Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 

 Radio France - Wagner/Bruckner - Janowksi/OPRF - 21/05/2021

Aller en bas 
+2
Kilban
andika
6 participants
AuteurMessage
andika
Mélomaniaque
andika

Nombre de messages : 541
Age : 31
Localisation : France
Date d'inscription : 13/06/2017

Radio France - Wagner/Bruckner - Janowksi/OPRF - 21/05/2021	 Empty
MessageSujet: Radio France - Wagner/Bruckner - Janowksi/OPRF - 21/05/2021    Radio France - Wagner/Bruckner - Janowksi/OPRF - 21/05/2021	 EmptyJeu 20 Mai 2021 - 10:17

J'avais coché ce concert dès la brochure de l'année dernière et j'ai eu raison d'avoir la foi. J'y serai demain !

RICHARD WAGNER
Tristan et Isolde : Prélude et Mort d'Isolde*

ANTON BRUCKNER
Symphonie n°3

IWONA SOBOTKA soprano*
ORCHESTRE PHILHARMONIQUE DE RADIO FRANCE
MAREK JANOWSKI direction
Revenir en haut Aller en bas
http://andika.fr/
Kilban
Mélomane averti
Kilban

Nombre de messages : 456
Age : 33
Date d'inscription : 30/05/2008

Radio France - Wagner/Bruckner - Janowksi/OPRF - 21/05/2021	 Empty
MessageSujet: Re: Radio France - Wagner/Bruckner - Janowksi/OPRF - 21/05/2021    Radio France - Wagner/Bruckner - Janowksi/OPRF - 21/05/2021	 EmptySam 22 Mai 2021 - 11:12

Bonjour, c'était superbe, non?

Comme c'était un cadeau j'étais bien placé au 3e rang plein centre, et j'en ai pris plein les oreilles (au bon sens du terme hehe ).

Pas tant dans la partie Wagner, toujours belle, mais un poil lente à mon goût pour la sonorité relativement cristalline et peu profonde de cet orchestre, mais dans la 3e de Bruckner. Les équilibres entre pupitres et les tempi au cordeau préparés par Janowski étaient bluffants! J'ai redécouvert le Scherzo, qui est tour à tour nerveux et dansant. La symphonie est assez géniale quand même, on a beau dire, Bruckner reste un fabuleux inventeur de mélodie et surtout, d'atmosphères...

Retrouver le concert, et dans ces belles conditions, était un bonheur. Quand la maîtresse de concert est apparue pour donner le "la", j'en ai presque pleuré Crying or Very sad cheers
Revenir en haut Aller en bas
http://alarecherchedubeau.over-blog.com/
mickt
Mélomaniaque
mickt

Nombre de messages : 993
Date d'inscription : 05/03/2018

Radio France - Wagner/Bruckner - Janowksi/OPRF - 21/05/2021	 Empty
MessageSujet: Re: Radio France - Wagner/Bruckner - Janowksi/OPRF - 21/05/2021    Radio France - Wagner/Bruckner - Janowksi/OPRF - 21/05/2021	 EmptySam 22 Mai 2021 - 14:29

Oui j'ai beaucoup aimé aussi. Prélude de Tristan au tempo modéré mais équilibré et d'une grande clarté. J'ai trouvé que la chanteuse s'était plutôt bien tirée du Liebestod.

Puis une 3e de Bruckner aux tempi pour le coup très allants, y compris dans l'adagio, Janowski ne laissant jamais rien traîner, et se montrant très soucieux des équilibres (gestes répétés moins fort !, distribués à tous les pupitres). J'ai été impressionné par les passages pastoraux et valsés (trio du Scherzo), où la pâte orchestrale devenait transparente et légère.

Ce qui est bien avec la 3e c'est qu'on entend à chaque fois une symphonie différente Surprised : en concert j'ai surtout été marqué par la version de Blomstedt avec l'OP il y a deux-trois ans. Lui jouait la version la plus wagnérisée si je ne me trompe. Janowski joue la version Nowak 1889 (la plus tardive ?), très différente. Et plus que Wagner c'est surtout Beethoven que j'ai entendu hier soir, Pastorale en particulier.

(première fois que je voyais Janowski ! La sobriété même.)
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 92188
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Radio France - Wagner/Bruckner - Janowksi/OPRF - 21/05/2021	 Empty
MessageSujet: Re: Radio France - Wagner/Bruckner - Janowksi/OPRF - 21/05/2021    Radio France - Wagner/Bruckner - Janowksi/OPRF - 21/05/2021	 EmptyDim 23 Mai 2021 - 11:27

Oui, c'est ça, Blomstedt jouait la version d'origine.

Nowak 1889 n'est pas tout à fait la plus tardive : la première édition de la partition est la version de… 1890. Mais elle est possiblement influencée par les choix des Schalk plus que de Bruckner, donc on retient l'édition critique de Nowak 59 et l'état de la partition de 1889.


Citation :
Ce qui est bien avec la 3e c'est qu'on entend à chaque fois une symphonie différente Surprised  :

Oui, il en existe six versions… La version originale de 1873 envoyée à Wagner, celle de 1874 où Bruckner révise l'orchestration, celle de 1876 où il enlève les citations wagnériennes des mouvements I & IV, celle de 1877-8 où il fait la même chose pour l'adagio, et enfin les versions de 1889 et 1890.


Citation :
en concert j'ai surtout été marqué par la version de Blomstedt avec l'OP il y a deux-trois ans. Lui jouait la version la plus wagnérisée si je ne me trompe.

Oui, de mémoire c'était vendu comme celle de 1873 (donc possiblement 1874 en réalité, mais bien l'un des premier états avec toutes les citations).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Patzak
Mélomaniaque


Nombre de messages : 638
Age : 63
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/04/2015

Radio France - Wagner/Bruckner - Janowksi/OPRF - 21/05/2021	 Empty
MessageSujet: Re: Radio France - Wagner/Bruckner - Janowksi/OPRF - 21/05/2021    Radio France - Wagner/Bruckner - Janowksi/OPRF - 21/05/2021	 EmptyDim 23 Mai 2021 - 16:38

mickt a écrit:
(première fois que je voyais Janowski ! La sobriété même.)

Pas été au concert, mais ca me rappelle la 1ere fois que j'ai vu Janowski: Tristan à Garnier avec (gasp!) Gwyneth Jones et William Johns Smile
Note que du poulailler on ne voyait ni le chef ni la scene (et il n'y avait pas de surtitres....) Un tres grand souvenir en tout cas....

Revenir en haut Aller en bas
andika
Mélomaniaque
andika

Nombre de messages : 541
Age : 31
Localisation : France
Date d'inscription : 13/06/2017

Radio France - Wagner/Bruckner - Janowksi/OPRF - 21/05/2021	 Empty
MessageSujet: Re: Radio France - Wagner/Bruckner - Janowksi/OPRF - 21/05/2021    Radio France - Wagner/Bruckner - Janowksi/OPRF - 21/05/2021	 EmptyDim 23 Mai 2021 - 19:50

Moi j'étais assez mal placé, dans les premiers rangs à proximité des violons 1, et ça a bouleversé toutes mes habitudes et tous les équilibres sonores dans l'orchestre. Autant pour Wagner, j'ai trouvé tout cela remarquable, en revanche, pour la symphonie du Bruckner, les cuivres m'ont cassé les oreilles tout le long, j'avais l'impression que ça jouait constamment mezzo forte, le tempi me semblaient rarement adaptés (un adagio que de nom dans cette interprétation). Mais j'ai quand même conservé quelques moments jouissifs dans les tutti, et les choses se sont un peu calmé dans le trio du scherzo où Janowski parvenait enfin à alléger la patte orchestrale.
Tout cela était très différent de l'interprétation de Meister à la tête du National fin 2019.
Revenir en haut Aller en bas
http://andika.fr/
andika
Mélomaniaque
andika

Nombre de messages : 541
Age : 31
Localisation : France
Date d'inscription : 13/06/2017

Radio France - Wagner/Bruckner - Janowksi/OPRF - 21/05/2021	 Empty
MessageSujet: Re: Radio France - Wagner/Bruckner - Janowksi/OPRF - 21/05/2021    Radio France - Wagner/Bruckner - Janowksi/OPRF - 21/05/2021	 EmptyLun 24 Mai 2021 - 22:46

Que n'a t-il pas encore été dit ou écrit au sujet de Richard Wagner ? Woody Allen en l'écoutant n'avait-il pas envie d'envahir la Pologne ? Chaque année, hors pandémie, les disciples du maître se rendent à Bayreuth pour le festival dans ce qui semble être un rite religieux. D'autres encore ne peuvent pas passer un jour sans écouter la tétralogie intégralement. Et il est vrai que cette musique emblématique du romantisme allemand a quelque chose d'addictif. Avec ses leitmotivs, ses chromatismes obsédants, et surtout, cette orchestration souvent pléthorique. Toute la sève de Wagner est résumée dans le Prélude de l'Acte 1 de Tristan et Isolde, avec le fameux accord de Tristan (fa-si-ré dièse-sol-dièse) qui sera amené à marquer l'histoire. Marek Janowski à la tête du Philhar' parvient dès les premiers instants à retranscrire l'aura de cette musique, aidé par un pupitre de cordes exemplaire, notamment dans des montées chromatiques d'une grande intensité. L'intensité et la justesse dans les nuances est constante, la dramaturgie qui sied au théâtre est également de la partie, et on sort de ce prélude totalement fasciné. Dans La Mort d'Isolde, l'orchestre accompagne remarquablement la soprano Iwona Sobotka, dont la voix ne manque pas de puissance, même placée à l'arrière de la scène. Des aigus remarquables et une prosodie jamais prise à défaut. Si peu de Wagner ce soir et pourtant, tellement d'effet !

En revanche, pour la Symphonie n°3 de Bruckner, nous sommes partis pour une partition un peu plus longue, dont la gestation n'a pas été de tout repos. Dédiée à Wagner, à qui il a pu présenter la partition en 1873. En effet, Bruckner vouait une admiration sans borne à son aîné après sa découverte de Tannhaüser en 1863. Mais cette version révisée deux fois par la suite a perdu au fur et à mesure presque toutes les citations des œuvres de Wagner qu'elle comportait. Ainsi, même si le surnom est resté, ce qui lui apportait son sens n'est plus tellement présent dans la troisième version de 1889, éditée par Nowak en 1958. Il est d'ailleurs dommage que ce soit cette version qui se soit imposée au détriment de la seconde version de 1878 avec la coda dans le Scherzo. Mais trêve de débat. La symphonie telle que nous la connaissons se caractérise par des tutti vrombissants, des contrastes abrupts, des violences dynamiques et une intrépidité d'écriture. Des éléments que nous pouvons rapprocher de Wagner, et c'est bien à lui que l'on pense immédiatement lorsque la symphonie commence par le premier mouvement, Gemässigt, misterioso (Modéré, mystérieux  ou modérément animé). Ici le côté mystérieux laisse plutôt place au côté modérément animé, et même immodérément animé. Là où en règle générale, le temps brucknerien se dilate un peu, il n'en est rien ici, Janowski optant pour un tempo énergique, ne laissant pas le temps de reprendre son souffle (ou de tourner les pages de la partition pour les pauvres musiciens). Ainsi, ce parti pris d'interprétation peut parfois sembler troublant. Bien que l'on apprécie le côté énergique avec des contrastes saillants, une belle mise en valeur des plans sonores et contrechant de l'orchestration, on a souvent l'impression que l'orchestre est constamment en mezzo forte. Cela occasionne certains déséquilibres (peut-être à cause de notre placement dans les premier rangs), des lourdeurs, notamment lorsque les cuivres entrent dans la danse, le chef ne cessant pourtant  jamais de demander de baisser le son en mettant son indexe devant sa bouche. Le deuxième mouvement noté Adagio bewegt, quasi andante n'a d'adagio que le début du nom. Ce qui aurait pu être un moment de respiration est de nouveau un moment de tension où on ne prend pas le temps d'installer les bonnes nuances. Paradoxalement, le Scherzo qui suit apportera cette respiration dans le trio, et l'intensité de ce mouvement entre bien en adéquation avec les partis pris d'interprétation sur ce coup. Des tourbillons de cordes qui amènent beaucoup de plaisir, dans ces Ländler chers au compositeur autrichien. Le Finale noté Allegro entre dans toute la démesure possible et imaginable avec un pupitre de cuivres déchaîné (le premier thème aux trombones fait son effet), des timbales bien senties et un tempo une fois de plus entrainant par sa vivacité. On ressent bien entendu du plaisir à être secoué de la sorte, la coda ramenant le thème du premier mouvement dans un ré majeur triomphant et nous offrant tout de même le genre de moment que l'on s'attend à vivre dans un concert. Interprétation bien loin du Bruckner plan plan qui traine et parfois ennuie. Bien au contraire, Marek Janowski nous offre une lecture pleine de force, d'énergie et de fougue dans une troisième de Bruckner qui n'a pas fini de révéler ses secrets mais qui a mérité ce soir, son surnom de Wagner-Symphonie. 
Revenir en haut Aller en bas
http://andika.fr/
Rocktambule
Mélomane averti
Rocktambule

Nombre de messages : 346
Date d'inscription : 28/03/2018

Radio France - Wagner/Bruckner - Janowksi/OPRF - 21/05/2021	 Empty
MessageSujet: Re: Radio France - Wagner/Bruckner - Janowksi/OPRF - 21/05/2021    Radio France - Wagner/Bruckner - Janowksi/OPRF - 21/05/2021	 EmptyMar 25 Mai 2021 - 11:20

Concert réservé dans la saison, et ravi qu'il ait eu lieu ! J'ai pu bénéficier de la place réservée initialement, petit parfum de normalité...

Wagner : le Prélude a démarré très lentement, et doucement, mise en place d'une pâte de plus en plus dense. Intéressant, mais sans émotion particulière. Étant placé dans la corbeille chœur, en arrière-scène, je n'ai pas vraiment bien entendu la chanteuse, et je n'étais pas du tout dedans. J'étais d'ailleurs étonné qu'elle fut en fond de scène, et je l'ai vue qu'aux saluts. Dommage peut-être, mais je n'étais pas venu pour ça.

Bruckner : j'avais découvert cette symphonie, et grâce à elle j'ai réalisé quelques incursions dans l'univers brucknérien, lors d'un concert dans cette même salle par Cornelius Meister en 2019. Je me souviens d'une vibrante déception : tempi extrêmement lents et sans mystère, beaucoup d'ennui et une gestion ratée des cordes que de beaux cuivres n'avaient pas réussi à rattraper. Ce soir, ressenti bien différent : ce n'est peut-être pas une symphonie facile, mais elle me touche profondément. Les thèmes mystérieux, les ambiances sombres, voire désespérées, parsemées de puissance aux cuivres, de climax fiévreux, tout cela concourt à me plaire farouchement. La version de Janowski de ce soir est restée fidèle à celle écoutée au disque avant ce concert : le mot choisi par Mickt, "pastorale", est excellent. Pas d'ambiance de cathédrale, pas de mystique, mais tout de même une version au tempo relativement rapide, et sans excès. Quelques défauts d'attaque aux cordes, qui ont d'ailleurs fait bondir le chef. Je ne connaissais pas Janowski (j'ai honte), et j'ai découvert un chef sobre certes, mais concerné et très réactif : comme les copains, j'ai bien noté qu'il indiquait très souvent aux cordes "moins fort" pour alléger la pâte sonore, de grands sourires aux violoncelles par moment, des petits gestes aux cuivres (d'ailleurs assez éloignés en fond de scène, avec 2 ou 3 mètres de vide devant), il a même remarqué et eu une petite moue quand deux spectateurs se sont levés pour partir pendant le deuxième mouvement. Deuxième mouvement peut-être le moins incarné, le moins interprété. Le premier mouvement, mon préféré, était magnifique, le troisième dansant et le quatrième parfait ! Vraiment envie de réentendre cette symphonie en concert ! J'aimerais des versions encore plus mystérieuses, plus graves, sèches et terrifiantes. Mais, j'ai trouvé mon compte ce soir !
Revenir en haut Aller en bas
andika
Mélomaniaque
andika

Nombre de messages : 541
Age : 31
Localisation : France
Date d'inscription : 13/06/2017

Radio France - Wagner/Bruckner - Janowksi/OPRF - 21/05/2021	 Empty
MessageSujet: Re: Radio France - Wagner/Bruckner - Janowksi/OPRF - 21/05/2021    Radio France - Wagner/Bruckner - Janowksi/OPRF - 21/05/2021	 EmptyMar 25 Mai 2021 - 11:41

Critique de Res Musica: https://www.resmusica.com/2021/05/23/lauditorium-de-radio-france-reouvre-ses-portes-au-public-avec-wagner-et-bruckner/
Revenir en haut Aller en bas
http://andika.fr/
andika
Mélomaniaque
andika

Nombre de messages : 541
Age : 31
Localisation : France
Date d'inscription : 13/06/2017

Radio France - Wagner/Bruckner - Janowksi/OPRF - 21/05/2021	 Empty
MessageSujet: Re: Radio France - Wagner/Bruckner - Janowksi/OPRF - 21/05/2021    Radio France - Wagner/Bruckner - Janowksi/OPRF - 21/05/2021	 EmptyMer 26 Mai 2021 - 23:16

Une autre critique: https://www.on-mag.fr/index.php/topaudio/musique/22346-concert-marek-janowski-interprete-wagner-et-bruckner-avec-l-orchestre-philharmonique-de-radio-france
Revenir en haut Aller en bas
http://andika.fr/
Contenu sponsorisé




Radio France - Wagner/Bruckner - Janowksi/OPRF - 21/05/2021	 Empty
MessageSujet: Re: Radio France - Wagner/Bruckner - Janowksi/OPRF - 21/05/2021    Radio France - Wagner/Bruckner - Janowksi/OPRF - 21/05/2021	 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Radio France - Wagner/Bruckner - Janowksi/OPRF - 21/05/2021
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Concerts-
Sauter vers: