Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -26%
-26% Barre de son JBL Bar 2.1 Deep Bass
Voir le deal
199 €

 

 Lorenzo PEROSI — 1872-1956

Aller en bas 
AuteurMessage
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94721
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Lorenzo PEROSI — 1872-1956 Empty
MessageSujet: Lorenzo PEROSI — 1872-1956   Lorenzo PEROSI — 1872-1956 EmptyDim 21 Sep 2014 - 12:29

Perosi est membre de la Giovane Scuola (« Jeune École ») qui rénove le langage musical italien après Verdi : Puccini, Leoncavallo, Mascagni, Giordano, Franchetti, Cilea… et Perosi, le seul à ne pas avoir composé d'opéras.

En revanche, il est resté célèbre pour ses oratorios sur les plus ambitieux sujets religieux, très nombreux, en italien ou en latin :

1897 – La Passione di Cristo
1898 – La Trasfigurazione di Cristo
1898 – La Risurrezione di Lazzaro
1898 – La Risurrezione di Cristo
1899 – Il Natale del Redentore
1900 – La Strage degli Innocenti
1901 – Mosè
1904 – Il Giudizio universale
1907 – Transitus Animae
Et aussi : In diebus tribulationis, Il sogno interpretato, Gerusalemme !

Sa musique est clairement à vocation culturelle, et quoique ne répugnant pas au monumental, est avant tout centrée sur une tranquille ferveur, jusque dans la Séquence de son Requiem.

Son caractère est assez singulier, à la fois marqué par Wagner (de belles progressions harmoniques sur de grands aplats façon Parsifal), et très simple, très italien, mais sans caractère théâtral.
La plupart de ses oratorios sont de toute façon écrits dans un style très mouvant, une suite de sections un peu dépareillées, comme le Christus de Liszt.

Sa musique de chambre, plus cohérente et charpentée, mérite aussi le détour, en particulier le Quatrième Quintette avec piano, un petit bijou.


Sa discographie vocale est malheureusement essentiellement limitée au legs de Sacchetti chez Bongiovanni, avec des orchestres fragiles, et des chœurs manifestement amateurs, ce qui ne rend pas vraiment justice à la qualité musicale intrinsèque de ces pièces.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94721
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Lorenzo PEROSI — 1872-1956 Empty
MessageSujet: Re: Lorenzo PEROSI — 1872-1956   Lorenzo PEROSI — 1872-1956 EmptyDim 21 Sep 2014 - 12:29

=> Perosi – Il Giudizio Universale – Bongiovanni Lorenzo PEROSI — 1872-1956 CitronnLorenzo PEROSI — 1872-1956 CitronnLorenzo PEROSI — 1872-1956 CitronnLorenzo PEROSI — 1872-1956 Demicitronn
L'Orchestre n'est pas de très haut niveau (faux), mais s'en tire plutôt bien nonobstant. Encore un bijou de Perosi ! Very Happy
Assez proche de L'Étranger de d'Indy, stylistiquement. I love you

=> Perosi – La Risurrezione di Cristo – Sacchetti Lorenzo PEROSI — 1872-1956 CitronnLorenzo PEROSI — 1872-1956 CitronnLorenzo PEROSI — 1872-1956 CitronnLorenzo PEROSI — 1872-1956 Demicitronn
Le premier Perosi que j'aie écouté… toujours très particulier, cet espèce de parsifalisme simplifié. Very Happy
plenum a écrit:
Perosi? La plupart de ses oeuvres font penser à Verdi devenu religieux, ayant rejeté les mondanités. hehe

Oui, il y a aussi un côté dernier Verdi sans spectaculaire, ce qui est au moins aussi paradoxal que du Wagner simple. Mr. Green

J'aime beaucoup, et la musique de chambre est assez différente des oratorios, mais excellente aussi.

plenum a écrit:
M'oui sa musique de chambre, est moins naïve, superficielle. Cependant, le seul quatuor que Verdi a composé, après l'écoute, en écoutant par la suite une zizique de chambre de Perosi, c'est tellement fade.

lucien a écrit:
tout ça fait envie. hehe

plenum a écrit:
Mais oui, si tu sens être aux antipodes de mes évaluations, jettes-toi illico presto dans cette zizique, car tous les goûts sont dans la nature après tout. Wink

Il y a une forme d'ascèse, de naïveté si tu veux, mais la superficialité, je ne vois vraiment pas. Surtout comparé à la musique italienne de son temps, quand même… tous ne faisaient pas du Puccini ou du Zandonai !

Par ailleurs, le joli quatuor mélodique de Verdi est bien moins intéressant que les meilleures compositions de Perosi, formellement d'une autre allure.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94721
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Lorenzo PEROSI — 1872-1956 Empty
MessageSujet: Re: Lorenzo PEROSI — 1872-1956   Lorenzo PEROSI — 1872-1956 EmptyDim 21 Sep 2014 - 12:32

plenum a écrit:
Et selon toi, que sont les meilleures oeuvres de perosi? Cites-moi en quelques unes.

Pour l'oratorio, les deux que j'ai cités : le Jugement (en latin), plus dense musicalement, et puis la Résurrection (en italien), très diverse et apaisante.

Pour la musique de chambre, j'aime particulièrement le Quatrième Quintette avec piano et le Treizième Quatuor à cordes, mais il n'y a pas forcément de gouffres abyssaux d'une œuvre à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé





Lorenzo PEROSI — 1872-1956 Empty
MessageSujet: Re: Lorenzo PEROSI — 1872-1956   Lorenzo PEROSI — 1872-1956 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Lorenzo PEROSI — 1872-1956
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sergei Nikiforovich Vasilenko (1872-1956)
» Hugo Alfvén (1872-1960)
» Paul Juon (1872 - 1940)
» Alexandre Scriabine (1872-1915)
» Siegmund von Hausegger (1872-1948)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: