Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-56%
Le deal à ne pas rater :
Figurines Funko POP TV SQUID GAME à 6,99€
6.99 € 15.99 €
Voir le deal

 

 Péter Eötvös (1944)

Aller en bas 
+6
Cello
*Nico
jerome
Le faiseur de reines
kegue
Cololi
10 participants
AuteurMessage
Cololi
chaste Col
Cololi


Nombre de messages : 32475
Age : 41
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Péter Eötvös (1944) Empty
MessageSujet: Péter Eötvös (1944)   Péter Eötvös (1944) EmptyJeu 12 Avr 2012 - 11:29

Pas de sujet apparement.

Je voulais donner un lien vers un commentaire de son 1° opéra (Les 3 soeurs) qui est réédité en CD :

http://www.forumopera.com/index.php?mact=News,cntnt01,detail,0&cntnt01articleid=3629&cntnt01origid=57&cntnt01lang=fr_FR&cntnt01returnid=55

Des extraits sont écoutables sur Qobuz

_________________
Car l'impuissance aime refléter son néant dans la souffrance d'autrui - Georges Bernanos (Sous le Soleil de Satan)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
kegue
Mélomane chevronné
kegue


Nombre de messages : 4452
Age : 52
Localisation : Là où repose Cocteau
Date d'inscription : 27/10/2008

Péter Eötvös (1944) Empty
MessageSujet: Re: Péter Eötvös (1944)   Péter Eötvös (1944) EmptyJeu 12 Avr 2012 - 16:15

J'ai de vagues souvenirs de cette oeuvre (j'ai le CD à la maison, mais je ne l'ai pas écouté depuis un grand moment). Je me souviens de choses assez sympa dans la polyphonie des 3 hautes contres. On peux aussi noter la présence de l'accordéon dans l'orchestre (avec une intro très jolie).

Je vais me le réécouter, tiens (pour les vacances cool-blue )
Revenir en haut Aller en bas
Le faiseur de reines
Mélomane à coucher dehors
Le faiseur de reines


Nombre de messages : 5100
Date d'inscription : 05/02/2012

Péter Eötvös (1944) Empty
MessageSujet: Re: Péter Eötvös (1944)   Péter Eötvös (1944) EmptyJeu 12 Avr 2012 - 16:52

Citation :
le cinéma et les musiques fonctionnelles dont il [Péter Eötvös]vivra d’abord, puis Stockhausen et l’électronique pionnière (il travaille au studio de Cologne de 1971 à 1979), Boulez et l’Ensemble Intercontemporain qu’il dirigera de 1978 à 1991...
(source : http://www.pointsdactu.org/article.php3?id_article=1030)

hehe

(n'y voit aucune agression de ma part, ça m'a juste fait sourire de tomber sur la citation ci-dessus…)

Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi


Nombre de messages : 32475
Age : 41
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Péter Eötvös (1944) Empty
MessageSujet: Re: Péter Eötvös (1944)   Péter Eötvös (1944) EmptyJeu 12 Avr 2012 - 16:59

J'essaye de comprendre ce qui peut te faire rire hehe ... et je me dis que tu dois penser que j'ai écouté cet opéra, et que je l'ai aimé c'est ça ? confused

Non je ne l'ai pas écouté, je voulais simplement relayer l'information. Vu que l'opéra contemporain est un parent pauvre Smile

_________________
Car l'impuissance aime refléter son néant dans la souffrance d'autrui - Georges Bernanos (Sous le Soleil de Satan)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Le faiseur de reines
Mélomane à coucher dehors
Le faiseur de reines


Nombre de messages : 5100
Date d'inscription : 05/02/2012

Péter Eötvös (1944) Empty
MessageSujet: Re: Péter Eötvös (1944)   Péter Eötvös (1944) EmptyJeu 12 Avr 2012 - 22:24

Je pensais que tu avais écouté cet opéra (et/ou le reste) et que tu aimais bien ; et comme tu pars en croisade au quart de tour contre un compositeur dès que l'ombre de boulez ou de stock plane sur lui, je trouvais le paradoxe plaisant…

Ceci dit, par curiosité, j'ai prêté une oreille aux extraits (l'as-tu fait ?) de l'opéra sur quobuz et lu vaguement deux trois trucs sur lui : je pense qu'il pourrait pas trop te déplaire (ou te plaire)*.

*apparemment, ce n'est pas non plus un fou furieux de boulez ou de stock…
Revenir en haut Aller en bas
kegue
Mélomane chevronné
kegue


Nombre de messages : 4452
Age : 52
Localisation : Là où repose Cocteau
Date d'inscription : 27/10/2008

Péter Eötvös (1944) Empty
MessageSujet: Re: Péter Eötvös (1944)   Péter Eötvös (1944) EmptyVen 13 Avr 2012 - 8:14

C'est aussi ce que je me dis à la réécoute de l'introduction. J'y retrouverais plutôt des textures à la Ligeti . Et je confirme, le traitement polyphonique des 3 solistes est vraiment très chouette. A écouter donc.
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi


Nombre de messages : 32475
Age : 41
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Péter Eötvös (1944) Empty
MessageSujet: Re: Péter Eötvös (1944)   Péter Eötvös (1944) EmptyVen 13 Avr 2012 - 8:33

hahafantomus a écrit:
Je pensais que tu avais écouté cet opéra (et/ou le reste) et que tu aimais bien ; et comme tu pars en croisade au quart de tour contre un compositeur dès que l'ombre de boulez ou de stock plane sur lui, je trouvais le paradoxe plaisant…

Ceci dit, par curiosité, j'ai prêté une oreille aux extraits (l'as-tu fait ?) de l'opéra sur quobuz et lu vaguement deux trois trucs sur lui : je pense qu'il pourrait pas trop te déplaire (ou te plaire)*.

*apparemment, ce n'est pas non plus un fou furieux de boulez ou de stock…

Libre à toi de me voir en croisade. Je n'y suis pas. Je suis simplement pas d'accord avec les dogmes des défenseurs de ces musiques (bien plus que la musique elle même ... et plus aussi que ce que pense ces compositeurs). Comme cette position n'est pas franchement majoritaire ici, cela me pousse parfois à des excés. Ca ne trompe que ceux qui veulent s'y laisser tromper, par amour de la chasse aux sorcières.

Pour en venir au sujet : j'ai écouté les extraits, comme toi. Effectivement ça semble pas vraiment radical. Mais pour moi l'important n'est pas franchement là. Ce qui compte c'est l'inspiration. Et ça c'est impossible à juger en quelques extraits minuscules Smile

_________________
Car l'impuissance aime refléter son néant dans la souffrance d'autrui - Georges Bernanos (Sous le Soleil de Satan)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
jerome
Fugueur intempéré
jerome


Nombre de messages : 8875
Date d'inscription : 10/03/2008

Péter Eötvös (1944) Empty
MessageSujet: Re: Péter Eötvös (1944)   Péter Eötvös (1944) EmptyVen 13 Avr 2012 - 9:44

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
*Nico
Mélomane chevronné
*Nico


Nombre de messages : 3601
Date d'inscription : 10/10/2007

Péter Eötvös (1944) Empty
MessageSujet: Re: Péter Eötvös (1944)   Péter Eötvös (1944) EmptyVen 13 Avr 2012 - 13:51

jerome a écrit:
Spoiler:

Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Cello
Chtchello
Cello


Nombre de messages : 5728
Date d'inscription : 03/01/2007

Péter Eötvös (1944) Empty
MessageSujet: Re: Péter Eötvös (1944)   Péter Eötvös (1944) EmptyVen 13 Avr 2012 - 20:16

Ah, bonne initiative que ce fil: il y a très longtemps que j'entends parler de Eötvös et son absence ici m'étonnait. Merci Cololi Wink .

kegue a écrit:
C'est aussi ce que je me dis à la réécoute de l'introduction. J'y retrouverais plutôt des textures à la Ligeti . Et je confirme, le traitement polyphonique des 3 solistes est vraiment très chouette. A écouter donc.

Ca m'intéresse ça! On retrouve des textures de ce genre dans d'autres œuvres à lui? Il faudra que j'y jette une oreille.
Revenir en haut Aller en bas
Cello
Chtchello
Cello


Nombre de messages : 5728
Date d'inscription : 03/01/2007

Péter Eötvös (1944) Empty
MessageSujet: Re: Péter Eötvös (1944)   Péter Eötvös (1944) EmptyLun 16 Avr 2012 - 16:22

On dirait que ça n'intéresse pas beaucoup de monde Confused .

J'ai essayé d'écouter un truc ou l'autre mais ça n'a pas l'air très trouvable (enfin, gratuitement...). Il faudra passer par une médiathèque.

Pour tenter de relancer le fil, quelques éléments biographiques et une liste d'oeuvres:

Compositeur hongrois né en 1944, il étudie la composition à Budapest puis Cologne. Il compose de nombreuses musiques de film/scéniques au début de sa carrière (une trentaine entre 1960 et 1975). Il écrit également de la musique électronique ou sur bande au début des années 70.

Il a écrit plusieurs opéras (dont Les Trois Sœurs cité plus haut), une dizaine de concertos (Psychokosmos pour cymbalum, Replica pour alto, Jet Stream pour trompette, Cap-ko pour piano et un tout récent concerto grosso pour violoncelle soliste et 8 violoncelles) ainsi que de la musique de chambre (dont deux quatuors à cordes).

Il est également chef d'orchestre et a dirigé l'Ensemble InterContemporain à la suite de Boulez.




Dernière édition par Cello le Lun 16 Avr 2012 - 19:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Glocktahr
Mélomane chevronné
Glocktahr


Nombre de messages : 4707
Date d'inscription : 22/03/2009

Péter Eötvös (1944) Empty
MessageSujet: Re: Péter Eötvös (1944)   Péter Eötvös (1944) EmptyLun 16 Avr 2012 - 17:32

J'avais vu à la télé (et sur TF1 en plus, je ne me l'explique pas, bon c'était la nuit quand même...) son opéra "Angels in America", je m'étais fait grave chier, pas eu le courage d'aller au bout. Dans mon souvenir c'est du contemporain tout à fait standard et banal.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 89337
Age : 41
Date d'inscription : 08/06/2005

Péter Eötvös (1944) Empty
MessageSujet: Re: Péter Eötvös (1944)   Péter Eötvös (1944) EmptyLun 16 Avr 2012 - 17:44

Je n'ai pas non plus réussi à aller au bout de cet opéra, idem pour les 3 soeurs d'ailleurs...

Par contre il y a un disque que j'ai bien aimé, c'est celui avec les oeuvres Atlantis, Psychokosmos et Shadows. (ça remonte ceci dit)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Péter Eötvös (1944) Empty
MessageSujet: Re: Péter Eötvös (1944)   Péter Eötvös (1944) EmptyLun 16 Avr 2012 - 20:46

Je me souviens d'avoir entendu avec un certain intérêt son Chineese Opera dans lequel, d'ailleurs, personne ne chante. Mais, bon, on ne trouve plus ça en disque et j'ai finalement perdu de vue ce compositeur. L'opéra Les Trois Soeurs semble être une oeuvre majeure mais ça me branche moyennement...
Revenir en haut Aller en bas
Cello
Chtchello
Cello


Nombre de messages : 5728
Date d'inscription : 03/01/2007

Péter Eötvös (1944) Empty
MessageSujet: Re: Péter Eötvös (1944)   Péter Eötvös (1944) EmptyMar 17 Avr 2012 - 10:19

C'est quand même étonnant: un compositeur dont tout le monde a entendu parler mais sur le lequel personne n'a d'avis. Ca n'incite pas vraiment à le découvrir surtout que je suis en plein retour sur Ligeti et que c'est le pied.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Péter Eötvös (1944) Empty
MessageSujet: Re: Péter Eötvös (1944)   Péter Eötvös (1944) EmptyMar 17 Avr 2012 - 14:59

Cello a écrit:
C'est quand même étonnant: un compositeur dont tout le monde a entendu parler mais sur le lequel personne n'a d'avis. Ca n'incite pas vraiment à le découvrir surtout que je suis en plein retour sur Ligeti et que c'est le pied.
Tu as raison. C'est assez étonnant. Je rectifie en ce qui concerne la soi-disant l'absence de discographie de Chineese Opera. Il y a ce CD que ne connais pas :
Péter Eötvös (1944) Eatvas10
Revenir en haut Aller en bas
Cello
Chtchello
Cello


Nombre de messages : 5728
Date d'inscription : 03/01/2007

Péter Eötvös (1944) Empty
MessageSujet: Re: Péter Eötvös (1944)   Péter Eötvös (1944) EmptySam 21 Avr 2012 - 21:31

Eötvös a été choisi par Dutilleux pour partager le Prix Kravis qui lui a été présenté. Ce prix impliquait la création d'une nouvelle oeuvre par le New York Philharmonic mais Dutilleux ne pouvant pas remplir cette obligation, il a été décidé qu'il désignerait trois compositeurs pour s'en charger. Eötvös est donc le premier d'entre eux à être nommé.

Ce sera peut-être l'occasion de découvrir un peu sa musique.
Revenir en haut Aller en bas
Patzak
Mélomaniaque



Nombre de messages : 826
Age : 64
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/04/2015

Péter Eötvös (1944) Empty
MessageSujet: Eotvos opera #10   Péter Eötvös (1944) EmptyLun 11 Mai 2015 - 9:20

Encore un article qui peut interesser certains sur Alan Gilbert et sa creation americaine d'un opera d'Eotvos:

www.nytimes.com/2015/05/11/arts/music/review-a-peter-eotvos-premiere-and-schubert-at-the-new-york-philharmonic.html?ref=music&_r=0


PS: fausse manip; je ne voulais pas créer un sujet, en fait, mais rester dans le fil "Actualité des orchestres" où on avait échangé un peu sur Gilbert...
Revenir en haut Aller en bas
lulu
Mélomane chevronné
lulu


Nombre de messages : 19538
Date d'inscription : 25/11/2012

Péter Eötvös (1944) Empty
MessageSujet: Re: Péter Eötvös (1944)   Péter Eötvös (1944) EmptySam 1 Aoû 2015 - 23:40

(question inutile du jour)
pourquoi on n’écrit jamais l’aigu sur son prénom ?

**

ah bah, tiens, pour que mon message ait un semblant d’utilité :

Cello a écrit:
C'est quand même étonnant: un compositeur dont tout le monde a entendu parler mais sur le lequel personne n'a d'avis.

je l’ai même écouté, deux cd et un concert si je me souviens bien, mais cela ne m’a jamais marqué, et je n’ai pas vraiment d’avis non plus.
Revenir en haut Aller en bas
lulu
Mélomane chevronné
lulu


Nombre de messages : 19538
Date d'inscription : 25/11/2012

Péter Eötvös (1944) Empty
MessageSujet: Re: Péter Eötvös (1944)   Péter Eötvös (1944) EmptyMar 1 Aoû 2017 - 19:15

Rubato a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Rubato a écrit:
lucien a écrit:
euh, Eötvös ?
Ouiiiii ! cheers
Ah, effectivement. C'est tellement mauvais que je ne l'avais même plus sur mon radar. (On n'a pas fait beaucoup plus mou, moche et à la mode ces dernières années !)
C'est tout ? T'es un peu dur là ! hehe
Il faudrait que je le réécoute pour vérifier tout ça...en tout cas, difficile à suivre.
C'est la version de l'Orchestre de l'opéra de Lyon: Kent Nagano, 1998. Je ne suis pas certain qu'il y en aient d'autres d'ailleurs.

DavidLeMarrec a écrit:
Rubato a écrit:
C'est tout ? T'es un peu dur là ! hehe
Il est rare que je dise ça, mais ce truc a été joué un peu partout en Europe pendant les années qui ont suivi, enregistré en audio et en vidéo, multidiffusé à la radio… Alors que la prosodie est du grand n'importe quoi, que la musique est assez absconse (bon, je n'ai jamais aimé Eötvös, c'est vrai), et que le coup des trois-contre-ténors arrivait au moment du début de la mode des falsettistes en musique baroque… d'ailleurs c'est comme ça que ça a été présenté dans la presse, un opéra contemporain avec des chapons, trop fort. Du racolage en bonne et due forme.

Il a fait plusieurs opéras (et je les ai tous écoutés jusqu'au Balcon, je n'ai pas vérifié s'il avait poursuivi), mais celui-là est quand même le plus moche et mal conçu.

Disons que c'est agaçant, parce qu'en mettant ça en valeur, ça détourne automatiquement les gens de cette musique (même les amateurs de musique contemporaine que j'ai croisés ont pour la plupart détesté cet opéra), alors qu'il a plein d'opéras contemporains tout à fait audibles, ou qui ont du moins une cohérence interne autre que de faire un truc sur une pièce chic et une distribution à la mode.

lucien a écrit:
Eötvös, c’est bizarre, le genre de compositeur à l’esthétique un peu batârde mais très marquée par Stockhausen, qui parfois dans certaines œuvres (plutôt anciennes) et certaines circonstances a pu me plaire, mais que globalement soit je n’aime pas soit ça m’indiffère. Pendant sa période à opéras (je n’en ai jamais écouté aucun en entier, mais parfois des versions de concert) en particulier, j’ai l’impression qu’il n’y a pas grand-chose pour moi. À l’inverse le dernier cd que j’ai écouté de lui, avec des œuvres récentes, m’a semblé particulièrement insipide. Bon, j’ai un bon souvenir de celui-ci quand même, où on sent une nette parenté avec le Stockhausen presque-tardif :

Péter Eötvös (1944) 09210

Rubato a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:

Disons que c'est agaçant, parce qu'en mettant ça en valeur, ça détourne automatiquement les gens de cette musique (même les amateurs de musique contemporaine que j'ai croisés ont pour la plupart détesté cet opéra), alors qu'il a plein d'opéras contemporains tout à fait audibles, ou qui ont du moins une cohérence interne autre que de faire un truc sur une pièce chic et une distribution à la mode.
Je comprends, et dans le fond je suis plutôt d'accord. Cet opéra m'a toujours posé des problèmes.

DavidLeMarrec a écrit:
lucien a écrit:
Eötvös, c’est bizarre, le genre de compositeur à l’esthétique un peu batârde
Effectivement. Ça me gêne beaucoup moins dans sa musique instrumentale (qui me laisse indifférent) ou même dans Atlantis (les alliages ne sont pas inintéressants), mais les Trois Sœurs, un truc aussi inutile et moche qui a été autant encensé (et que personne n'écoute plus à présent), vraiment un cas d'école.

En revanche j'aime assez le chef (malgré ses déclarations un brin prétentieuses).

lucien a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
(malgré ses déclarations un brin prétentieuses).
du genre ?

Rubato a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
les Trois Sœurs, un truc aussi inutile et moche qui a été autant encensé (et que personne n'écoute plus à présent)
Si....moi. hehe

DavidLeMarrec a écrit:
lucien a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
(malgré ses déclarations un brin prétentieuses).
du genre ?
Dans un entretien avant de donner Le Château de Barbe-Bleue, il expliquait que seuls les Hongrois pouvaient jouer correctement Bartók. (Chose qui se défend d'un certain point de vue, il y a des éléments folkloriques difficiles à saisir de l'extérieur… mais il était tellement catégorique que c'était assez déplaisant – d'autant que ça voulait dire, en substance, qu'il était l'un des seuls vrais et que les autres étaient des contrefaçons…)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Péter Eötvös (1944) Empty
MessageSujet: Re: Péter Eötvös (1944)   Péter Eötvös (1944) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Péter Eötvös (1944)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» York Höller (1944–)
» Jan van Gilse (1881 - 1944)
» Silvio Lazzari (1857-1944)
» Paul Ladmirault (1877-1944)
» Viktor Ullmann (1898-1944)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: