Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -40%
-40% Nike Crater Impact SE
Voir le deal
68.97 €

 

 Eugène Onéguine - janvier 2014

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23482
Age : 31
Date d'inscription : 12/10/2008

Eugène Onéguine - janvier 2014 Empty
MessageSujet: Eugène Onéguine - janvier 2014   Eugène Onéguine - janvier 2014 EmptySam 1 Fév 2014 - 14:13

Je suis allé à la première des trois représentations avec un ami du forum, le 17 janvier. Nous n'avons pas du tout eu la même perception concernant la mise en scène.

J'y allais d'abord pour entendre cet opéra splendide en salle. Sur le plan orchestral, j'ai trouvé la direction orchestrale de Ari Rasilainen de belle tenue.
Je ne connaissais absolument pas la metteure en scène, Marie-Ève Signeyrole. Elle a visiblement été l'assistante de Marthaler et Warlikowski. N'ayant vu aucune mise en scène de ces deux là, je ne peux pas dire grand chose mais en me basant sur tout ce que j'ai vu comme photos et lu, on retrouve un univers proche. La transposition dans une Kommunalka à l'époque de la démission d'Eltsine ne m'a pas convaincu. Seul le travail sur les lumières m'a plu. Trop de figurants, action difficilement lisible. L'esthétique moderne ne m'a absolument pas séduit. On retrouve d'ailleurs une baignoire (objet cher à Warlikowski), ce qui ne dérange pas au premier acte. Au IIIe, elle sert de bar à champagne pour les invités de Grémine. La manière de faire mourir Lenski : roulette russe est contradictoire avec le livret et les sentiments ressentis par Onéguine après la mort. Olga est mise en valeur par la metteur en scène même si c'est ambigu de le dire de cette manière. Sa tenue ressort par rapport aux autres, une robe rouge et surtout, elle couche avec Onéguine, ce qui nous est montré pendant l'air de Tatiana, ce qui ne m'a pas plus même si cela justifie dans cette mise en scène la crise de Lenski au II. Le côté plus dépouillé au IIIe acte m'a davantage convaincu, en dehors de la "danse" au début qui n'avait aucun lien avec le reste. Quelques huées aux saluts d'ailleurs pour la metteur en scène. Pas de mon fait. Je n'ai vu que la sublime production de Carsen, on en était bien loin.

Lucas Meachem a un timbre séduisant mais manque clairement de projection. Aucun charisme. Rien à redire vocalement mais ne s'impose pas dans ce rôle qui n'est pas évident à incarner car le personnage n'est pas sympathique J'ai entendu plusieurs Onéguine : Hvorostovsky (le plus convaincant, le plus charismatique), Hampson (entendu seulement mais m'avait fait une excellente impression), Thomas Allen (bien mais pas marquant) et Tézier (peu de souvenirs, manque de charisme).
D'où j'étais (tout en haut de l'Opéra Berlioz en galerie 6), je ne voyais pas le jeu d'actrice de Dina Kuznetsova et de l'ensemble des interprètes. Les critiques lues sur le net ont mis l'accent sur des aigus difficiles et pas très beaux, ce que je n'ai pas entendu personnellement. On aurait pu attendre plus d'épanchement dans la scène de la lettre mais c'est une Tatiana simple comme le personnage l'est et très bien chantante. Certes, je lui préfère d'autres Tatiana entendues, en premier lieu Karita Mattila et Mirella Freni.
Magnifique Lenski de Dovlet Nurgeliyev. Une voix splendide, un chanteur investi dramatiquement. Un air à tomber !!! Le meilleur élement de la distribution pour moi.
Mischa Cheliomanski dans son air a eu quelques difficultés car trop grave pour lui visiblement mais le timbre est séduisant.
Anna Destraël dont la voix ne passait absolument pas la rampe semble d'où j'étais être une bonne actrice, dommage que vocalement, on entendait mal.
Olga Tichina et Svetlana Lifar en Filipievna et Larina étaient très convaincantes.
Un Monsieur Triquet très bon de Loic Félix avec une remarquable diction française.
Au final, j'ai tout de même passé une agréable soirée.
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
calbo


Nombre de messages : 28126
Age : 51
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Eugène Onéguine - janvier 2014 Empty
MessageSujet: Re: Eugène Onéguine - janvier 2014   Eugène Onéguine - janvier 2014 EmptySam 1 Fév 2014 - 14:36

Euh… Ca se passe dans la rue?  Wink 
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23482
Age : 31
Date d'inscription : 12/10/2008

Eugène Onéguine - janvier 2014 Empty
MessageSujet: Re: Eugène Onéguine - janvier 2014   Eugène Onéguine - janvier 2014 EmptySam 1 Fév 2014 - 14:39

calbo a écrit:
Euh… Ca se passe dans la rue?  Wink 

Hein ? J'aurais dû mettre dans le titre peut être "Opéra Berlioz - Corum" si c'est à cela que tu fais allusion.
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
calbo


Nombre de messages : 28126
Age : 51
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Eugène Onéguine - janvier 2014 Empty
MessageSujet: Re: Eugène Onéguine - janvier 2014   Eugène Onéguine - janvier 2014 EmptySam 1 Fév 2014 - 14:43

Corum Montpellier suffit  Wink  mais en effet, avec le nombre de concerts chroniqués ici les non initiés peuvent se poser la question Wink 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Eugène Onéguine - janvier 2014 Empty
MessageSujet: Re: Eugène Onéguine - janvier 2014   Eugène Onéguine - janvier 2014 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Eugène Onéguine - janvier 2014
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Favart] Les Poètes au piano (Janvier-Mai 2014)
» Pilati /Paganini /Dvořák (Nancy 9 et 10 janvier 2014)
» Eugène Onéguine / Bolchoï / Garnier (09/2008)
» Bastille - Eugène Onéguine - Septembre 2010
» EUGENE ONEGUINE - Gardner - Decker - mai - juin 17 Bastille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Concerts-
Sauter vers: