Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 

 Philharmonie. Capitole.Sokhiev. Mahler II. 11/02/20

Aller en bas 
AuteurMessage
sergio
Mélomane averti
sergio

Nombre de messages : 316
Date d'inscription : 19/07/2010

Philharmonie. Capitole.Sokhiev. Mahler II. 11/02/20 Empty
MessageSujet: Philharmonie. Capitole.Sokhiev. Mahler II. 11/02/20   Philharmonie. Capitole.Sokhiev. Mahler II. 11/02/20 EmptyMar 11 Fév 2020 - 23:16

Même si cela me coûte, je dois reconnaitre que j'ai eu infiniment plus de plaisir à ce concert qu'à celui du Concertgebouw il y a deux jours !

Un orchestre de bien moindre réputation mais chauffé à blanc, surmotivé et que Sokhiev est parvenu à mener à un niveau assez sidérant.

Avec surtout, ce qui manquait au Concertgebouw qui distillait un ennui distingué : une tension continuelle qui nous a empoigné de la première à la dernière seconde avec un final absolument démiurgique.

Sokhiev a dirigé d'une main de fer, attentif au moindre détail. Les choeurs et les solistes étaient excellents...

On a eu plusieurs belles symphonies "Résurrection" à la Philharmonie mais celle là y tient son rang sans pâlir !
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85486
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Philharmonie. Capitole.Sokhiev. Mahler II. 11/02/20 Empty
MessageSujet: Re: Philharmonie. Capitole.Sokhiev. Mahler II. 11/02/20   Philharmonie. Capitole.Sokhiev. Mahler II. 11/02/20 EmptyMar 11 Fév 2020 - 23:22

Je suis assez d'accord, j'étais moins sévère que toi pour la 9 par Chung et Amsterdam dimanche, mais ce soir c'était grand!

Mentionnons les solistes, Christa Mayer (qui remplaçait J.Baechle) et Jeanine de Bicque, la soprano, que j'ai trouvé vraiment magnifique.

Effectivement, quelle tension chez les cordes notamment!
Tout cela pas du tout au détriment de la propreté et de la précision.
Très maîtrisé du début à la fin.

J'ai eu l'impression l'orgue était mieux réglé que lors du concert Harding d'il y a 2-3 ans ou que d'autres concerts avec orgue (où on l'a souvent eu beaucoup trop fort), mais au final ça saturait quand même et je pense que c'était bel et bien dû à l'orgue.
Revenir en haut Aller en bas
sergio
Mélomane averti
sergio

Nombre de messages : 316
Date d'inscription : 19/07/2010

Philharmonie. Capitole.Sokhiev. Mahler II. 11/02/20 Empty
MessageSujet: Re: Philharmonie. Capitole.Sokhiev. Mahler II. 11/02/20   Philharmonie. Capitole.Sokhiev. Mahler II. 11/02/20 EmptyMer 12 Fév 2020 - 9:29

La soprano n'a pas grand chose à faire mais c'est assez dur à réussir. Comme toi j'ai remarqué que hier soir c'était parfait !

Le remplacement de la mezzo était annoncé où ?

A l'endroit où j'étais placé je n'ai eu aucune saturation due à l'orgue (premier balcon de côté)

Le concert était enregistré avec le plus grand soin , il y a probablement un projet de publication.
Revenir en haut Aller en bas
Pohjola
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 66
Date d'inscription : 25/08/2016

Philharmonie. Capitole.Sokhiev. Mahler II. 11/02/20 Empty
MessageSujet: Re: Philharmonie. Capitole.Sokhiev. Mahler II. 11/02/20   Philharmonie. Capitole.Sokhiev. Mahler II. 11/02/20 EmptyMer 12 Fév 2020 - 11:31

J'y étais dimanche pour la 9 et hier soir pour cette Deuxième et j'ai ressenti les deux soirées très différemment Very Happy
Hier soir ni Sokhiev (que je trouve excellent dans l'opéra russe, mais qui m'avait déjà déçu avec sa 5ème de Chosta), ni l'orchestre ne m'ont convaincus. De nombreux pains, de l'approximation en dehors des cordes (parfois le Chef donnait l'impression de ne diriger qu'elles, et de laisser les autres pupitres improviser), des problèmes de mise en place, des accélérations intempestives là ou au contraire la partition demande de l'espace (début du troisième mouvement par exemple), Sokhiev a eu l'originalité pour moi de me laisser sans émotion sur du Mahler (et il en faut!). Interprétation totalement prosaïque, absence totale de poésie. Seul Urlicht m'a apporté un peu de plaisir (et le thème de la Résurrection, mais celui ci on ne peut pas le rater). Tout l'inverse de Chung qui hormis un début de Ländler trop rapide, m'a laissé à un tel niveau de tension à la fin du III que comme ma voisine de derrière j'ai dû littéralement souffler de relâchement avant l'attaque du Final.
Revenir en haut Aller en bas
ofrex
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 27
Date d'inscription : 29/02/2012

Philharmonie. Capitole.Sokhiev. Mahler II. 11/02/20 Empty
MessageSujet: Re: Philharmonie. Capitole.Sokhiev. Mahler II. 11/02/20   Philharmonie. Capitole.Sokhiev. Mahler II. 11/02/20 EmptyMer 12 Fév 2020 - 11:48

Moi j'ai beaucoup apprécié les deux concerts Mahler de la Philharmonie, celui de dimanche comme celui de mardi.  J'ai trouvé hier qu'il y a avait de grands moments et d'autres où cela se relâchait un peu. C'est un peu oiseux de comparer l'exécution de deux symphonies différentes, j'ai trouvé néanmoins que  s'était plus tonitruant mardi que dimanche. La mezzo était très bien et en effet elle ne ressemblait pas à Janina Baechle
Revenir en haut Aller en bas
sergio
Mélomane averti
sergio

Nombre de messages : 316
Date d'inscription : 19/07/2010

Philharmonie. Capitole.Sokhiev. Mahler II. 11/02/20 Empty
MessageSujet: Re: Philharmonie. Capitole.Sokhiev. Mahler II. 11/02/20   Philharmonie. Capitole.Sokhiev. Mahler II. 11/02/20 EmptyMer 12 Fév 2020 - 12:10

Laughing Laughing Laughing La beauté doit être dans l'oreille de celui qui écoute !

Je suis un inconditionnel du Concertgebouw et j'ai du assister à plus d'une dizaine de concerts dirigés par Haitink, Chailly ou Jansons. J'ai toujours trouvé cet orchestre absolument unique...

Dimanche, j'ai retrouvé un orchestre international assez  standard... et pas au Top de la liste.  Certes la fin du troisième mouvement était spectaculaire mais cela ne fait pas une symphonie. Toujours pas de directeur musical depuis l'affaire Gatti ?

Pour Sokhiev, je le voyais diriger et il dirigeait tout le monde Laughing y compris les choeurs et les solistes. En particulier la mezzo qui avait un peu raté son entrée par excès de timidité et qu'il a su efficacement encourager.

Certes de grands éclats sonores mais la II supporte cela mieux que la IX.

Et à la Philharmonie on est toujours très dépendant de l'endroit d'où on écoute le concert.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85486
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Philharmonie. Capitole.Sokhiev. Mahler II. 11/02/20 Empty
MessageSujet: Re: Philharmonie. Capitole.Sokhiev. Mahler II. 11/02/20   Philharmonie. Capitole.Sokhiev. Mahler II. 11/02/20 EmptyMer 12 Fév 2020 - 12:21

sergio a écrit:

Le remplacement de la mezzo était annoncé où ?

Uniquement sur leur site; j'étais surpris qu'il n'y ait pas un petit feuillet dans le programme, surtout que ça faisait au moins deux jours. (concert à Toulouse)

sergio a écrit:
A l'endroit où j'étais placé  je n'ai eu aucune saturation due à l'orgue (premier balcon de côté)

Moi aussi (enfin, dans la courbe), mais ce sont peut-être aussi mes oreilles qui sont sensibles.
Revenir en haut Aller en bas
Rocktambule
Mélomane averti


Nombre de messages : 250
Date d'inscription : 28/03/2018

Philharmonie. Capitole.Sokhiev. Mahler II. 11/02/20 Empty
MessageSujet: Re: Philharmonie. Capitole.Sokhiev. Mahler II. 11/02/20   Philharmonie. Capitole.Sokhiev. Mahler II. 11/02/20 EmptyMer 12 Fév 2020 - 14:50

Quel magnifique concert !

Première symphonie de Mahler pour mes oreilles. D'ailleurs, je n'avais pas sélectionné ce concert dans mon abonnement, c'est en re-feuilletant récemment la brochure que j'ai acheté ma place. Je devais encore être très sceptique en réservant, car j'ai atterri en catégorie 6, dernier rang de l'arrière-scène. En arrivant hier soir, j'ai craint le pire, entre le chœur qui occupait la première moitié de l'arrière-scène et que je voyais donc de dos, et l'orgue juste au-dessus de moi. Vous parliez de saturation et d'oreilles sensibles : je suis terriblement sensible, et ça n'a pas saturé depuis ma place, alors que j'étais à moins de 2 mètres des premiers tuyaux.

Quelques écoutes au disque (Paavo Järvi, comme souvent quand j'ai besoin de vulgarisation) m'ont suffi pour me familiariser avec cette symphonie, avant le concert. J'avais un a priori négatif, d'une œuvre touffue, difficile à appréhender, longue et pénible, réservée aux initiés. Tout le contraire : des thèmes très identifiables, des ondes mystérieuses juste comme j'aime, une orchestration originale, un chœur, du chant...

L'orchestre et son chef ont été aussi pour beaucoup dans ma décision de réserver : bien qu'ayant peut-être parfois des baisses de régime, c'est un chef passionné qui a amené un orchestre régional à un niveau international (c'est rare avec les orchestres de province, peut-être Lille dans le même cas ?). J'aime ce couple ONCT / Tugan Sokhiev, depuis 2008 ; ils s'aiment aussi, ça se voit et ça s'entend. J'aimerais vraiment qu'il soit retenu pour l'Orchestre de Paris (malgré les appréhensions que j'ai lues ici et que je peux partager, notamment sur le manque d'originalité de la programmation), mais j'ai en même temps un peu peur de rompre cette petite magie avec Toulouse... Dernier petit détail, j'ai quand même l'impression qu'ils donnent le meilleur d'eux-mêmes plutôt à la Philharmonie qu'à la Halle-aux-Grains de Toulouse. Comme ils font assez régulièrement des passages à Paris, ça laisse parfois penser que le concert deux ou trois jours avant à Toulouse est la répétition de celui de Paris. D'ailleurs, Tugan Sokhiev l'a souvent souligné lors des soirées de présentation de saison à Toulouse : il se plaît énormément à la PP, et souhaiterait même la création d'une nouvelle salle à Toulouse, plus adaptée aux grands volumes. C'est vrai que la Halle-aux-Grains est une petite salle, mais elle a un charme fou. La putative future salle dans l'ancienne prison Saint-Michel me laisse sceptique, mais le projet semble un peu abandonné de toutes façons...

Bref... Pas d'entracte prévu hier soir, plus d'une heure et demi de musique non stop. Je m'attendais à un entracte après le premier mouvement, mais l'entrée du chœur a répondu à mon interrogation.

Dès les premières mesures, l'attaque est puissante, vive, rapide, comme des éclairs. Ayant le chef de face et les musiciens de dos, je peux me consacrer à analyser sa direction : quel engagement ! Jamais de relâchement, jamais inattentif, il est partout à la fois. Je confirme qu'il a dirigé tous les musiciens, et pas seulement les cordes, même s'il leur accordait une attention particulière. Même le chœur, dans le peu de minutes qu'ils ont, même l'orgue... Il a respiré toute la musique pendant toute la durée de la symphonie sans jamais se relâcher, et sans paraître fatigué à la fin. Extraordinaire !

On sent le travail de l’œuvre, en profondeur, même s'il n'a pas respecté les 5 minutes de pause entre le premier et le deuxième mouvement. Comme d'habitude, les cuivres de l'ONCT se sont démarqués, particulièrement sonores. Souvenir de la 8ème de Chosta, où ils m'avaient même fait mal aux oreilles. L'arrière-scène est plus reposante de ce point de vue... D'ailleurs, mis à part le moment où le chœur s'est levé, coupant un peu le son avant un emballement final tellement sonore que quelques rangées de chanteurs ne suffisaient pas à l'amortir, l'arrière-scène était un endroit intéressant : les chanteuses, pour une fois pas placées en bord de scène étaient plus de trois quarts que de dos, ce qui m'a permis de bien les entendre, l'orgue soufflant et vrombissant dans mon dos, j'étais pris en étau entre le chœur et l'orgue au moment du final, j'ai vécu une expérience qui m'a particulièrement transporté.

Une heure et demi de concert, je n'ai pas vu le temps passer ! Même les silences étaient frissonnants, et j'ai ressenti bien souvent ce grand frisson de plaisir qui parcourt tout mon corps quand le concert est bon ! Je me suis retrouvé en larmes pendant un final totalement épique, foisonnant, gigantesque. C'était tellement beau ! Tellement grandiose ! Si l'on couple tout ça avec le fait que je n'avais que des voisins calmes et que le public a été particulièrement silencieux (sauf une sonnerie de portable pendant le petit recueillement entre le premier et le deuxième mouvement...), c'était une soirée comme on aimerait en avoir plus souvent.

Aujourd'hui, je suis totalement dithyrambique, totalement partial, je m'en rends bien compte. Mais, je me pose beaucoup de questions : comme je ne connaissais pas du tout Mahler, tous ces frissons que j'ai ressentis, c'était l'effet Mahler ? c'était l'interprétation d'hier soir ? c'était la magie d'un soir ? c'était cette symphonie et pas une autre ? est-ce que Mahler serait comme un peu les symphonies de Chostakovitch que je n'arrive pas à apprécier au disque (enfin, pas toujours), mais qui me transportent en concert ?

Pour finir, j'ai retrouvé un article qui m'avait beaucoup amusé il y a quelque temps : un passionné de cette symphonie, et uniquement celle-là : https://www.telerama.fr/musique/gilles-kaplan-l-homme-qui-fit-de-mahler-son-bonheur,150860.php
Peut-être que cela répond à ma question précédente du coup !
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne

Nombre de messages : 20683
Date d'inscription : 22/01/2010

Philharmonie. Capitole.Sokhiev. Mahler II. 11/02/20 Empty
MessageSujet: Re: Philharmonie. Capitole.Sokhiev. Mahler II. 11/02/20   Philharmonie. Capitole.Sokhiev. Mahler II. 11/02/20 EmptyMer 12 Fév 2020 - 16:48

Rocktambule a écrit:

Aujourd'hui, je suis totalement dithyrambique, totalement partial, je m'en rends bien compte. Mais, je me pose beaucoup de questions : comme je ne connaissais pas du tout Mahler, tous ces frissons que j'ai ressentis, c'était l'effet Mahler ? c'était l'interprétation d'hier soir ? c'était la magie d'un soir ? c'était cette symphonie et pas une autre ? est-ce que Mahler serait comme un peu les symphonies de Chostakovitch que je n'arrive pas à apprécier au disque (enfin, pas toujours), mais qui me transportent en concert ?

Oui, c'est l'effet Mahler. Sa musique a un impact physique inégalé en concert. Wink
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89906
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Philharmonie. Capitole.Sokhiev. Mahler II. 11/02/20 Empty
MessageSujet: Re: Philharmonie. Capitole.Sokhiev. Mahler II. 11/02/20   Philharmonie. Capitole.Sokhiev. Mahler II. 11/02/20 EmptyMer 12 Fév 2020 - 22:11

Rocktambule a écrit:
Je m'attendais à un entracte après le premier mouvement

Non, jamais. Smile


Citation :
Aujourd'hui, je suis totalement dithyrambique, totalement partial, je m'en rends bien compte. Mais, je me pose beaucoup de questions : comme je ne connaissais pas du tout Mahler, tous ces frissons que j'ai ressentis, c'était l'effet Mahler ? c'était l'interprétation d'hier soir ? c'était la magie d'un soir ? c'était cette symphonie et pas une autre ? est-ce que Mahler serait comme un peu les symphonies de Chostakovitch que je n'arrive pas à apprécier au disque (enfin, pas toujours), mais qui me transportent en concert ?

Mahler a vraiment un aspect physique très impressionnant, ça attrape directement et en salle le pittoresque, la tension l'emportent sur l'aspect touffu ou disparate ! La 2 est probablement la plus impressionnante, mais on retrouve ça, à des degrés divers, dans toutes.


Citation :
Pour finir, j'ai retrouvé un article qui m'avait beaucoup amusé il y a quelque temps : un passionné de cette symphonie, et uniquement celle-là : https://www.telerama.fr/musique/gilles-kaplan-l-homme-qui-fit-de-mahler-son-bonheur,150860.php
Peut-être que cela répond à ma question précédente du coup !

Ah oui, mais Kaplan a un day job, donc il a poussé à haut niveau (et grand frais) sa connaissance et maîtrise d'une pièce précise, mais ça ne veut pas dire que le reste soit négligeable. Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Rocktambule
Mélomane averti


Nombre de messages : 250
Date d'inscription : 28/03/2018

Philharmonie. Capitole.Sokhiev. Mahler II. 11/02/20 Empty
MessageSujet: Re: Philharmonie. Capitole.Sokhiev. Mahler II. 11/02/20   Philharmonie. Capitole.Sokhiev. Mahler II. 11/02/20 EmptyJeu 13 Fév 2020 - 9:13

Merci pour vos réponses. Je pense me plonger dans une autre symphonie de Mahler prochainement, peut-être la 6ème ? Qu'en pensez-vous ?

Par ailleurs, le concert était enregistré, et il me semble me souvenir d'une mention dans le programme prévoyant une diffusion sur Radio Classique (le 29 février 2020 ? Je vérifierai...). Est-il possible de capter ces diffusions pour conserver une trace du concert ?
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89906
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Philharmonie. Capitole.Sokhiev. Mahler II. 11/02/20 Empty
MessageSujet: Re: Philharmonie. Capitole.Sokhiev. Mahler II. 11/02/20   Philharmonie. Capitole.Sokhiev. Mahler II. 11/02/20 EmptyJeu 13 Fév 2020 - 11:40

Rocktambule a écrit:
Merci pour vos réponses. Je pense me plonger dans une autre symphonie de Mahler prochainement, peut-être la 6ème ? Qu'en pensez-vous ?

La logique serait de prendre la Troisième (ou la Huitième, mais elle est plus difficile), qui utilise d'une autre façon le même univers (ses propres mises en musique du Wunderhorn, la typicité pittoresque, la poussée infinie du final dans un genre totalement différent).


Citation :
Par ailleurs, le concert était enregistré, et il me semble me souvenir d'une mention dans le programme prévoyant une diffusion sur Radio Classique (le 29 février 2020 ? Je vérifierai...). Est-il possible de capter ces diffusions pour conserver une trace du concert ?

Oui, bien sûr, à partir du moment où c'est diffusé, ça se capte.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Actéon
Mélomane averti
Actéon

Nombre de messages : 417
Date d'inscription : 14/11/2014

Philharmonie. Capitole.Sokhiev. Mahler II. 11/02/20 Empty
MessageSujet: Re: Philharmonie. Capitole.Sokhiev. Mahler II. 11/02/20   Philharmonie. Capitole.Sokhiev. Mahler II. 11/02/20 EmptyJeu 13 Fév 2020 - 12:45

DavidLeMarrec a écrit:
La logique serait de prendre la Troisième (ou la Huitième, mais elle est plus difficile), qui utilise d'une autre façon le même univers (ses propres mises en musique du Wunderhorn, la typicité pittoresque, la poussée infinie du final dans un genre totalement différent).

Et la Quatrième, un peu négligée, qui conjugue idéalement ces univers mahlériens si typiques (la danse, la joie, la farce, l'apaisement, la fantaisie...)
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89906
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Philharmonie. Capitole.Sokhiev. Mahler II. 11/02/20 Empty
MessageSujet: Re: Philharmonie. Capitole.Sokhiev. Mahler II. 11/02/20   Philharmonie. Capitole.Sokhiev. Mahler II. 11/02/20 EmptyJeu 13 Fév 2020 - 12:54

Elle emporte moins directement, tout de même ; le grand moment de tension ininterrompue, c'est le Ruhevoll, mais c'est un mouvement lent, il n'y a pas le même déchaînement que dans les autres symphonies. (Je terminerais plutôt par là. hehe )
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Roupoil
Mélomaniaque
Roupoil

Nombre de messages : 777
Age : 39
Localisation : Pessac
Date d'inscription : 22/04/2017

Philharmonie. Capitole.Sokhiev. Mahler II. 11/02/20 Empty
MessageSujet: Re: Philharmonie. Capitole.Sokhiev. Mahler II. 11/02/20   Philharmonie. Capitole.Sokhiev. Mahler II. 11/02/20 EmptyJeu 13 Fév 2020 - 19:35

Oui, d'accord avec David, la Troisième me semble vraiment dans la continuité de la Deuxième quand la Quatrième (bien que faisant partie du même "cycle") me semble à part. En tout cas personnellement, je suis grand fan de la 2 et de la 3 mais beaucoup beaucoup moins de la 4. Sinon, la Sixième auto-suggérée par Rocktambule est sûrement aussi un bon choix, mais on n'y retrouve peut-être pas le même foisonnement et la même ampleur, on est dans une forme quand même plus classique (même si toutes les symphonies de Mahler sont de toute façon des monstres comparés aux canons de la symphonie traditionnelle). La Huitième, pour moi, on est vraiment dans complètement autre chose, au point que j'ai toujours autant de mal à accepter son classement comme symphonie.

Bref, je conseillerais en priorité la Troisième.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.normalesup.org/~glafon/
Rocktambule
Mélomane averti


Nombre de messages : 250
Date d'inscription : 28/03/2018

Philharmonie. Capitole.Sokhiev. Mahler II. 11/02/20 Empty
MessageSujet: Re: Philharmonie. Capitole.Sokhiev. Mahler II. 11/02/20   Philharmonie. Capitole.Sokhiev. Mahler II. 11/02/20 EmptyMar 25 Fév 2020 - 14:07

Merci pour tous vos conseils !

J'ai vu que la 5ème serait donnée prochainement à Bastille (Philippe Jordan à la direction). Vous me conseilleriez ce concert ?
https://www.operadeparis.fr/saison-19-20/concert-et-recital/gustav-mahler
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89906
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Philharmonie. Capitole.Sokhiev. Mahler II. 11/02/20 Empty
MessageSujet: Re: Philharmonie. Capitole.Sokhiev. Mahler II. 11/02/20   Philharmonie. Capitole.Sokhiev. Mahler II. 11/02/20 EmptyMar 25 Fév 2020 - 14:45

Bonne acoustique en tout cas. Pour la direction, j'ai adoré sa 2 (moins le Chœur, mais il n'y en aura pas ici), et pas très convaincu par sa 3.

Ce devrait être bien, à tout le moins.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé




Philharmonie. Capitole.Sokhiev. Mahler II. 11/02/20 Empty
MessageSujet: Re: Philharmonie. Capitole.Sokhiev. Mahler II. 11/02/20   Philharmonie. Capitole.Sokhiev. Mahler II. 11/02/20 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Philharmonie. Capitole.Sokhiev. Mahler II. 11/02/20
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Concerts-
Sauter vers: