensemble Musique Oblique.
Parmi ses œuvres créées récemment on remarque L’Office des Naufragés donné dans le cadre du Schauspielhaus de Berlin (avec le clarinettiste Eduard Brunner et le Quatuor Vogler), le Trio pour piano , violon, violoncelle, interprété par Jérôme Ducros, Renaud Capuçon et Henri Demarquette et le Troisième Quatuor avec voix, créé à Radio France par le baryton Stephan Genz et le Quatuor Sine Nomine.
En janvier 1999, Olivier Greif a obtenu un Diapason d’Or pour son enregistrement consacré à la musique de piano de Francis Poulenc.

Biographie : Avec l'aimable autorisation du Service de Presse de la Direction de la Musique de Radio France

J'ai entendu son concerto pour violoncelle hier soir à la maison de la radio, sous la direction de JC Casadesus et avec Henri Demarquette. J'ai ensuite écouté sa sonate "de guerre" pour piano, son tombeau de Ravel pour deux pianos, son trio pour piano, violon et violoncelle. C'est une musique qui ne parle pas pour ne rien dire.

C'est un ressentie immédiat, on sent toute la force d'un désespoir positif. (dirai-je dans un élan lyrique incomparable) Sa musique me fait un peu penser à Nicolas Bacri que j'aime beaucoup aussi. On a du rythme, de belles harmonies, beaucoup d'émotions et un discours rudement bien mené.

Son concerto pour violoncelle est particulièrement réussi ; il vise à représenter la montée de l'Homme vers la lumière. Donc le soliste commence dans le grave et fini dans l'aigu. Le dernier mouvement est assez surprenant, il utilise une harmonie de choral luthérien pour créer un truc à la fois apaisé et glauque, c'est tout à fait ce que j'aimerais pouvoir composer. Sad
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dailymotion.com/video/x2l4jo_lucky-channel-01_fun
Zeno
Mélomane chevronné
Zeno

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

Olivier Greif (1950-2000) Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) EmptySam 19 Sep 2009 - 16:04

C'est une figure majeure de notre temps. Sa disparition brutale a été une grosse perte, au même titre que celle de Florentz. Il me semble que Greif est plus important que Bacri et qu'il nous propose un regard extrêmement original sur la transfiguration de l'angoisse.
Pour tout dire, je pense qu'il avait du génie et qu'il était malheureux. Sans doute trop à l'étroit dans les limites psychocorporelles que lui imposaient l'existence et son éducation occidentale.
J'adore Olivier Greif.
Revenir en haut Aller en bas
Utnapištim
Mélomane chevronné
Utnapištim

Nombre de messages : 3330
Age : 56
Localisation : Le vendredi soir à Pleyel.
Date d'inscription : 13/09/2009

Olivier Greif (1950-2000) Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) EmptyDim 20 Sep 2009 - 0:56

Je suis allé aux deux concerts.
Le concerto pour viloncelle, j'ai trouvé ça franchement tarte, pour ne pas dire autre chose, malgré un violoncelliste plutôt engagé.
Par contre les Lettres de Westerbork, c'est vraiment poignant.
En ce qui concerne le Tombeau de Ravel, je n'ai pas franchement aimé en écoutant le CD. Par contre en "live", ça passe beaucoup mieux ! C'est démonstratif et virtuose, mais dans le bon sens.
Cet après-midi le concert fut remarquable, et les interprètes excellents.
Hier soir ce fut une toute autre histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Zeno
Mélomane chevronné
Zeno

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

Olivier Greif (1950-2000) Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) EmptyDim 20 Sep 2009 - 8:57

Greif est inégal, c'est vrai. Comme à peu près tous les compositeurs.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89452
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Olivier Greif (1950-2000) Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) EmptyDim 20 Sep 2009 - 9:17

Je n'étais pas très enthousiaste au début (quand il sautait sur mes genoux), à cause de son côté postpostpostpost, dans une période où je m'échinais à m'éduquer sur le plan atonal.

Et puis j'ai réentendu. Et c'est quand même, à défaut d'être profondément original, d'une inspiration qui semble, non pas évidente, mais très sincère, avec une certaine force, comme le dit Zeno, dans la transfiguration (au minimum) de la mélancolie.

Il n'est pas sans rapport avec Schumann, de ce point de vue ; dans les couleurs non plus.


J'abonde aussi : Bacri, c'est très bien fait, mais ça me paraît soulever moins d'émotions, clairement.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Utnapištim
Mélomane chevronné
Utnapištim

Nombre de messages : 3330
Age : 56
Localisation : Le vendredi soir à Pleyel.
Date d'inscription : 13/09/2009

Olivier Greif (1950-2000) Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) EmptyDim 20 Sep 2009 - 9:48

Je découvre ce compositeur, et j'ai pu écouter quelques oeuvres, avant d'aller au festival Présence. Une grande sincérité dans ses compositions, c'est également ce que j'en ai pensé !
Ce n'est pas un style que j'adore, mais j'ai admiré les Lettres de Westerbrok ! En concert c'est encore à un autre niveau. On peut télécharger le programme des concert de ce WE ici :
http://sites.radiofrance.fr/chaines/orchestres/presences/accueil/
On y trouve le livret des Lettres......
Il n'est pas indiqué quand ce concert sera retransmis, mais je le recommande, car les pièces jouées sont magnifiques (presque toutes ) et les interprètes vraiment excellents. Je fus surtout heureux d'écouter une pièce de Piotr Moss, compositeur qui ne m'a jamais déçu.

Cet après-midi, le troisième concert, avec une orchestration de Tombeau de Ravel ! Je me demande ce que ça va donner ! Enfin j'y vais surtout pour la pièce de Maratka !
Concernant Bacri, ben, je suis du même avis que David.
Revenir en haut Aller en bas
Utnapištim
Mélomane chevronné
Utnapištim

Nombre de messages : 3330
Age : 56
Localisation : Le vendredi soir à Pleyel.
Date d'inscription : 13/09/2009

Olivier Greif (1950-2000) Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) EmptyDim 20 Sep 2009 - 21:44

L'orchestration du Tombeau de Ravel, ben sans intéret, à mon avis ; ça n'apporte rien, bien au contraire ! J'ai adoré la pièce de Maratka, sunny par contre la pièce de Connesson... elephant affraid
Revenir en haut Aller en bas
Ophanin
Fer galant
Ophanin

Nombre de messages : 4576
Age : 32
Date d'inscription : 13/12/2008

Olivier Greif (1950-2000) Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) EmptyLun 21 Sep 2009 - 13:22

Utnapishtim a écrit:
Je suis allé aux deux concerts.
Le concerto pour violoncelle, j'ai trouvé ça franchement tarte, pour ne pas dire autre chose, malgré un violoncelliste plutôt engagé.

En quoi as-tu trouvé ça tarte ? bounce Il se passe toujours quelque chose, on a pas le temps de s'ennuyer et chaque mouvement est différent ; tout en laissant transpirer un malêtre très personnel. J'ai adoré cette façon d'en rajouter toujours plus avec la plus grande élégance. J'adore (et le réécoute en ligne) Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dailymotion.com/video/x2l4jo_lucky-channel-01_fun
Utnapištim
Mélomane chevronné
Utnapištim

Nombre de messages : 3330
Age : 56
Localisation : Le vendredi soir à Pleyel.
Date d'inscription : 13/09/2009

Olivier Greif (1950-2000) Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) EmptyLun 21 Sep 2009 - 13:34

Ophanin a écrit:
Utnapishtim a écrit:
Je suis allé aux deux concerts.
Le concerto pour violoncelle, j'ai trouvé ça franchement tarte, pour ne pas dire autre chose, malgré un violoncelliste plutôt engagé.

En quoi as-tu trouvé ça tarte ? bounce Il se passe toujours quelque chose, on a pas le temps de s'ennuyer et chaque mouvement est différent ; tout en laissant transpirer un malêtre très personnel. J'ai adoré cette façon d'en rajouter toujours plus avec la plus grande élégance. J'adore (et le réécoute en ligne) Embarassed

Franchement, à part le tout début, je me suis ennuyé, car j'ai trouvé ça répétitif et cucul la praline. Enfin, avec mes voisins on n'était pas tous du même avis ! Ce n'est pas creux, mais vraiment je n'aime pas ce genre de composition. Tout de même je relativise, car si on compare avec les compositions de El-Khoury carton rouge et de Connesson (celle d'hier affraid ) c'est d'un autre niveau !
Revenir en haut Aller en bas
Ophanin
Fer galant
Ophanin

Nombre de messages : 4576
Age : 32
Date d'inscription : 13/12/2008

Olivier Greif (1950-2000) Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) EmptyLun 21 Sep 2009 - 18:22

Utnapishtim a écrit:
Franchement, à part le tout début, je me suis ennuyé, car j'ai trouvé ça répétitif et cucul la praline. Enfin, avec mes voisins on n'était pas tous du même avis ! Ce n'est pas creux, mais vraiment je n'aime pas ce genre de composition. Tout de même je relativise, car si on compare avec les compositions de El-Khoury carton rouge et de Connesson (celle d'hier affraid ) c'est d'un autre niveau !

A part au milieu du concerto, ça ne se répète pas tellement. Mais je vois ce que tu veux dire. Et c'est vrai que EL-Khoury c'était vraiment long, lourd et pénible ; d'autant plus que le corniste soufflait comme une brute dans ma direction. colors

Sinon, aujourd'hui j'ai écouté sa sonate pour piano n2. C'est dans le même esprit que le tombeau de Ravel, on a des choses qui à première vue ne vont pas ensembles... Finalement l'œuvre de Greif est très cohérente malgré des hauts et des bas.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dailymotion.com/video/x2l4jo_lucky-channel-01_fun
Pattesdours
Néophyte


Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 30/09/2009

Olivier Greif (1950-2000) Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) EmptyMer 30 Sep 2009 - 21:40

Je suis absolument passionné par sa sonate pour requiem op.283 ! L'interprétation d'Emanuelle Bertrand & Pascal Amoyel est tout simplement magnifique, et d'une incroyable puissance.
Je crois que j'ai besoin de l'écouter au moins 2 fois par semaine.

Si vous avez d'autres compositeurs à me conseiller dans un style similaire... je suis plus que preneur !
Revenir en haut Aller en bas
Zeno
Mélomane chevronné
Zeno

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

Olivier Greif (1950-2000) Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) EmptyMer 30 Sep 2009 - 23:09

Dans ce style, je ne vois rien d'approchant. C'est probablement ce qu'il a écrit de plus fort.
Revenir en haut Aller en bas
Ophanin
Fer galant
Ophanin

Nombre de messages : 4576
Age : 32
Date d'inscription : 13/12/2008

Olivier Greif (1950-2000) Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) EmptyMer 2 Déc 2009 - 21:53

Pattesdours a écrit:
Je suis absolument passionné par sa sonate pour requiem op.283 ! L'interprétation d'Emanuelle Bertrand & Pascal Amoyel est tout simplement magnifique, et d'une incroyable puissance.
Je crois que j'ai besoin de l'écouter au moins 2 fois par semaine.

C'est absolument magnifique et très touchant. Greif la compose entre 1979 et 1993 ! il a pas perdu son temps.

J'aimerais pouvoir en dire plus sur la musique d'Olivier Greif mais, comme pour Gabriel Fauré, ça me touche trop pour que je trouve les mots justes et que j'ose entrer dans le détail musicologique. Sa musique est juste bouleversante.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dailymotion.com/video/x2l4jo_lucky-channel-01_fun
Rubato
Mélomane chevronné
Rubato

Nombre de messages : 10795
Date d'inscription : 21/01/2007

Olivier Greif (1950-2000) Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) EmptyDim 6 Déc 2009 - 7:38

*


Dernière édition par Rubato le Sam 24 Juil 2010 - 8:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Rubato
Mélomane chevronné
Rubato

Nombre de messages : 10795
Date d'inscription : 21/01/2007

Olivier Greif (1950-2000) Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) EmptyDim 6 Déc 2009 - 8:32

*


Dernière édition par Rubato le Sam 24 Juil 2010 - 8:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89452
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Olivier Greif (1950-2000) Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) EmptyDim 6 Déc 2009 - 10:18

La première fois que j'avais écouté la Sonate de Requiem, j'avais trouvé ça fadasse - mais j'étais dans une intense période contemporaine, et du coup, ça me paraissait sage, presque banal pour la date. C'était juste avant ou juste après sa mort.

Plus récemment, il y a un peu moins d'un an, je suis tombé sur une très belle sonate pour violoncelle lyrique mais nuancées qui m'a beaucoup plu, à la radio. J'ai beaucoup aimé et ce qui m'avait paru banal, je l'ai trouvé inspiré, pour ainsi dire intemporel : effectivement, c'est moins consonant que du romantisme, c'est moins original que du contemporain pionnier, mais c'est inspiré et touchant.

Mais personnellement, je ne trouve pas ça du tout déprimant : l'atmosphère est sombre, mais pas beaucoup plus que ce que peut faire Schumann en fin de compte.

Ca se place vraiment dans la filiation - je ne parle pas du langage mais de l'atmosphère - d'une grande tradition germanique qui passe par Schumann et Brahms, à mon sens.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Ophanin
Fer galant
Ophanin

Nombre de messages : 4576
Age : 32
Date d'inscription : 13/12/2008

Olivier Greif (1950-2000) Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) EmptyMar 4 Mai 2010 - 14:36

Je tiens juste à signaler que le concerto pour violoncelle et la sonate pour violoncelle et piano sont maintenant disponibles sur musicme, dans une interprétation de Henri Demarquette, dédicataire du premier, avec l'orchestre de l'ONF sous la direction de Jean Claude Casadesus :

http://www.musicme.com/Compilation/Henri-Demarquette-.-Par-La-Chute-D%27adam...-0028948037612.html

Tellement touchant... Sad
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dailymotion.com/video/x2l4jo_lucky-channel-01_fun
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89452
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Olivier Greif (1950-2000) Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) EmptyMar 4 Mai 2010 - 23:53

Il joue cette semaine la sonate avec Giovanni Bellucci au TCE... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Octavian
Glasse les fraises
Octavian

Nombre de messages : 7333
Age : 36
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

Olivier Greif (1950-2000) Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) EmptyMer 5 Mai 2010 - 0:12

J'ai écouté l'album indiqué par Ophanin, et sans avoir été propulsé dans les hautes sphères de l'enthousiasme, j'ai plutôt bien aimé. Il faudra que je réécoute dans des circonstances plus propices pour explorer la chose plus en profondeur, peut-être d'autres titres aussi... Merci pour cette découverte.
Revenir en haut Aller en bas
Gesualdo
Mélomane averti
Gesualdo

Nombre de messages : 424
Date d'inscription : 11/10/2007

Olivier Greif (1950-2000) Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) EmptyMer 5 Mai 2010 - 0:14

Grosse déception,je n'aime pas.Du moins pour le concerto pour violoncelle,et la sonate pour piano et violoncelle.Je ne connais que ces deux oeuvres.Impossible de dire pourquoi.Je ne sais pas,enfin,peut-être,parce que que n'arrive pas à digérer cette musique post XIXème.Non,je ne comprend pas comment on écrire comme cela aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85167
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Olivier Greif (1950-2000) Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) EmptyMer 5 Mai 2010 - 0:15

Pourquoi musique "post XIXè"?
Le XXè c'est forcément post-XIXè, non? Very Happy

Si tu veux dire par là que c'est une musique réac, je ne trouve absolument pas, au contraire je trouve que c'est une musique tout à fait de son temps.
Revenir en haut Aller en bas
Octavian
Glasse les fraises
Octavian

Nombre de messages : 7333
Age : 36
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

Olivier Greif (1950-2000) Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) EmptyMer 5 Mai 2010 - 0:19

Oui, je trouve aussi. Pas extrêmement audacieuse, peut-être, mais on ne confond pas ça avec Berlioz.
Revenir en haut Aller en bas
Gesualdo
Mélomane averti
Gesualdo

Nombre de messages : 424
Date d'inscription : 11/10/2007

Olivier Greif (1950-2000) Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) EmptyMer 5 Mai 2010 - 0:19

C'est pas une question de musique "reac",je trouve cela pas très bon,c'est tout.L'harmonie,le rythme,etc,rien de particulier.Maintenant,je ne connais que ces deux partitions.J'imagine qu'il y a plein de choses à découvrir;-)
Revenir en haut Aller en bas
Gesualdo
Mélomane averti
Gesualdo

Nombre de messages : 424
Date d'inscription : 11/10/2007

Olivier Greif (1950-2000) Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) EmptyMer 5 Mai 2010 - 0:53

Pour compléter ma réponse:il y a quand même certains compositeurs actuels qui n'arrivent pas à s'en sortir quand ils virent leur cuti vers la tonalité.Exemple:Dalbavie,j'ai écouté son concerto pour piano,et franchement c'est vraiment peu inspiré...tout cela est trop attendu,et cela n'apporte rien.Son "diadème" était d'une toute autre facture.La question est de savoir s'ils n'ont pu faire qu'illusion dans un "modernisme" qui ne laissera problablement peu de traces.Ce qui n'est pas le cas de Boulez,avec lui,on est vraiment un cran au-dessus...
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85167
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Olivier Greif (1950-2000) Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) EmptyMer 5 Mai 2010 - 0:58

Gesualdo a écrit:
Ce qui n'est pas le cas de Boulez,avec lui,on est vraiment un cran au-dessus...

Ah oui, je comprends mieux pourquoi on n'est pas d'accord...
Revenir en haut Aller en bas
Gesualdo
Mélomane averti
Gesualdo

Nombre de messages : 424
Date d'inscription : 11/10/2007

Olivier Greif (1950-2000) Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) EmptyMer 5 Mai 2010 - 1:00

Pour Dalbavie,je suis inquiet,il doit créer à Zürich en octobre prochain,un opéra:"Gesualdo"...Mais bon,on verra!Sur le même sujet,Schnittke,avait fait une magnifique partition,souvent tonale,mais très inspirée.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85167
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Olivier Greif (1950-2000) Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) EmptyMer 5 Mai 2010 - 1:02

Je ne vois pas pourquoi opposer "tonal" et "inspiré", à partir de là notre désaccord sera flagrant sur beaucoup de compositeurs contemporains certainement. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Gesualdo
Mélomane averti
Gesualdo

Nombre de messages : 424
Date d'inscription : 11/10/2007

Olivier Greif (1950-2000) Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) EmptyMer 5 Mai 2010 - 1:03

Xavier a écrit:
Gesualdo a écrit:
Ce qui n'est pas le cas de Boulez,avec lui,on est vraiment un cran au-dessus...

Ah oui, je comprends mieux pourquoi on n'est pas d'accord...

Mais Xavier,Boulez c'est génial!Tu n'aimes pas "cummings ist der dichter"? Smile
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85167
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Olivier Greif (1950-2000) Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) EmptyMer 5 Mai 2010 - 1:05

C'est une des oeuvres que j'ai le plus aimées de Boulez (voir le récent sujet Boulez, on va être HS), mais je préfère mille fois les meilleures oeuvres (ô combien réactionnaires) de Florentz, Connesson ou Escaich. Smile


Dernière édition par Xavier le Mer 5 Mai 2010 - 1:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gesualdo
Mélomane averti
Gesualdo

Nombre de messages : 424
Date d'inscription : 11/10/2007

Olivier Greif (1950-2000) Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) EmptyMer 5 Mai 2010 - 1:06

Xavier a écrit:
Je ne vois pas pourquoi opposer "tonal" et "inspiré", à partir de là notre désaccord sera flagrant sur beaucoup de compositeurs contemporains certainement. Smile

Mais c'est justement ce que je disais,en faisant référence à l'opéra de Schnittke,qui est tonal et inspiré. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85167
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Olivier Greif (1950-2000) Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) EmptyMer 5 Mai 2010 - 1:06

Oui oui, mais tu as écris "tonal mais inspiré"... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Gesualdo
Mélomane averti
Gesualdo

Nombre de messages : 424
Date d'inscription : 11/10/2007

Olivier Greif (1950-2000) Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) EmptyMer 5 Mai 2010 - 1:10

Xavier a écrit:
Oui oui, mais tu as écris "tonal mais inspiré"... Wink

Je vois que tu ne laisses rien passer! Cool
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85167
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Olivier Greif (1950-2000) Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) EmptyMer 5 Mai 2010 - 1:17

Pour ma part je n'ai pas d'a priori sur les compositeurs selon qu'ils utilisent un langage tonal ou atonal, même si j'ai souvent une préférence pour ceux qui savent mêler les deux (c'est souvent plus riche), et c'est souvent davantage le cas de ceux qu'on nomme tonals.
Revenir en haut Aller en bas
Ophanin
Fer galant
Ophanin

Nombre de messages : 4576
Age : 32
Date d'inscription : 13/12/2008

Olivier Greif (1950-2000) Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) EmptyMer 5 Mai 2010 - 11:27

Octavian a écrit:
J'ai écouté l'album indiqué par Ophanin, et sans avoir été propulsé dans les hautes sphères de l'enthousiasme, j'ai plutôt bien aimé. Il faudra que je réécoute dans des circonstances plus propices pour explorer la chose plus en profondeur, peut-être d'autres titres aussi... Merci pour cette découverte.

C'est un langage assez "explosé", nourri de collages, de chromatismes et de distorsions. Je ne doute pas qu'aux futures réécoutes tu appréhendes différemment ces œuvres.

Tu peux aussi essayer le tombeau de Ravel, le trio ou la sonate pour deux violoncelles.

@Gesualdo : Je ne vois pas comment tu peux dire que Greif est peu inspiré rythmiquement. Surprised
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dailymotion.com/video/x2l4jo_lucky-channel-01_fun
Gesualdo
Mélomane averti
Gesualdo

Nombre de messages : 424
Date d'inscription : 11/10/2007

Olivier Greif (1950-2000) Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) EmptyMer 5 Mai 2010 - 23:38

Ophanin a écrit:


@Gesualdo : Je ne vois pas comment tu peux dire que Greif est peu inspiré rythmiquement. Surprised

Désolé,cette musique me fout le bourdon,mais bon,je vais faire un effort Confused
Revenir en haut Aller en bas
Ophanin
Fer galant
Ophanin

Nombre de messages : 4576
Age : 32
Date d'inscription : 13/12/2008

Olivier Greif (1950-2000) Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) EmptyJeu 6 Mai 2010 - 1:20

Nan mais si vraiment tu n'aimes pas, ne te forces pas non-plus. Wink
Tu seras bannis, c'est tout.

Si tu veux insister, ça prouve bien que quelque chose t'a accroché. De mon côté, j'ai adhéré immédiatement à l'occasion des concerts en hommage à Greif, en septembre dernier. C'est tellement débordant d'un désespoir racé et digne, ça me touche énormément.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dailymotion.com/video/x2l4jo_lucky-channel-01_fun
Ophanin
Fer galant
Ophanin

Nombre de messages : 4576
Age : 32
Date d'inscription : 13/12/2008

Olivier Greif (1950-2000) Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) EmptyDim 18 Juil 2010 - 21:39

L’œuvre de la semaine : Le Concerto pour violoncelle et orchestre "Durch Adams Fall", d'Olivier Greif. (1950-2000)

Je vous propose d'écouter le 2è (Repons) et le dernier mouvement (Envoi), si ça accroche écoutez donc le concerto en entier.

Le seul enregistrement disponible se trouve sur Musicme, c'est hélas compressé bizarrement d'un mouvement à un autre (sinon j'ai une excellente captation radio...) :
http://www.musicme.com/Compilation/Henri-Demarquette-.-Par-La-Chute-D%27adam...-0028948037612.html#

Olivier Greif (1950-2000) Olivier_greif

Ce concerto est une commande des Petits Frères des Pauvres, pour célébrer les 60 ans de sa fondation. La création en 1999 par son dédicataire Henri Demarquette (avec l'orchestre des Musiciens de La Prée, sous la direction de Jérémie Rhorer), a lieue en la cathédrale Notre-Dame de Paris, le 2 juillet 1999. Greif l'aurait composé en seulement 3 semaines, en avril 1999, d'après son journal intime et d'après Stéphane Goldet. (sur France Musiques, le Matin des musiciens, 29 avril 2010) On peut d'ailleurs souligner qu'elle a consacré pas moins de trois émissions à Olivier Greif dans le courant de l'année.

Greif dit du sous-titre de son concerto, "Durch Adams Fall/par la chute d'Adam toute chose fut corrompue" (premiers mots du choral de Luther) : "Ces mots représentent plus qu'une citation. Ils indiquent que l’œuvre toute entière est pensée comme une méditation sur la Chute de l'homme et sur la lente remontée vers la lumière. Un thème qui, cela étant, imprègne tout mon travail de compositeur."

Il est vrai que toutes les œuvres de Greif ont tendance à partir des tréfonds du désespoir pour remonter vers la rédemption avant de mieux retomber dans les abîmes les plus noires.

Autres constantes chez lui : un très fort sentiment de spiritualité, la polytonalité, les collages visant à accentuer l'impact émotionnel et un certain goût pour la musique ancienne du 14è siècle. (ça ne s'entend pas trop dans ces deux mouvements-là, cependant)

Et enfin, voilà ce que dit Jean François Zygel d'Olivier Greif : "Sa musique nous traverse, nous épuise et nous élève sans que l'on sache toujours d'où elle puise et tire ses forces ni pourquoi elle nous hante, parfois jusqu'à très longtemps après son écoute" C'est parfaitement mon sentiment, et les mots me manquent malheureusement pour exprimer combien cette musique me touche le cœur et l'âme.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dailymotion.com/video/x2l4jo_lucky-channel-01_fun
Zeno
Mélomane chevronné
Zeno

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

Olivier Greif (1950-2000) Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) EmptyDim 18 Juil 2010 - 23:29

mains
C'est un compositeur majeur. Nous sommes encore trop peu nombreux à le ressentir.
Revenir en haut Aller en bas
WoO
Surintendant
WoO

Nombre de messages : 14132
Date d'inscription : 14/04/2007

Olivier Greif (1950-2000) Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) EmptyLun 19 Juil 2010 - 1:11

J'ai écouté le concerto pour violoncelle en entier : je ne supporte pas les écoutes saucissonées et il n'est pas très long non plus (à peine 27 minutes !). Dans l'ensemble je n'ai pas été très réceptif aux trois premiers mouvements, très grisâtres, mais je me suis promis de réécouter cette oeuvre prochainement dans de meilleures conditions. J'ai surtout aimé la fin de "Niger !" avec cette curieuse mélodie qui émerge de l'arrière plan et surtout le dernier mouvement "Envoi" avec son mélodisme douloureux et son atmosphère hypnotisante. Celui-ci je pourrais me le passer en boucle. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Ophanin
Fer galant
Ophanin

Nombre de messages : 4576
Age : 32
Date d'inscription : 13/12/2008

Olivier Greif (1950-2000) Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) EmptyLun 19 Juil 2010 - 11:16

Oui, Envoi c'est immédiatement bouleversant. En septembre 2009, il y a eut un silence recueilli à la fin, c'était très beau. Sad
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dailymotion.com/video/x2l4jo_lucky-channel-01_fun
Zeno
Mélomane chevronné
Zeno

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

Olivier Greif (1950-2000) Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) EmptyLun 19 Juil 2010 - 11:18

Il y a une dimension spirituelle dans sa musique.
Revenir en haut Aller en bas
WoO
Surintendant
WoO

Nombre de messages : 14132
Date d'inscription : 14/04/2007

Olivier Greif (1950-2000) Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) EmptyLun 19 Juil 2010 - 16:15

Je viens de réécouter le concerto. J'ai une idée plus nette sur les trois premiers mouvements. Le premier est celui qui me parle le plus, à la fois mystérieux et sinistre, l'agitation du deuxièmeme laisse indifférent, de même que le troisième et très court "Hapax". "Niger!" ne commence à séduire mon oreille qu'à partir du moment où la petite mélodie dont je parle plus haut commence à émerger distinctement, d'abord à la flûte vers 5'06, il y a ensuite une belle montée dramatique. Le dernier mouvement m'a moins séduit qu'hier soir, mais il y avait l'effet de surprise en moins. Il reste néanmoins, de loin, le mouvement que je préfère.

J'ai également écouté hier soir la sonate de requiem. C'est une oeuvre étonnante et tourmentée, avec une grande variété de climats (j'ai été assez marqué par les bribes de berceuses nostalgiques au piano). Je trouve cette sonate finalement plus inspirée, en tout cas plus riche émotionnellement, que le concerto.
Revenir en haut Aller en bas
Ophanin
Fer galant
Ophanin

Nombre de messages : 4576
Age : 32
Date d'inscription : 13/12/2008

Olivier Greif (1950-2000) Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) EmptyLun 19 Juil 2010 - 17:05

WoO a écrit:
Je viens de réécouter le concerto. J'ai une idée plus nette sur les trois premiers mouvements. Le premier est celui qui me parle le plus, à la fois mystérieux et sinistre, l'agitation du deuxièmeme laisse indifférent, de même que le troisième et très court "Hapax". "Niger!" ne commence à séduire mon oreille qu'à partir du moment où la petite mélodie dont je parle plus haut commence à émerger distinctement, d'abord à la flûte vers 5'06, il y a ensuite une belle montée dramatique. Le dernier mouvement m'a moins séduit qu'hier soir, mais il y avait l'effet de surprise en moins. Il reste néanmoins, de loin, le mouvement que je préfère.

Smile Content que ça te plaise. C'est avec ce concerto que j'ai découvert Greif, et ce fut un très grand moment d'émotion. Comme si c'était la musique que je recherchais depuis longtemps.

Le deuxième mouvement est pourtant assez rythmé, avec une course infernale à la fin. La compression de musicme et la prise de son du studio amenuisent l'impacte qu'il peut créer en concert. Hélas, ici le violoncelle est enregistré par-dessus l'orchestre. (ça s'entend bien quand le premier violon reprend une phrase du violoncelle solo)

WoO a écrit:
J'ai également écouté hier soir la sonate de requiem. C'est une oeuvre étonnante et tourmentée, avec une grande variété de climats (j'ai été assez marqué par les bribes de berceuses nostalgiques au piano). Je trouve cette sonate finalement plus inspirée, en tout cas plus riche émotionnellement, que le concerto.

J'ai hésité à la choisir comme oeuvre de la semaine, vu ce qui en a été dit dans le fil sur les néo-tonals. Dans cette sonate, il joue beaucoup plus sur les collages/décalages que dans le concerto, c'est en partie ce qui fait son charme à mes yeux. On retrouve régulièrement ce procédé chez lui.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dailymotion.com/video/x2l4jo_lucky-channel-01_fun
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20343
Age : 37
Date d'inscription : 03/07/2009

Olivier Greif (1950-2000) Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) EmptySam 24 Juil 2010 - 0:59

Pardon... Embarassed

Bon, j'ai écouté... heu... clairement le genre de musique qui me met super mal à l'aise...
Repons surtout me heurte énormément. J'y entends malheureusement plus de grincements qu'autre chose et du coup, j'y arrive pas... Vraiment désolé, mais ça me mettait vraiment mal à l'aise.

Le dernier mouvement, ça va un peu mieux. Disons qu'il est moins "acide"... Mais je reste franchement fermé là.


Vraiment désolé... Confused

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 29
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Olivier Greif (1950-2000) Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) EmptySam 24 Juil 2010 - 1:16

Ouh là, si tu trouves ça trop acide et trop de grincement, qu'est-ce que tu dirais de Rihm ! Un véritable lâcher de cordes ! Very Happy Ca reste quand même assez soft dans la 'modernitude' des sons.

A vrai dire, j'aime beaucoup l'atmosphère crée par cette musique. Parfois, j'ai l'impression qu'il s'amuse à osciller entre faire une mélodie bien comme il le faut et à l'ancienne pour mieux ensuite la "déstructurer" (terme impropre). C'est surtout le cas pour Repons où parfois j'ai l'impression d'entendre une musique de salon bourgeois bien calme pour ensuite entendre quelques dissonances.

(par contre, la sonate a l'air extra. Shocked )
Revenir en haut Aller en bas
Octavian
Glasse les fraises
Octavian

Nombre de messages : 7333
Age : 36
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

Olivier Greif (1950-2000) Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) EmptySam 24 Juil 2010 - 1:20

De mon côté je reviens sur mes propos du mois de mai. Je ne sais pas si c'est dû à la réécoute en elle-même, à des circonstances plus favorables (?), au fait que cette fois j'ai écouté la captation radio et non plus MusicMe... toujours est-il que cette fois je me suis vraiment laissé enthousiasmer par cette œuvre magnifique. Emporter par sa profondeur, ses textures, ses effets de collage, de croisements et de rencontres entre tradition et modernité. Il y a sur la toile un site officiel dédié à Olivier Greif ; en haut de la page d'accueil, on trouve cette citation en guise d'épigraphe : "Un jour viendra - je ne serai plus de ce monde - où ma musique vous submergera de son évidence." C'est exactement ce que j'ai ressenti, à la réécoute de cette œuvre dans la version captée en concert. Émotion presque palpable... Encore et d'autant plus merci Ophanin !...
Revenir en haut Aller en bas
Ophanin
Fer galant
Ophanin

Nombre de messages : 4576
Age : 32
Date d'inscription : 13/12/2008

Olivier Greif (1950-2000) Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) EmptySam 24 Juil 2010 - 1:39

Polyeucte : Tu tords le cou aux idées-reçues du genre "c'est réactionnaire, c'est trop facile". Tu auras essayé. Peut être que plus tard tu y reviendras. (Parce que je ne comprends pas qu'on puisse ne pas aimer, ce n'est pas un reproche, ce n'est juste pas envisageable)

Elvira a écrit:
A vrai dire, j'aime beaucoup l'atmosphère crée par cette musique. Parfois, j'ai l'impression qu'il s'amuse à osciller entre faire une mélodie bien comme il le faut et à l'ancienne pour mieux ensuite la "déstructurer" (terme impropre). C'est surtout le cas pour Repons où parfois j'ai l'impression d'entendre une musique de salon bourgeois bien calme pour ensuite entendre quelques dissonances.

C'est effectivement, en partie, ce qui rend sa musique si belle et bouleversante ; ce va-et-vient entre mélodie douce et pénétrante, et la trivialité, la dissonance, l'agression brute, etc. Il réutilise ça magnifiquement dans son deuxième quatuor sur des sonnets de Shakespeare, l'accompagnement de la voix se fait terriblement dissonant tout en conservant un sous-bassement très séduisant. (de même dans ses dernières mélodies (voix-piano))

Citation :
(par contre, la sonate a l'air extra. Shocked )

Une autre facette de Greif. Ça fait partie de ses belles réussites. Sad

Octavian : Very Happy Tu m'en vois ravis. Ton premier avis ne pouvait qu'être erroné. Mr.Red

Le site officiel et les archives de Greif sont gérés par son frère. Il met à disposition certaines partitions non-éditées.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dailymotion.com/video/x2l4jo_lucky-channel-01_fun
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31490
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Olivier Greif (1950-2000) Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) EmptySam 24 Juil 2010 - 8:23

Elvira a écrit:
la 'modernitude'

Fait pas ta Ségolène Olivier Greif (1950-2000) Icon_biggrin2

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Ophanin
Fer galant
Ophanin

Nombre de messages : 4576
Age : 32
Date d'inscription : 13/12/2008

Olivier Greif (1950-2000) Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) EmptyLun 30 Aoû 2010 - 19:15

J'aimerais parler ici du deuxième quatuor de Greif.

Il est enregistré par l'ensemble Syntonia (avec Alain Buet) dont le violoncelliste, Patrick Langot, a posté sur Youtube l'intermezzo : https://www.youtube.com/watch?v=O3Tle43gVVk

Il se décompose en cinq mouvements dont trois avec baryton. Le chant utilise des sonnets de Shakespeare, particulièrement tristounets. (Give warning to the world, Frozen landscape with reclining figure et Poor soul, ... ) Dans ces mouvements là le quatuor à cordes et la voix se mêlent un peu à la manière des compositeurs anglais du XVIIè et leurs consorts de violes.

On commence par une sorte d'accompagnement ambigu dont on ne sait s'il contient un thème ou si la voix va intervenir pour le calmer. Le premier mouvement est ainsi une lente progression insidieuse et violente. Celle-ci joue beaucoup sur les frottements déstabilisant ajoutés à des phrase un peu consonantes. Tout cela débouche sur le premier mouvement sans voix. Les tourments continuent alors. Ils s'axent autour d'un petit motif de trois notes qui va pousser au paroxysme la tension rythmique juste entrevue précédemment. Quelle rageuse tristesse et quelle lyrisme ! Vient le troisième mouvement d'un désespoir total où le violoncelle vient nous poignarder dans le dos sous la phrase très simple et recueillie du baryton. Enfin, l'intermezzo permet de reprendre son souffle avec son petit rythme un peu acide traité avec virulence et ironie. Le dernier mouvement est mon préféré. C'est le plus grinçant, le plus faussement consonant. Tout y est à la fois spirituel à l'extrême et dégingandé, voire carrément bancale. Le rythme régulier donne des repères alors que de son côté le violoncelle vient râper le chant de son long gémissement mélismatique. Sad Et tout se termine dans un petit souffle désabusé.

Bouleversante musique. Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dailymotion.com/video/x2l4jo_lucky-channel-01_fun
Cello
Chtchello
Cello

Nombre de messages : 5726
Date d'inscription : 03/01/2007

Olivier Greif (1950-2000) Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) EmptyLun 13 Sep 2010 - 13:21

Ophanin a écrit:
J'aimerais parler ici du deuxième quatuor de Greif.
Il est enregistré par l'ensemble Syntonia (avec Alain Buet) dont le violoncelliste, Patrick Langot, a posté sur Youtube l'intermezzo : https://www.youtube.com/watch?v=O3Tle43gVVk

Sur le même disque, il y a la sonate pour 2 violoncelles The Battle of Agincourt que j'ai entendue cet été à la radio dans des conditions déplorables (cinq enfants dans la pièce, c'est sport). Ce que j'ai pu percevoir m'a néanmoins vraiment séduit. On y retrouve le procédé dont parle Elvira:

Elvira a écrit:

... A vrai dire, j'aime beaucoup l'atmosphère crée par cette musique. Parfois, j'ai l'impression qu'il s'amuse à osciller entre faire une mélodie bien comme il le faut et à l'ancienne pour mieux ensuite la "déstructurer"...

Le thème, ancien et bien identifiable, revient périodiquement entre des passages nettement plus corsés harmoniquement. A noter d'ailleurs que cette oeuvre était prévue à l'origine pour un seul violoncelle mais qu'elle s'est semble-t-il révélée injouable ainsi, d'où sa transcription.

Ce que dit Ophanin du quatuor a cordes n°2 me fait penser que il devrait me plaire aussi.



Dernière édition par Cello le Lun 13 Sep 2010 - 14:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Olivier Greif (1950-2000) Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Olivier Greif (1950-2000)
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: