Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-25%
Le deal à ne pas rater :
PC portable GIGABYTE AERO 16 15.6” Ultra HD 120Hz RAM 16 Go
1499 € 1999 €
Voir le deal

 

 PP - Philharmonique Tchèque/Bychkov - Mahler 7 - 18/10/2022

Aller en bas 
5 participants
AuteurMessage
Rocktambule
Mélomaniaque
Rocktambule


Nombre de messages : 752
Date d'inscription : 28/03/2018

PP - Philharmonique Tchèque/Bychkov - Mahler 7 - 18/10/2022  Empty
MessageSujet: PP - Philharmonique Tchèque/Bychkov - Mahler 7 - 18/10/2022    PP - Philharmonique Tchèque/Bychkov - Mahler 7 - 18/10/2022  EmptyMer 19 Oct 2022 - 13:02

Programme :
Gustav Mahler : Symphonie n°7 "Chant de la nuit"

Distribution :
Czech Philharmonic
Semyon Bychkov, direction.

Je me rendais hier à la PP, à la fois curieux et inquiet. Curieux, car j'aime raisonnablement ce chef au disque, déjà entendu plusieurs fois dans des concerts enthousiasmants (Chosta 5, concerto pour 2 pianos de Bruch avec les sœurs Labèque, une soirée avec le même orchestre autour de Tchaïkovski...), et très excité à l'idée d'entendre pour la première fois la 7ème de Mahler (c'est celle que je connais le moins bien avec la 8ème, quasiment jamais écoutée au disque) ; inquiet, à cause de la soirée Mahler 2 avec l'OP et ce même chef (j'y étais le premier soir), un des rares concerts très mauvais de la saison précédente.

Remplissage pas exceptionnel, sans être honteux. Second balcon bien vide, tout le monde se replaçant en bas, à commencer par moi. Marielle Labèque, au premier rang du premier balcon (j'imagine qu'ils sont toujours mariés), à côté de Mickt !
coucou
J'aime bien ce taux de remplissage : ça permet de ne pas avoir de voisin immédiat, et de limiter les nuisances. Rang entier de ma place initiale occupé par un groupe de collégiens bavards, grrr... Heureusement que j'ai pu rejoindre ma place fétiche !

Coup de foudre musical pour cette symphonie ! C'est encore une fois tout un univers que nous ouvre Mahler, et cette fois-ci encore plus que dans les autres, un univers insaisissable : difficile de savoir où ça va, impossible à prévoir, toujours surprenante, mouvante, agitée... Impression de collages disparates et en même temps si bien emboités, imbriqués que c'est fluide, naturel, évident. Le cahier des charges du titre est parfaitement rempli, avec une ambiance en clair-obscur, un rêve étrange, des moments très sombres (qui m'évoquent un monstre sous le lit, la sorcière des contes anciens, corbeaux, rapaces et hurlements de chiens...), et des moments joyeux, voire risibles (sérénade à la mandoline, intervention de la guitare, les cloches de vaches qu'on rentre du pâturage à la tombée de la nuit, entre chien et loup... ou éléments d'un tableau enchanteur de ce rêve étrange, où tout se mêle, tout se côtoie sans cohérence apparente). C'est vraiment cet aspect disparate qui m'a marqué, avec des variations infinies de rythmes, de tonalités, qui concourent à une unité pourtant lisible, limpide, comme un tableau abstrait quand on le regarde de près et figuratif quand on le regarde de loin. Happé dès les premières notes du premier mouvement, pas une seconde d'ennui jusqu'à l'éclatant climax final. Orchestré à la perfection, parfois on croit entendre des cloches alors qu'elles ne jouent pas (on dirait du Richard Strauss des meilleurs moments de l'Alpestre, dans certains passages), c'est évocateur, enchanteur, par moment même sensuel, voire érotique. C'est absolument passionnant, sentiment que ça m'extrait des contingences du quotidien, que ça m'apporte une réflexion, une philosophie, qui donne du sens au rôle de l'art, et à l'existence en général. Ça paraîtra peut-être beaucoup, mais je suis amoureux de ce genre de musique, et on utilise des grands mots quand on est amoureux.

Interprétation solide, charpentée, sur un tempo plutôt rapide, même si je manque de points de comparaison. Bychkov plutôt inspiré, avec sa tête de clown triste et sa tenue de pantin maladroit (grande blouse noire). Pupitre de chef ouvragé, avec deux marches, comme une sorte de chaire... Direction sans relâchement, dont il est sorti en eaux (un technicien l'attendait en coulisses avec une grande serviette éponge). Orchestre brillant, attentif, musiciens expressifs (grimaces du premier violon). Pas convaincu par la mandoline (jouée par un violoniste du rang, qui ne semblait pas satisfait de lui-même et surtout de l'instrument qu'il avait à jouer), difficilement audible ; ni par la guitare (jouée par un hautboïste, de mémoire), avec les mêmes symptômes : mon voisin de devant a fait "non" de la tête pendant tout le mouvement. J'ai senti un vague relâchement pendant le quatrième mouvement, sorte de flottement sans inspiration (à comparer au disque), vite rattrapé pendant le dernier mouvement. Ravi de retrouver les qualités de cet orchestre, magnifiques cordes, magnifiques musiciens, magnifiques percussions, son très précis, parfaitement étagé, sans lourdeur, sans pâte épaisse, orchestre souple et ductile ; du très très haut niveau, dont le chef se délecte (il a pris le temps de saluer les musiciens "en détail").

Les pupitres comportaient une autre partition que Mahler 7 (un cahier bleu à spirale) : du coup, je m'attendais à un rappel, mais il n'en fut rien (tant mieux).

J'en suis sorti à la fois très heureux et éreinté. Toutes mes excuses aux copains que je n'ai pas pris le temps de saluer à la sortie : il fallait que je file en vitesse.
Revenir en haut Aller en bas
ofrex
Mélomane du dimanche



Nombre de messages : 45
Date d'inscription : 29/02/2012

PP - Philharmonique Tchèque/Bychkov - Mahler 7 - 18/10/2022  Empty
MessageSujet: Re: PP - Philharmonique Tchèque/Bychkov - Mahler 7 - 18/10/2022    PP - Philharmonique Tchèque/Bychkov - Mahler 7 - 18/10/2022  EmptyMer 19 Oct 2022 - 14:16

Excellent concert en effet. Le Monsieur à côté de moi qui déclarait à sa voisine avant le concert  "je suis là pour l'orchestre car cette symphonie m'ennuie à chaque fois" était enthousiaste à la fin. Par contre le remplissage visuel de la salle est trompeur, cherchant des places dimanche dernier, pour des amis de passage,  je me suis rendu compte qu'une bonne moitié de la catégorie 1 était disponible, il en était de même hier matin, et c'est d'ailleurs ce que l'on disait au contrôle des billets. C'est bon pour les mélomanes de passage et pour ceux qui se replacent, pas bon du tout pour la PP.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95317
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

PP - Philharmonique Tchèque/Bychkov - Mahler 7 - 18/10/2022  Empty
MessageSujet: Re: PP - Philharmonique Tchèque/Bychkov - Mahler 7 - 18/10/2022    PP - Philharmonique Tchèque/Bychkov - Mahler 7 - 18/10/2022  EmptyMer 19 Oct 2022 - 15:31

Une œuvre qui m’inspire d’ordinaire des sentiments contrastés : enthousiaste de la grande structure du premier mouvement ainsi que de l’énergie vitale (et contrapuntique) du dernier, beaucoup moins intéressé par les mouvements intermédiaires.

Le but était de l’entendre par un chef dont j’admire les qualités de tension et de structure – et de voir les copains, mais la plupart sont partis sans me dire au revoir. :’-(

Résultat au delà de mes espérances.

Dans le premier mouvement, j’admire les belles juxtapositions disparates, complexes à assimiler. Mahler réussit en réalité le tout de force (dans le dernier également, et dans de nombreux autres mouvements de ses symphonies) d’interrompre un thème dans sa courbe ascendante pour le reprendre plus tard, sensiblement au point de progression où il l’avait laissé !  Résultat organique très impressionnant.

La bonne surprise fut que, soit que ma compréhension ait mûri, soit que Bychkov ait été particulièrement éloquent (et probablement les deux combinés), j’ai été frappé par la facilité d’accès des mouvements intermédiaires, qui m’avaient toujours laissé dubitatif.
La première Nachtmusik, travaillant son petit rythme de marche (et quels merveilleux vibrllons de bois en miroir au début et à la fin du mouvement !) ; le scherzo, valse dégingandée, presque démoniaque, où les accents se déplacent sans cesse, déformant la courbe de la danse ; la seconde Nachtmusik, que je trouvais presque pénible jusqu’ici, travaille en réalité le même motif très court, qui en mutant produit chaque épisode (faussement juxtaposé, donc) du mouvement. J’avais toujours trouvé ce moment passablement ressassant, alors qu’en réalité le matériau évolue sans cesse. Je l’ai méjugé, je m’en doutais un peu sans jamais pouvoir l’éprouver et je suis ravi de pouvoir enfin me dédire !

Parmi les adjuvants pour cette épiphanie, la courte note de programme de Frédéric Sounac, très claire, qui m'a aidé (j'avais pourtant lu plusieurs fois les descriptions de La Grange !) a saisir la logique de chaque mouvement.
(Merci !)

Côté exécution, il y avait lieu de se réjouir : orchestre qui joue ensemble avec une précision halucinante des attaques communes, cordes assez sombres et fondues (typées germaniques), vents typiquement tchèques (clairs et acides, mais pas totalement ouverts, avec du corps). Pas d’urgence électrique (le dernier mouvement était peut-être trop maîtrisé pour me renverser tout à fait), mais une maîtrise et une rigueur absolument admirables, surtout au service d’un chef qui comme Bychkov a vraiment des choses à dire. J’ai été frappé en plusieurs instances, en particulier dans le premier mouvement, par la parenté avec Chostakovitch de certaines couleurs d’orchestre, de certains enchaînements, sans doute accentué par les interprètes.
Un violoniste (du quatrième rang) tenait la mandoline – et, à ce que j’ai lu, la guitare avait échu à un hautboïste !  Initiative très sympathique (et économique ?), mais qui empêche le saisissant enchaînement attacca entre l’extinction de la Nachtmusik II et l’explosion du final…

Philharmonie peu remplie (second balcon entièrement vide, replacé au parterre), et applaudissements entre tous les mouvements – rare dans Mahler, signe qu’il y avait beaucoup de spectateurs occasionnels (sans doute notamment parce qu’il restait des places pour ce concert). Les musiciens semblaient en être étonnés.
Accueil final très chaleureux, en particulier porté par les clameurs enthousiastes d’une trentaine de lycéens.

Je me suis demandé la cause de cette désaffection : symphonie moins courue de Mahler et interprètes moins emblématiques que les Néerlandais ou les Autrichiens ?  Pourtant, il en circule, des disques de la Philharmonie Tchèque, distingués (sans toujours beaucoup de clairvoyance) par la critique française depuis des générations. Mystère pour moi.


Dernière édition par DavidLeMarrec le Mer 19 Oct 2022 - 16:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95317
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

PP - Philharmonique Tchèque/Bychkov - Mahler 7 - 18/10/2022  Empty
MessageSujet: Re: PP - Philharmonique Tchèque/Bychkov - Mahler 7 - 18/10/2022    PP - Philharmonique Tchèque/Bychkov - Mahler 7 - 18/10/2022  EmptyMer 19 Oct 2022 - 15:37

Rocktambule a écrit:
Coup de foudre musical pour cette symphonie ! C'est encore une fois tout un univers que nous ouvre Mahler, et cette fois-ci encore plus que dans les autres, un univers insaisissable : difficile de savoir où ça va, impossible à prévoir, toujours surprenante, mouvante, agitée... Impression de collages disparates et en même temps si bien emboités, imbriqués que c'est fluide, naturel, évident. Le cahier des charges du titre est parfaitement rempli, avec une ambiance en clair-obscur, un rêve étrange, des moments très sombres (qui m'évoquent un monstre sous le lit, la sorcière des contes anciens, corbeaux, rapaces et hurlements de chiens...), et des moments joyeux, voire risibles (sérénade à la mandoline, intervention de la guitare, les cloches de vaches qu'on rentre du pâturage à la tombée de la nuit, entre chien et loup... ou éléments d'un tableau enchanteur de ce rêve étrange, où tout se mêle, tout se côtoie sans cohérence apparente). C'est vraiment cet aspect disparate qui m'a marqué, avec des variations infinies de rythmes, de tonalités, qui concourent à une unité pourtant lisible, limpide, comme un tableau abstrait quand on le regarde de près et figuratif quand on le regarde de loin. Happé dès les premières notes du premier mouvement, pas une seconde d'ennui jusqu'à l'éclatant climax final. Orchestré à la perfection, parfois on croit entendre des cloches alors qu'elles ne jouent pas (on dirait du Richard Strauss des meilleurs moments de l'Alpestre, dans certains passages), c'est évocateur, enchanteur, par moment même sensuel, voire érotique. C'est absolument passionnant, sentiment que ça m'extrait des contingences du quotidien, que ça m'apporte une réflexion, une philosophie, qui donne du sens au rôle de l'art, et à l'existence en général. Ça paraîtra peut-être beaucoup, mais je suis amoureux de ce genre de musique, et on utilise des grands mots quand on est amoureux.

sunny thumright


Citation :
Pas convaincu par la mandoline (jouée par un violoniste du rang, qui ne semblait pas satisfait de lui-même et surtout de l'instrument qu'il avait à jouer), difficilement audible ; ni par la guitare (jouée par un hautboïste, de mémoire), avec les mêmes symptômes : mon voisin de devant a fait "non" de la tête pendant tout le mouvement.

Ça ressemble à une conjecture un peu onirique : il est parfaitement normal que la guitare et la mandoline soient peu audibles. Le but n'est de toute façon pas de changer cela en concerto.
Les mines des musiciens sont rarement révélatrices, aussi. Smile (et encore moins celles du public, j'ai entendu quelques avis très tranchés à la sortie, disant que c'était interdit de jouer Mahler comme ça)


Citation :
Toutes mes excuses aux copains que je n'ai pas pris le temps de saluer à la sortie : il fallait que je file en vitesse.

Tu es tout pardonné – mais j'en ai bien une quinzaine d'autres qui devraient venir à résipiscence. rambo
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Fritelli
Mélomane averti



Nombre de messages : 336
Date d'inscription : 29/04/2021

PP - Philharmonique Tchèque/Bychkov - Mahler 7 - 18/10/2022  Empty
MessageSujet: Re: PP - Philharmonique Tchèque/Bychkov - Mahler 7 - 18/10/2022    PP - Philharmonique Tchèque/Bychkov - Mahler 7 - 18/10/2022  EmptyVen 21 Oct 2022 - 21:28

Un petit mot pour dire que j'ai tout autant été ébloui par la splendeur et la virtuosité de l'orchestre que la veille.
Mais j'avoue que j'ai été beaucoup plus touché par le Chostakovitch que par ce Mahler.
J'étais ce mardi admiratif de l'orchestre, mais peu ému par l'interprétation. Mais Bychkov n'y est probablement pour rien.
Je suis plus sensible à Chosta qu'à Mahler.
Revenir en haut Aller en bas
mickt
Mélomaniaque
mickt


Nombre de messages : 1918
Date d'inscription : 05/03/2018

PP - Philharmonique Tchèque/Bychkov - Mahler 7 - 18/10/2022  Empty
MessageSujet: Re: PP - Philharmonique Tchèque/Bychkov - Mahler 7 - 18/10/2022    PP - Philharmonique Tchèque/Bychkov - Mahler 7 - 18/10/2022  EmptyMer 2 Nov 2022 - 13:14

Rocktambule a écrit:
Marielle Labèque, au premier rang du premier balcon (j'imagine qu'ils sont toujours mariés), à côté de Mickt !

Placement auquel j'ai dû me résigner après avoir été persécuté par une ouvreuse furieuse à l'idée que je me replace à "sa porte" et qui m'a poursuivi quasiment sur tout un étage !! (la salle était à moitié vide !) Mais ça a été l'occasion de confirmer que ce rang VIP est moins bon acoustiquement que des places plus proches côté cour. Le son y est légèrement étouffé.

Sur la symphonie, en quelques mots (j'ai beaucoup de retard !) : je me situe plus dans le camp des tièdes, alors que la 11e de Chosta la veille avait été proprement exceptionnelle. J'ai entendu bien sûr un excellent orchestre, étagé, lisible, mais une interprétation qui restait un peu sage, sans ce grain de folie ou cette vision qui vous emporte. De belles individualités bien sûr : bon équilibre pour la mandoline de ma place (mais guitare décidément inaudible), alto solo etc...
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95317
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

PP - Philharmonique Tchèque/Bychkov - Mahler 7 - 18/10/2022  Empty
MessageSujet: Re: PP - Philharmonique Tchèque/Bychkov - Mahler 7 - 18/10/2022    PP - Philharmonique Tchèque/Bychkov - Mahler 7 - 18/10/2022  EmptyDim 6 Nov 2022 - 11:51

mickt a écrit:
Placement auquel j'ai dû me résigner après avoir été persécuté par une ouvreuse furieuse à l'idée que je me replace à "sa porte" et qui m'a poursuivi quasiment sur tout un étage !! (la salle était à moitié vide !)  

Il faut absolument que tu nous racontes ça en détail ! Surprised Surprised


Citation :
Sur la symphonie, en quelques mots (j'ai beaucoup de retard !) : je me situe plus dans le camp des tièdes, alors que la 11e de Chosta la veille avait été proprement exceptionnelle.

Effet de contraste sans doute avec la veille, parce que c'était vraiment très habité. (Pas totalement possédé-hystérique, certes, mais ce n'est pas obligatoire !)


Citation :
guitare décidément inaudible

À dix places de toi, ce n'était pas mon cas… mais on l'entend toujours mal, c'est normal, ce n'est pas un instrument conçu pour ça.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
mickt
Mélomaniaque
mickt


Nombre de messages : 1918
Date d'inscription : 05/03/2018

PP - Philharmonique Tchèque/Bychkov - Mahler 7 - 18/10/2022  Empty
MessageSujet: Re: PP - Philharmonique Tchèque/Bychkov - Mahler 7 - 18/10/2022    PP - Philharmonique Tchèque/Bychkov - Mahler 7 - 18/10/2022  EmptyDim 6 Nov 2022 - 20:05

DavidLeMarrec a écrit:
mickt a écrit:
Placement auquel j'ai dû me résigner après avoir été persécuté par une ouvreuse furieuse à l'idée que je me replace à "sa porte" et qui m'a poursuivi quasiment sur tout un étage !! (la salle était à moitié vide !)  

Il faut absolument que tu nous racontes ça en détail ! Surprised Surprised

Écoute ce n'est pas très compliqué. J'ai l'habitude de demander aux ouvreurses la permission de me replacer, et j'y avais été d'autant plus encouragé ce soir-là qu'on nous proposait au contrôle des billets d'aller au parterre si on le souhaitait. Je me présente donc au premier balcon, je demande de façon rhétorique s'il reste de la place : l'ouvreuse me répond d'un ton déjà peu amène qu'on ne peut se replacer qu'au parterre, À ma porte, par contre, ça va pas être possible. Je fais valoir qu'à sa porte un siège sur trois est occupé, que j'ai l'habitude, mais je n'obtiens en retour que des froncements de sourcils de plus en plus marqués. Je me mets en retrait plus haut dans les escaliers, mais là elle me poursuit en négligeant totalement les spectateurs de sa porte qui eux ont besoin de son aide, et elle menace même de s'en prendre aussi à des connaissances dont je m'approche. Je finis donc par battre tout à fait en retraite, à une autre porte. Je vois de loin mon ouvreuse aller cafter à ses collègues, en vain. Voilà comment je me suis retrouvé à côté de Marielle Labèque ! (heureusement que Rocktambule est là pour la distinguer de sa sœur !)
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95317
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

PP - Philharmonique Tchèque/Bychkov - Mahler 7 - 18/10/2022  Empty
MessageSujet: Re: PP - Philharmonique Tchèque/Bychkov - Mahler 7 - 18/10/2022    PP - Philharmonique Tchèque/Bychkov - Mahler 7 - 18/10/2022  EmptyVen 11 Nov 2022 - 16:30

mickt a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
mickt a écrit:
Placement auquel j'ai dû me résigner après avoir été persécuté par une ouvreuse furieuse à l'idée que je me replace à "sa porte" et qui m'a poursuivi quasiment sur tout un étage !! (la salle était à moitié vide !)  

Il faut absolument que tu nous racontes ça en détail ! Surprised Surprised

Écoute ce n'est pas très compliqué. J'ai l'habitude de demander aux ouvreurses la permission de me replacer, et j'y avais été d'autant plus encouragé ce soir-là qu'on nous proposait au contrôle des billets d'aller au parterre si on le souhaitait. Je me présente donc au premier balcon, je demande de façon rhétorique s'il reste de la place : l'ouvreuse me répond d'un ton déjà peu amène qu'on ne peut se replacer qu'au parterre, À ma porte, par contre, ça va pas être possible. Je fais valoir qu'à sa porte un siège sur trois est occupé, que j'ai l'habitude, mais je n'obtiens en retour que des froncements de sourcils de plus en plus marqués. Je me mets en retrait plus haut dans les escaliers, mais là elle me poursuit en négligeant totalement les spectateurs de sa porte qui eux ont besoin de son aide, et elle menace même de s'en prendre aussi à des connaissances dont je m'approche. Je finis donc par battre tout à fait en retraite, à une autre porte. Je vois de loin mon ouvreuse aller cafter à ses collègues, en vain. Voilà comment je me suis retrouvé à côté de Marielle Labèque ! (heureusement que Rocktambule est là pour la distinguer de sa sœur !)

Incroyable cette histoire ! Il faudra que tu me la montres, je suis curieux (j'imagine que ce n'est pas une étudiante du CRR ou du CNSM comme j'en vois pas mal).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé





PP - Philharmonique Tchèque/Bychkov - Mahler 7 - 18/10/2022  Empty
MessageSujet: Re: PP - Philharmonique Tchèque/Bychkov - Mahler 7 - 18/10/2022    PP - Philharmonique Tchèque/Bychkov - Mahler 7 - 18/10/2022  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
PP - Philharmonique Tchèque/Bychkov - Mahler 7 - 18/10/2022
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PP-Philharm. tchèque/Bychkov-Haydn/Chostakovitch-17/10/22
» PP – Mahler 2 – Bychkov Mayer Müller OP – 22-23-24/09/21
» RF - Mahler 4, Mantovani- ONF/Macelaru - 20/01/2022
» RF - OPRF/Franck - Mahler 2 - 29 et 30/10/2022
»  PP – Mahler 9, Chung, OPRF – 09/12/2022

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Concerts-
Sauter vers: