Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -24%
OPPO Reno7 128Go 4G Noir
Voir le deal
249 €

 

 Playlist (148)

Aller en bas 
+26
Анастасия231
Xavier
arnaud bellemontagne
Eusèbe
Mohirei
Mefistofele
Anaxagore
Prosopopus
Mélomaniac
luisa miller
DavidLeMarrec
aurele
Rocktambule
Thelonious
Saïs
Thomasl47
anaëlle
xoph
Alifie
Iskender
Bruno Luong
Cololi
Ravélavélo
Benedictus
lulu
Emeryck
30 participants
Aller à la page : Précédent  1 ... 5 ... 7, 8, 9 ... 14 ... 20  Suivant
AuteurMessage
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne


Nombre de messages : 23951
Date d'inscription : 22/01/2010

Playlist (148) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (148)   Playlist (148) - Page 8 EmptyMar 31 Aoû 2021 - 22:01

La Frosch version Solti c'est le luxe absolu. Cool Cool Cool
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac


Nombre de messages : 28855
Date d'inscription : 21/09/2012

Playlist (148) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (148)   Playlist (148) - Page 8 EmptyMar 31 Aoû 2021 - 22:10

3) Sergueï Prokofiev (1891-1953) :

Sonate pour deux violons en ut majeur, Op. 56

= Eugene Drucker, Philip Setzer, violon

(DG, mai 1990)

Surprised Alors qu’on vient d’apprendre que le Emerson Quartet va tirer sa révérence à l'été 2023…

Playlist (148) - Page 8 20190911
Revenir en haut Aller en bas
Iskender
Mélomane chevronné
Iskender


Nombre de messages : 2148
Age : 55
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 11/08/2009

Playlist (148) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (148)   Playlist (148) - Page 8 EmptyMar 31 Aoû 2021 - 22:16

Donc,

Handel : Theodora - Gabrieli consort and players, Paul McCreesh
→ En effet c'est du seria pur et dur. On est loin des mouvements et du théâtre de Saul. J'ai quand même eu du mal à tenir l'écoute. Musicalement il y a quelques beaux airs, notamment dans la 3è partie, mais rien qui ne m'ait franchement transporté. Et souvent je suis même resté sur ma faim après des introductions prometteuses; curieuse impression. Celui qui suscite le plus d'intérêt est le With darkness deep que je connaissais du récital Handel de Kožená. Alors on reconnaît la pâte d'Handel dans ces chœurs qu'on aime chez lui pour la façon dont les voix sont "tissées" entre elles, mais là aussi on a entendu ce même métier dans d'autres œuvres avec de toutes autres fulgurances en terme d'inspiration. Après je comprends qu'un aficionado d'Handel y trouve son compte.

Sinon :

Röntgen : Concerto pour violon en la mineur - Liza Ferschtman, Philharmonie de Rhénaie-Palatinat, David Porcelijn.
→ Du romantique de chez cpo David-compatible  hehe  Wink L'excellente Liza Fershtman (excellent disque du concerto de Mendelssohn intelligemment couplé avec l'octuor, entre autres) sert l'œuvre pour violon et orchestre de son compatriote. Je n'irai pas jusqu'à parler d'un chef-d'œuvre oublié; ça ne vaut pas certains tubes du genre. Mais ça vaut bien plus qu'un concerto académique. C'est bien troussé, avec de belles modulations et effets réussis dans l'orchestration. Très beau mouvement lent. Le 1er mouvement fait irrésistiblement penser aux concertos de Saint-Saëns plus qu'à ceux d'un Bruch.

Dupont : La maison dans les dunes / Debussy : Images, Livres I & II - Severin von Eckardstein
→ Je découvre Dupont. De très belles pages. Je trouve ça assez pré-Debussyste, mais pas Fauréen pour autant. (après je ne connais pas la partition). Je vais creuser la question en écoutant d'autres œuvres. Eckardstein a une sonorité assez profonde dans Dupont. Je trouve son Debussy assez statique, trop pour mon goût, mais sans susciter l'ennui car on sent que c'est un choix délibéré et assumé, qu'il souhaite rendre ainsi l'univers Debussyste.

Mélomaniac a écrit:

Alors qu’on vient d’apprendre que le Emerson Quartet va tirer sa révérence à l'été 2023…

Tu me l'apprends. Je n'ai jamais été très fan de cette formation, trouvant leur sonorité très/trop "internationale" et peut-être un manque de subtilité dans leur jeu. Mais je ne connais pas tout et ne demande qu'à être surpris. En fait je ne vois rien ni de rhédibitoire, ni d'au-dessus du lot chez eux; c'est peut-être le problème. Mais j'ai une réelle considération pour leur immense carrière, leur répertoire pléthorique, la stabilité de l'équipe et leur choix d'alternance des parties tenues entre les deux violonistes.
Revenir en haut Aller en bas
Thomasl47
Mélomaniaque



Nombre de messages : 729
Age : 38
Date d'inscription : 13/08/2018

Playlist (148) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (148)   Playlist (148) - Page 8 EmptyMar 31 Aoû 2021 - 22:26

Marc Mauillon / Anne Le Bozec - Les musiciens et la grande guerre XV, A nos morts ignorés

Playlist (148) - Page 8 3487720007156_600
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95334
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Playlist (148) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (148)   Playlist (148) - Page 8 EmptyMar 31 Aoû 2021 - 22:40

Iskender a écrit:
Röntgen : Concerto pour violon en la mineur - Liza Ferschtman, Philharmonie de Rhénaie-Palatinat, David Porcelijn.
→ Du romantique de chez cpo David-compatible  hehe  Wink L'excellente Liza Fershtman (excellent disque du concerto de Mendelssohn intelligemment couplé avec l'octuor, entre autres) sert l'œuvre pour violon et orchestre de son compatriote. Je n'irai pas jusqu'à parler d'un chef-d'œuvre oublié; ça ne vaut pas certains tubes du genre. Mais ça vaut bien plus qu'un concerto académique. C'est bien troussé, avec de belles modulations et effets réussis dans l'orchestration. Très beau mouvement lent. Le 1er mouvement fait irrésistiblement penser aux concertos de Saint-Saëns plus qu'à ceux d'un Bruch.

Ses autres concertos pour violoncelle (dans le goût du n°2 de Dvořák) valent le détour. Et surtout ses Sonates violon-piano sont de pures merveilles. Vraiment à essayer pour toi qui es intéressé de près à ce répertoire.


Dupont : La maison dans les dunes / Debussy : Images, Livres I & II - Severin von Eckardstein
→ Je découvre Dupont. De très belles pages. Je trouve ça assez pré-Debussyste, mais pas Fauréen pour autant.[/quote]

Chronologiquement parlant, ce n'est pas pré-debussyste (ils doivent écrire leurs cycles sensiblement au même moment). Il y a un côté beaucoup plus traditionnel et adouci, tout de même, qui évoque davantage Fauré (plutôt celui de la première moitié des mélodies que du piano, clairement !).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95334
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Playlist (148) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (148)   Playlist (148) - Page 8 EmptyMar 31 Aoû 2021 - 22:41

Thomasl47 a écrit:
Marc Mauillon / Anne Le Bozec - Les musiciens et la grande guerre XV, A nos morts ignorés

Playlist (148) - Page 8 3487720007156_600

Oh oui, quel disque ! (Le Hahn qui donne son titre à l'album est l'un de ses meilleurs et moins connus à la fois. Et enfin du Halphen, on n'avait presque rien eu depuis Le Roux il y a quoi, 20 ans au bas mot ?)
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac


Nombre de messages : 28855
Date d'inscription : 21/09/2012

Playlist (148) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (148)   Playlist (148) - Page 8 EmptyMar 31 Aoû 2021 - 23:23

4) Leonard Bernstein (1918-1990) :

Serenade d'après Le Banquet de Platon

= Joshua Bell, violon ; David Zinman, Philharmonia Orchestra

(Sony, décembre 2000)

Playlist (148) - Page 8 20170911
Revenir en haut Aller en bas
Mefistofele
Mélomaniaque
Mefistofele


Nombre de messages : 1459
Localisation : Under a grey, rifted sky
Date d'inscription : 17/11/2019

Playlist (148) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (148)   Playlist (148) - Page 8 EmptyMer 1 Sep 2021 - 0:51

Un passage-éclair pour signaler que je vous lis toujours (et que je suis toujours en vie, à la surprise générale, ayant vécu des hauts et des bas ces derniers mois).

Ma consommation de classique s'est un peu ralentie pendant une période, mais j'ai pioché allègrement dans les suggestions trouvées ici quand je n'ai pas suivi mon caprice. Une liste complète serait déraisonnable, donc quelques noms ou thèmes, qui surnagent en bien ou en mal...

Les grands classiques

  • Mendelssohn (par Fey): j'aime enfin énormément ce corpus. À part la 2 dont je ne comprends pas que ce soit passé à la postérité autrement que dans la catégorie curiosité tératologique, j'adore les 1, 4 et 5 sans aucune modération (je suis resté bloqué 3 jours entiers à me repasser le cycle). La 3 est aussi très bien mais une coche en-dessous de mes attentes.
  • Elgar : là encore, appropriation. C'est long, trop long, orchestré à la truelle, mais avec des moments assez incroyables (1-II et surtout 2-III). Après plusieurs jours en boucle sur la 2, je crois même que je l'aime beaucoup, avec le thème de la séduction diabolique qui se transforme et envahit l'espace. Oramo était insipide, Svetlanov cravaché et sans rien d'anglais (c'est à connaître au même titre que sa première version de La Mer, un contresens "sublime"), j'ai vraiment aimé Sinopoli, dans le genre vénéneux (recommandé par Mélo et Benedictus ?). La 3 m'a paru d'un intérêt discutable...


Compositrices

  • Carwithen : chambre comme orchestre, c'est compétent mais absolument pas mémorable.
  • Boyle : louanges chantées par Golisande, c'est en effet un régal, du celtique moderne qui sent les embruns avec échos discrets de RVW. J'ai adoré.
  • Williams (Grace) : LE CHOC. Sens du climat et de la poussée, palette orchestrale variée sans que cela ne sonne typiquement britannique (si ce n'est un goût pour les trompettes). Sea Sketches est exactement ce qui est annoncé par le titre. La symphonie No. 2 est un ovni qui m'évoque Shosta, RVW, Mahler, Roussel, avec fanfare maigrelette pour l'ouverture et un final abrupt, avec beaucoup de tragédie et une sorte de plainte écossaise entre les deux. Carillons mange à tous les râteliers, la Fantasia est charmante, et Penillion en pastiche ancien donne du faux-Troika et du Harry Potter. Le symphonique se trouve chez Lyrita, bien sûr. Je n'ai pas encore exploqué le lyrique et le chambriste, chez Naxos et autres.
  • Le Beau : sonate pour violoncelle volontiers lacrymale (III), 3 pièces (alto/piano) et 4 pièces (violoncelle/piano) qui ne font pas dans le subtil non plus mais ça marche complètement !
  • Tabakova : au départ pour le concerto (violoncelle), sorte de Glass super-chargé, j'ai tout adoré. Je ne suis pas certain de faire des émules, c'est très "cinéma" désespéré. Côté classique, je pense à Lang et Vasks. Du minimalisme obstiné noir et lyrique.


Suggestions de Classique et CSS

  • Concerto pour violon de Tchaikovsky (Kopatchinskaja/Currentzis) : c'est en effet complètement différent, des effets de partout, je ne sais pas sur la durée mais je suis Team Xavier (qui m'avait inspiré) : c'est à écouter !
  • Schacht vol. 2 : un enchantement, moins épatant que le premier volume, mais richement mélodique et bien réalisé. Et quel sens du rythme !
  • First Ladies : pièces chambristes d'Andrée, Bonis et Smyth. C'est cette dernière que j'ai trouvée la plus intéressante du lot (le I !), sans être bouleversé toutefois.
  • Musique de chambre de Langgaard (albums CPO et Danacord). Beaucoup aimé Afgrundsmusik, complètement dément, Humoresque (aux accents cabaretiers) et le très étrange Augustinusiana, qui commence de façon entraînante avant de partir dans le décor. Écouté également Afgrundsmusik au piano (Tange), c'est toujours aussi intéressant. Tout album est recommandable, notamment pour le cycle Smaa Sommerminder, cartes postales variées qui m'évoquent de très loin Dupont (disons, un cycle La Maison dans les Dunes de Deauville)
  • Symphonie de Moeran (Dykes) : la meilleure version avec Boult selon moi. L'une vive et animale, l'autre sombre et "pompeuse"


Des cycles symphoniques

  • Lloyd : déception, c'est vraiment long et touffu. Le sens mélodique tant vanté se fait désirer. Une deuxième écoute a aidé à en découvrir l'intérêt. La 11 est une sorte de patchwork, avec du Rubbra, du RVW et du Elgar. La 7 est assez noire (traumatisme de guerre) comparée aux autres, une écoute superficielle risque de faire manquer ses charmes. La 5, immense, est une sorte de catalogue de la fin XIX, j'y entendais défiler Brahms, Bruckner, Tchaikovsky, Elgar, RVW (j'ai noté Scriabine pour une des symphonies mais je ne sais plus laquelle...)
  • Arnold (par Penny) : très, très heureux. La 1 est une sorte de Cydalise superchargé sans le pastiche néo et du nerf tout le long.  La 2 sonne assez "symphonie de guerre" malgré la date, avec du Holst et du Alwyn, du Williams (Star Wars) aussi ! 3 et 4 sans grand intérêt (si ce n'est le côté film d'action exotique cheap de la 4, dû à l'orchestration). La 5 est un grand moment, avec xylophone éthéré, III en mode promotions au supermarché dans les années 60, et un IV martial terrifiant. La 6 est une sorte de cartoon schizophrène halluciné, notamment la fanfare obstinée du III. Les 3 dernières symphonies sont marquées par un usage accru des dissonances et de l'épure (la 9 en est même assez indigeste de silence), j'y ai goûté de moins en moins. La 7 reste la plus recommandable, avec ce III étrange qui donne l'impression d'une radio balayant les fréquences et captant un bout de gigue ici, un bout d'Elgar-là, avec un soupçon d'exotisme au milieu.
  • Enescu : plutôt déçu par le symphonique en général. Ce sont les Rhapsodies (par Dorati) et les pièces à "mystère" (chœur sans parole), soit Isis et le Poème roumain qui m'ont flatté les tympans. Le reste m'a paru long, bavard et/ou orchestré à la Elgar...
  • Linde : pas emporté comme David, mais les concertos pour violoncelle et surtout pour violon sont vraiments majeurs ! (Même si c'est son quatuor à cordes que je préfère.)
  • Hol : tout à fait sympatique, les 1 et 4 sont assez musclées, la 2 est très dansante, une sorte de Mendelssohn 4 en moins brillant.
  • Glazunov par Järvi : très très agréablement surpris, beaucoup de couleurs russes et un sens du rythme. J'ai retenu les 1, 2 , 7, 8 et 9. Je suis curieux de ce que Fedoseyev, vanté par David, apporte.


Des raretés

  • Skazka, Op. 49 (Rimsky) : préfigure Manfred et L'Oiseau de Feu (autre que la danse infernale, elle piochée de Mlada/La nuit sur le mont Triglav). L'univers des contes de fées, motif inquiétant récurrent, orchestration éthérée. Versions recommandées : Sinaisky/Chandos pour le feu, Maga/Vox (The Spirit of Russia) pour l'atmosphère. Les deux albums sont excellents, d'ailleurs, pour la qualité et le choix de leur sélection : des raretés et très bien réalisées, de l'orchestration de Funiculi funicula à la suite de Kitezh.
  • Sun-Treader (Ruggles) : une journée entière à me repasser cette étude de seulement 16 minutes, contrepoint atonal et de variation des atmosphères. La terrifiante ouverture, qui va en s'accélérant, je n'en reviens pas. Trois versions testées, Miller/Naxos, grandiose, Tilson Thomas/Buffalo et Tilson Thomas/Boston. C'est cette dernière la plus convaincante, la plus sèche et méchante. J'ai beaucoup pensé à Ives (plus que Varèse, à vrai dire).
  • Symphonie No. 3 "Luz" (Rueda) : symphonie cinétique et bruyante, sans être assourdissante. J'ai pensé à une sorte d'Adams figuratif mâtiné de compositeurs nordiques (Leifs dans le III), chaque mouvement illustrant les différents états de l'élément en question. Par exemple, le II, dédié à l'eau, offre tour à tour un jaillissement perpétuel, des miroitements, des superpositions, des percussions qui "gouttent".
  • Music for the Magic Theater (Rochberg) : fascinant pot-pourri de citations en mode grinçant. Bien plus coloré et roboratif que le pénible collage de Zimmermann.
  • Suite Pastorale (Frumerie) : une sorte de Pierné frais et premier degré du Nord, quelque chose de plus élégant (et facile) que Grieg. Un plaisir coupable et renouvelé. Le concerto pour violon est à ne pas rater non plus, en plus filmique et contrasté (j'ai pensé à ceux de Dohnányi).
  • Sonate pour violon de Cowell : bijou. Régions et époques y défilent même si la couleur irlandaise prédomine : belle élégie franco-britannique dans Hymn, II en pastoralisme anglais joyeux qui se zèbre de figures françaises, Ballad raide, Jig folklorique et irrésistible, Finale en course qui s’arrête net, avec échos mystérieux... La version Abe est charmante, la version Szigeti, malgré le son vintage, est incroyable. Il est surprenant que cela ne soit pas donné plus souvent.
  • Concerto pour violon de Rosenberg : bijou. Démarre comme du Szymanowski 1 en moins voluptueux, se glace comme du Sibelius dans le II et devient volubile et dynamique façon Britten dans le III.
  • Per la flor de llira blau, de Rodrigo : un OVNI. Démarre en musique de péplum fou, et développe des climats cinématiques ou guerriers qui rappellent RVW avant de déboucher sans crier gare sur le sommeil de L'Oiseau de Feu à 15:05. Ici et là, des touches hispanisantes et des envolées hyper-lyriques (j'ai pensé au thème de la lumière de Gurlitt). La pièce manque totalement d'unité et sonne comme la bande originale d'un film dont on aurait recollé les morceaux, mais je n'ai pas boudé mon plaisir.
  • Concerto pour flûte de Rorem : là encore, le sentiment de cohérence est délicat, mais quelle science ! Le III et le V ont retenu mon attention. Pas exactement au niveau de fabuleux concerto pour violon, mais encore une réussite de ce compositeur.


Des concertos pour violoncelle

  • Rietz et Gross : fin-classicisme / pré-romantisme, des bijoux, surtout Gross (l'ouverture à l'orchestre est incadescente !). Rietz est plus posé, même si son II en retenue avec pizz' et le III très mendelssohnien sont à tenter. Les autres concertos du sieur sont d'excellente facture (la Fantasia avec hautbois qui déchire un tissu orchestral endeuillé, le concerto pour clarinette qui alterne teintes sombres et moments mouvants).
  • Kinsella : très expressif, démonstratif !
  • Hallgrimmson (gris), Raykhelson (ultra-dramatique, un peu trop à vrai dire), Karel Reiner (épineux et désespéré), Frumerie (charmant), Kapustin (pensez Gulda), Farr (très très noir, condensé et dramatique !), Holmboe (typiquement nordique, j'ai pensé aux bourrasques de Rautavaara).
  • Pas convaincu par Keal, Gruber, Ohana, Kelemen, Berkeley, Lindberg 1.


Des concertos pour piano

  • Hakola : monstrueux et interminable, c'est un concerto-univers. L'espèce de dégonflement en mode course à l’abîme du III, l'énergie jazzy avec élans dégoulinants du V, la magie du VII et les VIII et IX façon Tveitt ont totalement emporté mon adhésion.
  • Jacob : très noir et frémissant, sorte de Prokofiev ou de Rachmaninoff en plus sobre.
  • Raykhelson : Rachmaninoff au carré, c'est l'inverse du Jacob, car cela dégouline de partout. Le Presto diabolique allégé et sa cadence jazzy n'ont généré aucun lever de sourcil.
  • Dobrowen : encore l'ombre de Rachmaninoff, en bien troussé (je l'ai trissé). Les compléments pour piano seul sont assez enthousiasmants eux aussi.
  • Xenakis : j'adore, je suis bien en peine de l'expliquer, autrement que "cela évoque mon enfance" (lire : cela me rappelle beaucoup la B.O. pour Ulysse 31).
  • Rosenberg : No. 1 motorique et inquiet dans le I comme du Prokofiev, et de faux airs de csardas façon Reznicek dans le II. Le No. 2 démarre avec de terrifiants tam-tams, puis passe à quelque chose de très nocturne et mystérieux. Le III est plus effréné, le clavier n'arrête jamais. Plutôt convaincu par ces deux opus.


Des cycles divers

  • Concertos pour clarinette. Une vingtaine de nouveaux compositeurs, je retiens Finzi, Jarrell, Lindberg, Saariaho et Weinberg.
  • Musique symphonique turque (Saygun, Say, Erkin, Ince)
  • Le concerto grosso à travers les âges (j'aime beaucoup Alwyn, Bloch, et surtout Tamberg !!!)
  • RVW chambriste (la sonate pour violon !)
Revenir en haut Aller en bas
Anaxagore
Mélomane chevronné
Anaxagore


Nombre de messages : 3094
Age : 58
Date d'inscription : 06/01/2012

Playlist (148) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (148)   Playlist (148) - Page 8 EmptyMer 1 Sep 2021 - 3:30

arnaud bellemontagne a écrit:
La Frosch version Solti c'est le luxe absolu. Cool Cool Cool

En effet, quel casting (hormis l'allemand de Domingo toujours aussi rigolo) et quel orchestre Very Happy .
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi


Nombre de messages : 32558
Age : 42
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Playlist (148) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (148)   Playlist (148) - Page 8 EmptyMer 1 Sep 2021 - 7:17

Iskender a écrit:
Handel : Theodora - Gabrieli consort and players, Paul McCreesh
→ En effet c'est du seria pur et dur. On est loin des mouvements et du théâtre de Saul. J'ai quand même eu du mal à tenir l'écoute. Musicalement il y a quelques beaux airs, notamment dans la 3è partie, mais rien qui ne m'ait franchement transporté. Et souvent je suis même resté sur ma faim après des introductions prometteuses; curieuse impression. Celui qui suscite le plus d'intérêt est le With darkness deep que je connaissais du récital Handel de Kožená. Alors on reconnaît la pâte d'Handel dans ces chœurs qu'on aime chez lui pour la façon dont les voix sont "tissées" entre elles, mais là aussi on a entendu ce même métier dans d'autres œuvres avec de toutes autres fulgurances en terme d'inspiration. Après je comprends qu'un aficionado d'Handel y trouve son compte.

Du seria pur et dur ? Surprised  Il doit y avoir méprise sur le vocabulaire, car ça n'a rien du seria justement.
Après ... je ne sais pas ce que donne cette version sincèrement.

_________________
Car l'impuissance aime refléter son néant dans la souffrance d'autrui - Georges Bernanos (Sous le Soleil de Satan)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
lulu
Mélomane chevronné
lulu


Nombre de messages : 19826
Date d'inscription : 25/11/2012

Playlist (148) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (148)   Playlist (148) - Page 8 EmptyMer 1 Sep 2021 - 12:11

Alfred Schnittke : Concerto pour violon n° 3 pour violon et orchestre de chambre (1978)
Alfred Schnittke : Dialogue pour violoncelle et 7 instruments (1965)
Sofia Gubaidulina : Detto II pour violoncelle et 13 instruments (1972)
Sofia Gubaidulina : Introitus pour piano et orchestre de chambre (1978)
Viktor Ekimovsky : Brandenburgisches Konzert pour orchestre de chambre (1979)

Oleg Kagan, Ivan Monighetti, Natalia Gutman, Alexander Bakhchiev
divers orchestres de chambre pas toujours identifiés (Yuri Nikolayevsky)


Dernière édition par lulu le Jeu 2 Sep 2021 - 23:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne


Nombre de messages : 23951
Date d'inscription : 22/01/2010

Playlist (148) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (148)   Playlist (148) - Page 8 EmptyMer 1 Sep 2021 - 18:19

Milhaud : Concerto pour piano n°5 (Korstick/Francis)
Playlist (148) - Page 8 61f0ofPUnoL._AC_UL600_SR600,600_
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus


Nombre de messages : 14861
Age : 48
Date d'inscription : 02/03/2014

Playlist (148) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (148)   Playlist (148) - Page 8 EmptyMer 1 Sep 2021 - 19:05

Cololi a écrit:
Iskender a écrit:
Handel : Theodora - Gabrieli consort and players, Paul McCreesh
→ En effet c'est du seria pur et dur. On est loin des mouvements et du théâtre de Saul. [...]
Du seria pur et dur ? Surprised  Il doit y avoir méprise sur le vocabulaire, car ça n'a rien du seria justement.
OK, techniquement, Theodora appartient au genre «oratorio.»

Mais quand même: une œuvre scénique de 1750 qui se présente comme une succession numérotée d'airs clos da capo (à part ça, il y a deux, trois duos?) et de chœurs encadrés par des récitatifs secco, divisée en trois ou quatre actes subdivisés en scènes, et qui met en scène une héroïne-soprano (accompagnée de sa confidente-mezzo) et un héros-castrat (accompagné d'un faire-valoir-ténor) face à un méchant-basse (et puis un messager-ténor qui a juste un récitatif au début et un à la fin) - tu trouves sérieusement que ça n'a rien, mais alors rien du tout, à voir avec du seria?
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi


Nombre de messages : 32558
Age : 42
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Playlist (148) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (148)   Playlist (148) - Page 8 EmptyMer 1 Sep 2021 - 20:03

Benedictus a écrit:
Cololi a écrit:
Iskender a écrit:
Handel : Theodora - Gabrieli consort and players, Paul McCreesh
→ En effet c'est du seria pur et dur. On est loin des mouvements et du théâtre de Saul. [...]
Du seria pur et dur ? Surprised  Il doit y avoir méprise sur le vocabulaire, car ça n'a rien du seria justement.
OK, techniquement, Theodora appartient au genre «oratorio.»

Mais quand même: une œuvre scénique de 1750 qui se présente comme une succession numérotée d'airs clos da capo (à part ça, il y a deux, trois duos?) et de chœurs encadrés par des récitatifs secco, divisée en trois ou quatre actes subdivisés en scènes, et qui met en scène une héroïne-soprano (accompagnée de sa confidente-mezzo) et un héros-castrat (accompagné d'un faire-valoir-ténor) face à un méchant-basse (et puis un messager-ténor qui a juste un récitatif au début et un à la fin) - tu trouves sérieusement que ça n'a rien, mais alors rien du tout, à voir avec du seria?

Bah tu ne vois la différence énorme en terme d'esprit ... et d'écriture ?
Le seria ... ce sont des airs uniquement (ou presque) en italien, très tournés vers la virtuosité ... avec un côté tellement artificiel ... et des sujets qui touchent bien peu (pour ma part du moins). Et puis musicalement c'est dans l'esprit anglais de ses oeuvres ... pas l'esprit italien.

_________________
Car l'impuissance aime refléter son néant dans la souffrance d'autrui - Georges Bernanos (Sous le Soleil de Satan)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac


Nombre de messages : 28855
Date d'inscription : 21/09/2012

Playlist (148) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (148)   Playlist (148) - Page 8 EmptyMer 1 Sep 2021 - 21:28

Mefistofele a écrit:

Mendelssohn (par Fey): j'aime enfin énormément ce corpus. À part la 2 dont je ne comprends pas que ce soit passé à la postérité autrement que dans la catégorie curiosité tératologique, j'adore les 1, 4 et 5 sans aucune modération (je suis resté bloqué 3 jours entiers à me repasser le cycle). La 3 est aussi très bien mais une coche en-dessous de mes attentes.


Ca m'étonne un peu que tu sembles privilégier la 1° de Mendelssohn plutôt que la 3 dite Ecossaise, qui pour ma part est ma préférée des cinq.
cool-blue L'occasion de rappeler ce petit guide
https://classik.forumactif.com/t6457-mendelssohn-symphonie-n3-ecossaise
Peut-être à retenter avec une version tradi et onctueuse, qui fonctionne assez bien pour ce type de romantisme au sang épais.
Maag LSO Decca, par exemple.



Mefistofele a écrit:

Elgar : là encore, appropriation. C'est long, trop long, orchestré à la truelle, mais avec des moments assez incroyables (1-II et surtout 2-III). Après plusieurs jours en boucle sur la 2, je crois même que je l'aime beaucoup, avec le thème de la séduction diabolique qui se transforme et envahit l'espace. Oramo était insipide, Svetlanov cravaché et sans rien d'anglais (c'est à connaître au même titre que sa première version de La Mer, un contresens "sublime"), j'ai vraiment aimé Sinopoli, dans le genre vénéneux (recommandé par Mélo et Benedictus ?). La 3 m'a paru d'un intérêt discutable...


Pour Elgar 2, vu le format, c'est le genre d'oeuvres qui se bonifie au fil des réécoutes.
Oui, le scherzo fait son effet, mais comment résister aux méandres doux-amers du dernier mouvement ? I love you
J'aime bcp Sinopoli qui est à la fois vif, net et profond. Ses quelques excès expressionnistes, ajoutent une turbulence et une aspérité bienvenues.



Revenir en haut Aller en bas
Anaxagore
Mélomane chevronné
Anaxagore


Nombre de messages : 3094
Age : 58
Date d'inscription : 06/01/2012

Playlist (148) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (148)   Playlist (148) - Page 8 EmptyMer 1 Sep 2021 - 21:36

Réécoute de la version avec laquelle j'ai appris mon Ring quand j'étais petit.

Playlist (148) - Page 8 71Aagu%2B5eNL._SL1400_

Wagner: Das Rheingold (Adam, Nienstedt, Esser, Windgassen, Neidlinger, Wohlfahrt, Talvela, Böhme, Burmeister, Silja, Soukupova, Orchester der Bayreuther Festspiele, Böhm) compress compress compress .
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac


Nombre de messages : 28855
Date d'inscription : 21/09/2012

Playlist (148) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (148)   Playlist (148) - Page 8 EmptyMer 1 Sep 2021 - 21:42

5) Edvard Grieg (1843-1907) :

Sonate n°1 en fa majeur, Op. 8
Sonate n°2 en sol majeur, Op. 13
Sonate n°3 en ut mineur, Op. 45

= Arve Tellefsen, violon ; Håvard Gimse, piano

(Sony, avril-mai 1999)

Playlist (148) - Page 8 Grieg_14
Revenir en haut Aller en bas
Mefistofele
Mélomaniaque
Mefistofele


Nombre de messages : 1459
Localisation : Under a grey, rifted sky
Date d'inscription : 17/11/2019

Playlist (148) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (148)   Playlist (148) - Page 8 EmptyMer 1 Sep 2021 - 22:07

Mélomaniac a écrit:

Ca m'étonne un peu que tu sembles privilégier la 1° de Mendelssohn plutôt que la 3 dite Ecossaise, qui pour ma part est ma préférée des cinq.
cool-blue L'occasion de rappeler ce petit guide
https://classik.forumactif.com/t6457-mendelssohn-symphonie-n3-ecossaise
Peut-être à retenter avec une version tradi et onctueuse, qui fonctionne assez bien pour ce type de romantisme au sang épais.
Maag LSO Decca, par exemple.

Merci pour ce rappel ! Oui, j'ai vraiment adoré la 1, d'un abord assez immédiat, avec cette ouverture tempétueuse, in media res (je pense à l'ouverture du Médée de Cherubini, toutes proportions gardées), suivi de près par les deux dernières, avec la 4 tellement lumineuse et dansante, et l'ouverture de la 5 pleine de noblesse. Je note donc le guide d'écoute et la version, je ne demande qu'à aimer ce corpus davantage. Quoi de mieux que de le suivre en excellente compagnie. I love you


Mélomaniac a écrit:

Pour Elgar 2, vu le format, c'est le genre d'oeuvres qui se bonifie au fil des réécoutes.
Oui, le scherzo fait son effet, mais comment résister aux méandres doux-amers du dernier mouvement ?  I love you
J'aime bcp Sinopoli qui est à la fois vif, net et profond. Ses quelques excès expressionnistes, ajoutent une turbulence et une aspérité bienvenues.

Je confirme la remarque sur la bonification au fil des écoutes. J'ai commencé cette symphonie assez dubitatif, en cherchant le thème de la séduction qui avait piqué ma curiosité. Et j'ai écouté des tripotées de versions anglaises tout à fait honnêtes pour ce faire (les 2 Davis, lees versions Boult), avant de passer à d'autres horizons, parfois très discutables (Svetlanov). Comme pour La Mer il y a des années, j'y aurai passé une nuit blanche, mais cette fois avec succès, j'aime vraiment cette symphonie et m'en ferais volontiers le défenseur.
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus


Nombre de messages : 14861
Age : 48
Date d'inscription : 02/03/2014

Playlist (148) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (148)   Playlist (148) - Page 8 EmptyMer 1 Sep 2021 - 22:51

Cololi a écrit:
Bah tu ne vois la différence énorme en terme d'esprit ... et d'écriture ?
D'écriture, non, je ne vois absolument pas: les formes, les carrures harmoniques, l'instrumentation sont vraiment les mêmes; les tournures mélodiques sont peut-être à la marge légèrement infléchies par les accentuations de la langue anglaise, mais c'est à peu près tout ce que j'entends.

Après, «l'esprit», bon... on entre là vraiment dans le domaine de la subjectivité. Alors, certes, c'est peut-être un tout petit peu plus hiératique, un tout petit peu moins extraverti dans la vocalisation, oui, sans doute du fait du goût du public anglais?

Cololi a écrit:
Le seria ... ce sont des airs uniquement (ou presque) en italien, très tournés vers la virtuosité ... avec un côté tellement artificiel ... et des sujets qui touchent bien peu (pour ma part du moins).
Oui, Theodora n'est pas en italien, c'est la seule différence sensible que je vois.

Ensuite, seria = virtuosité = artificialité, ça me paraît quand même un peu simplificateur. Déjà, il existe pas mal d'opéras seria qui ne sont pas prioritairement tournés vers les pyrotechnies vocales (il est vrai que c'est plutôt avant Haendel - disons dans ce qu'on pourrait appeler le proto-seria, comme chez Steffani ou Legrenzi - ou alors carrément après - dans une esthétique classique, comme chez Mozart ou Salieri); d'autre part, la virtuosité peut aussi être tournée vers des visées expressives ou dramatiques (c'est le cas des meilleurs Haendel ou Vivaldi, il me semble.)

Quant aux sujets, excuse-moi, mais ici le christianisme me paraît relever ici quasiment de l'arbitraire du signe: on a ici l'habituel schéma du seria où un conflit d'irrédentisme se double d'un enjeu amoureux: Théodora pourrait aussi bien être une princesse parthe, carthaginoise, égyptienne ou mahométane refusant de vénérer les dieux d'Alexandre, Scipion, César ou Tancrède, je n'ai pas l'impression que l'œuvre en serait radicalement modifiée...

Cololi a écrit:
Et puis musicalement c'est dans l'esprit anglais de ses oeuvres ... pas l'esprit italien.
Mais justement, je trouve qu'on est ici bien plus proche du langage musical plus «horizontal» et du type de schémas dramatiques des seria (italiens) de Haendel que de ses oratorios religieux anglais (comme le Messie ou Israel in Egypt) - ne serait-ce que par le rôle beaucoup plus prépondérant qu'y tiennent les chœurs, et tout ce que cela implique en termes de langage et de formes - écriture plus contapuntique, prolifération des formes fuguées...)

(Bon, il faudrait peut-être transférer la discussion dans un fil ad hoc.)


Dernière édition par Benedictus le Mer 1 Sep 2021 - 22:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anaxagore
Mélomane chevronné
Anaxagore


Nombre de messages : 3094
Age : 58
Date d'inscription : 06/01/2012

Playlist (148) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (148)   Playlist (148) - Page 8 EmptyMer 1 Sep 2021 - 22:53

Mefistofele a écrit:
Mélomaniac a écrit:

Ca m'étonne un peu que tu sembles privilégier la 1° de Mendelssohn plutôt que la 3 dite Ecossaise, qui pour ma part est ma préférée des cinq.
cool-blue L'occasion de rappeler ce petit guide
https://classik.forumactif.com/t6457-mendelssohn-symphonie-n3-ecossaise
Peut-être à retenter avec une version tradi et onctueuse, qui fonctionne assez bien pour ce type de romantisme au sang épais.
Maag LSO Decca, par exemple.

Merci pour ce rappel ! Oui, j'ai vraiment adoré la 1, d'un abord assez immédiat, avec cette ouverture tempétueuse, in media res (je pense à l'ouverture du Médée de Cherubini, toutes proportions gardées), suivi de près par les deux dernières, avec la 4 tellement lumineuse et dansante, et l'ouverture de la 5 pleine de noblesse. Je note donc le guide d'écoute et la version, je ne demande qu'à aimer ce corpus davantage. Quoi de mieux que de le suivre en excellente compagnie. I love you


Je trouve qu'il n'y a aucune honte à aimer beaucoup la 1 que j'ai personnellement toujours adorée également Very Happy . Sa vitalité et son exubérance sont, je trouve, assez irrésistibles. Mais, comme Mélo, la 3 est ma préférée. Tu as écouté Fey qui est assez systématique et unilatéral dans ses options HIP. Si elle continue à te résister à l'écoute de Maag/LSO, tu peux aussi essayer Heras-Casado qui m'a personnellement enthousiasmé dans cette symphonie. C'est une version HIP, mais me semble-t-il beaucoup plus subtile et nuancée que celle de Fey ...
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne


Nombre de messages : 23951
Date d'inscription : 22/01/2010

Playlist (148) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (148)   Playlist (148) - Page 8 EmptyMer 1 Sep 2021 - 23:26

Anaxagore a écrit:
Réécoute de la version avec laquelle j'ai appris mon Ring quand j'étais petit.

Playlist (148) - Page 8 71Aagu%2B5eNL._SL1400_

Wagner: Das Rheingold (Adam, Nienstedt, Esser, Windgassen, Neidlinger, Wohlfahrt, Talvela, Böhme, Burmeister, Silja, Soukupova, Orchester der Bayreuther Festspiele, Böhm) compress compress compress .

Avec Windgassen en Loge de luxe. Cool
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac


Nombre de messages : 28855
Date d'inscription : 21/09/2012

Playlist (148) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (148)   Playlist (148) - Page 8 EmptyJeu 2 Sep 2021 - 0:02

6) Joseph Haydn (1732-1809) :

Concerto pour violon n°1 en ut majeur

= Pinchas Zukerman, violon ; Orchestre philharmonique de Los Angeles

(DG, mars 1977)

Playlist (148) - Page 8 20190313
Revenir en haut Aller en bas
lulu
Mélomane chevronné
lulu


Nombre de messages : 19826
Date d'inscription : 25/11/2012

Playlist (148) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (148)   Playlist (148) - Page 8 EmptyJeu 2 Sep 2021 - 3:18

Edison Denisov : Symphonie de chambre n° 1 (1982)
Alfred Schnittke : Hymnes pour violoncelle et instruments (1974–77)
Sofia Gubaidulina : Concordanza pour ensemble (1971)
Nikolai Sidelnikov : Contes russes pour 12 instrumentistes (1968)

Alexander Ivashkin, violoncelle
Ensemble des solistes de l’Orchestre du Théâtre Bolshoi (Alexander Lazarev)
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi


Nombre de messages : 32558
Age : 42
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Playlist (148) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (148)   Playlist (148) - Page 8 EmptyJeu 2 Sep 2021 - 8:46

Benedictus a écrit:
Cololi a écrit:
Bah tu ne vois la différence énorme en terme d'esprit ... et d'écriture ?
D'écriture, non, je ne vois absolument pas: les formes, les carrures harmoniques, l'instrumentation sont vraiment les mêmes; les tournures mélodiques sont peut-être à la marge légèrement infléchies par les accentuations de la langue anglaise, mais c'est à peu près tout ce que j'entends.

Après, «l'esprit», bon... on entre là vraiment dans le domaine de la subjectivité. Alors, certes, c'est peut-être un tout petit peu plus hiératique, un tout petit peu moins extraverti dans la vocalisation, oui, sans doute du fait du goût du public anglais?

Cololi a écrit:
Le seria ... ce sont des airs uniquement (ou presque) en italien, très tournés vers la virtuosité ... avec un côté tellement artificiel ... et des sujets qui touchent bien peu (pour ma part du moins).
Oui, Theodora n'est pas en italien, c'est la seule différence sensible que je vois.

Ensuite, seria = virtuosité = artificialité, ça me paraît quand même un peu simplificateur. Déjà, il existe pas mal d'opéras seria qui ne sont pas prioritairement tournés vers les pyrotechnies vocales (il est vrai que c'est plutôt avant Haendel - disons dans ce qu'on pourrait appeler le proto-seria, comme chez Steffani ou Legrenzi - ou alors carrément après - dans une esthétique classique, comme chez Mozart ou Salieri); d'autre part, la virtuosité peut aussi être tournée vers des visées expressives ou dramatiques (c'est le cas des meilleurs Haendel ou Vivaldi, il me semble.)

Quant aux sujets, excuse-moi, mais ici le christianisme me paraît relever ici quasiment de l'arbitraire du signe: on a ici l'habituel schéma du seria où un conflit d'irrédentisme se double d'un enjeu amoureux: Théodora pourrait aussi bien être une princesse parthe, carthaginoise, égyptienne ou mahométane refusant de vénérer les dieux d'Alexandre, Scipion, César ou Tancrède, je n'ai pas l'impression que l'œuvre en serait radicalement modifiée...

Cololi a écrit:
Et puis musicalement c'est dans l'esprit anglais de ses oeuvres ... pas l'esprit italien.
Mais justement, je trouve qu'on est ici bien plus proche du langage musical plus «horizontal» et du type de schémas dramatiques des seria (italiens) de Haendel que de ses oratorios religieux anglais (comme le Messie ou Israel in Egypt) - ne serait-ce que par le rôle beaucoup plus prépondérant qu'y tiennent les chœurs, et tout ce que cela implique en termes de langage et de formes - écriture plus contapuntique, prolifération des formes fuguées...)

(Bon, il faudrait peut-être transférer la discussion dans un fil ad hoc.)

Mélodiquement ça se distingue très bien des productions seria d'Haendel lui-même je trouve. Après c'est sûr que si tu veux chercher une différence comme entre les différentes oeuvres de Wagner ou de Schoenberg Rolling Eyes

Pour le seria ... évidemment que je simplifie. Et ? Il n'empêche qu'à ce moment là, si tu veux gommer les différences ... alors j'imagine (car je n'ai pas tout écouté) presque toute la production d'oratorio d'Haendel est du seria ... ?
Sauf justement les 2 que tu cites ! Qui effectivement, je suis d'accord avec toi voient les parties chorales prendre une place autrement plus importante ... et par là une place pour le contrepoint aussi. Il y a quelques années, j'ai défendu ici, j'ai fait la publicité pour la version originale d'Israel en Egypte (la version Mallon), car contrairement à la version traditionnellement écoutée (Gardiner), cette version originale comprenait une 1° partie totalement chorale ... sucrée par Haendel ... ainsi que bon nombre de parties chorales dans le reste de l'oeuvre ... avec des aria solo rajoutés à la place ... pour plaire au public !
Donc désolé ... mais d'adore les oeuvres que tu cites ... et le Haendel choral (je considère qu'avec Bach c'est LE grande maître pour l'écriture chorale).
Mais quid des autres oratorio ? Beh ils sont bien plus proches de Theodora justement. Mais sans le degré d'inspiration et de ferveur de celle-ci justement. Bon, sauf L'Allegro, il Penseroso ed il Moderato.

Vous avez décidé que cette oeuvre était mauvaise, c'est bien dommage.

_________________
Car l'impuissance aime refléter son néant dans la souffrance d'autrui - Georges Bernanos (Sous le Soleil de Satan)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus


Nombre de messages : 14861
Age : 48
Date d'inscription : 02/03/2014

Playlist (148) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (148)   Playlist (148) - Page 8 EmptyJeu 2 Sep 2021 - 9:51

Cololi a écrit:
Pour le seria ... évidemment que je simplifie. Et ? Il n'empêche qu'à ce moment là, si tu veux gommer les différences ... alors j'imagine (car je n'ai pas tout écouté) presque toute la production d'oratorio d'Haendel est du seria ... ?
Ben, oui, toute la production d'oratorio de Haendel duplique les modèles formels (musicaux et dramatiques) de l'opéra seria, à l'exception du Messie, d'Israel en Égypte et de L'Allegro, il Penseroso ed il Moderato, je n'y peux rien!  Playlist (148) - Page 8 2661413304

Cololi a écrit:
Vous avez décidé que cette oeuvre était mauvaise, c'est bien dommage.
calimero
Non, j'ai juste dit: a) que je ne voyais pas la singularité de cette œuvre-là par rapport aux neuf dixièmes de la production vocale et scénique de Haendel (et j'ai essayé d'expliquer pourquoi); b) que, mis à part quelques rares œuvres (pour l'essentiel dans le domaine de la musique sacrée pour chœur), Haendel n'était structurellement pas un compositeur-pour-moi.

Et puis, je précise me suis imposé de l'écouter deux fois en entier (dont une fois par Lorraine Hunt Lieberson et William Christie: c'est dire si je ne recule devant aucun sacrifice): ce n'est pas non plus comme si je n'en avais écouté que le premier acte avant de décréter que ça ne pouvait pas être bon.


Dernière édition par Benedictus le Jeu 2 Sep 2021 - 9:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi


Nombre de messages : 32558
Age : 42
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Playlist (148) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (148)   Playlist (148) - Page 8 EmptyJeu 2 Sep 2021 - 9:58

Benedictus a écrit:
Cololi a écrit:
Vous avez décidé que cette oeuvre était mauvaise, c'est bien dommage.
calimero
Non, j'ai juste dit: a) que je ne voyais pas la singularité de cette œuvre-là par rapport aux neuf dixièmes de la production vocale et scénique de Haendel (et j'ai essayé d'expliquer pourquoi);

Formellement ... on est d'accord. Mais ça me semble du Haendel de 1° plan sur le plan de l'inspiration.

Citation :
b) que, mis à part quelques rares œuvres (pour l'essentiel dans le domaine de la musique sacrée pour chœur), Haendel n'était structurellement pas un compositeur-pour-moi.

Ah là ... effectivement ... logique. Mais ... je croyais que tu étais quelqu'un de bien en fait affraid

Citation :
Et puis, je précise me suis imposé de l'écouter deux fois en entier (dont une fois par Lorraine Hunt Lieberson et William Christie: c'est dire si je ne recule devant aucun sacrifice): ce n'est pas non plus comme si je n'en avais écouté que le premier acte avant de décréter que ça ne pouvait pas être bon.

Et pour cela ... il te sera beaucoup pardonné ! kiss
Mais si je te dis qu'au paradis on passe Théodora ... tu vas vouloir aller en enfer Mr.Red

_________________
Car l'impuissance aime refléter son néant dans la souffrance d'autrui - Georges Bernanos (Sous le Soleil de Satan)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Anaxagore
Mélomane chevronné
Anaxagore


Nombre de messages : 3094
Age : 58
Date d'inscription : 06/01/2012

Playlist (148) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (148)   Playlist (148) - Page 8 EmptyJeu 2 Sep 2021 - 15:55

Playlist (148) - Page 8 71Aagu%2B5eNL._SL1400_

Wagner: Die Walküre (King, Rysanek, Nienstedt, Adam, Nilsson, Burmeister, Orchester der Bayreuther Festspiele, Böhm) compress compress compress compress .
Revenir en haut Aller en bas
Anaxagore
Mélomane chevronné
Anaxagore


Nombre de messages : 3094
Age : 58
Date d'inscription : 06/01/2012

Playlist (148) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (148)   Playlist (148) - Page 8 EmptyJeu 2 Sep 2021 - 16:22

Playlist (148) - Page 8 81e58U16+mL._SS500_

Weber: Ouvertures Oberon et Euryanthe (Orchestra du Théâtre National de l'Opéra de Paris, Scherchen) compress compress compress compress.

Une très jolie découverte ! Merci à Benedictus. Les tempi sont ébouriffants ; l'orchestre crépite de mille feux. C'est en effet méchant. Je n'ai par contre pas trouvé ça sale. Hormis un son parfois un peu précaire (mais beaucoup mieux que supportable) et des cuivres « un peu limite », les musiciens sont très disciplinés sous la férule de Scherchen. C'est assez enthousiasmant Smile .
Revenir en haut Aller en bas
Prosopopus
Mélomaniaque
Prosopopus


Nombre de messages : 755
Age : 39
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/11/2017

Playlist (148) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (148)   Playlist (148) - Page 8 EmptyJeu 2 Sep 2021 - 16:33

DavidLeMarrec a écrit:
Moi aussi j'ai beaucoup aimé le Sibelius d'Andsnes (sur le piano, du maître, non ?) ! Very Happy

Beaucoup moins la collaboration Segerstam-Turku, assez molle et blanche (ça passe mieux que dans Beethoven, mais dans ce répertoire où la concurrence est vaste et relevée, clairement pas une nécessité d'écouter ceci, à mon sens).

Je ne pense pas que ce soit enregistré sur le piano d'Ainola, c'est indiqué Berlin comme lieu d'enregistrement. Tu dois penser au disque BIS de Folke Grasbeck.

Pas trop aimé non plus les disques Segerstram-Turku d'ailleurs mais le manque de choix sur ces pièces imposait un peu d'en passer par là.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95334
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Playlist (148) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (148)   Playlist (148) - Page 8 EmptyJeu 2 Sep 2021 - 17:03

Prosopopus a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Moi aussi j'ai beaucoup aimé le Sibelius d'Andsnes (sur le piano, du maître, non ?) ! Very Happy

Beaucoup moins la collaboration Segerstam-Turku, assez molle et blanche (ça passe mieux que dans Beethoven, mais dans ce répertoire où la concurrence est vaste et relevée, clairement pas une nécessité d'écouter ceci, à mon sens).

Je ne pense pas que ce soit enregistré sur le piano d'Ainola, c'est indiqué Berlin comme lieu d'enregistrement. Tu dois penser au disque BIS de Folke Grasbeck.

Pas trop aimé non plus les disques Segerstram-Turku d'ailleurs mais le manque de choix sur ces pièces imposait un peu d'en passer par là.

J'avais le souvenir d'un disque vraiment différent du reste, sur piano ancien, qui avait levé mes préventions. Je ne retrouve pas mes notes dessus, je ne sais plus pourquoi j'avais ce souvenir du coup.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Prosopopus
Mélomaniaque
Prosopopus


Nombre de messages : 755
Age : 39
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/11/2017

Playlist (148) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (148)   Playlist (148) - Page 8 EmptyJeu 2 Sep 2021 - 17:30

Différent de la production habituelle de Andsnes pas trop au niveau du son (c'est bien produit, son très rond et chaud, le jeu est détaillé mais peut-être pas très vivace) mais le répertoire plus "intimiste" ou plus miniaturiste joue en sa faveur sur ce disque.
Surtout si tu compares ça à sa sortie récente sur Mozart plus empesée.
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne


Nombre de messages : 23951
Date d'inscription : 22/01/2010

Playlist (148) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (148)   Playlist (148) - Page 8 EmptyJeu 2 Sep 2021 - 17:55

Florentz : La Croix du Sud (Latry)
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi


Nombre de messages : 32558
Age : 42
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Playlist (148) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (148)   Playlist (148) - Page 8 EmptyJeu 2 Sep 2021 - 17:58

arnaud bellemontagne a écrit:
Florentz : La Croix du Sud (Latry)

Alors ?

_________________
Car l'impuissance aime refléter son néant dans la souffrance d'autrui - Georges Bernanos (Sous le Soleil de Satan)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne


Nombre de messages : 23951
Date d'inscription : 22/01/2010

Playlist (148) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (148)   Playlist (148) - Page 8 EmptyJeu 2 Sep 2021 - 21:03

Ca flamboie grave, mec. sunny sunny sunny
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus


Nombre de messages : 14861
Age : 48
Date d'inscription : 02/03/2014

Playlist (148) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (148)   Playlist (148) - Page 8 EmptyJeu 2 Sep 2021 - 21:06

• Hans Zender: Shir Hashirim | Lieder der Lieder (Canto VIII) (1992-96) pour solistes, chœur, électronique live et grand orchestre:
Julie Moffat (soprano), Matthias Klink (ténor), Roswitha Staege (flûte), Uwe Dierksen (trombone), Christoph Grund (claviers), Christoph Schulte (électronique), Sylvain Cambreling / SWR Sinfonieorchester Baden-Baden und Freiburg, SWR-Vokalensemble Stuttgart / Michael Alber
Fribourg, V-IX.2001
Kairos


J’en gardais un très bon souvenir: c’est effectivement très beau et très impressionnant - et aussi une œuvre très ambitieuse, dont on se dit qu’on n’a pas fini d’en faire le tour… D’une manière générale, Zender compositeur me semble d’ailleurs assez difficile à cerner - ne serait-ce que dans son rapport au texte (on pourrait presque dire au Verbe, tant c’est souvent des textes à contenu mystique qu’il met en musique - ici, le Cantique des cantiques en traduction allemande), à la fois très fort et manifestement complexe.
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi


Nombre de messages : 32558
Age : 42
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Playlist (148) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (148)   Playlist (148) - Page 8 EmptyJeu 2 Sep 2021 - 21:06

arnaud bellemontagne a écrit:
Ca flamboie grave, mec. sunny sunny sunny

Il y aura au moins un truc à l'orgue que tu aimes Very Happy

_________________
Car l'impuissance aime refléter son néant dans la souffrance d'autrui - Georges Bernanos (Sous le Soleil de Satan)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne


Nombre de messages : 23951
Date d'inscription : 22/01/2010

Playlist (148) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (148)   Playlist (148) - Page 8 EmptyJeu 2 Sep 2021 - 21:10

Voilà. Smile

Ah oui, j'aime bien aussi le Banquet Céleste de Messiaen.
Revenir en haut Aller en bas
Thomasl47
Mélomaniaque



Nombre de messages : 729
Age : 38
Date d'inscription : 13/08/2018

Playlist (148) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (148)   Playlist (148) - Page 8 EmptyJeu 2 Sep 2021 - 21:26

Iain Quinn - Tender is the North (Nordic Organ Music)

Playlist (148) - Page 8 0095115158128

Pour se remettre de la rentrée Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus


Nombre de messages : 14861
Age : 48
Date d'inscription : 02/03/2014

Playlist (148) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (148)   Playlist (148) - Page 8 EmptyJeu 2 Sep 2021 - 21:48

• Zacara da Teramo: Musique sacrée:
Michele Pasotti / La Fonte Musica
Rocca Susella, VII.2017-X.2018
Alpha


C’est absolument superbe - dans ces Gloria et ces Credo, ce compositeur abruzzien du dernier trecento et du premier quattrocento donne l’impression d’être à l’articulation du Moyen Âge et de la Renaissance: on a vraiment la sensation que les traits d’écriture propres à l’ars nova (homorythmie, jeux imitatifs, itérations, contrepoint, divisions, dissonances) préfigurent ici, par la hardiesse et l’ampleur de leurs développements propres, les écoles polyphoniques ultérieures.

Et la réalisation de La Fonte Musica est superlative, tant sur le plan vocal qu’instrumental - avec quelque chose d’une incroyable quadrature du cercle: l’expression est très versatile, capable d’un sobre hiératisme comme d’une grande mobilité; la matière sonore est d’une incroyable finesse de touche, mais avec toujours quelque chose d’un peu âpre dans le grain, de cru dans la couleur.

Je n’ai pas encore écouté les trois autres CD de cette intégrale (les deux derniers sont consacrés à l’œuvre profane du compositeur), mais rien qu’à écouter ce premier volume, on se dit que ça pourrait bien être l’événement discographique majeur de la rentrée, au moins dans le domaine de la musique ancienne!
Revenir en haut Aller en bas
xoph
Mélomane chevronné
xoph


Nombre de messages : 4804
Age : 64
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

Playlist (148) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (148)   Playlist (148) - Page 8 EmptyJeu 2 Sep 2021 - 22:16

Enno Poppe (né en 1969)
Filz*, pour alto et orchestre de chambre
Stoff, pour neuf instruments à corde
Wald, pour quatre quatuors à corde

*Tabea Zimmerman
Ensemble resonanz / Dir. Enno Poppe

Playlist (148) - Page 8 61iklq10 Playlist (148) - Page 8 61sonu10
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi


Nombre de messages : 32558
Age : 42
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Playlist (148) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (148)   Playlist (148) - Page 8 EmptyJeu 2 Sep 2021 - 22:21

Benedictus a écrit:
• Zacara da Teramo:
Michele Pasotti / La Fonte Musica
Rocca Susella, VII.2017-X.2018
Alpha


C’est absolument superbe - dans ces Gloria et ces Credo, ce compositeur abruzzien du dernier trecento et du premier quattrocento donne l’impression d’être à l’articulation du Moyen Âge et de la Renaissance: on a vraiment la sensation que les traits d’écriture propres à l’ars nova (homorythmie, jeux imitatifs, itérations, contrepoint, divisions, dissonances) préfigurent ici, par la hardiesse et l’ampleur de leurs développements propres, les écoles polyphoniques ultérieures.

Et la réalisation de La Fonte Musica est superlative, tant sur le plan vocal qu’instrumental - avec quelque chose d’une incroyable quadrature du cercle: l’expression est très versatile, capable d’un sobre hiératisme comme d’une grande mobilité; la matière sonore est d’une incroyable finesse de touche, mais avec toujours quelque chose d’un peu âpre dans le grain, de cru dans la couleur.

Je n’ai pas encore écouté les trois autres CD de cette intégrale (les deux derniers sont consacrés à l’œuvre profane du compositeur), mais rien qu’à écouter ce premier volume, on se dit que ça pourrait bien être l’événement discographique majeur de la rentrée, au moins dans le domaine de la musique ancienne!

Merci pour l'info !

_________________
Car l'impuissance aime refléter son néant dans la souffrance d'autrui - Georges Bernanos (Sous le Soleil de Satan)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus


Nombre de messages : 14861
Age : 48
Date d'inscription : 02/03/2014

Playlist (148) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (148)   Playlist (148) - Page 8 EmptyJeu 2 Sep 2021 - 22:34

xoph a écrit:
Playlist (148) - Page 8 61iklq10
Malheureusement le seul disque de Poppe que je n'ai pas énormément aimé. Comme je l'avais écrit dans fil ad hoc:
Citation :
je pense que ça tient surtout aux effectifs, un peu trop uniment «cordés» pour moi sur la longueur (et puis j'aime tellement l'écriture de Poppe pour les instruments d'harmonie et les claviers que ça me frustre un peu.)

Cololi a écrit:
Merci pour l'info !
Ah oui, il faut vraiment que tu écoutes ça!
Revenir en haut Aller en bas
xoph
Mélomane chevronné
xoph


Nombre de messages : 4804
Age : 64
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

Playlist (148) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (148)   Playlist (148) - Page 8 EmptyJeu 2 Sep 2021 - 22:50

Benedictus a écrit:
xoph a écrit:
Playlist (148) - Page 8 61iklq10
Malheureusement le seul disque de Poppe que je n'ai pas énormément aimé. Comme je l'avais écrit dans fil ad hoc:
Citation :
je pense que ça tient surtout aux effectifs, un peu trop uniment «cordés» pour moi sur la longueur (et puis j'aime tellement l'écriture de Poppe pour les instruments d'harmonie et les claviers que ça me frustre un peu.)

J'avais vu, mais aussi lu de bonnes critiques par ailleurs
Je suis quant à moi indécis, mais c'est souvent mon cas en musique contemporaine.
Filz : très beau grain de l'alto ; mais ça babille souvent beaucoup
Stoff : une tension que j'ai aimée
Wald : sonorités curieuses et intéressantes, des cordes qui n'en sont plus tout à fait
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac


Nombre de messages : 28855
Date d'inscription : 21/09/2012

Playlist (148) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (148)   Playlist (148) - Page 8 EmptyJeu 2 Sep 2021 - 23:12

7) Johann Sebastian Bach (1685-1750) :

Concerto en la mineur, BWV 1041

= Jaime Laredo, violon ; Charles Munch, Orchestre symphonique de Boston

(RCA, décembre 1960)

Playlist (148) - Page 8 Bach_l10


Dernière édition par Mélomaniac le Jeu 2 Sep 2021 - 23:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus


Nombre de messages : 14861
Age : 48
Date d'inscription : 02/03/2014

Playlist (148) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (148)   Playlist (148) - Page 8 EmptyJeu 2 Sep 2021 - 23:18

scratch Bach? La pochette dit seulement Mendelssohn / Bruch.
Revenir en haut Aller en bas
Bruno Luong
Mélomaniaque



Nombre de messages : 1520
Date d'inscription : 07/08/2012

Playlist (148) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (148)   Playlist (148) - Page 8 EmptyVen 3 Sep 2021 - 11:04

[url=https://servimg.com/view/18382724/670][img]https://i.servimg.com/u/f51/18/38/27/24/65_1010.jpg[/img][/url]

[b]Tchaikovsky[/b] Concerto pour violon, [b]Henning Kraggerud[/b], Christian Kluxen, OP Artique

J'ai beaucoup son ceoncerto de Beethoven, là je tombe de haut. Je trouve il essaie de jouer rapide mais le résultat et mécanique. Ca ne chante jamais comme chez [b]Sarah Christian. [/b]Les cordes graves sont privilégiés par le soliste, je trouve le son un peu ingra.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95334
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Playlist (148) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (148)   Playlist (148) - Page 8 EmptyVen 3 Sep 2021 - 12:25

arnaud bellemontagne a écrit:
Voilà. Smile

Ah oui, j'aime bien aussi le Banquet Céleste de Messiaen.

Il faut que je t'emmène entendre L'Ascension (ou La Nativité / La Pentecôte, mais c'est beaucoup plus rare) sur un vrai pouêt-pouêt !
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Cololi
chaste Col
Cololi


Nombre de messages : 32558
Age : 42
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Playlist (148) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (148)   Playlist (148) - Page 8 EmptyVen 3 Sep 2021 - 13:19

DavidLeMarrec a écrit:
arnaud bellemontagne a écrit:
Voilà. Smile

Ah oui, j'aime bien aussi le Banquet Céleste de Messiaen.

Il faut que je t'emmène entendre L'Ascension (ou La Nativité / La Pentecôte, mais c'est beaucoup plus rare) sur un vrai pouêt-pouêt !

Oui !

_________________
Car l'impuissance aime refléter son néant dans la souffrance d'autrui - Georges Bernanos (Sous le Soleil de Satan)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Anaxagore
Mélomane chevronné
Anaxagore


Nombre de messages : 3094
Age : 58
Date d'inscription : 06/01/2012

Playlist (148) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (148)   Playlist (148) - Page 8 EmptyVen 3 Sep 2021 - 17:36

Playlist (148) - Page 8 71Aagu%2B5eNL._SL1400_

Wagner: Siegfried (Windgassen, Nillson, Adam, Neidlinger, Wohlfahrt, Orchester der Bayreuther Festspiele, Böhm) compress compress compress compress .
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 89498
Age : 41
Date d'inscription : 08/06/2005

Playlist (148) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (148)   Playlist (148) - Page 8 EmptyVen 3 Sep 2021 - 20:21

Debussy: Pelléas et Mélisande, actes 1 et 2/Dumoussaud Bordeaux

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Playlist (148) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Playlist (148)   Playlist (148) - Page 8 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Playlist (148)
Revenir en haut 
Page 8 sur 20Aller à la page : Précédent  1 ... 5 ... 7, 8, 9 ... 14 ... 20  Suivant
 Sujets similaires
-
» Playlist
» Playlist (15)
» Playlist (27)
» Playlist (34)
» Playlist (48)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique (Divers)-
Sauter vers: