Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -25%
-25% Figurines Funko – Calendrier d’Avent ...
Voir le deal
18 €

 

 Radio France - Haitink dirige le National - Mozart/Bruckner

Aller en bas 
+4
DavidLeMarrec
arnaud bellemontagne
A
tomseche89
8 participants
AuteurMessage
tomseche89
Mélomaniaque
tomseche89


Nombre de messages : 626
Age : 33
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/08/2011

Radio France - Haitink dirige le National - Mozart/Bruckner Empty
MessageSujet: Radio France - Haitink dirige le National - Mozart/Bruckner   Radio France - Haitink dirige le National - Mozart/Bruckner EmptyLun 23 Fév 2015 - 23:35

Prestation absolument exceptionnelle de l'ONF ce soir, dirigé par Bernard Haitink. Comme quoi, un grand chef, ça change tout !

Dans la 9e de Bruckner : des cuivres splendides, souverains, aux attaques magistrales, et des cordes homogènes comme jamais, menées par Sarah Nemtanu. Haitink prend le temps de construire son oeuvre, avec un premier mouvement aux tempi très étirés notamment dans les climax, somptueux.

Dans le concerto pour clarinette de Mozart, Haitink offre un accompagnement idéal, avec des cordes soyeuses, à Patrick Messina. Un beau moment avant le sommet brucknérien. Sans aucun doute le plus beau concert de l'ONF auquel j'ai jamais assisté (une vingtaine).
Revenir en haut Aller en bas
A
Mélomane chevronné



Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

Radio France - Haitink dirige le National - Mozart/Bruckner Empty
MessageSujet: Re: Radio France - Haitink dirige le National - Mozart/Bruckner   Radio France - Haitink dirige le National - Mozart/Bruckner EmptyMar 24 Fév 2015 - 1:47

Bravo BH ! Certainement avec Blomstedt le plus grand brucknérien de sa génération.
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne


Nombre de messages : 23755
Date d'inscription : 22/01/2010

Radio France - Haitink dirige le National - Mozart/Bruckner Empty
MessageSujet: Re: Radio France - Haitink dirige le National - Mozart/Bruckner   Radio France - Haitink dirige le National - Mozart/Bruckner EmptyMar 24 Fév 2015 - 13:19

Oui, un très beau concert! sunny

Bon, le concerto pour clarinette de Mozart c'est de la très belle musique, c'est très joli, fluide, charmant, tout ce qu'on voudra mais c'est aussi terriblement lisse. En concert c'est vraiment pas l'idéal, la musique manque de tension et niveau acoustique on entendait pas grand chose. Je me suis supris plusieurs fois à gentiment piquer du nez. Mais bon, j'étais clairement venu pour Bruckner et là Haitink n'a pas déçu!

Dés l'entame de la quinte à vide on est baigné dans cette atmosphére de mystère et de ferveur si typique de Bruckner. colors

Comme l'a dit tomeseche, les cordes sont superbes, homogènes et soyeuses.
Beaucoup de raffinement et de distinction dans la direction de Haitink:les jeux de bois et de flûtes sont superbement rendus.
Léger bémol: les cuivres accrochent un peu lors de certains tutti.Histoire de chipoter, j'ajouterais que le fameux motif "gothico-démoniaque" du scherzo aurait gagné à être martelé de façon plus incisive et percutante par le timbalier.
Adagio irréél. drunken


Vraiment une belle soirée et une grande intérpretation de ce chef d'oeuvre du postromantisme !!! sunny
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95077
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Radio France - Haitink dirige le National - Mozart/Bruckner Empty
MessageSujet: Re: Radio France - Haitink dirige le National - Mozart/Bruckner   Radio France - Haitink dirige le National - Mozart/Bruckner EmptyMar 24 Fév 2015 - 13:30

À chipoteur, chipoteur et demi : je parlerais plutôt de romantisme tardif. Effectivement, ce n'est plus la même génération que Schiller et Byron, mais vu sa date de naissance et son style, Bruckner reste quand même ancré dans un romantisme très franc. Ça dépend des nomenclatures, mais c'est une question intéressante… En tout cas pas plus postromantique que Brahms ou Tchaïkovski.

Ça fait plaisir de te voir aller au concert. coucou
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne


Nombre de messages : 23755
Date d'inscription : 22/01/2010

Radio France - Haitink dirige le National - Mozart/Bruckner Empty
MessageSujet: Re: Radio France - Haitink dirige le National - Mozart/Bruckner   Radio France - Haitink dirige le National - Mozart/Bruckner EmptyMar 24 Fév 2015 - 13:39

Peut être qu'on s'y croisera un jour. mains

Ben par postromantisme, j'entends bêtement "postwagnerien", donc un chromatisme exacerbé voire exasperé, une dilatation de la forme et des effectifs, une dilection pour le flamboyant, le grandiose et le monumental...

Bruckner me semble remplir le cahier des charges. Mr. Green


Bref, le postromantisme pour moi c'est Scriabine, Mahler, Strauss, Schreker, Marx, Korngold, Schoenberg (celui de Pelleas et des Gurrelider),Zemlinsky...j'en entends aussi chez Berg. bounce
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95077
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Radio France - Haitink dirige le National - Mozart/Bruckner Empty
MessageSujet: Re: Radio France - Haitink dirige le National - Mozart/Bruckner   Radio France - Haitink dirige le National - Mozart/Bruckner EmptyMar 24 Fév 2015 - 14:49

arnaud bellemontagne a écrit:
Peut être qu'on s'y croisera un jour. mains

Si tu vas voir des trucs intéressants, probablement. Mr. Green

Mais oui, bien sûr, avec plaisir.


Citation :
Ben par postromantisme, j'entends bêtement "postwagnerien", donc un chromatisme exacerbé voire exasperé, une dilatation de la forme et des effectifs, une dilection pour le flamboyant, le grandiose et le monumental...

Oui, en ce sens-là, c'est tout à fait vrai, d'où les décalages d'étiquette qui peuvent exister. Wagner est à la fois le romantique absolu et déjà au delà…

Dans le cadre de la symphonie, Bruckner me semble tout à fait romantique ; dans son rapport à une nouvelle ère, effectivement il est un peu au delà.


Citation :
Bref, le postromantisme pour moi c'est  Scriabine, Mahler, Strauss, Schreker, Marx, Korngold, Schoenberg (celui de Pelleas et des Gurrelider),Zemlinsky...j'en entends aussi chez Berg. bounce  

Mahler, j'aurais de la peine à le classer comme romantique. Dans les autres, oui, il y a du postromantisme, mais aussi beaucoup d'autres courants, qui ne sont pas du tout présents chez Bruckner, justement.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Stolzing
Mélomaniaque
Stolzing


Nombre de messages : 970
Localisation : Paris
Date d'inscription : 10/05/2010

Radio France - Haitink dirige le National - Mozart/Bruckner Empty
MessageSujet: Re: Radio France - Haitink dirige le National - Mozart/Bruckner   Radio France - Haitink dirige le National - Mozart/Bruckner EmptyMar 24 Fév 2015 - 23:13

arnaud bellemontagne a écrit:

Bon, le concerto pour clarinette de Mozart c'est de la très belle musique, c'est très joli, fluide, charmant, tout ce qu'on voudra mais c'est aussi terriblement lisse. En concert c'est vraiment pas l'idéal, la musique manque de tension et niveau acoustique on entendait pas grand chose

Shocked Des goûts et des couleurs, évidemment, mais ce concerto est pour moi un chef-d'oeuvre qui n'a rien à envier à la symphonie de Bruckner. Ce n'est effectivement pas une musique fondée sur la tension, mais ça se retrouve dans certains Mozart tardifs (K 595 par exemple), et il y a une lumière unique dans cette oeuvre. L'adagio est une des plus sublimes pages de musique jamais écrites... Quant à dire qu'on n'entendait pas grand-chose, euh... si si, on entendait très bien, toute musique donnée en concert ne suppose pas d'avoir quinze cuivres en rut pour être audible. Je regrette précisément que Mozart et Haydn soient souvent devenus des hors-d'oeuvre dans les concerts avant la grosse machine à faire des décibels proposée comme plat de résistance. Bref, j'ai trouvé Haitink très bien dans le concerto, naturel et allant, avec beaucoup d'attention à l'équilibre des pupitres; Messina pas mal, mais il cherchait tellement de couleurs et de nuances qu'il était à la limite du chichiteux. Grand frisson dans l'adagio quand même.

Bruckner très bien, les moments de tension et de détente présentés avec beaucoup de naturel, là encore. C'était puissant mais jamais démonstratif et il n'y a eu aucune baisse de tension. D'accord sur le scherzo, ça aurait pu être un poil plus incisif dans la scansion des notes répétées et le timbalier était timide (mais je crois qu'il est tout le temps comme ça, en général on l'entend à peine - et quelle drôle d'idée d'utiliser les baguettes aussi sèches, comme dans le répertoire baroque, pour ses soli dans le scherzo. Mais c'était peut-être une demande du chef). Orchestre très homogène et concentré. Cela dit, par rapport à Berlin et Amsterdam entendus à la Philharmonie quelques jours avant, les sonorités restent un peu frustes. Mais très belle soirée tout de même.
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi


Nombre de messages : 32477
Age : 41
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Radio France - Haitink dirige le National - Mozart/Bruckner Empty
MessageSujet: Re: Radio France - Haitink dirige le National - Mozart/Bruckner   Radio France - Haitink dirige le National - Mozart/Bruckner EmptyMer 25 Fév 2015 - 8:49

Sans aller jusqu'à l'avis de Stolzing, il est clair que le concerto pour clarinette vaut mieux que ce que tu en dis Arnaud Smile .

_________________
Car l'impuissance aime refléter son néant dans la souffrance d'autrui - Georges Bernanos (Sous le Soleil de Satan)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Montfort
Mélomane chevronné



Nombre de messages : 4155
Age : 73
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

Radio France - Haitink dirige le National - Mozart/Bruckner Empty
MessageSujet: Re: Radio France - Haitink dirige le National - Mozart/Bruckner   Radio France - Haitink dirige le National - Mozart/Bruckner EmptyMer 25 Fév 2015 - 9:17

J'ai beaucoup regretté de ne pas pouvoir assister à ce concert ; oui, B H le plus grand interprète actuel de Bruckner.

 Ci-dessous une critique - au passage celui-ci ne partage pas vos réserves sur le timbalier.

  http://www.concertonet.com/scripts/review.php?ID_review=10464

 Montfort
Revenir en haut Aller en bas
tomseche89
Mélomaniaque
tomseche89


Nombre de messages : 626
Age : 33
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/08/2011

Radio France - Haitink dirige le National - Mozart/Bruckner Empty
MessageSujet: Re: Radio France - Haitink dirige le National - Mozart/Bruckner   Radio France - Haitink dirige le National - Mozart/Bruckner EmptyMer 25 Fév 2015 - 14:59

Stolzing a écrit:
arnaud bellemontagne a écrit:

Bon, le concerto pour clarinette de Mozart c'est de la très belle musique, c'est très joli, fluide, charmant, tout ce qu'on voudra mais c'est aussi terriblement lisse. En concert c'est vraiment pas l'idéal, la musique manque de tension et niveau acoustique on entendait pas grand chose
Quant à dire qu'on n'entendait pas grand-chose, euh... si si, on entendait très bien, toute musique donnée en concert ne suppose pas d'avoir quinze cuivres en rut pour être audible.

En ce qui me concerne, j'étais pas très bien placé (2e balcon de côté) et c'est vrai que j'avais l'impression avait du mal à monter jusqu'à mes oreilles pendant Mozart... et je n'ai pas eu cette sensation dans Bruckner. Toujours agréable d'entendre ce morceau quand même, l'un des chefs d’œuvre de la musique.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95077
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Radio France - Haitink dirige le National - Mozart/Bruckner Empty
MessageSujet: Re: Radio France - Haitink dirige le National - Mozart/Bruckner   Radio France - Haitink dirige le National - Mozart/Bruckner EmptyMer 25 Fév 2015 - 15:10

Je me permets d'attirer votre attention sur le fait que les mouvements lents du Concerto ou du Quintette avec clarinette ne sont pas aussi uniques qu'il y paraît : chez les contemporains, il y a bien un caractère mélancolique attaché à ce type de mouvement, qu'on peut retrouver par exemple chez Krommer, Neukomm ou Baermann… Si vous aimez ça, ne vous en privez pas.

(Et, pour les concertos pour clarinette, Cartellieri est autrement plus intéressant du côté des mouvements rapides, mais là, c'est différent plutôt que semblable.)
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne


Nombre de messages : 23755
Date d'inscription : 22/01/2010

Radio France - Haitink dirige le National - Mozart/Bruckner Empty
MessageSujet: Re: Radio France - Haitink dirige le National - Mozart/Bruckner   Radio France - Haitink dirige le National - Mozart/Bruckner EmptyMer 25 Fév 2015 - 15:38

Cololi a écrit:
Sans aller jusqu'à l'avis de Stolzing, il est clair que le concerto pour clarinette vaut mieux que ce que tu en dis Arnaud Smile .

Mais j'ai pas dit que c'était mauvais, au contraire c'est hyper bien foutu comme musique. Very Happy
Simplement, en concert je cherche des intensités plus viscérales et plus "physiques" et Bruckner (super huitième avec Maazel au TCE et excellente sixième avec Chailly à ce même TCE) ou Mahler (souvenir éperdu de la deuxième à Pleyel avec Chung) sont plus à même de me les donner.

Voire Berlioz, Strauss, Beethoven, Stravinsky ou Chostakovitch (faudra que j'aille voir tout ça) bounce

@tomseche89:J'étais placé plus près et je te confirme qu'il fallait vraiment tendre l'oreille , sans parler du clarinettiste qui brillait plus par sa présence scénique (jolis déhanchés  Mr. Green)  que par sa présence sonore (noyé dans un orchestre qu'on entendait déjà pas beaucoup hehe ).Par contre pour Bruckner on entendait vraiment tout et pas seulement les gros tutti: les passages intimistes étaient parfaitement rendus (je pense au magnifique trio du scherzo).


D'ailleurs j'ai toujours pas compris la signification du couplage Mozart/Bruckner scratch
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 89349
Age : 41
Date d'inscription : 08/06/2005

Radio France - Haitink dirige le National - Mozart/Bruckner Empty
MessageSujet: Re: Radio France - Haitink dirige le National - Mozart/Bruckner   Radio France - Haitink dirige le National - Mozart/Bruckner EmptyMer 25 Fév 2015 - 16:09

arnaud bellemontagne a écrit:
Peut être qu'on s'y croisera un jour. mains

Ben par postromantisme, j'entends bêtement "postwagnerien", donc un chromatisme exacerbé voire exasperé, une dilatation de la forme et des effectifs, une dilection pour le flamboyant, le grandiose et le monumental...

Bruckner me semble remplir le cahier des charges. Mr. Green


Bref, le postromantisme pour moi c'est  Scriabine, Mahler, Strauss, Schreker, Marx, Korngold, Schoenberg (celui de Pelleas et des Gurrelider),Zemlinsky...j'en entends aussi chez Berg. bounce  

D'accord pour ta liste... mais Bruckner n'a rien à y faire. Laughing (tous ces compositeurs sont d'ailleurs du début du XXè, pas Bruckner)

Il n'est pas post-wagnérien, il est peut-être wagnérien, mais pas post, car il ne va pas plus loin que Wagner, en aucun point...
Tu trouves le chromatisme plus exacerbé chez Bruckner que dans Tristan?
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne


Nombre de messages : 23755
Date d'inscription : 22/01/2010

Radio France - Haitink dirige le National - Mozart/Bruckner Empty
MessageSujet: Re: Radio France - Haitink dirige le National - Mozart/Bruckner   Radio France - Haitink dirige le National - Mozart/Bruckner EmptyMer 25 Fév 2015 - 16:31

Ben je vois Bruckner comme quelqu'un qui utilise des elements de langage typiquement wagneriens qu'il fond dans une esthétique très personnelle que l'on pourrait certes qualifier de "gothique", mais qui s'inscrit vraiment au coeur de ce qu'on pourrait appeler le courant postromantique (faute de mieux).Certes, son chromatisme est sans doute (la neuvième me semble tout de même bien chromatique par endroits, notamment l'adagio) moins chantourné que celui de Wagner, mais l'ampleur et la profondeur inégalée de ses mouvements symphoniques construits comme de veritables arches ouvertes sur l'infini(notamment ses adagios) me semble pleinement participer de l'ésthétique postwagnerienne.A l'instar de Wagner qui voulait elever l'opéra jusqu'au sacré, Bruckner entend elever la symphonie jusqu'au sacré.Il y a clairement une esthétique de hubris chez les deux.Etant donné que sa trilogie symphonique la plus marquante (7/8/9) intervient après la mort de Wagner, je ne trouve pas infondé de la qualifier de postwagnerien (dans le sens de "qui vient après" et pas nécessairement dans le sens de "dépassement").
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Radio France - Haitink dirige le National - Mozart/Bruckner Empty
MessageSujet: Re: Radio France - Haitink dirige le National - Mozart/Bruckner   Radio France - Haitink dirige le National - Mozart/Bruckner Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Radio France - Haitink dirige le National - Mozart/Bruckner
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Philharmonie - Beethoven - Bruckner - Uchida - Haitink 30 V
» Pleyel 18 Juin LSO Haitink Pires Purcell Mozart Schubert
» Radio France - Poulenc/Ravel Daphnis Haitink 17 nov 2017
» Radio France - Mendelssohn, Bruckner 3-Meister/ONF 31/10/19
» Philharmonie 17/I-Mozart-Bruckner-Blomstedt+OdP

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Concerts-
Sauter vers: