Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-29%
Le deal à ne pas rater :
Jeu d’ambiance Dobble
7.12 € 9.99 €
Voir le deal

 

 Béla Bartòk (1881-1945)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 11, 12, 13
AuteurMessage
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85158
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Béla Bartòk (1881-1945)   Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 EmptyVen 11 Nov 2016 - 3:05

Je suis d'accord, le 3è concerto, plus épuré, relève d'un certain classicisme, mais n'est pas fade ou pâle à mon sens.
Et effectivement, le mouvement central est sublime.
Pour moi c'est très nettement la meilleure des dernières oeuvres orchestrales. (j'aime moins le concerto pour orchestre et le concerto pour alto)
Revenir en haut Aller en bas
AlexCorzoma
Mélomane averti
AlexCorzoma

Nombre de messages : 241
Localisation : France
Date d'inscription : 18/08/2017

Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Béla Bartòk (1881-1945)   Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 EmptyMar 29 Aoû 2017 - 16:42

Mr Bloom a écrit:
Le concerto pour orchestre... son succès a toujours été un mystère pour moi. Je le trouve étrangement banal mélodiquement et il me laisse une impression de vulgarité. Seuls quelques moments rappellant les périodes précédentes de Bartok me plaisent.

Je ne connais pas énormément de choses de Bartok. Je me fais aujourd'hui une journée sur ses œuvres. Mais le Concerto pour orchestre, je l'ai beaucoup écouté, et j'aime beaucoup.

Certains s'étonnent du changement de style (je ne l'ai pas constaté, puisque c'est un compositeur que je connais mal). Mais s'il y a changement de style, à mon avis il faut le voir comme un adieu à l'Europe. C'est quand même un grand musicologue, qui a traversé toute l'Europe de l'Est pour collecter des chants folkloriques. Ca, c'est sa terre, c'est à travers ça qu'il vit. Mais devant s'exiler aux Etats-Unis, il est déraciné.

Par contre, on entend bien le folklore dans le 5ème mouvement.
Revenir en haut Aller en bas
Rav–phaël
Mélomane chevronné
Rav–phaël

Nombre de messages : 6516
Age : 26
Localisation : Nice/Paris
Date d'inscription : 17/07/2011

Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Béla Bartòk (1881-1945)   Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 EmptyMar 29 Aoû 2017 - 19:20

Moi ce que je n'ai jamais compris, c'est à l'inverse son manque de succès. Certes, je n'aime pas beaucoup certains passages, pas beaucoup tout le final ni surtout l'Intermezzo Interrotto, mais le reste n'a rien en moins des grandes qualités poétiques dont est capable Bartok ! Et quand bien même on lui trouve un côté 'mainstream' gênant pour les exprimer (je ne sais pas comment l'appeler), malgré tout je prends tellement de plaisir avec ces atmosphères, ces thèmes, ... ça reste du Bartok ! Je ne l'imagine pas écrire quelque chose dont nos oreilles ne puissent se délecter. Entre un 'mainstream' façon Chostakovitch par exemple, et un 'mainstream' façon Bartok, y'a pas photo !

Je n'aime pas trop les deux derniers mouvements, mais j'adore les trois premiers !



Dernière édition par Rav-phaël le Mar 29 Aoû 2017 - 19:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
AlexCorzoma
Mélomane averti
AlexCorzoma

Nombre de messages : 241
Localisation : France
Date d'inscription : 18/08/2017

Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Béla Bartòk (1881-1945)   Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 EmptyMar 29 Aoû 2017 - 19:23

J'aime beaucoup le jeu de couples du deuxième mouvement. On avait vu la partition, quand j'étais en 3ème. J'avais beaucoup aimé étudier ça. La première œuvre que j'avais trouvé intéressante à étudier.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85158
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Béla Bartòk (1881-1945)   Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 EmptyMar 29 Aoû 2017 - 19:46

Rav-phaël a écrit:
Moi ce que je n'ai jamais compris, c'est à l'inverse son manque de succès.

Question

Heu, c'est probablement son oeuvre la plus jouée.
Parfois on se la bouffe 4 fois par an à Paris, et beaucoup beaucoup plus que la Musique pour cordes, le Divertimento, le Prince de bois ou même le Mandarin merveilleux en version intégrale. Tu trouves que ce n'est pas encore assez donné??


Dernière édition par Xavier le Mar 29 Aoû 2017 - 19:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Rav–phaël
Mélomane chevronné
Rav–phaël

Nombre de messages : 6516
Age : 26
Localisation : Nice/Paris
Date d'inscription : 17/07/2011

Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Béla Bartòk (1881-1945)   Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 EmptyMar 29 Aoû 2017 - 19:50

Oui oui, bien évidement  Smile .

Je parlais de la récurrence des commentaires comme celui–là de Mr Bloom cité par AlexCorzoma, j'ai l'impression d'avoir plus souvent lu ici des avis négatifs que positifs.

Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85158
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Béla Bartòk (1881-1945)   Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 EmptyMar 29 Aoû 2017 - 19:54

Bah c'est quand même une oeuvre assez décousue et hétérogène sur plein de domaines, et pour moi très inférieure aux autres oeuvres orchestrales que j'ai citées.
Revenir en haut Aller en bas
OYO TOHO
Des chiffres et des Lettres
OYO TOHO

Nombre de messages : 6984
Localisation : LH
Date d'inscription : 05/06/2007

Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Béla Bartòk (1881-1945)   Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 EmptyMar 29 Aoû 2017 - 20:38

entièrement d'accord avec Xavier même si j'ai mis un peu de temps à m'en rendre compte, ayant écouté le concerto pour orchestre en boucle avant de découvrir le reste de son oeuvre. Maintenant c'est le Mandarin que je préfère je pense, avec le Château de Barbe Bleue évidemment.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/decapitum
Rav–phaël
Mélomane chevronné
Rav–phaël

Nombre de messages : 6516
Age : 26
Localisation : Nice/Paris
Date d'inscription : 17/07/2011

Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Béla Bartòk (1881-1945)   Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 EmptyMar 29 Aoû 2017 - 21:37


Si on me demandait de faire une liste des oeuvres que je préfère chez Bartok, jamais je ne citerais aujourd'hui le Concerto pour orchestre, on est d'accord ! Mais je vous trouve tout de même bien dures et difficiles.

Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85158
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Béla Bartòk (1881-1945)   Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 EmptyMar 29 Aoû 2017 - 21:37

Et je citerais même les Pièces opus 12, les Images opus 10, les Scènes de village, les concertos pour piano comme oeuvres orchestrales supérieures au Concerto pour orchestre.
Revenir en haut Aller en bas
AlexCorzoma
Mélomane averti
AlexCorzoma

Nombre de messages : 241
Localisation : France
Date d'inscription : 18/08/2017

Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Béla Bartòk (1881-1945)   Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 EmptyMar 29 Aoû 2017 - 21:38

Xavier a écrit:
Bah c'est quand même une oeuvre assez décousue et hétérogène sur plein de domaines, et pour moi très inférieure aux autres oeuvres orchestrales que j'ai citées.

Je me suis mis à jour, niveau Bartok. J'aime beaucoup la Musique pour cordes. Certaines pièces plus folkloriques, aussi. Mais le Concerto pour orchestre reste mon œuvre préférée, justement pour ses digressions. Je ne pense pas que ce soir nécessairement un défaut. Par exemple, toujours dans le deuxième mouvement, la partie centrale avec les cuivres contraste avec le jeu de couples. Je trouve que ce contraste apporte son charme au mouvement. Chacun des mouvement se trouve être imprévisible.
Revenir en haut Aller en bas
Rav–phaël
Mélomane chevronné
Rav–phaël

Nombre de messages : 6516
Age : 26
Localisation : Nice/Paris
Date d'inscription : 17/07/2011

Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Béla Bartòk (1881-1945)   Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 EmptyMar 29 Aoû 2017 - 22:13


Tu fais bien de citer, encore et surtout, le second mouvement Giuoco Delle Coppie. Je crois qu'il représente à mon goût la plus adorable réussite de cette oeuvre ! Touchant, tout en humilité, en timidité parfois. Et simple !  Sand chichi. C'est fantastique ! Je ne peux pas m'empêcher (même si vous trouverez que ça ne colle pas) de m'imaginer une sérénade maladroite d'un gentil balourd au coeur tendre. J'aime beaucoup son caractère. Et ce moment du choral de cuivre est exactement ce qui finit d'achever chaque fois mon enthousiasme ! Je trouve ce genre d'insère absolument sublime !

Mais j'adore en général ces manières du dernier Bartok. Dans le Concerto pour piano 3 ! Comment ne pas aimer cet autre moment de choral, d'un tout autre calibre je suis d'accord bien sûr I love you .

Revenir en haut Aller en bas
AlexCorzoma
Mélomane averti
AlexCorzoma

Nombre de messages : 241
Localisation : France
Date d'inscription : 18/08/2017

Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Béla Bartòk (1881-1945)   Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 EmptyMer 30 Aoû 2017 - 2:47

Sans ce mouvement, je ne sais pas si j'aurais vraiment aimé cette œuvre. J'aime beaucoup le cinquième, aussi.
Sinon, peut-on dire qu'à 18 ans, il était vachement beau ?

Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 Bartok_tablo
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne

Nombre de messages : 20397
Date d'inscription : 22/01/2010

Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Béla Bartòk (1881-1945)   Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 EmptyMer 30 Aoû 2017 - 11:12

Non. hehe
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 11024
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Béla Bartòk (1881-1945)   Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 EmptyVen 2 Fév 2018 - 16:48

Du fil discographique sur les concertos pour piano:
DavidLeMarrec a écrit:
Benedictus a écrit:
Tiens? Je croyais que tu n'aimais pas tellement les concertos de Bartók?

On peut même dire que je n'aime pas tellement Bartók, en tout cas pas spontanément – hors de quelques œuvres pas très caractéristiques (le Prince de Bois, les rhapsodies…), ce n'est pas du tout un univers qui me touche directement, même si je l'admire évidemment (les quatuors !).

Mais les concertos pour piano, et en particulier le Deuxième, je trouve ça quand même assez hallucinant (et très convaincant), aussi éloigné que ce soit de ma zone de confort habituelle !
Pour ma part, c'est un peu pareil - sauf que les quelques œuvres que j'aime (au sens fort du terme) ne sont pas les mêmes: pour moi, c'est celles qui se rapprochent le plus d'un certain décadentisme, à savoir Le Château de Barbe-Bleue et Le Mandarin merveilleux.

Même pour des œuvres qui me plaisent vraiment beaucoup (la Musique pour cordes, les quatuors), mes sentiments sont plus d'admiration que d'adhésion très personnelle. C'est vraiment curieux: je ne vois pas d'autre compositeur qui me fasse cet effet-là.
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne

Nombre de messages : 20397
Date d'inscription : 22/01/2010

Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Béla Bartòk (1881-1945)   Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 EmptyVen 2 Fév 2018 - 17:10

Oui, c'est étrange.

Pour ma part, c'est un compositeur qui me parle intensément. La façon dont il marie une implacable densité d'écriture a un lyrisme très personnel nourri de folklore est vraiment remarquable, je trouve. Sans parler de son génie rythmique ou de sa très vive imagination*. Bon, il est vrai qu'à l'instar d'un Brahms ou d'un Berg, il semble avoir un tropisme décidé pour les climats sombres et mélancoliques (avec quelque chose de désolé et de désertique très XXème siècle). Peu importe, pour le radieux j'ai d'autres compositeurs de prédilection. Smile

Vraiment un des compositeurs essentiels de l'histoire de la musique (je sais je dis une banalité).


*L'instrumentation de la musique pour cordes ou de la sonate pour deux percussions, la dialectique harmonico-rythmique de ses quatuors à cordes...
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85158
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Béla Bartòk (1881-1945)   Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 EmptyVen 2 Fév 2018 - 17:16

En tout cas, même si vous n'êtes pas vraiment fans de Bartok, David et Benedictus, je vous rejoins sur les sommets, en tout cas ceux qui me touchent le plus, qui sont pour moi aussi les trois oeuvres scéniques. (la différence c'est que j'aime aussi beaucoup presque tout le reste, Bartok étant dans mon top 5-6)
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 11024
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Béla Bartòk (1881-1945)   Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 EmptyVen 2 Fév 2018 - 17:37

arnaud bellemontagne a écrit:
Bon, il est vrai qu'à l'instar d'un Brahms ou d'un Berg, il semble avoir un tropisme décidé pour les climats sombres et mélancoliques (avec quelque chose de désolé et de désertique très XXème siècle).
Oui, mais ça, ce n'est pas de nature à me dissuader (au contraire.) hehe

arnaud bellemontagne a écrit:
Vraiment un des compositeurs essentiels de l'histoire de la musique (je sais je dis une banalité).
Ah, mais ça, j'en suis totalement convaincu. Ce n'est vraiment pas un compositeur que je trouve surfait. À la limite, c'est même ça qui est étrange.

Xavier a écrit:
En tout cas, même si vous n'êtes pas vraiment fans de Bartok, David et Benedictus, je vous rejoins sur les sommets, en tout cas ceux qui me touchent le plus, qui sont pour moi aussi les trois oeuvres scéniques.
Il faudrait que je réécoute Le Prince de bois pour me prononcer.
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31489
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Béla Bartòk (1881-1945)   Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 EmptyVen 2 Fév 2018 - 17:49

Benedictus a écrit:

Même pour des œuvres qui me plaisent vraiment beaucoup (la Musique pour cordes, les quatuors), mes sentiments sont plus d'admiration que d'adhésion très personnelle. C'est vraiment curieux: je ne vois pas d'autre compositeur qui me fasse cet effet-là.

Ah tiens c'est bizarre, moi c'est exactement pareil avec Beethov ... et c'est le seul compositeur que je n'aime pas vraiment (c'est à dire que ne me touche pas), auquel je peux reconnaître sans difficultés de grands mérites.

(et j'aime beaucoup Musique pour cordes ... et les quatuors de Bartók).

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85158
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Béla Bartòk (1881-1945)   Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 EmptyVen 2 Fév 2018 - 18:08

Pareil que toi pour Beethoven. (même s'il y a quand même quelques pages qui m'émeuvent, mais pas du tout à la hauteur de sa réputation et de l'admiration "objective" que je peux avoir)
Revenir en haut Aller en bas
Eusèbe
Mélomaniaque
Eusèbe

Nombre de messages : 1406
Age : 43
Localisation : Paris/ Lille
Date d'inscription : 23/09/2014

Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Béla Bartòk (1881-1945)   Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 EmptyVen 2 Fév 2018 - 20:23

Bizarrement, chez Bartok, ce sont les quatuors dans lesquels j'ai du mal à entrer (alors que j'ai d'excellentes versions, Juilliard et Keller), tandis que la musique orchestrale (Musique pour cordes, Concertos pour piano, Suites de danses, ainsi que la sublime sonate pour Deux pianos, qui n'est pas tout à fait une oeuvre orchestrale) me parle immédiatement.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Roupoil
Mélomaniaque
Roupoil

Nombre de messages : 744
Age : 39
Localisation : Pessac
Date d'inscription : 22/04/2017

Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Béla Bartòk (1881-1945)   Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 EmptyVen 2 Fév 2018 - 20:42

Il doit quand même y avoir quelque chose chez Bartok, parce que c'est aussi un compositeur qui me "résiste" pas mal. Un peu comme Eusèbe, je suis plus à l'aise avec les oeuvres orchestrales, mais les quatuors sont pour moi des oeuvres très difficiles à appréhender et tout simplement à apprécier (il faudrait que je retente le coup, ça fait bien longtemps que je ne les ai pas écoutés).
Revenir en haut Aller en bas
http://www.normalesup.org/~glafon/ En ligne
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne

Nombre de messages : 20397
Date d'inscription : 22/01/2010

Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Béla Bartòk (1881-1945)   Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 EmptyVen 2 Fév 2018 - 21:12

Le corpus des quatuors, c'est sans doute ce qu'il a écrit de plus complexe et de plus sophistiqué.
Seule médication : multiplier les écoutes.

Et ça en vaut vraiment la peine... Smile
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 11024
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Béla Bartòk (1881-1945)   Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 EmptyDim 4 Fév 2018 - 21:36

En Playlist, Benedictus a écrit:
Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 Bartui13    Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 Bartui14
Le Mandarin merveilleux¹. Le Château de Barbe-Bleue²
Pierre Boulez / New York Philharmonic, Schola Cantorum / Hugh Ross¹. Siegmund Nimsgern (Barbe-Bleue), Tatiana Troyanos (Judith), Pierre Boulez / BBC Symphony Orchestra².
New York, V.1971¹. Londres, II.1976²
Sony

Pour vérifier ce que je disais: ces deux œuvres sont clairement ce que je préfère chez Bartók. Par ailleurs, ces deux enregistrements font selon moi partie des plus grandes réussites discographiques de Boulez chef d’orchestre.
Revenir en haut Aller en bas
Roupoil
Mélomaniaque
Roupoil

Nombre de messages : 744
Age : 39
Localisation : Pessac
Date d'inscription : 22/04/2017

Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Béla Bartòk (1881-1945)   Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 EmptyJeu 3 Jan 2019 - 18:58

En playlist, à propos des quatuors de Bartok :

Cololi a écrit:
Le Bartok furieux ça commence au 3° Mr.Red

C'est effectivement ce qu'on lit régulièrement, mais à l'écoute je ne sens pas une rupture si nette entre les deux premiers et les suivants (j'en suis au cinquième en ce moment). En fait, j'ai même l'impression que les procédés restent relativement les mêmes et sont présents dès les premiers quatuors : globalement des oeuvres peu mélodiques, avec au mieux des lignes torturées souvent transmises d'un instrument à l'autre dans des passages presque fugato, interrompus régulièrement par des motifs rythmiques martelés ou des suites d'accords dissonants. De ce qu je peux juger, je vois les évolutions suivantes :

- une forme de plus en plus contrainte et rigoureuse (la symétrie des quatuors 4 et 5, le 3 fait peut-être bande à part avec sa forme très ramassée, mais les deux premiers sont plus "classiques" et libres de ce point de vue).

- une utilisation plus grande des différentes formes de jeu sur les instruments à cordes, en particulier glissandos, harmoniques et autres "bizarreries".

- probablement (mais j'ai plus de mal à en juger) un lien de plus en plus ténu avec la musique vraiment tonale

Mais sur ce dernier point (ou sur d'autres que je n'aurais pas signalés !) j'aimerais avoir l'avis de personnes plus calées et qui connaissent mieux le corpus. Pour moi ce sont des oeuvres qui sont tellement "rythmiques" dans la plupart de leurs mouvements que ce côté-là ne me parait pas spécialement prépondérant finalement). D'ailleurs, parmi les cinq premiers quatuors, le premier mouvement du tout premier est l'un de ceux qui me restent le plus hermétiques pour l'instant ! Mais globalement, je sens que j'accroche de plus en plus à ces quatuors (le cinquième que je viens de redécouvrir, c'est énorme !), je ne regrette vraiment pas du tout de m'être replongé dedans.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.normalesup.org/~glafon/ En ligne
OYO TOHO
Des chiffres et des Lettres
OYO TOHO

Nombre de messages : 6984
Localisation : LH
Date d'inscription : 05/06/2007

Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Béla Bartòk (1881-1945)   Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 EmptyVen 15 Fév 2019 - 22:05

j'ai relu tout le fil et je pense qu'on a beaucoup trop négligé le second concerto pour violon ! il est totalement génial, au même titre que ceux de Berg et de Prokofiev !
Franchement, réécoutez le d'urgence sunny
En plus, le meilleur, c'est son premier mouvement
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/decapitum
Eusèbe
Mélomaniaque
Eusèbe

Nombre de messages : 1406
Age : 43
Localisation : Paris/ Lille
Date d'inscription : 23/09/2014

Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Béla Bartòk (1881-1945)   Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 EmptySam 16 Fév 2019 - 9:57

Et le premier concerto pour violon, plus négligé encore, est une pure merveille de timbres et de climats!
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Rav–phaël
Mélomane chevronné
Rav–phaël

Nombre de messages : 6516
Age : 26
Localisation : Nice/Paris
Date d'inscription : 17/07/2011

Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Béla Bartòk (1881-1945)   Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 EmptySam 16 Fév 2019 - 12:58

Si je devais être pointilleux Rolling Eyes , et tatillon chiant, je préciserais que, pour ma part, tout de même, entre Berg merveille absolue, et Prokofiev et même Bartok, y'a une marge... Mais je suis totalement d'accord ! Alors, je connais surtout le premier concerto pour violon, mais quel bonheur de bout en bout ! Jusqu'à cette superbe ponctuation finale qui me fou chaque fois la chair de poule !
Revenir en haut Aller en bas
Cello
Chtchello
Cello

Nombre de messages : 5726
Date d'inscription : 03/01/2007

Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Béla Bartòk (1881-1945)   Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 EmptyLun 18 Fév 2019 - 9:19

OYO TOHO a écrit:
j'ai relu tout le fil et je pense qu'on a beaucoup trop négligé le second concerto pour violon ! il est totalement génial, au même titre que ceux de Berg et de Prokofiev !
Franchement, réécoutez le d'urgence sunny
En plus, le meilleur, c'est son premier mouvement

Oui, je suis dingue de ce thème à la fois insaisissable et évident. On ne comprend pas très bien où il va mais une fois complètement exposé, impossible de l'imaginer autrement.

Très beau mouvement lent aussi
Revenir en haut Aller en bas
Cello
Chtchello
Cello

Nombre de messages : 5726
Date d'inscription : 03/01/2007

Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Béla Bartòk (1881-1945)   Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 EmptyMer 6 Nov 2019 - 15:36

J'ai toujours beaucoup de mal avec Bartók, pas tant pour des raisons de dissonance mais simplement parce que je ne comprends jamais très bien où il veut en venir, je ne saisis pas le fil de ses idées.

Mais petit à petit...

C'est maintenant son piano que je suis en train d'apprivoiser. Si En Plein Air me plaisait depuis longtemps, le reste m'était toujours resté très hermétique, comme presque tous les autres pans de son catalogue. Et puis là, tant la sonate que les Improvisations sur des Chansons Paysannes Hongroises et la suite pour piano m'ont paru couler de source. Il y a de vraies beautés là-dedans, très singulières - comme toujours chez Bartók.
Revenir en haut Aller en bas
Iskender
Mélomaniaque
Iskender

Nombre de messages : 1388
Age : 52
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 11/08/2009

Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Béla Bartòk (1881-1945)   Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 EmptySam 23 Mai 2020 - 12:07

arnaud bellemontagne a écrit:
Benedictus a écrit:
arnaud bellemontagne a écrit:
charles.ogier a écrit:
Bela Bartok
Concerto pour orchestre

LSO & Antal Dorati

Bartok : Quatuor n°5 (Keller)

On a peine à croire que ce soit le même compositeur. What the fuck ?!?

Oh, quand même, c'est vraiment le même langage (rythmique, harmonique...) Après, on est bien d'accord: le 5ᵉ quatuor est d'un tout autre niveau d'ambition et de réussite que le Concerto pour orchestre.

Il y a quand même quelque chose d'américain (par moments) dans le style du concerto pour orchestre que je ne trouve dans aucun autre Bartok...et que je ne m'explique pas, d'ailleurs.

Je n'irais pas à dire non plus qu'on a peine à croire que ce n'est pas le même compositeur. Bien sûr c'est dans des œuvres comme le 5è quatuor et la Musique pour cordes (mes Bartók préférés avec la sonate pour deux pianos et percussions) que l'on trouve le génie de l'écriture, là où le Concerto pour orchestre se veut peut-être juste efficace, mais si moi aussi je me suis un peu lassé de cette œuvre trop écoutée, je trouve qu'on est bien dur avec, comme si on lui reprochait d'être juste plus accessible, d'avoir été écrit par Bartók en somme, alors que Bartók ne s'est jamais abaissé à la complaisance et que ça reste de la très bonne musique. Au risque de choquer, le Mandarin que je considère objectivement comme génial dans l'écriture, ne soutient pas mon attention sur toute sa durée, chose que je n'ai jamais éprouvée avec le concerto. (pas taper)

Pour ce qui est du côté américain je ne trouve pas trop. Je ne vois pas ici la mutation d'un Korngold. (Quant aux fanfares de cuivres il en case une dans tous ses concertos donc ce n'est pas inédit). Les autres œuvres de la période américaine (3è pour piano et concerto pour alto) sont certes d'un style différent du concerto. J'ai d'ailleurs tendance à plutôt rapprocher le concerto pour orchestre du 2è pour violon. Après on sent le côté commande d'orchestre, ça oui; là je te rejoins.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/etiennetabourier
Roupoil
Mélomaniaque
Roupoil

Nombre de messages : 744
Age : 39
Localisation : Pessac
Date d'inscription : 22/04/2017

Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Béla Bartòk (1881-1945)   Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 EmptySam 23 Mai 2020 - 14:39

Je te rejoins pour trouver que les membres du forum sont en général extrêmement durs avec le concerto pour orchestre (mais bon, Xavier ne l'aime pas, alors forcément Mr. Green ), pour moi ça reste une excellente oeuvre que je réécoute d'ailleurs beaucoup plus volontiers que les ballets. Après, bien sûr, on peut s'agacer que cette oeuvre là ait connu une célébrité plus grande que d'autres sans raison évidente (il me semble que, dans le domaine orchestral, il n'y aurait pas grande monde pour soutenir que la Musique pour cordes ne mérite pas au moins autant l'attention ; les quatuors c'est encore autre chose, on n'est pas au même niveau d'accessibilité).
Revenir en haut Aller en bas
http://www.normalesup.org/~glafon/ En ligne
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85158
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Béla Bartòk (1881-1945)   Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 EmptySam 23 Mai 2020 - 14:43

Roupoil a écrit:
Je te rejoins pour trouver que les membres du forum sont en général extrêmement durs avec le concerto pour orchestre (mais bon, Xavier ne l'aime pas, alors forcément Mr. Green )

Si Bartok n'avait écrit que ça, je dirais que c'est quand même un excellent compositeur à écouter!
Mais en comparaison du reste...
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne

Nombre de messages : 20397
Date d'inscription : 22/01/2010

Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Béla Bartòk (1881-1945)   Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 EmptySam 23 Mai 2020 - 22:33

Je crois que c'est l'oeuvre en elle-même qui me pose problème.
Au delà de l'évident recul stylistique, c'est son côté composite qui fait que je n'en retiens pas grand chose une fois l'écoute effectuée. bounce
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 11024
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Béla Bartòk (1881-1945)   Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 EmptySam 23 Mai 2020 - 22:57

Je ne trouve pas que le recul stylistique soit si évident - en revanche, comme dit Iskender, je trouve que c'est le côté «commande d'orchestre» qui est sensible (et en pose un peu les limites.)
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85158
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Béla Bartòk (1881-1945)   Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 EmptySam 23 Mai 2020 - 23:06

Le "recul" stylistique (c'est une notion qui d'ailleurs me pose question, mais bon) s'entend aussi bien dans le 3è concerto pour piano et son côté encore plus classicisant, effectivement il n'est pas si flagrant que ça. (bon, quand même, par rapport au Mandarin ou à la MPCPC...)
Mais le côté hétérogène effectivement, le côté séquentiel, et du coup anecdotique, rend l'œuvre moins marquante, moins aboutie peut-être, que bon nombre d'œuvres du Bartok de la maturité. (et la démonstration d'orchestre aussi, je suis d'accord)
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85158
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Béla Bartòk (1881-1945)   Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 EmptyJeu 28 Mai 2020 - 23:41

A propos du 1er concerto pour piano, en Playlist:

arnaud bellemontagne a écrit:
Quel chef d'oeuvre ce concerto. Smile

Pour ma part: oui et non…
Je lui reconnais des tas de qualités, et j'aime beaucoup le 2è mouvement notamment, mais ça ne me touche pas vraiment, ça ne m'enthousiasme pas tellement, moins que les deux autres. (qui ne sont pourtant pas non plus mes œuvres préférées de Bartok, même si j'adore leurs mouvements lents là aussi)
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne

Nombre de messages : 20397
Date d'inscription : 22/01/2010

Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Béla Bartòk (1881-1945)   Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 EmptyVen 29 Mai 2020 - 10:06

Trop sec ? Smile
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85158
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Béla Bartòk (1881-1945)   Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 EmptyVen 29 Mai 2020 - 13:49

Oui, il y a un peu de ça sans doute; d'ailleurs, pour le 2è mouvement, je préfère les versions un peu plus lentes et où le pianiste ne joue pas les notes piquées de façon strictement piquées, sinon c'est ultra-sec justement.
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne

Nombre de messages : 20397
Date d'inscription : 22/01/2010

Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Béla Bartòk (1881-1945)   Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 EmptyVen 29 Mai 2020 - 14:16

C'est vrai que c'est une oeuvre singulière, par moments on croirait avoir affaire à un concerto pour percussions.

De ce point de vue, le deuxième concerto est peut être plus avenant (tout en gardant le côté tranchant et implacable du premier).
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85158
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Béla Bartòk (1881-1945)   Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 EmptyVen 29 Mai 2020 - 15:10

arnaud bellemontagne a écrit:
C'est vrai que c'est une oeuvre singulière, par moments on croirait avoir affaire à un concerto pour percussions.

Ca s'entend mais ça se voit encore plus sur la partition: les cordes ne font presque rien pendant de nombreux passages, et sont vraiment la famille la moins présente dans toute l'œuvre. (d'ailleurs Bartok ne demande que 10 premiers violons)
Au début du 2è mouvement il n'y a que piano et percussions pendant plus de 2 minutes, effectivement. (du coup on se rapproche de la sonate pour 2 pianos et percussion, que j'aime davantage d'ailleurs)
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne

Nombre de messages : 20397
Date d'inscription : 22/01/2010

Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Béla Bartòk (1881-1945)   Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 EmptyVen 29 Mai 2020 - 17:35

Oui, la question du dispositif instrumental semble nourrir la réflexion de Bartok :deuxième concerto pour piano sans cordes dans le premier mouvement et sans cuivres dans le deuxième, sans parler de la musique pour cordes ou de la sonate pour 2 pianos et percussion...
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85158
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Béla Bartòk (1881-1945)   Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 EmptyVen 29 Mai 2020 - 18:41

arnaud bellemontagne a écrit:
Oui, la question du dispositif instrumental semble nourrir la réflexion de Bartok :deuxième concerto pour piano sans cordes dans le premier mouvement et sans cuivres dans le deuxième

Il y a quand même les cuivres dans le 2è même s'ils sont peu présents.
L'absence de cordes est plus inhabituelle c'est vrai. (c'est peut-être aussi pour leur donner cet effet plus prononcé lorsqu'ils rentrent au 2è mouvement)
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne

Nombre de messages : 20397
Date d'inscription : 22/01/2010

Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Béla Bartòk (1881-1945)   Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 EmptyVen 29 Mai 2020 - 19:46

C'est vrai que le début de ce 2ème mouvement est frappant, quel contraste!

Bartok est vraiment fascinant : à la fois un pied dans le folklore le plus viscéral et pulsionnel et un pied dans le formalisme le plus abstrait.

Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne

Nombre de messages : 20397
Date d'inscription : 22/01/2010

Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Béla Bartòk (1881-1945)   Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 EmptyMer 3 Juin 2020 - 12:50

En réécoutant le Concerto pour orchestre, je me rends compte que j'ai eu la dent dure.

Dans l'absolu c'est une oeuvre remarquable, brillante, virtuose et vraiment bien construite.

Le troisième mouvement peu évoquer certaines atmosphères du Château de Barbe-Bleue et le final fugué est très impressionnant.

Assurément une belle réussite, même si un peu en deçà de ses partitions les plus remarquables (Musique pour cordes, quatuors, sonate pour 2 pianos, Mandarin merveilleux, 2ème concerto pour piano...).
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85158
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Béla Bartòk (1881-1945)   Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 EmptyVen 19 Juin 2020 - 20:06

Je viens de me procurer la partition du concerto pour orchestre, et je m'aperçois que la version du finale qu'on entend toujours est ce qui est écrit comme "fin alternative" sur la partition, la fin originale faisant 19 mesures de moins.
Je me demande si on trouve la fin originale dans certains enregistrements… je ne crois pas l'avoir déjà entendue.

EDIT: j'ai trouvé la version Ozawa Boston (Philips) qui fait cette fin, plus abrupte.
Revenir en haut Aller en bas
Iskender
Mélomaniaque
Iskender

Nombre de messages : 1388
Age : 52
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 11/08/2009

Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Béla Bartòk (1881-1945)   Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 EmptyVen 19 Juin 2020 - 20:55

Xavier a écrit:
Je viens de me procurer la partition du concerto pour orchestre, et je m'aperçois que la version du finale qu'on entend toujours est ce qui est écrit comme "fin alternative" sur la partition, la fin originale faisant 19 mesures de moins.
Je me demande si on trouve la fin originale dans certains enregistrements… je ne crois pas l'avoir déjà entendue.

EDIT: j'ai trouvé la version Ozawa Boston (Philips) qui fait cette fin, plus abrupte.

La fin qu'on ne joue plus était en effet la fin originale jouée lors de la création. Tu m'apprends qu'Ozawa la joue avec Boston. J'ai déjà entendu un enregistrement de Koussevitsky, qui a créé le concerto et donc jouait cette fin. Mais alors je ne sais plus où. Je ne suis même pas sûr que c'était un enregistrement discographique. Peut-être plutôt dans une vidéo d'archive.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/etiennetabourier
Bruno Luong
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1127
Date d'inscription : 07/08/2012

Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Béla Bartòk (1881-1945)   Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 EmptyMer 24 Juin 2020 - 15:09

Il y a aussi bien sûr l'enregistrement historique de Koussevitzky en décembre 1944 qui précède cette révision en février 1945, d'ailleurs sur la suggestion de Koussevitzky qui trouve que la coda se termine trop abrupte. On le troupe sur YouTube.

Ozawa avec Chicago ou Sait Kinen joue la version révisée. Il joue la version originale avec Boston probablement à l'hommage de la commission de l'œuvre par la fondation Koussevitzky et qui est intimement lié à cet orchestre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Béla Bartòk (1881-1945)   Béla Bartòk (1881-1945) - Page 13 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Béla Bartòk (1881-1945)
Revenir en haut 
Page 13 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 11, 12, 13

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: