Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -50%
-50% Short Nike Sportswear Club pour Homme
Voir le deal
14.97 €

 

 Martinů - Symphonies

Aller en bas 
+8
Iskender
clemensnonpapa
Stolzing
JosefK
Bruno Luong
DavidLeMarrec
kegue
arnaud bellemontagne
12 participants
AuteurMessage
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne


Nombre de messages : 23467
Date d'inscription : 22/01/2010

Martinů - Symphonies Empty
MessageSujet: Martinů - Symphonies   Martinů - Symphonies EmptyDim 25 Aoû 2013 - 14:56

Tiré du sujet général sur Martinů:



En effet, la j'écoute la première symphonie et j'aime vraiment ces couleurs et ce lyrisme primesautier.sunny 

Côté discographie il faut se tourner vers Ancerl? Neumann? Jarvi? Belohlavek?  Smile
Revenir en haut Aller en bas
kegue
Mélomane chevronné
kegue


Nombre de messages : 4355
Age : 52
Localisation : Là où repose Cocteau
Date d'inscription : 27/10/2008

Martinů - Symphonies Empty
MessageSujet: Re: Martinů - Symphonies   Martinů - Symphonies EmptyDim 25 Aoû 2013 - 16:37

Pour ce qui me concerne, j'ai les disques Naxos que je trouve bien fichus (je n'ai pas écouté d'autres versions pour l'instant)
Ah oui, cette intro de la Première drunken 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Martinů - Symphonies Empty
MessageSujet: Re: Martinů - Symphonies   Martinů - Symphonies EmptyDim 25 Aoû 2013 - 20:40

arnaud bellemontagne a écrit:
En effet, la j'écoute la première symphonie et j'aime vraiment ces couleurs et ce lyrisme primesautier.sunny 

Côté discographie il faut se tourner vers Ancerl? Neumann? Jarvi? Belohlavek?  Smile 
Pas entendu Järvi, mais je le trouve toujours plus ou moins prosaïque, il est peut-être un peu trop bruyant pour cette musique.
Neumann est une valeur sûre.
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne


Nombre de messages : 23467
Date d'inscription : 22/01/2010

Martinů - Symphonies Empty
MessageSujet: Re: Martinů - Symphonies   Martinů - Symphonies EmptyDim 25 Aoû 2013 - 21:39

Merci Alex! coucou 
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94635
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Martinů - Symphonies Empty
MessageSujet: Re: Martinů - Symphonies   Martinů - Symphonies EmptyLun 26 Aoû 2013 - 20:17

Tu vas adorer la générosité de cette musique ! (Aussi bien les contrechants vénéneux des trois premières que les plaisirs motoriques de la Quatrième !)


Je rejoins Kegue : en termes de lisibilité, Fagen / Ukraine chez Naxos est idéal.

Sinon, dans ta liste N. Järvi / Bamberg plutôt que Bělohlávek / BBC, le second est un peu plus mat et flou. Je n'ai pas essayé Neumann parce qu'il ne m'intéresse jamais (oui, c'est mal, mais c'est comme ça), et Ančerl est très probablement élégant, mais je n'ai pas encore pu l'essayer.

Franchement, avec Naxos, tu ne prends pas de risques, c'est excellent, avec une prise de son très détaillée et une direction assez enthousiaste.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne


Nombre de messages : 23467
Date d'inscription : 22/01/2010

Martinů - Symphonies Empty
MessageSujet: Re: Martinů - Symphonies   Martinů - Symphonies EmptyLun 26 Aoû 2013 - 20:53

Trop tard j'ai déjà commandé Neumann.Laughing 
Mais bon ça permettra de découvrir. Smile 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Martinů - Symphonies Empty
MessageSujet: Re: Martinů - Symphonies   Martinů - Symphonies EmptyLun 26 Aoû 2013 - 20:57

arnaud bellemontagne a écrit:
Trop tard j'ai déjà commandé Neumann.Laughing 
Mais bon ça permettra de découvrir. Smile 
Découvrir avec la version idéale, il y a pire Very Happy Ça date de la fin des années 70, la meilleure période de Neumann avec la Philharmonie Tchèque (les années 80 sont un peu plus ternes).
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne


Nombre de messages : 23467
Date d'inscription : 22/01/2010

Martinů - Symphonies Empty
MessageSujet: Re: Martinů - Symphonies   Martinů - Symphonies EmptyLun 26 Aoû 2013 - 21:00

Merci, d'ailleurs j'ai par devers moi son intégrale Mahler à écouter. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Bruno Luong
Mélomaniaque



Nombre de messages : 1458
Date d'inscription : 07/08/2012

Martinů - Symphonies Empty
MessageSujet: Re: Martinů - Symphonies   Martinů - Symphonies EmptyMar 27 Aoû 2013 - 23:38

DavidLeMarrec a écrit:

Sinon, dans ta liste N. Järvi / Bamberg plutôt que Bělohlávek / BBC, le second est un peu plus mat et flou.
Je suis surpris de lire ce commentaire. La prise de son à Bamberg encaisse pas mal de réverbation. Tantdis que le Brabican Hall est plus sec et convient mieux à la couleur et l'orchestration de Martinu. Belohlavek fait un travaille formidable avec la différenciation analytique des pupitres. Moi je dirai le contraire.

Bruno
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94635
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Martinů - Symphonies Empty
MessageSujet: Re: Martinů - Symphonies   Martinů - Symphonies EmptyMar 27 Aoû 2013 - 23:42

Bruno Luong a écrit:
La prise de son à Bamberg encaisse pas mal de réverbation.
C'est vrai, mais chez Onyx les timbres sont plus mats et on entend moins bien le détail, malgré la moindre réverbation. Ce peut possiblement varier selon les systèmes, mais aussi bien la couleur de l'orchestre, l'élan général que la clarté de la prise de son me font trouver Järvi plus lisible (sans être idéal).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Bruno Luong
Mélomaniaque



Nombre de messages : 1458
Date d'inscription : 07/08/2012

Martinů - Symphonies Empty
MessageSujet: Martinů - Symphonies   Martinů - Symphonies EmptyMar 11 Juin 2019 - 9:08

Tiré du sujet général sur Martinů:


La 1ere par Weller est excellente. Par contre je ne connais pas sa 4e, vue les commentaires de Bennedictus j'ai commandé le disque.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94635
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Martinů - Symphonies Empty
MessageSujet: Re: Martinů - Symphonies   Martinů - Symphonies EmptyMar 11 Juin 2019 - 12:35

Benedictus a écrit:
Je me demande aussi si l’élan frontal qu’y imprime Weller n’y est pas pour quelque chose (j’avais découvert l’œuvre avec Thompson.)

Côté couleurs, il y a Martin Turnovský avec la Philharmonie Tchèque !

(Sinon, tout à fait d'accord sur la bigarrure de l'œuvre, entre Schreker et le minimalisme… déconcertant, à la fois de nombreuses strates assez complexes et une forme de naïveté, mais très très beau.)
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
JosefK
Mélomane averti



Nombre de messages : 412
Date d'inscription : 13/04/2018

Martinů - Symphonies Empty
MessageSujet: Re: Martinů - Symphonies   Martinů - Symphonies EmptyMar 11 Juin 2019 - 12:58

Bruno Luong a écrit:
La 1ere par Weller est excellente. Par contre je ne connais pas sa 4e, vue les commentaires de Bennedictus j'ai commandé le disque.

J'ai le souvenir que la Quatrième était encore meilleure que la Première. Le punch et la vivacité de Weller, qui avait déjà enregistré l'oeuvre quand il était à Liverpool à la fin des années 1970, conviennent bien à cette symphonie optimiste. Il existe beaucoup de bonnes versions de la Quatrième, une des plus enregistrées, dont Turnovsky et Belohlavek, mais je pense que Weller compte parmi les meilleures.

Ce qui n'ôte rien, c'est que les deux compléments à cet enregistrement sont intéressants et très différents: d'une part, le Martinu iconoclaste des années 1920 au travers d'une rareté, l'interlude symphonique "Le Départ" extrait de l'opéra-film "Les Trois Souhaits" et, d'autre part, à l'autre extrémité de son catalogue, les ultimes "Estampes", triptyque orchestral moins fréquenté que "Les Fresques de Piero della Francesca" ou les "Paraboles".

Ensuite, Benedictus nous dit que la Quatrième ne ressemble à rien d'autre. On pense effectivement parfois à tous les compositeurs qu'il cite, et on pourrait ajouter Stravinski, bien sûr.
Mais elle ressemble aux trois précédentes et à la suivante de Martinu: il est vrai que s'il s'est mis à la symphonie encore plus tard que Brahms, à l'âge de 52 ans, ses cinq premières symphonies sont venues coup sur coup, à raison d'une par an entre 1942 et 1946. Pour le coup, la Sixième (1953) est assez différentes, et il l'appelait d'ailleurs "Fantaisies symphoniques" (après avoir renoncé à... "Nouvelle symphonie fantastique").
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94635
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Martinů - Symphonies Empty
MessageSujet: Re: Martinů - Symphonies   Martinů - Symphonies EmptyMar 11 Juin 2019 - 13:47

JosefK a écrit:
Il existe beaucoup de bonnes versions de la Quatrième, une des plus enregistrées, dont Turnovsky et Belohlavek

Bělohlávek, c'est sacrément mou tout de même (comme d'habitude).


Citation :
Pour le coup, la Sixième (1953) est assez différentes, et il l'appelait d'ailleurs "Fantaisies symphoniques" (après avoir renoncé à... "Nouvelle symphonie fantastique").

Elle est très étrange, oui. Il m'a fallu la voir en concert pour véritablement y adhérer.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
JosefK
Mélomane averti



Nombre de messages : 412
Date d'inscription : 13/04/2018

Martinů - Symphonies Empty
MessageSujet: Re: Martinů - Symphonies   Martinů - Symphonies EmptyMar 11 Juin 2019 - 14:54

DavidLeMarrec a écrit:
Bělohlávek, c'est sacrément mou tout de même (comme d'habitude).

Oh!
Et pas la version Chandos de 1992 en tout cas.


Dernière édition par JosefK le Mar 11 Juin 2019 - 16:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94635
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Martinů - Symphonies Empty
MessageSujet: Re: Martinů - Symphonies   Martinů - Symphonies EmptyMar 11 Juin 2019 - 15:42

Je visais son intégrale Onyx, pas écouté son disque Chandos (mais je vois peu de disques ou de concerts où il n'ait pas été un peu cotonneux, alors avec les prises CHandos des 90s…).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
JosefK
Mélomane averti



Nombre de messages : 412
Date d'inscription : 13/04/2018

Martinů - Symphonies Empty
MessageSujet: Re: Martinů - Symphonies   Martinů - Symphonies EmptyMar 11 Juin 2019 - 16:13

DavidLeMarrec a écrit:
Je visais son intégrale Onyx, pas écouté son disque Chandos (mais je vois peu de disques ou de concerts où il n'ait pas été un peu cotonneux, alors avec les prises CHandos des 90s…).

Bah, quand on a été biberonné à tout ce qui existait à l'époque, ou presque, en matière de Symphonies de Martinu, à savoir l'intégrale Neumann chez Supraphon, après, plus rien ne peut paraître cotonneux...

Pour en revenir à Weller qui nous avait conduits là, c'est d'ailleurs une chose que je pourrais peut-être reprocher à cet enregistrement: la "franchise" (pas assez cotonneuse) de sa prise de son, mais il faut reconnaître c'est assez cohérent avec le punch de l'interprétation.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94635
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Martinů - Symphonies Empty
MessageSujet: Re: Martinů - Symphonies   Martinů - Symphonies EmptyMar 11 Juin 2019 - 16:35

JosefK a écrit:
Bah, quand on a été biberonné à tout ce qui existait à l'époque, ou presque, en matière de Symphonies de Martinu, à savoir l'intégrale Neumann chez Supraphon, après, plus rien ne peut paraître cotonneux...

J'aurais plutôt dit impavide (et plat) que cotonneux.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Stolzing
Mélomaniaque
Stolzing


Nombre de messages : 958
Localisation : Paris
Date d'inscription : 10/05/2010

Martinů - Symphonies Empty
MessageSujet: Re: Martinů - Symphonies   Martinů - Symphonies EmptyMar 11 Juin 2019 - 18:46

Je suis assez frustré par cette intégrale, effectivement molle. Qu'y a-t-il de bien ? Thomson, Järvi, Valek ? Sachant que Belohlavek, c'est en général mou (sa Fiancée vendue à Garnier pendant l'ère Gégé I don't want that ).
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
JosefK
Mélomane averti



Nombre de messages : 412
Date d'inscription : 13/04/2018

Martinů - Symphonies Empty
MessageSujet: Re: Martinů - Symphonies   Martinů - Symphonies EmptyMar 11 Juin 2019 - 19:35

Stolzing a écrit:
Je suis assez frustré par cette intégrale, effectivement molle. Qu'y a-t-il de bien ? Thomson, Järvi, Valek ? Sachant que Belohlavek, c'est en général mou (sa Fiancée vendue à Garnier pendant l'ère Gégé I don't want that ).

Valek me paraît soporifique (et plus que mou, pour le coup), Thomson médiocre (et mou, pour le coup) et Järvi standard (et pas très stimulant, pour le coup).

J'ai aussi été très déçu par le sérieux de l'intégrale Meister avec l'Orchestre de l'ORF (Radio autrichienne) récemment parue chez Capriccio.
Cela dit, Fagen (Naxos) et même Flor (RCA) ne sont guère mieux.
Rojdestvenski (en concert) est à connaître mais comme toujours avec lui, ce n'est pas vraiment la version de référence à recommander.

Décidément, cotonneux ou pas, il faut donc en revenir à Neumann (ou bricoler une quasi-intégrale, sans la Quatrième, avec différents témoignages d'Ancerl).

Pour le reste, j'avais cru lire à propos de Belohlavek et Chandos "mou" et "cotonneux" plutôt que "plat" et "impavide", mais bon, j'ai compris, même si j'aime bien son intégrale avec la BBC.

Attendons peut-être Hrusa avec son Orchestre symphonique de Bamberg.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94635
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Martinů - Symphonies Empty
MessageSujet: Re: Martinů - Symphonies   Martinů - Symphonies EmptyMer 12 Juin 2019 - 14:44

Stolzing a écrit:
Je suis assez frustré par cette intégrale, effectivement molle. Qu'y a-t-il de bien ? Thomson, Järvi, Valek ? Sachant que Belohlavek, c'est en général mou (sa Fiancée vendue à Garnier pendant l'ère Gégé I don't want that ).

Effectivement, cette Fiancée n'était pas fameuse (la production Deflo n'était pas très exaltante non plus, il faut dire). Il a été proclamé grand spécialiste de la musique tchèque dans ses dernières années, mais même avec la Philharmonie Tchèque et dans des standards comme Dalibor, ça reste un peu mou et pas très coloré.

Donc, pour les symphonies, Järvi est très décent (à défaut d'être particulièrement excitant), il y a de la couleur et ce n'est pas trop indolent.

Válek, c'est souvent très très bien, mais pas essayé je crois.


JosefK a écrit:
Attendons peut-être Hrusa avec son Orchestre symphonique de Bamberg.

Oui, il joue cela superbement. Côté couleurs et climats, on est servis.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Bruno Luong
Mélomaniaque



Nombre de messages : 1458
Date d'inscription : 07/08/2012

Martinů - Symphonies Empty
MessageSujet: Re: Martinů - Symphonies   Martinů - Symphonies EmptyMer 12 Juin 2019 - 20:49

J'ai possédé deux intégrales de symphonies, Jarvi et Belohlavek. Ça fait longtemps que je n'ai pas écouté mais dans mes souvenirs je préfère ce dernier, qui me fait entendre des notes avec plus de clarté.

Cornelius Meister
– un chef que j’apprécie - a fait aussi une intégrale qui me fait bien envie. Quelqu’un la connaît ?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
clemensnonpapa
Mélomane averti
clemensnonpapa


Nombre de messages : 179
Date d'inscription : 10/11/2012

Martinů - Symphonies Empty
MessageSujet: Re: Martinů - Symphonies   Martinů - Symphonies EmptySam 15 Juin 2019 - 12:27

Personnellement, quand je me suis plongé dans cette musique il y a un ou deux ans, c'est la Järvi qui m'a le plus parlée. Plus de vie, de détails et d'évidence que dans toutes les autres...
Revenir en haut Aller en bas
Iskender
Mélomane chevronné
Iskender


Nombre de messages : 2058
Age : 54
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 11/08/2009

Martinů - Symphonies Empty
MessageSujet: Re: Martinů - Symphonies   Martinů - Symphonies EmptySam 7 Déc 2019 - 19:47

En Playlist, Benedictus a écrit:

Mefistofele a écrit:

Martinů 4

Ah oui, c'est très, très, très bien !!!

Pour Martinů, as-tu aussi tenté la 1 (moins positive, plus retorse)?

J'ai mis des années à rentrer dans la musique de Martinů. Comme j'ai récemment développé une véritable addiction pour la 4 (après je ne sais combien de tentatives...) j'en essaye d'autres ces jours-ci. La 2 l'autre jour, aujourd'hui la 1 : et dès la première écoute de la 1ère je me prends une grosse claque. Shocked Mais c'est absolument génial !

Du coup je le redis, ce sont les enregistrements de Cornelius Meister (Orchestre de la Radio viennoise, Capriccio, 2017) qui m'ont débouché les oreilles. Alors ça m'intéresserait d'avoir sur cette intégrale un avis de spécialiste qui connaît bien cette musique et peut comparer. Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/etiennetabourier
JosefK
Mélomane averti



Nombre de messages : 412
Date d'inscription : 13/04/2018

Martinů - Symphonies Empty
MessageSujet: Re: Martinů - Symphonies   Martinů - Symphonies EmptyDim 8 Déc 2019 - 0:20

Iskender a écrit:
ce sont les enregistrements de Cornelius Meister (Orchestre de la Radio viennoise, Capriccio, 2017) qui m'ont débouché les oreilles. Alors ça m'intéresserait d'avoir sur cette intégrale un avis de spécialiste qui connaît bien cette musique et peut comparer. Wink

Ca fait malgré tout un moment - bien qu'elle soit effectivement récente - que je n'ai pas réécouté cette version, car la première audition m'avait fortement déçu. Et je ne sais même plus d'où venait cette déception. Il faudra donc que j'y revienne.

Mais je ne suis pas "spécialiste", aurais-je dû préciser d'emblée. Tout ce que je peux dire est que Neumann, malgré la prise de son, et Belohlavek me semblent préférables, et, a contrario, Fagen, Thomson et Valek, entre autres, pas recommandables.
Et avant tout, Ancerl, pour les deux tiers d'une intégrale à laquelle il manquerait les Deuxième et Quatrième. Mais après tout, on peut le "remplacer" par Turnovsky dans la Quatrième. Ca fait donc cinq sixième, ce n'est pas mal, d'autant qu'on peut y ajouter les "Fresques", les "Paraboles" ou même "Bouquet de fleurs".
Revenir en haut Aller en bas
Eusèbe
Mélomaniaque
Eusèbe


Nombre de messages : 1555
Age : 45
Localisation : Paris/ Lille
Date d'inscription : 23/09/2014

Martinů - Symphonies Empty
MessageSujet: Re: Martinů - Symphonies   Martinů - Symphonies EmptyDim 8 Déc 2019 - 12:58

J'ai vu l'intégrale Valek pour une bouchée de pain chez un disquaire. C'est vraiment si mauvais que ça?
Revenir en haut Aller en bas
Mefistofele
Mélomaniaque
Mefistofele


Nombre de messages : 1459
Localisation : Under a grey, rifted sky
Date d'inscription : 17/11/2019

Martinů - Symphonies Empty
MessageSujet: Re: Martinů - Symphonies   Martinů - Symphonies EmptyDim 8 Déc 2019 - 18:54

Je prends toute recommendation là aussi. La symphonie no1 et la symphonie no4 découvertes ces deux derniers jours (par Neumann), et elles filent directement dans mon panthéon. Quelle claque !!! J'ai bien dû les écouter 3 fois chacunes déjà, et je les fredonne, anticipe avec des frissons mes moments favoris. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
JosefK
Mélomane averti



Nombre de messages : 412
Date d'inscription : 13/04/2018

Martinů - Symphonies Empty
MessageSujet: Re: Martinů - Symphonies   Martinů - Symphonies EmptyDim 8 Déc 2019 - 20:46

Puisque Martinu est né un 8 décembre (comme Sibelius et Weinberg), essayons de donner un coup de main à ceux qui ont la chance de découvrir cet univers (quand je l'ai moi-même découvert, c'était assez simple: Neumann ou... Neumann, auxquels certains préféraient néanmoins Neumann).


De Valek, j’ai l’impression globale d’une lenteur rédhibitoire, alors que Rojdestvenski, lent, comme souvent, mais passionnant, comme souvent aussi, montre que c’est un parti pris tenable. Une grosse déception après la très belle version isolée de la Sixième réalisée vingt ans plus tôt avec le même orchestre (Praga).


Avec Meister, on bénéficie d’une lecture très fouillée de la partition mais ces enregistrements publics me semblent souffrir d’une prise de son un peu lointaine. Surtout, la direction, trop souvent, n’avance pas, manque de souffle, de naturel et de lignes de force, ce qui correspond peut-être à un manque de familiarité de l’orchestre (pas spécialement étincelant, mais motivé) avec cette musique.

Sur l’ensemble, il y a un véritable problème de tempo dans les premiers mouvements (les mouvements lents me semblent au contraire les plus aboutis), en particulier celui de la Troisième, le plus lent que je connaisse, et qui se prolonge ici dans le deuxième mouvement. La Troisième, dont l’intensité tragique doit pourtant saisir l’auditeur jusqu’à l’éclaircie finale (inspirée par le débarquement allié en Normandie) me semble dès lors le point vraiment faible de cette intégrale.

Au contraire, le premier mouvement de la Cinquième est inhabituellement animé et, globalement, c’est la symphonie qui m’apparaît comme la plus réussie de la série. La Quatrième est presque du même niveau, avec un petit regret dans le Trio du Scherzo, de nouveau un peu trop retenu, comme la Sixième (assez différente des cinq autres, écrites à raison d’une par an entre 1942 et 1946), moyennant ici aussi un mouvement central trop retenu.


Mes souvenirs se tenaient donc à peu près: vraiment pas Valek et pourquoi pas Meister (mais après Neumann, Belohlavek ou Järvi, en tout état de cause).
Revenir en haut Aller en bas
Iskender
Mélomane chevronné
Iskender


Nombre de messages : 2058
Age : 54
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 11/08/2009

Martinů - Symphonies Empty
MessageSujet: Re: Martinů - Symphonies   Martinů - Symphonies EmptySam 14 Déc 2019 - 8:43

Merci pour ta réponse et tes pistes JosefK. J'ai écouté Neumann, dans un adn plus slave mais un peu pénalisé par la prise de son, et de Belohlavek je n'ai accès qu'à la 1ère version Supraphon, pas à BBC/Onyx. Pas encore essayé Järvi. Mais c'est finalement à Meister que je reviens. En comparaison lui seul rend cette musique évidente pour moi et m'en fait entendre toute la richesse. Je ne décroche pas avec lui c'est assez passionnant. Ah si pour la 4ème j'ai bien aimé Weller II aussi.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/etiennetabourier
fomalhaut
Mélomaniaque
fomalhaut


Nombre de messages : 1418
Age : 78
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

Martinů - Symphonies Empty
MessageSujet: Re: Martinů - Symphonies   Martinů - Symphonies EmptySam 14 Déc 2019 - 17:46

J'ai connu la musique de Martinu par le biais de quelques oeuvres presque marginales, Les Paraboles et les Fresques de Piero della Francesca. La 6ème symphonie et, surtout la Messe de Campagne m'ont toutefois incité à aller plus avant.
Ceci écrit, à mes oreilles, la musique de Martinu est, certes, agréable à entendre mais n'est pas particulièrement originale, je dirai même que c'est une musique secondaire. Les symphonies, par exemple, ne suscitent pas en moi l'envie d'un approfondissement qui me pousserait à écouter (et à accumuler) diverses versions comme l'ont fait les symphonies de Beethoven, Brahms ou Sibelius.
En ce qui concerne donc les six symphonies, j'ai rapidement acquis l'intégrale de Vaclav Neumann (1920-1995), un chef que j'ai quasiment toujours apprécié et aimé. A ce jour encore, ces enregistrements répondent à mes attentes et je n'envisage pas l'acquisition d'une autre intégrale, fut-elle dirigée par un chef et interprétée par un orchestre qualifiés ou réputés dans ce répertoire.

fomalhaut
Revenir en haut Aller en bas
JosefK
Mélomane averti



Nombre de messages : 412
Date d'inscription : 13/04/2018

Martinů - Symphonies Empty
MessageSujet: Re: Martinů - Symphonies   Martinů - Symphonies EmptySam 14 Déc 2019 - 18:19

Iskender a écrit:
J'ai écouté Neumann, dans un adn plus slave mais un peu pénalisé par la prise de son, et de Belohlavek je n'ai accès qu'à la 1ère version Supraphon, pas à BBC/Onyx. Pas encore essayé Järvi. Mais c'est finalement à Meister que je reviens. En comparaison lui seul rend cette musique évidente pour moi et m'en fait entendre toute la richesse. Je ne décroche pas avec lui c'est assez passionnant. Ah si pour la 4ème j'ai bien aimé Weller II aussi.

Entièrement d'accord pour Neumann.

Pour les "premières versions" de Belohlavek, c'est un peu confus et cela ressemble à des intégrales à chaque fois interrompues en chemin: 3 et 4 chez Panton en 1979, 1 et 4 chez Chandos en 1990-1992, 3 à 6 chez Supraphon en 2003 puis 2007. Il n'y a que du bon là-dedans, mais malgré le dépaysement à Londres, l'intégrale Onyx de 2009-2010 à la BBC constitue selon moi un aboutissement.

Weller est effectivement venu deux fois à la 4, à Liverpool en 1979 (EMI) puis à Bruxelles en 2007 (Fuga Libera): c'est vif, énergique, très revigorant. Il a aussi enregistré une excellente 1 dans le même esprit en 2011.

Enfin, ce corpus symphonique est évidemment assez riche pour susciter des interprétations aussi différentes que celles de Meister et Weller, et des avis aussi différents à l'avenant!
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus


Nombre de messages : 14582
Age : 47
Date d'inscription : 02/03/2014

Martinů - Symphonies Empty
MessageSujet: Re: Martinů - Symphonies   Martinů - Symphonies EmptyDim 18 Sep 2022 - 21:59

Martinů - Symphonies Martin17
Symphonie n°1, H.289
Cornelius Meister / ORF Radio-Symphonieorchester Wien
En public, Vienne, entre 2011 et 2017
Capriccio


Martinů - Symphonies 2661413304 Franche déception.

Je trouve d’abord que cet enregistrement souffre terriblement de sa captation, lointaine et tassée, un peu grise: ça manque vraiment trop de relief dans les timbres comme dans les étagements - et du coup, c’est assez à rebours de mes attentes: les contrastes de texture, les couleurs fauves et le jeu sur les strates et les arrière-plans font vraiment pour moi la saveur singulière de l’orchestration de Martinů.

Par ailleurs, je suis assez réservé sur les choix interprétatifs: la battue du premier mouvement manque de mordant, les contrastes de dynamiques sont un peu étouffés; on sent que Meister cherche surtout à mettre l’accent sur les grandes phrases mélodiques, très articulées et intensément phrasées; mais outre que ce lyrisme me semble trop univoque (on passe largement à côté de l’humour et de l’esprit batailleur de l’œuvre) et un peu appliqué, cela produit une impression de flottement (voire de baisse de tension) dans les transitions - on a souvent l'impression que ça patine.

Cette approche essentiellement mélodique fonctionne mieux dans le Largo (qui gagne une espèce de mystère un peu nébuleux mais reste malgré tout un peu premier degré), mais pas trop dans le Scherzo, où me manque le côté «carrousel» ou «kaléidoscope» (ce n’est pas trépidant, c’est plutôt chiche en couleurs, et on passe à côté de tous les effets de circulation.) On gagne (enfin!) un peu d’énergie dans le finale, mais celui-ci manque quand même encore singulièrement de folie (et reste lui aussi trop linéaire.)

Je tâcherai d’écouter les cinq autres symphonies, mais pour cette symphonie, j’en resterai pour ma part au grain et à la pugnacité de Walter Weller / National de Belgique (Fuga Libera.)
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94635
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Martinů - Symphonies Empty
MessageSujet: Re: Martinů - Symphonies   Martinů - Symphonies EmptyLun 19 Sep 2022 - 16:42

Il est vrai que c'est une approche très germaniques, plus élancée que colorée, mais je trouve qu'au sein d'une discographie pas totalement satisfaisante – la 1 par Weller, la 4 par Tunovský sont merveilleuses… mais dans en intégrale, c'est probablement ce que tu trouveras de mieux après Válek –, la proposition est véritablement cohérente et aboutie.

Je suis d'accord, la grisaille de l'orchestre / de la captation est une petite déception pour ces œuvres-là.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé





Martinů - Symphonies Empty
MessageSujet: Re: Martinů - Symphonies   Martinů - Symphonies Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Martinů - Symphonies
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bohuslav Martinů (1890-1959)
» Martinů - Juliette ou la clé des songes
» Martin Luther
» Frank Martin - Oeuvres vocales
» Martin Matalon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: