Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Jean Cras (1879-1932)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Zeno
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Sam 29 Mai 2010 - 19:55

Oui, il faut distinguer le genre concertant, avec ses lettres de noblesse, sa virtuosité en avant, et puis des oeuvres où l'esprit du dialogue avec un soliste ménage des demi-teintes qui nous reposent un peu des effets de manche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolferl
Lapinophobe
avatar

Nombre de messages : 13311
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Sam 29 Mai 2010 - 20:05

Iskender a écrit:
Wolferl a écrit:
Ah, le concerto pour piano par contre j'ai trouvé ça assez anecdotique. Malgré de jolies textures orchestrales, et un second mouvement assez intéressant, j'en conviens...

Entièrement d'accord, c'est à ce jour la seule oeuvre de Cras qui ne m'ait vraiment pas emballé.
Tu as écouté aussi son quatuor à cordes et sa messe ? Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iskender
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1045
Age : 51
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 11/08/2009

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Sam 29 Mai 2010 - 23:22

Ah oui le quatuor... Je l'ai et c'est vrai que ce n'est pas aussi bien que le trio et le quintette. Mais il faut que je le réécoute. La messe en revanche, j'en connais l'existence mais je ne la connais pas. Pourquoi, c'est pas bon ? Laughing (ton smiley mr green m'inquiète Smile)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/etiennetabourier
Wolferl
Lapinophobe
avatar

Nombre de messages : 13311
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Sam 29 Mai 2010 - 23:47

Oui, autant le quatuor n'est pas inoubliable, autant la messe m'a sérieusement refroidi. Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85783
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Dim 20 Juin 2010 - 12:55

J'ai retrouvé dans le tréfonds de l'âme de mon PC mon commentaire sur ce disque...

Il faudra aussi que je dise un mot de sa musique religieuse, que moi je trouve extraordinaire. Oui, c'est plus du Ropartz que du Debussy, c'est sûr.


    Je suis navré de tempérer autant de bontés sur mon bon Cras, mais je ne me suis pas senti meilleur après avoir écouté. hehe

    Le Quintette (sans piano) dans le goût du Primavera de Koechlin est très mignon, plus profond certes que le Koechlin, mais cela reste essentiellement décoratif. Vraiment pas fondamental.

    Et le Trio à cordes, c'est un peu du Martinů revu par Ibert, quelque chose d'un peu foklorique, de très légèrement mélancolique et surtout des paysages charmants. C'est agréable.


    Je signale donc à ceux qui ont écouté ça le Quintette avec piano (qui est
    certes dansant, mais d'une autre trempe) et surtout le Trio avec piano développent des atmosphères et des couleurs harmoniques bien plus ambitieuses.

    Le Trio avec piano, c'est le plus beau du répertoire français à mon avis.


Tout cela afin que vous ne nourrissiez pas une image erronée d'un Cras charmant, sorte de Spohr français de la fin du XIXe, alors qu'il est un immense représentant de l'esthétique de type de debussyste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Zeno
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Dim 20 Juin 2010 - 13:13

Tu nous dis que ce trio est supérieur à ceux de Fauré et de Ravel ?

Je suis déjà fâché. spiderman

A demain matin à l'aube, je choisis la vuvuzela pour arme et Anelka comme témoin. pété de rire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85783
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Dim 20 Juin 2010 - 13:36

Zeno a écrit:
Tu nous dis que ce trio est supérieur à ceux de Fauré et de Ravel ?

Je suis déjà fâché. spiderman
De Ravel, c'est pas difficile. De Fauré, ça dépendra des goûts.

Tu vois, je suis ouvert et jamais polémique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82558
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Dim 20 Juin 2010 - 13:50

Le trio de Ravel est un sommet absolu; il faut savoir l'apprécier, c'est tout. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85783
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Dim 20 Juin 2010 - 13:56

Si tu veux, mais le Trio de Cras est mieux. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Zeno
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Dim 20 Juin 2010 - 15:01

Ah, il me tuera.

Les oreilles encrassées, peut-être ? bedo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolferl
Lapinophobe
avatar

Nombre de messages : 13311
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Ven 2 Juil 2010 - 18:59

Pour continuer dans ma découverte de Cras, il fallait bien que j'écoute Polyphème !


(une pochette fort laide, au passage)


Évidemment, difficile de ne pas faire de comparaison avec Debussy, et surtout avec Pelléas dont le propos est très proche. La musique recèle les mêmes couleurs, avec leurs touches modales, une orchestration aussi fine et travaillée, tout en gardant une espèce de sobriété et d'"immédiateté" qui rend le style assez personnel. On en est pas aux raffinements extrêmes de Pelléas, mais c'est tout de même magnifique.
Je pense surtout aux deux actes qui ouvrent et closent l'opéra (au milieu il y a un sacré ventre mou), et plus particulièrement les passages orchestraux comme le sommeil de Galatée au le ballet final.

Moi aussi c'est surtout le livret qui m'a gêné. Pendant toute la première moitié j'ai pensé que ce n'était pas grand chose d'autre que du sous-Maeterlinck. Il faut dire que le schéma est presque exactement le même (un triangle amoureux certes banal) mais la perception des personnages également, et certaines scène sont les répliques totales de celles de Pelléas. Le problème, c'est que c'est moins bien écrit (sans être indigne non plus) avec ces alexandrins à rimes plates complètement figés, et loin d'être aussi profond dans les psychologies, aussi impressionnant dans la portée. Après, oui, ce coté plus "stable" et plus direct peut être plus touchant parfois.
Il y a aussi, plantés en plein milieu, ces étranges divertissements comme sortis tout droit d'une tragédie lyrique... je trouve ça assez croustillant. Razz

Finalement ce n'est pas mauvais, mais l'histoire parait bien banale et bien sage par rapport à cette musique qui pourrait évoquer tellement plus de choses.
Superbe découverte, néanmoins, et une fois de plus je la conseille à tous les amateurs de cette esthétique, et même aux détracteurs de pélléas qui pourraient être vraiment séduits ici ! bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85783
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Ven 2 Juil 2010 - 21:43

Je suis d'accord sur le caractère décevant du livret : avec cette musique, on pouvait évoquer des choses plus fortes, puisque le poème de Samain est quand même beaucoup moins mystérieux et évocateur que le Maeterlinck. C'est fonctionnel, disons : juste ce qu'il faut de clarté et de mystère.
Mais on ne sombre pas dans la psychologie des profondeurs, c'est évident.

L'avantage est tout de même que Cras (comme Debussy, Polyphème étant réellement une réplique de Pelléas) reprend le poème original en coupant, ce qui donne un certain style que n'aurait pas eu un librettiste.

J'abonde aussi avec l'idée que Polyphème est une bonne portée d'entrée pour les pelléasosceptiques : pas de préciosités, une structure dramatique et un propos musical plus 'fermes', plus opératiques.

En revanche, je ne vois pas plus de baisse de tension ici que dans Pelléas : tout n'est pas égal, mais rien n'est moyen ou dispensable.


Je dois finir tout de même par un constat : alors que c'est un opéra qui m'a spontanément plus plu que Pelléas, je l'écoute assez rarement en fin de compte. Peut-être parce que je n'ai jamais eu le livret dans les mains (découvert à la radio...), mais j'ai pourtant la partition, dans laquelle je me suis plongé, et quelque chose fait que cette musique, que ce texte me sont de beaucoup moins essentiels.

N'empêche, même si ça ne devient pas quelque chose qu'on écoute aussi souvent que Don Giovanni, Rigoletto ou Tristan, c'est un incontournable, absolument.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 27
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Sam 11 Sep 2010 - 19:20

Très belle découverte du quintette de Cras (celui avec la harpe). Rien à faire si c'est purement décoratif (et après tout, pourquoi pas), mais en tout cas, j'ai vraiment été séduite par la palette de couleurs utilisée. C'est justement pour ça que j'ai aimé : habituellemnent, je suis assez peu captivée par la musique de chambre à cause d'un timbre assez peu étoffé à mon goût (pour moi le summum de l'ennui vient d'une musique de chambre uniquement composée du violons, ou de piano, ou les deux). Il est clair que l'harpe aide beaucoup. Smile

Bref, je vais continuer à découvrir ce Cras, qui m'intéresse beaucoup. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolferl
Lapinophobe
avatar

Nombre de messages : 13311
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Sam 11 Sep 2010 - 20:04

Je pense qu'il y a aussi la flûte qui apporte ce moelleux, et en effet le piquant de la harpe, en réponse aux pizz des cordes dans le dernier mouvement par exemple, c'est clair qu'on est loin des textures d'un quintette plus traditionnel (on sent que Debussy, Ravel et Bartok sont passés par là, quoi). Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pison Futé
patate power
avatar

Nombre de messages : 27496
Age : 27
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Sam 11 Sep 2010 - 20:08

Oui, c'est vrai, la flûte y est pour quelque chose. Bref, ça m'a réconcilié avec ce genre de musique et je te remercie pour la découverte. mains
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85783
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Sam 11 Sep 2010 - 21:32

Elvira a écrit:
Bref, je vais continuer à découvrir ce Cras, qui m'intéresse beaucoup. Smile
Elvira :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14253
Age : 57
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Mer 22 Sep 2010 - 14:57

Vous connaissez la sonate pour violoncelle et piano ? C'est couplé avec le trio pour piano chez Timpani : Philippe Koch, Aleksandr Khamouchin, Alain Jacquon. Rien à voir, si j'ose dire, avec le quintette. L'adjectif "frais" ne me vient plus aux lèvres. C'est triste, émouvant, beau comme tout. Ca plairait à Cello, je pense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85783
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Mer 22 Sep 2010 - 15:08

Quel quintette ? Le vrai avec piano ou la bluette qu'adore Wolferl ? Smile

D'accord pour cette sonate. C'est très romantique, très dépressif. Ca a finalement plus de parenté avec Rachmaninov (ou la musique de chambre de Pierné) qu'avec l'image qu'on se fait du chambrisme français de l'époque.

Mais le Trio qui est avec, là, c'est vraiment une autre dimension, l'un des plus belles oeuvres de musique de chambre jamais composées en France, à mettre aux côtés du Quintette de Koechlin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Mariefran
Mélomane nécrophile
avatar

Nombre de messages : 14253
Age : 57
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Mer 22 Sep 2010 - 15:22

Mais oui, David, il est très beau ce trio - je suis d'ailleurs en train de l'écouter… Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30323
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Mer 22 Sep 2010 - 15:23

DavidLeMarrec a écrit:
Quel quintette ? Le vrai avec piano ou la bluette qu'adore Wolferl et Elvira ( fleurs ) ? Smile

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Jaky
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9416
Age : 58
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Mer 22 Sep 2010 - 22:08

Mariefran a écrit:
Vous connaissez la sonate pour violoncelle et piano ? C'est couplé avec le trio pour piano chez Timpani : Philippe Koch, Aleksandr Khamouchin, Alain Jacquon. Rien à voir, si j'ose dire, avec le quintette. L'adjectif "frais" ne me vient plus aux lèvres. C'est triste, émouvant, beau comme tout. Ca plairait à Cello, je pense.


Et le petit Largo pour violoncelle et piano aux accents si tendres, il ne faut pas l'oublier!! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
frere elustaphe
Aurelia Aurita
avatar

Nombre de messages : 10071
Age : 58
Date d'inscription : 17/12/2006

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Mer 22 Sep 2010 - 22:19

DavidLeMarrec a écrit:
Elvira a écrit:
Bref, je vais continuer à découvrir ce Cras, qui m'intéresse beaucoup. Smile
Elvira :
Polyphème !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85783
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Jeu 23 Sep 2010 - 0:06

Ou le Journal de Bord, parce qu'il y a beaucoup de Pelléas dans Polyphème...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82558
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Mar 21 Déc 2010 - 18:07

J'ai pris un grand plaisir à écouter ce Polyphème, mon avis rejoint en grande partie celui de Wolferl plus haut.

Pas de préciosités dans le texte dis-tu, David??
"Montre tes yeux...
-Les tiens ont la couleur du ciel"
hehe

Ceux qui rient du texte de Pelléas vont avoir de quoi faire ici, surtout que c'est fait avec beaucoup moins de subtilité je trouve. (on passera sur le fait que, pendant 2h30 environ, il ne se passe strictement, mais vraiment rien du tout...)

La musique est vraiment magnifique de bout en bout, mais de là à dire que ça vaut Pelléas, non... D'ailleurs des plans d'orchestration entiers semblent recopiés, idem pour l'harmonie, mais même si c'est très bien fait, il y a quand même un côté plus académique, moins surprenant, moins subtil que chez Debussy.
Par moments on croirait que c'est la même chose, mais non, il y a toujours quelque chose qui semble un chouilla plaqué ou fait avec de plus gros sabots, (toutes proportions gardées hein, c'est de l'orchestration très subtile) ou bien quelque chose d'un peu systématique dans la mélodie ou l'harmonie. Ca sonne parfois plus recopié qu'inspiré, et on note la même chose dans le texte.
Attention, il y a des passages absolument magiques, et l'ensemble est quand même une merveille... Mais, en étant un peu sévère, c'est un peu du sous-Debussy et du sous-Maeterlinck.
Donc, une très belle oeuvre injustement méconnue, je suis d'accord, mais un chef d'oeuvre comme l'est celui de Debussy, non non non...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30323
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Mar 21 Déc 2010 - 18:16

C'est ce que je pense aussi.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82558
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Mar 21 Déc 2010 - 18:19

Cololi a écrit:
Pour dire vraie, c'est la musique le grand point fort de cette oeuvre. Sans atteindre le génie d'un Debussy ou d'un Ravel, c'est d'une inventivité folle. Et musicalement il n'est pas très loin du niveau de ces grands maîtres.

Sauf que là je ne suis pas d'accord justement. Pour moi il reste assez loin.
A première vue c'est très proche, mais c'est loin en même temps, car la subtilité, la surprise, le mystère, le génie sont là chez Debussy, pas chez Cras. Alors la différence ne saute peut-être pas à l'oreille immédiatement, mais à l'arrivée elle est énorme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30323
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Mar 21 Déc 2010 - 18:33

Xavier a écrit:
Cololi a écrit:
Pour dire vraie, c'est la musique le grand point fort de cette oeuvre. Sans atteindre le génie d'un Debussy ou d'un Ravel, c'est d'une inventivité folle. Et musicalement il n'est pas très loin du niveau de ces grands maîtres.

Sauf que là je ne suis pas d'accord justement. Pour moi il reste assez loin.
A première vue c'est très proche, mais c'est loin en même temps, car la subtilité, la surprise, le mystère, le génie sont là chez Debussy, pas chez Cras. Alors la différence ne saute peut-être pas à l'oreille immédiatement, mais à l'arrivée elle est énorme.

Oui oui on est d'accord : c'est la différence entre un génie, et un très bon compositeur.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85783
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Mar 21 Déc 2010 - 22:21

Xavier a écrit:
Pas de préciosités dans le texte dis-tu, David??
"Montre tes yeux...
-Les tiens ont la couleur du ciel"
hehe

Ceux qui rient du texte de Pelléas vont avoir de quoi faire ici, surtout que c'est fait avec beaucoup moins de subtilité je trouve. (on passera sur le fait que, pendant 2h30 environ, il ne se passe strictement, mais vraiment rien du tout...)
Je n'ai pas parlé du texte, c'est juste que Polyphème fait moins "salon" si on n'accroche pas. Il y a des personnages concrets, plus traditionnels, pas ces ébauches bizarres qu'on trouve chez Maeterlinck. Sinon, clairement, le texte de Samain est d'un humanisme sympathique, mais pas de l'immense poésie.

Citation :
La musique est vraiment magnifique de bout en bout, mais de là à dire que ça vaut Pelléas, non... D'ailleurs des plans d'orchestration entiers semblent recopiés, idem pour l'harmonie, mais même si c'est très bien fait, il y a quand même un côté plus académique, moins surprenant, moins subtil que chez Debussy.
Par moments on croirait que c'est la même chose, mais non, il y a toujours quelque chose qui semble un chouilla plaqué ou fait avec de plus gros sabots, (toutes proportions gardées hein, c'est de l'orchestration très subtile) ou bien quelque chose d'un peu systématique dans la mélodie ou l'harmonie. Ca sonne parfois plus recopié qu'inspiré, et on note la même chose dans le texte.
Attention, il y a des passages absolument magiques, et l'ensemble est quand même une merveille... Mais, en étant un peu sévère, c'est un peu du sous-Debussy et du sous-Maeterlinck.
Donc, une très belle oeuvre injustement méconnue, je suis d'accord, mais un chef d'oeuvre comme l'est celui de Debussy, non non non...
J'ai l'impression que, pardon, tu ne l'as pas écouté comme il faut. L'intérêt de Polyphème est justement de réutiliser les traits de Pelléas dans le contexte d'un opéra "normal". Le côté que tu trouves plus plat, c'est juste que Cras fait un opéra français plus traditionnel à partir de Pelléas, moi je trouve ça magnifique (toi aussi d'ailleurs, si tu ne cherches pas à comparer). Et je t'assure, même si tu en as sans doute entendu l'essentiel, que lorsqu'on ouvre la partition, on n'est pas face à quelque chose de maladroit ou de graphiquement proche de Pelléas.

Pour moi, c'est une oeuvre de beauté très proche. Après, oui, c'est plus de vingt ans après Pelléas, donc ce n'est plus original, c'est moins génial, tout ce qu'on voudra. Et on peut trouver Debussy plus beau, c'est pas la question. Simplement, Polyphème est l'une des très rares oeuvres qui ressemblent à Pelléas et qui soient totalement abouties.

J'ai beaucoup moins écouté Polyphème que Pelléas... je me demande si je les écoutais autant lequel je trouverais le plus beau. Pelléas sans doute, ne serait-ce que pour le texte... mais pour la musique, je serais peut-être bien partagé. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82558
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Mar 21 Déc 2010 - 22:33

Pas moi!

Je n'ai pas eu besoin de plus d'une écoute pour être scotché par Flammen par exemple. (oui je sais, ça n'a rien à voir)

Citation :
Le côté que tu trouves plus plat, c'est juste que Cras fait un opéra français plus traditionnel à partir de Pelléas

Peut-être... Mais c'est pas si traditionnel que ça quand même sur la forme.
Disons que c'est du Pelléas plus sage, plus "normal"... je ne sais trop comment dire.
"Maladroit" non je n'ai pas dit ça, ce n'est pas du tout maladroit, c'est excellement fait, aucun doute là-dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85783
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Mar 21 Déc 2010 - 22:40

Oui, c'est exactement ça, du Pelléas normalisé. Comme Cras en général est du Debussy un peu délavé au Fauré.

Miam.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
WoO
Surintendant
avatar

Nombre de messages : 14116
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Mer 22 Déc 2010 - 0:04

Xavier a écrit:
Ceux qui rient du texte de Pelléas vont avoir de quoi faire ici

Tu l'as dit Mr.Red

Xavier a écrit:
surtout que c'est fait avec beaucoup moins de subtilité je trouve. (on passera sur le fait que, pendant 2h30 environ, il ne se passe strictement, mais vraiment rien du tout...)

Même constat pour moi. Et puis, au niveau de l'atmosphère générale, je trouve que ces harmonies impressionnistes collent moins à cet univers méditerranéen qui regorge de lumière. Point de brume, point de mystère. Je trouve Pelléas nettement plus intéressant de ce point de vue, et même au niveau de son livret (c'est dire si l'écoute de Polyphème a été un calvaire pour moi). Xavier l'a admirablement dit : rien, il ne se passe rien. La concision est une vertu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 82558
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Mer 22 Déc 2010 - 0:06

Nan mais bon, il se passe quand même une musique magnifique, c'est pour moi l'essentiel. Smile

Mais de drame, à part la fin, effectivement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85783
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Mer 22 Déc 2010 - 0:07

WoO a écrit:
La concision est une vertu.
Bien d'accord, c'est pour ça d'ailleurs que Verdi est un compositeur majeur : je crois que personne ne l'a maniée avec autant de dextérité que lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 30323
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Mer 22 Déc 2010 - 10:05

Xavier a écrit:
Nan mais bon, il se passe quand même une musique magnifique, c'est pour moi l'essentiel. Smile

Tout à fait Smile

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 7333
Age : 35
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Jeu 24 Fév 2011 - 20:37

Depuis le temps que j'en entendais parler, j'ai pu enfin découvrir et écouter - sans savoir que c'était lui - le Trio pour violon, violoncelle et piano de Cras. C'est une merveille.

drunken

C'était dans le cadre d'une émission de France Musique consacrée en grande partie au compositeur, et sur laquelle je suis tombé (ouch) en prenant ma voiture. Réécoutable à partir d'ici durant 30 jours, avis à ceux que ça intéresse. Au programme également, des mélodies ("L'aveu", "Nuit, silence...", "La rencontre"), du piano solo ("Paysages") et un extrait de Polyphème, plus, en contrepoint, du Debussy, du Koechlin et du Duparc.

(La chose s'inscrit dans un cycle de l'émission "Grands compositeurs" consacrée cette semaine à des Français un peu méconnus du XXe siècle : Dupont et Samazeuilh, Delage, Tomasi, Cras donc, et demain Hahn, Séverac, Canteloube.)

Je n'ai pas pu écouter tout ça durant mon trajet (à part Vers la plage lointaine de Koechlin, autre découverte, également superbe !), mais je compte bien y reprêter l'oreille d'ici peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iskender
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1045
Age : 51
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 11/08/2009

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Ven 25 Fév 2011 - 9:39

Octavian a écrit:

C'était dans le cadre d'une émission de France Musique consacrée en grande partie au compositeur (...) Réécoutable à partir d'ici durant 30 jours

Merci pour le lien ! Very Happy Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/etiennetabourier
jerome
Fugueur intempéré
avatar

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Ven 25 Fév 2011 - 9:59

Merci aussi, j'ai hâte d'entendre ce fameux trio.

Un commentaire sur le site de l'émission :
Citation :
A noter qu'on prononce le S de notre nom d'origine bretonne qui signifie "grillé, doré par le soleil". Le pain est cras, les blés d'été sont cras...
Cordialement
X. Cras
----------
Edit
DavidLeMarrec a écrit:
le Trio (...) l'une des plus belles oeuvres de musique de chambre jamais composées en France
lol!

David mon petit, tu as mis quoi dans ton café ce matin ? What the fuck ?!?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aroldo
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1778
Date d'inscription : 19/02/2011

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Ven 25 Fév 2011 - 11:28

[quote="jerome"]

Un commentaire sur le site de l'émission :
Citation :
A noter qu'on prononce le S de notre nom d'origine bretonne qui signifie "grillé, doré par le soleil". Le pain est cras, les blés d'été sont cras...
Cordialement
X. Cras

Un vrai nom propre quoi : Jean Cras
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pelléas
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1875
Date d'inscription : 02/08/2009

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Ven 25 Fév 2011 - 12:39


Comme je suis d'une ignorance crasse sur Cras, il faut absolument que j'écoute l'émission de FM ! Merci Octavian! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Ven 25 Fév 2011 - 13:09

Ces Paysages pour piano seul sont magnifiques; la palette expressive est remarquable au niveau mélodique et harmonique, avec des couleurs presque jazz par moment, absolument fascinantes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aroldo
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1778
Date d'inscription : 19/02/2011

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Ven 25 Fév 2011 - 16:54

Bon bon bon... après écoute de l'émission, après lecture de vos commentaires, c'est sur qu'on a envie d'en savoir plus sur ce compositeur (qui, dans son trio, me fait penser à Chausson).

Un de plus, et ça commence à faire beaucoup en quelques jours à peine.

Je suis devant un choix douloureux : sombrer dans le téléchargement illégal ou vendre ma femme et mes enfants. Mon sens très élevé de l'éthique m'oblige à privilégier la seconde solution.

D'autant plus que je ne sais pas comment pratiquer le téléchargement illégal... (la vente d'humains non plus d'ailleurs, mais y a surement des forums sur le sujet).

...

Au passage, dans la même émission, très beau poème symphonique de Koechlin "vers une plage lointaine" un peu en suspension entre Ives et Debussy, le Koechlin que j'aime.

Et l'extrait de Polyphème ; debussyste mais en plus lyrique, j'aime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 7333
Age : 35
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Ven 25 Fév 2011 - 19:20

aroldo a écrit:
Un de plus, et ça commence à faire beaucoup en quelques jours à peine.
Faudrait vraiment rajouter un avertissement à l'inscription ! Laughing

aroldo a écrit:
Je suis devant un choix douloureux : sombrer dans le téléchargement illégal ou vendre ma femme et mes enfants. Mon sens très élevé de l'éthique m'oblige à privilégier la seconde solution.
pété de rire

aroldo a écrit:
D'autant plus que je ne sais pas comment pratiquer le téléchargement illégal...
De toute façon, si tu crois qu'on peut trouver du Cras en téléchargement pirate !... hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Ven 25 Fév 2011 - 19:32

Vous n'avez pas de bibliothèques en Suisse?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aroldo
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1778
Date d'inscription : 19/02/2011

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Sam 26 Fév 2011 - 1:24

Octavian a écrit:
De toute façon, si tu crois qu'on peut trouver du Cras en téléchargement pirate !... hehe

oui, par exemple ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aroldo
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1778
Date d'inscription : 19/02/2011

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Sam 26 Fév 2011 - 1:41

Percy Bysshe a écrit:
Vous n'avez pas de bibliothèques en Suisse?

On a une magnifique phonothèque à Lausanne, j'y suis allé abondamment pendant des années, mais j'ai changé mes habitudes car, d'une part, je n'ai plus du tout le temps d'y aller et, d'autre part, je me suis mis à acheter en ligne.

Je suis en train d'écouter son trio pour cordes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aroldo
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1778
Date d'inscription : 19/02/2011

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Mar 5 Avr 2011 - 0:12

J'ai écouté Polyphème et je suis très positivement conquis.
Ce qui est particulièrement frappant, c'est la cohésion et la très grande inspiration de cette oeuvre qui n'est pourtant pas une miniature ; Cras tient parfaitement la distance et je n'ai été distrait par aucun affaissement de l'inspiration ce qui est un phénomène assez rare pour moi dans mes écoutes de l'opéra. C'est en partie pour cela que je pense également au Lakmé de Delibes qui est aussi un opéra ou la musique ne s'essouffle jamais. J'avoue ne pas connaître Pelleas ayant été traumatisé dans mon jeune âge par la chute de la maison Usher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85783
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Mar 5 Avr 2011 - 0:22

Pelléas et Usher n'ont rien en commun. Vu que tu aimes Polyphème, tu devrais pouvoir prolonger l'ivresse dans Pelléas.

Que ton avis fait plaisir, fasse aux pelléassiens tiédassieux ! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
malko
Mélomaniaque


Nombre de messages : 692
Date d'inscription : 09/01/2011

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Mar 5 Avr 2011 - 0:31

DavidLeMarrec a écrit:
Que ton avis fait plaisir, fasse aux pelléassiens tiédassieux ! cheers

Tu prefferes les antipelléassiens virulents ?
Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 85783
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Mar 5 Avr 2011 - 0:40

Je parlais évidemment des pelléassiens tiédassieux-sur-Polyphème, on a le droit d'être un pelléassien tiédassieux-sur-Pelléas en revanche, c'est moins grave.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
malko
Mélomaniaque


Nombre de messages : 692
Date d'inscription : 09/01/2011

MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   Mar 5 Avr 2011 - 0:48

DavidLeMarrec a écrit:
on a le droit d'être un pelléassien tiédassieux-sur-Pelléas en revanche, c'est moins grave.

Menteur !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jean Cras (1879-1932)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jean Cras (1879-1932)
Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Jean Cras (1879-1932)
» Jean Cras (1879-1932)
» Vos derniers achats ...
» Paul et Virginie de Jean-François Lesueur
» Happy Birthday John WIlliams (8 fevrier 1932)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: