Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le deal à ne pas rater :
Nike : Promotions Sur Les Chaussures, jusqu’à 64%
Voir le deal

 

 Roussel - Oeuvres symphoniques

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 28437
Date d'inscription : 21/09/2012

Roussel - Oeuvres symphoniques - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Roussel - Oeuvres symphoniques   Roussel - Oeuvres symphoniques - Page 2 EmptyLun 23 Avr 2018 - 21:41

Benedictus, au sujet du Festin de l'Araignée, a écrit:

un peu dans l'esprit de Munch, malheureusement pas capté dans de bonnes conditions -  un enregistrement des années 40 avec le LSO


Surprised Si tu parles de l'enregistrement de juin 1947 chez Decca, c'est avec le London Philharmonic et non le LSO.

Ta sélection omet Paray/Detroit (Mercury), mais on suppose que ça correspond parfaitement à tes goûts.

Deux versions vintage, -jamais entendues hélas, mais qui m'ont l'air alléchantes :
Rudolf Albert avec l'Orchestre des Cento Soli (chez Omega)
René Leibowitz avec l'Orchestre radio-symphonique de Paris (Contrepoint)


Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 11024
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Roussel - Oeuvres symphoniques - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Roussel - Oeuvres symphoniques   Roussel - Oeuvres symphoniques - Page 2 EmptyLun 23 Avr 2018 - 22:15

Mélomaniac a écrit:
Benedictus, au sujet du Festin de l'Araignée, a écrit:
un peu dans l'esprit de Munch, malheureusement pas capté dans de bonnes conditions -  un enregistrement des années 40 avec le LSO
Surprised Si tu parles de l'enregistrement de juin 1947 chez Decca, c'est avec le London Philharmonic et non le LSO.
Oui, c'est ça.

Mélomaniac a écrit:
Ta sélection omet Paray/Detroit (Mercury), mais on suppose que ça correspond parfaitement à tes goûts.
A priori, oui, mais je n'ai pas cette version. Ça a été réédité en CD?

Mélomaniac a écrit:
Deux versions vintage, -jamais entendues hélas, mais qui m'ont l'air alléchantes :
Rudolf Albert avec l'Orchestre des Cento Soli (chez Omega)
René Leibowitz avec l'Orchestre radio-symphonique de Paris (Contrepoint)
En effet. Dans le genre sale et méchant qui m'est cher, ça fait bigrement envie!
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 28437
Date d'inscription : 21/09/2012

Roussel - Oeuvres symphoniques - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Roussel - Oeuvres symphoniques   Roussel - Oeuvres symphoniques - Page 2 EmptyLun 23 Avr 2018 - 22:34

Benedictus a écrit:

Mélomaniac a écrit:

Ta sélection omet Paray/Detroit (Mercury), mais on suppose que ça correspond parfaitement à tes goûts.


A priori, oui, mais je n'ai pas cette version. Ça a été réédité en CD?


Smile Dans la flopée de cds parus depuis les années 1990 à l'initiative de Wilma Cozart Fine, Mercury a négligé la réédition de son fonds monophonique dans lequel gisent des trésors.
Mais certains labels spécialisés vintage ont exhumé ce patrimoine.

Voir : https://www.pristineclassical.com/collections/artist-paul-paray/products/pasc240


Revenir en haut Aller en bas
Walther
Mélomane averti
Walther

Nombre de messages : 209
Date d'inscription : 09/09/2010

Roussel - Oeuvres symphoniques - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Roussel - Oeuvres symphoniques   Roussel - Oeuvres symphoniques - Page 2 EmptyMar 24 Avr 2018 - 13:44

A a écrit:
Roussel - Oeuvres symphoniques - Page 2 5179NnBb4cL._SX355_
Roussel - Oeuvres symphoniques - Page 2 51iVQXHwzOL._SX355_

J'ai écouté attentivement et plusieurs fois ces deux disques présentant la deuxième symphonie. Différence de conception ou d'exécution, je ne sais, mais l'expérience musicale est très différente. Là où Denève se promène à travers la partition sans hâte et sans pression, Martinon nous tient par la main et nous fait vivre des expériences sonores autrement crues et ressenties comme autant de petits (et gros) coups de cravache.

Difficile de dire ce que je préfère. Question d'atmosphère désirée (de la part de l'auditeur), mais aussi, je le crois, question d'expérience et de personnalité (de la part du chef): Martinon nous amène à des endroits que Denève ne soupçonne même pas.

Point négatif pur le disque Erato: une seule piste pour Le Festin de l'araignée. Ça ne se fait plus (heureusement). À corriger lors d'une réédition éventuelle.

L'absence de découpage en plages (et même, de mention des titres des différentes sections !) des enregistrements Roussel de Martinon chez Erato dans cette réédition en 2 CD (le Festin sur une seule plage, Aeneas idem, Bacchus et Ariane sur deux plages... puisque c'est un ballet en 2 actes) a bien été corrigée par la suite... dans ce coffret Icon de 14 CD regroupant la plupart des enregistrements Erato et EMI de Martinon (manquent surtout ses Debussy et Ravel, réédités ailleurs) :
https://www.amazon.fr/Icon-Jean-Martinon-Years-Coffret/dp/B010RQBBIQ/ref=sr_1_1?s=music&ie=UTF8&qid=1524569612&sr=1-1&keywords=martinon

Pour la 2e symphonie, je conseille fortement d'écouter aussi l'interprétation complètement oubliée de Pierre Dervaux rééditée dans l'album de 2 CD EMI Gemini mentionné plus haut. Un choc : Dervaux va jusqu'au tréfonds de l'œuvre, et crée une atmosphère dépressive dans le premier mvt qui hante durablement !
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 28437
Date d'inscription : 21/09/2012

Roussel - Oeuvres symphoniques - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Roussel - Oeuvres symphoniques   Roussel - Oeuvres symphoniques - Page 2 EmptySam 26 Jan 2019 - 23:23

Mélomaniac, in playlist, a écrit:

Albert Roussel (1869-1937) :

Bacchus et Ariane, ballet Op. 43

= Stéphane Denève, Orchestre national d'Écosse

(Naxos, mai 2006)

Smile J'avais songé à cette version pour un Mélomaniac d'Or : les couleurs crues, le geste fougueux de Denève font des étincelles, ses pupitres répondent avec enthousiasme et virtuosité.
Mais je connais tellement bien cette œuvre que je supporte mal les quelques flottements et menus décalages inhérents à une direction aussi nerveuse
-certes dans de rares passages, et Martinon (pour citer une ancienne et suprême référence) n'est non plus exempt d'un tel reproche.
Je préfère l'approche plus détendue mais plus fluide d'un Georges Prêtre, dont la décontraction valorise mieux les phases de tension.
En tout cas, comme je le disais, cette version se situe à très haut niveau, et fut d'ailleurs récompensée par un Diapason d'Or (juillet-août 2009).
Excellente prise de son, spacieuse et en relief, ce qui correspond parfaitement aux nécessités dramatiques de cette partition escarpée.


Roussel - Oeuvres symphoniques - Page 2 Rousse10


Benedictus a écrit:

Assez d'accord: dans Bacchus, Denève et Martinon sont excellents, mais dans mon souvenir Prêtre est peut-être encore mieux.


Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 28437
Date d'inscription : 21/09/2012

Roussel - Oeuvres symphoniques - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Roussel - Oeuvres symphoniques   Roussel - Oeuvres symphoniques - Page 2 EmptyDim 13 Oct 2019 - 1:12

Mélomaniac, in playlist, a écrit:

Albert Roussel (1869-1937) :

Bacchus et Ariane, ballet Op. 43

= Kazuki Yamada, Orchestre de la Suisse romande

(Pentatone, octobre 2015)

Smile La deuxième Suite est remarquablement interprétée, mais la première ressemble à un concerto pour grosse caisse
tant le preneur de son a flatté l'instrument ! Au demeurant, le chef joue robuste et viril (ce qui convient bien à Roussel)
mais sous sa baguette cet acte I joué trop punchy manque un peu de souplesse (le propre de la splendide version de Prêtre chez Emi) et d'ambiance.
Avec Martinon (Erato), on gagnait une version tout en nerfs, ici c'est tout en muscle.


Roussel - Oeuvres symphoniques - Page 2 Rousse11
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 28437
Date d'inscription : 21/09/2012

Roussel - Oeuvres symphoniques - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Roussel - Oeuvres symphoniques   Roussel - Oeuvres symphoniques - Page 2 EmptyDim 3 Nov 2019 - 18:15

arnaud bellemontagne, in playlist, a écrit:

Benedictus a écrit:

arnaud bellemontagne a écrit:

Roussel : Bacchus et Ariane (Deneve)
De bons moments, mais globalement ça me séduit beaucoup moins que le festin de l'araignée.



Denève n'est pas un premier choix non plus, là-dedans. Essaie Martinon ou Prêtre.


Roussel : Bacchus et Ariane (Martinon)

Effectivement.

C'est acéré et en même temps transparent et poétique, d'ailleurs ça me rappelle un peu sa première symphonie de Dutilleux.

Une version superbe, merci Benedictus!  



Smile Tu as certainement écouté la version chez Erato ?
Pour mémoire, Martinon avait déjà enregistré le ballet avec l'Orchestre des Concerts Lamoureux pour Philips : sonorité un peu plus astringente mais vision
tout aussi pugnace. Martinon enregistra aussi la seule Suite n°2 avec le Symphonique de Chicago, -là côté interprétation et prise de son, c'est Byzance !
Rappelons aussi que dans cette célèbre Suite (couronnée par une torrentielle Bacchanale), Munch à Boston reste inégalable pour sa fougue.

Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne

Nombre de messages : 20398
Date d'inscription : 22/01/2010

Roussel - Oeuvres symphoniques - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Roussel - Oeuvres symphoniques   Roussel - Oeuvres symphoniques - Page 2 EmptyDim 3 Nov 2019 - 18:45

Oui, j'ai écouté (et adoré) la version Erato. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 11024
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Roussel - Oeuvres symphoniques - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Roussel - Oeuvres symphoniques   Roussel - Oeuvres symphoniques - Page 2 EmptyDim 22 Déc 2019 - 21:10

Roussel - Oeuvres symphoniques - Page 2 Rousse13
Le Festin de l’araignée, op. 17
Pascal Rophé / Orchestre National des Pays de la Loire
Nantes, VII.2018
BIS


Ça vient apparemment juste de sortir, et c’est vraiment très, très, très bon - pour moi, vraiment la plus enthousiasmante lecture moderne. (Je l’ai écoutée deux fois d’affilée.)

«Moderne» pas seulement pour la qualité de la captation (vraiment remarquable, comme souvent chez BIS: à la fois beaucoup de détail dans le rendu des timbres et des textures, mais aussi beaucoup d’ampleur, de profondeur et de plénitude - de ce point de vue, préférable à la captation Naxos pour Denève), mais aussi pour la lecture de Rophé qui met en valeur la modernité de l’écriture: les frottements harmoniques, les complexités rythmiques, l’étagement des strates - le langage apparaît vraiment au-delà de «l’impressionnisme» auquel on le réduit souvent (même dans des versions que j’adore, comme celle de Martinon): ici, on sent déjà les prémices de la seconde manière de Roussel.

C’est d’ailleurs plus généralement la caractéristique majeure de cette nouvelle version: faire saillir énormément de détails qui passent souvent inaperçu, comme lissés dans des lectures qui jouent sur la fluidité de la progression et la transparence des timbres. Rophé semble ici faire le pari inverse: une lecture très contrastée, où chaque épisode de l’argument est d’abord préparé par des transitions très fouillées (il y a tout un travail sur l’agogique pour créer de l’attente) et ensuite fermement caractérisé - avec à la fois son accentuation rythmique propre (de ce point de vue, on sent vraiment que c’est une musique de ballet et pas un poème symphonique) et par son grain instrumental spécifique. Ce jeu «narratif» de l’orchestration est par ailleurs exalté par les timbres et les textures très typés et individualisés de l’orchestre. On a beau connaître l’œuvre par cœur, on ne cesse de dresser l’oreille.

Pour autant, la partition ne sonne jamais «segmentée» par cette lecture (les transitions permettent d’individualiser les séquences mais aussi de construire une continuité), ni l’orchestre «disséminé» (c’est plutôt une image orchestrale très pleine et naturelle, au sein de laquelle on entend sans cesse circuler les thèmes et se recomposer les alliages) - en fait, ça fait assez penser à Prêtre / ONF pour le côté narratif et les couleurs franches, mais avec beaucoup plus de finesse.

Une splendide réussite, où on retrouve les qualités du Loup de Dutilleux par les mêmes interprètes.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89404
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Roussel - Oeuvres symphoniques - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Roussel - Oeuvres symphoniques   Roussel - Oeuvres symphoniques - Page 2 EmptyDim 22 Déc 2019 - 21:32

Pour moi aussi, la version ultime, on ne fait pas plus coloré / lisible / étagé / généreux que ça.

(Cet orchestre a incroyablement progressé avec Rophé !)
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne

Nombre de messages : 20398
Date d'inscription : 22/01/2010

Roussel - Oeuvres symphoniques - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Roussel - Oeuvres symphoniques   Roussel - Oeuvres symphoniques - Page 2 EmptyDim 22 Déc 2019 - 21:44

ça fait drôlement envie! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 11024
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Roussel - Oeuvres symphoniques - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Roussel - Oeuvres symphoniques   Roussel - Oeuvres symphoniques - Page 2 EmptyLun 23 Déc 2019 - 0:35

Ah, oui, c'est vraiment formidable! (Je viens même de me le repasser une troisième fois.) Et L'Apprenti sorcier qui suit est très réussi aussi - là aussi: les textures, les contrastes et les transitions réussissent à faire entendre quelque chose de vraiment singulier dans cette œuvre archi-rebattue.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85158
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Roussel - Oeuvres symphoniques - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Roussel - Oeuvres symphoniques   Roussel - Oeuvres symphoniques - Page 2 EmptyLun 23 Déc 2019 - 2:02

Ca ne m'étonne pas au vu de leur disque d'inédits de jeunesse de Dutilleux ou de leurs Dutilleux en concert il y a quelques années: https://classik.forumactif.com/t8297-philharmonie-dutilleux-rophe-ballets-24-10-16
Revenir en haut Aller en bas
Mefistofele
Mélomaniaque
Mefistofele

Nombre de messages : 622
Localisation : Under a grey, rifted sky
Date d'inscription : 17/11/2019

Roussel - Oeuvres symphoniques - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Roussel - Oeuvres symphoniques   Roussel - Oeuvres symphoniques - Page 2 EmptyLun 23 Déc 2019 - 10:07

Étant follement amoureux de cette partition, et après un tel dythirambe, il fallait bien que je me penche sur le sujet sans attendre... Et c'est vraiment cela. Des précédentes versions, c'était Martinon auquel je revenais toujours, pour la justesse de ses tempi et l'intensité du drame. Denève est très bien, de belles couleurs (et un son moderne), mais un peu trop "fondu" à mon goût, aussi je ne l'écoutais que rarement. Et là, Rophé a vraiment une agogique fabuleuse, une relance permanente, fait saillir millle détails, c'est aussi beau qu'évident. Au point de détrôner Martinon ? Il faudrait que je les compare attentivement (j'ai uniquement testé sur les Funérailles de l'éphémère, et j'aime beaucoup les deux lectures, alors que Denève est un peu trop vif pour la solennité de l'événement) SI j'ai le temps... Du moins, cette nouvelle version est tout là-haut.
En tout cas, merci d'avoir donné un coup de projecteur sur cette sortie que j'avais manqué, c'est un festin sonore.
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne

Nombre de messages : 20398
Date d'inscription : 22/01/2010

Roussel - Oeuvres symphoniques - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Roussel - Oeuvres symphoniques   Roussel - Oeuvres symphoniques - Page 2 EmptyLun 23 Déc 2019 - 22:27

Rien à ajouter à ce que a dit plus haut Benedictus avec tant de pénétration et d'éloquence : ce Festin de l'Araignée de Rophé est admirable. Roussel - Oeuvres symphoniques - Page 2 173236763
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85158
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Roussel - Oeuvres symphoniques - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Roussel - Oeuvres symphoniques   Roussel - Oeuvres symphoniques - Page 2 EmptyLun 23 Déc 2019 - 23:51

Idem que Mefistofele: ma version préférée avec Martinon que j'écoutais le plus souvent jusqu'ici.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Roussel - Oeuvres symphoniques - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Roussel - Oeuvres symphoniques   Roussel - Oeuvres symphoniques - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Roussel - Oeuvres symphoniques
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: