Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -21%
LEGO® Icons 10329 Les Plantes Miniatures, ...
Voir le deal
39.59 €

 

 PP - Makela/Wang - Sibelius/Lindberg/Tchaikovsky - 13/04

Aller en bas 
+3
mickt
Rocktambule
Mailman
7 participants
AuteurMessage
Mailman
Mélomane averti



Nombre de messages : 158
Date d'inscription : 26/09/2020

PP - Makela/Wang - Sibelius/Lindberg/Tchaikovsky - 13/04 Empty
MessageSujet: PP - Makela/Wang - Sibelius/Lindberg/Tchaikovsky - 13/04   PP - Makela/Wang - Sibelius/Lindberg/Tchaikovsky - 13/04 EmptyVen 14 Avr 2023 - 11:44

Concert enthousiasmant hier soir, probablement le meilleur que j'ai vu de Makela et l'orchestre de Paris jusque là. Ca commençait pourtant assez mal, je n'ai pas compris l'intérêt de jouer la Valse triste en ouverture. Au-delà du regret de ne pas entendre le Prokofiev prévu, je ne vois pas comment elle s'articulait avec le reste du programme, et par ailleurs l'exécution m'a paru fort peu mémorable. Et 6 minutes de musique pour s'interrompre après 10 minutes le temps d'amener le piano sur scène, autant s'en dispenser et attaquer directement par le concerto. Lindberg était une découverte pour moi, je n'avais jamais rien écouté de lui avant. J'ai beaucoup apprécié ce 3ème concerto, musique très accessible et spectaculaire. La notice expliquait de manière savante que la construction de l'oeuvre était similaire à celle des romans de Faulkner, j'avoue que tout cela m'est passé totalement au-dessus de la tête, par contre l'alliage quasi permanent de virtuosité et d'effets spectaculaires donne un tout assez jouissif à écouter. Yuja Wang (dans une robe encore plus minuscule qu'à son habitude) m'est apparue en très grande forme, et nous a gratifiés de pas moins de 4 bis ! Saluts du compositeur sur scène, et pendant l'entracte il était dans le hall très souriant et ouvert, discutant avec les spectateurs qui venaient l'aborder.
En seconde partie, j'ai adoré la proposition de Makela dans la symphonie Pathetique. Vraiment magnifiquement tenue d'un bout à l'autre, des climax superbement amenés, et des solistes splendides (le basson !). C'est une symphonie que j'ai beaucoup entendue en concert récemment (Macelaru il y a 2 semaines, Franck l'an dernier, Luisi avec le Concertgebouw ou Jarvi avec le Philharmonia ces dernières années), et l'interprétation de Makela est ma préférée à ce stade (avec Franck pas très loin).
Superbe concert donc pour moi au final, Philharmonie pleine à craquer, pas mal de tousseurs notamment pendant la symphonie.
Revenir en haut Aller en bas
Rocktambule
Mélomaniaque
Rocktambule


Nombre de messages : 833
Date d'inscription : 28/03/2018

PP - Makela/Wang - Sibelius/Lindberg/Tchaikovsky - 13/04 Empty
MessageSujet: Re: PP - Makela/Wang - Sibelius/Lindberg/Tchaikovsky - 13/04   PP - Makela/Wang - Sibelius/Lindberg/Tchaikovsky - 13/04 EmptyVen 14 Avr 2023 - 13:27

Merci d'avoir ouvert le sujet, et pour ton compte rendu !

En effet, salle complète, c'est impressionnant. Ambiance des grands soirs. Beaucoup de spectateurs asiatiques. Beaucoup de retardataires aussi, que les ouvreurs ont laissé entrer pendant la Valse triste, ce qui est vraiment une hérésie.

J'étais curieux de réentendre du Lindberg en salle, après une expérience difficile avec l'ONDIF quelques semaines plus tôt. Toujours amoureux de la 6ème de Tchaïkovski, et surtout de la Valse triste. Merci Mailman de rappeler qu'il s'agit d'un changement de programme : j'avais complètement perdu de vue la suite Scythe, qui aurait effectivement été bien plus originale.

Sibelius : je connais ce morceau sur le bout des doigts, et c'est un de mes chevaux de bataille. Le jouer en ouverture est une sorte de folie : c'est une œuvre qui commence dans le silence, et qui met beaucoup de temps à décoller. Ainsi, hier, on a eu du mal à entendre toute la première partie de l’œuvre, avec l'exposition du thème. Pas étonnant que ce soit plutôt joué en rappel... Néanmoins, belle version, avec beaucoup d'idées interprétatives ; je pense notamment à cette façon d'appuyer les notes du thème avec une légère nuance envolée à la fin de chaque note, ce qui détache le thème sous-jacent aux tierces. J'ai toujours en tête la version de Paavo Järvi avec le Concertgebouw, beaucoup plus inspirée et surtout innovante, absolument magique ; version d'hier plus "tradi" et plus facilement oubliable, même si ce fut très beau (phrase qui résume aussi bien ce morceau que le concert entier, finalement).
Je partage l'avis de Mailman : jouer 5 minutes, pour aboutir à un long changement de plateau, c'est vraiment idiot (et d'autant plus de faire rentrer les retardataires pendant la fin de la Valse, alors qu'ils avaient tout le temps de s'asseoir pendant qu'on installait le piano... j'ai senti les ouvreurs dépassés par la salle complète hier...).
Néanmoins, çapeut prendre sens de jouer ce morceau dans ce programme, car la symphonie démarre aussi dans le silence et se referme dans le silence, comme la Valse triste, et toutes deux font passer par tous les états émotionnels et musicaux, comme ce programme qui contenait en son milieu ce concerto tonitruant.

Lindberg : j'avais triché en écoutant l’œuvre sur une sorte d'enregistrement pirate, capté à New York, et dans une qualité sonore faible. Morceau qui correspond au style du compositeur, massif, énorme, saturé de tutti. Ça s'écoute vraiment bien dans l'ensemble, même si ça peut manquer d'idées par moments. Un thème est exposé dès les premières notes et parcourt toute l’œuvre, jusqu'à la fin, thème qui reste bien dans l'oreille, même le lendemain en écrivant ces quelques mots, ce qui prouve son efficacité (même si c'est une antienne, le fameux motif B-A-C-H, bsi-la-ré-si, qui n'a rien de bien original). Pianiste qui joue littéralement tout le temps, le concerto s'ouvre en solo de piano, et elle n'a droit à aucune pause (ça me rappelle le concerto pour piano n°2 de Prokofiev, où le pianiste est sollicité à 100 % également). Deux cadences magistrales, dans le premier et le dernier mouvement de mémoire. C'est très virtuose, probablement épuisant à jouer et un peu fatiguant à écouter pour les mêmes raisons. Musiciens de l'OP très très enthousiastes également : j'ai surpris les violons 2, dans les rares moments où ils ne jouaient pas (certains passages du deuxième mouvement) à marquer le rythme de la tête, avec un air très inspiré. Orchestre bien engagé, ça fait plaisir à voir !
Un morceau assez inspiré donc, par un compositeur présent dans la salle, qui est venu saluer à plusieurs reprises, avec câlins à la pianiste et au chef, et aux deux en même temps. Dusapin, présent au rang des VIP, a vivement applaudi.

4 rappels, alors qu'elle ne semblait pas vraiment disposée à en faire (elle a mis à chaque fois beaucoup beaucoup de temps à revenir saluer) :
- premier : non identifié, je crois qu'il existe un fil Twitter de la PP avec la liste des bis, mais je ne l'ai pas retrouvé,
- deuxième : selon une application d'identification, Heino Kaski, op. 34 n°1, Nacht am Seestrand (non vérifié),
- troisième : Variations sur un thème de Bizet, par Horowitz,
- quatrième : Étude op. 76 n°2, de Sibelius (ce qui m'a fait très plaisir, car c'est un des morceaux que j'ai beaucoup joués et que j'avais un peu perdu de vue), avec une reprise doublée, ce qui n'est pas dans la partition.

Pianiste à moitié nue, avec une robe rouge à paillettes, minuscule sans bretelles, qui ne cessait de remonter et qu'elle ne cessait de descendre (heureusement, elle avait le slip assorti dessous, sinon, elle aurait eu les fesses à l'air tout le temps). Elle porte des talons gigantesques, avec lesquels elle a le plus grand mal à marcher. Autant c'est son style, qui ne me plaît pas, mais que je respecte ; autant hier soir, elle était vraiment trop peu vêtue, c'en était presque gênant. Challenge : la prochaine fois, elle pourrait venir jouer en bikini ?

Tchaïkovski : globalement déçu par la symphonie. Pour cette pièce, j'ai besoin que l'interprétation soit une narration qui me prenne par la main et qui m'emporte. KM a fait hier soir un excellent travail, faisant vibrer l'orchestre magnifiquement, mais il n'a pas raconté d'histoire. L'orchestre a brillé dans les passages brillants, conformément au style Mäkelä, mais c'était, à mon goût, au détriment de l’œuvre, dont il n'a pas soigné les transitions, qui manquait donc de liant, comme une succession de climax magnifiques, entrecoupée de "ventres mous" très ennuyeux pendant lesquels il ne se passait rien. Ainsi, ça a mis beaucoup de temps à décoller, ce qui m'a inquiété. KM est conforme sur ce point aux premiers concerts qu'il a donnés lors de sa nomination à l'OP. Troisième mouvement très réussi, mais que je me suis gâché tout seul, en sachant que toute la salle allait applaudir, alors qu'il y a encore un mouvement derrière... Je m'en veux ! C'était très beau, peut-être avais-je mis trop d'attentes dans ce morceau par ce chef ?
Revenir en haut Aller en bas
mickt
Mélomane chevronné
mickt


Nombre de messages : 2716
Date d'inscription : 05/03/2018

PP - Makela/Wang - Sibelius/Lindberg/Tchaikovsky - 13/04 Empty
MessageSujet: Re: PP - Makela/Wang - Sibelius/Lindberg/Tchaikovsky - 13/04   PP - Makela/Wang - Sibelius/Lindberg/Tchaikovsky - 13/04 EmptyVen 14 Avr 2023 - 14:01

Merci pour vos comptes-rendus.

Le concert était diffusé en ligne et devrait être rapidement disponible au revisionnage : https://philharmoniedeparis.fr/fr/live/concert/1153008-orchestre-de-paris-klaus-makela
(c'est aussi sur medici.tv)

Le premier bis était de Chostakovitch selon Resmusica, qui esquisse aussi une analyse du concerto et de ses trois mouvements :
https://www.resmusica.com/2023/04/14/yuja-wang-imperiale-dans-lindberg-klaus-makela-plus-discutable-dans-sibelius-et-tchaikovski/

Le premier pupitre de violons est 100% made in Opéra de Paris : Petteri Iivonen secondé d'Éric Lacrouts.

Le programme sera donné en tournée à Lyon et Aix-en-Provence ce week-end. Sans la Valse triste. Spoiler : elle devrait servir de bis.

J'y vais ce soir !
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97639
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

PP - Makela/Wang - Sibelius/Lindberg/Tchaikovsky - 13/04 Empty
MessageSujet: Re: PP - Makela/Wang - Sibelius/Lindberg/Tchaikovsky - 13/04   PP - Makela/Wang - Sibelius/Lindberg/Tchaikovsky - 13/04 EmptyVen 14 Avr 2023 - 15:11

mickt a écrit:
Le premier bis était de Chostakovitch selon Resmusica, qui esquisse aussi une analyse du concerto et de ses trois mouvements :
https://www.resmusica.com/2023/04/14/yuja-wang-imperiale-dans-lindberg-klaus-makela-plus-discutable-dans-sibelius-et-tchaikovski/

(Je trouve ce type de titre de critique vraiment pauvre... « impériale » dans un concerto qu'on ne connaît que par elle, pourquoi pas, mais « discutable », pour une interprétation, ça paraît à la fois un peu prétentieux de le décréter et très vague pour le soutenir. On dirait vraiment que le but de la critique n'est pas de rendre compte, mais de finir par une note, par dire si c'était bien ou pas bien. Et c'est à mon sens passer à côté de ce qu'est un concert.)

(Après, si on ne donnait pas tout le temps les mêmes œuvres, vous me direz, on ne serait pas obligé de faire des comparaisons pour écrire des critiques.)


Citation :
Le programme sera donné en tournée à Lyon et Aix-en-Provence ce week-end. Sans la Valse triste. Spoiler : elle devrait servir de bis.

Cette arnaque ! Laughing

Souvenir cuisant de l'ONF qui avait donné à Bordeaux les 2 & 3 de Beethoven alors qu'ils donnaient les 1,2,3 en une soirée à Paris. Ça m'avait un peu scandalisé – on finance tous RF avec nos impôts, les orchestres résident uniquement à Paris, et quand ils viennent en tournée une fois tous les quinze ans ils font des concerts écourtés ?
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Mailman
Mélomane averti



Nombre de messages : 158
Date d'inscription : 26/09/2020

PP - Makela/Wang - Sibelius/Lindberg/Tchaikovsky - 13/04 Empty
MessageSujet: Re: PP - Makela/Wang - Sibelius/Lindberg/Tchaikovsky - 13/04   PP - Makela/Wang - Sibelius/Lindberg/Tchaikovsky - 13/04 EmptySam 15 Avr 2023 - 12:20

Rocktambule a écrit:
Merci d'avoir ouvert le sujet, et pour ton compte rendu !

En effet, salle complète, c'est impressionnant. Ambiance des grands soirs. Beaucoup de spectateurs asiatiques. Beaucoup de retardataires aussi, que les ouvreurs ont laissé entrer pendant la Valse triste, ce qui est vraiment une hérésie.

J'étais curieux de réentendre du Lindberg en salle, après une expérience difficile avec l'ONDIF quelques semaines plus tôt. Toujours amoureux de la 6ème de Tchaïkovski, et surtout de la Valse triste. Merci Mailman de rappeler qu'il s'agit d'un changement de programme : j'avais complètement perdu de vue la suite Scythe, qui aurait effectivement été bien plus originale.

Sibelius : je connais ce morceau sur le bout des doigts, et c'est un de mes chevaux de bataille. Le jouer en ouverture est une sorte de folie : c'est une œuvre qui commence dans le silence, et qui met beaucoup de temps à décoller. Ainsi, hier, on a eu du mal à entendre toute la première partie de l’œuvre, avec l'exposition du thème. Pas étonnant que ce soit plutôt joué en rappel... Néanmoins, belle version, avec beaucoup d'idées interprétatives ; je pense notamment à cette façon d'appuyer les notes du thème avec une légère nuance envolée à la fin de chaque note, ce qui détache le thème sous-jacent aux tierces. J'ai toujours en tête la version de Paavo Järvi avec le Concertgebouw, beaucoup plus inspirée et surtout innovante, absolument magique ; version d'hier plus "tradi" et plus facilement oubliable, même si ce fut très beau (phrase qui résume aussi bien ce morceau que le concert entier, finalement).
Je partage l'avis de Mailman : jouer 5 minutes, pour aboutir à un long changement de plateau, c'est vraiment idiot (et d'autant plus de faire rentrer les retardataires pendant la fin de la Valse, alors qu'ils avaient tout le temps de s'asseoir pendant qu'on installait le piano... j'ai senti les ouvreurs dépassés par la salle complète hier...).
Néanmoins, çapeut prendre sens de jouer ce morceau dans ce programme, car la symphonie démarre aussi dans le silence et se referme dans le silence, comme la Valse triste, et toutes deux font passer par tous les états émotionnels et musicaux, comme ce programme qui contenait en son milieu ce concerto tonitruant.

Lindberg : j'avais triché en écoutant l’œuvre sur une sorte d'enregistrement pirate, capté à New York, et dans une qualité sonore faible. Morceau qui correspond au style du compositeur, massif, énorme, saturé de tutti. Ça s'écoute vraiment bien dans l'ensemble, même si ça peut manquer d'idées par moments. Un thème est exposé dès les premières notes et parcourt toute l’œuvre, jusqu'à la fin, thème qui reste bien dans l'oreille, même le lendemain en écrivant ces quelques mots, ce qui prouve son efficacité (même si c'est une antienne, le fameux motif B-A-C-H, bsi-la-ré-si, qui n'a rien de bien original). Pianiste qui joue littéralement tout le temps, le concerto s'ouvre en solo de piano, et elle n'a droit à aucune pause (ça me rappelle le concerto pour piano n°2 de Prokofiev, où le pianiste est sollicité à 100 % également). Deux cadences magistrales, dans le premier et le dernier mouvement de mémoire. C'est très virtuose, probablement épuisant à jouer et un peu fatiguant à écouter pour les mêmes raisons. Musiciens de l'OP très très enthousiastes également : j'ai surpris les violons 2, dans les rares moments où ils ne jouaient pas (certains passages du deuxième mouvement) à marquer le rythme de la tête, avec un air très inspiré. Orchestre bien engagé, ça fait plaisir à voir !
Un morceau assez inspiré donc, par un compositeur présent dans la salle, qui est venu saluer à plusieurs reprises, avec câlins à la pianiste et au chef, et aux deux en même temps. Dusapin, présent au rang des VIP, a vivement applaudi.

4 rappels, alors qu'elle ne semblait pas vraiment disposée à en faire (elle a mis à chaque fois beaucoup beaucoup de temps à revenir saluer) :
- premier : non identifié, je crois qu'il existe un fil Twitter de la PP avec la liste des bis, mais je ne l'ai pas retrouvé,
- deuxième : selon une application d'identification, Heino Kaski, op. 34 n°1, Nacht am Seestrand (non vérifié),
- troisième : Variations sur un thème de Bizet, par Horowitz,
- quatrième : Étude op. 76 n°2, de Sibelius (ce qui m'a fait très plaisir, car c'est un des morceaux que j'ai beaucoup joués et que j'avais un peu perdu de vue), avec une reprise doublée, ce qui n'est pas dans la partition.

Pianiste à moitié nue, avec une robe rouge à paillettes, minuscule sans bretelles, qui ne cessait de remonter et qu'elle ne cessait de descendre (heureusement, elle avait le slip assorti dessous, sinon, elle aurait eu les fesses à l'air tout le temps). Elle porte des talons gigantesques, avec lesquels elle a le plus grand mal à marcher. Autant c'est son style, qui ne me plaît pas, mais que je respecte ; autant hier soir, elle était vraiment trop peu vêtue, c'en était presque gênant. Challenge : la prochaine fois, elle pourrait venir jouer en bikini ?

Tchaïkovski : globalement déçu par la symphonie. Pour cette pièce, j'ai besoin que l'interprétation soit une narration qui me prenne par la main et qui m'emporte. KM a fait hier soir un excellent travail, faisant vibrer l'orchestre magnifiquement, mais il n'a pas raconté d'histoire. L'orchestre a brillé dans les passages brillants, conformément au style Mäkelä, mais c'était, à mon goût, au détriment de l’œuvre, dont il n'a pas soigné les transitions, qui manquait donc de liant, comme une succession de climax magnifiques, entrecoupée de "ventres mous" très ennuyeux pendant lesquels il ne se passait rien. Ainsi, ça a mis beaucoup de temps à décoller, ce qui m'a inquiété. KM est conforme sur ce point aux premiers concerts qu'il a donnés lors de sa nomination à l'OP. Troisième mouvement très réussi, mais que je me suis gâché tout seul, en sachant que toute la salle allait applaudir, alors qu'il y a encore un mouvement derrière... Je m'en veux ! C'était très beau, peut-être avais-je mis trop d'attentes dans ce morceau par ce chef ?

Je me retrouve dans un grand nombre de choses : l’énervement contre les ouvreuses qui font entrer les retardataires pendant la valse triste (et qui n’interviennent pas quand certains filment, deux personnes au parterre quelques rangs devant moi ont filmé tous les bis), la petite gêne devant la robe de la pianiste quand elle est entrée sur scène, et aussi le reproche fait à Makela sur sa difficulté à construire un discours sur la durée de l’œuvre. C’est ce qui m’avait rendu ses premières Mahler 5 et Beethoven 7 avec l’OP si désagréables. Mais là justement je n’ai pas retrouvé cela, j’ai senti un vrai élan du début à la fin. Merci pour ton retour très détaillé en tout cas !
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus


Nombre de messages : 15552
Age : 49
Date d'inscription : 02/03/2014

PP - Makela/Wang - Sibelius/Lindberg/Tchaikovsky - 13/04 Empty
MessageSujet: Re: PP - Makela/Wang - Sibelius/Lindberg/Tchaikovsky - 13/04   PP - Makela/Wang - Sibelius/Lindberg/Tchaikovsky - 13/04 EmptySam 15 Avr 2023 - 13:17

Mailman a écrit:
Yuja Wang (dans une robe encore plus minuscule qu'à son habitude)
[...] pas mal de tousseurs notamment pendant la symphonie.
J'ai toujours pensé qu'une grande partie du problème des toux en concert pourrait en effet être réglée par des stratégies de détournement de l'attention.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 91062
Age : 42
Date d'inscription : 08/06/2005

PP - Makela/Wang - Sibelius/Lindberg/Tchaikovsky - 13/04 Empty
MessageSujet: Re: PP - Makela/Wang - Sibelius/Lindberg/Tchaikovsky - 13/04   PP - Makela/Wang - Sibelius/Lindberg/Tchaikovsky - 13/04 EmptySam 15 Avr 2023 - 22:50

Vendredi soir, 3 bis de Wang, dont, pour finir, un impeccable et même incroyable final de la 7è de Prokofiev!
Pour ce final, il y a ceux qui jouent très vite et souvent n'importe comment (on n'entend plus rien, plus de plans sonores, des fausses notes par dizaines, la championne en la matière étant Buniatishvili), ceux qui jouent à un tempo modéré mais vraiment bien et propre, et il y a Wang, qui joue ça très vite et vraiment très bien et très propre.

Le Lindberg m'a paru long, sans que je comprenne vraiment où ça allait, comme souvent chez ce compositeur (alors que par séquences, ça peut me plaire), j'ai trouvé la S6 de Tchaïkovsky vraiment superbe, avec une très belle prestation de l'orchestre. (dommage pour les applaudissements à la fin du 3è mouvement qui ont complètement empêché d'écouter les premières mesures du final)
Revenir en haut Aller en bas
Golisande
Mélomane chevronné
Golisande


Nombre de messages : 7223
Age : 49
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

PP - Makela/Wang - Sibelius/Lindberg/Tchaikovsky - 13/04 Empty
MessageSujet: Re: PP - Makela/Wang - Sibelius/Lindberg/Tchaikovsky - 13/04   PP - Makela/Wang - Sibelius/Lindberg/Tchaikovsky - 13/04 EmptySam 15 Avr 2023 - 23:06

Xavier a écrit:
(dommage pour les applaudissements à la fin du 3è mouvement qui ont complètement empêché d'écouter les premières mesures du final)

Ah oui quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 91062
Age : 42
Date d'inscription : 08/06/2005

PP - Makela/Wang - Sibelius/Lindberg/Tchaikovsky - 13/04 Empty
MessageSujet: Re: PP - Makela/Wang - Sibelius/Lindberg/Tchaikovsky - 13/04   PP - Makela/Wang - Sibelius/Lindberg/Tchaikovsky - 13/04 EmptySam 15 Avr 2023 - 23:09

C'était complet, donc logique que sur l'ensemble de la salle au moins une centaine de personnes ne se rende pas compte qu'il ne fallait pas applaudir à ce moment-là...
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 91062
Age : 42
Date d'inscription : 08/06/2005

PP - Makela/Wang - Sibelius/Lindberg/Tchaikovsky - 13/04 Empty
MessageSujet: Re: PP - Makela/Wang - Sibelius/Lindberg/Tchaikovsky - 13/04   PP - Makela/Wang - Sibelius/Lindberg/Tchaikovsky - 13/04 EmptyDim 16 Avr 2023 - 2:54

Rocktambule a écrit:
Troisième mouvement très réussi, mais que je me suis gâché tout seul, en sachant que toute la salle allait applaudir, alors qu'il y a encore un mouvement derrière... Je m'en veux ! C'était très beau, peut-être avais-je mis trop d'attentes dans ce morceau par ce chef ?

On voit ça sur Medici puisque c'est le concert de jeudi qui a été capté, mais sache que c'était pire vendredi, car les applaudissements ne se sont pas tout de suite arrêtés (les gens sont donc sourds ET aveugles!...), alors que jeudi ça n'a pas trop duré.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97639
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

PP - Makela/Wang - Sibelius/Lindberg/Tchaikovsky - 13/04 Empty
MessageSujet: Re: PP - Makela/Wang - Sibelius/Lindberg/Tchaikovsky - 13/04   PP - Makela/Wang - Sibelius/Lindberg/Tchaikovsky - 13/04 EmptyDim 16 Avr 2023 - 10:35

Je venais pour le concerto de Lindberg : le compositeur s'est vraiment embourgeoisé !  Chaque fin de mouvement est bien tonale et mélodique, pour rassurer son public, et globalement, même si l'usage de motifs récurrents et les clins d'œils sont très sympas (B-A-C-H, parodie de l'introduction du Deuxième Concerto de Rachmaninov, carillon façon Monsalvat…), on a peu l'impression de masse et les innombrables strates de ses œuvres symphoniques, l'accompagnement est un peu plus traditionnel (et beaucoup plus tonal).

Néanmoins, c'était très beau, j'ai passé un excellent moment.

Première fois pour moi que je vois Yuja Wang : même impression qu'au disque. Je ne suis pas ébloui par le son (assez mince, qui passait mal au second balcon, donc sans doute mieux adapté à de petits espace), ni même par le goût (des effets de fondu un peu arbitraires ici et là), mais ça reste globalement d'un sérieux à toute épreuve, et je lui tire mon chapeau d'oser ce répertoire très rare, très virtuose, et de le faire avec autant de probité. Et puis ces trois bis, dont le final de Prokofiev 7 à toute vitesse (mais propre !), jouer ça après un concerto très engageant d'une demi-heure… il faut une sacrée forme physique (et aimer partager).

Sur la symphonie, je ne suis toujours pas particulièrement sensible aux aspects « gros son » de Mäkelä, mais j'ai trouvé la poussée très réussie (notamment dans les deux derniers mouvements, très intenses). Il communique très clairement avec l'orchestre et ça semble très bien fonctionner.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
mickt
Mélomane chevronné
mickt


Nombre de messages : 2716
Date d'inscription : 05/03/2018

PP - Makela/Wang - Sibelius/Lindberg/Tchaikovsky - 13/04 Empty
MessageSujet: Re: PP - Makela/Wang - Sibelius/Lindberg/Tchaikovsky - 13/04   PP - Makela/Wang - Sibelius/Lindberg/Tchaikovsky - 13/04 EmptyJeu 11 Jan 2024 - 23:30

PP - Makela/Wang - Sibelius/Lindberg/Tchaikovsky - 13/04 1185

https://slippedisc.com/2024/01/is-this-the-end-for-yuja-and-klaus/

PP - Makela/Wang - Sibelius/Lindberg/Tchaikovsky - 13/04 Mais-cela-ne-nous-regarde-pas-inconnusPP - Makela/Wang - Sibelius/Lindberg/Tchaikovsky - 13/04 2749678541
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 91062
Age : 42
Date d'inscription : 08/06/2005

PP - Makela/Wang - Sibelius/Lindberg/Tchaikovsky - 13/04 Empty
MessageSujet: Re: PP - Makela/Wang - Sibelius/Lindberg/Tchaikovsky - 13/04   PP - Makela/Wang - Sibelius/Lindberg/Tchaikovsky - 13/04 EmptyVen 12 Jan 2024 - 0:58

Déjà il fallait savoir qu'ils étaient ensemble. Smile

(bon, la différence d'âge, il a 27, elle a 36... c'est vraiment histoire de trouver quelque chose à dire)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





PP - Makela/Wang - Sibelius/Lindberg/Tchaikovsky - 13/04 Empty
MessageSujet: Re: PP - Makela/Wang - Sibelius/Lindberg/Tchaikovsky - 13/04   PP - Makela/Wang - Sibelius/Lindberg/Tchaikovsky - 13/04 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
PP - Makela/Wang - Sibelius/Lindberg/Tchaikovsky - 13/04
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PP - ONDIF/Scaglione - Lindberg/Salonen/Sibelius - 14/03/23
» PP— Saariaho Sibelius Berlioz – Mäkelä, Jansen, OP —1-2/3/23
» Philharmonie : Beethoven-Mahler (San Francisco, MTT, Wang)
» TCE - Wang-Nézet-Séguin - Rach 4-Tchaïkovski 4 - 26/04
» PP - OPRF-Ott/Franck-Boulanger/Ravel/Lindberg...-11/03/22

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Concerts-
Sauter vers: