Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le deal à ne pas rater :
HETP [Noire et Rouge HX-Y8] Batterie Externe 25800mah
21.95 €
Voir le deal

 

 Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013)

Aller en bas 
AuteurMessage
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20339
Age : 37
Date d'inscription : 03/07/2009

Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013) Empty
MessageSujet: Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013)   Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013) EmptyJeu 23 Mai 2013 - 10:44

Eh bien... la salle n'était pas pleine, et les retours sont bien minces de cette soirée!
Donc voici ma modeste participation!



Deux Vaisseaux Fantômes : 21/05/2013

Opéra Royal du Château de Versailles


Le Vaisseau fantôme ou Le Maudit des mers
Pierre-Louis Dietsch (1813-1883)

Mina : Sally Matthews
Magnus : Bernard Richter
Troïl : Russel Braun
Eric : Julien Behr
Barlow : Ugo Rabec
Un marin : Mika Karèc


Der fliegende Holländer
Richard Wagner (1813-1883)

Der Holländer : Vincent Le Texier
Senta : Ingela Brimberg
Donald : Mika Karèc
Georg : Bernard Richter
Mary: Hélène Schneiderman
Le pilote de Donald : Julien Behr


Chœur de Chambre Philharmonique Estonien
Les Musiciens du Louvre Grenoble

Direction : Marc Minkowski



Automne oblige… (ah non! On est au printemps…), on a eu droit à un changement de dernière minute… Eric Cutler étant malade, il est remplacé par Julien Behr dans le petit rôle d'Eric de l'œuvre de Dietsch… et pour le Wagner, on a Bernard Richter qui monte en grade pour chanter Eric (attention, pas le même personnage que celui de Dietsch : chez Dietsch l'amoureux de la jeune fille est Magnus, justement chanté par Bernard Richter) alors que Julien Behr le remplace en Pilote.

Voilà… un petit mot sur les lieux. Premières fois que je mettais les pieds dans l'Opéra Royal de Versailles… et c'est vraiment magnifique comme lieu. Feutré, splendide, avec quelque chose de convivial dans l'atmosphère malgré les splendeurs du cadre. Bon, d'accord on est assez mal assis… mais qu'importe ! En entrant dans ce théâtre, j'ai vraiment eu l'impression d'entrer dans un lieu à part, comme hors du temps. Il faut dire que rien ne vient gâcher la construction : les lumières sont dissimulés, les grands lustres pendent du plafond… et tout n'est que trompe l'œil et velours bleu. Magnifique !

Présentation de l'oeuvre de Dietsch :
Un petit mot sur l'histoire de l'œuvre de Dietsch. Basée sur le synopsis de Wagner, l'œuvre n'en conserve que quelques grandes lignes et change vraiment dans la manière de raconter et de faire avancer l'action, action qui elle aussi diffère ! Mina (l'équivalent de Senta) est amoureuse de Magnus (équivalent d'Eric). Mais elle est hantée par un mystérieux capitaine maudit (elle chante d'ailleurs la ballade en tout début d'opéra ici!). Ce capitaine a passé un pacte avec Satan, et depuis se trouve maudit sur les mers. Lors de ce pacte, son pilote s'est révolté et le Hollandais l'a jeté par-dessus bord, non sans subir une blessure à la main, blessure qui ne se referme pas. Or, ce pilote n'était autre que le père de Magnus (comme de par hasard…) qui connait toute l'histoire suite à une intervention divine ou un rêve. Après s'être juré de s'épouser, Mina et Magnus voient arriver le père de Mina : Barlow (équivalent de Daland). Ce dernier, sauvé par un riche marin, a décidé de lui donner sa fille, au grand désespoir des deux amoureux. Mais Mina se plie à la volonté de son père. Pendant ce temps, sur la place du village, c'est la fête, et les marins boivent et chantent. Arrivent Troïl et Mina : le marin tente d'adoucir la jeune fille, qui doute toujours et ne peut se résoudre à abandonner Magnus. Barlow arrive, et annonce à Troïl que sa fille est d'accord… mais le marin veut entendre cet aveux de la voix de la jeune fille, qui finit par consentir.
On découvre ensuite la façade d'un monastère devant lequel Magnus prie, avant de rentrer dans sa nouvelle demeure de moine. Troïl arrive et est tiraillé entre ses sentiments pour Mina et le danger qu'il lui fait courir en se liant à elle. Il sort alors que Magnus et Mina se retrouvent sur scène. Étonnée de voir son ancien promis en moine, elle l'est encore plus quand elle apprend que c'est suite à un rêve que Magnus a endossé la robe de bure (son père lui disait qu'il avait quelque chose à faire au service religieux…) et qu'il est prêt à marier Mina et Troïl si il considère ce dernier comme digne d'elle. Il sort et voici que revient Troïl pour annoncer à Mina qu'il la quitte. Devant son grand étonnement, il lui avoue sa malédiction et Mina n'en est que plus convaincue qu'elle doit le sauver. Les noces commencent, et au moment de l'échange des anneaux, Troïl dévoile sa main sur laquelle se trouve la terrible blessure, trace de sa malédiction. Voyant cela, Magnus et l'ensemble des marins chassent Troïl. Voyant son futur époux partir sur son bateau, Mina se jette à l'eau alors que le Vaisseau Fantôme sombre. Les derniers moments sont une extase où les deux époux son présentés à Dieu pour le pardon du Hollandais.

Dietsch : L'oeuvre et son interprétation
La partition diffère elle aussi totalement ou presque de ce que Wagner a composé. Sûrement un grand habitué de la musique qui régnait alors sur la scène de l'Opéra de Paris, Dietsch semble en posséder tous les codes et les exploite avec bonheur. Piochant chez l'un ou l'autre, il donne à entendre une œuvre à l'écriture variée et inventive, qui n'est pas sans faire penser par moments à Meyerbeer (l'ouverture !), Gounod (la ballade de Mina préfigure le récit de la Nonne Sanglante par Agnès) ou Halévy encore. D'un point de vue écriture vocale, on reste aussi dans les canons de l'époque, avec un soprano assez corsé mais capable de vocalises et de sur-aigus, un ténor gracieux et souple, un baryton plutôt clair et une basse (pour les 4 rôles principaux).
On passera rapidement sur les chœurs de cette soirée. S'ils ne sont pas indignes, ils restent incompréhensible et avec des sonorités un peu sèches à certains moments (les femmes par exemple ont un aigu assez droit et peu agréable !). Par contre, l'écriture est très belle, puisque les chœurs passent dans toutes les positions, depuis le duel des marins jusqu'au chœur des moines. Très variée, leurs interventions sont très belles… ou du moins auraient dû l'être plus !
Dans le petit rôle du marin, Mika Karèc montre déjà une belle voix, mais il n'a que très peu de choses à chanter. Julien Behr par contre possède un rôle légèrement plus développé pour Eric. Même si le personnage n'a aucune caractérisation psychologique, le chanteur réussit à s'imposer par un chant superbe, avec juste toujours ces aigus resserrés. La diction n'est pas parfaite, mais on remerciera Julien Behr d'avoir sauvé la soirée avec ce remplacement !
On a entendu régulièrement Ugo Rabèc dans les petits rôles de basse à l'Opéra de Paris. Et on se dit après cette soirée qu'il vaut peut-être mieux. Car si ses courtes prestations sont toujours de bon niveau, ce soir il manque quelque chose… A vouloir composer un personnage caricatural et cupide, Ugo Rabèc en oublie de soigner le chant, alors que son aigu se perd rapidement. Le personnage n'est guère intéressant… mais pourquoi vouloir forcer le trait ?
Le plus beau rôle en termes de chant est sans doute celui de Magnus. Il faut dire que ce soir, Bernard Richter y est particulièrement splendide. Ténor à la voix légère et haute, à la très bonne diction et à la noblesse immédiate, il va réaliser un sans faute. Jamais il ne force sa voix et du coup il donne une impression de facilité et de liberté qui fait rêver. La ligne de chant est superbe, l'aigu radieux (et même le sur-aigu!)… Son rôle de jeune premier est un vrai cadeau pour lui. Ajoutons à cela une belle inventivité mélodique pour le personnage qui lui fait magnifiquement exprimer son amour chaste et sa dévotion envers Mina. Magnifique rôle et prestation donc !
Mina justement est chantée par Sally Matthews. Alors que la distribution d'origine annonçait Sonya Yoncheva, on peut comprendre que cette dernière ait renoncé… car il me semble que la partition est assez grave et donc pas des plus confortable pour la jeune soprano. Et au change, on n'est pas perdant puisque Sally Matthews est une vraie révélation. Au début, la voix étonne… sombre, large et un peu opaque, avec une vibration régulière mais pas très ample… Et puis dès la ballade de Mina, on découvre une interprète engagée, ainsi qu'une voix qui s'éclaire rapidement, s'étendant avec bonheur vers un sur-aigu superbe… le tout avec ce qu'il faut de virtuosité pour rendre justice à cette partition. Cette Mina est féminine mais point nunuche. Fille de marin et future femme de marin à priori, elle possède un certain charisme et cette voix au medium bien charpenté et rond est parfait pour le personnage. La diction est loin d'être parfaite, mais la prestation vocale est passionnante et magnifique. La voix se marie de plus très bien avec celle de Richter : elle assez large alors que lui sonne toujours très clair et léger sans pour autant se faire manger. Magnifique ! Le rôle en lui-même enchaîne les airs et duo, alternant passages lents (magnifique ballade accompagnée par les harpes et un alto!) et passages rapides où la chanteuse réalise trilles, sur-aigus ou note piquées, sans pour autant que ce rôle n'en devienne décoratif ou trop léger. C'est là tout l'intérêt : un chant corsé et plutôt sobre, qui vient s'égailler de quelques décorations discrètes !
Enfin le Hollandais en personne : Troïl. Russel Braun ne possède peut-être pas tout à fait l'ampleur qu'on peut espérer. J'imagine plus un baryton à l'aigu aisé et puissant pour ce rôle alors que Braun manque de panache dans l'aigu. Mais mis à part cette petite chose assez personnelle j'imagine, son Hollandais est noble, bien chantant, d'une assez belle diction. On est loin d'un hurleur et même au contraire. Le chant de se personnage, contrairement aux autres, reste plus en retrait, comme intérieur. Il ne va véritablement donner tous ses sentiments que lors du grand air où il se demande si il doit vraiment épouser Mina ou pas. La il doit donner de la voix et de l'effet. Le reste du temps, il est comme introverti… Très belle prestation en tout cas!

A la tête des Musiciens du Louvre, Marc Minkowski est à son affaire dans ce répertoire. Se souvenant de ses origines baroques, le chef privilégie toujours une certaine énergie et évite les effets trop lourds. Dansante et expressive, sa direction me semble mettre en valeur les détails de la partition, le tout avec l'orchestre qui est superbe, malgré toute la soirée des cors incapables de partir en même temps. On notera les différents soli des instrumentistes, comme l'alto qui accompagne avec les harpes la ballade de Mina au début de l'œuvre. Et puis même si les musiciens jouent de manière romantique, ils conservent un je ne sais quoi de plus léger que bien des orchestres : la technique appliquée est la même, mais nuancée d'un pointe de baroque, de cordes en boyaux… et de trompettes et de timbales anciennes !

Finalement, on se demandait pourquoi cette partition était tombée dans l'oubli et pour le nom de Dietsch était totalement inconnu… et on se le demande encore ! Car ce qui a été donné hier soir pour la première fois depuis sa création (11 représentations il me semble) montre un vrai talent mélodique, une orchestration recherchée et variée, une belle façon de faire avancer l'intrigue tout en ménageant des passages brillants pour les chanteurs… Un œuvre qui méritait vraiment de montrer qu'en dehors des quelques grands noms connus de l'époque, il existait aussi des compositeurs anonymes mais d'une grande qualité !


Der Fliegende Holländer
Deuxième partie de soirée avec l'œuvre de Wagner. Pour celle-ci, pas de nouveauté… enfin presque ! Habitué aux interprétations plutôt anciennes avec en tête la direction hypnotiquement lente de Kna en 1955, j'ai eu l'impression d'entendre d'autres passages vu le tempo choisi par Minkowski ! Assez rapide dans bien des moments, comme lors de la scène finale où il fait rugir l'orchestre à la limite de ses capacités, mais sachant aussi ménager des moments de repos au milieu de toutes ces danses et moments allants comme lors du monologue du Hollandais, ou la ballade de Senta, nuancée entre les différentes parties. Là encore, l'orchestre conserve une sonorité assez originale, surtout dans un répertoire comme Wagner où on entend plus souvent les grands orchestres symphoniques que des orchestres à cordes à boyaux!! Du coup, l'orchestre se trouve plus coloré, nuancé et moins massif à bien des moments. Et puis comme noté au début, Minkowski dirige assez rapidement et du coup transforme la lente déclamation en vrai chant rythmé, où la pulsation emporte vers une danse bien des airs comme celui de Donald ! On se souvient avec bonheur des Fées montées au Châtelet, et dans une œuvre déjà plus marqué par la pâte de Wagner, chef et orchestre se montrent tout aussi passionnants. Vraiment une redécouverte de certains passages !
Les chœurs sont les mêmes bien sûr… mais semblent ici plus préparés… est-ce le fait de ne pas comprendre en général l'allemand ? Toujours est-il que je les ai trouvés plus compact et ronds, avec moins de raideur (sauf chez les femmes, lors du chœur des fileuses !).
En Mary, Hélène Schneiderman montre que non, ce rôle n'est pas réservé à des vieilles sopranos sans voix ou des mezzo trafiqués. Ici, c'est une voix saine et sonore qui nous est proposé. Un peu sèche bien sûr, histoire de quand même montrer que Mary est la rudesse même… mais pas la sorcière empêcheuse de tourner en rond qu'on nous propose trop souvent!
Dans le rôle du pilote, c'est donc Julien Behr qui remplace Bernard Richter. On sent à quel point il est tendu, regardant le chef qui lui donne tous les départs… mais malgré ce manque de préparation, il n'y a pas de faute, pas d'erreur, et toujours un chant châtié et ferme. Presque un peu trop tant je préfère un pilote plus léger et aérien… mais encore une fois, ce n'est qu'une broutille et rien de bien méchant ! Saluons plutôt la prestation de ce jeune ténor qui est vraiment très intéressant et musical !
Pour Donald, on retrouve celui qui avait fait une trop rapide participation au Vaisseau de Dietsch : Mika Karèc. Et là, c'est une vraie révélation! Basse assez jeune, il possède un beau mordant, une voix plutôt claire mais avec de beaux graves, et surtout un bel instinct théâtrale! Dès les premières notes, il joue son personnage, toujours par cœur là où ses partenaires conservent une partition! Son Donald est assez jeune, tranchant du coup avec le Hollandais de Le Texier. Pas méchant, mais un peu attiré par l'argent, ce père est un vrai bonheur à entendre et on peut espérer d'autres bonnes surprise pour cette basse!
Remplaçant donc Eric Cutler et passant du pilote à Georg (c'est le nom d'Erik dans la version originale!), Bernard Richter passe au cran au dessus dans la série des ténors wagnériens. Alors qu'il a chanté Froh à Bastille en début d'année, il s'attaque ici à un rôle plus héroïque… et il relève le défis avec toujours autant de panache et de beauté! Sorte de "mini Vogt" par cette voix sûre et claire, haut placée et homogène, Richter n'en conserve pas moins sa personnalité, avec une aisance dans la voix mixte, un sobriété dans les effets… et une caractérisation superbe! Troublé, passionné, mais jamais violent ou laid, il est ce chasseur amoureux. Magnifique prestation d'un bout à l'autre, qui murira peut-être si Cutler est encore malade pour les prochaines représentations… et pourrait nous donner une splendide interprétation du jeune homme. Pour le moment, seul l'air de Georg à la fin était un peu tendu… et puis quelques aigus lancés avec une véhémence qui pourrait lui être préjudiciable si il le faisait trop souvent. Mais gageons qu'il saura se contenir et nous réserver encore de bonnes surprises comme celle-ci! Merci merci!!
Vincent Le Texier en Hollandais, c'était un peu ma grande crainte de la soirée. N'aimant pas sa voix et ayant lu des comptes-rendus assez mauvais de ses dernières prestations, je craignais le pire. Et au final… c'était pas si mauvais. Entendons-nous… c'était gris, assez moche, tiré et poussé dans tous les sens… mais il n'y avait pas d'effets de mauvais goût, pas de grognement. Le chanteur fait comme il le peut avec la voix qu'il a… et son Hollandais, s'il n'émeut jamais prend une stature un peu hiératique. Bon, après Nikitin m'aurait sûrement autrement convaincu!
Et puis Ingela Brimberg! Elle avait reçu des louanges pour sa Valentine des Huguenots à Bruxelles il y a quelques années… et vu ce que j'ai entendu ce soir, je n'en m'étonne pas! Une technique en béton qui lui permet d'assumer tous les pièges de la partitions (ces attaques d'aigus dans la ballade!), un timbre rayonnant qui s'épanouit dans l'aigu, une rondeur de voix superbe… et un engagement sans faille… Cette Senta rayonne de santé et de vitalité, volant au dessus de la partition sans rien craindre ou redouter! Elle en vient du coup à écraser Le Texier lors du duo : elle vit et chante Senta… alors que lui chante son personnage avec une voix dont l'état est loin de pouvoir rivaliser avec la splendeur de l'instrument de la soprano!


Au final, cette soirée aura été une grande réussite pour les deux opéras! Dans les deux cas, une direction et une distribution très bien voir plus, un chef très impliqué et un orchestre superbe! Et puis les lieux…
Magique comme soirée la veille des 200 ans de Wagner!


___________________

Pour un commentaire plus complet, bien sûr il faut aller faire un tour chez David : Louis DIETSCH - Le Vaisseau Fantôme ou le Maudit des Mers - l'esprit du siècle

Et puis une critique du Dietsch ici : l’opéra français embarque à bord du Vaisseau fantôme
___________________

Pour ceux qui regrettent de n'avoir ni l'un ni l'autre, les deux oeuvres doivent être enregistrées à Grenoble les 23 (Wagner) et 24 (Dietsch) mai... pour une sortie prévue chez Naïve des deux oeuvres! A la place de Le Texier, nous aurons Nikitin en Hollandais...

Sur ce, je vais lire l'article de David! Very Happy

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!


Dernière édition par Polyeucte le Jeu 23 Mai 2013 - 10:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 49
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013) Empty
MessageSujet: Re: Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013)   Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013) EmptyJeu 23 Mai 2013 - 10:55

Sur l'île de Ré nous n'avions que le Wagner. Tu confirmes la très belle impression que j'avais eu de Brimberg qui chante Senta pour la première fois et de Richter que j'ai vu en Pilote. Minko m'avait dit après le concert que Cutler était malade ce dont sur le coup j'avoue avoir en avoir douté au vu de la prestation honorable qu'il avait donné à Ars en Ré mais visiblement ça ne s'est pas arrangé puisqu'il n'a pas pu chanter à Versailles; et quelque part tant mieux pour Richter même si c'est désolant pour son collègue. Le Texier est diversement apprécié mais j'ai bien aimé ce qu'il a fait du rôle titre; ceci dit je n'ai aucun point de comparaison attendu que c'était mon premier Vaisseau Fantôme et que ça sera certainement le dernier Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20339
Age : 37
Date d'inscription : 03/07/2009

Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013) Empty
MessageSujet: Re: Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013)   Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013) EmptyJeu 23 Mai 2013 - 16:20

Alors si je comprends bien, aucun wagnérien pure souche n'a fait le déplacement? Aucun n'a été curieux d'entendre ce que faisait Dietsch avec la même trame?
Je sais bien que le Dietsch commençait tôt, que le Wagner terminait tard (pour être rentré à 2h40 chez moi Rolling Eyes après une heure de vélib' dans les rues désertes, je le sais d'autant plus!)... mais quand même...

Ben vous avez loupé quelque chose! dwarf
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 49
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013) Empty
MessageSujet: Re: Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013)   Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013) EmptyJeu 23 Mai 2013 - 16:28

Polyeucte a écrit:
Alors si je comprends bien, aucun wagnérien pure souche n'a fait le déplacement? Aucun n'a été curieux d'entendre ce que faisait Dietsch avec la même trame?
Je sais bien que le Dietsch commençait tôt, que le Wagner terminait tard (pour être rentré à 2h40 chez moi Rolling Eyes après une heure de vélib' dans les rues désertes, je le sais d'autant plus!)... mais quand même...

Ben vous avez loupé quelque chose! dwarf

C'est même un comble je trouve en cette année du bicentenaire Mr. Green . Que cololi qui habite Bordeaux n'y soit pas allé on peut le comprendre, mais des Xavier, Parsifal, Siegmund et autres spécialistes ne se déplacent pas ... ça mérite fesse et fouet
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85141
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013) Empty
MessageSujet: Re: Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013)   Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013) EmptyJeu 23 Mai 2013 - 16:34

Ben j'ai pas besoin d'aller écouter le Vaisseau fantôme tous les ans... surtout avec Le Texier...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013) Empty
MessageSujet: Re: Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013)   Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013) EmptyJeu 23 Mai 2013 - 16:36

Xavier a écrit:
Ben j'ai pas besoin d'aller écouter le Vaisseau fantôme tous les ans... surtout avec Le Texier...
Et Minkowski silent
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85141
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013) Empty
MessageSujet: Re: Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013)   Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013) EmptyJeu 23 Mai 2013 - 16:36

En plus Versailles... c'est pas genre 70 euros pour avoir une place pourrie??
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20339
Age : 37
Date d'inscription : 03/07/2009

Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013) Empty
MessageSujet: Re: Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013)   Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013) EmptyJeu 23 Mai 2013 - 16:40

Xavier a écrit:
Ben j'ai pas besoin d'aller écouter le Vaisseau fantôme tous les ans... surtout avec Le Texier...
Ah c'est sûr que Le Texier... ça fait pas super envie... mais l'entendre sur une formation différente, avec un chef qui a une façon de diriger du Wagner un peu différente de ce qu'on entend le plus souvent...

alexandre. a écrit:
Xavier a écrit:
Ben j'ai pas besoin d'aller écouter le Vaisseau fantôme tous les ans... surtout avec Le Texier...
Et Minkowski silent
Ses Fées au Châtelet étaient très bien...
Et vu ses interventions dans le répertoire du début du XIXème, ça me semblait au contraire super intéressant (ce que ça a été!)

Xavier a écrit:
En plus Versailles... c'est pas genre 70 euros pour avoir une place pourrie??
Non non... 45 euros pour les deux spectacles... et pas pour une place spécialement pourrie... (et bien sûr, sans réduction aucune... c'est moche d'être vieux! hehe)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013) Empty
MessageSujet: Re: Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013)   Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013) EmptyJeu 23 Mai 2013 - 16:47

Polyeucte a écrit:
alexandre. a écrit:
Xavier a écrit:
Ben j'ai pas besoin d'aller écouter le Vaisseau fantôme tous les ans... surtout avec Le Texier...
Et Minkowski silent
Ses Fées au Châtelet étaient très bien...
Et vu ses interventions dans le répertoire du début du XIXème, ça me semblait au contraire super intéressant (ce que ça a été!)
J'ai regardé ces Wesendonck : /watch?v=LerHPfjA51U
Ça a été assez loin de m'enthousiasmer. Et avec les Musiciens du Louvre, ça me tentait encore moins.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85141
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013) Empty
MessageSujet: Re: Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013)   Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013) EmptyJeu 23 Mai 2013 - 16:50

45 euros... pour une version de concert... franchement je n'ai pas de regrets particuliers!

Déjà que je me tâte pour aller l'écouter au TCE l'an prochain... (avec Nikitin)
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31487
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013) Empty
MessageSujet: Re: Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013)   Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013) EmptyJeu 23 Mai 2013 - 16:50

alexandre. a écrit:
Polyeucte a écrit:
alexandre. a écrit:
Xavier a écrit:
Ben j'ai pas besoin d'aller écouter le Vaisseau fantôme tous les ans... surtout avec Le Texier...
Et Minkowski silent
Ses Fées au Châtelet étaient très bien...
Et vu ses interventions dans le répertoire du début du XIXème, ça me semblait au contraire super intéressant (ce que ça a été!)
J'ai regardé ces Wesendonck : /watch?v=LerHPfjA51U
Ça a été assez loin de m'enthousiasmer. Et avec les Musiciens du Louvre, ça me tentait encore moins.

Tu dis ça par rapport au répertoire, ou tous répertoires confondus ?

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20339
Age : 37
Date d'inscription : 03/07/2009

Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013) Empty
MessageSujet: Re: Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013)   Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013) EmptyJeu 23 Mai 2013 - 16:56

Xavier a écrit:
45 euros... pour une version de concert... franchement je n'ai pas de regrets particuliers!

Déjà que je me tâte pour aller l'écouter au TCE l'an prochain... (avec Nikitin)

Non, 45 c'était pour les deux versions de concert...
Le Wagner était à 30 tout seul, et le Dietsch à 20...

Moi c'est tranché, j'irais pas au TCE! hehe Là pour le coup ce serait un Hollandais de plus...


Sinon justement, avec les Musiciens du Louvre, ça m'intéresse plus qu'avec un orchestre du type "Orchestre de Paris" par exemple, par qu'il y a une autre culture et un son différent...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013) Empty
MessageSujet: Re: Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013)   Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013) EmptyJeu 23 Mai 2013 - 16:57

Cololi a écrit:
alexandre. a écrit:
Polyeucte a écrit:
alexandre. a écrit:
Xavier a écrit:
Ben j'ai pas besoin d'aller écouter le Vaisseau fantôme tous les ans... surtout avec Le Texier...
Et Minkowski silent
Ses Fées au Châtelet étaient très bien...
Et vu ses interventions dans le répertoire du début du XIXème, ça me semblait au contraire super intéressant (ce que ça a été!)
J'ai regardé ces Wesendonck : /watch?v=LerHPfjA51U
Ça a été assez loin de m'enthousiasmer. Et avec les Musiciens du Louvre, ça me tentait encore moins.

Tu dis ça par rapport au répertoire, ou tous répertoires confondus ?
Surtout par rapport au répertoire. Dans Rameau et Haendel, ça va, au-delà je n'aime pas trop. Et revendiquer une approche historiquement informée et utiliser des instruments d'époque dans Wagner, ça m'a toujours semblé un peu douteux (quoique pour le Vaisseau ça peut aisément se défendre).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013) Empty
MessageSujet: Re: Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013)   Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013) EmptyJeu 23 Mai 2013 - 16:58

Polyeucte a écrit:
Sinon justement, avec les Musiciens du Louvre, ça m'intéresse plus qu'avec un orchestre du type "Orchestre de Paris" par exemple, par qu'il y a une autre culture et un son différent...
L'orchestre de Paris dans Wagner, ce n'est vraiment pas mon idéal de son Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20339
Age : 37
Date d'inscription : 03/07/2009

Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013) Empty
MessageSujet: Re: Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013)   Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013) EmptyJeu 23 Mai 2013 - 17:03

alexandre. a écrit:
Surtout par rapport au répertoire. Dans Rameau et Haendel, ça va, au-delà je n'aime pas trop. Et revendiquer une approche historiquement informée et utiliser des instruments d'époque dans Wagner, ça m'a toujours semblé un peu douteux (quoique pour le Vaisseau ça peut aisément se défendre).

Pourquoi le répertoire baroque aurait droit à des instruments d'époque et pas le répertoire plus tardif? Que çe ne soit pas une obligation, je suis d'accord, mais ça me semble aussi être très intéressant, quelque soit le Wagner d'ailleurs! (j'ai trouvé un Parsifal dirigé par Hengelbrock... Mr.Red pas encore écouté, mais j'espère que ce sera sur instruments d'époque! Mr.Red)

alexandre. a écrit:
L'orchestre de Paris dans Wagner, ce n'est vraiment pas mon idéal de son Mr. Green
Moi non plus... ah... ce Ring...
Mais je voulais dire que à moins d'un grand orchestre, c'est plutôt un orchestre "différent" qui va me faire venir...
Comme Dausgaard et l'orchestre de Chambre de Norvège... leur 5ème de Beethoven m'a vraiment marqué! Et on avait aussi un certain retour à des instruments d'époque (au moins les cuivres et les timbales...)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013) Empty
MessageSujet: Re: Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013)   Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013) EmptyJeu 23 Mai 2013 - 17:11

Polyeucte a écrit:
Comme Dausgaard et l'orchestre de Chambre de Norvège... leur 5ème de Beethoven m'a vraiment marqué! Et on avait aussi un certain retour à des instruments d'époque (au moins les cuivres et les timbales...)
Oui, mais ça c'est un peu l'approche Harnoncourt au départ (comme avec le Concertgebouw pour les Mozart et Haydn, les cuivres sont naturels, le reste est moderne). Tout le monde fait un peu ça maintenant, ça me semble assez pertinent. Mais le même Harnoncourt a totalement abandonné les instruments d'époque pour Brahms, Bruckner, Schumann (même Schubert et Beethoven d'ailleurs). Le son d'un orchestre moderne est modifiable dans de très larges proportions (et ça fait longtemps, le son de Bayreuth avec Krauss ou Knappertsbusch est marqué par de très grandes différences (chefs qui d'ailleurs étaient probablement autant informés si ce n'est plus que Minkowski sur le plan historique), et je ne vois pas trop ce que les instruments d'époque apporteraient, surtout dans Wagner, pour moi on est à la limite du simple argument marketing.
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20339
Age : 37
Date d'inscription : 03/07/2009

Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013) Empty
MessageSujet: Re: Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013)   Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013) EmptyJeu 23 Mai 2013 - 17:17

Ben c'est la première fois que j'entends du Wagner comme ça moi... Embarassed
Je ne dis pas que c'est obligatoire, que c'est LA vérité... juste que ça sonne assez différent en terme de rendu orchestral...
Si tu ajoutes à ça la direction assez rapide... ça me changeait clairement des autres versions écoutées!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013) Empty
MessageSujet: Re: Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013)   Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013) EmptyJeu 23 Mai 2013 - 17:46

La direction rapide, ça existe depuis assez longtemps chez Wagner, et ce n'est pas nécessairement univoque en terme de texture (voir les différences qu'il peut y avoir entre l'orchestre de Boulez et celui de Böhm par exemple). Pour les Wesendonck de Toulouse l'orchestre est traditionnel, mais les textures sont ostensiblement allégées; je n'ai rien contre ça, mais le souci c'est que la direction de Minkowski me semble assez désincarnée (pour ne pas dire décharnée), ça manque un peu de vigueur et de force de conduite pour moi. J'ai l'impression que l'on se focalise plus sur les éléments a priori (orchestre allégé voire instruments d'époque, choix d'interprétation historiquement informés) plutôt que sur les réelles qualités de ces interprétations (je ne dis pas ça directement pour toi, mais surtout par rapport à tout ce que j'ai pu lire sur ces Wagner de Minkowski).
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20339
Age : 37
Date d'inscription : 03/07/2009

Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013) Empty
MessageSujet: Re: Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013)   Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013) EmptyJeu 23 Mai 2013 - 17:54

Là, de la vigueur, il y en avait! Je n'ai pas encore écouté/regardé ces Wesendonck...
Et plus qu'un soucis d'alléger, c'était plutôt de ne pas rendre lourd. parce que le final était quand même un sommet de fureur à l'orchestre!

Disons que pour moi, Minko dans du Wagner, ça me rend très curieux... donc je fonce! Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Cleme
Petit agniou
Cleme

Nombre de messages : 7229
Age : 26
Date d'inscription : 18/12/2008

Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013) Empty
MessageSujet: Re: Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013)   Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013) EmptyDim 26 Mai 2013 - 11:48

Ça sera enregistré ?
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85141
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013) Empty
MessageSujet: Re: Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013)   Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013) EmptyDim 26 Mai 2013 - 13:43

C'est marqué dans le premier message de Polyeucte.
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20339
Age : 37
Date d'inscription : 03/07/2009

Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013) Empty
MessageSujet: Re: Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013)   Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013) EmptyDim 26 Mai 2013 - 13:55

Cleme a écrit:
Ça sera enregistré ?

Oui, mais Richter ne chantera pas Eric dans le Wagner! Mr.Red
T'avais qu'à faire le déplacement!
Revenir en haut Aller en bas
Cleme
Petit agniou
Cleme

Nombre de messages : 7229
Age : 26
Date d'inscription : 18/12/2008

Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013) Empty
MessageSujet: Re: Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013)   Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013) EmptyLun 27 Mai 2013 - 10:04

Je l'aurais fait si je ne passais pas d'examen. Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20339
Age : 37
Date d'inscription : 03/07/2009

Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013) Empty
MessageSujet: Re: Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013)   Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013) EmptyLun 27 Mai 2013 - 10:12

Cleme a écrit:
Je l'aurais fait si je ne passais pas d'examen. Mr.Red

La mauvaise excuse! Si on est fan, on assume et on est prêt à mettre en péril son avenir professionnel...
Il faut tout sacrifier à son idole! hehe
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 49
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013) Empty
MessageSujet: Re: Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013)   Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013) EmptyLun 27 Mai 2013 - 14:57

Polyeucte a écrit:
Cleme a écrit:
Je l'aurais fait si je ne passais pas d'examen. Mr.Red

La mauvaise excuse! Si on est fan, on assume et on est prêt à mettre en péril son avenir professionnel...
Il faut tout sacrifier à son idole! hehe


Je ne sacrifierai pas tout pour Wagner Mr.Red . Y faut quand même pas pousser hehe
Revenir en haut Aller en bas
Cleme
Petit agniou
Cleme

Nombre de messages : 7229
Age : 26
Date d'inscription : 18/12/2008

Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013) Empty
MessageSujet: Re: Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013)   Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013) EmptyLun 27 Mai 2013 - 19:13

Polyeucte a écrit:
Cleme a écrit:
Je l'aurais fait si je ne passais pas d'examen. Mr.Red

La mauvaise excuse! Si on est fan, on assume et on est prêt à mettre en péril son avenir professionnel...
Il faut tout sacrifier à son idole! hehe

Je suis contente de pas être encore arrivée à ce point la. Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85141
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013) Empty
MessageSujet: Re: Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013)   Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013) EmptyLun 27 Mai 2013 - 22:28

calbo a écrit:
Polyeucte a écrit:
La mauvaise excuse! Si on est fan, on assume et on est prêt à mettre en péril son avenir professionnel...
Il faut tout sacrifier à son idole! hehe

Je ne sacrifierai pas tout pour Wagner Mr.Red .

Wagner est ton idole??
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 49
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013) Empty
MessageSujet: Re: Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013)   Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013) EmptyLun 27 Mai 2013 - 23:42

hehe hehe ... Le jour ou Rossini sera ton idole on en reparle Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20339
Age : 37
Date d'inscription : 03/07/2009

Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013) Empty
MessageSujet: Re: Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013)   Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013) EmptyMar 17 Sep 2013 - 14:14

Une critique du New-York Times :
Wagner's Dream Comes True

Et en lisant le paragraphe suivant :
New York Times a écrit:
Appearing in both operas, the sweet-voiced tenor Bernard Richter made a sympathetic figure of Magnus and sang Wagner’s Steersman with uncommon beauty of sound. As Wagner’s Georg (later known as Erik) Eric Cutler sang well but needed more seasoning in the role; he also sang ably as Dietsch’s Eric.
On commence à douter...

Déjà, Minko a fait l'annonce pour les changements de distribution (Cutler était malade, donc Julien Behr a pris sa place chez Dietsch, et puis chez Wagner Richter a pris sa place alors que Behr prenait la place de ce dernier)... mais en plus, difficile de confondre Richter et Behr... même si on ne les connait pas, on voit bien que c'est le même qui a chanté dans les deux opéras l'amoureux de la jeune fille!

Bon, sinon il ne reste plus qu'à attendre les enregistrements!
Revenir en haut Aller en bas
Ino
Mélomaniaque
Ino

Nombre de messages : 1268
Age : 35
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/10/2010

Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013) Empty
MessageSujet: Re: Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013)   Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013) EmptyMar 17 Sep 2013 - 14:20

Confondre le tromblon Richter avec l'à peine audibe Behr, c'est très très fort.
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20339
Age : 37
Date d'inscription : 03/07/2009

Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013) Empty
MessageSujet: Re: Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013)   Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013) EmptyMar 17 Sep 2013 - 14:22

Ino a écrit:
Confondre le tromblon Richter avec l'à peine audibe Behr, c'est très très fort.
hehe
Behr était très audible à Versaille je trouve. ça reste assez percutant quand même comme chant... Moins que Richter oui... mais bon...
Revenir en haut Aller en bas
Ino
Mélomaniaque
Ino

Nombre de messages : 1268
Age : 35
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/10/2010

Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013) Empty
MessageSujet: Re: Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013)   Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013) EmptyMar 17 Sep 2013 - 15:05

aaaaahhhh j'ai confondu avec Julien Dran, je suis impardonnable!!
je pense que mon inconscient m'a poussé à me moquer de la walkyrie helvétique ; suis bon pour les enfers.
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20339
Age : 37
Date d'inscription : 03/07/2009

Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013) Empty
MessageSujet: Re: Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013)   Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013) EmptyMar 17 Sep 2013 - 15:08

Ino a écrit:
aaaaahhhh j'ai confondu avec Julien Dran, je suis impardonnable!!
je pense que mon inconscient m'a poussé à me moquer de la walkyrie helvétique ; suis bon pour les enfers.
En effet, impardonnable! Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89383
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013) Empty
MessageSujet: Re: Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013)   Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013) EmptyMar 17 Sep 2013 - 18:31

Julien Behr n'est pas très sonore non plus (l'énergie articulatoire et la couleur sombre paraissent énorme, par rapport au volume tout à fait confidentiel). Je trouve la voix de Dran plus franche, plus à mon goût, même si j'aime bien les deux.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20339
Age : 37
Date d'inscription : 03/07/2009

Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013) Empty
MessageSujet: Re: Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013)   Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013) EmptyJeu 19 Sep 2013 - 17:34

Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013) 005918

cheers Plusieurs sites indiquent la date du 4 novembre pour la sortie des deux enregistrements en un seul coffret de 4 CD!! cheers (Gibert indique le 23 septembre... Des fois qu'ils se trompent et le metttent en vente à cette date! Mr.Red)

(et Naïve confirme le 4/11/2013 : http://www.naive.fr/oeuvre/wagner-dietsch)
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20339
Age : 37
Date d'inscription : 03/07/2009

Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013) Empty
MessageSujet: Re: Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013)   Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013) EmptyMar 5 Nov 2013 - 14:36

ça y est, c'est paru...
4CD, un livret complet pour les deux (trilingue), un mot de Minko sur pourquoi et comment il en est venu à jouer ces deux oeuvres et un mot de Alexandre Dratwicki sur l'historique des deux oeuvres...

Beau produit, très belle qualité audio pour un concert (j'ai écouté que le Dietsch pour le moment)... je ne peux que recommander bien sûr! Very Happy
(mais en parler... je ne sais pas trop où et puis ça va faire doublon avec ce que j'ai dit ci-dessus je le crains... et ne pas passionner grand monde Confused)
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85141
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013) Empty
MessageSujet: Re: Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013)   Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013) EmptyDim 10 Nov 2013 - 10:40

Polyeucte a écrit:
(mais en parler... je ne sais pas trop où et puis ça va faire doublon avec ce que j'ai dit ci-dessus je le crains... et ne pas passionner grand monde Confused)
Pour le Vaisseau de Wagner, il y a un sujet déjà bien sûr. Smile 
Pour Dietsch, tu peux éventuellement ouvrir un sujet, ou en reparler ici peut-être...
Je vais peut-être écouter tout ça prochainement.
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20339
Age : 37
Date d'inscription : 03/07/2009

Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013) Empty
MessageSujet: Re: Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013)   Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013) EmptyDim 10 Nov 2013 - 11:22

Xavier a écrit:

Pour le Vaisseau de Wagner, il y a un sujet déjà bien sûr. Smile 
Pour Dietsch, tu peux éventuellement ouvrir un sujet, ou en reparler ici peut-être...
Je vais peut-être écouter tout ça prochainement.
Oui pour le Wagner... Mais c'était aussi pour parler du Dietsch... et là...
Mais je vais les ré-écouter un de ces jours...
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89383
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013) Empty
MessageSujet: Re: Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013)   Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013) EmptyDim 7 Déc 2014 - 21:30

Je viens de réécouter le Dietsch, cette fois dans la bande du disque… Je trouve que ça sent un peu le déchiffrage avancé (ce qui est peu le cas dans la bande de Versailles… quelle est la chronologie ?), il y a plein de trouvailles qui ne sont guère mises en valeur. Ça mériterait d'être repris de temps à autre pour pouvoir donner un aspect plus ferme à l'ensemble.

En revanche, les chanteurs donnent tout, c'est un plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé




Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013) Empty
MessageSujet: Re: Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013)   Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Dietsch-Wagner : Deux hollandais par Minkowski (mai 2013)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Concerts-
Sauter vers: