Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-31%
Le deal à ne pas rater :
Climatiseur réversible mobile BEKO BX112H (3400 watts – 12000 BTU)
449 € 649 €
Voir le deal

 

 Ivan Fedele (1953)

Aller en bas 
AuteurMessage
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85167
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Ivan Fedele (1953) Empty
MessageSujet: Ivan Fedele (1953)   Ivan Fedele (1953) EmptyJeu 1 Déc 2005 - 15:31

J'avais entendu une oeuvre de ce compositeur italien à la radio il y a longtemps et j'ai emprunté un CD d'oeuvres orchestrales de lui. (Scena pour orchestre, Ruah pour flûte et orchestre, Concerto pour violoncelle)

C'est un atonal sans l'être vraiment, c'est-à-dire dans un style harmonique souvent proche de Dutilleux ou de Lindberg, il y a d'ailleurs pas mal de ressemblances avec ce dernier, notamment au niveau orchestral, bien que Fedele me plaise un peu plus pour l'instant. (c'est moins continuellement "plein" que Lindberg, et Fedele, lui, sait ménager des moments de calme et de lyrisme)

Même si ça manque à mon sens de gestes musicaux forts et de renouvellement, c'est tout de même assez séduisant et bien écrit pour l'orchestre.

Le concerto pour violoncelle est peut-être l'oeuvre la plus marquante, la plus vivante et la plus contrastée.
Revenir en haut Aller en bas
Kermit
Mélomaniaque
Kermit

Nombre de messages : 1371
Age : 31
Localisation : Près de Paris
Date d'inscription : 08/09/2005

Ivan Fedele (1953) Empty
MessageSujet: Re: Ivan Fedele (1953)   Ivan Fedele (1953) EmptyJeu 1 Déc 2005 - 15:47

scratch je sent que je vais faire un petit tour à la discothèque ....
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85167
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Ivan Fedele (1953) Empty
MessageSujet: Re: Ivan Fedele (1953)   Ivan Fedele (1953) EmptyVen 7 Avr 2006 - 15:41

J'écoute en ce moment Maja, des mélodies pour soprano et 6 instruments, c'est franchement pas mal, bon évidemment comme souvent chez lui y a pas mal de mode 2 donc ça sonne bien... mais c'est vraiment pas mal.
Revenir en haut Aller en bas
Jaky
Mélomane chevronné
Jaky

Nombre de messages : 9422
Age : 60
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

Ivan Fedele (1953) Empty
MessageSujet: Re: Ivan Fedele (1953)   Ivan Fedele (1953) EmptySam 8 Avr 2006 - 0:31

Xavier a écrit:
J'écoute en ce moment Maja, des mélodies pour soprano et 6 instruments, c'est franchement pas mal, bon évidemment comme souvent chez lui y a pas mal de mode 2 donc ça sonne bien... mais c'est vraiment pas mal.
Si c'est pas trop compliqué pour mon neurone, c'est quoi le mode 2? Il y en a combien comme çà?
Merci, cela m'angoisse… Shocked
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89452
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Ivan Fedele (1953) Empty
MessageSujet: Re: Ivan Fedele (1953)   Ivan Fedele (1953) EmptySam 8 Avr 2006 - 1:07

Xavier a écrit:
J'écoute en ce moment Maja, des mélodies pour soprano et 6 instruments, c'est franchement pas mal, bon évidemment comme souvent chez lui y a pas mal de mode 2 donc ça sonne bien... mais c'est vraiment pas mal.
Oui, Fedele est l'un des très rares compositeurs d'aujourd'hui à savoir vraiment écrire pour la voix.

J'attends avec impatience son premier opéra, ou au minimum une reprise de Coram ou Coram Requiem.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85167
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Ivan Fedele (1953) Empty
MessageSujet: Re: Ivan Fedele (1953)   Ivan Fedele (1953) EmptyLun 17 Avr 2006 - 4:32

jaky a écrit:
Xavier a écrit:
J'écoute en ce moment Maja, des mélodies pour soprano et 6 instruments, c'est franchement pas mal, bon évidemment comme souvent chez lui y a pas mal de mode 2 donc ça sonne bien... mais c'est vraiment pas mal.
Si c'est pas trop compliqué pour mon neurone, c'est quoi le mode 2? Il y en a combien comme çà?
Merci, cela m'angoisse… Shocked

En fait le mode 2 c'est l'appellation de Messiaen qui numérotait ainsi ses modes à transposition limitée.
Le mode 2 c'est une échelle qui fait ton, demi-ton, ton, demi-ton, ton, demi-ton...
Scriabine a été le premier à l'utiliser de façon quasi-systématique dans certaines oeuvres.
Messiaen en a fait une utilisation très différente.
On le trouve aussi chez Dutilleux, Escaich, Lindberg...
Revenir en haut Aller en bas
Coelacanthe
Bernard Pivot
Coelacanthe

Nombre de messages : 2533
Age : 36
Localisation : Vernon (27) - Bientôt Paris
Date d'inscription : 13/02/2006

Ivan Fedele (1953) Empty
MessageSujet: Re: Ivan Fedele (1953)   Ivan Fedele (1953) EmptyLun 17 Avr 2006 - 5:05

Xavier a écrit:
En fait le mode 2 c'est l'appellation de Messiaen qui numérotait ainsi ses modes à transposition limitée.

Et les autres?? Je suppose qu'il y a aussi la gamme par ton, mais encor? Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85167
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Ivan Fedele (1953) Empty
MessageSujet: Re: Ivan Fedele (1953)   Ivan Fedele (1953) EmptyLun 17 Avr 2006 - 5:07

Le 1 c'est la gamme par tons. (d'ailleurs pourquoi l'a-t-il mis dans sa classification alors qu'il ne l'utilise jamais?...)

Les suivants sont plus typiques de Messiaen par exemple ton puis 2 demi-tons, ton puis 2 demi-tons...
Revenir en haut Aller en bas
Jaky
Mélomane chevronné
Jaky

Nombre de messages : 9422
Age : 60
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

Ivan Fedele (1953) Empty
MessageSujet: Re: Ivan Fedele (1953)   Ivan Fedele (1953) EmptyLun 17 Avr 2006 - 17:20

Je ne suis pas certain d'avoir tout compris (je suis même persuadé du contraire Crying or Very sad ).
Quel malheur d'être aussi bête... Sad
Enfin merci pour la réponse!

Pourrais-tu me conseiller un bouquin "for dummies" sur les bases du solfèges?
Revenir en haut Aller en bas
Bezout
Mélomane chevronné
Bezout

Nombre de messages : 3493
Date d'inscription : 08/06/2005

Ivan Fedele (1953) Empty
MessageSujet: Re: Ivan Fedele (1953)   Ivan Fedele (1953) EmptyLun 17 Avr 2006 - 18:55

Je ne pense pas que ça t'aideras si tu n'y connais rien, mais voici une liste des "modes de messiaen"

Ivan Fedele (1953) Modes_a

Ivan Fedele (1953) Modes_b
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85167
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Ivan Fedele (1953) Empty
MessageSujet: Re: Ivan Fedele (1953)   Ivan Fedele (1953) EmptyLun 17 Avr 2006 - 19:48

Pour la 1ère transposition du mode 1 ils ont oublié le la#.
Revenir en haut Aller en bas
Bezout
Mélomane chevronné
Bezout

Nombre de messages : 3493
Date d'inscription : 08/06/2005

Ivan Fedele (1953) Empty
MessageSujet: Re: Ivan Fedele (1953)   Ivan Fedele (1953) EmptyLun 17 Avr 2006 - 19:57

J'oubliais la source:

http://www2b.ac-lille.fr/education_musicale/Pedagogie/Lycee_Messiaen/Quatuor%20Messiaen.htm

Citation :
Pour la 1ère transposition du mode 1 ils ont oublié le la#.

Tu es sur? La# - Si ça ne fait pas un ton pourtant scratch
Revenir en haut Aller en bas
Azaelia
Mélomane averti
Azaelia

Nombre de messages : 140
Localisation : Errant dans les sphères lointaines de la Musique
Date d'inscription : 02/11/2005

Ivan Fedele (1953) Empty
MessageSujet: Re: Ivan Fedele (1953)   Ivan Fedele (1953) EmptyLun 17 Avr 2006 - 20:02

Bezout a écrit:
J'oubliais la source:

http://www2b.ac-lille.fr/education_musicale/Pedagogie/Lycee_Messiaen/Quatuor%20Messiaen.htm

Citation :
Pour la 1ère transposition du mode 1 ils ont oublié le la#.

Tu es sur? La# - Si ça ne fait pas un ton pourtant scratch

En tout cas sur mes tableaux des modes et echelles, au mode 1 de Messiaen il y a bien un la# (do ré mi fa# sol# la# do)
Revenir en haut Aller en bas
Bezout
Mélomane chevronné
Bezout

Nombre de messages : 3493
Date d'inscription : 08/06/2005

Ivan Fedele (1953) Empty
MessageSujet: Re: Ivan Fedele (1953)   Ivan Fedele (1953) EmptyLun 17 Avr 2006 - 20:04

Mais la 1ere transposition part du Do#
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85167
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Ivan Fedele (1953) Empty
MessageSujet: Re: Ivan Fedele (1953)   Ivan Fedele (1953) EmptyLun 17 Avr 2006 - 20:18

Non du do. Il n'y a pas une version originale et des transpositions, on appelle chaque échelle une transposition en l'occurence. Et il y a bien une faute.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89452
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Ivan Fedele (1953) Empty
MessageSujet: Re: Ivan Fedele (1953)   Ivan Fedele (1953) EmptyLun 17 Avr 2006 - 20:19

Je crois qu'il est question de la série notée "1".

[Edit : Ah oui, ça y est.]
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Bezout
Mélomane chevronné
Bezout

Nombre de messages : 3493
Date d'inscription : 08/06/2005

Ivan Fedele (1953) Empty
MessageSujet: Re: Ivan Fedele (1953)   Ivan Fedele (1953) EmptyLun 17 Avr 2006 - 20:38

Ah ok je croyais qu'on parlait de la 2nd.
Revenir en haut Aller en bas
Coelacanthe
Bernard Pivot
Coelacanthe

Nombre de messages : 2533
Age : 36
Localisation : Vernon (27) - Bientôt Paris
Date d'inscription : 13/02/2006

Ivan Fedele (1953) Empty
MessageSujet: Re: Ivan Fedele (1953)   Ivan Fedele (1953) EmptyLun 17 Avr 2006 - 22:51

Merci Bezout pour les modes de Messiaen! C'est bon pour ma culture ça!
Revenir en haut Aller en bas
Jaky
Mélomane chevronné
Jaky

Nombre de messages : 9422
Age : 60
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

Ivan Fedele (1953) Empty
MessageSujet: Re: Ivan Fedele (1953)   Ivan Fedele (1953) EmptyMar 18 Avr 2006 - 0:06

Tiens les chinois débarquent à paris! Mr. Green
Ah! non c'est de l'hébreu! Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89452
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Ivan Fedele (1953) Empty
MessageSujet: Re: Ivan Fedele (1953)   Ivan Fedele (1953) EmptyMar 18 Avr 2006 - 0:07

jaky a écrit:
Ah! non c'est de l'hébreu! Embarassed
Peshah va bientôt être passé, tout va rentrer dans l'ordre.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Coelacanthe
Bernard Pivot
Coelacanthe

Nombre de messages : 2533
Age : 36
Localisation : Vernon (27) - Bientôt Paris
Date d'inscription : 13/02/2006

Ivan Fedele (1953) Empty
MessageSujet: Re: Ivan Fedele (1953)   Ivan Fedele (1953) EmptyMar 18 Avr 2006 - 0:09

Je suis pas Ébroïciens, je suis vernonais d'origine...

Arrow
Revenir en haut Aller en bas
Cello
Chtchello
Cello

Nombre de messages : 5726
Date d'inscription : 03/01/2007

Ivan Fedele (1953) Empty
MessageSujet: Re: Ivan Fedele (1953)   Ivan Fedele (1953) EmptySam 9 Juil 2011 - 7:57

Xavier a écrit:
C'est un atonal sans l'être vraiment, c'est-à-dire dans un style harmonique souvent proche de Dutilleux ou de Lindberg, il y a d'ailleurs pas mal de ressemblances avec ce dernier, notamment au niveau orchestral, bien que Fedele me plaise un peu plus pour l'instant. (c'est moins continuellement "plein" que Lindberg, et Fedele, lui, sait ménager des moments de calme et de lyrisme)

Même si ça manque à mon sens de gestes musicaux forts et de renouvellement, c'est tout de même assez séduisant et bien écrit pour l'orchestre.

Le concerto pour violoncelle est peut-être l'oeuvre la plus marquante, la plus vivante et la plus contrastée.

Belle oeuvre que ce concerto pour violoncelle, en effet.

Quatre mouvements enchaînés sans pause, en gros vif-lent-vif-lent.

Début aéré, parcouru de frémissements qui se répandent entre différents pupitres, comme les ondulations de l'herbe sous un vent léger. Un long glissando-comète annonce l'entrée du soliste. Celle-ci est d'ailleurs en net contraste: nerveuse, obstinée comme une mouche battant et rebondissant furieusement contre les parois d'un bocal. Des traits courts, souvent en triolets.

Mouvement plus lyrique, une sorte de chant, joli mais moins marquant. Peut-être le point faible de la pièce.

Retour progressif de l'animation via un empilement d'accords tenus par divers groupes d'instruments. Le violoncelle se voit confier une sorte de moto perpetuo contrarié par des interventions fermes mais pas violentes de l'orchestre.

Fin hésitante, presque titubante, rattrapée constamment à la dernière minute par un trait incisif qui "recentre" temporairement le soliste. Dans les toutes dernières mesures s'ouvre une ébauche de dialogue entre celui-ci et un violoncelle de l'orchestre. Une petite broderie aigüe du soliste conclut la pièce.

Deux choses m'ont séduit dans ce concerto. Tout d'abord son caractère très organique. Pas de rupture brusque, les mouvements non seulement s'enchaînent mais se fondent littéralement l'un dans l'autre au point qu'il est difficile de marquer précisément la transition entre eux. Ensuite, une impression difficile à décrire de chant, parfois de danse, battant juste sous la surface mais ne parvenant jamais à sortir, une sensation d'entendre plus que les notes réellement jouées. C'est là sans vraiment apparaître.

Je l'ai immédiatement réécouté, ce qui est assez rare pour moi.

PS: Un sujet remonté après plus de 5 ans, c'est un record, non?
Revenir en haut Aller en bas
Cello
Chtchello
Cello

Nombre de messages : 5726
Date d'inscription : 03/01/2007

Ivan Fedele (1953) Empty
MessageSujet: Re: Ivan Fedele (1953)   Ivan Fedele (1953) EmptyMar 20 Sep 2011 - 20:45

Tout ça m'a intrigué. Poursuivons donc...

Ruah pour flûte et orchestre.

Encore une fois l'orchestration est frappante, très colorée. Dès les premières minutes, j'ai eu le sentiment d'être plongé au coeur de la forêt amazonienne: chants d'oiseaux exotiques, cris d'animaux invisibles, échos de percussions lointaines. Je ne sais pas si c'est le genre d'image que voulait évoquer le compositeur mais c'est ce qui m'est venu à l'esprit tant les sonorités m'ont paru luxuriantes. Le soliste procède par de brefs appels très vifs, ponctués de nombreux effets qui renforcent l'impression "d'ailleurs": trémolos quasi omniprésents, flatterzunge, claquements de clefs, souffle. Vient ensuite une très courte cadence pour la flûte seule suivie d'un long silence. Quand le soliste réapparaît, c'est accompagné d'un lit délicat de notes aigües (violons et bois peut-être... ). J'avoue que j'ai un peu décroché à ce point. L'animation revient soudain, l'intérêt aussi, et la flûte se fait vent de tempête emportant tout sur son passage avec la complicité de l'orchestre. La pièce s'achève sur d'étranges tapotements qui ne concluent pas vraiment, nous laissant pour ainsi dire en suspens.

Fedele commence à vraiment m'intéresser. Si les deux oeuvres que je connais de lui ne m'ont pas tenu en haleine de bout en bout, je dois dire que sa maîtrise de l'orchestration est impressionnante et qu'il sait créer des climats aussi variés qu'intéressants.
Revenir en haut Aller en bas
aroldo
Mélomaniaque
aroldo

Nombre de messages : 1778
Date d'inscription : 19/02/2011

Ivan Fedele (1953) Empty
MessageSujet: Re: Ivan Fedele (1953)   Ivan Fedele (1953) EmptyJeu 5 Avr 2012 - 11:36

Est-ce que quelqu'un, à tout hasard, aurait un commentaire à faire sur les "Pièces pour alto solo" que j'ai très envie de découvrir ??? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Cello
Chtchello
Cello

Nombre de messages : 5726
Date d'inscription : 03/01/2007

Ivan Fedele (1953) Empty
MessageSujet: Re: Ivan Fedele (1953)   Ivan Fedele (1953) EmptyJeu 5 Avr 2012 - 13:42

Je les ai découvertes tout récemment. En fait, c'est un ensemble de pièces écrites par Fedele alternant avec des transcriptions de quelques ricercars de Gabrieli et si j'ai bien compris, c'est prévu pour être joué ainsi.

S'agissant de pièces pour instrument solo, on n'y retrouve pas la foisonnante palette sonore des oeuvres pour orchestre dont j'ai parlé plus haut. J'avoue avoir été très sceptique au début: encore de la musique soliste contemporaine qui crisse et ne semble aller nulle part. Le retour périodique aux ricercars était un vrai soulagement (enfin ça sonne!) mais ma perplexité demeurait dans la mesure où je trouvais que l'ensemble formait un patchwork peu convaincant, une moustache à la Joconde . Et puis petit à petit, les pièces de Fedele ont retenu mon attention et j'ai commencé à trouver qu'elles se mariaient plutôt bien avec les ricercars après tout. Il doit y avoir des ponts, des liens cachés entre les deux, pas évidents à entendre au premier abord mais qui lient le tout, des allusions, des paraphrases peut-être.

Au final, j'ai trouvé ça assez intéressant et plutôt réussi bien que quelques crans en-dessous de sa musique orchestrale.
Revenir en haut Aller en bas
aroldo
Mélomaniaque
aroldo

Nombre de messages : 1778
Date d'inscription : 19/02/2011

Ivan Fedele (1953) Empty
MessageSujet: Re: Ivan Fedele (1953)   Ivan Fedele (1953) EmptyJeu 5 Avr 2012 - 16:00

Intéressant, j'écouterai ça dès que j'en aurai l'occasion. En principe je suis assez réticent à ces mélanges, même si je reconnais que parfois ça sonne bien.

Par contre, où as-tu trouvé l'enregistrement s'il existe ?
Revenir en haut Aller en bas
Cello
Chtchello
Cello

Nombre de messages : 5726
Date d'inscription : 03/01/2007

Ivan Fedele (1953) Empty
MessageSujet: Re: Ivan Fedele (1953)   Ivan Fedele (1953) EmptyVen 6 Avr 2012 - 10:05

En faisant vite, tu peux encore les trouver ici:

http://sites.radiofrance.fr/francemusique/em/matin-musiciens_vendredi/emission.php?e_id=65000046&d_id=435000530

Imaginary Skylines pour flûte et harpe.

Encore une œuvre à connaître. Sa construction en miroir est claire: un début très pulsé où la harpe tient un discours fluide et mouvant que la flûte se contente de ponctuer avec quelques fusées colorées. Au fil du temps, les rôles s'inversent et c'est cette dernière qui finit par dominer. Entre les deux, un bel épisode central en forme de méditation à couleur extrême-orientale (on songe à Takemitsu). Très chouette.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Ivan Fedele (1953) Empty
MessageSujet: Re: Ivan Fedele (1953)   Ivan Fedele (1953) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Ivan Fedele (1953)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: