Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La pratique de l'orgue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 29155
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: La pratique de l'orgue   Jeu 17 Mar 2011 - 11:09

Il y a des sujets sur les disques ... les oeuvres les plus connues ... mais rien sur la pratique !

Je commencerais par une questions aux organistes du fofo :

Quelle registration pour le Prélude et fugue BWV 558 de Bach ?
Pas de jeux d'anche apparament, mais pour être plus précis ?

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 29155
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: La pratique de l'orgue   Jeu 7 Avr 2011 - 22:03

Cololi a écrit:
Y a t-il qq un pour me donner les titres, des pièces de Alain, les plus abordables (abordable, pour l'organiste j'entend, pas l'auditeur).

DavidLeMarrec a écrit:
Cololi a écrit:
Y a t-il qq un pour me donner les titres, des pièces de Alain, les plus abordables (abordable, pour l'organiste j'entend, pas l'auditeur).
Tu n'avais pas ouvert un fil sur la pratique de l'orgue ? Ca me semblerait plus approprié, parce que ce ne seront pas forcément les plus belles que nous citerons.

Parmi les plus faciles, dans le Tome III :
- Choral cistercien pour une Elévation (petits accords sans pédalier).
- Choral dorien très bien aussi.
- Berceuse sur deux notes qui cornent.
- Grave est assez simple à mettre en place, mais parfait pour l'autonomie des parties.
- Lamento est simple, mais rythmiquement un peu retors, ce peut être un bon travail.

Après, il y a des pièces de ce Troisième Livre moins formatrices à mon avis : Climat, Petite Pièce...

Ce sont des oeuvres moins noires que la moyenne de ses pièces célèbres.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 29155
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: La pratique de l'orgue   Mer 20 Avr 2011 - 8:45

Je continue mon monologue Mr.Red

Une petite question :
Dans l'Organiste de Franck, il y a des crescendo et descrescendo entre la portée de la main droite ... et celle de la main gauche.
Hors il est possible de jouer sur 2 claviers (conseil de mon prof ... pour jouer avec le hautboit ... je crois la main droite ... mais je suis plus sur).
Donc que faire ?

On fait le crescendo avec la pédale d'expression de quel clavier ? les 2 ?

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
ysov
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2287
Age : 55
Localisation : Canada
Date d'inscription : 15/02/2011

MessageSujet: Re: La pratique de l'orgue   Dim 1 Mai 2011 - 20:25

La plupart du temps non. Si tu utilises un Hautbois avec la main droite, c'est celui d'un clavier expressif, comme le Récit et bien-sûr le decrescendo se fera uniquement avec la pédale correspondante, alors
que la main gauche au clavier primaire, avec flûte reste le même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 29155
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: La pratique de l'orgue   Dim 1 Mai 2011 - 20:43

ysov a écrit:
La plupart du temps non. Si tu utilises un Hautbois avec la main droite, c'est celui d'un clavier expressif, comme le Récit et bien-sûr le decrescendo se fera uniquement avec la pédale correspondante, alors
que la main gauche au clavier primaire, avec flûte reste le même.

Ok ok , je te tiendrais au courant Smile

J'ai pas encore les pédales d'expression, mais ça viendra Smile

Je viens de m'acheter le Cavaillé Coll de Caen : c'est GENIAL Shocked Shocked Shocked
On se croirait dans l'église sur le vrai orgue. C'est franchement bluffant. Encore plus que le Silbermann dont j'ai fait l'acquisition il y a pas longtemps.
Bon avec le Cavaillé Coll de Caen, voilà de quoi jouer parfaitement Franck Very Happy

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
ysov
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2287
Age : 55
Localisation : Canada
Date d'inscription : 15/02/2011

MessageSujet: Re: La pratique de l'orgue   Dim 1 Mai 2011 - 21:04

Oui en effet, mais dommage que Saint-Sernin de Toulouse ne soit pas disponible, car contrairement à celui de Saint-Etienne, les frères Reinburg ayant harmonisés St-Sernin, la qualité est au top, comme à Saint-Ouen de Rouen d'ailleurs.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 29155
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: La pratique de l'orgue   Dim 1 Mai 2011 - 21:23

ysov a écrit:
Oui en effet, mais dommage que Saint-Sernin de Toulouse ne soit pas disponible, car contrairement à celui de Saint-Etienne, les frères Reinburg ayant harmonisés St-Sernin, la qualité est au top, comme à Saint-Ouen de Rouen d'ailleurs.


Enfin moi je le trouve hallucinant de réalisme cet enchantillonage Surprised

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
ysov
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2287
Age : 55
Localisation : Canada
Date d'inscription : 15/02/2011

MessageSujet: Re: La pratique de l'orgue   Dim 1 Mai 2011 - 21:33

mais oui, au niveau technologique, de l'informatique, c'est superbe de fidélité et de réalisme, donc, imagines si tu avais pu te procurer Saint-Sernin, pourvu en plus de ses chamades et de ses 32 pieds, tu te serais jeté sur le postérieur d'étonnement. Mais bon, Saint-Etienne de Caen, c'est pas mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82668
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: La pratique de l'orgue   Dim 1 Mai 2011 - 21:35

Cololi a écrit:
ysov a écrit:
Oui en effet, mais dommage que Saint-Sernin de Toulouse ne soit pas disponible, car contrairement à celui de Saint-Etienne, les frères Reinburg ayant harmonisés St-Sernin, la qualité est au top, comme à Saint-Ouen de Rouen d'ailleurs.


Enfin moi je le trouve hallucinant de réalisme cet enchantillonage Surprised
Ysov parlait plutôt de l'authenticité du Cavaillé-Coll, il ne parlait pas de l'échantillonnage. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
ysov
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2287
Age : 55
Localisation : Canada
Date d'inscription : 15/02/2011

MessageSujet: Re: La pratique de l'orgue   Dim 1 Mai 2011 - 21:39

De l'authenticité et de la qualité totale, car les Cavaillé-Coll harmoniés par les frères Reinburg, c'est le TOP!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 29155
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: La pratique de l'orgue   Dim 1 Mai 2011 - 21:41

ysov a écrit:
mais oui, au niveau technologique, de l'informatique, c'est superbe de fidélité et de réalisme, donc, imagines si tu avais pu te procurer Saint-Sernin, pourvu en plus de ses chamades et de ses 32 pieds, tu te serais jeté sur le postérieur d'étonnement. Mais bon, Saint-Etienne de Caen, c'est pas mal.

DavidLeMarrec a écrit:
Cololi a écrit:
ysov a écrit:
Oui en effet, mais dommage que Saint-Sernin de Toulouse ne soit pas disponible, car contrairement à celui de Saint-Etienne, les frères Reinburg ayant harmonisés St-Sernin, la qualité est au top, comme à Saint-Ouen de Rouen d'ailleurs.


Enfin moi je le trouve hallucinant de réalisme cet enchantillonage Surprised
Ysov parlait plutôt de l'authenticité du Cavaillé-Coll, il ne parlait pas de l'échantillonnage. Smile

Ok ok je comprend mieux. Smile

Enfin bref, je suis totalement bluffé Very Happy Me tarde de commencer le Franck Very Happy

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
ysov
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2287
Age : 55
Localisation : Canada
Date d'inscription : 15/02/2011

MessageSujet: Re: La pratique de l'orgue   Dim 1 Mai 2011 - 22:44

Amuses-toi bien mon cher Cavaillé-Cololi, et oublies pas, les meilleurs souliers pour le pédalier sont les souliers fa-si-la-si-ré. hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 29155
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: La pratique de l'orgue   Lun 2 Mai 2011 - 8:48

ysov a écrit:
Amuses-toi bien mon cher Cavaillé-Cololi, et oublies pas, les meilleurs souliers pour le pédalier sont les souliers fa-si-la-si-ré. hehe

hehe

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Michel Desrousseaux
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1118
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: La pratique de l'orgue   Lun 2 Mai 2011 - 9:42

Cololi a écrit:
ysov a écrit:
Amuses-toi bien mon cher Cavaillé-Cololi, et oublies pas, les meilleurs souliers pour le pédalier sont les souliers fa-si-la-si-ré. hehe

hehe

En parlant de chaussures pour l'orgue, que pratiques-tu, cololi ? Le pédalier pieds nus ou en chaussettes, ou bien avec des chaussures spéciales à talon haut comme on en trouve souvent aux États-Unis :
http://store.organmastershoes.com/
http://en.wikipedia.org/wiki/Organ_shoes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 29155
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: La pratique de l'orgue   Lun 2 Mai 2011 - 9:48

Michel Desrousseaux a écrit:
Cololi a écrit:
ysov a écrit:
Amuses-toi bien mon cher Cavaillé-Cololi, et oublies pas, les meilleurs souliers pour le pédalier sont les souliers fa-si-la-si-ré. hehe

hehe

En parlant de chaussures pour l'orgue, que pratiques-tu, cololi ? Le pédalier pieds nus ou en chaussettes, ou bien avec des chaussures spéciales à talon haut comme on en trouve souvent aux États-Unis :
http://store.organmastershoes.com/
http://en.wikipedia.org/wiki/Organ_shoes

Chez moi, les chaussettes hehe
Sur un vrai orgue ... mes gaudasses de tous les jours hehe

Mais un jour faudra bien que je me mette à utiliser des chaussures spéciales. Mais en fait le Bach que je joue c'est le 1° morceau que je joue avec pédalier.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Mrguitarcat
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 59
Date d'inscription : 29/04/2011

MessageSujet: Re: La pratique de l'orgue   Lun 2 Mai 2011 - 10:06

@ Ysov

Quel est l'orgue de votre avatar ? La couleur rouge me suggère l'orgue de l'église Saint-Pierre de Chaillot. Question
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ysov
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2287
Age : 55
Localisation : Canada
Date d'inscription : 15/02/2011

MessageSujet: Re: La pratique de l'orgue   Lun 2 Mai 2011 - 13:46






C'est l'orgue Rudolf von Beckerath de l'Oratoire St-Joseph du Mont-Royal, à Montréal, Québec. Construit dans ses ateliers d'Hambourg de 1957 à 1959, il a nécessité 7 mois d'installation et fut inauguré
en 1960 par l'organiste de Saint-Eustache à Paris, André Marchal. C'est un des plus beaux instruments du monde et de tous les temps, plusieurs organistes du monde entier le considèrent comme un des
plus prestigieux, notamment selon Jean Guillou, Pierre Pincemaille, Marie-Claire Alain, pour ne citer que quelques organistes français. Beckerath a vraiment réussi la synthèse entre l'orgue allemand et
l'orgue français. Il est vrai que ce facteur, avant d'ouvrir ses propres ateliers après la 2ème grande guerre, a travaillé quelques années avec le facteur Victor Gonzalez en France, notamment pour avoir
restauré et amélioré l'orgue de 87 jeux de la Cathédrale de Reims, dont les claviers sont entièrement à traction mécanique, une première à l'époque lors du début de l'orgelbewegung, durant la fin des
années trente.

L'orgue de l'Oratoire, de 5 claviers mécaniques, 78 jeux, fut conçu et harmonisé avec tellement de réussite, qu'il peut véritablement aborder avec total satisfaction tous le répertoire de l'orgue, du Moyen-Age au XXe siècle, car Beckerath fut un des plus grands harmonistes connus, un des pères du renouveau de l'orgue classique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ysov
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2287
Age : 55
Localisation : Canada
Date d'inscription : 15/02/2011

MessageSujet: Re: La pratique de l'orgue   Lun 2 Mai 2011 - 15:30

Cololi a écrit:
Michel Desrousseaux a écrit:
Cololi a écrit:
ysov a écrit:
Amuses-toi bien mon cher Cavaillé-Cololi, et oublies pas, les meilleurs souliers pour le pédalier sont les souliers fa-si-la-si-ré. hehe

hehe

En parlant de chaussures pour l'orgue, que pratiques-tu, cololi ? Le pédalier pieds nus ou en chaussettes, ou bien avec des chaussures spéciales à talon haut comme on en trouve souvent aux États-Unis :
http://store.organmastershoes.com/
http://en.wikipedia.org/wiki/Organ_shoes

Chez moi, les chaussettes hehe
Sur un vrai orgue ... mes gaudasses de tous les jours hehe

Mais un jour faudra bien que je me mette à utiliser des chaussures spéciales. Mais en fait le Bach que je joue c'est le 1° morceau que je joue avec pédalier.

Si un jour tu veux t'attaquer à la 6ème Étude ''Sur les Octaves'' de Demessieux, des souliers spécialisés seront inévitables, crois-moi. hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 29155
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: La pratique de l'orgue   Lun 2 Mai 2011 - 15:33

ysov a écrit:
Cololi a écrit:
Michel Desrousseaux a écrit:
Cololi a écrit:
ysov a écrit:
Amuses-toi bien mon cher Cavaillé-Cololi, et oublies pas, les meilleurs souliers pour le pédalier sont les souliers fa-si-la-si-ré. hehe

hehe

En parlant de chaussures pour l'orgue, que pratiques-tu, cololi ? Le pédalier pieds nus ou en chaussettes, ou bien avec des chaussures spéciales à talon haut comme on en trouve souvent aux États-Unis :
http://store.organmastershoes.com/
http://en.wikipedia.org/wiki/Organ_shoes

Chez moi, les chaussettes hehe
Sur un vrai orgue ... mes gaudasses de tous les jours hehe

Mais un jour faudra bien que je me mette à utiliser des chaussures spéciales. Mais en fait le Bach que je joue c'est le 1° morceau que je joue avec pédalier.

Si un jour tu veux t'attaquer à la 6ème Étude ''Sur les Octaves'' de Demessieux, des souliers spécialisés seront inévitables, crois-moi. hehe

Mais je ne dis pas le contraire.

Je n'ai jamais fait aucun exo de pédalier, ni aucun morceau. Ce Bach c'est mon 1° contact avec le pédalier.
Ca m'a permis de prendre des marques. Maintenant je trouve les notes sans réfléchir, ni regarder.
Je jette un coup d'oeil à certains moment où je sais que je peux me planter d'une touche, mais c'est très ponctuel.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
ysov
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2287
Age : 55
Localisation : Canada
Date d'inscription : 15/02/2011

MessageSujet: Re: La pratique de l'orgue   Lun 2 Mai 2011 - 16:12

Mais oui, je te taquine seulement. hehe et tant que tu aborderas le répertoire ancien, et comme le pédalier actuel a rien à voir avec le pédalier de ces périodes, sauf l'Allemagne, jouer du pédalier
en utilisant en majorité là ou c'est possible avec la pointe des pieds, très peu les talons, te permet de jouer beaucoup de pièces en chaussettes... Laughing


Note historique: Il est vrai que c'est Bach qui non seulement utilisa systématiquement le pouce, mais le talon du pied aussi.

Type de pédalier allemand, à peu près comme Bach a connu:



Pédalier français durant la même période:



Nous voyons la si grande différence. Le pédalier français ne permet aucune virtuosité, mais cela ne fut pas nécessaire, car à cause de Lully de par ses fonctions de l'intendant de la musique pour toute la
France, ayant voulu imposer un style uniforme, noble, pour toujours évoquer le ''Roi Soleil'', fut responsable de certaines stagnations de l'évolution en facture d'orgue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel Desrousseaux
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1118
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: Re: La pratique de l'orgue   Lun 2 Mai 2011 - 17:54

Merci beaucoup ysov pour tes messages, toujours modestes et didactiques. C'est très intéressant de te lire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lejoker
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 320
Age : 37
Localisation : Paris
Date d'inscription : 15/05/2009

MessageSujet: Re: La pratique de l'orgue   Lun 2 Mai 2011 - 18:24

Effectivement !

Et quelle passion !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La pratique de l'orgue   Lun 2 Mai 2011 - 20:03

ysov a écrit:
Note historique: Il est vrai que c'est Bach qui non seulement utilisa systématiquement le pouce, mais le talon du pied aussi.
C'est contesté, ça, Koopman par exemple n'adhère pas à cette affirmation et joue uniquement avec la pointe du pied (y compris dans les solos des BWV 564 ou 548, comme il le précise).
Quant au rôle de Lully, cela m'étonne aussi un peu, quelles étaient ses connaissances en matière de facture d'orgue ? J'aurais attribué un rôle plus grand à un Robert Clicquot (fondateur de la dynastie, facteur des orgues de la chapelle de Versailles et de Saint-Louis des Invalides, deux lieux politiquement très marqués) dans ce domaine...
Revenir en haut Aller en bas
Mrguitarcat
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 59
Date d'inscription : 29/04/2011

MessageSujet: Re: La pratique de l'orgue   Mar 3 Mai 2011 - 8:53

Merci pour votre réponse ysov. Cet orgue à l'air magnifique !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 29155
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: La pratique de l'orgue   Mar 3 Mai 2011 - 9:07

Au passage mon Bach je le joue avec les pointes ET les talons, selon les conseils du profs.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
ysov
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2287
Age : 55
Localisation : Canada
Date d'inscription : 15/02/2011

MessageSujet: Re: La pratique de l'orgue   Mar 3 Mai 2011 - 16:01

discobole a écrit:
ysov a écrit:
Note historique: Il est vrai que c'est Bach qui non seulement utilisa systématiquement le pouce, mais le talon du pied aussi.
C'est contesté, ça, Koopman par exemple n'adhère pas à cette affirmation et joue uniquement avec la pointe du pied (y compris dans les solos des BWV 564 ou 548, comme il le précise).
Quant au rôle de Lully, cela m'étonne aussi un peu, quelles étaient ses connaissances en matière de facture d'orgue ? J'aurais attribué un rôle plus grand à un Robert Clicquot (fondateur de la dynastie, facteur des orgues de la chapelle de Versailles et de Saint-Louis des Invalides, deux lieux politiquement très marqués) dans ce domaine...



Sa contestation est contestable. Même Leonhardt affirma que Bach non seulement il fut le, ou sinon, parmi les premiers à utiliser systématiquement le pouce, que le talon fut également pensé pour son utilisation et d'ailleurs, le pédalier allemand du temps de Bach, dont les touches furent presqu'aussi longues que celles du pédalier actuel, ne peut suggérer autrement.



Maintenant, à propos de Lully et la facture d'orgue. Son impact fut indirect, mais efficacement. Tu connais le terme ''Mode de Paris, Ton de Paris''? L'orgue français est issu de l'orgue flamand, jusqu'à Louis XIV jeune. C'est alors que l'orgue français se démarqua d'avantage non seulement en facture d'orgue, mais au niveau de son style musical. La France fut un des rares pays, à avoir eu le soucis d'uniformiser partout, par ordre, édit, une stricte observance. Ce qui fait qu'au niveau de l'évolution de la facture d'orgue, oui les Clicquot, Dallery, Bedos, ont porté à la fine perfection certaines particularités françaises, mais alors que bien d'autres choses, accusèrent du retard, si nous comparons avec des pays limitrophes. Les premières apparitions de synthèses en l'orgue français et allemand en France, débuta seulement à la fin du XVIIIe siècle, avec les Jean-André Silbermann, ou Karl-Joseph Riepp...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La pratique de l'orgue   Mar 3 Mai 2011 - 16:18

Très intéressant. Ce souci d'unification et de réglementation, si français, pour le meilleur comme pour le pire. Il faut dire aussi que les compositeurs français étaient tout simplement moins portés vers la virtuosité, au pédalier comme ailleurs, si je ne me trompe : le stylus phantasticus, ce n'était pas leur truc. Et la dérobade (mais est-elle vraie, elle aussi ?) de Louis Marchand, le plus grand virtuose du temps, si l'on en croit les récits, face à Bach, confirme cela.

En fait, la question est souvent circulaire : les limites de l'instrument ont-elles fait prendre du retard aux musiciens français, ou bien la facture n'a-t-elle évolué que lorsque les organistes eux-mêmes se sont mis à chercher de nouvelles choses ?

Pour Bach et le talon, sans doute n'aura-t-on jamais de certitude. Certains partent du principe qu'on ne peut pas jouer Bach sans le talon, Koopman (mais il n'est pas le seul, c'est simplement le principal que je connaisse) a prouvé le contraire. Et Forkel ne mentionne pas le talon, alors qu'il précise bien que Bach jouait avec le pouce (d'après, en particulier, le témoignage de Carl Philip Emmanuel). Le pédalier allemand n'est pas non plus vraiment un indice suffisant, car il existait du temps de Buxtehude, dont les parties de pédalier sont d'ailleurs aussi très virtuoses : or, cela indiquerait que Buxtehude déjà utilisait le talon (enfin, je ne suis pas contre par principe, peut-être après tout, je suis insuffisamment informé !)

Sinon, je ne parlais pas vraiment du pouce. Mais on sait que Couperin aussi jouait avec le pouce.
Revenir en haut Aller en bas
ysov
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2287
Age : 55
Localisation : Canada
Date d'inscription : 15/02/2011

MessageSujet: Re: La pratique de l'orgue   Mar 3 Mai 2011 - 16:28

Marchand utilisa le pouce également, la preuve irréfutable est son Quatuor pour orgue, nécessitant l'usage de trois claviers en plus le pédalier et pour Couperin, peut-être que cela est dû au fait que ce dernier fit correspondances avec Bach. Enfin, pour la joute entre Bach et Marchand, cela devait se faire au clavecin et non à l'orgue.

Pour le talon, le pédalier peut ''logiquement'' indiquer telle possibilité. A titre d'exemple, le pédalier du temps de Buxtehude comporta, selon de très rares témoignages de pédaliers conservés, les touches plus courtes que du temps de Bach et d'ailleur, il est plus aisé de jouer Buxtehude avec uniquement les pointes que Bach!

Les compositeurs français du temps furent peu portés à la virtuosité, que le Stylus Fantasticus fut pas leur fort, justement favorisé par cet enclavement imposé, malgré l'italianisme de certaines oeuvres pressentis. En tous cas, cela eut l'effet de stagnation en facture d'orgue, au point que lors de la visite de Mendelssohn à Paris, devant jouer aux claviers de l'orgue de Saint-Sulpice, qui fut à l'époque le
plus gros instrument du pays, suscita la déception, au point qu'un témoin ayant rédigé un compte rendu pour la Gazette Musicale, déclara sa honte de cet instrument qualifié de vieille chèvre! Il a fallut
l'arriver d'élèves de l'école d'orgue belge et flamand (tiens, le retour de la Flandres Wink ) avec Nicolas Lemmens, héritier de la tradition remontant à Bach, via Rudolph Hess, héritage que Widor implantera
avec Guilmant, en France.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ysov
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2287
Age : 55
Localisation : Canada
Date d'inscription : 15/02/2011

MessageSujet: Re: La pratique de l'orgue   Jeu 5 Mai 2011 - 1:07

Michel Desrousseaux a écrit:
Merci beaucoup ysov pour tes messages, toujours modestes et didactiques. C'est très intéressant de te lire.

Très gentil, merci beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ysov
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2287
Age : 55
Localisation : Canada
Date d'inscription : 15/02/2011

MessageSujet: Re: La pratique de l'orgue   Jeu 5 Mai 2011 - 1:08

lejoker a écrit:
Effectivement !

Et quelle passion !

Merci mon cher. Eh puis? Tu es ruiné maintenant à cause de moi? hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lejoker
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 320
Age : 37
Localisation : Paris
Date d'inscription : 15/05/2009

MessageSujet: Re: La pratique de l'orgue   Sam 28 Mai 2011 - 17:41

Oui, mais c'est pour la bonne cause hehe


Question d'ordre "technique" :
Dans quel cas peut-on avoir un orgue avec jeux de 32 pieds alors qu'on ne voit (en montre) que des 16 pieds ?
Je pense avoir trouvé la réponse : Lorsque les jeux de 32 pieds ne sont pas des jeux principaux, et que la forme des tuyaux ne correspond donc pas à la montre.

Mais alors, où les planque-t-on, ces 32 pieds ? Derrière la montre ? Il y a suffisamment de "hauteur de plafond" ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ysov
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2287
Age : 55
Localisation : Canada
Date d'inscription : 15/02/2011

MessageSujet: Re: La pratique de l'orgue   Sam 28 Mai 2011 - 18:02

Tout d'abord mon cher Lejoker, l'appellation ''Grand huit pieds en montre, ou grand seize pieds en montre'' se réfère d'une part, au tuyaux de principal, le jeu fondamental de l'orgue ''en montre'' et d'autre part le plus grave DU CLAVIER PRINCIPAL qui se nomme ''GRAND-ORGUE'', en Angleterre ''GREAT ORGAN'' ou en Allemagne ''HAUPTWERK''.

Conséquemment, si le principal en montre du clavier de Grand-Orgue a huit pieds, alors c'est un grand huit pieds en montre, ou ''Grand seize pieds'' si le principal en montre contient le plus grave fait 16 pieds.. Cela détermine l'envergure de l'instrument.

Pour les trente-deux pieds, il est rare qu'un tel jeu de principal soit intégralement en montre, souvent nous voyons que la 2ème octave, c'est-à-dire le Ut 2 du pédalier, alors que le Ut1 sera un 16 pieds bouché en bois(Un 4 pieds, un 8 pieds ou un 16 pieds, si bouché à son extrémité, sonnera un octave plus bas) ou s'il est du même matériau et réel, il sera soit à l'arrière de l'instrument, même couché si la hauteur du buffet est pas suffisante, ou bien si le 32 pieds réel est à l'intérieur du buffet, mais qu'encore une fois sa hauteur ne lui permet pas d'être disposé intégralement à la verticale, il sera dans ce cas en partie verticale, et l'autre partie sera coudée, pour qu'une partie de son extrémité soit horizontale et l'ultime extrémité verticale de nouveau mais vers le bas. Un jeu de Bombarde 32 pieds, qui est à anche, si le buffet ne peut l'accueillir en verticalité intégrale, sera également coudé, mais à la base du tuyau et non à la partie supérieure. Ces moyens changent très peu le timbre du tuyau, et changent en rien leur hauteur du diapason, car peu importe leur forme, c'est la longueur du corps résonateur qui importe et heureusement, car verrais-tu un tromboniste, un corniste, contraint de jouer leur instrument
strictement en longueur et non coudé? hehe Ça ressemblerait aux trombes que les suisses utilisent sur les montagnes... hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lejoker
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 320
Age : 37
Localisation : Paris
Date d'inscription : 15/05/2009

MessageSujet: Re: La pratique de l'orgue   Sam 28 Mai 2011 - 19:23

Merci pour ces explications très claires !

Il n'y a pas beaucoup d'orgues avec un tuyau de 32 pieds en montre, si ?
Il me semble que celui de St Eustache en a un (je parle du ut 1, càd vraiment 32 pieds), j'ai du mal à me rendre compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ysov
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2287
Age : 55
Localisation : Canada
Date d'inscription : 15/02/2011

MessageSujet: Re: La pratique de l'orgue   Sam 28 Mai 2011 - 19:31

Eh bien non. Saint-Eustache contient en montre le Sol1 comme le plus grave en montre, alors que les 7 premiers tuyaux sont cachés. Le seul orgue à Paris que le Do1 est visible, est à Notre-Dame. A Chartes, Gonzalez, a restitué la montre 32' dans le buffet du XVIe siècle, car plus tard, à la fin du XVIIe siècle, les tours de pédales, furent divisées afin de recevoir le 16 pieds et son octave en montre
du pédalier. Cela fut fait, car dans la standardisation du ''Ton de Paris'' le 32 pieds en facture d'orgue fut inutile.

L'orgue de la Cathédrale durant sa période classique:

Les tours que nous apercevons à chaque extrémité du buffet furent divisés.




L'orgue avec ses tours de 32 pieds, reconstituées comme à l'origine:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lejoker
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 320
Age : 37
Localisation : Paris
Date d'inscription : 15/05/2009

MessageSujet: Re: La pratique de l'orgue   Sam 28 Mai 2011 - 19:57

ysov a écrit:
Le seul orgue à Paris que le Do1 est visible, est à Notre-Dame.
Ah bon !!!! Pourtant les tuyaux à Notre-Dame paraissent plus petits ! Ce doit être parce que l'orgue est beaucoup plus haut et on le voit donc de beaucoup plus loin. Celui de St Eustache est bien plus impressionnant I love you

D'ailleurs le Sol 1 mesure combien de pieds ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ysov
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2287
Age : 55
Localisation : Canada
Date d'inscription : 15/02/2011

MessageSujet: Re: La pratique de l'orgue   Sam 28 Mai 2011 - 20:30

Oui, l'orgue de Notre-Dame est situé bien plus haut et en retrait sur le jubé. D'ailleurs, Violet le Duc durant la restauration de la Cathédrale, a exigé que le positif de dos soit enlevé! Pour l'orgue de Saint-Eustache, le buffet est conçu en hauteur, alors qu'à Notre-Dame, c'est en largeur. Cependant, si tu fais abstraction des fioritures ou des sculptures à Saint-Eustache sur la partie supérieure, tu verras que les
tuyaux en montres sont pas si énormes.

Buffet de Saint-Eustache:



Si tu compares la partie supérieure de ces deux buffets, l'un est truffé de sculpture, ce qui est le cas à Saint-Eustache, alors qu'il y en a très peu à Notre-Dame. L'espace tuyaux versus bois
du buffet est plus importante à Notre-Dame qu'à Saint-Eustache.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lejoker
Mélomane averti
avatar

Nombre de messages : 320
Age : 37
Localisation : Paris
Date d'inscription : 15/05/2009

MessageSujet: Re: La pratique de l'orgue   Sam 28 Mai 2011 - 20:44

Oui tu as raison, effectivement !

Tu ne m'as pas répondu concernant le Sol 1. Ca doit pouvoir se calculer... Il doit mesurer environ 25 pieds j'imagine ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ysov
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2287
Age : 55
Localisation : Canada
Date d'inscription : 15/02/2011

MessageSujet: Re: La pratique de l'orgue   Sam 28 Mai 2011 - 20:55

Environs 27 pieds. Je dois te faire porter attention, que la longueur du tuyaux, si nous prenons le Do1 qui fait 32 pieds, se calcul à partir de la bouche du tuyau. Il faut ajouter le pied, qui est la partie conique qui donnerait en moyenne 3 pieds supplémentaires. Ce qui fait que la longueur totale est de 35 pieds à Notre-Dame.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ysov
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2287
Age : 55
Localisation : Canada
Date d'inscription : 15/02/2011

MessageSujet: Re: La pratique de l'orgue   Sam 28 Mai 2011 - 21:22

Pour te taquiner un peu mon cher lejoker, voici en comparaison, le buffet de Saint-Eustache, faisant 19 mètres de haut, incluant ses sculptures et le buffet de l'orgue Beckerath de l'Oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal, faisant 20 mètres de hauteur sans sculptures, contenant le 32 pieds COMPLET en façade:



La hauteur de 19 mètres du buffet de Saint-Eustache, inclut la croix que tu vois à l'extrémité en hauteur, alors qu'à l'Oratoire Saint-Joseph, c'est la hauteur ''FRANCHE'' sans fioritures s'y ajoutant. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pat17
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1191
Age : 54
Localisation : Dubai (Emirats Arabes Unis)
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Quelques réflexions sur le jeu de l'orgue (Antoine Bouchard)   Sam 8 Oct 2011 - 11:24

Bonjour a tous,

Je suis tombe au hasard de mes peregrinations sur le net, sur la reference suivante :

http://www.pulaval.com/catalogue/quelques-reflexions-sur-jeu-orgue-4030.html

Le livre semble tres interessant, mais malheureusement il n'est disponible que sur le site de son editeur, au Quebec : si donc je souhaite l'acquerir, il faudra payer des frais de port superieurs au prix du livre ; autant dire qu'il ne faut pas se tromper !

Ne pouvant travailler avec un professeur d'orgue que trois fois par an, du dait de mon eloignement, je suis a la recherche de methodes et indications pour ameliorer mon jeu...

Connaissez-vous ce livre ? Qu'en pensez-vous ? Recommendriez-vous son achat ?

Merci d'avance pour vos conseils ! Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82668
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: La pratique de l'orgue   Sam 8 Oct 2011 - 17:46

C'est un ouvrage très érudit, qui revient à la source des traités et utilise beaucoup de citations d'ouvrages critiques, pour étayer ses remarques sur les modes de jeu.

Absolument passionnant, un beau tour d'horizon.

Après, est-ce que ça aide à jouer de l'orgue, je ne suis pas sûr, du moins si tu as déjà des notions stylistiques.


Je recommande tout de même l'achat si le sujet t'intéresse !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Pat17
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1191
Age : 54
Localisation : Dubai (Emirats Arabes Unis)
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Re: La pratique de l'orgue   Dim 9 Oct 2011 - 9:52

Merci David, je conclus de tes remarques que tu possèdes (ou en tout cas tu as lu) l'ouvrage ! Cool

DavidLeMarrec a écrit:
C'est un ouvrage très érudit, qui revient à la source des traités et utilise beaucoup de citations d'ouvrages critiques, pour étayer ses remarques sur les modes de jeu.

Absolument passionnant, un beau tour d'horizon.

En soi-même, c'est déjà une incitation suffisante à l'acheter ! Very Happy

Citation :
Après, est-ce que ça aide à jouer de l'orgue, je ne suis pas sûr, du moins si tu as déjà des notions stylistiques.

Si je puis me permettre, es-tu toi-même organiste, ou l'as-tu choisi pour son aspect documentaire uniquement ? Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82668
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: La pratique de l'orgue   Dim 9 Oct 2011 - 13:32

Pat17 a écrit:
Merci David, je conclus de tes remarques que tu possèdes (ou en tout cas tu as lu) l'ouvrage ! Cool
J'admire ta maîtrise hypothético-déductive ! Shocked

Citation :
En soi-même, c'est déjà une incitation suffisante à l'acheter ! Very Happy
Personnellement, oui, je trouve que c'est un bon investissement. Il n'est pas très long, ensuite (120 pages, je crois), mais il est suffisamment dense pour être commandé, on échappe aux remplissages métaphoriques. Ici, tout est concret, et assez accessible dans le même temps.

Citation :
Si je puis me permettre, es-tu toi-même organiste, ou l'as-tu choisi pour son aspect documentaire uniquement ? Wink
Oui, je pratique aussi. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Pat17
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1191
Age : 54
Localisation : Dubai (Emirats Arabes Unis)
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Re: La pratique de l'orgue   Dim 9 Oct 2011 - 14:07

DavidLeMarrec a écrit:
J'admire ta maîtrise hypothético-déductive ! Shocked

Oui, d'ailleurs je m'impressionne moi-même... hehe

Ma remarque a de quoi faire sourire effectivement... C'était en fait une remarque admirative, car le livre semble introuvable de ce côté-ci de l'Atlantique ; je m'attendais à ce que personne ou presque sur ce forum n'ait pu avoir la possibilité de le lire... Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 29155
Age : 37
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: La pratique de l'orgue   Dim 9 Oct 2011 - 14:10

Pat17 a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
J'admire ta maîtrise hypothético-déductive ! Shocked

Oui, d'ailleurs je m'impressionne moi-même... hehe

Ma remarque a de quoi faire sourire effectivement... C'était en fait une remarque admirative, car le livre semble introuvable de ce côté-ci de l'Atlantique ; je m'attendais à ce que personne ou presque sur ce forum n'ait pu avoir la possibilité de le lire... Embarassed

Ah oui ... mais David a approximativement 980 ans ... et perso je trouve ça très jeune pour tout ce qu'il a lu / écouté Mr. Green

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
frere elustaphe
Aurelia Aurita
avatar

Nombre de messages : 10071
Age : 57
Date d'inscription : 17/12/2006

MessageSujet: Re: La pratique de l'orgue   Dim 9 Oct 2011 - 14:15

Si je ne me trompe pas, y a plusieurs claviers sur un orgue. C'est pas trop compliqué de passer de l'un à l'autre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ysov
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2287
Age : 55
Localisation : Canada
Date d'inscription : 15/02/2011

MessageSujet: Re: La pratique de l'orgue   Dim 9 Oct 2011 - 14:20

Tout dépend du genre de pièce à exécuter. Jouer Praetorius, pas de problème, mais jouer Jehan Alain et même Saint-Saëns c'est autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pat17
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1191
Age : 54
Localisation : Dubai (Emirats Arabes Unis)
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Re: La pratique de l'orgue   Dim 9 Oct 2011 - 14:44

frere elustaphe a écrit:
Si je ne me trompe pas, y a plusieurs claviers sur un orgue. C'est pas trop compliqué de passer de l'un à l'autre ?

C'est une question d'habitude en fait... Wink

La difficulté viendrait plutôt du manque de normalisation entre les instruments (notamment en fonction de la période à laquelle ils ont été construits). Ainsi si pour les orgues classiques / baroques le clavier du positif est celui qui vient le plus souvent en premier sur la console, il arrive souvent que pour les orgues symphoniques / romantiques il soit en deuxième position... Embarassed

Passer d'un instrument à l'autre peut donc nécessiter une certaine adaptation...

Mais à mon humble avis (et je ne suis qu'un modeste amateur...) la principale difficulté est ailleurs : le toucher peut varier considérablement d'un orgue à l'autre (selon que la traction soit mécanique, électrique, électro-pneumatique) sans compter que sur un même instrument, le toucher peut varier d'un clavier à l'autre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ysov
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2287
Age : 55
Localisation : Canada
Date d'inscription : 15/02/2011

MessageSujet: Re: La pratique de l'orgue   Dim 9 Oct 2011 - 15:01

Tu as bien raison. Certains instruments peuvent posséder des claviers aux touchers différents. Certains Cavaillé-Coll à trois claviers, seront pourvus de machines Barker qu'en partie, soit à un ou deux claviers sur trois, alors que le ou les autres seront mécaniques sans cette assistance. Ou bien, certains instruments anciens très complexe de disposition, comme le Gabler de Weingarten, l'organiste verra de nettes différences de toucher d'un clavier à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pat17
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1191
Age : 54
Localisation : Dubai (Emirats Arabes Unis)
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Re: La pratique de l'orgue   Dim 9 Oct 2011 - 15:04

ysov a écrit:
Certains Cavaillé-Coll à trois claviers, seront pourvus de machines Barker qu'en partie, soit à un ou deux claviers sur trois, alors que le ou les autres seront mécaniques sans cette assistance.

Je pensais à ce type de configuration justement, que j'ai eu l'honneur de massacrer l'année dernière (c'était un Merklin). Wink

Heureusement que la cathédrale était vide à l'heure du crime ! hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La pratique de l'orgue   

Revenir en haut Aller en bas
 
La pratique de l'orgue
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» La pratique de l'orgue
» Symphonies pour orgue
» Messiaen : Oeuvres pour orgue
» Orgue d'Urrugne (Pays Basque)
» renversement des accord (pratique pour les walking)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique (Divers)-
Sauter vers: