Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
Display Star Wars Unlimited Ombres de la Galaxie : ...
Voir le deal

 

 PP - ONDIF/Scaglione - Lindberg/Salonen/Sibelius - 14/03/23

Aller en bas 
3 participants
AuteurMessage
Rocktambule
Mélomaniaque
Rocktambule


Nombre de messages : 833
Date d'inscription : 28/03/2018

PP - ONDIF/Scaglione - Lindberg/Salonen/Sibelius - 14/03/23  Empty
MessageSujet: PP - ONDIF/Scaglione - Lindberg/Salonen/Sibelius - 14/03/23    PP - ONDIF/Scaglione - Lindberg/Salonen/Sibelius - 14/03/23  EmptyJeu 16 Mar 2023 - 16:36

Programme :
Magnus Lindberg : Feria
Esa-Pekka Salonen : Concerto pour violon
Jean Sibelius : Symphonie n°1.

Distribution :
Orchestre national d’Île-de-France
Case Scaglione, direction
Roberto González-Monjas, violon.

Concert réservé pour Sibelius 1, l'un de mes symphonies préférées, et pour laquelle je me déplace toujours volontiers. Le reste du programme m'était totalement inconnu.

Salle très vide, comme rarement ces derniers mois. Je n'avais de voisin ni devant, ni derrière, ni sur les côtés. Le bloc latéral était quasiment vide. Quel confort ! Programme trop ambitieux sûrement ? Tant mieux !

Lindberg : je ne connaissais pas ce compositeur. J'ai pris en plein face un monstre sonore, beaucoup trop sonore pour mes petites oreilles, et à l'intérieur duquel je n'ai rien discerné. L'impression d'un éléphant dans un magasin de porcelaine, d'une masse bruiteuse qui s'impose sans nuance ni fil conducteur. Quelques beautés néanmoins dans la gestion des percussions notamment, bel orchestre.

Salonen : assez conforme aux autres concertos de Salonen, entendus en salle, à mi-chemin entre l'inécoutable concerto pour violoncelle et le récent concerto pour orgue. Alternances de passages consonants et dissonants, pas mal d'idées thématiques, des choses intéressantes, encore une fois aux percussions notamment. Au fond, j'étais bien content de découvrir ces deux œuvres, même si je n'y reviendrai probablement pas au disque ou en salle à l'avenir. Fin sur un étrange accord pianissimo, parfaitement gâchée par une sonnerie de portable. Chef et soliste se sont regardés, comme un peu déçus.

Pas de rappel dans mon souvenir, mais je ne peux pas le jurer (ma mémoire m'inquiète par moments).

Sibelius : le gros morceau de la soirée pour moi. Passionnante de bout en bout ! Magnifique introduction particulièrement lente à la clarinette, qui m'a fait craindre pour le tempo du reste. Finalement, tempo très vif de bout en bout, orchestre fouetté, absolument superbe et passionnant. Mention particulière à l'excellent timbalier, qui a réussi à être à la fois très présent sans écraser le reste des pupitres. Une lecture particulièrement rapide donc, pleine de vie, pleine d'entrain. Pas forcément furieusement originale, en comparaison de Mäkelä 2020 avec l'OPRF, ou de Rouvali au disque, qui ont imprimé des visions très personnelles de l’œuvre, avec notamment pour le dernier un travail incroyable sur les transitions qui sonnent comme autant de thèmes individuels. Mardi soir, une excellente version classique, sur tempo vibrant. Quelques passages peu lisibles, avec les thèmes un peu écrasés par le tutti : on les reconnaît et les entend bien quand on connaît la symphonie au préalable, moins de certitude pour le spectateur qui la découvrait en direct. Le dernier mouvement m'a tiré plusieurs larmes, les thèmes finaux sont vraiment bouleversants, la fin piquée m'a saisi. Un spectateur a applaudi sur les notes de fin, alors que le reste de la salle communiait et profitait de quelques secondes de recueillement après tant d'émotions. Chef et orchestre en fusion, regards très satisfaits, reconnaissants, longs saluts pendant lesquels Scaglione est allé se mêler aux rangs. Beau travail d'équipe, mené par un chef en nage, très impliqué.

Impressions complètement différentes du concert précédent de l'ONDIF avec le même chef (Ravel et Strauss, dans une PP complète, avec des interprétations trop conventionnelles à mon goût).
Revenir en haut Aller en bas
mickt
Mélomane chevronné
mickt


Nombre de messages : 2716
Date d'inscription : 05/03/2018

PP - ONDIF/Scaglione - Lindberg/Salonen/Sibelius - 14/03/23  Empty
MessageSujet: Re: PP - ONDIF/Scaglione - Lindberg/Salonen/Sibelius - 14/03/23    PP - ONDIF/Scaglione - Lindberg/Salonen/Sibelius - 14/03/23  EmptyVen 17 Mar 2023 - 14:47

Rocktambule a écrit:
Salle très vide, comme rarement ces derniers mois. Je n'avais de voisin ni devant, ni derrière, ni sur les côtés. Le bloc latéral était quasiment vide. Quel confort ! Programme trop ambitieux sûrement ? Tant mieux !

C'est quand même pas très bon une salle aussi vide. Pas facile pour l'ONDIF de trouver sa place entre les concerts pas chers (Pasdeloup) du week-end et l'Orchestre de Paris, pas très cher non plus et avec des interprètes-vedettes, la semaine.

Merci pour le compte rendu sinon.

Citation :
Lindberg : je ne connaissais pas ce compositeur. J'ai pris en plein face un monstre sonore, beaucoup trop sonore pour mes petites oreilles, et à l'intérieur duquel je n'ai rien discerné.

Lindberg ne sait pas faire petit. hehe  Sur la forme j'ai retenu du sujet Lindberg sur le forum que ça fonctionnait souvent comme des sortes de passacailles géantes.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97639
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

PP - ONDIF/Scaglione - Lindberg/Salonen/Sibelius - 14/03/23  Empty
MessageSujet: Re: PP - ONDIF/Scaglione - Lindberg/Salonen/Sibelius - 14/03/23    PP - ONDIF/Scaglione - Lindberg/Salonen/Sibelius - 14/03/23  EmptyMar 28 Mar 2023 - 23:33

mickt a écrit:
Lindberg ne sait pas faire petit. hehe  Sur la forme j'ai retenu du sujet Lindberg sur le forum que ça fonctionnait souvent comme des sortes de passacailles géantes.

Oui, c'est vraiment ça. J'ai beaucoup aimé la construction en strates, à écouter dans sa globalité plutôt que par détails superposés.

Et le concerto de Salonen était un petit bijou de poésie, qui ne cherchait pas du tout à faire concerto-virtuose, mais racontait réellement quelque chose. (Le violoniste, également chef d'orchestre très actif, était aussi tout à fait dans cette perspective, d'une sobriété et d'une musicalité admirables. Pour moi un gros cran au-dessus de Bell ou Dueñas… on veut moins de Salon de l'Agriculture et plus de González-Monjas !
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé





PP - ONDIF/Scaglione - Lindberg/Salonen/Sibelius - 14/03/23  Empty
MessageSujet: Re: PP - ONDIF/Scaglione - Lindberg/Salonen/Sibelius - 14/03/23    PP - ONDIF/Scaglione - Lindberg/Salonen/Sibelius - 14/03/23  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
PP - ONDIF/Scaglione - Lindberg/Salonen/Sibelius - 14/03/23
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PP - ONDIF/Scaglione/Ionita - Ravel/Strauss - 11/10/2022
» PP - Makela/Wang - Sibelius/Lindberg/Tchaikovsky - 13/04
» [TCE] Beethoven 3 - Sibelius 5 - Philharmonia Salonen
» PP - OP/Salonen - Stravinski/Salonen/Silbelius - 25/01/2023
» PP – Salonen, Ravel – Salonen, OP – 13-14/04/22

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Concerts-
Sauter vers: