Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -59%
TEFAL Marmite 28 cm inox – Tous feux dont ...
Voir le deal
21.99 €

 

 Saint-Etienne, saison 2013-2014

Aller en bas 
+6
Opus21
DavidLeMarrec
WoO
Polyeucte
Massenet
bAlexb
10 participants
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb


Nombre de messages : 8514
Age : 41
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Saint-Etienne, saison 2013-2014 Empty
MessageSujet: Saint-Etienne, saison 2013-2014   Saint-Etienne, saison 2013-2014 EmptyMer 15 Mai 2013 - 11:48

Annonce de la prochaine saison dont on commence à trouver des échos ; et au moins un Saint-Saëns rarissime pour poursuivre le travail engagé avec le Palazetto Bru Zane et le Mage de Massenet :

- Lakmé - Campellone / Baur avec M.E.Munger - A.Heyboer - M.Crebassa
coproduction Lausanne / Opéra Comique.
les 8,10,12 novembre 2013

- Ciboulette - Touche / Fau avec B.Tauran - J.Behr - F.Sempey - M.Scoffoni - O.Doray - G.Laurens - B.Laffont
coproduction Opéra Comique
les 29,31 décembre 2013 et 2 janvier 2014

- Les Barbares ( C.Saint-Saëns) - version concert- Campellone - avec K.Aldrich - J.Gertseva - J.Teitgen - E.Montvidas - S.Mathey - Ph.Rouillon
les 14 et 16 février 2014
Un enregistrement sera réalisé en partenariat avec la Fondation Bru-Zane

- Werther - Campellone / Fréchuret avec A.Dolgov - M.Kalinine - A.Duhamel - M.Arnault Stanczak
les 21,23,25 mars 2014

- Les Noces de Figaro - Cohen / Brunel avec D.Bizic - S.J.Brandon - M.Savastano - R.Novaro - S.Harmsen
coproduction Festival Aix en Provence
les 15,17,19,21 juin 2014

A celà il faut ajouter l'Orfeo - Garcia Alarcon / Berthome le 8 octobre dans le cadre du Festival d'Ambronnay.

Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb


Nombre de messages : 8514
Age : 41
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Saint-Etienne, saison 2013-2014 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Etienne, saison 2013-2014   Saint-Etienne, saison 2013-2014 EmptyLun 27 Mai 2013 - 10:26

Plus d'infos, ici : http://www.operatheatredesaintetienne.fr/otse/brochure-de-saison-13-14/feuilleter-en-ligne/ !
Avec, en sus de ce que j'avais annoncé, une Petite messe solennelle de Rossini par Zedda, un concert Destouches/Haendel/Marais par Les Ombres.
Et des trucs sympathiques à glaner du côté concertant (intégrale Ravel par Muraro).
A vos agendas !!!
Revenir en haut Aller en bas
Massenet
Néophyte



Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 05/06/2012

Saint-Etienne, saison 2013-2014 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Etienne, saison 2013-2014   Saint-Etienne, saison 2013-2014 EmptyLun 27 Mai 2013 - 14:19

+ un récital Verdi avec Lianna Haroutounian !!

Et un Carmina Burana au Zénith avec un superbe plateau : Vasily Laduyk, Mélody Louledjian et Mark Milhofer !
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb


Nombre de messages : 8514
Age : 41
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Saint-Etienne, saison 2013-2014 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Etienne, saison 2013-2014   Saint-Etienne, saison 2013-2014 EmptyLun 27 Mai 2013 - 14:22

Massenet a écrit:
Et un Carmina Burana au Zénith avec un superbe plateau : Vasily Laduyk, Mélody Louledjian et Mark Milhofer !

Un peu concurrencé par la version Sado à Lyon, en mars.
C'est sonorisé, au Zénith de Saint-É' ?
Je demande, mais après tout, je ne prévois pas d'y aller, donc Saint-Etienne, saison 2013-2014 2661413304 ...
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb


Nombre de messages : 8514
Age : 41
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Saint-Etienne, saison 2013-2014 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Etienne, saison 2013-2014   Saint-Etienne, saison 2013-2014 EmptyMer 6 Nov 2013 - 15:18

Première de Lakmé ce vendredi : http://www.operatheatredesaintetienne.fr/otse/saison-13-14/spectacles//type-lyrique/lakme/s-206/ .
Ce qu'on a pu lire sur la production elle-même m'intrigue : http://www.forumopera.com/index.php?mact=News,cntnt01,print,0&cntnt01articleid=5683&cntnt01showtemplate=false&cntnt01lang=fr_FR&cntnt01returnid=54 ; la distribution étant très différente, par ailleurs (et on peut sans doute beaucoup espérer de Munger, Crebassa, Heyboer, Grappe).
J'y serai ; quelqu'un a prévu d'y aller (vendredi ou un autre jour) ?
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20716
Age : 39
Date d'inscription : 03/07/2009

Saint-Etienne, saison 2013-2014 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Etienne, saison 2013-2014   Saint-Etienne, saison 2013-2014 EmptyMer 6 Nov 2013 - 15:21

La production venant après à l'Opéra-Comique... pas de voyage pour moi...
Même si Dubois et Crébassa, ça fait envie (Munger je ne connais pas... et Heyboer, j'avais moyen aimé dans les Pêcheurs de Perles... Confused)
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb


Nombre de messages : 8514
Age : 41
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Saint-Etienne, saison 2013-2014 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Etienne, saison 2013-2014   Saint-Etienne, saison 2013-2014 EmptyMer 6 Nov 2013 - 15:34

Polyeucte a écrit:
La production venant après à l'Opéra-Comique... pas de voyage pour moi...
Même si Dubois et Crébassa, ça fait envie (Munger je ne connais pas... et Heyboer, j'avais moyen aimé dans les Pêcheurs de Perles... Confused)
Heyboer, en général c'est plutôt bien coté comme chant ; mais j'attends de mesurer en direct (dans Albert, aussi, cette saison à Saint-É').
Munger je veux vraiment entendre ; ça ne me paraît pas un instrument immense d'après ce que j'entends sur YT (mais l'accoustique est bonne à l'Opéra-Théâtre et plutôt ronde, aussi) mais, dans le même temps, ça semble assez corsé. Et, en tout état de cause, ça m'intéresse beaucoup plus que Devieilhe (ne tapez pas trop fort, s'il vous plaît Embarassed).
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20716
Age : 39
Date d'inscription : 03/07/2009

Saint-Etienne, saison 2013-2014 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Etienne, saison 2013-2014   Saint-Etienne, saison 2013-2014 EmptyMer 6 Nov 2013 - 15:46

bAlexb a écrit:

Heyboer, en général c'est plutôt bien coté comme chant ; mais j'attends de mesurer en direct (dans Albert, aussi, cette saison à Saint-É').
JE trouve ça un peu aboyé par moments... Confused Mais bon, c'était dans les Pêcheurs et je me rends compte que je suis assez affreux pour cet opéra (les ombres des anciens sont difficiles à égaler Confused)

Citation :
Munger je veux vraiment entendre ; ça ne me paraît pas un instrument immense d'après ce que j'entends sur YT (mais l'accoustique est bonne à l'Opéra-Théâtre et plutôt ronde, aussi)  mais, dans le même temps, ça semble assez corsé. Et, en tout état de cause, ça m'intéresse beaucoup plus que Devieilhe (ne tapez pas trop fort, s'il vous plaît Embarassed).
Je n'ai jamais entendu Devieilhe, mais il y a aussi Antoun à l'Opéra-Comique drunken

Et puis de toute façon, Lakmé ça ne peut qu'être merveilleux!
Revenir en haut Aller en bas
WoO
Surintendant
WoO


Nombre de messages : 14300
Date d'inscription : 14/04/2007

Saint-Etienne, saison 2013-2014 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Etienne, saison 2013-2014   Saint-Etienne, saison 2013-2014 EmptyDim 10 Nov 2013 - 23:40

bAlexb a écrit:
Première de Lakmé ce vendredi : http://www.operatheatredesaintetienne.fr/otse/saison-13-14/spectacles//type-lyrique/lakme/s-206/ .
Ce qu'on a pu lire sur la production elle-même m'intrigue : http://www.forumopera.com/index.php?mact=News,cntnt01,print,0&cntnt01articleid=5683&cntnt01showtemplate=false&cntnt01lang=fr_FR&cntnt01returnid=54 ; la distribution étant très différente, par ailleurs (et on peut sans doute beaucoup espérer de Munger, Crebassa, Heyboer, Grappe).
J'y serai ; quelqu'un a prévu d'y aller (vendredi ou un autre jour) ?
J'y suis allé cet après-midi.

Polyeucte a vu juste, c'était merveilleux. L'orchestre, sous la direction de Laurent Campellone, était fantastique. Tous les chanteurs ont assuré : Marie-Ève Munger était une très belle Lakmé, le Gérald de Cyrille Dubois a eu besoin de son premier air pour se chauffer la voix puis ça a été formidable, le final était à pleurer. Sinon j'ai adoré la voix de Marianne Crebassa (formidable Malika - j'espère l'entendre à nouveau dans Madame Butterfly) et celle de Boris Grappe (Frédéric).
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb


Nombre de messages : 8514
Age : 41
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Saint-Etienne, saison 2013-2014 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Etienne, saison 2013-2014   Saint-Etienne, saison 2013-2014 EmptyLun 11 Nov 2013 - 9:25

WoO a écrit:
Polyeucte a vu juste, c'était merveilleux. L'orchestre, sous la direction de Laurent Campellone, était fantastique. Tous les chanteurs ont assuré : Marie-Ève Munger était une très belle Lakmé, le Gérald de Cyrille Dubois a eu besoin de son premier air pour se chauffer la voix puis ça a été formidable, le final était à pleurer. Sinon j'ai adoré la voix de Marianne Crebassa (formidable Malika - j'espère l'entendre à nouveau dans Madame Butterfly) et celle de Boris Grappe (Frédéric).
Première vendredi soir.
J'ai beaucoup aimé le travail "graphique" sans exotisme oppressant mais sans embardées, non plus, de Lilo Baur (I et III), le soin attaché aux atmosphères (éclairages mais pas seulement : différenciation des caractères quand apparaissent les anglais). Un seul regret : c'est le travail d'une femme de théâtre et pas d'un metteur en scène d'opéra. Or si le monticule de terre/sable du I est saisissant et découpe très bien l'espace scénique, il rejette certaines voix un peu en arrière (moi je l'aurais utilisé de manière signifiante pour séparer des "mondes"/cultures) ; de même, le matériau de ce monticule (mousse/moquette), parce qu'il est instable, prive les solistes d'une partie des appuis nécessaires pour chanter sereinement. Mais le III est magnifique/onirique ; le reste, ce sont des pailles.
Effectivement, superbe orchestre de Campellone, très précis, très engagé ; tous les théâtres de "répertoire" ne peuvent pas prétendre à la même constance dans la qualité (même si cet orchestre-ci ne sonne vraiment personnel que dans le répertoire français ; il est plus interchangeable ailleurs). Donc superbes cordes intermédiaires, beaux bois/vents (la clarinette de l'air de Gérald). Un regret encore : les "bruits" (je ne vois pas d'autre mot) produits par le chef, renaclements bien désagréables... et pas toujours en rythme !
Tellement de plaisirs, aussi sur le plateau... Rapidement : Marie-Eve Munger : fort joli timbre très droit de soprano (ultra) léger dans une certaine tradition (ça sonne fugacement comme Géori Boué ou Martha Angelici), parfaitement articulé, assez égal, au legato impeccable (trille idem), au medium franc, assez incroyable même tellement il est émis avec naturel. L'aigu, en revanche, est très en arrière, très métallique, extrêmement petit même si juste (on peine à définir dans quelle dynamique il est émis ; le suraigu est un fil aérien, coupant mais ténu, un peu court, pas très séduisant) ; en général ça manque un peu d'abattage (voilà pour la scène, cf "Où va la jeune hindoue" à la vocalise plutôt mécanique) et d'incarnation (de "montée en chair") dès lors qu'on dépasse le mf (c'est vrai face à Gérald au I avec des "va-t-en" assez pauvres en mordant). Bref, une Lakmé un peu lointaine au visage magnifiquement (mais un peu univoquement) désincarné/poétique, cf. "Sous le ciel tout étoilé", "Tu m'as donné le plus doux rêve" exemplaires. Chanteuse à suivre pour voir si la maturation de l'instrument est en mesure de pallier à ceci ; beau potentiel, en tout cas.
Très beau Gérald de Cyrille Dubois, engagé, à la voix ferme, fièrement projetée passé le 1er air ; là aussi, quelque chose de très "old school" qui séduit dès qu'il ouvre la bouche (moi, je pense immédiatement à des formats alla Miguel Villabella). Une belle découverte.
Crebassa, elle, n'est pas une découverte et sa Malika explose, déborde le cadre d'un rôle par ailleurs pas tellement intéressant, volant presque la vedette à Lakmé à laquelle elle est (excellent choix !) parfaitement appariée ; même ligne délicate, son parfaitement posé, entrelacs graphiques !
Heyboer c'est un autre problème. Le chanteur est franc, le personnage bien compris et bien campé. Mais l'émission (sons très couverts ou dans les joues) pénalise et la diction et la projection ; dans les "Stances", tout le haut medium est privé de son extension et, finalement, l'audition est assez malaisée. C'est dommage.
On a dit que Boris Grappe était excellent ; c'est vrai en général des Anglais (l'Ellen d'Anaïs Constans, très joli lyriue léger ; une Lakmé en puissance).
Français impeccable chez tous.
Représentation de très bon niveau.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95077
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Saint-Etienne, saison 2013-2014 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Etienne, saison 2013-2014   Saint-Etienne, saison 2013-2014 EmptyLun 11 Nov 2013 - 14:18

bAlexb a écrit:
Très beau Gérald de Cyrille Dubois, engagé, à la voix ferme, fièrement projetée passé le 1er air ; là aussi, quelque chose de très "old school" qui séduit dès qu'il ouvre la bouche (moi, je pense immédiatement à des formats alla Miguel Villabella). Une belle découverte.
Plutôt Mallabrera que Villabella, tout de même... parce qu'il ne faut pas chercher de vaillance chez Dubois. J'aime énormément moi aussi, mais je trouve au contraire son émission très actuelle, avec une voix mixte très fondue, dans la lignée de Vanzo, Crook, Piolino et de quantité de ténors mozartiens et baroques actuel... plutôt que des « vrais » anciens, qui avaient un placement beaucoup plus franc et antérieur.

Mais on y retrouve des qualités communes, c'est vrai – en particulier en matière de style et de diction.

Ou alors il faut aller chercher du côté de Schipa, mais Dubois chante quand même de façon beaucoup moins italienne que cela, moins obsédé par la ligne de souffle.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb


Nombre de messages : 8514
Age : 41
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Saint-Etienne, saison 2013-2014 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Etienne, saison 2013-2014   Saint-Etienne, saison 2013-2014 EmptyLun 11 Nov 2013 - 18:25

DavidLeMarrec a écrit:
parce qu'il ne faut pas chercher de vaillance chez Dubois.
En tout cas un beau métal ; pas simplement une émission "di grazia", si tu préfères.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95077
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Saint-Etienne, saison 2013-2014 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Etienne, saison 2013-2014   Saint-Etienne, saison 2013-2014 EmptyLun 11 Nov 2013 - 19:07

bAlexb a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
parce qu'il ne faut pas chercher de vaillance chez Dubois.
En tout cas un beau métal ; pas simplement une émission "di grazia", si tu préfères.
Je dois l'entendre pour la première fois « en vrai » dans une semaine. Je te dirai si ça sonne sensiblement autrement pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb


Nombre de messages : 8514
Age : 41
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Saint-Etienne, saison 2013-2014 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Etienne, saison 2013-2014   Saint-Etienne, saison 2013-2014 EmptyLun 11 Nov 2013 - 19:08

DavidLeMarrec a écrit:
bAlexb a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
parce qu'il ne faut pas chercher de vaillance chez Dubois.
En tout cas un beau métal ; pas simplement une émission "di grazia", si tu préfères.
Je dois l'entendre pour la première fois « en vrai » dans une semaine. Je te dirai si ça sonne sensiblement autrement pour moi.
Moi je ne le connaissais pas ; et je me félicite de l'avoir entendu en direct Wink.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95077
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Saint-Etienne, saison 2013-2014 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Etienne, saison 2013-2014   Saint-Etienne, saison 2013-2014 EmptyLun 11 Nov 2013 - 19:12

Donc il y a un certain nombre d'enregistrements importants que tu n'as pas écoutés ! carton rouge

(Dont le Paradis Perdu de... Dubois. tutut )
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb


Nombre de messages : 8514
Age : 41
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Saint-Etienne, saison 2013-2014 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Etienne, saison 2013-2014   Saint-Etienne, saison 2013-2014 EmptyLun 11 Nov 2013 - 19:41

DavidLeMarrec a écrit:
(Dont le Paradis Perdu de... Dubois. tutut)
J'admets ; et je bats ma couple, très sincèrement. Pour Dubois, particulièrement, j'avoue que l'argument de la "réduction" de l'orchestre m'a un peu échaudé ; j'aime bien quand on met les moyens à la hauteur des redécouvertes... Mais ce n'est pas tout à fait le sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Opus21
Néophyte
Opus21


Nombre de messages : 3
Localisation : 21000
Date d'inscription : 14/10/2013

Saint-Etienne, saison 2013-2014 Empty
MessageSujet: Lakmé Saint-Etienne 8/10/2013   Saint-Etienne, saison 2013-2014 EmptyLun 11 Nov 2013 - 19:55

Saint-Etienne – Lakmé – 8-10-2013

Direction musicale Laurent Campellone , Mise en scène Lilo Baur.
Lakmé Marie-Ève Munger, Gérald Cyrille Dubois Nilakantha André Heyboer, Mallika Marianne Crebassa, Frédérick Boris Grappe, Hadji Frédéric Diquero, Ellen Anaïs Constans, Rose Alix Le Saux, Miss Benson Hanna Schaer, Un marchand chinois Tigran Guiragosyan, Un Domben Éric Chorier, Un Kouravar Zoltan Cseko, Danseuses Olia Lydaki, Justine Goussot, Mai Ishiwata.
Orchestre Symphonique Saint-Étienne Loire, Chœur Lyrique Saint-Étienne Loire.



Nouvelle production pour cette Lakmé Stéphanoise due à Lilo Baur (Coproduction avec Lausanne et l’Opéra Comique). Avec des décors simplifiés mais respectueux de l’action, de magnifiques éclairages, des costumes situant bien l’action en Inde sous domination anglaise sans pourtant tomber (hélas) dans la reconstituions historique, tout juste pourra-t-on reprocher un deuxième acte trop dénudé avec une foule pas assez nombreuse et pourquoi ne pas utiliser des projections vidéos sur le fond de scène plutôt que ce grand mur blanc ? Restriction budgétaire sans doute ? Par contre le troisième acte est très réussi, malgré le changement à vue entre le 2 et 3 qui gâche un peu de la surprise et n’est pas du tout justifié, l’on en aurait d’autan plus apprécié la magnifique musique de Delibes, « entracte », liant ces deux actes
Mais ne renions pas notre plaisir, car cette mise en scène simple est portée par de jeunes et talentueux artistes très engagés dans leurs rôles respectifs. Marie-Eve Munger est une Lakmé qui au-delà de la rencontre de Gérald devient une femme qui souffre et est bien terrifiée par l’idée qu’il puisse lui arriver quelque malheur ,tout cela est bien exprimé non seulement par un jeu adapté mais aussi vocalement, car sa Lakmé ne se contente pas d’avoir toutes les notes et l’agilité du célèbre air de clochettes mais possède un beau médium, la voix est magnifique sur toute l’étendue, le chant superbement bien mené et une interprétation qui rend son personnage très attachant.
Cyrille Dubois possède les même qualité un jeu irréprochable, il y ajoute une voix de ténor léger d’une couleur magnifique ce genre de voix qui sont reconnaissable entre toute , si l’air d’entrée le monte un peu faible sur le bas médium c’est sans doute du au trac de la première, car très vite tout cela s’arrange et on Gérald est exceptionnel ; timbre enjôleur, aigu rayonnant legato impressionnant et une puissance non négligeable qui passe très bien la barrière de l’orchestre vraiment du beau chant et un merveilleux ténor en devenir, l’on se prend à rêver de ce qu’il serait dans Des Grieux, Nadir, Mylio etc. Tout aussi étonnant le Baryton Boris Grappe en Frederick malgré peut être une tendance à grossir artificiellement la voix, André Heyboer incarne un Nilakantha de forte personnalité, mais la voix ne suit pas toujours les intentions du comédien et les stances le montre bien en peine sur le sol aigué, mais son engagement force le respect. En Mallika, Marianne Crebassa surprend par un mezzo opulent, s’accordant parfaitement avec le timbre de Lakmé et le duo des fleurs est magnifique, le rôle bien trop court ne permet d’apprécier pleinement cette superbe voix.
Hadji (Fréderic Diquero), Ellen (Anaïs Constant), Rose (Alix Le Saux), Miss Bentson (Hanna Schaer), sont parfaits tant vocalement que scéniquement.
Comme toujours à Saint-Etienne excellente prestation de chœurs et de l’orchestre Symphonique de Saint-Etienne Loire. La direction de Laurent Campellone sait s’accorder au plateau sans jamais couvrir les chanteurs et se montre pleine de puissance ou de douceur quand il le faut, il a su donner beaucoup de grandeur et d’énergie à la musique de Léo Delibes et nous montre une Lakmé regardant plus vers le grand opéra que vers l’opéra-comique, magnifique de bout en bout !
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95077
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Saint-Etienne, saison 2013-2014 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Etienne, saison 2013-2014   Saint-Etienne, saison 2013-2014 EmptyLun 11 Nov 2013 - 19:58

L'orchestration étant perdue, il n'y avait pas beaucoup d'autres possibilités que récrire (on en a profité pour faire des économies hehe ). La réduction fonctionne très bien, assez en style, sans bizarrerie.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb


Nombre de messages : 8514
Age : 41
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Saint-Etienne, saison 2013-2014 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Etienne, saison 2013-2014   Saint-Etienne, saison 2013-2014 EmptyLun 11 Nov 2013 - 20:03

DavidLeMarrec a écrit:
L'orchestration étant perdue, il n'y avait pas beaucoup d'autres possibilités que récrire (on en a profité pour faire des économies hehe). La réduction fonctionne très bien, assez en style, sans bizarrerie.
Je me serais mieux accommodé d'un état historique "fiable" plutôt que "probant" ! Mais ça doit être trop lié à ce que je fais à longueur de semaine au boulot...
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb


Nombre de messages : 8514
Age : 41
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Saint-Etienne, saison 2013-2014 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Etienne, saison 2013-2014   Saint-Etienne, saison 2013-2014 EmptyLun 11 Nov 2013 - 20:04

Merci pour le compte-rendu.
Mais il me semble que ça pourrait très bien fusionner avec le sujet ouvert sur la saison stéphanoise. Y a-t-il un modérateur/admin dans les parages ?
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb


Nombre de messages : 8514
Age : 41
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Saint-Etienne, saison 2013-2014 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Etienne, saison 2013-2014   Saint-Etienne, saison 2013-2014 EmptyJeu 14 Nov 2013 - 18:06

CR, ici : http://www.forumopera.com/index.php?mact=News,cntnt01,detail,0&cntnt01articleid=5809&cntnt01origid=57&cntnt01lang=fr_FR&cntnt01returnid=54 .
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb


Nombre de messages : 8514
Age : 41
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Saint-Etienne, saison 2013-2014 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Etienne, saison 2013-2014   Saint-Etienne, saison 2013-2014 EmptyMar 31 Déc 2013 - 14:00

C'est Catherine Hunold qui chantera Floria dans "Les Barbares" en février ; elle remplace Kate Aldrich.
Et, pour avoir entendu les deux côte-à-côte (coude-à-coude) la saison passée dans la résurrection du "Mage" de Massenet, on peut s'étonner de la substitution (hors contingences d'agenda, je veux dire) tant les profils vocaux diffèrent.
http://www.operatheatredesaintetienne.fr/otse/saison-13-14/spectacles//type-lyrique/les-barbares/s-211/
J'y serai le 16/02 ; à suivre...
Revenir en haut Aller en bas
benvenuto
Mélomaniaque
benvenuto


Nombre de messages : 1340
Date d'inscription : 11/07/2011

Saint-Etienne, saison 2013-2014 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Etienne, saison 2013-2014   Saint-Etienne, saison 2013-2014 EmptyLun 10 Fév 2014 - 0:33

Bonsoir à tous!!! Sachant qu'il y a sur ce forum des amateurs d'opéra français fin XIXème, je tenais à vous signaler que je dispose de deux places à offrir pour les Barbares de Camille Saint-Saëns à Saint-Etienne, le vendredi 14 février à 20h ou le dimanche 16 à 17h.

L'oeuvre s'annonce très belle, apparemment Saint-Saëns aurait cherché à renouer avec l'avant-garde et l'on décèle donc de nombreuses références à Wagner; il s'agit en outre d'un opéra militant, écrit en 1901, dont l'argument fait référence à l'occupation de l'Alsace-Lorraine par les Allemands et véhicule un message revanchard, que le compositeur aurait renié après avoir fait l'expérience des horreurs de la Première Guerre Mondiale. Cela explique en partie qu'il ne se soit pas maintenu au répertoire (Saint-Saëns s'étant violemment opposé à une reprise après 1918). Malgré un ballet dispensable au troisième acte, la partition est d'une très haute tenue, et la scène finale est à couper le souffle... drunken 

Vous pouvez m'envoyer un MP si vous êtes intéressés; faites vite car ces places ne resteront pas disponibles longtemps!
Revenir en haut Aller en bas
WoO
Surintendant
WoO


Nombre de messages : 14300
Date d'inscription : 14/04/2007

Saint-Etienne, saison 2013-2014 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Etienne, saison 2013-2014   Saint-Etienne, saison 2013-2014 EmptySam 15 Fév 2014 - 0:41

Grâce à Benvenuto j'ai pu découvrir cet opéra qui, s'il n'est pas un chef d'oeuvre oublié (tout comme le Mage de Massenet), est une oeuvre néanmoins intéressante qui méritait d'être exhumée.  
C'est un opéra très musical dans le sens où l'orchestre occupe une plus grande part que le chant. Celui-ci s'apparente d'ailleurs plus à une déclamation chantée, il n'y a pas d'airs, Wagner est passé par là (avec l'esprit de sérieux aussi). L'oeuvre se compose de trois actes, avec un ballet dans le troisième, et d'un long prologue avec un récitant qui campe le décor. Cette oeuvre a été commandée pour le Théâtre d'Orange et l'action se passe justement à Orange, en 105 avant J.C., au moment où la ville doit faire face à des invasions barbares. (à suivre)
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20716
Age : 39
Date d'inscription : 03/07/2009

Saint-Etienne, saison 2013-2014 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Etienne, saison 2013-2014   Saint-Etienne, saison 2013-2014 EmptySam 15 Fév 2014 - 0:43

Je trépigne je trépigne... (pour la suite... l'écoute, faudra attendre que ça sorte en CD Confused Confused)
Revenir en haut Aller en bas
WoO
Surintendant
WoO


Nombre de messages : 14300
Date d'inscription : 14/04/2007

Saint-Etienne, saison 2013-2014 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Etienne, saison 2013-2014   Saint-Etienne, saison 2013-2014 EmptySam 15 Fév 2014 - 0:44

Je suis nul en compte rendu et malko n'était même pas là  Sad 
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20716
Age : 39
Date d'inscription : 03/07/2009

Saint-Etienne, saison 2013-2014 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Etienne, saison 2013-2014   Saint-Etienne, saison 2013-2014 EmptySam 15 Fév 2014 - 0:48

WoO a écrit:
Je suis nul en compte rendu et malko n'était même pas là  Sad 

Mais non!! Very Happy
J'attends donc un compte rendu en trois parties, structuré et avec une belle conclusion...


Mr.Red

Mais finalement, c'était bien? Bien chanté? Intéressant? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
WoO
Surintendant
WoO


Nombre de messages : 14300
Date d'inscription : 14/04/2007

Saint-Etienne, saison 2013-2014 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Etienne, saison 2013-2014   Saint-Etienne, saison 2013-2014 EmptySam 15 Fév 2014 - 1:53

C'est plus la musique qui m'a intéressé que le chant : de très beaux passages dans le prologue, une marche funèbre mémorable dans le III, mais aucune mélodie ne se grave facilement dans la mémoire, c'est une musique qui nécessite je pense, plusieurs écoutes. Contrairement à Benvenuto j'ai beaucoup aimé le ballet provençal qui, s'il n'est effectivement pas d'un intérêt musical extrême, apporte une touche de légèreté dans un ouvrage sérieux.
L'histoire en elle-même ne casse pas trois pattes à un canard et la manière dont est amené coûte que coûte le coup de poignard final est même involontairement comique.
Au niveau du chant Catherine Hunold (Floria, la gentille vestale) était excellente, j'ai beaucoup aimé Philippe Rouillon qui n'avait qu'un tout petit rôle mais une sacré puissance et une diction parfaite, ainsi que Jean Teitgen (le consul Scaurus et le récitant). J'ai moins aimé Julia Gersteva (Livie, l'épouse du consul tué au combat - par Marcomir - et qui crie vengeance), voix de mezzo très puissante et dramatique, mais une diction très perfectible (avec une amélioration dans les II et III néanmoins). Je n'ai pas aimé en revanche les deux ténors Edgaras Vidas (Marcomir, chef des barbares et futur époux de Floria) et Shawn Mathey (le Veilleur) qu'on entendait peu.
Campellone dansait sur son estrade (quand l'orchestre est en fosse ça se remarque moins) et parfois l'orchestre jouait peut-être un peu trop fort pour les chanteurs. Mais sinon c'était très bien, je n'ai pas vu passer le temps dans la première partie, le seul moment que j'ai trouvé un peu long était le duo d'amour dans le II (mais j'ai souvent ce problème avec les duos d'amour : Arthus ou Tristan par exemple, à chaque fois j'ai envie de sortir les ciseaux), le III très bien puisque tout le monde se réjouit et danse avant le dénouement sanglant. Les choeurs étaient aussi très bons. Beaucoup de choeurs en coulisse (sauf dans le final) et d'effets spectaculaires (je ne connaissais pas cette espèce de maillet de bois géant mais c'était très impressionnant hehe)
Revenir en haut Aller en bas
taminottavio
Mélomane du dimanche



Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 27/01/2009

Saint-Etienne, saison 2013-2014 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Etienne, saison 2013-2014   Saint-Etienne, saison 2013-2014 EmptySam 15 Fév 2014 - 2:51

Merci pour ton compte-rendu. Combien de temps a duré le concert, entracte compris?
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20716
Age : 39
Date d'inscription : 03/07/2009

Saint-Etienne, saison 2013-2014 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Etienne, saison 2013-2014   Saint-Etienne, saison 2013-2014 EmptySam 15 Fév 2014 - 10:59

Merci beaucoup!
Tout ça donne l'eau à la bouche quand même! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Saint-Etienne, saison 2013-2014 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Etienne, saison 2013-2014   Saint-Etienne, saison 2013-2014 EmptySam 15 Fév 2014 - 11:32

de l'orchestral néo-wagnérien sans airs, ça rappelle Hélène (paru chez Melba). Reste à espérer une captation.
Revenir en haut Aller en bas
benvenuto
Mélomaniaque
benvenuto


Nombre de messages : 1340
Date d'inscription : 11/07/2011

Saint-Etienne, saison 2013-2014 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Etienne, saison 2013-2014   Saint-Etienne, saison 2013-2014 EmptySam 15 Fév 2014 - 11:34

Ce sera enregistré et commercialisé! Very Happy 

Je serais vous, en revanche, je ne m'attendrais pas à une qualité irréprochable...
Revenir en haut Aller en bas
WoO
Surintendant
WoO


Nombre de messages : 14300
Date d'inscription : 14/04/2007

Saint-Etienne, saison 2013-2014 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Etienne, saison 2013-2014   Saint-Etienne, saison 2013-2014 EmptySam 15 Fév 2014 - 11:54

taminottavio a écrit:
Merci pour ton compte-rendu. Combien de temps a duré le concert, entracte compris?

Un peu plus de deux heures et demi (alors que le programme annonçait 2h entracte inclus)
En fait il y a eu deux entractes : prologue, Acte I, entracte, Acte II, entracte, Acte III
Revenir en haut Aller en bas
Opus21
Néophyte
Opus21


Nombre de messages : 3
Localisation : 21000
Date d'inscription : 14/10/2013

Saint-Etienne, saison 2013-2014 Empty
MessageSujet: Les Barbares Saint-Etienne 16/02/2014   Saint-Etienne, saison 2013-2014 EmptyLun 17 Fév 2014 - 20:32

Les Barbares – Saint-Etienne – 16/02/2014

Direction musicale Laurent Campellone
Floria Catherine Hunold
Livie Julia Gertseva
Le Récitant, Scaurus Jean Teitgen
Marcomir Edgaras Montvidas
Le Veilleur Shawn Mathey
Hildibrath Philippe Rouillon
Orchestre Symphonique Saint-Étienne Loire
Chœur Lyrique Saint-Étienne Loire


Fallait-il ressortir des tiroirs « Les Barbares » de Camille Saint-Saëns ?
Crées en 1901 au Palais Garnier avec des décors imposants et tout le grand spectacle qui va avec animaux sur scène etc. ces barbares peuvent-ils supporter une version de concert ? La seule musique de Saint-Saëns suffit-t-elle a faire vivre cette fresque gallo-romaine ?
A l’écoute de cette partition plutôt courte pour ce genre d’ouvrage, 1h40 environ pour les 3 actes et le prologue, on reste dubitatif. La superficialité de l’action ou il faut bien reconnaitre qu’il ne se passe pas grand-chose (Orange est envahi par des hordes de barbares leur chef Euryale est tué par Marcomir , qui tombe sous le charme de la vestale Julia. Livie femme de Euryale veux le venger et fini par assassiner Marcomir) la construction même du livret avec un récitant qui résume l’action des le prologue (au demeurant un excellent Jean Teigen avec le phraser, la diction et la puissance requise,) très peu de chœurs, un grand duo pour finir le deuxième acte, seul le troisième acte montre quelque intérêt avec la fameuse farandole, et une musique de ballet intéressante , tout cela est bien maigre et plus d’une fois l’ennui ne manque pas de s’installer d’autan plus que la musique de Saint-Saëns se montre à des lieues de celle de Samson et Dalila et même de Henry VIII .L’on sent bien que cet ouvrage ne peut se passer de décors et mise en scène qui font de l’opéra un art total et que cette partition a été écrite dans ce sens.

Tout au long de la soirée Laurent Campellone porte et emporte solistes choristes et musiciens par une direction vive , alerte et précise et tous son montrent au meilleurs d’eux même, Le chœur lyrique de Saint-Etienne est comme a son habitude parfait de musicalité de précision et de compréhension, l’orchestre est brillant. Catherine Hunold est parfaite en Floria et rien ne lui pose problème vocal et l’on croit a cette vestale toute de sensibilité et de nuances, la voix est magnifique et opulente les aigus percutants et l’ensemble est superbement maitrisé. Livie c’est Julia Gertseva mezzo soprano à la voix d’une rare puissance et à l’engagement farouche, une belle performance mais avec hélas un français approximatif toutes ces qualités et défauts que l’on retrouve chez Edgaras Monvidas, Marcomir, sans toute fois faire preuve d’un timbre exceptionnel. La qualité de diction c’est l’affaire de l’imposant Philippe Rouillon qui donne au rôle épisodique de Hildibrath ses lettres de noblesses, magnifique !Shawn Mathey, dans le rôle du veilleur nous fait entendre un timbre ingrat et une technique superficielle, à oublier !
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20716
Age : 39
Date d'inscription : 03/07/2009

Saint-Etienne, saison 2013-2014 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Etienne, saison 2013-2014   Saint-Etienne, saison 2013-2014 EmptyLun 17 Fév 2014 - 20:35

Bon, il semble que la qualité de la partition ne soit pas le point fort de cette oeuvre vu les différentes critiques lues...
Mais ça me tente quand même diablement! Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Saint-Etienne, saison 2013-2014 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Etienne, saison 2013-2014   Saint-Etienne, saison 2013-2014 EmptyLun 17 Fév 2014 - 20:37

oui mais enfin, face à un ouvrage oublié, on est bien loin des considérations vocales.
Qu'il aurait mieux valu faire entendre Ascanio, aucun doute, mais l'oeuvre de Saint-Saens pour la scène est quand même bien plus intéressante que tous les opéras tardifs de Wagner? alors qu'il faille le ressortir des tiroirs, certainement, ne serait-ce que pour en juger.
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20716
Age : 39
Date d'inscription : 03/07/2009

Saint-Etienne, saison 2013-2014 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Etienne, saison 2013-2014   Saint-Etienne, saison 2013-2014 EmptyLun 17 Fév 2014 - 20:39

sud273 a écrit:
alors qu'il faille le ressortir des tiroirs, certainement, ne serait-ce que pour en juger.
Ah mais là on est totalement d'accord! Very Happy Very Happy
De toute façon, ça reste du Saint-Saëns, donc je me précipiterai lors de la sortie! hehe
Revenir en haut Aller en bas
benvenuto
Mélomaniaque
benvenuto


Nombre de messages : 1340
Date d'inscription : 11/07/2011

Saint-Etienne, saison 2013-2014 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Etienne, saison 2013-2014   Saint-Etienne, saison 2013-2014 EmptyLun 17 Fév 2014 - 20:54

@ Opus21: Absolument pas d'accord avec toi sur l'appréciation de l'oeuvre...ce n'est certes pas un chef-d'oeuvre incommensurable, on reste en deçà de Samson, mais il y a de nombreuses beautés dans cet ouvrage, à commencer par la splendide scène funèbre qui le clôt, d'une intensité tragique phénoménale, où plane le spectre du Berlioz de la Symphonie Funèbre et Triomphale et de la Marche funèbre pour la mort d'Hamlet, mais aussi le magnifique duo d'amour à la fin du deuxième acte, ou la grande scène qui ouvre ce même acte... les passages que tu mentionnes me semblent à l'inverse les plus faibles d'une partition qui se maintient à un très haut niveau d'inspiration et de maîtrise partout ailleurs...et la durée de l'oeuvre est de 2 heures sans entracte et non d'une heure quarante...bref je me demande si nous étions bien dans la même salle...

Peut-être pas un indispensable, mais certainement pas un navet!
Revenir en haut Aller en bas
WoO
Surintendant
WoO


Nombre de messages : 14300
Date d'inscription : 14/04/2007

Saint-Etienne, saison 2013-2014 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Etienne, saison 2013-2014   Saint-Etienne, saison 2013-2014 EmptyLun 17 Fév 2014 - 21:18

Le principal problème de cet opéra c'est que le livret n'est pas à la hauteur de la musique, qui elle est excellente, et entièrement au service du livret...
Je suis tout à fait d'accord avec Benvenuto (sauf sur le duo d'amour qui m'a paru un brin longuet) et en partie avec opus (le ballet et les appréciations sur les chanteurs). Par contre "peu de choeurs" ? Shocked Il y en a beaucoup au contraire ! même si les hommes sont dans les coulisses jusqu'au III. Et je dois dire que ces éléments antiwagnériens (le grand rôle joué par les choeurs et le divertissement-ballet) rendent cette oeuvre "néowagnérienne" d'autant plus savoureuse.
Revenir en haut Aller en bas
benvenuto
Mélomaniaque
benvenuto


Nombre de messages : 1340
Date d'inscription : 11/07/2011

Saint-Etienne, saison 2013-2014 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Etienne, saison 2013-2014   Saint-Etienne, saison 2013-2014 EmptyLun 17 Fév 2014 - 21:29

Tout-à-fait, on a un équilibre risqué mais finalement savoureux entre les emprunts wagnériens (recours aux leitmotives, harmonie très chromatique, orchestration parfois "tétralogiesque", récitatif continu des lignes vocales) et héritage de la tradition française (dans le style prosodique, l'utilisation des choeurs et, comme me l'a fait remarquer WoO avec pertinence, de vastes sections réservées aux seuls instruments à vents, dans la tradition française de la musique cérémonielle en plein air, la présence d'un ballet, la finesse de l'orchestration, un discours recherchant toujours la clarté, l'élégance et la concision, et la structuration des scènes au moyen de motifs cycliques caractérisés qui ne reparaissent pas par la suite).

On est vraiment dans une tradition nourrie de Gluck, Meyerbeer et Berlioz, mais intégrant les éléments du langage wagnérien les plus aisément "solubles" dans ce cocktail de base.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95077
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Saint-Etienne, saison 2013-2014 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Etienne, saison 2013-2014   Saint-Etienne, saison 2013-2014 EmptyMar 18 Fév 2014 - 0:34

J'avais joué / chanté le Prologue avant sa première re-création dans le Nord, et je rejoins grandement vos impressions : la gestion des numéros et le sens du théâtre sont très français, mais l'imprégnation de chromatismes et de figures rythmiques mouvantes et complexes évoque énormément l'influence de Wagner.

Ce n'est pas du wagnérisme chatoyant comme d'Indy, Chausson, Debussy ou Dukas, c'est plutôt du wagnérisme sévère à la façon de Franck. J'avais assez aimé le Prologue, très différent du Saint-Saëns habituel.

Autre œuvre qui n'a pas été remontée, je crois, et qui est un délice à jouer : Frédégonde. Dans un style mi-tendre mi-épique qui m'a beaucoup séduit à jouer.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb


Nombre de messages : 8514
Age : 41
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Saint-Etienne, saison 2013-2014 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Etienne, saison 2013-2014   Saint-Etienne, saison 2013-2014 EmptyMar 18 Fév 2014 - 9:40

benvenuto a écrit:
Absolument pas d'accord avec toi sur l'appréciation de l'oeuvre...ce n'est certes pas un chef-d'oeuvre incommensurable, on reste en deçà de Samson, mais il y a de nombreuses beautés dans cet ouvrage, à commencer par la splendide scène funèbre qui le clôt, d'une intensité tragique phénoménale, où plane le spectre du Berlioz de la Symphonie Funèbre et Triomphale et de la Marche funèbre pour la mort d'Hamlet, mais aussi le magnifique duo d'amour à la fin du deuxième acte, ou la grande scène qui ouvre ce même acte...

Tout à fait d'accord avec toi.
La forme est saisissante, serrée, pas haletante mais extrêmement prégnante, l'orchestration balaie large le spectre du chromatisme et est assise sur des alliances de timbres rares (la fin du duo du II, les interventions des vents graves, cf. clarinette basse), le traitement des voix suffit à camper les personnages (si un récitatif largement déclamé prédomine, aucun des caractères ne se voit réellement confié le même type), etc. Le prologue est une irruption puissante, neuve ; la marche funèbre du III conduit l'action vers son point culminant avec une évidence qui est d'un grand compositeur de théâtre.
La version de concert n'est pas un handicap, à mon sens ; d'autant moins que Campellonne nous épargne, pour une fois, ses "renaclements" et danse comme toujours (pour le ballet, forcément ; pièce quand même assez faible quand on connaît soit la bacchanale de Samson, soit la fraîcheur du Carnaval des animaux) mais pas trop. L'orchestre n'est pas irréprochable, peut-être un peu dépassé par les enjeux liés à un phrasé large et à une masse pouvant faire "effet de mur" sur la longueur (pour le coup, je l'avais trouvé plus à son affaire dans les atmosphères plus différenciées du Mage ou dans Lakmé cette saison, juteuse/orfévrée). Il n'empêche les cordes "intermédiaires" sont vraiment très belles, comme les bois en général ; quelques pains aux cuivres (ceci dit, "Marche funèbre" assez bouleversante par son effet éruptif de longue reptation et de thrène bigarré) mais les jeux de perspective voulus par le compositeur (beaucoup de banda en coulisse) n'aide pas.
Sur le plateau : Rouillon projette fièrement mais n'a qu'un rôle "d'utilité" (on regrette qu'il n'ait pas été appelé pour le Roi du Mage) ; Shawn Mathey captive peu (rôle épisodique et sans consistance, pas vraiment actif ni vraiment commentateur et timbre ingrat). Reste la quatuor principal. Il faut vite confier de vrais grands rôles français à Jean Teitgen : Abimélech assez formidable à Genève, il prend ici une dimension à la fois féroce/fervente, noble aussi et son prologue puissamment modelé place d'emblée la représentation au niveau de l'excellence. Gertseva en Livie a le geste vocal large qui convient ; quelque chose qui sonnerait (puissamment) comme une Uria-Monzon plus disciplinée, elle est dotée d'un sens du timing théâtral assez implacable qui lui permet de faire exister son personnage de l'éclat à un drame rentré, intériorisé (début du II). Edgaras Montvidas chante dans un (plutôt très) bon français mais, dans le même temps, il sonne très peu français ; la voix est plutôt en arrière, manque de brillant, d'accroche, de "squillo" en quelque sorte et si le personnage y gagne pour le duo du II (où il ose jusqu'à la voix de tête suspendue), les épisodes guerriers y perdent (très) légèrement en autorité. Je lis (ici : http://www.forumopera.com/index.php?mact=News,cntnt01,detail,0&cntnt01articleid=6167&cntnt01origid=57&cntnt01lang=fr_FR&cntnt01returnid=54 ) : "à l’heure actuelle, la France n’a qu’elle [Catherine Hunold] pour interpréter ces rôles-là". Dont acte. Bien sûr, la chanteuse est experte, le timbre modelé à l'infini mais la partition de Floria m'est apparue autrement moins difficile que celle d'Anahita dans le Mage, la saison passée, dans lequel Hunold ne m'avait pas complètement convaincu. Ici, la partie, même si elle est largement écrite sur le passage reste confinée à 90 % dans le tiers médian de l'instrument, autant dire dans une certaine zone de confort ; je comprends d'ailleurs, compte tenu de la tessiture, l'interchangeabilité avec Kate Aldrich qui m'avait parue a priori saugrenue. Le rôle est extrêmement lyrique, sollicite peu l'aigu (et ne définit pas, à mon sens, le "grand soprano dramatique" qu'on invoque dans les CR) et l'enjeu (parfaitement relevé par Hunold) consiste à doter de longues interventions (le duo du II) d'une dynamique interne, à varier aussi les couleurs, etc. Donc : beau velours, intelligence d'un son presque "conceptuel", présence sensible mais pas forcément (pour moi, j'entends) grand caractère (Jeanne Hatto, la créatrice, paraît avoir été une gluckiste en mode Balguerie) et français un peu perfectible (ce qui ampute pour partie le rôle de l'une de ses assises essentielles, je pense). Ceci dit, on a beau jeu de pinailler dans ce contexte de haut niveau ; toute remarque n'est qu'une paille et la mariée est, de toute évidence, fort belle.
Il n'empêche, re-création déterminante pour le paysage lyrique (1901 : autant dire que l'oeuvre est contemporaine de Louise et de Pelléas) d'une oeuvre qui mérite d'être fréquentée et approfondie ; enregistrement attendu.
EDIT : il se dit qu'une nouvelle exhumation aura lieu la saison prochaine (à la faveur du festival Massenet bisannuel : Bacchus  bounce ?)...
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20716
Age : 39
Date d'inscription : 03/07/2009

Saint-Etienne, saison 2013-2014 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Etienne, saison 2013-2014   Saint-Etienne, saison 2013-2014 EmptyMar 18 Fév 2014 - 9:50

study 

Merci à tous pour vos retours...
Y a plus qu'à attendre maintenant Saint-Etienne, saison 2013-2014 2661413304 
Revenir en haut Aller en bas
benvenuto
Mélomaniaque
benvenuto


Nombre de messages : 1340
Date d'inscription : 11/07/2011

Saint-Etienne, saison 2013-2014 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Etienne, saison 2013-2014   Saint-Etienne, saison 2013-2014 EmptyMar 18 Fév 2014 - 19:57

DavidLeMarrec a écrit:
la gestion des numéros et le sens du théâtre sont très français, mais l'imprégnation de chromatismes et de figures rythmiques mouvantes et complexes évoque énormément l'influence de Wagner.

Ce n'est pas du wagnérisme chatoyant comme d'Indy, Chausson, Debussy ou Dukas, c'est plutôt du wagnérisme sévère à la façon de Franck. J'avais assez aimé le Prologue, très différent du Saint-Saëns habituel.

Tout ce que tu dis là est très juste et pertinent! mains  J'avais omis de parler de la veine rythmique, mais il est clair qu'on est souvent loin de la raideur et de la banalité qu'on pourrait parfois associer à un certain académisme français fin de siècle. Et l'idée d'un "wagnérisme sévère" pour caractériser le style de Saint-Saëns dans cet ouvrage me semble particulièrement bien venue!
Revenir en haut Aller en bas
benvenuto
Mélomaniaque
benvenuto


Nombre de messages : 1340
Date d'inscription : 11/07/2011

Saint-Etienne, saison 2013-2014 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Etienne, saison 2013-2014   Saint-Etienne, saison 2013-2014 EmptyMar 18 Fév 2014 - 20:03

bAlexb a écrit:
benvenuto a écrit:
Absolument pas d'accord avec toi sur l'appréciation de l'oeuvre...ce n'est certes pas un chef-d'oeuvre incommensurable, on reste en deçà de Samson, mais il y a de nombreuses beautés dans cet ouvrage, à commencer par la splendide scène funèbre qui le clôt, d'une intensité tragique phénoménale, où plane le spectre du Berlioz de la Symphonie Funèbre et Triomphale et de la Marche funèbre pour la mort d'Hamlet, mais aussi le magnifique duo d'amour à la fin du deuxième acte, ou la grande scène qui ouvre ce même acte...

Tout à fait d'accord avec toi.
La forme est saisissante, serrée, pas haletante mais extrêmement prégnante, l'orchestration balaie large le spectre du chromatisme et est assise sur des alliances de timbres rares (la fin du duo du II, les interventions des vents graves, cf. clarinette basse), le traitement des voix suffit à camper les personnages (si un récitatif largement déclamé prédomine, aucun des caractères ne se voit réellement confié le même type), etc. Le prologue est une irruption puissante, neuve ; la marche funèbre du III conduit l'action vers son point culminant avec une évidence qui est d'un grand compositeur de théâtre.
La version de concert n'est pas un handicap, à mon sens ; d'autant moins que Campellonne nous épargne, pour une fois, ses "renaclements" et danse comme toujours (pour le ballet, forcément ; pièce quand même assez faible quand on connaît soit la bacchanale de Samson, soit la fraîcheur du Carnaval des animaux) mais pas trop. L'orchestre n'est pas irréprochable, peut-être un peu dépassé par les enjeux liés à un phrasé large et à une masse pouvant faire "effet de mur" sur la longueur (pour le coup, je l'avais trouvé plus à son affaire dans les atmosphères plus différenciées du Mage ou dans Lakmé cette saison, juteuse/orfévrée). Il n'empêche les cordes "intermédiaires" sont vraiment très belles, comme les bois en général ; quelques pains aux cuivres (ceci dit, "Marche funèbre" assez bouleversante par son effet éruptif de longue reptation et de thrène bigarré) mais les jeux de perspective voulus par le compositeur (beaucoup de banda en coulisse) n'aide pas.
Sur le plateau : Rouillon projette fièrement mais n'a qu'un rôle "d'utilité" (on regrette qu'il n'ait pas été appelé pour le Roi du Mage) ; Shawn Mathey captive peu (rôle épisodique et sans consistance, pas vraiment actif ni vraiment commentateur et timbre ingrat). Reste la quatuor principal. Il faut vite confier de vrais grands rôles français à Jean Teitgen : Abimélech assez formidable à Genève, il prend ici une dimension à la fois féroce/fervente, noble aussi et son prologue puissamment modelé place d'emblée la représentation au niveau de l'excellence. Gertseva en Livie a le geste vocal large qui convient ; quelque chose qui sonnerait (puissamment) comme une Uria-Monzon plus disciplinée, elle est dotée d'un sens du timing théâtral assez implacable qui lui permet de faire exister son personnage de l'éclat à un drame rentré, intériorisé (début du II). Edgaras Montvidas chante dans un (plutôt très) bon français mais, dans le même temps, il sonne très peu français ; la voix est plutôt en arrière, manque de brillant, d'accroche, de "squillo" en quelque sorte et si le personnage y gagne pour le duo du II (où il ose jusqu'à la voix de tête suspendue), les épisodes guerriers y perdent (très) légèrement en autorité. Je lis (ici : http://www.forumopera.com/index.php?mact=News,cntnt01,detail,0&cntnt01articleid=6167&cntnt01origid=57&cntnt01lang=fr_FR&cntnt01returnid=54 ) : "à l’heure actuelle, la France n’a qu’elle [Catherine Hunold] pour interpréter ces rôles-là". Dont acte. Bien sûr, la chanteuse est experte, le timbre modelé à l'infini mais la partition de Floria m'est apparue autrement moins difficile que celle d'Anahita dans le Mage, la saison passée, dans lequel Hunold ne m'avait pas complètement convaincu. Ici, la partie, même si elle est largement écrite sur le passage reste confinée à 90 % dans le tiers médian de l'instrument, autant dire dans une certaine zone de confort ; je comprends d'ailleurs, compte tenu de la tessiture, l'interchangeabilité avec Kate Aldrich qui m'avait parue a priori saugrenue. Le rôle est extrêmement lyrique, sollicite peu l'aigu (et ne définit pas, à mon sens, le "grand soprano dramatique" qu'on invoque dans les CR) et l'enjeu (parfaitement relevé par Hunold) consiste à doter de longues interventions (le duo du II) d'une dynamique interne, à varier aussi les couleurs, etc. Donc : beau velours, intelligence d'un son presque "conceptuel", présence sensible mais pas forcément (pour moi, j'entends) grand caractère (Jeanne Hatto, la créatrice, paraît avoir été une gluckiste en mode Balguerie) et français un peu perfectible (ce qui ampute pour partie le rôle de l'une de ses assises essentielles, je pense). Ceci dit, on a beau jeu de pinailler dans ce contexte de haut niveau ; toute remarque n'est qu'une paille et la mariée est, de toute évidence, fort belle.
Il n'empêche, re-création déterminante pour le paysage lyrique (1901 : autant dire que l'oeuvre est contemporaine de Louise et de Pelléas) d'une oeuvre qui mérite d'être fréquentée et approfondie ; enregistrement attendu.
EDIT : il se dit qu'une nouvelle exhumation aura lieu la saison prochaine (à la faveur du festival Massenet bisannuel : Bacchus  bounce ?)...

Toutes ces remarques témoignent d'un sens musical aigu et d'une vraie sensibilité! Saint-Etienne, saison 2013-2014 3641590030 
Bien d'accord avec ton jugement sur l'orchestre, parfois assez imprécis et opaque, et avec tes petites réserves sur Hunold: malgré la grande beauté de sa prestation il me manquait une véritable ampleur de tragédienne, que me procurait en revanche la voix certes moins séduisante de Gertseva.
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20716
Age : 39
Date d'inscription : 03/07/2009

Saint-Etienne, saison 2013-2014 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Etienne, saison 2013-2014   Saint-Etienne, saison 2013-2014 EmptyDim 23 Fév 2014 - 13:48

Une critique très positive chez Resmusica :
http://www.resmusica.com/2014/02/23/les-barbares-de-saint-saens-redecouverts-a-lopera-de-saint-etienne/
Revenir en haut Aller en bas
benvenuto
Mélomaniaque
benvenuto


Nombre de messages : 1340
Date d'inscription : 11/07/2011

Saint-Etienne, saison 2013-2014 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Etienne, saison 2013-2014   Saint-Etienne, saison 2013-2014 EmptyDim 23 Fév 2014 - 21:35

Fichtre! une critique compétente, sensible et intelligente!!! Shocked ça existe...
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
calbo


Nombre de messages : 28126
Age : 51
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Saint-Etienne, saison 2013-2014 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Etienne, saison 2013-2014   Saint-Etienne, saison 2013-2014 EmptyDim 23 Fév 2014 - 21:46

benvenuto a écrit:
Fichtre! une critique compétente, sensible et intelligente!!! Shocked ça existe...

Je confirme ca existe Wink 
Revenir en haut Aller en bas
benvenuto
Mélomaniaque
benvenuto


Nombre de messages : 1340
Date d'inscription : 11/07/2011

Saint-Etienne, saison 2013-2014 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Etienne, saison 2013-2014   Saint-Etienne, saison 2013-2014 EmptyDim 23 Fév 2014 - 21:52

Je précise que par "une critique" j'entendais "un article de critique" et non "une personne de sexe féminin exerçant le métier de critique"... Wink  N'ayant jamais eu l'honneur de te lire, j'imagine que je me suis privé d'une découverte plus précoce de cette rassurante réalité... fleurs 
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95077
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Saint-Etienne, saison 2013-2014 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Etienne, saison 2013-2014   Saint-Etienne, saison 2013-2014 EmptyDim 23 Fév 2014 - 21:54

benvenuto a écrit:
Fichtre! une critique compétente, sensible et intelligente!!! Shocked ça existe...
Catherine Scholler est particulièrement renseignée sur le répertoire français de cette période (Massenet notamment). Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé





Saint-Etienne, saison 2013-2014 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Etienne, saison 2013-2014   Saint-Etienne, saison 2013-2014 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Saint-Etienne, saison 2013-2014
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Saint-Etienne, saison 2012-2013
» Opéra de Saint-Étienne, saison 2016-2017
» Opéra de Saint-Etienne, saison 2015-2016
» ONP SAISON 2013 - 2014
» VOTRE SAISON 2013 - 2014

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Concerts-
Sauter vers: