Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Danses Hongroises - Brahms

Aller en bas 
AuteurMessage
Jules Biron
Noctambule
Jules Biron

Nombre de messages : 12369
Age : 27
Date d'inscription : 23/02/2007

Danses Hongroises - Brahms Empty
MessageSujet: Danses Hongroises - Brahms   Danses Hongroises - Brahms EmptyVen 23 Fév 2007 - 16:08

Salut à tous !
Je suis nouveau par ici, je cherchais un forum actif et sympa sur la musique classique, j'ai vu de la lumière, je suis entré... Very Happy
(c'est ou qu'on se présente, par ici ?)


Pour mon premier post, je voulais vous parler d'une interprétation des Danses Hongroises de Brahms que j'ai découverte il n'y a pas longtemps : celle par l'Orchestre du Festival de Budapest, c'est l'orchestration ou il y a du cybmalum ! Peu courant !

Pour l'instant, c'est la version pour orchestre qui m'a le plus transporté, qui m'a le plus donné envie de danser Very Happy

Et vous, quelle interprétation vous fait voyager ?

A bientôt Wink
Eragny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Danses Hongroises - Brahms Empty
MessageSujet: Re: Danses Hongroises - Brahms   Danses Hongroises - Brahms EmptyVen 23 Fév 2007 - 16:10

Bonjour Eragny, tu peux aller à Forum, présentation des membres !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Danses Hongroises - Brahms Empty
MessageSujet: Re: Danses Hongroises - Brahms   Danses Hongroises - Brahms EmptyVen 23 Fév 2007 - 16:10

hum, je crains qu'elles ne soient pas orchestrées par Brahms les danses hongroises à 4 mains, plutôt Dvorak? Szell la version voyage?
Revenir en haut Aller en bas
Jules Biron
Noctambule
Jules Biron

Nombre de messages : 12369
Age : 27
Date d'inscription : 23/02/2007

Danses Hongroises - Brahms Empty
MessageSujet: Re: Danses Hongroises - Brahms   Danses Hongroises - Brahms EmptyVen 23 Fév 2007 - 16:16

Je t'avoue que c'est un cd que l'on m'a passé, sans plus d'explications que ça, je sais juste que c'est la version de l'orchestre du festival de Budapest Wink
Maintenant que tu le dis, un souvenir me revient : c'est effectivement Dvorak qui les a orchestrées Wink
J'adore les talents d'orchestrateur qu'avait Dovrak, il m'a toujours fait passer un message dans les oeuvres que j'aie entendues de lui !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87101
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Danses Hongroises - Brahms Empty
MessageSujet: Re: Danses Hongroises - Brahms   Danses Hongroises - Brahms EmptyVen 23 Fév 2007 - 19:51

C'est probablement d'Ivan Fischer qu'il s'agit.

Je ne serai pas original, mais Abbado me paraît assez complet, en tout cas me convainc pleinement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Clarisse
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 43
Localisation : 93
Date d'inscription : 27/02/2006

Danses Hongroises - Brahms Empty
MessageSujet: http://classik.forumactif.com/Musique-classique-c1/Discograp   Danses Hongroises - Brahms EmptyVen 23 Fév 2007 - 20:10

J'ai entendu une fois à la radio des extraits de l'interprétation d'Antal Dorati.

J'ai trouvé qu'il entraînait l'auditeur dans un tourbillon de folie, ça ne ressemblait à aucune autre interprétation... J'ai beaucoup aimé, malheureusement je ne sais pas si ce disque est encore disponible.

Quelqu'un d'autre ici a-t-il déjà entendu cette version ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87101
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Danses Hongroises - Brahms Empty
MessageSujet: Re: Danses Hongroises - Brahms   Danses Hongroises - Brahms EmptyVen 23 Fév 2007 - 20:26

Je crois bien, mais n'étant pas fou de Dorati, j'ai laissé filer et je suis vite passé à écouter autre chose. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Guigui
Mélomaniaque
Guigui

Nombre de messages : 896
Age : 40
Date d'inscription : 30/10/2006

Danses Hongroises - Brahms Empty
MessageSujet: Re: Danses Hongroises - Brahms   Danses Hongroises - Brahms EmptyVen 23 Fév 2007 - 20:31

Clarisse a écrit:
J'ai entendu une fois à la radio des extraits de l'interprétation d'Antal Dorati.

J'ai trouvé qu'il entraînait l'auditeur dans un tourbillon de folie, ça ne ressemblait à aucune autre interprétation... J'ai beaucoup aimé, malheureusement je ne sais pas si ce disque est encore disponible.

Quelqu'un d'autre ici a-t-il déjà entendu cette version ?

Dorati est vraiment excellent, pas forcément léché comme lecture mais l'esprit y est et pas qu'un peu ! Abbado je n'ai jamais entendu, avec Vienne c'est déjà une belle affiche, mais je ne sais pas pourquoi j'ai pas envie de mettre 23€ dans ce disque de petites pièces pas toutes passionnantes, quand je passe devant à la Fnac.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jules Biron
Noctambule
Jules Biron

Nombre de messages : 12369
Age : 27
Date d'inscription : 23/02/2007

Danses Hongroises - Brahms Empty
MessageSujet: Re: Danses Hongroises - Brahms   Danses Hongroises - Brahms EmptyVen 23 Fév 2007 - 20:36

Entièrement d'accord, il y en a certaines bien moins bonnes que d'autres...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sofro
Tonton
sofro

Nombre de messages : 2268
Localisation : LYON
Date d'inscription : 19/09/2005

Danses Hongroises - Brahms Empty
MessageSujet: Re: Danses Hongroises - Brahms   Danses Hongroises - Brahms EmptyVen 23 Fév 2007 - 23:02

Le piano, c'est mieux: Södergren par exemple. L'orchestre, c'est lourd, pas très nuancé et hyper limité en moyens d'expression par rapport à ce que peut permettre une performance individuelle.

Le piano permet une variété infinie de nuances et d'affects, pour des pages aussi animées que les danses hongroises, c'est essentiel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guigui
Mélomaniaque
Guigui

Nombre de messages : 896
Age : 40
Date d'inscription : 30/10/2006

Danses Hongroises - Brahms Empty
MessageSujet: Re: Danses Hongroises - Brahms   Danses Hongroises - Brahms EmptyVen 23 Fév 2007 - 23:03

Assez d'accord.....mais ça reste dur à sauver à la longue ! (pourquoi on en entend qu'en bis d'ailleurs....)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sofro
Tonton
sofro

Nombre de messages : 2268
Localisation : LYON
Date d'inscription : 19/09/2005

Danses Hongroises - Brahms Empty
MessageSujet: Re: Danses Hongroises - Brahms   Danses Hongroises - Brahms EmptySam 24 Fév 2007 - 0:12

Eragny a écrit:
Salut à tous !
Je suis nouveau par ici, je cherchais un forum actif et sympa sur la musique classique, j'ai vu de la lumière, je suis entré...
C'est parce qu'ici, c'est un endroit hanté...Danses Hongroises - Brahms Fantome



Danses Hongroises - Brahms SecretVa sur le fil Boulez, il s'y passe des choses étranges, cela arrive surtout très tard dans la nuit, mais je n'en dis pas plus, c'est le terrible secret du forum...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
adriaticoboy

Nombre de messages : 7173
Date d'inscription : 17/08/2005

Danses Hongroises - Brahms Empty
MessageSujet: Re: Danses Hongroises - Brahms   Danses Hongroises - Brahms EmptySam 24 Fév 2007 - 1:00

sofro a écrit:
Le piano, c'est mieux: Södergren par exemple. L'orchestre, c'est lourd, pas très nuancé et hyper limité en moyens d'expression par rapport à ce que peut permettre une performance individuelle.

Le piano permet une variété infinie de nuances et d'affects, pour des pages aussi animées que les danses hongroises, c'est essentiel.
Je suis d'accord. Mais Södergren joue la version pour piano seul, non? Rappelons que la version originale de ces danses hongroises est pour piano à quatre mains. En voici une très belle gravure, subtile et bien balancée (plus une superbe prise de son), par un jeune duo belge ou batave, je ne sais plus! (c'est deux frères en tout cas):

Danses Hongroises - Brahms B0006PV5IA.08._AA240_SCLZZZZZZZ_
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ju_13
Mélomane du dimanche
ju_13

Nombre de messages : 99
Age : 36
Localisation : nancy
Date d'inscription : 25/06/2006

Danses Hongroises - Brahms Empty
MessageSujet: Re: Danses Hongroises - Brahms   Danses Hongroises - Brahms EmptySam 24 Fév 2007 - 23:27

Eragny a écrit:
Salut à tous !
Je suis nouveau par ici, je cherchais un forum actif et sympa sur la musique classique, j'ai vu de la lumière, je suis entré... Very Happy
(c'est ou qu'on se présente, par ici ?)


Pour mon premier post, je voulais vous parler d'une interprétation des Danses Hongroises de Brahms que j'ai découverte il n'y a pas longtemps : celle par l'Orchestre du Festival de Budapest, c'est l'orchestration ou il y a du cybmalum ! Peu courant !

Pour l'instant, c'est la version pour orchestre qui m'a le plus transporté, qui m'a le plus donné envie de danser Very Happy

Et vous, quelle interprétation vous fait voyager ?

A bientôt Wink
Eragny

je te reponds en version orchestrale, pour le piano, je passe mon chemin.
j'en ai 3 versions:
abbado, vraiment superbe, très habité et maitrisé, un must
ivan fischer (ta version donc) pas mal mais qui a tendance à trop se brider, selon moi. Dommage, c'est le regional de l'etape.
vaclav neuman (berlin classics) qui peche un peu au niveau de la qualité du son mais semble pas mal (en fait je viens de l'acheter)....
EDIT: neumann me convient tres bien, surtout au niveau des tempi, bien plus engagé que fischer!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Walther
Mélomane averti
Walther

Nombre de messages : 201
Date d'inscription : 09/09/2010

Danses Hongroises - Brahms Empty
MessageSujet: Re: Danses Hongroises - Brahms   Danses Hongroises - Brahms EmptyMar 29 Mar 2011 - 12:58

Clarisse a écrit:
J'ai entendu une fois à la radio des extraits de l'interprétation d'Antal Dorati.

J'ai trouvé qu'il entraînait l'auditeur dans un tourbillon de folie, ça ne ressemblait à aucune autre interprétation... J'ai beaucoup aimé, malheureusement je ne sais pas si ce disque est encore disponible.

Quelqu'un d'autre ici a-t-il déjà entendu cette version ?

Oui, parue chez Mercury couplée avec les Variations Haydn.
Excellente en effet, sauf que ce n'est pas une intégrale : Dorati n'a enregistré que 15 danses sur 21 !

Pour une intégrale des Danses hongroises, mon choix va surprendre (et moi le premier) : Masur à la tête du Gewandhaus de Leipzig, réédité dans la collection pas chère Eloquence d'Universal (avant, c'était édité par Philips) !! Tout y est, les rythmes, la sensibilité, malheureusement le son est un peu gris (mais bizarrement il est meilleur dans certaines danses).

Ironie du sort, il n'y a pas longtemps cette version était dispo à prix vert à la FNAC à 7 €... de même que la version Abbado chez DG, qui habituellement est vendue le triple ! J'ai acheté et comparé les deux, et pas de doute : évidemment le Philharmonique de Vienne est plus beau (et mieux enregistré), mais Abbado survole le tout et surtout il n'a pas l'air de prendre de plaisir à diriger ces oeuvres ! Au contraire Masur cherche à creuser, ce qui rapproche un peu ces danses des danses slaves de Dvorak et évite d'en faire leurs cousines un peu superficielles.

Pour des extraits, Dorati me paraît ce qu'il y a de mieux si on le trouve encore. Reiner est très prisé mais attention, l'édition Decca Legends a sucré deux danses au passage pour faire de la place pour Mort et transfiguration de Strauss !! donc chercher l'édition Classic Sound si vous voulez avoir tout ce que Reiner a enregistré de ces danses. Je n'ai pas accroché à son interprétation des danses de Brahms.

Eviter Karajan : ça date de 1959, mais sous sa baguette le Philharmonique de Berlin y a déjà un gros son massif et poli, bien legato, et c'est éléphantesque pour des oeuvres légères comme celles-là !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pipus
Mélomane chevronné
Pipus

Nombre de messages : 3013
Age : 45
Localisation : Vers Sailles
Date d'inscription : 24/05/2010

Danses Hongroises - Brahms Empty
MessageSujet: Re: Danses Hongroises - Brahms   Danses Hongroises - Brahms EmptyVen 21 Mar 2014 - 19:51

Je suis en train d'écouter pour la première fois la version de Claudio Abbado avec le philharmonique de Vienne.

Danses Hongroises - Brahms 135-im10

Je ne connaissais qu'une version économique de ces danses, achetée du temps où je trouvais à Monop' des CD classiques à 1 franc (je ne crache pas dessus d'ailleurs, j'ai découvert ainsi bon nombre d’œuvres classiques).

Très bel orchestre évidemment. L'ensemble est assez lié ; je lisais "legato" au-dessus. C'est très beau dans les mouvements lents, mais cela limite un peu la rythmique dans les parties rapides. Ce dernier point m'a paru très sensible sur le démarrage du second mouvement.

Je trouve que c'est très équilibré dans la puissance et le rythme, les accélérations et accents ne nécessitent pas de forcer les tempi ou de faire exploser les timbales. Pas de précipitation, pas de violence, et pourtant c'est très envolé parfois et très calme à d'autres moments, sans créer de rupture à l'écoute.

Ca manque peut-être juste un peu d'âme. Mais il y a de très beaux mouvements que je redécouvre.

Par contre le Chignin est assez moyen, mais ça c'est une autre histoire...  hehe

EDIT : je viens de finir la première écoute, ces danses de Brahms sont quand même assez inégales. Certains mouvements sont très saillants, on connait tous l'air... et d'autres m'ont apparu plus dispensables.


Dernière édition par Pipus le Ven 21 Mar 2014 - 20:20, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 48
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Danses Hongroises - Brahms Empty
MessageSujet: Re: Danses Hongroises - Brahms   Danses Hongroises - Brahms EmptyVen 21 Mar 2014 - 20:07

Une très belle version pour deux pianos Heisser/Jude drunken drunken drunken drunken drunken 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

Danses Hongroises - Brahms Empty
MessageSujet: Re: Danses Hongroises - Brahms   Danses Hongroises - Brahms EmptySam 22 Mar 2014 - 1:51

Je ne connais pas cette version. Par contre celle des frères Kontarsky....  drunken drunken drunken drunken drunken 

 Mr. Green 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pipus
Mélomane chevronné
Pipus

Nombre de messages : 3013
Age : 45
Localisation : Vers Sailles
Date d'inscription : 24/05/2010

Danses Hongroises - Brahms Empty
MessageSujet: Re: Danses Hongroises - Brahms   Danses Hongroises - Brahms EmptySam 22 Mar 2014 - 7:52

sofro a écrit:
Le piano permet une variété infinie de nuances et d'affects, pour des pages aussi animées que les danses hongroises, c'est essentiel.

Marrant, le livret de la version que j'ai écoutée hier soir dit plutôt l'inverse : "(...) Mais ce fut la version pour orchestre qui leur valut véritablement la célébrité - et elles font partie des œuvres les plus populaires de Brahms. Seule cette forme fait resplendir la musique dans tout son éclat, car ce n'est pas uniquement le jeu alterné de divers instruments qui fait leur attrait, mais aussi, en plus de cela, des effets déterminés ne pouvant être que vaguement rendus au piano.".

Je découvre la version piano des Kontarski. C'est très sobre, elle fait ressortir la musicalité intrinsèque de ces mélodies sans sembler devoir en rajouter des tonnes. Sur certains mouvements le caractères intimiste et direct du piano, apporte un ressenti différent. Des morceaux dansant en orchestre, je pense par exemple tout simplement au premier, m'apparaissent plus mélancoliques au piano. Je trouve aussi que ça révèle (et relève) les mélodies de certains extraits qui ne m'avaient pas touché en orchestre.

A l'inverse les instruments apportent sur certains passages une coloration dépaysante, une suavité... N'existe-t-il pas une version pour orchestre ET piano à 4 mains ?  Cool 

Par contre j'ai écouté sur Youtube une version Khatia Buniatishvili / Yuja Wang. Bon... très démonstratif (genre "faut quand même en mettre plein la vue à ceux qui paient chers pour venir nous voir")... il faut dire que j'ai souvent un a priori négatif sur les stars du moment, c'est pas bien  Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris3
Mélomane chevronné
Chris3

Nombre de messages : 4542
Date d'inscription : 10/07/2007

Danses Hongroises - Brahms Empty
MessageSujet: Re: Danses Hongroises - Brahms   Danses Hongroises - Brahms EmptySam 22 Mar 2014 - 17:57

Ma version pour 4 mains préférée est celle du duo Crommelynck (que j'aime bien aussi chez Debussy, qui n'a pourtant pas grand-chose à voir !)

Pour orchestre, je mets Masur et Reiner au-dessus du lot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 26755
Date d'inscription : 21/09/2012

Danses Hongroises - Brahms Empty
MessageSujet: Re: Danses Hongroises - Brahms   Danses Hongroises - Brahms EmptyLun 12 Oct 2015 - 23:49


santa Puisque vous avez été sages aujourd'hui, je vous offre ces deux splendides bouquets de Danses hongroises que je viens de réécouter.

Avec Reiner, sous sa baguette d'une précision diabolique, les pourpres et ors du Wiener Philharmoniker cambré comme un pur-sang : https://yadi.sk/d/Cr_VbHKLjh66k

Avec Kubelik, un orchestre de Londres peut-être pas hypervirtuose, mais qui explose de couleurs, trémoussant les rythmes et exaltant les saveurs de terroir magyar : https://yadi.sk/d/TEqkRSlgjh6Ks


Mélomaniac, in playlist, a écrit:

Johannes Brahms (1833-1897) :

Danses hongroises n°1, 5, 6, 7, 12, 13, 19, 21 (orch. Parlow, Hallén, Dvorak, Brahms)

= Fritz Reiner, Orchestre philharmonique de Vienne

(Decca, juin 1960)

Danses Hongroises - Brahms Brahms18


Mélomaniac a écrit:

Johannes Brahms (1833-1897) :

Danses hongroises n°1, 3, 5, 6, 17, 18, 19, 20, 21 (orch. Schmelling, Dvorak, Brahms)

= Rafael Kubelik, Royal Philharmonic Orchestra

(HMV, novembre 1958 - janvier 1959)

Danses Hongroises - Brahms Brahms19
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luisa miller
Mélomane chevronné
luisa miller

Nombre de messages : 4266
Age : 919
Date d'inscription : 27/11/2008

Danses Hongroises - Brahms Empty
MessageSujet: Re: Danses Hongroises - Brahms   Danses Hongroises - Brahms EmptyJeu 12 Nov 2015 - 19:06

Quelle serait la version idéale pour la version orchestrale de ces danses hongroises?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://lyriqueinfo.blogspot.fr/
hugo75
Mélomane averti
hugo75

Nombre de messages : 470
Date d'inscription : 24/12/2012

Danses Hongroises - Brahms Empty
MessageSujet: Re: Danses Hongroises - Brahms   Danses Hongroises - Brahms EmptyJeu 12 Nov 2015 - 19:51

luisa miller a écrit:
Quelle serait la version idéale pour la version orchestrale de ces danses hongroises?

Pour le tranchant des attaques, le caractère très dansant, la qualité de la prise de son et un engagement unique, cela :

Danses Hongroises - Brahms 918Hxmw364L._SY355_
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luisa miller
Mélomane chevronné
luisa miller

Nombre de messages : 4266
Age : 919
Date d'inscription : 27/11/2008

Danses Hongroises - Brahms Empty
MessageSujet: Re: Danses Hongroises - Brahms   Danses Hongroises - Brahms EmptyJeu 12 Nov 2015 - 21:16

Merci Hugo kiss
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://lyriqueinfo.blogspot.fr/
luisa miller
Mélomane chevronné
luisa miller

Nombre de messages : 4266
Age : 919
Date d'inscription : 27/11/2008

Danses Hongroises - Brahms Empty
MessageSujet: Re: Danses Hongroises - Brahms   Danses Hongroises - Brahms EmptySam 14 Nov 2015 - 21:04

A la FNAC j'ai vu une version Abbado/Wiener Philharmoniker (si j'ai bonne mémoire, parce qu'aujourd'hui je suis anestésiée). Ca vaut quoi au juste?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://lyriqueinfo.blogspot.fr/
adriaticoboy
Mélomane chevronné
adriaticoboy

Nombre de messages : 7173
Date d'inscription : 17/08/2005

Danses Hongroises - Brahms Empty
MessageSujet: Re: Danses Hongroises - Brahms   Danses Hongroises - Brahms EmptyDim 15 Nov 2015 - 11:52

Dorati et Abbado sont bien sûr des références incontournables, mais il ne faudrait pas oublier le formidable Schmidt-Isserstedt à la NDR d'Hambourg en 1962 (rééd. Accord), pour des danses hongroises automnales, profondes, et vaguement sauvages derrière leur air faussement civilisé. En fait les plus danses hongroises les plus brahmsiennes qu'on puisse imaginer.
Par contre je ne suis pas sûr que ce soit encore disponible en CD.

Danses Hongroises - Brahms 41Y1P4FXCEL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hugo75
Mélomane averti
hugo75

Nombre de messages : 470
Date d'inscription : 24/12/2012

Danses Hongroises - Brahms Empty
MessageSujet: Re: Danses Hongroises - Brahms   Danses Hongroises - Brahms EmptyDim 15 Nov 2015 - 12:26

luisa miller a écrit:
A la FNAC j'ai vu une version Abbado/Wiener Philharmoniker (si j'ai bonne mémoire, parce qu'aujourd'hui je suis anestésiée). Ca vaut quoi au juste?

Version aseptisée et style international : vingt crans en dessous de Dorati beaucoup plus idiomatique et bien meilleur rythmicien. Avec Abbado, on écoute cela agréablement dans son fauteuil comme une symphonie de Brahms quand Dorati donne envie de danser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Danses Hongroises - Brahms Empty
MessageSujet: Re: Danses Hongroises - Brahms   Danses Hongroises - Brahms EmptyDim 15 Nov 2015 - 12:32

adriaticoboy a écrit:
Dorati et Abbado sont bien sûr des références incontournables, mais il ne faudrait pas oublier le formidable Schmidt-Isserstedt à la NDR d'Hambourg en 1962 (rééd. Accord), pour des danses hongroises automnales, profondes, et vaguement sauvages derrière leur air faussement civilisé. En fait les plus danses hongroises les plus brahmsiennes qu'on puisse imaginer.
Par contre je ne suis pas sûr que ce soit encore disponible en CD.

Danses Hongroises - Brahms 41Y1P4FXCEL

Lui, effectivement ; Dorati ; et Ivan Fischer chez Philips drunken !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 26755
Date d'inscription : 21/09/2012

Danses Hongroises - Brahms Empty
MessageSujet: Re: Danses Hongroises - Brahms   Danses Hongroises - Brahms EmptyLun 9 Mai 2016 - 22:34

Hyacinthe, in playlist, a écrit:

Spoiler:
 

Un peu déçu, j'ai l'impression que Claudio prend le TGV


Smile C'est pas faux, il se montre impulsif voire surexcité, et la pâte sonore du Wiener semble un peu malingre sur cet enregistrement.

Toutefois, ça reste très finement réalisé, et l'orchestre chatoie à tous les étages.

Et je ne saurais trop médire de cette version puisque ce fut un de mes tout premiers vinyles cool-blue

Outre Karajan qu'on t'a conseillé, si tu cherches vraiment le grand frisson, y a pas mieux que Dorati/LSO (Mercury).
Schmidt-Isserstedt/NDR (cité par Adriatico) ça reste très attachant dans le genre symphonique, fort brahmsien effectivement mais pas très dansant -pour ne pas dire un peu pépère.

Parmi les références historiques, Reiner et Kubelik (j'en ai parlé plus haut sur cette page, en octobre dernier) colors

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyacinthe
Mélomane averti
Hyacinthe

Nombre de messages : 145
Localisation : Moscou
Date d'inscription : 29/04/2016

Danses Hongroises - Brahms Empty
MessageSujet: Re: Danses Hongroises - Brahms   Danses Hongroises - Brahms EmptyLun 9 Mai 2016 - 22:53

J'ai retrouvé Schmidt-Isserstedt au fin fond de mon Mac, j'avais téléchargé ça ici :
Spoiler:
 


Logiquement c'est libre de droit mais si ce n'est pas le cas dites le moi que je retire le lien, que ce soit pour cette raison ou une autre d'ailleurs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luisa miller
Mélomane chevronné
luisa miller

Nombre de messages : 4266
Age : 919
Date d'inscription : 27/11/2008

Danses Hongroises - Brahms Empty
MessageSujet: Re: Danses Hongroises - Brahms   Danses Hongroises - Brahms EmptyLun 9 Mai 2016 - 23:34

Tu peux aussi écouter la version pour deux pianos par Jean François Heisser et Marie Josèphe Jude. C'est somptueux et perso je n'échangerai pas mon CD même contre tout l'or du monde Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://lyriqueinfo.blogspot.fr/
Hyacinthe
Mélomane averti
Hyacinthe

Nombre de messages : 145
Localisation : Moscou
Date d'inscription : 29/04/2016

Danses Hongroises - Brahms Empty
MessageSujet: Re: Danses Hongroises - Brahms   Danses Hongroises - Brahms EmptyLun 9 Mai 2016 - 23:46

luisa miller a écrit:
Tu peux aussi écouter la version pour deux pianos par Jean François Heisser et Marie Josèphe Jude. C'est somptueux et perso je n'échangerai pas mon CD même contre tout l'or du monde Cool

Je suis vraiment intrigué par ces Danses Hongroises au piano... bon bon je vais m'y plonger hehe

Après écoute : j'aime vraiment le côté intimiste du piano, les deux pianistes jouent très harmonieusement et ne forment plus qu'un I love you

Luisa sais-tu si un disque est paru ? Smile


Dernière édition par Hyacinthe le Mar 10 Mai 2016 - 1:11, édité 1 fois (Raison : Feedback)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luisa miller
Mélomane chevronné
luisa miller

Nombre de messages : 4266
Age : 919
Date d'inscription : 27/11/2008

Danses Hongroises - Brahms Empty
MessageSujet: Re: Danses Hongroises - Brahms   Danses Hongroises - Brahms EmptyMar 10 Mai 2016 - 10:08

Concernant Heisser/Jude si le CD n'existait pas je ne t'en aurais pas parlé Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://lyriqueinfo.blogspot.fr/
Hyacinthe
Mélomane averti
Hyacinthe

Nombre de messages : 145
Localisation : Moscou
Date d'inscription : 29/04/2016

Danses Hongroises - Brahms Empty
MessageSujet: Re: Danses Hongroises - Brahms   Danses Hongroises - Brahms EmptyMar 10 Mai 2016 - 13:45

luisa miller a écrit:
Concernant Heisser/Jude si le CD n'existait pas je ne t'en aurais pas parlé Wink

Ah oui je viens de le voir ! Amazn a oublié un des deux interprètes et du coup je ne trouvais pas bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tartatane
Mélomane averti


Nombre de messages : 205
Date d'inscription : 15/10/2015

Danses Hongroises - Brahms Empty
MessageSujet: Re: Danses Hongroises - Brahms   Danses Hongroises - Brahms EmptyLun 17 Oct 2016 - 11:44

Hyacinthe a écrit:


Je suis vraiment intrigué par ces Danses Hongroises au piano... bon bon je vais m'y plonger hehe

Après écoute : j'aime vraiment le côté intimiste du piano, les deux pianistes jouent très harmonieusement et ne forment plus qu'un I love you

Luisa sais-tu si un disque est paru ? Smile

Mais il faut absolument écouter ces danses au piano à 4 mains !
C'est d'ailleurs pour cet instrument qu'elle ont été écrites !

Le rendu n'est absolument pas le même qu'à l'orchestre: outre le côté plus intimiste qui s'oppose au grandiose des certaines versions orchestrales, le ton très mélancolique ressort très nettement (sensucht ?)
Les changements de dynamiques (tonalité, tempo) très fréquents dans ces pièces sont également beaucoup plus nets au piano.
Enfin, le côté "café concert" (Brahms jouait dans des cabarets pour joindre les deux bouts, étant jeune) perceptible sur certaines pièces ne ressort qu'au piano.

Quelques versions sont souvents mises en avant:
- les March (2002)
- Tal & Groethuysen (1992)
- les Labèque (1990)
- les Kontarsky (1989, la plus citée et pas toujours en bien)
- Heisser/Jude (2001)
- les Kolacny (2004)

EDIT: je rajoute les versions conseillées par les grands mélomanes du forum:
- Matthies-Köhn (Naxos, 1995)
- Katchen / Marty (Decca, 1965)
- Brendel / Walter Klien (Vox, 1956)
- Walter & Beatriz Klien (Vox, 1966)
- Beroff / Collard (Emi, 1975)
- Duo Crommelynck (Claves, 1987)
- Kempff / Anda (DG, ????) Note à Mélomaniac: je n'ai trouvé aucune référence sur internet de cet enregistrement

Si j'ai le courage je me prêterai à une petite écoute comparative sur une paire de danses pour essayer de dégager les forces de chaque version.

A noter que j'ai récemment écoute l'intégrale des 21 danses en concert et que j'ai immédiatement compris pourquoi c'était rarement à l'affiche. Ca a beau être magnifique, c'est tout de même assez répétitif (on a quelques motifs rythmiques et mélodiques qui reviennent beaucoup) et usant sur la longueur faute de variété.


Dernière édition par tartatane le Mer 19 Oct 2016 - 10:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tartatane
Mélomane averti


Nombre de messages : 205
Date d'inscription : 15/10/2015

Danses Hongroises - Brahms Empty
MessageSujet: Re: Danses Hongroises - Brahms   Danses Hongroises - Brahms EmptyLun 17 Oct 2016 - 13:45

Je finis tout juste l'écoute de la première danse sur les 6 versions sus-citées. Le moins que l'on puisse dire est qu'il y a des sacrés différences de choix interprétatifs !

EDIT: je complète avec l'écoute de la 4ème danse (une des mes danses fétiches) en rajoutant un deuxième commentaire à la suite pour chaque version. (D4)

- March: tempo très rapide, graves peu présents, partie soliste légère et pétillante. Au final assez quelconque. Prise de son un peu étouffée. D4: rien de plus à ajouter

- Tal & G. : très belle partie d'accompagnement, on entend nettement les 2 voix. Énormément d'effets d'accéléré et de ralenti, il y a une vraie prise de risque. C'est théâtral et espiègle, très réussi. Belle prise de son. D4: plus sage niveau interprétation sur cette danse, cela reste très dynamique.

- Labèque: l'ovni complet. Le morceau démarre très doucement et progresse lentement, il y a une atmosphère de mystère. Les trilles du soliste sont d'une beauté drunken très pures, très cristallines, et en même temps l'accompagnement propose un ton très grave. Vraiment original (peut-être hors-sujet ? je n'ai pas la partition) Son un peu étouffé mais moins que les March. D4: il y a toujours un parti pris interprétatif très fort...qui marche un peu moins ici (qq trilles étranges, un peu de rubato mal placé) mais on entend une autre musique (il y a des détails à l'accompagnement qu'on n'entend qu'ici) Je suis réservé, mais j'ai sacrément envie d'écouter l'ensemble.

- Kontarsky: la version la plus mélancolique peut-être, servie par un accompagnement très présent. Assez dynamique (peut-être trop parfois, au risque de faire un peu martial ?) Très propre mais peut-être un peu trop sage en effet (manque de variété dans la reprise, on s'ennuie un peu) Très belle prise de son. D4: le ton est très grave ici (s'agit-il d'une marche funèbre ?) il y a toujours bcp de contrastes dans les nuances, mais la partie de chant peine à émerger d'un accompagnement très puissant.

- Heisser/Jude: la prise de son est tellement mauvaise que je distingue à peine ce qui se passe dans les basses (peut-être une mauvaise copie ? il s'agit d'une pochette sans nom d'artiste, avec des blés, dans le genre "offert avec le plein d'essence"...) Très rapide et assez conventionnel sinon dans l'interprétation (mais vraiment, avec un son pareil, c'est trop le brouillard carton rouge ) D4: je n'entends rien de merveilleux ni de mauvais, mais la prise de son n'aide pas à faire ressortir grand-chose.

- Kolacny: se rapproche beaucoup des Kontarsky dans la dramaturgie et le côté dynamique (mais là pour le coup, c'est pas très subtil d'envoyer des gros accords le plus fort possible après les ralentis) Effets de ralenti un peu surjoués. Prise de son bonne. D4: plus subtil ici, ça martèle moins. C'est très dramatique et ça ressemble bcp aux Kontarsky ici encore. A noter un parti pris assez fort dans le passage central, avec un crescendo très marqué.

Après cette première écoute, je ne peux que vous recommander de tester plusieurs versions.
Labèque et Tal & G. proposent vraiment une interprétation à part, c'est à découvrir. Reste à voir comment ça tient sur la durée.
Dans les versions plus classiques, les Kontarsky tiennent la corde avec un beau son charnu. Kolacny n'est pas mal non plus.
Heisser/Jude et March souffrent d'une prise de son très moyenne et d'une lecture trop lisse.

EDIT: je rajoute les versions conseillés par 2 grands mélomanes du forum. La plupart (sauf la dernière) sont à rapprocher des lectures classiques de l'oeuvre (en plus léger que les Kontarsky, à titre de comparaison):

- Matthies-Kohn: effectivement c'est dynamique mais jamais lourd (comme les Kolacny parfois qd ils envoient de l'accord) Il s'agit d'une lecture très classique de l'oeuvre sinon. Le son est bon. D4: David va m'en vouloir...je n'accroche pas trop. Ca avance certes, mais il ne se passe pas grand-chose d'excitant. Et je trouve le son un peu sourd à cette seconde écoute. C'est une lecture très fidèle de l'oeuvre.

- Beroff- Collard: je le mets juste après car c'est très proche comme interprétation. Le son est par contre très lointain (pas étouffé hein) ce qui donne une sensation étrange. D4: le commentaire reste valable. il y a des effets de pédale étranges (au tout début notamment) La prise de son dessert vraiment la mise en place des dynamiques.

- Brendel-Klien: c'est rapide ; il y a comme une urgence dramatique dans les passages lents et qqch de sautillant dans les parties plus rapides. Il y a un vrai côté cabaret dans cette version. Dommage que la prise de son soit si mauvaise (ça date) : ça grésille et on entend à peine les graves (c'est vieille cire, pour moi) D4: Je l'aime de plus en plus cette version ! On retrouve les mêmes caractéristiques ici encore, une fuite en avant bouleversante dans les passages tristes et de l'euphorie dans les passages enlevés.

- les Klien: introuvable par mes canaux persos Neutral

- duo Crommelynck: il y a beaucoup de rubato, ce qui à mon humble avis alourdit l'ensemble (il y a déjà naturellement une alternance phrase lente/phrase rapide, pas la peine d'en rajouter) On distingue bien l'accompagnement sinon, et le ton est très équilibré. Prise de son moyenne. D4: je n'en pense pas grand-chose si ce n'est que je m'ennuie un peu, ça manque d'allant et le son est un peu gris.

- Katchen/Marty: comment dire....ils ne jouent pas la même chose que les autres ! (pas les mêmes notes, pas les mêmes rythmes en fait) Je n'ai pas la partition, mais vu que personne d'autre ne fait ça je serais tenté de dire qu'ils ont pris de (très) grandes libertés. Énormément d'effets du coup (que je qualifierais de démonstration virtuose) : certains sont bien sentis mais d'autres sont clairement de trop: c'est décousu rythmiquement par endroits. L'ensemble est très dramatique par endroits, très léger et pétillant dans d'autres, sans verser dans l'excès: intéressant donc, mais en même quand on réécrit le morceau c'est facile...Excellent prise de son pour l'époque. D4: ils continuent à se faire plaisir...la magie opère dans les passages lents, mais ça manque de consistance rythmique quand ça accélère. Trop de rubato à mon goût.

CONCLUSION (partielle et partiale  Cool ) :
Kontarsky/Kolacny sont vraiment proches et adoptent un ton qui fait ressortir le maximum de l'accompagnement. Grosse densité sonore, la mélancolie est mise en avant. Les deux ont d'excellentes prises de son.
Labèque va très loin dans l'interprétation, au risque d'en faire trop. Mais il y a bcp de choses subtiles et nouvelles là-dedans. Je trouve que ça dépoussière bien l'oeuvre et propose une vision alternative intéressante.
Katchen/Marty suit la même idée mais en s'éloignant (beaucoup semble-t-il) de la partition, et en perd de la consistance au passage.  
La plupart des autres versions sont plus équilibrées et "proches du texte". Ma préférence sur ces 2 danses irait à Tal & G. où il y a un brin de folie et une qualité de son que toutes les autres versions n'ont pas. Matthies-Kohn, Beroff-Collard, Brendel-Klien, Crommelynck voire même March sont également recommandables dans ce style.
Enfin, je trouve qu'une mauvaise prise de son tue cette oeuvre et les victimes ici sont les versions March, Heisse-Jude, Beroff-Collard et surtout Brendel-Klien (très dommage pour cette dernière, qui démontre encore un fois l'immense talent de Brendel qui fait vivre ses interprétations comme personne avec bcp de simplicité)

Rajoutez vos commentaires et à très vite pour la suite.


Dernière édition par tartatane le Mer 19 Oct 2016 - 16:45, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87101
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Danses Hongroises - Brahms Empty
MessageSujet: Re: Danses Hongroises - Brahms   Danses Hongroises - Brahms EmptyLun 17 Oct 2016 - 23:37

Matthies-Köhn règle la question pour moi, la clarté, la polyphonie, l'élan… ce n'est pas là que ça s'entend le plus (par rapport aux vingt disques de transcriptions), mais on y retrouve les mêmes qualités.

(Cela dit, T. & G., c'est très bien, hein.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 26755
Date d'inscription : 21/09/2012

Danses Hongroises - Brahms Empty
MessageSujet: Re: Danses Hongroises - Brahms   Danses Hongroises - Brahms EmptyLun 17 Oct 2016 - 23:43

Smile Parmi les grands classiques à 4 mains, il y a aussi :

Katchen / Marty (Decca)
Brendel / Walter Klien (Vox, 1956)
Walter & Beatriz Klien (Vox, 1966)
Beroff / Collard (Emi)
Duo Crommelynck (Claves)
Kempff / Anda (DG)

cool-blue

En tout cas, continue de nous faire part de tes écoutes, c'est très intéressant Very Happy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tartatane
Mélomane averti


Nombre de messages : 205
Date d'inscription : 15/10/2015

Danses Hongroises - Brahms Empty
MessageSujet: Re: Danses Hongroises - Brahms   Danses Hongroises - Brahms EmptyMer 19 Oct 2016 - 9:31

Excellent !
La liste s'allonge !

Un commentaire que je me suis fait en écoutant cela, c'est qu'il faut faire très attention à la prise de son. Étouffée, elle ne permet pas de distinguer les détails de l'accompagnement et cela me semble rédhibitoire sur du 4 mains (qui devient du "soupe + 1 main")

A priori cela écarterait les vieilles cires, mais je n'en connais pas sur cette oeuvre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tartatane
Mélomane averti


Nombre de messages : 205
Date d'inscription : 15/10/2015

Danses Hongroises - Brahms Empty
MessageSujet: Re: Danses Hongroises - Brahms   Danses Hongroises - Brahms EmptyMer 19 Oct 2016 - 10:50

DavidLeMarrec a écrit:
Matthies-Köhn règle la question pour moi, la clarté, la polyphonie, l'élan… ce n'est pas là que ça s'entend le plus (par rapport aux vingt disques de transcriptions), mais on y retrouve les mêmes qualités.

(Cela dit, T. & G., c'est très bien, hein.)  

Mélomaniac a écrit:
Smile Parmi les grands classiques à 4 mains, il y a aussi :

Katchen / Marty (Decca)
Brendel / Walter Klien (Vox, 1956)
Walter & Beatriz Klien (Vox, 1966)
Beroff / Collard (Emi)
Duo Crommelynck (Claves)
Kempff / Anda (DG)

cool-blue

En tout cas, continue de nous faire part de tes écoutes, c'est très intéressant Very Happy


J'ai complété la liste (histoire d'avoir une liste fournie à un seul endroit)

La version Kempff est absolument introuvable : n'as-tu pas confondu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tartatane
Mélomane averti


Nombre de messages : 205
Date d'inscription : 15/10/2015

Danses Hongroises - Brahms Empty
MessageSujet: Re: Danses Hongroises - Brahms   Danses Hongroises - Brahms EmptyMer 19 Oct 2016 - 16:41

Bon, j'en ai fini de mon exercice de style (j'ai édité le post original, plus haut), en espérant que cela aide un peu à cartographier les versions disponibles.

A titre perso, j'ai envie de garder 3 versions pour ma discographie (allez, 4 avec Brendel/Klien, je suis sentimental !): les Kontarsky pour la dramaturgie (et le côté bourrin qui fait parfois plaisir Mr. Green ) Labèque pour l'interprétation très rafraichissante qui laisse à voir plein de détail et Tal et Groethuysen pour une belle version équilibrée avec quelques gourmandises.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 26755
Date d'inscription : 21/09/2012

Danses Hongroises - Brahms Empty
MessageSujet: Re: Danses Hongroises - Brahms   Danses Hongroises - Brahms EmptyMer 19 Oct 2016 - 23:36

tartatane a écrit:

La version Kempff est absolument introuvable : n'as-tu pas confondu ?


Je n'ai nullement confondu, Kempff / Anda c'était juste un gros trollage pour savoir si on me lit encore sur le Forum cool-blue

De toute façon, Kempff n'a enregistré que du vrai répertoire Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luisa miller
Mélomane chevronné
luisa miller

Nombre de messages : 4266
Age : 919
Date d'inscription : 27/11/2008

Danses Hongroises - Brahms Empty
MessageSujet: Re: Danses Hongroises - Brahms   Danses Hongroises - Brahms EmptyMer 19 Oct 2016 - 23:46

pété de rire Nan mais franchement Mélo,tu as peur à ce point qu'on t'oublie ? pété de rire

Plus sérieusement, Kempff c'est un peu ancien, non? siffle .

De toute façon j'en tiens toujours pour Heisser/Jude absolument formidables dans ces Danses Hongroises Very Happy . En plus je doute que vous puissiez me proposer mieux Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://lyriqueinfo.blogspot.fr/
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

Danses Hongroises - Brahms Empty
MessageSujet: Re: Danses Hongroises - Brahms   Danses Hongroises - Brahms EmptyJeu 20 Oct 2016 - 3:42

Une seule version m'a comblé, et ce n'est pas faute d'avoir écouté la compétition: les Kontarky Bros, avec leur gros son charnu (comme dit très bien Tartetatin) et leur approche breughelienne de la danse. Luxueuse prise de son de DGG. Je connais et vénère ce disque depuis sa parution en lp il y a bien 40 ans.

Brendel-Klien: la prise de son mono est horrible. C'est très enlevé et l'approche est fort valable. Les Danses slaves de Dvorak qui complètent le disque (2) sont autrement meilleures: excellente prise stéréo et un pétillement de tous les instants.

Duo Crommelynck: c'est plat au niveau sonore et relativement uniforme, on cherche à faire "cycle".

Bref, les Danses valent certes la peine qu'on s'y attarde, surtout dans leur version originale. Pour moi c'est Kontarsky et rien d'autre ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tartatane
Mélomane averti


Nombre de messages : 205
Date d'inscription : 15/10/2015

Danses Hongroises - Brahms Empty
MessageSujet: Re: Danses Hongroises - Brahms   Danses Hongroises - Brahms EmptyJeu 20 Oct 2016 - 9:43

luisa miller a écrit:


De toute façon j'en tiens toujours pour Heisser/Jude absolument formidables dans ces Danses Hongroises Very Happy . En plus je doute que vous puissiez me proposer mieux Mr.Red

Honnêtement, le disque sur lequel j'ai mis la main avait un son si étouffé que c'en était difficile de juger pertinemment l'interprétation.

Si le tien est de meilleure facture, tant mieux !
Sinon, je te conseille de tester quelques autres versions avec une prise de son superlative, cela amendera peut-être ton jugement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 26755
Date d'inscription : 21/09/2012

Danses Hongroises - Brahms Empty
MessageSujet: Re: Danses Hongroises - Brahms   Danses Hongroises - Brahms EmptyMer 21 Nov 2018 - 22:43

Mélomaniac, in playlist, a écrit:

Johannes Brahms (1833-1897) :

Danses hongroises n°1, 3, 5, 10, 16, 18, 19, 20, 21

= John Eliot Gardiner, Orchestre symphonique de la NDR de Hambourg


(DG, janvier 1992)

Smile Si seulement Gardiner avait enregistré les 21 danses, son intégrale aurait requis un Mélomaniac d'Or (car elles figureront au palmarès, bien sûr).
On imagine le travail de préparation pour atteindre cette ductilité, ce frémissement, où les phrases se tuilent avec une virtuosité stupéfiante,
et pourtant un luxe de nuances qu'aucune autre interprétation ne peut offrir. Car ici on peut scruter tous les plans, les voix médianes sont incroyablement fouillées,
cette lecture s'agrège autour du soin porté à chaque strate, alors que souvent les chefs jouent les gros bras, à l'emporte-pièce en se contentant de l'élan d'ensemble.
Et ce qui achève de mon convaincre : l'orchestre hambourgeois ne renie rien de son identité, avec des pupitres bien en chair,
et une robustesse collective au ton naturellement brahmsien.
Avec le même orchestre, Hans Schmidt-Isserstedt avait en 1962 enregistré une intégrale réfléchie et d'obédience symphonique, à la tonalité assombrie.
Tandis que le chef anglais n'oublie pas qu'il s'agit de danses, et il les attise ici avec autant d'intelligence que de brio
bounce

Danses Hongroises - Brahms Brahms23
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luisa miller
Mélomane chevronné
luisa miller

Nombre de messages : 4266
Age : 919
Date d'inscription : 27/11/2008

Danses Hongroises - Brahms Empty
MessageSujet: Re: Danses Hongroises - Brahms   Danses Hongroises - Brahms EmptyMer 21 Nov 2018 - 23:57

Pour les Danses hongroises, je ne jure que par la version Heisser/Jude. Maintenant si, à part Gardiner, tu me proposes une version orchestrale solide, je ne dirais pas non Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://lyriqueinfo.blogspot.fr/
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 26755
Date d'inscription : 21/09/2012

Danses Hongroises - Brahms Empty
MessageSujet: Re: Danses Hongroises - Brahms   Danses Hongroises - Brahms EmptyJeu 22 Nov 2018 - 0:39

calbo Miller, le 21 mars 2014, a écrit:

Une très belle version pour deux pianos Heisser/Jude drunken drunken drunken drunken drunken


luisa miller, le 9 mai 2016, a écrit:

Tu peux aussi écouter la version pour deux pianos par Jean François Heisser et Marie Josèphe Jude.


luisa miller, le 19 octobre 2016, a écrit:

De toute façon j'en tiens toujours pour Heisser/Jude absolument formidables dans ces Danses Hongroises


luisa miller, le 21 novembre 2018 a écrit:

Pour les Danses hongroises, je ne jure que par la version Heisser/Jude.


Bon j'ai triché, je n'ai regardé que cette page, mais il est possible qu'avant mars 2014 Calbo-Luisa Miller adorait déjà la version... Laquelle déjà ? bedo

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 26755
Date d'inscription : 21/09/2012

Danses Hongroises - Brahms Empty
MessageSujet: Re: Danses Hongroises - Brahms   Danses Hongroises - Brahms EmptyJeu 4 Avr 2019 - 23:47

Mélomaniac, in playlist, a écrit:

Danses Hongroises - Brahms Mzolom10
Catégorie orchestrale -rang 099°/250



Danses Hongroises - Brahms Masur_10
Kurt Masur (1927-2015)


Johannes Brahms (1833-1897) :

Danses hongroises n°1-21

= Kurt Masur, Orchestre du Gewandhaus de Leipzig


(Philips, septembre 1981)

Smile Mon premier contact avec Brahms remonte aux Danses hongroises n°1 et n°5 incluses dans des albums microsillons Le Disque des Records Classiques,
où l'on trouvait respectivement les interprétations d'Abbado (DG) et Kubelik (HMV).
Je ne tardai pas à me procurer le complet vinyle d'Abbado, commandé au Club Dial lorsque j'étais collégien en 5°. Rappelons aux jouvenceaux que ce Club vendait
par correspondance, à partir d'un catalogue de sélections que l'on recevait périodiquement et qui tenait informé de l'actualité discographique. Ça peut sembler archaïque
à l'ère d'internet, mais quand on habite à 25 km de la plus proche boutique, ça rendait service, d'autant que les enregistrements faisaient l'objet d'un commentaire
de mise en perspective. Ce fut une de mes premières sources d'approvisionnement.
Inutile de préciser qu'en mes jeunes années je succombais de bonne grâce à ces danses, leur parfum de terroir, leurs élans de lyrisme -j'ai toujours eu un faible
pour le format vignette et je les réécoute toujours avec plaisir.

.
La fougue d'Abbado, le charme des Wiener Philharmoniker me comblèrent tant que je ne me suis pas posé de question au moment de me pourvoir en format CD.
Le Guide Fayard des Indispensables m'aiguilla ensuite vers d'autres anthologies plus nourricières, notamment le formidable Antal Dorati avec le London Symphony,
qui empoigne ces danses à bras-le-corps, cela dans le phonogénique relief d'une captation Mercury.
Je découvris aussi l'anthologie de Fritz Reiner à Vienne (Decca), avec ce mordant et ce zeste de férocité typiques du chef.
Depuis vingt ans, bien d'autres versions ont rejoint mes rayons. Des compilations, on en trouve beaucoup et si un échantillon vous suffit, vous pouvez vous en tenir à Reiner
et Dorati auxquels j'adjoindrais Rafael Kubelik et le Royal Philharmonic (Emi), qui allie couleur locale et tendresse, exaltant à Londres des saveurs plus magyar que nature.
Ainsi qu'un CD récemment entendu qui m'a emballé : Gardiner (DG), dont je disais « on imagine le travail de préparation pour atteindre cette ductilité, ce frémissement,
où les phrases se tuilent avec une virtuosité stupéfiante, et pourtant un luxe de nuances qu'aucune autre interprétation ne peut offrir. Car ici on peut scruter
tous les plans, les voix médianes sont incroyablement fouillées, cette lecture s'agrège autour du soin porté à chaque strate ».

.
Seulement voilà : même si ces danses ne sont pas toutes aussi fameuses et enthousiasmantes, j'en goûte les divers plaisirs de chacune, et ce Mélomaniac d'Or
se doit donc de partir en quête d'une intégrale à vous conseiller.
A Liège, Paul Strauss (Emi) avait la main un peu lourde. Walter Weller (Decca), s'avère fort bien capté mais trop neutre.
« Il ne faudrait pas oublier le formidable Schmidt-Isserstedt à la NDR d'Hambourg en 1962 (rééd. Accord), pour des danses hongroises automnales, profondes,
et vaguement sauvages derrière leur air faussement civilisé. En fait les danses hongroises les plus brahmsiennes qu'on puisse imaginer » écrivait
notre camarade Adriaticoboy au sujet de cette approche effectivement très germanique.
Au prix d'un réarrangement qui incorpore cymbalum et violon tzigane, Ivan Fischer et ses musiciens de Budapest séduiront les amateurs d'authenticité, -préférer son
microsillon de 1985 chez Hungaroton plutôt que le remake de 1998 (chez Philips).


Bon, j'en viens à celle que j'ai choisie !
Masur connaît son Brahms dont il venait d'enregistrer les symphonies en 1977. On pourrait craindre que sa formation très classique, tendance Kapellmeister,
nous assène une version épaisse et monolithique.
Au contraire, ces vertus formelles nous valent un discours certes châtié mais surtout subtilement varié qui prend le temps de s'interroger sur chaque danse,
d'en cerner le caractère et de le restituer avec finesse, tant dans les choix agogiques que dans la parure.
C'était l'époque où le maestro silésien avait tout le temps pour répéter, aux commandes d'un Gewandhausorchester qu'il dirigeait depuis une dizaine d'années.
Certainement la version la plus équilibrée du catalogue, sans les foucades de Dorati ni l'intelligence foudroyante de Gardiner, mais qui scrute les moindres linéaments expressifs
de ces petites perles. Sans outrer le dépaysement ni usurper la slavitude.
Car même si Brahms s'inspira à maintes reprises de l'Europe centrale (les Zigeunerlieder, le rondo alla zingarese du Klavierquartett n°1, le final du premier Concerto pour piano...),
même si son biographe le surnommait « le Bohémien des quais » de Hambourg, il ne se piquait pas d'ethnomusicologie telle que la pratiquèrent plusieurs décennies plus tard
Bartók et Kodály, en quête des racines. Sans même recourir à des mélodies populaires, l'idiome brahmsien est fabriqué.
Et Masur excelle dans ce registre du folklore imaginaire, des arômes danubiens et du paprika acclimaté.
Ce qui se traduit par une exploration très méticuleuse, nuançant les inflexions, veillant à la richesse des microcosmes et à leur capacité d'allusion.
On apprécie la dignité des pupitres saxons, qui évitent de se vautrer dans les épanchements de la où les cordes restent fermes et galbées en toute droiture.
Sans non plus galvauder les émois nostalgiques : les dolentes 11° et 17° restent ainsi salutairement préservées de tout chantage affectif.

.
Le traitement instrumental s'avère ingénieux : densité des cordes, mais surtout une savante élaboration des coups d'archets (par exemple notez la sophistication
des effets de soufflet dans la célèbre en sol mineur).
Épicés et duveteux, les souffleurs se montrent aussi habiles aux dégradés qu'aux charismatiques gazouillis. Mention spéciale pour le hautbois aux teintes ligneuses.
Les cuivres apparaissent sobres et précieusement veinés, comme de coutume pour l'orchestre lipsien. Bref un luxe de sonorité à la noble patine, aux reflets les plus délicats,
par exemple le liseré de flûte au début de la 11°. Magique !
Même les danses les plus tapageuses ou débraillées (les orchestrations ne firent pas toujours dans la dentelle...) acquièrent ici un cachet qu'on cherchera vainement
dans d'autres interprétations.
On admirera un magistral dosage dynamique, une experte gestion rythmique, plus réfléchis que spontanés (ainsi la , qui déboule avec Abbado, alors qu'ici
elle s'anime par d'hésitantes fluctuations) mais révélateurs de toute la richesse de ces pages qui sous cette baguette semblent démultiplier les niveaux de lecture.
On a l'impression de feuilleter un livre d'images où l'oreille peut surprendre d'incessants paysages à travers ces danses ciselées comme autant de poèmes miniatures,
servies avec une sagacité et une imagination toutes littéraires.
Pour autant ne craignez ni mollesse ni tiédeur, car Masur sait aussi s'enfiévrer si nécessaire, avec tact (la 10°) voire avec une réelle furie pour la pseudo csárdás
qui conclut ce voyage. Sans esbroufe, mais ça trépigne toutes griffes dehors !

.
Vingt-et-une danses, mais aussi vingt-et-un mondes inépuisables pour ce disque qui non seulement résiste le mieux à la réécoute régulière, mais enrichit notre compréhension
du complet recueil et des secrets de fabrication de l'atelier brahmsien, à façon de ses orchestrateurs qui n'ont jamais semblé aussi inspirés que dans cette interprétation.


Danses Hongroises - Brahms Brahms25
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Danses Hongroises - Brahms Empty
MessageSujet: Re: Danses Hongroises - Brahms   Danses Hongroises - Brahms Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Danses Hongroises - Brahms
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Blind-Test n° 94
» Brahms - Serenades
» Brahms - Requiem allemand et autres oeuvres vocales
» Blind Test - 4e de Brahms (suite et fin)
» Moussorgsky : Chants et Danses de la Mort

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: