Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le deal à ne pas rater :
[Vente flash]Batterie externe 26800 mAh à charge rapide
22.90 €
Voir le deal

 

 Ivan Wyschnegradsky (1893–1979)

Aller en bas 
AuteurMessage
lulu
Mélomane chevronné
lulu

Nombre de messages : 17823
Date d'inscription : 25/11/2012

Ivan Wyschnegradsky (1893–1979) Empty
MessageSujet: Ivan Wyschnegradsky (1893–1979)   Ivan Wyschnegradsky (1893–1979) EmptyJeu 15 Aoû 2013 - 18:27

note orthographique : on emploie communément la translittération utilisée par le compositeur lui-même en France, Wyschnegradsky.

(les citations sont issues d’un fil « Wyschnegradsky et Obouhow », ainsi que du fil sur les futuristes russes.)



Les yeux qui fascinent
(3 mars 2013)
le site de l'Association Ivan Wyschnegradsky : http://www.ivan-wyschnegradsky.fr/fr/

Catalogue/ discographie du compositeur, de nombreux extraits au format wav des disques parus, reproductions de dessin, actualités (dont dates des principaux concerts à venir), etc.
1. biographie

sur le site de l’association.


2. œuvres

sur le site de l’association.

La Journée de l’existence

Gaial
(5 mars 2010)
D'ailleurs j'en profite pour rajouter ce disque de la journée de l'existence de Wyschnegradsky pour orchestre et récitant. Pièce de jeunesse (1918) dans un style Wagnéro/scriabinien. Le texte est plutôt naïf, et la musique ne prends pas beaucoup de risques encore (surtout quand on connait l'évolution du compositeur), mais j'ai un petit coup de cœur pour le coté incantatoire mystique  bedo

Xavier
(14 avril 2010)
Très très belle oeuvre cette Journée de l'existence de Wyschnegradsky (je viens de taper ça sans faute du premier coup sur mon clavier  Mr.Red ), effectivement on pense pas mal à Scriabine voire Roslavets, et comme l'oeuvre date de 1916-18 ça n'a rien de trop surprenant.
Ca n'est pas tout à fait du style Scriabine de l'Acte préalable, mais comme un Scriabine plus lumineux et plus limpide peut-être (l'harmonie est assez claire, et évolue moins rapidement que chez Scriabine) notamment au niveau de l'orchestration. (avec des thèmes de trompette qui vont plaire à certains!)
Et le choeur qui arrive à la fin évidemment, sublime.  colors
Le récitant peut finir par être un tout petit peu agaçant quand on ne sait pas de quoi ça parle...

Xavier
(21 décembre 2010)
En plus de Scriabine et Roslavets, à la réécoute, j'ai pensé un peu aussi à la Musique des sphères de Langgaard, d'ailleurs assez contemporaine.

Xavier
(14 avril 2010)
Quelques infos supplémentaires ici: http://www.shiiin.com/shiiin4.php

Dans ce genre-là, je préfère la Nascita del Verbo de Scelsi, plus tardif il est vrai et plus aventureux, mais tout de même, c'est à écouter, une oeuvre vraiment magnifique!  Very Happy

jerome
(14 avril 2010)
Xavier a écrit:
Très très belle oeuvre cette Journée de l'existence de Wyschnegradsky
Oui Very Happy
Je pense à l'Acte préalable, en très light.
Xavier a écrit:
Le récitant peut finir par être un tout petit peu agaçant quand on ne sait pas de quoi ça parle...
Ah ça oui !  Evil or Very Mad
Et quand il arrête enfin de jacter, ce sont les tousseurs qui prennent le relai pour nous maintenir hors de la musique. Enfin, il faut faire un effort de concentration supplémentaire pour "oublier" le bonhomme et écouter l'orchestre, c'est faisable mais un peu fatigant.

*Niko
(21 décembre 2010)
Vraiment génial, j'ai adoré [la version française] !
Une oeuvre scriabinesque dans l'intention et dans les harmonies, une cérémonie musicale incantatoire très réussie. Etant assez réceptif au texte déclamé, basé sur des préceptes de philosophie indoue, j'ai pu profité de l'osmose créée avec la très belle musique de Ivan Wyschnegrasky. Ca m'évoque Scriabine, Wagner, Bartok voir Dutilleux et c'est à la fois personnel. Assez épuré et fluide finalement malgré la richesse de l'harmonie. L'orchestration est très réussie, avec des sonorités et des timbres magnifiques. J'ai pas eu le frisson orchestral que j'ai pu avoir avec Bartok, Dutilleux ou Scriabine dans le genre, mais c'est pas loin.
Smile

André
(3 mars 2013)
Musique réellement surprenante. C'est inhabituel et prenant.
 
Richard Wagner op.26 (et L’Évangile rouge)

Les yeux qui fascinent
(3 mars 2013)
@Xavier : je ne sais pas si tu sais, connais le morceau, mais I. W. a composé, durant sa période russe, une pièce intitulée "à Wagner".

XavierCa ne me dit rien; tu peux en dire plus? Ca se trouve?

Les yeux qui fascinentMalheureusement, je ne peux pas t'en dire grand chose de plus — j'ai juste vaguement écouté un extrait — : le morceau a été enregistrée, le cd n'est pas tout récent (1999), c'est chanté en russe, je suis incapable de te dire clairement ce que vient faire wagner dans le morceau (il aussi composé quelques trucs pro-Nietzsche) ; l'extrait est écoutable sur le site de l'association Ivan Wyschnegradsky : ici (le disque en question c'est l'évangile rouge)

edit : le titre exact du morceau, c'est à Richard Wagner op. 26 (et non "à wagner")

edit 2 : attention !, sur Amazon, des petits malins essayent de le refourguer à prix d'or : ici !  Mr. Green (bref le disque doit être à peu près introuvable).

XavierMerci, effectivement j'ai écouté l'extrait et je ne vois pas le rapport. (dans le texte peut-être?)

Les yeux qui fascinentOui, peut-être dans le texte… (mais ne comprenant rien au russe, je ne peux ni infirmer ni confirmer). Personnellement, j'aurai tendance à mettre ça sur son trip nietzschien* d'alors…

La pièce l'évangile rouge est dispo en intégralité sur YT par contre (et a l'air d'être du même style que cet opus 26).

*il a même écrit un article sur le surhomme !  Mr. Green

Les yeux qui fascinent
(22 juillet 2013)
Il y a des extraits de la partition (le début apparemment) sur le site de l'association Ivan Wyschnegradsky si tu veux y jeter un coup d'œil — rubrique catalogue/ à Richard Wagner/ précision.

Le texte est de Nietzsche apparemment.
 
œuvres pour piano

Gaial
(4 mars 2010)
Je connaissais déjà les pièces de Wyschnegradsky, le "carré magique" sonore de 1957, et les "deux préludes" de jeunesse (1916). Le carré magique fonctionne des échelles non octaviantes, et est truffé de superpositions de divisions rythmiques, donnant un aspect un peu coulant par moment. Certaines couleurs harmoniques rappellent Messiaen parfois, en plus grisâtre.

alexandre
(26 janvier 2011)
Wyschnegradsky, 2 préludes op.2 : Œuvre hybride dans laquelle le romantisme devient décadent, sorte de Rachmaninov beaucoup plus anguleux.
 
musique de chambre

Xavier
(24 aout 2011)
J'ai écouté les quatuors de Wyschnegradsky, par les Arditi. (disque plus ou moins introuvable semble-t-il hors médiathèques)

Très très chouette, on pense souvent plus à Bartok qu'à Scriabine (d'ailleurs c'est tout à fait contemporain des quatuors de Bartok, puisque la composition de ces 3 quatuors se situe entre 1923 et 1945), un Bartok en quarts de ton quoi. (sauf le 3è qui est simplement chromatique, c'est-à-dire en demi-tons)
Le 1er, d'un seul bloc, est vraiment féroce, très dur à l'oreille.
Le 2è, en 3 mouvements classiques, est vraiment une grande réussite je trouve, plus accessible voire séduisant, ici les quarts de tons sonnent peut-être plus naturels qu'au piano (où on peut vite avoir l'impression que ça joue faux), ça ne sonne plus comme un gadget mais comme un approfondissement du langage et de l'expressivité vraiment intégré au discours.
Je m'attendais à quelque chose d'encore plus radical et dur à écouter, en fait c'est accessible et vraiment à écouter!

Le trio à cordes, sa dernière oeuvre, en un mouvement (l'oeuvre est inachevée), plus aride, fait presque penser à Webern par la raréfaction du discours et de l'harmonie.

Gaial
(11 mai 2011)
Sinon j'aime beaucoup les quatuors de Wyschnegradsky également Xavier, avec une préférence pour le second également. La sonate Op.34 pour Alto et 2 piano est très belle aussi à mon goût.
 
 
3. discographie

sur le site de l’association.

La Journée de l’existence

Xavier
(14 avril 2010)
La version publiée en CD donne la version française du texte, et je ne sais pas si c'est très profitable, vous pouvez vous faire une idée avec les extraits...
Et c'est une version sans choeurs, ce qui est dommage à mon sens. (on trouve le choeur dans le live de Rophé par contre)

XavierLa version que j'ai, un live dirigé par Pascal Rophé, est vraiment très belle.  Very Happy
œuvres pour piano

Gaial
(4 mars 2010)
Un disque est sorti (il y a moment mais je l'ai découvert il y a peu) contenant des œuvres de Nicolas Obouhow (Obukhov chez eux), Wyschnegradsky, et Protopopov (la seconde sonate encore, moins inspirée que par Shleiermacher à mon avis).
 
 
4. écrits et interviews

sur le site de l’association.

Xavier
(14 avril 2010)
(écoutez les extraits d'interviews dans le lien donné par Gaial juste au-dessous [celui-ci], le type a l'air aussi barré que Scriabine et Scelsi réunis  hehe )

Les yeux qui fascinent
(3 mars 2013)
À noter, la parution prochaine*, chez Symétrie, d'une édition critique des écrits de jeunesse (traduits du russe donc) et d'écrits français pour diverses revues épuisées sous le titre Libération du son.

*courant 2013.

Les yeux qui fascinent
(22 juillet 2013)
« étude sur l'harmonie des quartes superposées » de Wyschnegradsky paru en 1935 dans les numéros 15 & 16 de la revue Le Ménestrel est disponible en ligne sur gallica : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k56170887.image.langFR.r=wyschnegradsky.swf et là http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5617089n.image.langFR.r=wyschnegradsky.swf
 
 
5. Wyschnegradsky et les compositeurs de son temps


Gaial
(5 mars 2010)
Je sais en revanche que Wyschnegradsky a correspondu avec Messiaen, ce dernier montrant un vif interêt pour sa musique. J'ai d'ailleurs lu la premiere fois son nom dans son livre "Technique de mon language musical", et lu quelques lettres entre les deux compositeurs.

Les yeux qui fascinent
(22 juillet 2013)
Shocked Pierre Boulez au piano lors de la création, en 45, de Linnite opus 25 de Wyschnegradsky :

Association Ivan Wyschnegradsky, sur le catalogue en ligne du compositeur a écrit:
Création : 10 novembre 1945, à Paris, Salle Chopin-Pleyel, par Gisèle Perron et Mady Sauvageot, sopranos, Lili Fabrègue, voix d’alto, Yvette Grimaud, Yvonne Loriod, Pierre Boulez et Serge Nigg, pianos, sous la direction du compositeur.
edit : il était aussi de la partie lors de la création de l'opus 24 en 51.
Revenir en haut Aller en bas
Le faiseur de reines
Mélomane à coucher dehors
Le faiseur de reines

Nombre de messages : 5100
Date d'inscription : 05/02/2012

Ivan Wyschnegradsky (1893–1979) Empty
MessageSujet: Re: Ivan Wyschnegradsky (1893–1979)   Ivan Wyschnegradsky (1893–1979) EmptyJeu 15 Aoû 2013 - 19:05

On trouve aussi comme graphie (en particulier en France dans l'entre-deux-guerres et sous la plume de Xenakis), Wischnegradsky. Ça peut aider lors de recherches, en particulier sur Gallica.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85244
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Ivan Wyschnegradsky (1893–1979) Empty
MessageSujet: Re: Ivan Wyschnegradsky (1893–1979)   Ivan Wyschnegradsky (1893–1979) EmptyDim 18 Aoû 2013 - 23:05

Acte chorégraphique opus 27 (1937-1940, rev. 1958-59)
En 2 parties avec Prologue, Intermède et Epilogue pour baryton basse, 2 sopranos, mezzo-soprano, chœur mixte, 4 pianos accordés deux à deux à distance d’un quart de ton, percussions et instruments (alto, clarinette en ut, balalaïka ad libitum).

Vraiment bizarre, on pense à Scriabine ou Stravinsky, mais tout ça avec des quarts de tons.
Le ton est parfois incantatoire, parfois presque post-romantique, parfois populaire à la Stravinsky.
Le résultat est assez fascinant!
Revenir en haut Aller en bas
lulu
Mélomane chevronné
lulu

Nombre de messages : 17823
Date d'inscription : 25/11/2012

Ivan Wyschnegradsky (1893–1979) Empty
MessageSujet: Re: Ivan Wyschnegradsky (1893–1979)   Ivan Wyschnegradsky (1893–1979) EmptyMar 22 Oct 2013 - 7:34

Le site de l’Association n’est plus disponible... ? Sad 
Revenir en haut Aller en bas
gluckhand
Mélomaniaque
gluckhand

Nombre de messages : 1876
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Ivan Wyschnegradsky (1893–1979) Empty
MessageSujet: Re: Ivan Wyschnegradsky (1893–1979)   Ivan Wyschnegradsky (1893–1979) EmptyMar 22 Oct 2013 - 8:01

Une petite remarque en passant question prix, j'ai vu que le disque Méfano et la journée de l'existence étaient proposés moins chers chez leurs éditeurs que sur les sites habituels de vente Amazon.fr et Priceminister?
Revenir en haut Aller en bas
Gaial
Mélomane averti
Gaial

Nombre de messages : 159
Date d'inscription : 16/08/2006

Ivan Wyschnegradsky (1893–1979) Empty
MessageSujet: Re: Ivan Wyschnegradsky (1893–1979)   Ivan Wyschnegradsky (1893–1979) EmptyMar 22 Oct 2013 - 10:07

C'est ce que je constate aussi...
Revenir en haut Aller en bas
Churchill
Mélomane du dimanche
Churchill

Nombre de messages : 63
Age : 47
Localisation : Le Havre
Date d'inscription : 12/01/2013

Ivan Wyschnegradsky (1893–1979) Empty
MessageSujet: Re: Ivan Wyschnegradsky (1893–1979)   Ivan Wyschnegradsky (1893–1979) EmptyVen 25 Oct 2013 - 17:55

Je ne connaissais pas ce compositeur. Je vais m'empresser de le découvrir.
Revenir en haut Aller en bas
Анастасия231
Mélomane chevronné
Анастасия231

Nombre de messages : 12969
Age : 26
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

Ivan Wyschnegradsky (1893–1979) Empty
MessageSujet: Re: Ivan Wyschnegradsky (1893–1979)   Ivan Wyschnegradsky (1893–1979) EmptyVen 25 Oct 2013 - 22:30

Moi aussi. Quels disques sont-ils disponibles sur le marché ? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
lulu
Mélomane chevronné
lulu

Nombre de messages : 17823
Date d'inscription : 25/11/2012

Ivan Wyschnegradsky (1893–1979) Empty
MessageSujet: Re: Ivan Wyschnegradsky (1893–1979)   Ivan Wyschnegradsky (1893–1979) EmptyVen 25 Oct 2013 - 22:35

il y a au moins ça Surprised  :

Ivan Wyschnegradsky (1893–1979) 31WWEWkSzLL._AA160_
(orchestre et récitant)

Ivan Wyschnegradsky (1893–1979) MI0001031994
(chambre)

Ivan Wyschnegradsky (1893–1979) 51VNs3edx0L._AA160_
(pianos)


le site de l’Association était très bien (et il y avait une discographie), mais... Sad


Dernière édition par Lucien le Ven 25 Oct 2013 - 22:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Le faiseur de reines
Mélomane à coucher dehors
Le faiseur de reines

Nombre de messages : 5100
Date d'inscription : 05/02/2012

Ivan Wyschnegradsky (1893–1979) Empty
MessageSujet: Re: Ivan Wyschnegradsky (1893–1979)   Ivan Wyschnegradsky (1893–1979) EmptySam 22 Mar 2014 - 15:26

Pour les parisiens, deux journées de conférences autour de Wyschnegradsky à partir de jeudi prochain (le 27 mars donc) :

http://www.ivan-wyschnegradsky.fr/fr/actualites/

(À noter, une création d'une œuvre — pour ondes martenot — de Wyschnegradsky le jeudi !).
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85244
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Ivan Wyschnegradsky (1893–1979) Empty
MessageSujet: Re: Ivan Wyschnegradsky (1893–1979)   Ivan Wyschnegradsky (1893–1979) EmptySam 22 Mar 2014 - 15:29

Merci de l'info.

C'est gratuit, et je ne peux même pas y aller...  Crying or Very sad 
Revenir en haut Aller en bas
Le faiseur de reines
Mélomane à coucher dehors
Le faiseur de reines

Nombre de messages : 5100
Date d'inscription : 05/02/2012

Ivan Wyschnegradsky (1893–1979) Empty
MessageSujet: Re: Ivan Wyschnegradsky (1893–1979)   Ivan Wyschnegradsky (1893–1979) EmptyDim 23 Mar 2014 - 21:39

Apparemment, c'est une journée d'étude « CDMC » : http://www.cdmc.asso.fr/fr/actualites/saison-cdmc Donc avec un peu de chance, elle sera en ligne (enfin peut-être sans la pièce de wyschnegradsky… Neutral ).
Revenir en haut Aller en bas
lulu
Mélomane chevronné
lulu

Nombre de messages : 17823
Date d'inscription : 25/11/2012

Ivan Wyschnegradsky (1893–1979) Empty
MessageSujet: Re: Ivan Wyschnegradsky (1893–1979)   Ivan Wyschnegradsky (1893–1979) EmptyDim 23 Mar 2014 - 22:32

quelqu’un m’héberge ? Surprised 
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Ivan Wyschnegradsky (1893–1979) Empty
MessageSujet: Re: Ivan Wyschnegradsky (1893–1979)   Ivan Wyschnegradsky (1893–1979) EmptyDim 23 Mar 2014 - 22:45

Je peux voler une tente au Canal Saint-Martin pour toi si tu veux.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Le faiseur de reines
Mélomane à coucher dehors
Le faiseur de reines

Nombre de messages : 5100
Date d'inscription : 05/02/2012

Ivan Wyschnegradsky (1893–1979) Empty
MessageSujet: Re: Ivan Wyschnegradsky (1893–1979)   Ivan Wyschnegradsky (1893–1979) EmptyLun 7 Juil 2014 - 23:18

La première journée du colloque Wyschnegradsky est enfin en ligne sur le site du CDMC : http://www.cdmc.asso.fr/fr/actualites/saison-cdmc/ivan-wyschnegradsky-ultrachromatisme-entre-futurisme-constructivisme-1ere  Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Ivan Wyschnegradsky (1893–1979) Empty
MessageSujet: Re: Ivan Wyschnegradsky (1893–1979)   Ivan Wyschnegradsky (1893–1979) EmptyMar 8 Juil 2014 - 0:10

Les noces sanglantes a écrit:
La première journée du colloque Wyschnegradsky est enfin en ligne sur le site du CDMC : http://www.cdmc.asso.fr/fr/actualites/saison-cdmc/ivan-wyschnegradsky-ultrachromatisme-entre-futurisme-constructivisme-1ere  Very Happy 

C'est super, merci ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
leandreGarrecin
Mélomane averti
leandreGarrecin

Nombre de messages : 159
Age : 67
Localisation : Estryge
Date d'inscription : 05/06/2014

Ivan Wyschnegradsky (1893–1979) Empty
MessageSujet: Ivan Wyschnegradsky   Ivan Wyschnegradsky (1893–1979) EmptyLun 21 Sep 2015 - 22:48

Ivan Wyschnegradsky est né à Saint-Pétersbourg le 4 mai 1893. Son père est banquier et sa mère écrit des poèmes. Son grand-père est un mathématicien célèbre qui a été ministre des finances d'Alexandre III, de 1888 à 1892. Après ses études au Premier lycée classique de Saint-Pétersbourg et son baccalauréat, Wyschnegradsky entre à la Faculté de mathématiques de l'université de Saint-Pétersbourg. Il suit les cours d'harmonie, de composition et d'orchestration (1911–1915) auprès de Nikolaï Sokolov, professeur au Conservatoire de Saint-Pétersbourg. À partir de 1912, il entre à la faculté de droit. Sa première œuvre publique Andante religioso et funèbre est créée au théâtre Pavlovsk sous la direction d'Aslanov, en présence de César Cui qui "le félicite pour sa modération".
En 1916, il compose la Journée de Brahma, qui deviendra la Journée de l'Existence, pour récitant, grand orchestre et chœur mixte ad libitum. En 1917, à la veille de la révolution, il termine ses études de droit. En novembre, son père est arrêté. Ivan adhère à l'idéal de la révolution russe et compose l'Évangile rouge, opus 8. En 1919, il élabore son premier projet de notation des douzièmes de ton. L'année suivante, il émigre à Paris. La maison Pleyel lui fabrique un piano à transmission pneumatique qui ne le satisfait pas entièrement (1921). Il souhaite faire construire un vrai piano à quarts de ton et pense qu'il ne peut le faire qu'en Allemagne. Il commande chez Straube un harmonium, type Moellendorf, à quarts de ton. En 1922 et 1923, il se rend à plusieurs reprises en Allemagne où il rencontre R. Stein, Aloïs Hába, J. Mager et W. Moellendorf. L'année suivante, il se marie avec Hélène Benois2qui lui donne un fils, Dimitri (1924). En 1926, il divorce puis il commande un piano à quarts de ton chez Foerster (1927). Le quatuor Vandelle crée le Prélude et fugue, opus 15. En 1929, le piano Foerster arrive à Paris. Il rencontre Lucille Markoff (Gayden), sa future femme. Il publie le Manuel d'harmonie à quarts de ton (1932) et compose les Vingt-quatre préludes dans tous les tons de l'échelle chromatique diatonique à treize sons, pour deux pianos à quarts de ton (1934).

Le 25 janvier 1937, à un concert entièrement consacré à sa musique, il rencontre Olivier Messiaen, puis plus tard Henri Dutilleux et Claude Ballif. Il enregistre le mouvement lent de la symphonie Ainsi parlait Zarathoustra pour quatre pianos à quarts de ton albino

Il meurt le 29 septembre 1979, à l'âge de 86 ans Ivan Wyschnegradsky (1893–1979) 4209083858

Une « Association Ivan Wyschnegradsky » est fondée à Paris en 1983 sous la présidence de Claude Ballif study

Ivan Wyschnegradsky (1893–1979) Wyschnegradsky-concert-microtonalites_Resonances_Transcultures-2014
Revenir en haut Aller en bas
http://evicsal.wix.com/cirse
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

Ivan Wyschnegradsky (1893–1979) Empty
MessageSujet: Re: Ivan Wyschnegradsky (1893–1979)   Ivan Wyschnegradsky (1893–1979) EmptyLun 21 Sep 2015 - 22:57

La Journée de l'existence est une de ces oeuvres étranges, centrales, qui ont peu d'équivalent dans l'histoire de la musique ni même dans l'oeuvre du compositeur. Une sorte de menhir se dressant dans un champ de blés mûrs. Comme Harmoniehlere, Music of the Spheres ou autres Concord Sonata.

Très peu d'oeuvres de Wyschnegradsky sont disponibles. Pour se faire une idée il faut aller sur le net. C'est là que j'ai dégoté mon enregistrement (légal ou illégal ? tutut ). Autrement, parler d'oeuvres que nul n'est en mesure de juger c'est un peu comme le Cheshire Cat d'Alice au Pays des Merveilles.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Ivan Wyschnegradsky (1893–1979) Empty
MessageSujet: Re: Ivan Wyschnegradsky (1893–1979)   Ivan Wyschnegradsky (1893–1979) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Ivan Wyschnegradsky (1893–1979)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: