Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le deal à ne pas rater :
ASOS : jusqu’à -50% sur les pièces estivales !
Voir le deal

 

 [Orange 2014] Verdi – OTELLO – Mula, Alagna, Ko, Chung

Aller en bas 
AuteurMessage
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89383
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

[Orange 2014] Verdi – OTELLO – Mula, Alagna, Ko, Chung Empty
MessageSujet: [Orange 2014] Verdi – OTELLO – Mula, Alagna, Ko, Chung   [Orange 2014] Verdi – OTELLO – Mula, Alagna, Ko, Chung EmptyJeu 7 Aoû 2014 - 21:02

Ça commençait à s'éparpiller dans plusieurs fils, et manifestement on attend d'autres réactions.


calbo a écrit:
bAlexb a écrit:
calbo a écrit:
http://www.choregies.fr/fr/4-saison_2014-3.html

Je vois avec plaisir que le ténor Piero Petri fera sa première apparition à Orange dans Nabucco; j'ai un excellent souvenir de lui dans le rôle du Duc de Mantoue l'an dernier à Parme. Les Carmina Burana avec Yoncheva et Cencic ça va déménager AMHA; quant au concert dont BalexB a parlé dans les sujets Ciofi et Barcellona, je reconnais que le programme est très alléchant.

Carmina, ça se prête magnifiquement au lieu ; et inversement.
Souvenir particulier d'une "production" dirigée par Plasson avec Petibon, Bowman & Braun drunken !
Rien sur Otello, en revanche (je me tâte sur un doublé puisque la seconde représentation voisine avec le concert lyrique scratch) ?
J'ai préféré éviter un débat 1000 fois eu ici. Et je n'ai aucune envie de m'emporter pour des sottises Wink

bAlexb a écrit:
calbo a écrit:
bAlexb a écrit:
Rien sur Otello, en revanche (je me tâte sur un doublé puisque la seconde représentation voisine avec le concert lyrique scratch) ?
J'ai préféré éviter un débat 1000 fois eu ici. Et je n'ai aucune envie de m'emporter pour des sottises;)
Au-delà du "cas" Alagna qui cristallise amour, haine, passions, etc. l'oeuvre en elle-même peut être fabuleuse à Orange (question : le mistral peut-il y être une valeur ajoutée), si Chung, qui a laissé une version solide, au disque, fouette son orchestre. Mais j'ignore ce que donnait la production à Marseille et, partant, ce qu'elle pourrait donner transposée dans le théâtre antique.


calbo a écrit:
De toute façon je n'ai jamais vraiment accroché à Otello. Si je devais me déplacer à Orange ça serait plutôt pour Nabucco et éventuellement Carmina Burana

bAlexb a écrit:
calbo a écrit:
De toute façon je n'ai jamais vraiment accroché à Otello. Si je devais me déplacer à Orange ça serait plutôt pour Nabucco et éventuellement Carmina Burana
Moi je fonctionne par élimination : Carmina je vais l'entendre à Lyon avec Sado et Nabucco à Genève (Vassallo, Scandiuzzi, Boross), c'est à dire dans de belles distributions ; et je n'ai pas entendu Otello depuis Lyon en 2003 (Fischer, Lantsov/Guruakova/Leiferkus)...

Polyeucte a écrit:
Bon ben voilà... les Chorégies n'auront pas été très marquantes cette année je le crains. Cet Otello mélange du très bon, du bon, du moyen et du mauvais.

En mauvais, pour moi il y a la mise en scène qui abandonne totalement les chanteurs. Difficile bien sûr de passer de la scène de l'Opéra de Marseille au vaste plateau d'Orange, mais là... c'était quand même le grand vide!
Autre mauvais pour moi, le Iago de Ko... alors oui, ça claque, c'est cinglant... mais c'est aussi caricatural, souvent moche et d'un goût plus que douteux. Donc très efficace, mais franchement très loin de ce que j'attends!

Rayon moyen, Alagna... un bon premier acte, mais dès que la partition lui demande de la vaillance pendant quelques temps, la voix effiloche dans l'aigu qui devient un hurlement, et au fur et à mesure de la soirée, ce sera toute la voix qui part comme ça... dur dur Confused Confused Après le début était plutôt soigné, sans trop d'effets... mais voilà, sur la durée ça ne tient pas...

Rayon bon, la direction... on est à Orange donc difficile d'avoir une idée précise de l'orchestre, mais c'était globalement pas mal (même si certains moments avaient un peu la chance d'être à la fois lourds et mous... mais bon...)

Et rayon très bon, Mula... la seule qui chante véritablement dans les rôles principaux... Voix lumineuse, personnage parfaitement cerné et délicat... de grands moments de chant pour une artiste finalement bien attachante! Very Happy

Bon seconds rôles en général.


Raoul a écrit:
OTELLO: Alagna possède bien le rôle, même s'il a tendance à en faire un peu trop, ce qui l'apparente plutôt à Miguel Fleta, ce qui n'est pas déshonorant en soi. Mais la grande surprise pour moi, ce fut Mula, que je connais peu, et qui m'a subjugué. J'ai cru revoir Freni (la ressemblance physique est d'ailleurs frappante).

L'orchestre était dans un très bon jour, répondant bien aux ordres de Chung. Exécution très analytique, mais traversée des accès de fureur mis par Verdi dans ses notes.

Belle soirée en ce qui me concerne


calbo a écrit:
En revanche je me suis dispensée de regarder Otello

- Ce n'est vraiment pas un opéra qui m'attire

- Alagna dans le rôle titre c'est une hérésie

Xavier a écrit:
Ah oui c'est déjà trop wagnérien pour toi. hehe
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 49
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

[Orange 2014] Verdi – OTELLO – Mula, Alagna, Ko, Chung Empty
MessageSujet: Re: [Orange 2014] Verdi – OTELLO – Mula, Alagna, Ko, Chung   [Orange 2014] Verdi – OTELLO – Mula, Alagna, Ko, Chung EmptyJeu 7 Aoû 2014 - 21:08

@ xavier : Tu es tellement obsédé par Wagner que même dans un fil consacré à un opéra de Verdi tu ne peux pas t'empêcher de placer ton Richard chéri qui n'es absolument pour rien dans le désamour que j'éprouve pour Otello.

Eh oui tout ne tourne pas autour de Richard Mr.Red 
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89383
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

[Orange 2014] Verdi – OTELLO – Mula, Alagna, Ko, Chung Empty
MessageSujet: Re: [Orange 2014] Verdi – OTELLO – Mula, Alagna, Ko, Chung   [Orange 2014] Verdi – OTELLO – Mula, Alagna, Ko, Chung EmptyJeu 7 Aoû 2014 - 21:23

Comme tout glottophile qui se respecte, j'ai regardé cet Otello (deux premiers actes pour l'instant).

Étrange est le mot adéquat. Alagna n'est pas inintéressant, sa forfanterie scénique sied assez naturellement au personnage, à la fois admirable et irritant. Mais vocalement, quoique je sois assez agréablement surpris de la propreté du chant, qu'est-ce que ça manque d'ampleur : on doit entendre les harmonies faciales importantes, mais le timbre lui-même, c'est un peu étroit pour passer la rampe. (Même chose dans des rôles moins problématiques, cela dit : sûrement une conséquence du vieillissement de la voix.)

Et puis la voix se dérobe. Quiconque a chanté un jour a vécu cette sensation (panique pure, lorsqu'on est sur scène) de la voix qui peu à peu se ternit, se referme sur elle-même, puis ne répond plus (malgré les bons gestes vocaux, plus rien ne sort). C'est ce qui arrive quand on est malade (bronches chargées, inflammation des cordes) ou qu'on sollicite trop son instrument qui finit par faire du déni de service (peu à peu les aigus disparaissent).
Et vu dans l'état où il était à la fin du II (étant obligé de supprimer des notes aiguës, ce qui est tout à fait exceptionnel chez lui), je lui tire mon chapeau pour avoir fini, même si c'était difficile…

Sinon, les aigus, c'est comme d'habitude, il ne passe que le métal et les chante systématiquement trop haut, assez bizarre (effet de détimbrage, parce que les voyelles changent aussi par rapport au reste).

La bonne surprise, c'est qu'il ne grossit pas le timbre, mais le chante vraiment avec sa voix (alors que ses extraits avec Abbado, gravés il y a plus de dix ans, laissaient entrevoir une autre conception du rôle). La mauvaise réalité dont on pouvait se douter, c'est qu'il est bien court : on entend un ténor lutter (assez bien d'ailleurs) avec la partition, plutôt qu'un personnage qui s'épanouit. Le rôle est assez inchantable, il est vrai, mais des voix moins belles et des musiciens moins accomplis rendent mieux justice à la partition avec un peu plus de volume et de densité sonore, tout simplement.

Autre aspect discutable de la distribution, pourquoi donner Cassio à Laconi (pas beau vocalement, et assez empesé scéniquement), alors qu'on a Dran, une des plus beaux Roderigo qui soient  dans un rôle quand même limité ?  Oui, la hiérarchie des distributions impose toujours ce genre de préséance, mais c'est crétin (comme pour la Vestale du TCE, avec Richards en Licinius et Borras en Cinna…).

Je n'ai pas détesté Ko (contrairement à son Prologue des Pagliacci) : c'est fruste, l'italien est assez immonde (bon sang, pourquoi on ne fait pas chanter Verdi à des italophones de temps en temps ?), mais il assume avec solidité le rôle, essaie d'occuper la scène. Je n'aime pas vraiment, mais c'est respectable.

Mula, c'est Mula. Bien chanté, mais texte en bouillie et présence scénique assez minime. Moi j'aime pas (franchement, je prends plutôt Te Kanawa ou Fleming, c'est dire), mais musicalement, ça reste bon. Par ailleurs, la voix commence à bouger avec un vibrato pas toujours joli.

Les Chœurs de Région étaient aussi remarquablement opaques (j'ai cru que les Chœurs de l'ONP avaient retrouvé leur diction d'antan, tout en perdant en niveau technique Mr. Green ).

Sinon, comme pour son studio, l'œuvre flatte surtout les défauts de Chung

Scéniquement, je n'ai pas trouvé ça si mal que le dit Polyeucte : ça bouge plutôt, les acteurs font des efforts et on leur a manifestement donné des consignes. Pour du plein air, je trouve ça même vraiment bien.


Donc sympa, pas une mauvaise production, mais Alagna chante vraiment hors sol. Il nous avait promis un Pelléas qu'il serait le premier à chanter de façon convaincante, je l'attends plutôt là (en plus ça tombe bien, il devient baryton).

Tu ne sais pas que c'est parce que… je t'aIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIImeeeeeeeeeeee ! [contre-ut]
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89383
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

[Orange 2014] Verdi – OTELLO – Mula, Alagna, Ko, Chung Empty
MessageSujet: Re: [Orange 2014] Verdi – OTELLO – Mula, Alagna, Ko, Chung   [Orange 2014] Verdi – OTELLO – Mula, Alagna, Ko, Chung EmptyJeu 7 Aoû 2014 - 21:46

Au passage, 3,5% d'audience, soit moins que D8 et TMC… Pas étonnant qu'ils s'en débarrassent en une soirée.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 49
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

[Orange 2014] Verdi – OTELLO – Mula, Alagna, Ko, Chung Empty
MessageSujet: Re: [Orange 2014] Verdi – OTELLO – Mula, Alagna, Ko, Chung   [Orange 2014] Verdi – OTELLO – Mula, Alagna, Ko, Chung EmptyJeu 7 Aoû 2014 - 21:53

DavidLeMarrec a écrit:
Comme tout glottophile qui se respecte, j'ai regardé cet Otello (deux premiers actes pour l'instant).

Étrange est le mot adéquat. Alagna n'est pas inintéressant, sa forfanterie scénique sied assez naturellement au personnage, à la fois admirable et irritant. Mais vocalement, quoique je sois assez agréablement surpris de la propreté du chant, qu'est-ce que ça manque d'ampleur : on doit entendre les harmonies faciales importantes, mais le timbre lui-même, c'est un peu étroit pour passer la rampe. (Même chose dans des rôles moins problématiques, cela dit : sûrement une conséquence du vieillissement de la voix.)

Et puis la voix se dérobe. Quiconque a chanté un jour a vécu cette sensation (panique pure, lorsqu'on est sur scène) de la voix qui peu à peu se ternit, se referme sur elle-même, puis ne répond plus (malgré les bons gestes vocaux, plus rien ne sort). C'est ce qui arrive quand on est malade (bronches chargées, inflammation des cordes) ou qu'on sollicite trop son instrument qui finit par faire du déni de service (peu à peu les aigus disparaissent).
Et vu dans l'état où il était à la fin du II (étant obligé de supprimer des notes aiguës, ce qui est tout à fait exceptionnel chez lui), je lui tire mon chapeau pour avoir fini, même si c'était difficile…

Sinon, les aigus, c'est comme d'habitude, il ne passe que le métal et les chante systématiquement trop haut, assez bizarre (effet de détimbrage, parce que les voyelles changent aussi par rapport au reste).

La bonne surprise, c'est qu'il ne grossit pas le timbre, mais le chante vraiment avec sa voix (alors que ses extraits avec Abbado, gravés il y a plus de dix ans, laissaient entrevoir une autre conception du rôle). La mauvaise réalité dont on pouvait se douter, c'est qu'il est bien court : on entend un ténor lutter (assez bien d'ailleurs) avec la partition, plutôt qu'un personnage qui s'épanouit. Le rôle est assez inchantable, il est vrai, mais des voix moins belles et des musiciens moins accomplis rendent mieux justice à la partition avec un peu plus de volume et de densité sonore, tout simplement.

Autre aspect discutable de la distribution, pourquoi donner Cassio à Laconi (pas beau vocalement, et assez empesé scéniquement), alors qu'on a Dran, une des plus beaux Roderigo qui soient  dans un rôle quand même limité ?  Oui, la hiérarchie des distributions impose toujours ce genre de préséance, mais c'est crétin (comme pour la Vestale du TCE, avec Richards en Licinius et Borras en Cinna…).

Je n'ai pas détesté Ko (contrairement à son Prologue des Pagliacci) : c'est fruste, l'italien est assez immonde (bon sang, pourquoi on ne fait pas chanter Verdi à des italophones de temps en temps ?), mais il assume avec solidité le rôle, essaie d'occuper la scène. Je n'aime pas vraiment, mais c'est respectable.

Mula, c'est Mula. Bien chanté, mais texte en bouillie et présence scénique assez minime. Moi j'aime pas (franchement, je prends plutôt Te Kanawa ou Fleming, c'est dire), mais musicalement, ça reste bon. Par ailleurs, la voix commence à bouger avec un vibrato pas toujours joli.

Les Chœurs de Région étaient aussi remarquablement opaques (j'ai cru que les Chœurs de l'ONP avaient retrouvé leur diction d'antan, tout en perdant en niveau technique Mr. Green ).

Sinon, comme pour son studio, l'œuvre flatte surtout les défauts de Chung

Scéniquement, je n'ai pas trouvé ça si mal que le dit Polyeucte : ça bouge plutôt, les acteurs font des efforts et on leur a manifestement donné des consignes. Pour du plein air, je trouve ça même vraiment bien.


Donc sympa, pas une mauvaise production, mais Alagna chante vraiment hors sol. Il nous avait promis un Pelléas qu'il serait le premier à chanter de façon convaincante, je l'attends plutôt là (en plus ça tombe bien, il devient baryton).

Tu ne sais pas que c'est parce que… je t'aIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIImeeeeeeeeeeee ! [contre-ut]


Convaincante pour qui ? Pour lui seul ? Pour ses fans ? Pour la bande de poulettes caquetantes et énamourées qui le suit partout ? Twisted Evil 
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31487
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

[Orange 2014] Verdi – OTELLO – Mula, Alagna, Ko, Chung Empty
MessageSujet: Re: [Orange 2014] Verdi – OTELLO – Mula, Alagna, Ko, Chung   [Orange 2014] Verdi – OTELLO – Mula, Alagna, Ko, Chung EmptyJeu 7 Aoû 2014 - 22:32

J'ai vu des extraits ... car j'ai lu des réactions très violentes sur certains endroits du Web.

Bref ... Alagna : comme David le dit justement Alagna très bizarrement n'essaye même pas de gagner de l'ampleur vocale (de toute façon ça serait du sucide) . Malgré cela il est à la peine ... des aigus zappés, savonés, écourtés ...
Bref c'est une évidence ce rôle n'est pas pour lui ... et il continue à gâcher les festival d'Orange car il ne faut pas oublier son Manrico très limite, son Calaf raté, son Radamès très moyen ... (contrairement aux Don José et Rodolfo du passé ... qui étaient superbes).
Vient alors la question de l'empire d'Alagna sur ce festival ... je ne vois pas comment on peut éviter la question !
Pourquoi seulement lui ?
Pareil pour Mula ... omniprésente à Orange ... J'ai lu que la voix était trémulante ... je n'ai pas spécialement trouvé (du peu que j'ai entendu d'elle) ...
Ko très oubliable ... parfois désagréable ...
Alagna caricature - même si moins que prévu, Mula joue la cruche, Ko est sans intérêt ...

Bref c'est indigne du passé de ce festival ... il faut bien le dire.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)


Dernière édition par Cololi le Ven 8 Aoû 2014 - 8:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 49
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

[Orange 2014] Verdi – OTELLO – Mula, Alagna, Ko, Chung Empty
MessageSujet: Re: [Orange 2014] Verdi – OTELLO – Mula, Alagna, Ko, Chung   [Orange 2014] Verdi – OTELLO – Mula, Alagna, Ko, Chung EmptyJeu 7 Aoû 2014 - 22:44

Pourquoi seulement Alagna? Parce que sans lui j'ai peur que les chorégies et le clan Duffaut ne sombre dans les limbes et comme Ragnagnaque fait vendre entre 6500 et 8000 places alors on le programme à outrance et tant pis si l'oeuvre ne colle pas du tout à son format vocal (Radamès, Calaf, Otello pour ne citer que ces trois la) et s'il fait des caprices de sale gosse capricieux (ACA privée de concert parce que Mr a refusé d'honorer ses engagements suite au scandale provoqué par son comportement lamentable à Marseille un mois plus tôt) le clan Duffaut les lui passe et continue à le faire venir et continue à jouer sans filet (pas de doublure et tant pis si le sale gosse est malade il devra assumer quand même)

Quant à Inva Mula, bien qu'excellente musicienne (sa diction est épouvantable par contre), je ne suis pas certaine que sans Ragnagnaque, entre autres, elle ferait la carrière qu'elle fait
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 39
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

[Orange 2014] Verdi – OTELLO – Mula, Alagna, Ko, Chung Empty
MessageSujet: Re: [Orange 2014] Verdi – OTELLO – Mula, Alagna, Ko, Chung   [Orange 2014] Verdi – OTELLO – Mula, Alagna, Ko, Chung EmptyVen 8 Aoû 2014 - 8:23

calbo a écrit:
Pourquoi seulement Alagna? Parce que sans lui j'ai peur que les chorégies et le clan Duffaut ne sombre dans les limbes

Enfin, faut pas non plus généraliser ; la jauge pour Nabucco n'était pas déficitaire cette année. Idem pour toutes les productions que j'ai vues in situ depuis des années (et j'ajoute que je n'ai plus entendu Alagna aux Chorégies depuis Trovatore) : Traviata, Rigoletto, concert Ciofi/Nucci, etc. A Orange, la problématique consiste à enchevêtrer une "double" programmation : oeuvres ET artistes. Symptomatiquement, pour l'édition 2015, c'est la production sans Alagna (mais avec Kaufmann : Carmen) qui affichera 3 dates et pas le nouveau Trovatore avec le ténor français. Donc...
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 49
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

[Orange 2014] Verdi – OTELLO – Mula, Alagna, Ko, Chung Empty
MessageSujet: Re: [Orange 2014] Verdi – OTELLO – Mula, Alagna, Ko, Chung   [Orange 2014] Verdi – OTELLO – Mula, Alagna, Ko, Chung EmptyVen 8 Aoû 2014 - 8:52

Mais Kaufmann, tout beau gosse qu'il soit, attirera-t-il autant de milliers de personnes qu'Alagna? Je demande à voir
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 39
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

[Orange 2014] Verdi – OTELLO – Mula, Alagna, Ko, Chung Empty
MessageSujet: Re: [Orange 2014] Verdi – OTELLO – Mula, Alagna, Ko, Chung   [Orange 2014] Verdi – OTELLO – Mula, Alagna, Ko, Chung EmptyVen 8 Aoû 2014 - 8:56

calbo a écrit:
Mais Kaufmann, tout beau gosse qu'il soit, attirera-t-il autant de milliers de personnes qu'Alagna? Je demande à voir

Je ne serais pas aller entendre Carmen que je vais voir à Lyon dans la reprise de la prod' de Py ; je ne serais pas allé entendre Carmen à cet endroit ; et encore moins avec Alagna. Pourtant, je me pose sérieusement la question dès lors que c'est Kaufmann [Orange 2014] Verdi – OTELLO – Mula, Alagna, Ko, Chung 2661413304 !
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20339
Age : 37
Date d'inscription : 03/07/2009

[Orange 2014] Verdi – OTELLO – Mula, Alagna, Ko, Chung Empty
MessageSujet: Re: [Orange 2014] Verdi – OTELLO – Mula, Alagna, Ko, Chung   [Orange 2014] Verdi – OTELLO – Mula, Alagna, Ko, Chung EmptyVen 8 Aoû 2014 - 9:48

calbo a écrit:
Quant à Inva Mula, bien qu'excellente musicienne (sa diction est épouvantable par contre), je ne suis pas certaine que sans Ragnagnaque, entre autres, elle ferait la carrière qu'elle fait

Euh... Mula fait une carrière tout à fait honorable depuis quand même maintenant le début des années 90... et elle a encore montré à Orange qu'elle était une véritable musicienne sensible.
Personnellement si je devais ré-écouter cet Otello, ce serait avant tout pour elle!
Et je garde une encore meilleur souvenir de sa Desdémone à Marseille (avec Galouzine! Donc sans Alagna pour jouer les chaperons...)

Sinon pour revenir sur ce que dit David, je suis totalement d'accord pour Alagna...
Pour Ko j'ai vraiment du mal...
Et puis Mula, vraiment à son aise... un peu effacée oui, mais sinon vocalement superbe, sans ce vieillissement qui est pointé par certains je trouve.
Revenir en haut Aller en bas
elisabeth
Mélomane averti


Nombre de messages : 136
Date d'inscription : 06/04/2011

[Orange 2014] Verdi – OTELLO – Mula, Alagna, Ko, Chung Empty
MessageSujet: otello orange   [Orange 2014] Verdi – OTELLO – Mula, Alagna, Ko, Chung EmptyDim 10 Aoû 2014 - 16:52

Oui,pourquoi n'y a-t'il si peu d'italiens dans les distributions d'Orange ? Et à Sallzbourg c'est encore pire... On dirait qu'à part Ciofi et Antonacci, on ne veut pas les distribuer... Est ce la mode actuelle ? Bartoli a fait bien du tort à ses compatriotes en laissant croire qu'il n'y a plus que le baroque de valable.... On voit beaucoup de voix italiennes dans ce répertoire, et le bel canto, Verdi et tous les musiciens autour de Verdi sont chanté par des russes, des slaves, des hispaniques, dans anglo saxons,, des asiatiques... mais surtout pas de francophones ni d'italiens, en tout cas sur les grandes scènes et festivals, à quelques exceptions près. Pourquoi cet ostracisme ?

Je citerais entre autres artistes : Piscitelli, Dragoni, Dessi, Casolla, Tiziana Caruso, Armiliato, Meoni,
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 39
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

[Orange 2014] Verdi – OTELLO – Mula, Alagna, Ko, Chung Empty
MessageSujet: Re: [Orange 2014] Verdi – OTELLO – Mula, Alagna, Ko, Chung   [Orange 2014] Verdi – OTELLO – Mula, Alagna, Ko, Chung EmptyDim 10 Aoû 2014 - 16:57

elisabeth a écrit:
Oui,pourquoi n'y a-t'il si peu d'italiens dans les distributions d'Orange ? Et à Sallzbourg c'est encore pire... On dirait qu'à part Ciofi et Antonacci, on ne veut pas les distribuer... Est ce la mode actuelle ? Bartoli a fait bien du tort à ses compatriotes en laissant croire qu'il n'y a plus que le baroque de valable....  On voit beaucoup de voix italiennes dans ce répertoire, et le bel canto, Verdi et tous les musiciens autour de Verdi sont chanté par des russes, des slaves, des hispaniques, dans anglo saxons,, des asiatiques... mais surtout pas de francophones ni d'italiens, en tout cas sur les grandes scènes et festivals, à quelques exceptions près. Pourquoi cet ostracisme ?

Je citerais entre autres  artistes : Piscitelli, Dragoni, Dessi, Casolla, Tiziana Caruso, Armiliato, Meoni,

Devia, quand même ; et Giannattasio ; et Rancatore ; et Barcellona, Cornetti, D'Intino, etc. ? Aucune ne fait une carrière strictement péninsulaire ; et émargent, au contraire, jusqu'aux Etats-Unis (Giannattasio, Barcellona par exemple).
Revenir en haut Aller en bas
elisabeth
Mélomane averti


Nombre de messages : 136
Date d'inscription : 06/04/2011

[Orange 2014] Verdi – OTELLO – Mula, Alagna, Ko, Chung Empty
MessageSujet: otello orange   [Orange 2014] Verdi – OTELLO – Mula, Alagna, Ko, Chung EmptyLun 11 Aoû 2014 - 18:10

Bien sûr, je connais les artistes dont vous parlez et Mariella Devia a été la première Lucia que j'ai vu à Metz dans les années 80...

Mais je voulais citer d'autres artistes, moins connus, mais valables et que je voulais mettre en lumière. Je suis plus attirée par les sopranos et par le répertoire verdien et vériste, de Puccini à Respighi. Mais je connais aussi Giannatasio, et j'avais oublié aussi le nom de Maria Agresta...

Mais la presse musicale ignore un peu trop systématiquement les italiens, et on a l'air de considèrer qu'une carrière péninsulaire c'est pas bien et j'ai voulu réagir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




[Orange 2014] Verdi – OTELLO – Mula, Alagna, Ko, Chung Empty
MessageSujet: Re: [Orange 2014] Verdi – OTELLO – Mula, Alagna, Ko, Chung   [Orange 2014] Verdi – OTELLO – Mula, Alagna, Ko, Chung Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[Orange 2014] Verdi – OTELLO – Mula, Alagna, Ko, Chung
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Concerts-
Sauter vers: