Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 

 Debussy - Pelléas et Mélisande

Aller en bas 
+65
Hippolyte
Wolferl
Breez
Polyeucte
arnaud bellemontagne
fliegender
Rafsan
frere elustaphe
poisson
Rameau
Percy Bysshe
senga
Hidraot
vonhirsch
Octavian
aurele
Dave
Cololi
Jules Biron
marc.d
Guillaume
MickeyZeVrai
Crapio
Stanlea
jerome
Pison Futé
Mariefran
*Nico
atomlegend
Anthony
Richard
Zeno
Picrotal
Kryzstof
Morloch
Tus
Jaky
ouannier
Julien
Sauron le Dispensateur
Nando
Piem
Stadler
OYO TOHO
calbo
Jorge
Rubato
Pousskine
entropie
Bertrand67
Cthulhu SP
DiscographieRameau
Swarm
-
Mr Bloom
DavidLeMarrec
adriaticoboy
Fred
gaston
antrav
Achille
Bezout
Xavier
encolpio
sofro
69 participants
Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 13 ... 20  Suivant
AuteurMessage
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97656
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 EmptyMer 11 Juil 2007 - 0:22

vartan a écrit:
...donc ce n'est pas la peine que je te le prête ?
Pour écouter, ce serait volontiers, je n'ai jamais entendu celui-ci, et Pelléas est vraiment la seule oeuvre où la collection me paraisse vraiment un supplément immense.
Pour regarder, je n'oserais pas, je crois.

A la rigueur, peut-être qu'en film on pourrait approcher le résultat. Au théâtre, non.

Le texte est farci de pièges...

Rien que l'histoire des cheveux. Si on l'enlève, c'est absurde, tout perd son sens (ou il faut transposer à autre chose, et le problème est identique).
Si on le conserve, on est forcément dans une situation un peu artificielle (perruque démesurée et malcommode, attitudes peu naturelles, focalisation sur l'artifice).

Je ne vois pas comment on peut s'en tirer, à part peut-être par le truchement du cinéma. Mais il faut du noir et blanc et un goût parfait. Quelque chose dans le genre de Maetzig, là, je ne dis pas. Mais qui est capable de cela aujourd'hui ?


Déjà, rien qu'en couleur, je suis sûr que c'est impossible. Il n'y a pas de couleurs dans Allemonde. Seulement de l'obscurité et des ombres (avec un peu de lumière ici et là).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97656
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 EmptyMer 11 Juil 2007 - 0:24

Xavier a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:

Xavier a écrit:

Bah, tu n'as pas regardé le DVD Davis/Vick, c'est tout.
Et tu n'étais pas au TCE le mois dernier. Smile
La mise en scène de Martinoty avait l'air bien, oui. Mais Pelléas en image, je ne peux pas. C'est un truc tellement personnel, je ne transige pas.

Oui mais c'est ton avis personnel, ne généralise pas et ne dégoûte pas les autres!
Si, PERSONNE ne peut aimer, je suis Pelléassien Naturel, moi, Môssieur !


Bien sûr que je ne dis que mon avis personnel et n'édicte pas des arrêts, encore heureux !

Mais je dis simplement que je vois mal comment être transporté par Pelléas en commençant par l'image, forcément maladroite !

Ou alors quelque chose de suffisamment transposé pour ne pas être parasité.

J'avertis juste Julien, mais je sais très bien qu'il ne m'écoutera pas. Shit
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 91199
Age : 43
Date d'inscription : 08/06/2005

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 EmptyMer 11 Juil 2007 - 0:26

DavidLeMarrec a écrit:

Bien sûr que je ne dis que mon avis personnel et n'édicte pas des arrêts, encore heureux !

Mais je dis simplement que je vois mal comment être transporté par Pelléas en commençant par l'image, forcément maladroite !

Ou alors quelque chose de suffisamment transposé pour ne pas être parasité.

J'avertis juste Julien, mais je sais très bien qu'il ne m'écoutera pas. Shit

Tu dis que c'est une hérésie, mais jusqu'à présent tu es le seul à le penser donc il ne sera pas étonnant que Julien ne t'écoute pas.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97656
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 EmptyMer 11 Juil 2007 - 0:28

Hérésie n'était pas à prendre au premier degré... siffle
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
antrav
Papa pingouin
antrav


Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 EmptyMer 11 Juil 2007 - 0:30

David a entièrement raison. Si je ne l'avais pas découvert avec Désormières, je l'aurais sans doute trouvé insipide et sans intérêt au DVD.

Pour les cheveus c'est aussi vrai, c'est un moment où on ferme presque les yeux pour ne pas s'attacher trop littéralement uax images proposées. Mais la vision de ce metteur en scène (c'est qui ?) est à mon sens très fertile en émotions de toute sorte. L'idée du huis-clos et des éclairages sombres avec des couleurs étouffantes (cuivre des murs et tapis de fleurs jaunes et rouges) revient au même que les supprimer.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 91199
Age : 43
Date d'inscription : 08/06/2005

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 EmptyMer 11 Juil 2007 - 0:33

vartan a écrit:
David a entièrement raison. Si je ne l'avais pas découvert avec Désormières, je l'aurais sans doute trouvé insipide et sans intérêt au DVD.

Ceci dit je suis assez d'accord pour dire que la découverte sans image est peut-être préférable pour Pelléas... C'est au CD aussi que je l'ai découvert.
Maintenant si Julien n'est pas rompu à l'opéra et préfère avec du visuel et les sous-titres, je le comprends très bien.

vartan a écrit:
ce metteur en scène (c'est qui ?)

Graham Vick.
Pas toujours un metteur en scène passionnant d'ailleurs.
Mais là, il a réussi son coup. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
ouannier
Mélomane chevronné



Nombre de messages : 5150
Date d'inscription : 21/07/2005

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 EmptyMer 11 Juil 2007 - 0:35

DavidLeMarrec a écrit:
vartan a écrit:
...donc ce n'est pas la peine que je te le prête ?
Pour écouter, ce serait volontiers, je n'ai jamais entendu celui-ci, et Pelléas est vraiment la seule oeuvre où la collection me paraisse vraiment un supplément immense.
Pour regarder, je n'oserais pas, je crois.

A la rigueur, peut-être qu'en film on pourrait approcher le résultat. Au théâtre, non.

Le texte est farci de pièges...

Rien que l'histoire des cheveux. Si on l'enlève, c'est absurde, tout perd son sens (ou il faut transposer à autre chose, et le problème est identique).
Si on le conserve, on est forcément dans une situation un peu artificielle (perruque démesurée et malcommode, attitudes peu naturelles, focalisation sur l'artifice).

Je ne vois pas comment on peut s'en tirer, à part peut-être par le truchement du cinéma. Mais il faut du noir et blanc et un goût parfait. Quelque chose dans le genre de Maetzig, là, je ne dis pas. Mais qui est capable de cela aujourd'hui ?


Déjà, rien qu'en couleur, je suis sûr que c'est impossible. Il n'y a pas de couleurs dans Allemonde. Seulement de l'obscurité et des ombres (avec un peu de lumière ici et là).

Alors l'idée d'un Pélléas de Debussy cinématographié est une idée des plus inattendues et - a priori - des moins défendables. Ca ne m'est tout simplement jamais venu à l'esprit. Il y a la dimension du spectaculaire dans le cinéma (presque inévitable aujourd'hui je crois) dont cette oeuvre doit absolument être préservée. Le ton musical de Pélléas, si intimiste et discret, si secret et introverti ne peut pas se marier avec la diffusion cinématographique AMHA Wink. A vrai dire je suis à la fois choqué et séduit par l'idée. Mais je pense que le cinéma va à contresens de ce qu'il faut pour cet opéra. C'est d'autant plus surprenant que je me disais que j'étais d'accord avec toi qui parviens à te contenter d'une simple audition de l'oeuvre, c'est-à-dire dépourvue de réalisation scénique. Et c'est vrai qu'à moi aussi, Pélléas est le seul opéra (avec Tristan) que je goûte avec autant de plaisir à l'audition seule qu'accompagné d'images.
Mais je reconnais que le noir et blanc peut-être une solution. Une solution qui ne peut être prise par aucun directeur de théâtre ou metteur en scène d'ailleurs. Car le noir et blanc me paraît irréalisable sur la scène d'opéra (mais l'idée est peut-être à creuser je ne sais pas)...En tous cas, le noir et blanc pour Pélléas ... hmmmmm drunken Il aurait fallu demander à Cocteau.. Il s'en serait plutôt bien sorti je pense... Smile


Dernière édition par le Mer 11 Juil 2007 - 0:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97656
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 EmptyMer 11 Juil 2007 - 0:35

Xavier a écrit:
Ceci dit je suis assez d'accord pour dire que la découverte sans image est peut-être préférable pour Pelléas...
C'est bien la peine de me faire causer depuis une heure ! Laughing

Je cherche des images de Maetzig un tant soit peu valables mais je ne trouve pas.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
antrav
Papa pingouin
antrav


Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 EmptyMer 11 Juil 2007 - 0:42

Je n'ai trouvé que ça, Golaud et Méisande

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 Capt_son
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 91199
Age : 43
Date d'inscription : 08/06/2005

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 EmptyMer 11 Juil 2007 - 0:42

DavidLeMarrec a écrit:
Xavier a écrit:
Ceci dit je suis assez d'accord pour dire que la découverte sans image est peut-être préférable pour Pelléas...
C'est bien la peine de me faire causer depuis une heure ! Laughing

Oui mais tu allais jusqu'à dire que c'est impossible à mettre en images, que c'est une hérésie, que c'est forcément ridicule, qu'il ne faut pas regarder ces DVD, etc...
Je tempère, c'est tout. Smile
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97656
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 EmptyMer 11 Juil 2007 - 0:45

ouannier a écrit:
Alors l'idée d'un Pélléas de Debussy cinématographié est une idée des plus inattendues et - a priori - des moins défendables. Ca ne m'est tout simplement jamais venu à l'esprit.
Quelle argumentation ! Very Happy

Je le répète, pour moi Pelléas n'est pas convertible en scène.

A la rigueur, un film parfait pourrait le respecter.

On se croire, je cherchais justement des images potables de Maetzig, mais je ne trouve que des gros plans à deux.

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 Eheimschatten1

On voit tout de même le travail sur le contraste et le soin tout particulier accordé à la place de l'environnement visuel (essentiel dans Pelléas pour de multiples raisons, notamment la part de Réel dans Allemonde).

Quelque chose qui fonctionne essentiellement par la lumière et une disposition un peu précise et discrètement plastique.

On éviterait le côté carton-pâte qui est fatal ici.

Le problème étant que le sujet est très réaliste ici, et qu'il faudrait s'abstraire de ce monde-ci.



Citation :
Il y a la dimension du spectaculaire dans le cinéma (presque inévitable aujourd'hui je crois)
J'ai bien parlé d'un certain cinéma, du genre Maetzig, ou le Hitchcock des premiers drames américains. Pas de spectaculaire, simplement du climat, sobrement.

Evidemment, avec le cinéma d'aujourd'hui qui singe le réel, ça n'aurait aucun intérêt. Je le redis, je ne vois personne aujourd'hui capable ne serait-ce que de s'approcher de cela.


Citation :
dont cette oeuvre doit absolument être préservée. Le ton musical de Pélléas, si intimiste et discret, si secret et introverti ne peut pas se marier avec la diffusion cinématographique AMHA Wink.
Ah, pour sûr, ce n'est pas à aller voir au cinéma...


Citation :
Mais je reconnais que le noir et blanc peut-être une solution. Une solution qui ne peut être prise par aucun directeur de théâtre ou metteur en scène d'ailleurs. Car le noir et blanc me paraît irréalisable sur la scène d'opéra (mais l'idée est peut-être à creuser je ne sais pas)...
Non, ce n'est pas possible. On mettrait des tons sinistres, mais la couleur est présente partout. Je parle vraiment d'une pellicule bicolore.


Citation :
En tous cas, le noir et blanc pour Pélléas ... hmmmmm tongue Il aurait fallu demander à Cocteau.. Il s'en serait plutôt bien sorti je pense... Smile
Pitié ! Maeterlinck est déjà assez pétri de fausse simplicité comme cela, inutile d'en rajouter ! Wink

Mais dans l'esprit, tu as compris au type de chose auquel je pensais. Orphée, mais avec un soin plus important à l'image (et pas cette prétention ampoulée qui caractérise l'oeuvre de son auteur).


Dernière édition par le Mer 11 Juil 2007 - 0:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97656
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 EmptyMer 11 Juil 2007 - 0:47

Xavier a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Xavier a écrit:
Ceci dit je suis assez d'accord pour dire que la découverte sans image est peut-être préférable pour Pelléas...
C'est bien la peine de me faire causer depuis une heure ! Laughing

Oui mais tu allais jusqu'à dire que c'est impossible à mettre en images, que c'est une hérésie, que c'est forcément ridicule, qu'il ne faut pas regarder ces DVD, etc...
Je tempère, c'est tout. Smile
L'hérésie et "il ne faut pas", c'était du second degré, de l'exagération.

Mais je voulais souligner les 'dangers'. Etre gêné encore plus par Maeterlinck que lors d'une première approche standard.

Mais peut-être qu'au contraire les images noieront le tout...
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 91199
Age : 43
Date d'inscription : 08/06/2005

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 EmptyMer 11 Juil 2007 - 0:48

Les extraits du DVD Boulez/Stein c'est ici:
Extraits
Revenir en haut Aller en bas
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
Sauron le Dispensateur


Nombre de messages : 7003
Age : 41
Date d'inscription : 01/11/2006

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 EmptyMer 11 Juil 2007 - 0:54

Moi j'ai du mal avec Pelléas!
J'ai Abbado au disque et j'ai pas sorti ce disque depuis au moins trois ans!
Quelle est la version la plus recommandable en cd stéréo pour le confort?!
Et toutes versions confondues?
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 91199
Age : 43
Date d'inscription : 08/06/2005

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 EmptyMer 11 Juil 2007 - 0:55

Peut-être Abbado justement.
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav


Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 EmptyMer 11 Juil 2007 - 0:56

Les extraits du Boulez ne me tentent pas et la Mélisande de Hagley n'a pas l'air fortiche. Confused
Revenir en haut Aller en bas
ouannier
Mélomane chevronné



Nombre de messages : 5150
Date d'inscription : 21/07/2005

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 EmptyMer 11 Juil 2007 - 0:56

DavidLeMarrec a écrit:
ouannier a écrit:
Alors l'idée d'un Pélléas de Debussy cinématographié est une idée des plus inattendues et - a priori - des moins défendables. Ca ne m'est tout simplement jamais venu à l'esprit.
Quelle argumentation ! Very Happy

Oui, Laughing pardon je suis allé un peu vite, mais l'idée m'a tellement surpris que je n'ai même pas pris le temps de construire mon message, j'ai écrit comme c'est venu...

DavidLeMarrec a écrit:
Citation :
Mais je reconnais que le noir et blanc peut-être une solution. Une solution qui ne peut être prise par aucun directeur de théâtre ou metteur en scène d'ailleurs. Car le noir et blanc me paraît irréalisable sur la scène d'opéra (mais l'idée est peut-être à creuser je ne sais pas)...
Non, ce n'est pas possible. On mettrait des tons sinistres, mais la couleur est présente partout. Je parle vraiment d'une pellicule bicolore.

Avec toutes les nuances de gris possibles et imaginables, évidemment...


DavidLeMarrec a écrit:
Citation :
En tous cas, le noir et blanc pour Pélléas ... hmmmmm tongue Il aurait fallu demander à Cocteau.. Il s'en serait plutôt bien sorti je pense... Smile

Pitié ! Maeterlinck est déjà assez pétri de fausse simplicité comme cela, inutile d'en rajouter ! Wink

Mais dans l'esprit, tu as compris au type de chose auquel je pensais. Orphée, mais avec un soin plus important à l'image (et pas cette prétention ampoulée qui caractérise l'oeuvre de son auteur).

Je pensais plutôt à la belle et la bête en fait et à ses éclairages minutieux...Car c'est bel et bien là que réside l'intérêt du noir et blanc je pense, dans les éclairages...(en tous cas pour Pélléas)

Pourquoi ne te lances-tu pas dans l'écriture d'un scénario ? Smile
Revenir en haut Aller en bas
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
Sauron le Dispensateur


Nombre de messages : 7003
Age : 41
Date d'inscription : 01/11/2006

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 EmptyMer 11 Juil 2007 - 0:57

Xavier a écrit:
Peut-être Abbado justement.
Rah ben merde... Et sinon en deuxième choix alors?
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97656
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 EmptyMer 11 Juil 2007 - 0:57

Sauron le Dispensateur a écrit:
Moi j'ai du mal avec Pelléas!
J'ai Abbado au disque et j'ai pas sorti ce disque depuis au moins trois ans!
Quelle est la version la plus recommandable en cd stéréo pour le confort?!
Et toutes versions confondues?
cf. page 2. Very Happy

C'est compliqué, il y a des tas de critères.

J'ai tendance à dire Dutoit, qui est la plus équilibrée. Pour mon usage personnel, j'écoute le plus souvent Rattle/Kirchschlager (non publié).

Mais Abbado II (j'imagine que ce n'est pas la version de la Scala que tu as) est une excellente version. Pas très idiomatique orchestralement, mais vraiment excellente. Dutoit est sans doute plus conforme stylistiquement, tu peux toujours tenter.

Hors stéréo, il y a les extraits gravés par Piero Coppola (partiellement complétés par George Truc) au début des années 20, qui sont orchestralement assez idéaux.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Jaky
Mélomane chevronné
Jaky


Nombre de messages : 9425
Age : 64
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 EmptyMer 11 Juil 2007 - 0:57

DavidLeMarrec a écrit:


A la rigueur, peut-être qu'en film on pourrait approcher le résultat. Au théâtre, non.

Le texte est farci de pièges...

Rien que l'histoire des cheveux. Si on l'enlève, c'est absurde, tout perd son sens (ou il faut transposer à autre chose, et le problème est identique).
Si on le conserve, on est forcément dans une situation un peu artificielle (perruque démesurée et malcommode, attitudes peu naturelles, focalisation sur l'artifice).

Je ne vois pas comment on peut s'en tirer, à part peut-être par le truchement du cinéma. Mais il faut du noir et blanc et un goût parfait. Quelque chose dans le genre de Maetzig, là, je ne dis pas. Mais qui est capable de cela aujourd'hui ?


Déjà, rien qu'en couleur, je suis sûr que c'est impossible. Il n'y a pas de couleurs dans Allemonde. Seulement de l'obscurité et des ombres (avec un peu de lumière ici et là).
Je dois être malade, je suis complètement d'accord avec David! Shocked
Quoique au cinéma… Mad


Dernière édition par le Mer 11 Juil 2007 - 0:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97656
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 EmptyMer 11 Juil 2007 - 0:58

vartan a écrit:
Les extraits du Boulez ne me tentent pas et la Mélisande de Hagley n'a pas l'air fortiche. Confused
J'avais eu la même impression que toi en l'écoutant il y a quelques mois.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97656
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 EmptyMer 11 Juil 2007 - 1:01

ouannier a écrit:
Je pensais plutôt à la belle et la bête en fait et à ses éclairages minutieux...Car c'est bel et bien là que réside l'intérêt du noir et blanc je pense, dans les éclairages...(en tous cas pour Pélléas)
Tout à fait.


Citation :
Pourquoi ne te lances-tu pas dans l'écriture d'un scénario ? Smile
Je pensais à l'adaptation pure et simple de l'oeuvre totale. Et la poésie si particulière de Maeterlinck, même sans le chant, comment la changer ?

A moins que je comprenne mal, que tu veuilles dire l'organisation de tout ça.

Je suis prêt à toutes les expériences, mais je n'ai pas de producteur sous la main, malheureusement. Promis, je t'embauche comme Yniold (ou perchiste, au choix). Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
antrav
Papa pingouin
antrav


Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 EmptyMer 11 Juil 2007 - 1:02

Au cinéma ? Vadim en metteur en scène ? Rohmer ? Thomas Vinterberg ?
Revenir en haut Aller en bas
ouannier
Mélomane chevronné



Nombre de messages : 5150
Date d'inscription : 21/07/2005

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 EmptyMer 11 Juil 2007 - 1:12

DavidLeMarrec a écrit:


Citation :
Pourquoi ne te lances-tu pas dans l'écriture d'un scénario ? Smile
Je pensais à l'adaptation pure et simple de l'oeuvre totale. Et la poésie si particulière de Maeterlinck, même sans le chant, comment la changer ?

A moins que je comprenne mal, que tu veuilles dire l'organisation de tout ça.

Je veux dire commencer à penser aux mouvements de caméras et à la mise en scène pour commencer. Faire un story-board quoi Very Happy Pas question de toucher à une note ou à un seul mot bien sûr...

DavidLeMarrec a écrit:
Je suis prêt à toutes les expériences, mais je n'ai pas de producteur sous la main, malheureusement. Promis, je t'embauche comme Yniold (ou perchiste, au choix). Very Happy

Par élimination, je choisis perchiste Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
ouannier
Mélomane chevronné



Nombre de messages : 5150
Date d'inscription : 21/07/2005

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 EmptyMer 11 Juil 2007 - 1:13

vartan a écrit:
Au cinéma ? Vadim en metteur en scène ? Rohmer ? Thomas Vinterberg ?


Rohmer pourrait faire ça bien ... (mais c'est qu je commence à la prendre au sèrieux cette histoire moi Shocked ...)
Revenir en haut Aller en bas
ouannier
Mélomane chevronné



Nombre de messages : 5150
Date d'inscription : 21/07/2005

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 EmptyMer 11 Juil 2007 - 6:17

ouannier a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:


Citation :
Pourquoi ne te lances-tu pas dans l'écriture d'un scénario ? Smile
Je pensais à l'adaptation pure et simple de l'oeuvre totale. Et la poésie si particulière de Maeterlinck, même sans le chant, comment la changer ?

A moins que je comprenne mal, que tu veuilles dire l'organisation de tout ça.

Je veux dire commencer à penser aux mouvements de caméras et à la mise en scène pour commencer. Faire un story-board quoi Very Happy Pas question de toucher à une note ou à un seul mot bien sûr...

Je veux dire :

1) Prendre la partition de Debussy
2) Indiquer précisément entre telle et telle mesure, le numéro du plan (par exemple entre la mesure 37 et 41 du deuxième tableau, il s'agit du plan numéro 140...)
3) Tenir un cahier avec la description de chaque plan (par exemple le plan 140 doit montrer un gros plan de Geneviève de trois-quart face en contre-plongée avec un léger travelling gauche droite... (au pif Rolling Eyes ))
4) Par ailleurs il aura fallu pensé au costume de Geneviève...
5) ... et au décor dans lequel elle évolue... (dans ce tableau en l'occurence).

Ca doit être un boulot passionant à faire. Je voudrais faire ça pour la Tétralogie. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
Sauron le Dispensateur


Nombre de messages : 7003
Age : 41
Date d'inscription : 01/11/2006

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 EmptyMar 31 Juil 2007 - 4:48

Xavier a écrit:
Le DVD Gardiner offre de bons rôles principaux (Le Roux, Alliot-Lugaz, Van Dam) mais sonne tiède orchestralement, la mise en scène est assez portnawak et surtout Gardiner nous charcute les interludes!
J'ai commencé à regarder -j'ai fini les deux premiers actes- et je trouve ça épatant. La distribution est excellente!
Quant à la mise en scène de Pierre Strosser je trouve pas que ce soit naouak.
Ce qui me dérange pour le moment c'est la façon dont c'est filmé qui est absurde. On est plus en face d'une scène puisqu'on a des gros plans systèmatiques sur les acteurs/chanteurs! Bref c'est ennuyeux!
Sinon évidemment on est pas dans le littéral ici mais Strosser parvient à créer un climat anxyogène pour Mélisande qui n'est pas sans intérêt.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97656
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 EmptyMar 31 Juil 2007 - 5:07

Oui, incontestablement, la distribution est superlative.

Mais la mise en scène est d'un prosaïque, tout de même...
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
Sauron le Dispensateur


Nombre de messages : 7003
Age : 41
Date d'inscription : 01/11/2006

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 EmptyMar 31 Juil 2007 - 6:20

Citation :
Mais la mise en scène est d'un prosaïque, tout de même...
C'est sans poésie aucune je te l'accorde Mr. Green C'est ça qui me plaît! Razz
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97656
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 EmptyMar 31 Juil 2007 - 12:53

Sauron le Dispensateur a écrit:
Citation :
Mais la mise en scène est d'un prosaïque, tout de même...
C'est sans poésie aucune je te l'accorde Mr. Green C'est ça qui me plaît! Razz
C'est bien la peine d'écouter Pelléas pour suivre un drame bourgeois... A ce compte-là, écoute plutôt les meilleurs Scribe !
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Bezout
Mélomane chevronné
Bezout


Nombre de messages : 3493
Date d'inscription : 08/06/2005

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 EmptyMar 31 Juil 2007 - 16:15

Citation :
la Mélisande de Hagley n'a pas l'air fortiche.

Moi c'est celle qui me plait le plus.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97656
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 EmptyMar 31 Juil 2007 - 16:17

Tiens !

(Au fait, de qui est la citation ? Vartan, ou moi ?)

N'ayant entendu que subrepticement Hagley (et n'ayant pas été très impressionné), je me contente de poser la question toute bête : mieux que Kožená, que Kirchschlager, que Command, qu'Alliot-Lugaz ?
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
Sauron le Dispensateur


Nombre de messages : 7003
Age : 41
Date d'inscription : 01/11/2006

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 EmptyMar 31 Juil 2007 - 16:31

DavidLeMarrec a écrit:
Sauron le Dispensateur a écrit:
Citation :
Mais la mise en scène est d'un prosaïque, tout de même...
C'est sans poésie aucune je te l'accorde Mr. Green C'est ça qui me plaît! Razz
C'est bien la peine d'écouter Pelléas pour suivre un drame bourgeois... A ce compte-là, écoute plutôt les meilleurs Scribe !
Est-ce vraiment autre chose en fin de compte? Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Cthulhu SP
Mélomaniaque
Cthulhu SP


Nombre de messages : 1295
Age : 46
Localisation : Fhtagn !
Date d'inscription : 05/11/2006

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 EmptyMar 31 Juil 2007 - 16:33

Sauron le Dispensateur a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Sauron le Dispensateur a écrit:
Citation :
Mais la mise en scène est d'un prosaïque, tout de même...
C'est sans poésie aucune je te l'accorde Mr. Green C'est ça qui me plaît! Razz
C'est bien la peine d'écouter Pelléas pour suivre un drame bourgeois... A ce compte-là, écoute plutôt les meilleurs Scribe !
Est-ce vraiment autre chose en fin de compte? Mr. Green


Ca peut être interprêté ainsi, mais il y a tout de même un peu plus. tongue
Tristan aussi on peut le voir comme ça. Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
Sauron le Dispensateur


Nombre de messages : 7003
Age : 41
Date d'inscription : 01/11/2006

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 EmptyMar 31 Juil 2007 - 16:37

Mais ça ne me pose pas de problème qu'on puisse voir Tristan comme cela... Razz A cet égard je suis d'ailleurs assez pressé de me procurer la mise en scène de Konwitschny. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Cthulhu SP
Mélomaniaque
Cthulhu SP


Nombre de messages : 1295
Age : 46
Localisation : Fhtagn !
Date d'inscription : 05/11/2006

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 EmptyMar 31 Juil 2007 - 16:47

Sauron le Dispensateur a écrit:
Mais ça ne me pose pas de problème qu'on puisse voir Tristan comme cela... Razz A cet égard je suis d'ailleurs assez pressé de me procurer la mise en scène de Konwitschny. Very Happy


Oui, mais c'est tellement en contradiction avec la musique quelque part...
Mais bon, au moins ça a sa logique, indiscutablement.
Revenir en haut Aller en bas
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
Sauron le Dispensateur


Nombre de messages : 7003
Age : 41
Date d'inscription : 01/11/2006

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 EmptyMar 31 Juil 2007 - 16:59

Citation :
Oui, mais c'est tellement en contradiction avec la musique quelque part...
Moi je ne trouve pas que ce soit en contradiction avec la musique qui a aussi quelque chose de petit bourgeois dans cette lascivité sans fin qui caractérise Pelléas. Et la morale arkelienne n'est-elle pas aussi d' un sentimentalisme à la bon papy? D'une certaine façon j'aime la façon dont Golaud se détache par une certaine brutalité qui en fait un peu le paria de la famille dans la version de Strosser. Et puis cette façon de chosifier Mélisande... Non moi je trouve que Pelléas a tout du drame petit bourgeois... On aurait du demander une mise en scène à Claude Chabrol ou Etienne Chatillez... hehe
Revenir en haut Aller en bas
Cthulhu SP
Mélomaniaque
Cthulhu SP


Nombre de messages : 1295
Age : 46
Localisation : Fhtagn !
Date d'inscription : 05/11/2006

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 EmptyMar 31 Juil 2007 - 17:28

Sauron le Dispensateur a écrit:
Citation :
Oui, mais c'est tellement en contradiction avec la musique quelque part...
Moi je ne trouve pas que ce soit en contradiction avec la musique qui a aussi quelque chose de petit bourgeois dans cette lascivité sans fin qui caractérise Pelléas. Et la morale arkelienne n'est-elle pas aussi d' un sentimentalisme à la bon papy? D'une certaine façon j'aime la façon dont Golaud se détache par une certaine brutalité qui en fait un peu le paria de la famille dans la version de Strosser. Et puis cette façon de chosifier Mélisande... Non moi je trouve que Pelléas a tout du drame petit bourgeois... On aurait du demander une mise en scène à Claude Chabrol ou Etienne Chatillez... hehe


Là tu me parles des personnages, pas de la partition. Trop facile. Mr.Red

Le coeur de l'histoire, oui, si on élague tout et qu'on ne garde que la surface apparente, n'est rien qu'une affaire de mariage mal assorti, de soupçon de coucheries et de leçons de morale faites par des vieux has been.
Heureusement, tout le monde n'élague pas tout et ne reste pas à la surface - sinon on se contenterait de regarder TFOne tous les après-midi de 13h50 à 14h30. drink
Revenir en haut Aller en bas
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
Sauron le Dispensateur


Nombre de messages : 7003
Age : 41
Date d'inscription : 01/11/2006

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 EmptyMar 31 Juil 2007 - 17:36

La lascivité, le manque d'aspérités. C'est cette beauté étouffante que je trouve bourgeoise. C'est cette apparence lisse qui donne cette sensation... et derrière l'apparence il y a la vraie vie et ses souffrances. Si si cette musique est aussi bourgeoise et pas du tout merveilleuse en fait.
Revenir en haut Aller en bas
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
Sauron le Dispensateur


Nombre de messages : 7003
Age : 41
Date d'inscription : 01/11/2006

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 EmptyMar 31 Juil 2007 - 17:38

Citation :
Heureusement, tout le monde n'élague pas tout et ne reste pas à la surface - sinon on se contenterait de regarder TFOne tous les après-midi de 13h50 à 14h30.
Ben ton imagination te permet de voir des choses qui sont au delà... mais tu pourrais faire de même en regardant les Feux de L'amour! Laughing Franchement quel mépris! hehe
Revenir en haut Aller en bas
Cthulhu SP
Mélomaniaque
Cthulhu SP


Nombre de messages : 1295
Age : 46
Localisation : Fhtagn !
Date d'inscription : 05/11/2006

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 EmptyMar 31 Juil 2007 - 17:44

Sauron le Dispensateur a écrit:
La lascivité, le manque d'aspérités. C'est cette beauté étouffante que je trouve bourgeoise. C'est cette apparence lisse qui donne cette sensation... et derrière l'apparence il y a la vraie vie et ses souffrances. Si si cette musique est aussi bourgeoise et pas du tout merveilleuse en fait.


Je suis d'accord là-dessus (sauf sur la fin), ça n'éclate pas, c'est contenu, c'est effleuré. Ca reflète bien le coeur du drame, le non-dit permanent, la non-communication.


Sauron le Dispensateur a écrit:
Citation :
Heureusement, tout le monde n'élague pas tout et ne reste pas à la surface - sinon on se contenterait de regarder TFOne tous les après-midi de 13h50 à 14h30.
Ben ton imagination te permet de voir des choses qui sont au delà... mais tu pourrais faire de même en regardant les Feux de L'amour! Laughing Franchement quel mépris! hehe

Oh, mais ça marche aussi ! Laughing
Seulement avec ce genre de série (ça me fait d'ailleurs la même chose avec Verdi, bizarre...) c'est surtout des épisodes débiles, des idées délirantes qui te viennent à l'esprit - rhaa, mais au fait la seule que Victor ne s'est pas tapé c'est la mère Chancellor ??? Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
Sauron le Dispensateur


Nombre de messages : 7003
Age : 41
Date d'inscription : 01/11/2006

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 EmptyMer 1 Aoû 2007 - 2:40

Citation :
rhaa, mais au fait la seule que Victor ne s'est pas tapé c'est la mère Chancellor ???
pété de rire pété de rire pété de rire
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97656
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 EmptyMer 1 Aoû 2007 - 12:08

Sauron le Dispensateur a écrit:
Et la morale arkelienne n'est-elle pas aussi d' un sentimentalisme à la bon papy?
Justement, c'est bien plus complqué que cela. Arkel énonce des sentences qui sont sans cesse démenties par le drame. Il symbolise très l'impossibilité à communiquer réellement avec ses semblables.
Moi je veux bien que ce soit bourgeois, ça, mais ça me fait plutôt penser aux récits de Blanchot, du coup, qu'à Scribe ou Catulle Mendès.


Citation :
Non moi je trouve que Pelléas a tout du drame petit bourgeois...
Ta démonstration me paraît très courte et un peu gratuite.

Il faudrait déjà commencer par définir le drame bourgeois. Il y a dans Pelléas un inconfort et une abstraction qui me semblent profondément incompatibles avec ce genre.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
Sauron le Dispensateur


Nombre de messages : 7003
Age : 41
Date d'inscription : 01/11/2006

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 EmptyMer 1 Aoû 2007 - 14:00

Citation :
Ta démonstration me paraît très courte et un peu gratuite.
Est-ce mal un drame petit bourgeois? Pour moi non... Et en tant que tel je trouve que Pelléas prend un intérêt particulier... Ma démonstration est sans doute courte puisque je me relance à peine dans cet opéra...
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97656
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 EmptyMer 1 Aoû 2007 - 14:05

Petit bourgeois est péjoratif, mais bourgeois, non, c'est une catégorie, comme décadent.

De toute façon, je t'ai cité deux auteurs que j'aime comme exemples de l'écriture embourgeoisée. Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
Sauron le Dispensateur


Nombre de messages : 7003
Age : 41
Date d'inscription : 01/11/2006

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 EmptyMer 1 Aoû 2007 - 14:16

Citation :
Petit bourgeois est péjoratif
Dans ma bouche c'est à peu près équivalent Mr. Green
Au passage... je commence à aimer ce foutu Pelléas...
Encore un autre DVD à regarder puis je tenterai bien une alternative à la luxuriance d'Abbado chez DG...
T'as pas un conseil avisé pour moi?
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97656
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 EmptyMer 1 Aoû 2007 - 14:19

Difficile à dire... Si tu trouves Abbado trop voluptueux, il y a Dutoit que je trouve merveilleux (Cachemaille est un Golaud aussi brutal que grand seigneur), mais peut-être que tu trouveras ça un peu doux orchestralement.

Il reste le CD Boulez, qui est splendide mais véritablement glaçant (on dirait qu'il joue Wozzeck), ou Desormière, on entend mal l'orchestre, mais on est un peu hors du temps, et c'est l'atmosphère la plus oppressante que tu puisses trouver.
Autres versions un peu plus rêches : Abbado à la Scala, Karajan avec la RAI...

Evite absolument Baudo, tu te sentirais mal. Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
Sauron le Dispensateur


Nombre de messages : 7003
Age : 41
Date d'inscription : 01/11/2006

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 EmptyMer 1 Aoû 2007 - 14:22

Citation :
Il reste le CD Boulez, qui est splendide mais véritablement glaçant (on dirait qu'il joue Wozzeck)
Oh là là tu me donnes des envies tout à coup... Mais c'est pas le DVD ça n'est-ce pas? Et c'est chez quel éditeur? La distribution est bien?
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97656
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 EmptyMer 1 Aoû 2007 - 14:26

Sauron le Dispensateur a écrit:
Citation :
Il reste le CD Boulez, qui est splendide mais véritablement glaçant (on dirait qu'il joue Wozzeck)
Oh là là tu me donnes des envies tout à coup...
Sans blague, je n'y croyais pas. Laughing

Citation :
Mais c'est pas le DVD ça n'est-ce pas? Et c'est chez quel éditeur? La distribution est bien?
C'est chez Sony. La distribution n'est pas francophone, mais le français, quoique un peu déformé, est très bien dit.

Elisabeth Söderström (tout à fait réussie, bien que la langue soit un peu floue), George Shirley (un ténor sombre qui sonne comme un baryton), Donald McIntyre (dans un Golaud aux confins de la folie meurtrière dès le commencement).
Et Yvonne Minton dans une splendide lecture de lettre...
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
Sauron le Dispensateur


Nombre de messages : 7003
Age : 41
Date d'inscription : 01/11/2006

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 EmptyMer 1 Aoû 2007 - 14:36

Citation :
C'est chez Sony.
Et visiblement, je viens de faire un petit tour, pas republié en France... Evil or Very Mad C'est naouak...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 6 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Debussy - Pelléas et Mélisande
Revenir en haut 
Page 6 sur 20Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 13 ... 20  Suivant
 Sujets similaires
-
» Debussy - Pelléas et Mélisande
» Debussy - Pelléas et Mélisande (2)
» Debussy - Pelléas et Mélisande (3)
» A vendre partition d'orchestre Pelleas et Mélisande Debussy
» Opéra-Comique - Pelléas et Mélisande (Debussy) 2014

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: