Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Schoenberg - Opéras et oratorios

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 8 ... 14  Suivant
AuteurMessage
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82362
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Mar 25 Aoû 2009 - 23:09

Cololi a écrit:
Que pensais vous de la version Chailly des Gurre Lieder ?
(elle m'interesse surtout pour Jérusalem en fait).
Pour moi, ça ne prend pas. A part ça, c'est un niveau superlatif bien sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80881
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Mer 26 Aoû 2009 - 1:03

Je crois qu'il y en a pas mal des très bonnes versions des Gurrelieder.
Ozawa, Abbado, Boulez...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82362
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Mer 26 Aoû 2009 - 9:46

Ozawa, je l'ai dit, un peu hédoniste pour moi. Abbado, entendu de très loin, mais ça avait l'air bien.

Boulez, évident, parfait.

Et surtout Levine... La folie pure. Le récit de la Colombe est peut-être le plus beau rôle de Meier... Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 29057
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Mer 26 Aoû 2009 - 10:01

sauf que Abbado est indisponible (bravo DG ...). Ozawa j'ai déjà j'aime pas trop Mc Craken.
Boulez pas écouté, mais apparement pas facile à se procurer, puis la distrib ... perso connait pas.
Reste donc Chailly, pas cher du tout, et avec Jerusalem que j'ai envie d'écouter dans le rôle.
Levine p être un jour ... c'est Heppner / Voigt qui ne me tentent guère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Mer 26 Aoû 2009 - 11:06

Des trois versions, c'est celle d'Ozawa qui me paraît la plus vivante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80881
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Mer 26 Aoû 2009 - 14:54

Cololi a écrit:
sauf que Abbado est indisponible (bravo DG ...). Ozawa j'ai déjà j'aime pas trop Mc Craken.

Mais même si tu n'aimes pas trop McCraken... C'est quand même une superbe version, non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*Nico
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3589
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Lun 26 Oct 2009 - 11:58

Quelqu'un possède t-il la traduction française de Die glückliche Hand ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80881
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Lun 26 Oct 2009 - 12:05

Ce n'est pas libre de droits, mais j'ai bien une piste pour toi. (MP)

Sinon on le trouve dans le CD Boulez. (avec traduction française)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 7217
Age : 34
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Mar 17 Nov 2009 - 1:09

Je viens de "découvrir" Moses und Aron dans la version diffusée ce soir sur Arte. Je redonne les infos que nous avait dégotté Ophanin dans le fil TV, et puis des fois que ça soit commercialisé un jour... :

Citation :
Arnold Schönberg
Moïse et Aaron

Direction musicale : Michael Boder
Mise en scène : Willy Decker
Avec : Dale Duesing (Moïse), Andreas Conrad (Aaron), Ilse Eerens, Karolina Gumos, Finnur Bjarnason, Michael Smallwood, Boris Grappe, Renatus Mészár, Ilse Eerens, Hanna Herfurtner, Karolina Gumos, Constance Heller, Hanna Herfurtner, Karolina Gumos, Constance Heller, Michael Smallwood, Martin Gerke, Dong-Won Seo. Choeur : ChorWerk Ruhr. Orchestre symphonie de Bochum (74 musiciens)
Réalisation : Hannes Rossacher. Coproduction : ARTE, WDR (2009,105mn)
Production de la Triennale de la Ruhr 2009 – enregistré les 28 et 30 août 2009
J'ai mis "découvrir" entre guillemets car j'avais déjà fait une ou deux tentatives par le passé avec la version Boulez empruntée en médiathèque. Question de version ou question d'époque pour moi, je n'avais pas accroché du tout (ni écouté jusqu'au bout, d'ailleurs, en conséquence). Là, je me suis pris une grande grande claque. Shocked

(Quelques considérations sur l'œuvre même si on est en Discographie, je crains que ce ne soit pas rentable de créer un fil spécialement pour elle en Général. hehe )

Il y a des choses auxquelles j'étais resté étranger même en suivant avec le livret, qui prennent sens immédiatement dès qu'on les voit sur scène (et pan dans les dents pour d'éventuelles considérations sur la tour d'ivoire intellectualiste de l'opéra moderne), par exemple l'opposition dans l'écriture entre le sprechgesang de Moïse (c'est bien ça?) et le rôle plus "chanté", donc plus immédiatement séduisant d'Aaron.

(Et tiens, pendant qu'on parle de ça, la première scène - première grosse baffe de la soirée -, quelqu'un pourrait me dire un peu comment est écrite la "voix" de Dieu? Sur le moment j'ai pensé à un double chœur, l'un chantant, l'autre "parlant". Avec le duo Moïse/Aaron ensuite, ça m'a rétrospectivement semblé une hypothèse cohérente. Quelqu'un peut confirmer ou infirmer? Merci d'avance.)

Soit dit en passant cette question de la représentation, et donc plus généralement de la mise en musique, rejoint tout à fait les interrogations portées par le livret à travers l'opposition entre Moïse et Aaron... "N'attendez pas la forme avant l'idée: les deux apparaîtront en
même temps." (Aaron au peuple, pendant que Moïse est sur le Sinaï.) Pas étonnant que des philosophes par la suite se soient attachés à cet opéra!

Bon, j'ai quand même trouvé quelques tunnels un peu arides, mais pas tant que ça. Et puis toute la fin, avec le Veau d'Or, le sacrifice, l'orgie, jusqu'au retour de Moïse!... Très très belle partition.

Il faut aussi souligner les qualités de la version diffusée ce soir. Dale Duesing m'a semblé un "grand" Moïse, irréprochable. Je n'affirmerais peut-être pas cela avec autant de conviction d'Andreas Conrad. Mais ce n'était pas totalement rédhibitoire non plus. La direction musicale sans atteindre des sommets m'a semblé plutôt bonne. Surtout la mise en scène, malgré des tas de "tics" de la mise en scène d'opéra actuelle, et certaines choses un peu contestables dans le détail, m'a semblé dans l'ensemble très bien faite, à la fois bien pensée et fort efficace. Bref, je ne regrette vraiment pas ma soirée.

Maintenant pour recoller à la discographie pure, quelle version CD me conseilleriez-vous pour poursuivre ma route avec cet opéra?

- Boulez a l'avantage de se trouver dans un des deux récents coffrets Sony "Boulez dirige Schönberg", qui m'ont l'air très intéressant dans l'ensemble... mais mes deux précédentes tentatives avec cette version me font un peu craindre d'y repiquer.

- Solti m'a l'air très attractif d'après ce qui en a été dit en ces pages.

- Quelqu'un connaît Gielen? Apparemment c'est la version du film de Straub & Huillet qui est ressortie récemment à bas prix chez Brillant, non?

...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80881
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Mar 17 Nov 2009 - 8:07

J'en parlais hier dans l'autre sujet, Schoenberg sait faire aussi de belles choses avec le principe sériel comme tu as pu t'en rendre compte... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 29057
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Mar 17 Nov 2009 - 9:09

Octavian a écrit:
Il y a des choses auxquelles j'étais resté étranger même en suivant avec le livret, qui prennent sens immédiatement dès qu'on les voit sur scène (et pan dans les dents pour d'éventuelles considérations sur la tour d'ivoire intellectualiste de l'opéra moderne)

ahhhh enfin quelqu'un le dit !

Sinon j'ai pas osé regarder cet opéra, vu le côté aride, de peur de me dégouter à jamais. P être ai je eu tord !

En tout cas merci de ce compte rendu.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 7217
Age : 34
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Mar 17 Nov 2009 - 15:33

Xavier a écrit:
J'en parlais hier dans l'autre sujet, Schoenberg sait faire aussi de belles choses avec le principe sériel comme tu as pu t'en rendre compte... Wink
Eheh oui j'y pensais en regardant. J'ai bien fait de laisser la porte ouverte dans mes formulations. bedo

Cololi a écrit:
j'ai pas osé regarder cet opéra, vu le côté aride, de peur de me dégouter à jamais. P être ai je eu tord !
Justement, c'était beaucoup moins aride comme ça qu'au disque, d'après mon expérience en tout cas. Comme je le disais il reste des "longueurs" (la scène finale de la première partie par exemple s'étire peut-être un peu trop, musicalement), mais il y a d'autres passages vraiment splendides, et puis des liens entre le livret et sa mise en œuvre qui sont vraiment très étonnants (dans le bon sens de la chose).

Bon, au pire, il te reste le DVD, pas de la version d'hier soir a priori (au moins pour le moment?) mais je crois qu'il en existe plusieurs autres.

Cololi a écrit:
En tout cas merci de ce compte rendu.
De rien. On attend celui de Natrav maintenant. tongue

En tout cas si j'ai bien compris ce qu'il a dit en Playlist, on est d'accord sur l'interprétation de Duesing en Moïse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Mar 17 Nov 2009 - 21:11

J'ai beaucoup apprécié cette diffusion de Moïse et Aaron sur Arte. Non sans quelque réticence au départ car cette musique était inécoutable pour moi il y a 20 ans. C'est du "grand" Schoenberg.
Revenir en haut Aller en bas
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 7217
Age : 34
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Mer 18 Nov 2009 - 1:20

Si on ne peut plus compter sur les admins... Rolling Eyes

Wolferl, dans le fil En ce moment à la télévision... (4), a écrit:
Je n'ai regardé que quelques extraits, puisque le son de la télé est affreusement mauvais, mais ça semblait être un spectacle incroyable.

Je suis tombé sur un moment de la mise en scène, au milieu d'une orgie du peuple dans le sang (là, forcément, c'était la corde sensible), juste avant que Moise ne descende avec les tables de la loi. C'était extrêmement fort visuellement, et le chanteur qui jouait Moïse était tellement impliqué, c'en était effrayant...

J'essaierai de retrouver ça, malheureusement ce n'est pas accessible sur le site d'arte.
Xavier a écrit:
J'aurais bien regardé si je ne m'étais pas couché tôt, espérons que ça sera publié...
En attendant il y a le DVD Gatti qui est très bien, chouette mise en scène, avec Thomas Moser et Franz Grundheber.
Oui, espérons. D'ailleurs, si "quelqu'un" pouvait se renseigner auprès de ses réseaux... alien

Je vois en tout cas que l'on est tous d'accord sur la prestation de Dale Duesing en Moïse. Je sens que ça va être dur de trouver quelque chose de ce niveau dans les enregistrements existants. shaking
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80881
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Mer 18 Nov 2009 - 1:24

Je n'en suis pas sûr, je pense qu'il y a de bien belles choses. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 7217
Age : 34
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Mer 18 Nov 2009 - 1:34

Je parlais bien de la prestation de Duesing - extrêmement forte, "tellurique", avec l'implication que décrivait Wolferl -, pas de l'ensemble de la production. Je ne doute pas qu'on puisse trouver de bien belles choses côté orchestre, et même de meilleurs interprètes pour les autres rôles (Aaron notamment, comme je le signalais après vision). Mais Duesing était, en tout état de cause, très très marquant ; à titre de comparaison j'ai voulu réécouter le premier duo Moïse/Aaron dans la version Solti sur MusicMe, je n'ai pas retrouvé la même impression que j'avais eu. Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Mer 18 Nov 2009 - 1:41

Difficile d'en parler clairement, j'essaie depuis un moment pourtant.
Tentative avortée il y a très longtemps au disque, je n'ai pas achevé l'écoute.
Mise en scène très pregnante, dépouillée comme il se doit pour un sujet biblique évoquant la parole de Dieu, le mot au centre de tout et Moïse (formidable comme il a été dit) finit sur cette interpellation, il veut encore des mots, la musique de Schoenberg très libre autour sans se voir figée par son dodécaphonisme, étonnante sans austérité mais concise. Au travers d'une longue disputatio le parcours d'un homme qui m'a bigrement fait penser au Saint François de Messiaen. Même fulgurances, même inventivité musicale autour des différents tableaux, même prééminence du verbe. Très envie de le revoir. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 7217
Age : 34
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Mer 18 Nov 2009 - 1:58

natrav a écrit:
un sujet biblique évoquant la parole de Dieu, le mot au centre de tout et Moïse (formidable comme il a été dit) finit sur cette interpellation, il veut encore des mots
Je me souviens de choses que j'avais lue sous la plume de George Steiner à propos de cet ultime Wort de l'opéra inachevé, je pourrais essayer de retrouver ça, mais ça nous entraînerait loin de la discographie pure. Au passage, quelqu'un sait ce que Schönberg avait prévu pour son IIIe Acte ?...

natrav a écrit:
la musique de Schoenberg très libre autour sans se voir figée par son dodécaphonisme, étonnante sans austérité mais concise. Au travers d'une longue disputatio le parcours d'un homme qui m'a bigrement fait penser au Saint François de Messiaen. Même fulgurances, même inventivité musicale autour des différents tableaux, même prééminence du verbe.
Tiens, j'ai pensé au même rapprochement !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 29057
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Mer 18 Nov 2009 - 9:44

natrav a écrit:
Au travers d'une longue disputatio le parcours d'un homme qui m'a bigrement fait penser au Saint François de Messiaen. Même fulgurances, même inventivité musicale autour des différents tableaux, même prééminence du verbe. Très envie de le revoir. Very Happy

C'est pour me pousser à l'écouter ça hehe

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 7217
Age : 34
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Sam 19 Déc 2009 - 16:13



Avis aux Gurreliederophiles : j'ai croisé hier dans les bacs une version dirigée par Esa-Pekka Salonen (Signum Classics, en SACD). Un certain magazine qu'on trouve actuellement en supplément de DVD d'opéras baroques m'informe que ça vient de sortir (bon, depuis début novembre, me dit Amazon) et que l'interprétation de Salonen tirerait l'œuvre vers l'esthétique postérieure de Schönberg. L'info vaut ce qu'elle vaut, étant donné la source.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82362
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Sam 19 Déc 2009 - 16:20

Octavian a écrit:
Un certain magazine qu'on trouve actuellement en supplément de DVD d'opéras baroques
Laughing Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
fgero
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 864
Age : 48
Localisation : 78
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Sam 23 Jan 2010 - 12:27

Une Tribune de France Musique toute récente sur cette oeuvre que j'aime beaucoup.
La petite partie sprechgesang m'avait marqué et ému (l'alchimie entre la diction et l'orchestre tout en délicatesse), et ce dès la première audition il y a quelques années.
Je n'ai que la version Rattle, mais j'avoue que je suis d'accord avec les invités (c'est pas toujours le cas) : il faut vraimenet que je me procure la version Chailly. Mais elle est temporairement en rupture chez Ma Zone.
Salonen paraît carrément....à oublier.

J'ai bien apprécié le retour de Derrien et Kaminsky dans une Tribune.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hippolyte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3079
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Sam 23 Jan 2010 - 15:06

J'ai beaucoup aimé ce que j'ai entendu de la version Ferencsik lors de cette Tribune, notamment le ramier bouleversant de Baker.
Dans la version Ozawa, l'un des critiques (Derrien ou Kaminsky ?) a défendu McCracken me semble-t-il avec raison, il a parlé d'un Waldemar sauvage, et c'est exactement ça, ce n'est pas la plus belle voix, mais c'est pour moi la voix la plus adéquate ici.
Troyanos a souffert de passer après Fassbaender, elle a donc paru placide, c'est le problème de ces confrontations, la prime à l'effet immédiat ; du coup on ne sait plus si elle est oui ou non trop placide...
Enfin, je suis d'accord, la version Chailly est superbe.
Et ce qu'on a entendu de la version Salonen est franchement horrible, c'est à se demander comment le critique de Télérama a pu chanter ses louanges...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16592
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Sam 23 Jan 2010 - 15:30

J'ai egalement ecouté cette tribune consacrée aux gurrelieder et je partage ton avis Hippolyte sur la splendeur de la version chailly.

Un petit regret au sujet de la superbe version onctueuse et lyrique d'ozawa, ecartée trop tôt à mon sens; de plus j'aurais bien aimé avoir leurs avis concernant la version gielen qui est absolument inouie de relief et de detail...on entend tout jusqu'aux plus infimes delinéaments des arrière-plans... ç'est hallucinant...le pére gielen démêle l'echeveau compliqué des textures schoenbergiennes avec une netteté et une clarté absolue!

Quoi qu'il en soit ç'est une oeuvre vraiment renversante, elle me bouleverse à chaque audition.

Les gurrelieder represente peut être l'apogée du post-romantisme (mais le grand David va certainement venir trés vite me mettre les points sur les i Mr.Red )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 29057
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Sam 23 Jan 2010 - 16:17

arnaud bellemontagne a écrit:
(mais le grand David va certainement venir trés vite me mettre les points sur les i Mr.Red )

Pas de tels qualificatifs, il pourrait le croire Mr.Red
Mais ne t'inquiète pas, David et le bon goût, c'est deux choses très séparées cat

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16592
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Sam 23 Jan 2010 - 16:38

En effet Cololi, le sieur David ne semble guère apprécier les gurrelieder alors que les gurre ç'est le bon goût incarné n'est-ce-pas ?
il n'y a ni débordements ni excès dans cette oeuvre qui a l'épure et la sobriété d'un haiku hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82362
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Sam 23 Jan 2010 - 17:37

Le petit David dirait plutôt qu'il s'agit du bout du chemin de la décadence que de l'apogée du romantisme, fût-il 'post'. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16592
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Sam 23 Jan 2010 - 23:20

Cocotier a écrit:
J'ai beaucoup apprécié cette diffusion de Moïse et Aaron sur Arte. Non sans quelque réticence au départ car cette musique était inécoutable pour moi il y a 20 ans. C'est du "grand" Schoenberg.

Je vois avec plaisir que l'on parle ici de ce superbe opéra qui gagne à être connu...

Allez je me lance! Basketball

Moise et Aron

Le Monument des Monuments (ça y est je ne me sens plus ,va falloir me lier ! pété de rire)

Composé à une vitesse fulgurante entre 1930 et 1932 (en fait moins d’un an de travail effectif !!!).

Comme à l’accoutumée Schoenberg compose ses œuvres les plus marquantes à toute vitesse, dans une espèce de transe affectuelle (ce qui tranche avec son image de compositeur cérébral et désincarné).

C’est une vaste synthèse de l’art de schoenberg.

Il y a mis toute sa science, tout son être, tout son génie !

En gros le livret se présente comme une sorte de dialectique théologique entre la pensée pure de Moise et la séduction verbale d’Aron. study

La partition est d’une profusion, d’une richesse polyphonique et d’une densité de pensée qui semble atteindre les limites de la perception. alien

Mes impressions

Un uppercut. Shocked

La découverte de l’œuvre (via la version Gielen) m’a laissé sur le tapis, totalement hagard, épuisé, bouleversé et au final ivre de joie…

Musique d’une méticulosité et d’un sens du détail qui confine à la maniaquerie scientiste et en même temps hyper-expressive, à fleur de peau, tendue, violente, véhémente et viscérale.

L’orchestration "fourmillante" (doux euphémisme… y en a absolument partout) est un régal pour les oreilles. Cool

L’écriture vocale est très soignée (que ce soit les lignes lyriques d’Aron, de la jeune fille ou du jeune homme ou celles plus abruptes de Moise et du Prêtre).

Quand au chœur…que dire ?

Personnage à part entière de l’opéra , son écriture brillante et virtuose fait montre de la très rare maîtrise de Schoenberg dans le domaine de l’écriture chorale.


Préférences discographiques

(manquent à l’appel Rosbaud 54,Scherchen 56, Boulez 74 , Kegel 76 et Klutting 2006)

*Boulez 1996 DG

La version dite de référence encensée un peu partout.
Ben moi je m’ennuie ferme. pendu

C’est mou, c’est sans élan , ça ne danse pas (la petite valse qui introduit Aron au 1er acte est raide et plate).

David Pittman-Jennings est un Moise bien placide.

Chris Merrit est un Aron affublé d’un vibrato rédhibitoire.

La danse du veau d’or est lente et empesée ,sans force et sans intensité.

Bouboule se réveille pendant la séquence de l’orgie érotique et de quelle manière !!!

Sous sa férule implacable cette orgie devient un véritable conglomérat explosif de rythmes saccadés…proprement jubilatoire…c’est peut être le côté stravinskien de ce passage (qui peut évoquer la danse sacrale du sacre du printemps) qui l’inspire…

Bref, à part l’éclaircie de l’orgie érotique ça pionce ferme et ça manque de vie I don't want that



*Solti 1984 Decca

Beaucoup plus enlevé et vivant que Boulez, enfin les choses prennent vie !

Franz Mazura est plutôt frustre et bougonnant en Moise ,ça n’est pas une incarnation fabuleuse mais ça passe.

Philip Landridge est un Aron tres brillant au phrasé très lyrique

Le chœur est superbe.

La danse du veau d’or est prise la encore à un tempo un peu lent (à mon sens) mais elle est plus roborative que chez l’ami Bouboule.

Prise de son Decca assez luxueuse.

En résumé une excellente version ! thumleft



*Gielen 1974 Brilliant Classics

La bombe thermonucléaire !!! Twisted Evil

Gielen est absolument impérial :  ça crépite de partout comme du bois sec sunny

C’est urgent, c’est animé, c’est enlevé, c’est tellurique, c’est viscéral…le tout avec un sens inouï du détail et du relief…bref la quadrature du cercle.

Miraculeux. king


Gunther Reich EST Moise :Monumental,Marmoréen,Véhement. Aucun doute : nous sommes en présence du Prophète de la Bible.
L’incarnation est totale et absolue farao

Sa plainte sur le « O Wort » final est poignante

Louis Devos est un Aron très élégant

Les autres rôles(la jeune fille,le jeune homme ,le prêtre) sont a l’avenant

Chœur somptueux de mordant et de présence.

La danse du veau d’or est tout simplement jubilatoire , une bacchanale ivre de couleurs et de contrastes (ce vibraphone succulent !!!)…idem pour l’orgie érotique ! farao farao  farao


Cerise sur le gâteau : la prise de son est fabuleuse

En un mot comme en cent c’est selon moi LA version de moise et Aron à posséder I love you

Elle vient justement d’être réeditée dans l’excellente collection Brillant Classics pour une somme modique cheers

Jetez vous dessus !!! coucou


Dernière édition par arnaud bellemontagne le Jeu 24 Avr 2014 - 13:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Dim 24 Jan 2010 - 0:06

De ce pas alors ! Very Happy

Pour le livret ?

...je viens de le trouver sur ODB. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80881
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Dim 24 Jan 2010 - 0:07

natrav a écrit:

Pour le livret ?

Il y a le DVD Gatti qui est très bien. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16592
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Dim 24 Jan 2010 - 0:08

Parfait Vartan ! Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Dim 24 Jan 2010 - 0:13

Xavier a écrit:
natrav a écrit:

Pour le livret ?

Il y a le DVD Gatti qui est très bien. Smile

Sans aucub doute mais les DVD je ne les regarde qu'une seule fois. J'aimerais pourtant bien revoir la production diffuée sur Arte il y a peu, celle de Michael Boder.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16592
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Dim 24 Jan 2010 - 0:18

En effet Vartan, la vision de Boder est bien plus forte que celle de Gatti

Mais la version Gielen donne tellement à voir "mentalement" qu'elle rend le DVD caduque finalement

Gielen+l'Avant Scène Opèra ç'est l'idéal farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80881
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Dim 24 Jan 2010 - 0:20

natrav a écrit:

Sans aucub doute mais les DVD je ne les regarde qu'une seule fois.

Tu pourrais les donner ensuite plutôt que de les mettre à la cave. Mad

Qui veut un Ring de Kupfer gratos? Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
antrav
Papa pingouin
avatar

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Dim 24 Jan 2010 - 0:30

Ah non celui-ci je le garde. tutut

Mais si tu veux mon DG par Muti à la Scala, je te l'offre volontiers. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolferl
Lapinophobe
avatar

Nombre de messages : 13311
Age : 27
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Dim 24 Jan 2010 - 0:32

Xavier a écrit:
natrav a écrit:

Pour le livret ?

Il y a le DVD Gatti qui est très bien. Smile

Boh, j'ai essayé pas plus tard que la semaine dernière.
Le livret soporifique + la mise en scène, j'ai pas tenu jusqu'à la fin. Alors que je trouvais la musique superbe...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 7217
Age : 34
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Dim 24 Jan 2010 - 0:35

Je désespérais un peu de lire des avis sur cette pourtant fameuse version Gielen. C'est décidé, je m'y mets. Smile Merci Arnaud pour cette présentation détaillée.

Je n'ai pas eu le temps de l'écouter en entier après l'avoir emprunté en médiathèque, mais la version Boulez DG 95 m'est apparue quand même très nettement au-dessus de sa version de 1974 pour Sony (qui m'a tenue longtemps éloigné de cet opéra).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80881
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Dim 24 Jan 2010 - 0:43

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80881
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Mer 17 Fév 2010 - 17:47

Il n'a quasiment pas été question de la version Boulez des Gurrelieder...
Elle est couplée avec les rares lieder opus 22, et ça peut m'intéresser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16592
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Mer 17 Fév 2010 - 17:54

Tu vas tomber de haut après Ozawa. Laughing

Je trouve cette version terne, monochrome, sans élan avec un Jess Thomas peu rayonnant en Waldemar (dès qu'il force la voix, le timbre se dilacére complétement).

A toi de voir (il me semble que David aime plutôt cette version) , mais pour moi ça n'est vraiment pas exaltant. Shit


Dernière édition par arnaud bellemontagne le Mer 17 Fév 2010 - 17:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80881
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Mer 17 Fév 2010 - 17:54

Et les lieder opus 22 chantés par Minton, c'est comment? (je ne connais pas l'oeuvre)

EDIT: on peut les écouter ici http://www.schoenbergmusic.com/list/opus-21-30.htm (qualité de son passable)


Dernière édition par Xavier le Mer 17 Fév 2010 - 17:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82362
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Mer 17 Fév 2010 - 17:58

Xavier a écrit:
Il n'a quasiment pas été question de la version Boulez des Gurrelieder...
Elle est couplée avec les rares lieder opus 22, et ça peut m'intéresser.
Il y a une vraie évidence dans cette version, c'est beaucoup moins choucroute à la chantilly que Chailly ou Ozawa. Personnellement, ça me plaît beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16592
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Mer 17 Fév 2010 - 17:59

Personnellement, j'accroche pas à ces Lieder op.22 (peut être est-ce dû à l'interpretation de Boulez, vu que ç'est la seule version que je posséde de ces lieder).

Ils sont très succints,dans la lignée des Altenberg-Lieder de Berg mais sans la flamboyance et le lyrisme (à mon sens).


Dernière édition par arnaud bellemontagne le Mer 17 Fév 2010 - 18:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16592
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Mer 17 Fév 2010 - 18:02

DavidLeMarrec a écrit:
Xavier a écrit:
Il n'a quasiment pas été question de la version Boulez des Gurrelieder...
Elle est couplée avec les rares lieder opus 22, et ça peut m'intéresser.
Il y a une vraie évidence dans cette version, c'est beaucoup moins choucroute à la chantilly que Chailly ou Ozawa. Personnellement, ça me plaît beaucoup.

Beaucoup moins flamboyant aussi (à mon sens).

Des Gurre sans rutilance, sont-ce encore des Gurre ? scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17529
Age : 24
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Jeu 25 Fév 2010 - 22:47

J'ai l'impression qu'Ozawa n'est pas disponible... saletés d'éditeurs !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
avatar

Nombre de messages : 16592
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Jeu 25 Fév 2010 - 23:26

Hein?
C'est la version la plus largement diffusée... elle est trouvable partout.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17529
Age : 24
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Jeu 25 Fév 2010 - 23:30

Partout sauf sur jpc, amazon.fr, amazon.de...

Tu connais un endroit où je l'aurai neuve à moins de 20€ ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80881
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Jeu 25 Fév 2010 - 23:32

A une époque je l'avais eue pour une bouchée de pain, m'enfin elle se trouve à 12 euros sur Marketplace, ce qui n'est quand même pas excessif.

En neuf à 16 euros ici: http://www.amazon.fr/gp/offer-listing/B00005IB5I/ref=dp_olp_new?ie=UTF8&qid=1267137134&sr=1-3&condition=new

M'enfin Ozawa n'est pas la seule bonne version, Chailly ou Levine sont aussi bons je pense. (pas encore écouté Levine mais vlà la distribution...)

Et pour Moïse, si tu veux absolument le livret en français sans passer par l'avant-scène, prends le DVD Gatti qui est très bien, ça a été ma porte d'entrée. (mais j'imagine ce que tu vas penser de la mise en scène... Mr.Red )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17529
Age : 24
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Jeu 25 Fév 2010 - 23:40

Il y a le livret traduit dans cette édition ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80881
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   Jeu 25 Fév 2010 - 23:42

Non, pour ça (à moins de prendre le pdf sur ODB bien sûr), il faut que tu prennes une ancienne édition comme celle de Chailly qui se trouve (mais plus cher bien sûr) sur Marketplace bien sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Schoenberg - Opéras et oratorios   

Revenir en haut Aller en bas
 
Schoenberg - Opéras et oratorios
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 14Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 8 ... 14  Suivant
 Sujets similaires
-
» Schoenberg - Opéras et oratorios
» Arnold Schoenberg (1874-1951)
» Gurrelieder de Schoenberg
» Mendelssohn: Oratorios (Elias ; Paulus)
» Schoenberg - Discographie sélective

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: