Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Sombres perspectives pour EMI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Montfort
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4123
Age : 68
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

MessageSujet: Sombres perspectives pour EMI   Lun 8 Nov 2010 - 13:04


Un jury new yorkais vient de rendre un verdict qui assombrit encore davantage les perspectives de cet éditeur, qui rappelons-le a notamment publié les enregistrements historiques de Callas, Schwarzkopf et de beaucoup d'autres.
Le procès opposait le propriétaire d'EMI, le fonds d'investissement Terra Firma et son banquier, Citibank - EMI est dans une situation financière catastrophique, due notamment à l'effondrement des ventes de C D - Terra Firma a essayé de faire annuler son acquisition aux torts de son banquier, pour tenter de se dégager d'un investissement découvert à posteriori comme calamiteux.
Cette démarche n'avait aucune chance d'aboutir, et ce d'autant plus que l'investisseur est dirigé par Guy Hands, considéré comme une des stars de la finance, et le jugement du tribunal U S logique - mais la conséquence pourrait etre le démantèlement de l'entreprise : la partie édition musicale - les partitions - activité rentable pourrait etre vendue facilement, et les catalogues de droits discographiques seraient bradés...

Montfort

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28755
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Lun 8 Nov 2010 - 13:28

C'est p être une bonne nouvelle pour nous consommateurs : si les droits sont bradés, il va y avoir des rééditions éco sous une autre marque (celle qui rachétera) ? Et il y aura toujours DG et Decca pour nous réunir des casting de rêve.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Lun 8 Nov 2010 - 13:30

Cololi a écrit:
C'est p être une bonne nouvelle pour nous consommateurs : si les droits sont bradés, il va y avoir des rééditions éco sous une autre marque (celle qui rachétera)
C'est bien pour nous, parce-que ce ne sont pas les nouveautés qui font l'intérêt de ce label.

Cololi a écrit:
Et il y aura toujours DG et Decca pour nous réunir des casting de rêve.
Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18874
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Lun 8 Nov 2010 - 13:36

Oui, enfin on ne vit pas que sur des vieux enregistrements... un peu de sang neuf fait parfois du bien!


Et puis brader le catalogue... c'est bien, mais ça veut aussi dire ne pas aller chercher à éditer des vieux trucs peu diffusés...

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Lun 8 Nov 2010 - 13:39

Polyeucte a écrit:
Oui, enfin on ne vit pas que sur des vieux enregistrements... un peu de sang neuf fait parfois du bien!
La politique des majors aujourd'hui c'est surtout de rééditer le fonds, et de ne sortir qu'une vingtaine de nouveautés par an avec quelques têtes d'affiche. Et franchement les nouveautés EMI c'est pas du tout excitatnt.

En bradant le catalogue, il y a plus de chances que les choses rares ressorten. EMI ne rééditait que ses tubes, et puis ils ont déjà commencé à lâcher des licences à Brilliant.
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28755
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Lun 8 Nov 2010 - 13:40

alexandre. a écrit:
Cololi a écrit:
C'est p être une bonne nouvelle pour nous consommateurs : si les droits sont bradés, il va y avoir des rééditions éco sous une autre marque (celle qui rachétera)
C'est bien pour nous, parce-que ce ne sont pas les nouveautés qui font l'intérêt de ce label.

Certes. Encore que ... l'Enfant et les Sortilèges ou Casse-Noisette en entier (Rattle dans les 2 cas). Mais c'est sur que ce ne sont pas des raretés. (même si pour ces 2 oeuvres, ont est très très très loin de l'abondance - comme pour les symphonies de Beethov ou Mahler).

Citation :
Cololi a écrit:
Et il y aura toujours DG et Decca pour nous réunir des casting de rêve.
Laughing

Oui je te vois venir Laughing
Je complète donc : On est bien d'accord que les 3 gros lables (DG / Decca / EMI) ont moins de mérites que la plupart des autres labels, car ils se contentent souvent de faire dans le tube ... mais impossible malgré tout de se passer d'eux, dans le sens où ils ont réunis des castings impossible à réunir sans eux (même à la scène d'ailleur ...).

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Lun 8 Nov 2010 - 13:43

Cololi a écrit:
alexandre. a écrit:
Cololi a écrit:
C'est p être une bonne nouvelle pour nous consommateurs : si les droits sont bradés, il va y avoir des rééditions éco sous une autre marque (celle qui rachétera)
C'est bien pour nous, parce-que ce ne sont pas les nouveautés qui font l'intérêt de ce label.

Certes. Encore que ... l'Enfant et les Sortilèges ou Casse-Noisette en entier (Rattle dans les 2 cas). Mais c'est sur que ce ne sont pas des raretés. (même si pour ces 2 oeuvres, ont est très très très loin de l'abondance - comme pour les symphonies de Beethov ou Mahler).
Oui, tu le dis bien, on n'a que du Rattle.

Cololi a écrit:
Citation :
Cololi a écrit:
Et il y aura toujours DG et Decca pour nous réunir des casting de rêve.
Laughing

Oui je te vois venir Laughing
Je complète donc : On est bien d'accord que les 3 gros lables (DG / Decca / EMI) ont moins de mérites que la plupart des autres labels, car ils se contentent souvent de faire dans le tube ... mais impossible malgré tout de se passer d'eux, dans le sens où ils ont réunis des castings impossible à réunir sans eux (même à la scène d'ailleur ...).
Ils réunissaient, parce-qu'aujourd'hui leurs enregistrements d'opéra ne sont pas très fréquents.
Revenir en haut Aller en bas
Pelléas
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1875
Date d'inscription : 02/08/2009

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Lun 8 Nov 2010 - 13:50

Actuellement EMI propose plusieurs coffrets anthologiques de premier choix, ce serait vraiment dommage de voir cette marque disparaitre, pour le mélomane. Mais actuellement on voit peu de nouveaux enregistrements de cette marque, c'est dommage! Espérons que leur fond de catalogue sera mis en valeur, sinon ce serait une catastrophe pour le monde musical! Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18874
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Lun 8 Nov 2010 - 13:51

Oui, enfin on a quand même, par exemple, eu droit au Stabat Mater de Rossini avec un casting de luxe! (Netrebko, DiDonato, D'Archengelo et Brownlee)... Rien que pour l'exemple.

Et vu que Virgin est très lié à EMI, ça veut dire aussi qu'ils vont en prendre un coup! En DVD aussi, EMI sortait des choses chouettes quand même (le Faust de Londres au hasard...)

J'estime que les grosses maisons de disque ont aussi leur raison d'être... elles ne peuvent pas se permettre les mêmes risques que les petites : ils doivent être différents. Sortir des intégrales Szymanovsky par exemple (même si c'est Rattle), ça me semble par exemple une bonne chose non?

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28755
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Lun 8 Nov 2010 - 13:52

Oui oui c'est vrai que ce temps là est révolu hélas. Il y a qq exemples : Tristan avec Domingo / Stemme, Butterfly avec Gheorghiu / Kaufmann.
Mais c'est évident c'est un temps révolu ... du fait que les captations live coutent beaucoup moins cher. Cependant est ce que les petits labels peuvent acheter les droits pour les théâtres prestigieux ? Pas sur.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18874
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Lun 8 Nov 2010 - 14:02

Cololi a écrit:
Oui oui c'est vrai que ce temps là est révolu hélas. Il y a qq exemples : Tristan avec Domingo / Stemme, Butterfly avec Gheorghiu / Kaufmann.
Mais c'est évident c'est un temps révolu ... du fait que les captations live coutent beaucoup moins cher. Cependant est ce que les petits labels peuvent acheter les droits pour les théâtres prestigieux ? Pas sur.

Et puis les petits labels, si ils font ça, ils ne t'enregistreront plus les symphonies de Villa Lobos, faut pas se leurer... Rolling Eyes

Chacun son domaine moi je dis! Ils peuvent se croiser par moments, mais chacun apporte des choses différentes!

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28755
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Lun 8 Nov 2010 - 14:05

Polyeucte a écrit:
Cololi a écrit:
Oui oui c'est vrai que ce temps là est révolu hélas. Il y a qq exemples : Tristan avec Domingo / Stemme, Butterfly avec Gheorghiu / Kaufmann.
Mais c'est évident c'est un temps révolu ... du fait que les captations live coutent beaucoup moins cher. Cependant est ce que les petits labels peuvent acheter les droits pour les théâtres prestigieux ? Pas sur.

Et puis les petits labels, si ils font ça, ils ne t'enregistreront plus les symphonies de Villa Lobos, faut pas se leurer... Rolling Eyes

Chacun son domaine moi je dis! Ils peuvent se croiser par moments, mais chacun apporte des choses différentes!

Je ne dis pas le contraire. J'ai des gros et des petits labels dans ma disco.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Martine
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 916
Date d'inscription : 06/09/2010

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Lun 8 Nov 2010 - 14:56

Pappano vient d'enregistrer un Guillaume Tell en français pour EMI et il vient de resigner un nouveau contrat pour le label.
D'après l'entretien paru dans Opéra Mag de novembre, le chef semble avoir d'autres projets d'intégrales.

Wait and see ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18874
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Lun 8 Nov 2010 - 14:57

Martine a écrit:
Pappano vient d'enregistrer un Guillaume Tell en français pour EMI et il vient de resigner un nouveau contrat pour le label.

Oh? Avec qui?
Du coup, je suis curieux de voir..

EDIT :
J'imagine que c'est ce concert : http://www.musicweb-international.com/sandh/2010/Jul-Dec10/Wm_Tell_1810.htm
Osborn en Arnold, Finley en Guillaume... chouette! Very Happy

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Montfort
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4123
Age : 68
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Lun 8 Nov 2010 - 15:35


L'hypothèse des catalogues repris et diffusés à des conditions attractives par des petits éditeurs est plausible - mais ce n'est pas la seule : on parle aussi d'une reprise par Sony ou Warner Music, qui eux continueraient à essayer de tondre la bête...

Par ailleurs, EMI restait un des derniers major à continuer à enregistrer des intégrales en studio...

Montfort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Lun 8 Nov 2010 - 17:48

Polyeucte a écrit:
Cololi a écrit:
Oui oui c'est vrai que ce temps là est révolu hélas. Il y a qq exemples : Tristan avec Domingo / Stemme, Butterfly avec Gheorghiu / Kaufmann.
Mais c'est évident c'est un temps révolu ... du fait que les captations live coutent beaucoup moins cher. Cependant est ce que les petits labels peuvent acheter les droits pour les théâtres prestigieux ? Pas sur.

Chacun son domaine moi je dis! Ils peuvent se croiser par moments, mais chacun apporte des choses différentes!
Le problème c'est que les majors (encore que pour EMI et DG ça n'est pas tout à fait vrai), n'enregistrent quasiment plus de grosses productions. Donc leur "mission" n'est plus du tout remplie.

Les théâtres prestigieux devraient tenter l'aventure de l'auto-production (c'est déjà fait pour le Mariinsky, et leurs sorties opératiques sont très intéressantes). Les orchestres qui l'ont fait nous proposent parfois des choses qui leur auraient été difficile de publier par le biais d'une major : je pense à la série Horizon publiée par RCO Live ou l'opéra d'Hartmann proposé par la Radio Bavaroise. Et quand j'entends ce qu'est capable de faire RCO Live en matière de prise de son d'orchestre, je me dis qu'EMI se fout de la gueule de ses acheteurs et qu'au fond ils ont bien cherché cette déconfiture. Ils n'ont jamais remise en cause un modèle totalement dépassé face à un marché totalement explosé.

Ce qui est vraiment gênant, c'est qu'EMI n'est pas le seul à connaître de grosses difficultés.
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17527
Age : 23
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Lun 8 Nov 2010 - 18:03

Cololi a écrit:
C'est p être une bonne nouvelle pour nous consommateurs : si les droits sont bradés, il va y avoir des rééditions éco sous une autre marque (celle qui rachétera) .

Pitié, pas Brilliant ! Leurs CDs sont le summum de la nullité éditoriale : jamais de livret, des pochettes horribles...

Et j'espère qu'EMI va continuer à exister, parce que si EMI meurt, DG mourra un jour, et DECCA aussi...et là, on sera bien... affraid

Déja que Warner est mort et avant de vider les lieux réedite sauvagement ses titres...j'espère qu'il n'en sera pas de même d'EMI, qui continue dans l'ensemble à fournir du bon travail éditorial dans l'ensemble(coffrets Icon, coffrets interprètes, intégrales d'opéra avec Pappano) malgré la liquidation des GROC. pale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Lun 8 Nov 2010 - 18:08

Guillaume a écrit:
Cololi a écrit:
C'est p être une bonne nouvelle pour nous consommateurs : si les droits sont bradés, il va y avoir des rééditions éco sous une autre marque (celle qui rachétera) .

Pitié, pas Brilliant ! Leurs CDs sont le summum de la nullité éditoriale : jamais de livret, des pochettes horribles...

Et j'espère qu'EMI va continuer à exister, parce que si EMI meurt, DG mourra un jour, et DECCA aussi...et là, on sera bien... affraid
Si DG meurt, Decca est dans la même charrette.

Je crois que c'est à peu près inéluctable, reste à savoir combien de temps ils vont tenir (où combien de temps leur banquier va les tenir).

D'ailleurs Warner a arrêté de rééditer les Alte Werk. Leurs rééditions sont de plus en plus lentes (il y a encore leur série d'opéra, et ce doit être à peu près tout).

Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17527
Age : 23
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Lun 8 Nov 2010 - 18:10

Et Sony, ils deviennent quoi ? pale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Lun 8 Nov 2010 - 18:13

Guillaume a écrit:
Et Sony, ils deviennent quoi ? pale
Ils ont acheté Lang Lang très cher à DG. Après ils ne sortent quasiment plus rien de neuf. Ils font des réédition acceptables (Bernstein, Horowitz), je trouve seulement que ça ne va pas très vite de ce côté (sauf pour DHM qui a ressorti pas mal de choses pour pas cher). De toute façon sur ce type de marché mature, il est surtout important de tirer le maximum de cash, donc il ne faut non plus espérer de miracles de leur part.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Lun 8 Nov 2010 - 18:52

Cololi a écrit:
C'est p être une bonne nouvelle pour nous consommateurs : si les droits sont bradés, il va y avoir des rééditions éco sous une autre marque (celle qui rachétera) ? Et il y aura toujours DG et Decca pour nous réunir des casting de rêve.
La catastrophe d'EMI est déjà pressentie depuis un an ou deux et les faits cités par Montfort ne viennent hélas que confirmer ce désastre annoncé. Il serait cependant plus qu'imprudent de considérer la chose avec optimisme. Ce problème en entraînera un autre et il n'est pas certain que les autres majors - assez mal en point pour la plupart - ne seront pas éclaboussées par effet de dominos. EMI, - faut-il le rappeler ? - est une grande marque historique. Quant à l'hypothèse d'une "braderie" chatouillant les instincts low-cost du consommateur moderne, ce serait la dernière avant fermeture. Du one-shot en quelque sorte...
Revenir en haut Aller en bas
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7155
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Lun 8 Nov 2010 - 18:53

Montfort a écrit:
L'hypothèse des catalogues repris et diffusés à des conditions attractives par des petits éditeurs est plausible - mais ce n'est pas la seule : on parle aussi d'une reprise par Sony ou Warner Music
La fusion EMI-Warner est une vieille antienne, on en parle depuis au moins 5 ans. En effet, selon les spécialistes, l'idéal serait que le marché se réorganise autour de 3 grosses majors très solides. Universal constitue bien entendu le premier pôle, et suite à la fusion plutôt réussie entre Sony et BMG en 2004, tout le monde attendait et attend encore une alliance des deux dernières, EMI et Warner, pas en très bonne santé, pour former le 3ème groupe. Mais apparemment on additionne pas des malades pour faire un bien portant, on a donc sans cesse repoussé l'inévitable jusqu'à présent.
Là, vu les difficultés mortelles d'EMI, la situation semble quand même bien mûre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7155
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Lun 8 Nov 2010 - 19:03

alexandre. a écrit:
D'ailleurs Warner a arrêté de rééditer les Alte Werk.
Tu es sûr ? La dernière fournée date d'il y a quelques mois, mais ça ne me semble pas encore être une durée très inquiétante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Lun 8 Nov 2010 - 19:05

adriaticoboy a écrit:
alexandre. a écrit:
D'ailleurs Warner a arrêté de rééditer les Alte Werk.
Tu es sûr ? La dernière fournée date d'il y a quelques mois, mais ça ne me semble pas encore être une durée très inquiétante.
Sur la page dédiée il y avait un onglet Future Releases. Maintenant c'est Full Release List. C'est dommage parce-que c'était fait proprement.

Sinon, on a plus de nouvelles de BBC Legends depuis novembre 2009. Medici Arts serait aussi mal en point ?
Revenir en haut Aller en bas
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7155
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Lun 8 Nov 2010 - 19:21

alexandre. a écrit:
adriaticoboy a écrit:
alexandre. a écrit:
D'ailleurs Warner a arrêté de rééditer les Alte Werk.
Tu es sûr ? La dernière fournée date d'il y a quelques mois, mais ça ne me semble pas encore être une durée très inquiétante.
Sur la page dédiée il y avait un onglet Future Releases. Maintenant c'est Full Release List.
Ah oui, en effet, c'est assez explicite. Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Lun 8 Nov 2010 - 19:26

Signe aussi du délitement du marché : la durée de présence des disques dans les bacs.
La pourtant très récente Boulez Edition de Sony est déjà difficile à trouver pour certains volumes.
Et chez HM, certaines nouveautés ne tiennent même pas quatre ans dans les bacs.
Ces pressages très limités sont quand même symptomatiques d'éditeurs qui ont peur.
Revenir en haut Aller en bas
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7155
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Lun 8 Nov 2010 - 19:37

alexandre. a écrit:
La pourtant très récente Boulez Edition de Sony est déjà difficile à trouver pour certains volumes.
Je me suis aussi rendu compte de ça, c'est complètement dingue, cette édition a tout juste un an. Comme quoi j'ai bien fait de tous les prendre dès leur sortie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Lun 8 Nov 2010 - 20:06

Les canaux de distribution hors-web deviennent de plus en plus réduits. La FNAC (qui reste dans certaines villes le seul vendeur de nombreux labels) réduit ses rayons classique (au Mans, ils viennent encore de supprimer un meuble) et a fermé il y a maintenant plus d'un an sa boutique Bastille.
Et selon diverses sources web, HM fermerait 8 de ses boutiques (sur 41 ça fait beaucoup).
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17527
Age : 23
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Lun 8 Nov 2010 - 20:14

Mon Dieu, c'est maintenant l'Apocalypse, j'ai l'impression. affraid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28755
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Lun 8 Nov 2010 - 20:31

Cocotier a écrit:
Cololi a écrit:
C'est p être une bonne nouvelle pour nous consommateurs : si les droits sont bradés, il va y avoir des rééditions éco sous une autre marque (celle qui rachétera) ? Et il y aura toujours DG et Decca pour nous réunir des casting de rêve.
La catastrophe d'EMI est déjà pressentie depuis un an ou deux et les faits cités par Montfort ne viennent hélas que confirmer ce désastre annoncé. Il serait cependant plus qu'imprudent de considérer la chose avec optimisme. Ce problème en entraînera un autre et il n'est pas certain que les autres majors - assez mal en point pour la plupart - ne seront pas éclaboussées par effet de dominos. EMI, - faut-il le rappeler ? - est une grande marque historique. Quant à l'hypothèse d'une "braderie" chatouillant les instincts low-cost du consommateur moderne, ce serait la dernière avant fermeture. Du one-shot en quelque sorte...

Ah mais je ne dis pas le contraire Smile

adriaticoboy a écrit:
alexandre. a écrit:
La pourtant très récente Boulez Edition de Sony est déjà difficile à trouver pour certains volumes.
Je me suis aussi rendu compte de ça, c'est complètement dingue, cette édition a tout juste un an. Comme quoi j'ai bien fait de tous les prendre dès leur sortie.

Tout à fait : les coffrets Boulez, il fallait s'en saisir, mais en fait comme beaucoup de d'autres disques.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Era
Noctambule
avatar

Nombre de messages : 12314
Age : 25
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Lun 8 Nov 2010 - 20:32

alexandre. a écrit:
Les canaux de distribution hors-web deviennent de plus en plus réduits. La FNAC (qui reste dans certaines villes le seul vendeur de nombreux labels) réduit ses rayons classique (au Mans, ils viennent encore de supprimer un meuble) et a fermé il y a maintenant plus d'un an sa boutique Bastille.
Et selon diverses sources web, HM fermerait 8 de ses boutiques (sur 41 ça fait beaucoup).
Oui, à Cergy aussi, la FNAC réduit le rayon classique d'un meuble par an. Là ça devient critique, d'ailleurs je n'y vais plus, merci Amazon...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17527
Age : 23
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Lun 8 Nov 2010 - 22:23

http://observatoire.cite-musique.fr/observatoire/document/Communique_MME_T12010.pdf

-17,5% en valeur sur le 1er trimestre des ventes de Musique

Meilleures vente :
1. je n'aime pas le classique mais ça j'aime bien
2. Sacrificium
3. 100 plus grand chefs d'oeuvres de Mozart
4. Sicilien
5. Elections du piano
6. Jaroussky
7. Concert du nouvel an
8. Compilation Rostropovitch
9. Rieu
10. Jaroussky


40 040 références ont été vendues à au moins un exemplaire (un cinquième des références pour un segment de 7 % de l'ensemble du marché du disque)

Au total, 1 million de CDs vendus, un CA de 14 millions de d'€.

Une statistique maison : chaque référence s'est écoulé en moyenne à 25 exemplaires. Il y a donc peut-être des CDs dont les seuls acheteurs sont des forumeurs d'ici. Mr. Green

Bref, achetez des CDs, et pas de Rieu ni de compilation Radio Classique s'il vous plaît. Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28755
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Lun 8 Nov 2010 - 22:31

Et les vrais disques ils sont où dans le classement Mr.Red

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7155
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Lun 8 Nov 2010 - 22:34

Aucun vrai disque de répertoire parmi ces 10 premiers. La compil' Mozart est sans doute ce qui s'en rapproche le plus, mais j'imagine qu'il ne s'agit que d'extraits... Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Lun 8 Nov 2010 - 22:38

alexandre. a écrit:
Signe aussi du délitement du marché : la durée de présence des disques dans les bacs.
La pourtant très récente Boulez Edition de Sony est déjà difficile à trouver pour certains volumes.
Evidemment, il fallait se précipiter. Mais, avec mon flair habituel, j'ai estimé qu'il était possible de temporiser. Erreur...

Guillaume a écrit:
http://observatoire.cite-musique.fr/observatoire/document/Communique_MME_T12010.pdf

-17,5% en valeur sur le 1er trimestre des ventes de Musique

Meilleures vente :
1. je n'aime pas le classique mais ça j'aime bien
2. Sacrificium
3. 100 plus grand chefs d'oeuvres de Mozart
4. Sicilien
5. Elections du piano
6. Jaroussky
7. Concert du nouvel an
8. Compilation Rostropovitch
9. Rieu
10. Jaroussky


40 040 références ont été vendues à au moins un exemplaire (un cinquième des références pour un segment de 7 % de l'ensemble du marché du disque)
Au total, 1 million de CDs vendus, un CA de 14 millions de d'€.
Une statistique maison : chaque référence s'est écoulé en moyenne à 25 exemplaires. Il y a donc peut-être des CDs dont les seuls acheteurs sont des forumeurs d'ici. Mr. Green
Bref, achetez des CDs, et pas de Rieu ni de compilation Radio Classique s'il vous plaît. Mr.Red
Merci pour cette intéressante communication. Cette photo du marché du disque est à lire absolument.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Lun 8 Nov 2010 - 22:46

Le pire pour Sony, c'est le coffret Ligeti. Sorti début 2010, indisponible. Crying or Very sad Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17527
Age : 23
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Lun 8 Nov 2010 - 22:46

adriaticoboy a écrit:
Aucun vrai disque de répertoire parmi ces 10 premiers. La compil' Mozart est sans doute ce qui s'en rapproche le plus, mais j'imagine qu'il ne s'agit que d'extraits... Confused

Oui, des extraits avec Radio Classique et tout et tout...

Mais c'est vraiment étrange en effet. Je pense que les vrais amateurs de classiques sont bien moins nombreux qu'on ne pense. A vue de nez, 100 000 personnes... mais pas 2 millions...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pelléas
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1875
Date d'inscription : 02/08/2009

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Lun 8 Nov 2010 - 23:40

Je pense qu'on ne peut être que pessimiste sur l'avenir de l'édition de disques classiques. Depuis plus de 35 ans que je pratique l'achat de disques classique, j'ai vu tant de changements, et surtout depuis peu, une diminution des rayons disques classiques dans les Fnac. C'est un peu une "peau de chagrin" avec une offre qui se réduit.

Mais pourquoi? Désintérêt pour la musique classique? Mais les salles de concert sont bien remplies, pas toujours d'un jeune public, c'est vrai, mais il reste une clientèle!

L'apparition du DVD est importante et concurrence directement les coffrets d'opéra, personnellement j'achète maintenant des DVD pour les opéras, on a l'image, souvent un spectacle vivant, il y a nettement moins d'intérêt à écouter un CD.

On ne peut nier non plus la baisse du pouvoir d'achat en Europe, il y a 20 ans j'avais un pouvoir d'achat qui me permettait de sortir de la Fnac avec plus de 1 000F de CD (150€), je ne le fais plus maintenant, en plus à l'époque il y avait le choix à la Fnac!
Le Net est là aussi, j'achète la grosse majorité de mes disques sur le Net maintenant. Le téléchargement illégal existe mais je ne pense pas qu'il ait une grosse importance pour le classique.

Les locomotives du marché ne sont plus les mêmes, un Rieu a remplacé Karajan, notre époque de "déculturation" veut ça, c'est triste. Une autre forme de fermeture du marché est l'élitisme musical bien répandu ici, il n'est de bon que les enregistrements des années 50 ou 60 ou avant. C'est au détriment de la création artistique avec des artistes actuels et on voit de plus en plus de rééditions à bas coût ou la création d'intégrales avec des interprètes très mal rémunérés.

On va vers une société "low cost" pour tout même pour le disque... Si EMI disparait, un éditeur rachètera le fond et fera des coffrets sans nouveautés!

Neutral

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81640
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Mar 9 Nov 2010 - 8:26

Pelléas a écrit:
C'est un peu une "peau de chagrin" avec une offre qui se réduit.
Si tu prends en compte les labels autres que les majors et les disquaires en ligne, autrement dit d'une part l'offre la plus intéressante et d'autre part les prix les plus compétitifs, on est au contraire dans un âge d'or (dont je crains qu'il ne dure pas).
Quand je vois la difficulté qu'on pouvait avoir, il y a dix rien que ans, à avoir une idée d'un disque avant de l'acheter, les disponibilités impossibles de beaucoup de petits labels... sans parler des prix !

Citation :
Mais les salles de concert sont bien remplies
Ca dépend vraiment. A Paris pour des soirées bien promotionnées oui, en province pour Carmen ou Mahler oui... Beethoven ou le baroque remplissent souvent très bien. Mais après, il y a aussi beaucoup de concerts vides, et on peine à remplir même de petits théâtres selon ce que l'on joue ou le lieu où on le joue.

Citation :
L'apparition du DVD est importante et concurrence directement les coffrets d'opéra, personnellement j'achète maintenant des DVD pour les opéras, on a l'image, souvent un spectacle vivant, il y a nettement moins d'intérêt à écouter un CD.
Grand débat, mais je ne suis pas d'accord avec ce que tu dis : le DVD t'impose une mise en scène, et surtout un rapport moins musical à l'oeuvre.

Citation :
On ne peut nier non plus la baisse du pouvoir d'achat en Europe,
Ca dépend vraiment des catégories sociales, mais il me semble que d'un point de vue factuel et numérique, ce ne sont pas du tout les statistiques des instituts concernés. Mais beaucoup de charges mensuelles se sont ajoutées, en particulier l'Internet et la téléphonie mobile, qu'on prend rarement en compte... C'est un peu la même chose que pour l'augmentation de la pauvreté (qui est liée au revenu médian, si bien qu'un nombre considérable de familles pauvres disposent d'écrans plats et de smartphones...).
A présent certaines catégories professionnelles n'ont, effectivement, pas été revalorisées, et ont vu le pouvoir d'achat baisser, ça dépend vraiment.


Citation :
Le téléchargement illégal existe mais je ne pense pas qu'il ait une grosse importance pour le classique.
Il en a une, mais il ne peut pas suffire même aux jeunes décomplexés (qualité du son, manque de documentation...). Effectivement, pour le classique, on trouve plus de collectionneurs d'inédits, je pense (même si ce n'est pas légal, ce n'est pas ce que l'on appelle le piratage), de bandes radios, etc., que de pirates univoques - je pense.


Citation :
On va vers une société "low cost" pour tout même pour le disque... Si EMI disparait, un éditeur rachètera le fond et fera des coffrets sans nouveautés!
Et ça sera bien fait ! Mais tu n'as pas besoin d'EMI pour vivre, il y a des tas de labels bien plus intéressants. Franchement, si on me donne le choix entre un illimité chez les majors et un illimité chez les indépendants, ce n'est même pas un choix, c'est une évidence. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Pelléas
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1875
Date d'inscription : 02/08/2009

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Mar 9 Nov 2010 - 9:38

Merci de ta réponse David, j'ai exprimé mon ressenti, avec ma longue expérience du marché, on peut bien sûr penser autrement. Wink

Sur la fréquentation des concerts, je m'inspire du cas de Dijon et de son auditorium de 1600 places, il est presque toujours plein. En 2008 pour la 8eme de Chostakovitch il l'était aussi (bon c'était le LSO avec Gergiev, ça aide)!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28755
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Mar 9 Nov 2010 - 10:00

DavidLeMarrec a écrit:
Pelléas a écrit:
C'est un peu une "peau de chagrin" avec une offre qui se réduit.
Si tu prends en compte les labels autres que les majors et les disquaires en ligne, autrement dit d'une part l'offre la plus intéressante et d'autre part les prix les plus compétitifs, on est au contraire dans un âge d'or (dont je crains qu'il ne dure pas).
Quand je vois la difficulté qu'on pouvait avoir, il y a dix rien que ans, à avoir une idée d'un disque avant de l'acheter, les disponibilités impossibles de beaucoup de petits labels... sans parler des prix !

Citation :
Mais les salles de concert sont bien remplies
Ca dépend vraiment. A Paris pour des soirées bien promotionnées oui, en province pour Carmen ou Mahler oui... Beethoven ou le baroque remplissent souvent très bien. Mais après, il y a aussi beaucoup de concerts vides, et on peine à remplir même de petits théâtres selon ce que l'on joue ou le lieu où on le joue.

Citation :
L'apparition du DVD est importante et concurrence directement les coffrets d'opéra, personnellement j'achète maintenant des DVD pour les opéras, on a l'image, souvent un spectacle vivant, il y a nettement moins d'intérêt à écouter un CD.
Grand débat, mais je ne suis pas d'accord avec ce que tu dis : le DVD t'impose une mise en scène, et surtout un rapport moins musical à l'oeuvre.

Citation :
On ne peut nier non plus la baisse du pouvoir d'achat en Europe,
Ca dépend vraiment des catégories sociales, mais il me semble que d'un point de vue factuel et numérique, ce ne sont pas du tout les statistiques des instituts concernés. Mais beaucoup de charges mensuelles se sont ajoutées, en particulier l'Internet et la téléphonie mobile, qu'on prend rarement en compte... C'est un peu la même chose que pour l'augmentation de la pauvreté (qui est liée au revenu médian, si bien qu'un nombre considérable de familles pauvres disposent d'écrans plats et de smartphones...).
A présent certaines catégories professionnelles n'ont, effectivement, pas été revalorisées, et ont vu le pouvoir d'achat baisser, ça dépend vraiment.


Citation :
Le téléchargement illégal existe mais je ne pense pas qu'il ait une grosse importance pour le classique.
Il en a une, mais il ne peut pas suffire même aux jeunes décomplexés (qualité du son, manque de documentation...). Effectivement, pour le classique, on trouve plus de collectionneurs d'inédits, je pense (même si ce n'est pas légal, ce n'est pas ce que l'on appelle le piratage), de bandes radios, etc., que de pirates univoques - je pense.


Citation :
On va vers une société "low cost" pour tout même pour le disque... Si EMI disparait, un éditeur rachètera le fond et fera des coffrets sans nouveautés!
Et ça sera bien fait ! Mais tu n'as pas besoin d'EMI pour vivre, il y a des tas de labels bien plus intéressants. Franchement, si on me donne le choix entre un illimité chez les majors et un illimité chez les indépendants, ce n'est même pas un choix, c'est une évidence. Smile

Faut faire attention : même si tu n'en fait pas parti, il y a des peronnes pour nous expliquer que si certains ne peuvent pas se soigner ... c'est parce qu'ils achètent des écrans plats ou des téléphones. Une chose est sure : les écarts de revenus sont de plus en plus criants.

Et second point : on ne peut pas se contenter des petits labels faut quand même pas exagéré hehe


_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81640
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Mar 9 Nov 2010 - 10:12

Cololi a écrit:
Faut faire attention : même si tu n'en fait pas parti, il y a des peronnes pour nous expliquer que si certains ne peuvent pas se soigner ... c'est parce qu'ils achètent des écrans plats ou des téléphones. Une chose est sure : les écarts de revenus sont de plus en plus criants.
Une grande question serait de décider si c'est la pauvreté ou l'écart de revenu qui doit susciter l'indignation, mais le sujet est vaste et profond - culturel et passionnel aussi.
Sinon, pour préciser ce que je dis, je signalais seulement qu'il y a potentiellement une illusion de parler de baisse du pouvoir d'achat sur les disques. Si on élargit la question à toute la société, se pose effectivement la question de la définition de la pauvreté (elle se définit dans les études économiques par une baisse sous la moyenne, en quelque sorte, même si cette moyenne est haute).

Après, j'ai réellement vu des gens superbement vêtus et dotés d'Iphones qui n'avaient pas l'argent (ou la démarche intellectuelle) pour se soigner... C'est vraiment une affaire de culture, de société dans son entier, et finalement j'ai sans doute été téméraire en excédant la question du disque, on tomberait vite dans de la politique pure...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28755
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Mar 9 Nov 2010 - 10:19

DavidLeMarrec a écrit:
Cololi a écrit:
Faut faire attention : même si tu n'en fait pas parti, il y a des peronnes pour nous expliquer que si certains ne peuvent pas se soigner ... c'est parce qu'ils achètent des écrans plats ou des téléphones. Une chose est sure : les écarts de revenus sont de plus en plus criants.
Une grande question serait de décider si c'est la pauvreté ou l'écart de revenu qui doit susciter l'indignation, mais le sujet est vaste et profond - culturel et passionnel aussi.
Sinon, pour préciser ce que je dis, je signalais seulement qu'il y a potentiellement une illusion de parler de baisse du pouvoir d'achat sur les disques. Si on élargit la question à toute la société, se pose effectivement la question de la définition de la pauvreté (elle se définit dans les études économiques par une baisse sous la moyenne, en quelque sorte, même si cette moyenne est haute).

Après, j'ai réellement vu des gens superbement vêtus et dotés d'Iphones qui n'avaient pas l'argent (ou la démarche intellectuelle) pour se soigner... C'est vraiment une affaire de culture, de société dans son entier, et finalement j'ai sans doute été téméraire en excédant la question du disque, on tomberait vite dans de la politique pure...

On va tomber dans la politique effectivement. Donc comme il fut décidé que c'était proscrit sur le forum, beh tu comprendras que je ne réponde pas (même si je ne suis pas d'accord).

Autre chose m'impressionne sur ce rapport : les cd soit disant "classique" (et on sait que je déteste ce terme), se vendent malgré tout très peu. On voit que le plus vendu d'entre eux "Je n'aime pas le classique mais ça j'aime", ne s'est vendu qu'à 12800 exemplaires Shocked. Et le "Sicilien" d'Alagna à 8200 exemplaires Shocked Shocked . C'est quand même hallucinant. Car effectivement si ce genre de disque font de tels chiffre ... je n'ose même pas voir les chiffres pour du Timpani, du CPO, du Harmonia Mundi ... ou même de beaucoup de disques de majors ... (par exemple quand Sony a sorti ses coffrets Boulez).

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 81640
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Mar 9 Nov 2010 - 10:24

Cololi a écrit:
je n'ose même pas voir les chiffres pour du Timpani, du CPO, du Harmonia Mundi ...
C'est effectivement la question que je me pose ardemment, la viabilité des labels...

Mais je ne suis pas d'accord sur le principe, sinon : on peut parfaitement se passer des majors, tout le répertoire existe chez Naxos. Ca veut juste dire qu'il faut renoncer à Karajan et Bernstein, mais comme leurs enregistrements vont rester... Franchement, qui va mourir de dépit parce Lang Lang ou Villazón n'auront plus de maison de disque ? Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Pelléas
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1875
Date d'inscription : 02/08/2009

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Mar 9 Nov 2010 - 10:27

Cololi a écrit:

Autre chose m'impressionne sur ce rapport : les cd soit disant "classique" (et on sait que je déteste ce terme), se vendent malgré tout très peu. On voit que le plus vendu d'entre eux "Je n'aime pas le classique mais ça j'aime", ne s'est vendu qu'à 12800 exemplaires Shocked. Et le "Sicilien" d'Alagna à 8200 exemplaires Shocked Shocked . C'est quand même hallucinant. Car effectivement si ce genre de disque font de tels chiffre ... je n'ose même pas voir les chiffres pour du Timpani, du CPO, du Harmonia Mundi ... ou même de beaucoup de disques de majors ... (par exemple quand Sony a sorti ses coffrets Boulez).

Ça m'a frappé aussi, c'est très peu, mais ça correspond au 1er trimestre 2010, ce n'est pas l'époque de l'année où on achète le plus de disques. Il serait intéressant d'avoir des chiffres annuels.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28755
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Mar 9 Nov 2010 - 10:34

DavidLeMarrec a écrit:
Cololi a écrit:
je n'ose même pas voir les chiffres pour du Timpani, du CPO, du Harmonia Mundi ...
C'est effectivement la question que je me pose ardemment, la viabilité des labels...

Mais je ne suis pas d'accord sur le principe, sinon : on peut parfaitement se passer des majors, tout le répertoire existe chez Naxos. Ca veut juste dire qu'il faut renoncer à Karajan et Bernstein, mais comme leurs enregistrements vont rester... Franchement, qui va mourir de dépit parce Lang Lang ou Villazón n'auront plus de maison de disque ? Smile

Beh justement ... je n'ai pas 60 ans et je suis bien content d'avoir pu encore trouver les Mahler de Bernstein, ou les Strauss de Karajan. (je comprend que la plupart des intéressés ont déjà tout ça depuis longtemps ... mais il faut penser aussi aux nouveaux arrivant).
Lang Lang je m'en cogne d'une force ... hehe . Par contre Villazon (si on passe sur le fait que sa carrière est lourdement compromise, car ça empêche de généraliser), beh c'est franchement dommage. Personne n'est irremplaçable certes ... mais enfin quand même !

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
HOLLIGER
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2374
Date d'inscription : 13/09/2008

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Mar 9 Nov 2010 - 18:34

alexandre. a écrit:
Le pire pour Sony, c'est le coffret Ligeti. Sorti début 2010, indisponible. Crying or Very sad Crying or Very sad

Je l'ai eu à moins de 20 euros, une aubaine truffée de chefs d'oeuvres!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HOLLIGER
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2374
Date d'inscription : 13/09/2008

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Mar 9 Nov 2010 - 18:42

DavidLeMarrec a écrit:
Cololi a écrit:
je n'ose même pas voir les chiffres pour du Timpani, du CPO, du Harmonia Mundi ...
C'est effectivement la question que je me pose ardemment, la viabilité des labels...

Mais je ne suis pas d'accord sur le principe, sinon : on peut parfaitement se passer des majors, tout le répertoire existe chez Naxos. Ca veut juste dire qu'il faut renoncer à Karajan et Bernstein, mais comme leurs enregistrements vont rester... Franchement, qui va mourir de dépit parce Lang Lang ou Villazón n'auront plus de maison de disque ? Smile

Un vendeur de HM m'a dit que HM souffre de plus en plus ; praga est à l'agonie et tient sur des deniers personnels! Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Mar 9 Nov 2010 - 18:46

HOLLIGER a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Cololi a écrit:
je n'ose même pas voir les chiffres pour du Timpani, du CPO, du Harmonia Mundi ...
C'est effectivement la question que je me pose ardemment, la viabilité des labels...

Mais je ne suis pas d'accord sur le principe, sinon : on peut parfaitement se passer des majors, tout le répertoire existe chez Naxos. Ca veut juste dire qu'il faut renoncer à Karajan et Bernstein, mais comme leurs enregistrements vont rester... Franchement, qui va mourir de dépit parce Lang Lang ou Villazón n'auront plus de maison de disque ? Smile

Un vendeur de HM m'a dit que HM souffre de plus en plus ; praga est à l'agonie et tient sur des deniers personnels! Confused
D'autant plus dommage qu'ils commencent à sortir du Svendsen et continuent de ressortir des bandes soviétiques.
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
lapineau huguenot
avatar

Nombre de messages : 17527
Age : 23
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   Mar 9 Nov 2010 - 18:58

C'est quoi la situation de HM ? scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sombres perspectives pour EMI   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sombres perspectives pour EMI
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Sombres perspectives pour EMI
» L'informatique musicale, nouvelle lutherie et perspectives
» Recherche grille d'accord pour open tunning
» Météo pour Rust
» caisse pour guitare type parlor /oahu et 0 size 00 et 000

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique (Divers)-
Sauter vers: