Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Votre dernier film visionné

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 10, 11, 12  Suivant
AuteurMessage
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28978
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Jeu 14 Sep 2017 - 20:39

Parsifal a écrit:
Cololi a écrit:

A mort les snobs  Laughing

C'est pas du snobisme, juste de la nostalgie d'enfance!

Ca c'est le plus noble des sentiments

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Alifie
Googlemaniac
avatar

Nombre de messages : 13501
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Jeu 14 Sep 2017 - 20:59

On savait bien que tu avais un rayon (vert ?) secret, Parsifal !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28978
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Jeu 14 Sep 2017 - 21:07

Rohmer, ça ne peut que gagner en VHS Mr. Green

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Parsifal
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5713
Age : 25
Date d'inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Jeu 14 Sep 2017 - 23:27

Alifie a écrit:
On savait bien que tu avais un rayon (vert ?) secret, Parsifal !

Spoiler:
 

Ben faut bien trouver un camouflage pour les pornos quand on a des invités
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luisa miller
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 2509
Age : 917
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Ven 15 Sep 2017 - 0:17

Nan mais quelle bande de bébés  hehe . Je pars 3h et vous ne faites (et dites) que des bêtises Mr. Green ; mais que fait la police siffle ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28978
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Ven 15 Sep 2017 - 22:21



Blasetti : La chance d'être femme

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Alifie
Googlemaniac
avatar

Nombre de messages : 13501
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Ven 15 Sep 2017 - 23:21

Mais, mais, mais... c'est un DVD ! affraid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28978
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Sam 16 Sep 2017 - 9:03

Alifie a écrit:
Mais, mais, mais... c'est un DVD ! affraid

hehe Oui. Mais il y a 0 chance que ça sorte en BR.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Emeryck
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6944
Age : 19
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Sam 16 Sep 2017 - 22:29

Éric Rohmer : Quatre Aventures de Reinette et Mirabelle        1987

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy +
Très bien.


Dernière édition par Emeryck le Dim 17 Sep 2017 - 9:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28978
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Sam 16 Sep 2017 - 22:45



Mackendrick : Cyclone à la Jamaïque

Scénario très original, touchant, mené par un Anthony Quinn égal à lui-même (c'est à dire génial), dans un beau cinémascope bien restauré. Une perle.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Emeryck
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6944
Age : 19
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Lun 18 Sep 2017 - 15:59

Marcel Carné : Le jour se lève        1939

Very Happy Very Happy Very Happy Smile +
Aki Kaurismäki : Shadows in Paradise        1986

Very Happy Very Happy Very Happy Smile +


Dernière édition par Emeryck le Sam 23 Sep 2017 - 15:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emeryck
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6944
Age : 19
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Mer 20 Sep 2017 - 13:35

Eugène Green : Les Signes        2006
Very Happy Very Happy Very Happy Smile +
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emeryck
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6944
Age : 19
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Sam 23 Sep 2017 - 15:18

Éric Rohmer : L'Ami de mon Amie        1987

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy


Dernière édition par Emeryck le Sam 30 Sep 2017 - 10:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28978
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Sam 23 Sep 2017 - 23:35



Berri : Germinal



Kore-eda : Nobody Knows

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Emeryck
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6944
Age : 19
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Mar 26 Sep 2017 - 15:59

Jean-Luc Godard : Je vous salue, Marie        1985

Very Happy Very Happy Very Happy Smile
Des beaux moments, mais d'autres...

Eugène Green : Toutes les Nuits        2001
Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy

Très touchant. Réalisateur bien sympathique, par ailleurs.


Dernière édition par Emeryck le Ven 29 Sep 2017 - 23:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emeryck
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6944
Age : 19
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Mer 27 Sep 2017 - 19:32

Claire Denis : Beau Travail        1999

Very Happy Very Happy Very Happy Smile


Dernière édition par Emeryck le Ven 29 Sep 2017 - 23:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belcore
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 37
Date d'inscription : 28/09/2017

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Ven 29 Sep 2017 - 8:38

L'Eclipse - Antonioni - 1962.
Pour les critiques fait parti des films qui ont forgé la réputation du réalisateur - mais...
Une femme, pour des motifs inconnus, largue son amant, erre dans les nouveaux quartiers de Rome et noue une relation avec un courtier en bourse.
Film admirable sur le plan visuel : Monica Vitti, magnifique et glaciale - aucune sensualité ne se dégage d'elle - et Delon séduisant butor - le réalisateur et son opérateur sont à louer absolument.
Mais pour le reste, c'est le comble du vide : peut -on bricoler une théorie sur "l’incommunicabilité des êtres" à partir de ce qui n'est en fait qu'une rencontre malheureuse ?

Belcore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parsifal
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5713
Age : 25
Date d'inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Sam 30 Sep 2017 - 12:51

Belcore a écrit:
Film admirable sur le plan visuel : Monica Vitti, magnifique et glaciale - aucune sensualité ne se dégage d'elle - et Delon séduisant butor - le réalisateur et son opérateur sont à louer absolument.
Mais pour le reste, c'est le comble du vide : peut -on bricoler une théorie sur "l’incommunicabilité des êtres" à partir de ce qui n'est en fait qu'une rencontre malheureuse ?

Belcore

Je n'en reviens pas je vais défendre Antonioni, que pourtant je n'aime pas et que je trouve toujours aussi chiant, parce que ce cliché de la forme et du fond est un peu pénible.
Il n'y a pas lieu de louer d'un côté le réalisateur et son opérateur pour la beauté des images et de l'autre critiquer l'histoire comme étant insignifiante, comme si l'un est l'autre était des entités en soit parfaitement séparable, alors que la cohérence même du film implique qu'elle soit interdépendante.
Non qu'elle ne soit pas insignifiante (elle l'est assurément) mais cette insignifiance est justement le cœur même du film, oui c'est vide parce que le vide c'est le sujet. Antonioni n'élabore pas une théorie de l'incommunicabilité des êtres, il propose directement d'expérimenter cette incommunicabilité, de là les errances sans but de Monica Vitti, de là l'impression quand le film démarre que tout a déjà eut lieu on se retrouve directement devant les ruines d'une relation, de là ce final ou l'humain disparait ne laissant plus que des objets et des espaces vide, qui disparaissent eux même dans des composition abstraite. Plus rien n'a de sens ou d’intérêt et les personnages sont seul et désemparé face a leur propre vide affectif et existentiel. De là aussi des composition qui emprunte aux peintures métaphysique de Chirico. Ce n'est qu'une rencontre malheureuse et banale, tout simplement parce que même l'amour n'offre plus aucune perspective de rédemption. Si Antonioni a marqué c'est bien parce que ses sujets (qui ne sont guère différents d'une certaine littérature "existentialiste" de l'époque) ont rencontré une forme qui leur donnait une expression cinématographique particulièrement puissante.

Après est-ce intéressant? ça l'est comme moment de l'histoire du cinéma, ça n'est pas creux ou ça ne serait qu'un exercice virtuose, les choix artistique d'Antonioni ne sont jamais gratuit, mais ça n’enlève rien à l'ennui profond que ça m'inspire, et surtout je pense qu'en tant que tel ça conduit a une impasse puisque tout les films qui en ressorte se ressemble et deviennent interchangeable bien plus que pour n'importe quel Hitchcock il suffit de regarder un Antonioni pour dire qu'on les as tous vue (a quelques exception prêt comme Zabriskie Point ou Blow Up)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belcore
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 37
Date d'inscription : 28/09/2017

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Sam 30 Sep 2017 - 14:28

Parsifal a écrit:
Belcore a écrit:
Film admirable sur le plan visuel : Monica Vitti, magnifique et glaciale - aucune sensualité ne se dégage d'elle - et Delon séduisant butor - le réalisateur et son opérateur sont à louer absolument.
Mais pour le reste, c'est le comble du vide : peut -on bricoler une théorie sur "l’incommunicabilité des êtres" à partir de ce qui n'est en fait qu'une rencontre malheureuse ?

Belcore

Je n'en reviens pas je vais défendre Antonioni, que pourtant je n'aime pas et que je trouve toujours aussi chiant, parce que ce cliché de la forme et du fond est un peu pénible.
Il n'y a pas lieu de louer d'un côté le réalisateur et son opérateur pour la beauté des images et de l'autre critiquer l'histoire comme étant insignifiante, comme si l'un est l'autre était des entités en soit parfaitement séparable, alors que la cohérence même du film implique qu'elle soit interdépendante.
Non qu'elle ne soit pas insignifiante (elle l'est assurément) mais cette insignifiance est justement le cœur même du film, oui c'est vide parce que le vide c'est le sujet. Antonioni n'élabore pas une théorie de l'incommunicabilité des êtres, il propose directement d'expérimenter cette incommunicabilité, de là les errances sans but de Monica Vitti, de là l'impression quand le film démarre que tout a déjà eut lieu on se retrouve directement devant les ruines d'une relation, de là ce final ou l'humain disparait ne laissant plus que des objets et des espaces vide, qui disparaissent eux même dans des composition abstraite. Plus rien n'a de sens ou d’intérêt et les personnages sont seul et désemparé face a leur propre vide affectif et existentiel. De là aussi des composition qui emprunte aux peintures métaphysique de Chirico. Ce n'est qu'une rencontre malheureuse et banale, tout simplement parce que même l'amour n'offre plus aucune perspective de rédemption. Si Antonioni a marqué c'est bien parce que ses sujets (qui ne sont guère différents d'une certaine littérature "existentialiste" de l'époque) ont rencontré une forme qui leur donnait une expression cinématographique particulièrement puissante.

Après est-ce intéressant? ça  l'est comme moment de l'histoire du cinéma, ça n'est pas creux ou ça ne serait qu'un exercice virtuose, les choix artistique d'Antonioni ne sont jamais gratuit, mais ça n’enlève rien à l'ennui profond que ça m'inspire, et surtout je pense qu'en tant que tel ça conduit a une impasse puisque tout les films qui en ressorte se ressemble et deviennent interchangeable bien plus que pour n'importe quel Hitchcock il suffit de regarder un Antonioni pour dire qu'on les as tous vue (a quelques exception prêt comme Zabriskie Point ou Blow Up)

Ton analyse est pertinente : le vide est bien au cœur du film...
Après si j'ai trouvé des longueurs - notamment les scènes à la bourse - il y a pas mal de moments superbes : Monica Vitti est montrée en permanence de manière admirable, elle est d'une beauté stupéfiante - et de nombreux plans de Rome déserte sont aussi magnifiques - ta référence à Chirico est bien vue.

Belcore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emeryck
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6944
Age : 19
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Sam 30 Sep 2017 - 14:47

Éric Rohmer : Charlotte et son steak         1951
Very Happy Very Happy
Moui...

Éric Rohmer : Nadja à Paris        1964
Very Happy Very Happy Very Happy Smile
Déjà mieux !

Jerzy Kawalerowicz : Train de Nuit        1959



Dernière édition par Emeryck le Sam 30 Sep 2017 - 16:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80639
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Sam 30 Sep 2017 - 16:43

Emeryck a écrit:
Éric Rohmer : Charlotte et son steak         1951
Very Happy Very Happy
Moui...

Oh putain le titre. Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emeryck
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6944
Age : 19
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Sam 30 Sep 2017 - 16:56

Xavier a écrit:
Emeryck a écrit:
Éric Rohmer : Charlotte et son steak         1951
Very Happy Very Happy
Moui...

Oh putain le titre. Mr.Red
Bah sinon, il y a un autre titre : Présentationhehe
Mais au moins, il n'y a pas de mensonge sur le contenu : le personnage s'appelle Charlotte et elle se fait cuire un steak. C'est sûr que pour les titres, les spectraux sont plus doués.  Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emeryck
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6944
Age : 19
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Sam 30 Sep 2017 - 21:26

Yasujirō Ozu : Le Fils Unique        1936

Very Happy Very Happy Very Happy Smile +
C'est touchant et beau.  I love you


Dernière édition par Emeryck le Dim 1 Oct 2017 - 10:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28978
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Sam 30 Sep 2017 - 22:36



Téchiné : Les Roseaux sauvages



Carpenter : New York 1997

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Parsifal
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5713
Age : 25
Date d'inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Sam 30 Sep 2017 - 23:14

Cololi a écrit:



Carpenter : New York 1997

Col devient un bad boy! Mr. Green

Sinon moi j'ai vu L'été précoce de Ozu, je ne le connaissais et le début m'a parut touché les limites du système Ozu le développement du film fait vide oublié toute réticence et on se trouve vite absorbé dans ce mélange de légereté et de mélancolie, ou les génération se font face sans toujours se comprendre mais jamais dans la violence, et ou le passage du temps n'est pas une fatalité mais simplement un fait qu'il nous faut bien accepter. C'est beau comme toujours!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7165
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Dim 1 Oct 2017 - 1:16

Emeryck a écrit:
Xavier a écrit:
Emeryck a écrit:
Éric Rohmer : Charlotte et son steak         1951
Very Happy Very Happy
Moui...

Oh putain le titre. Mr.Red
Bah sinon, il y a un autre titre : Présentationhehe
Mais au moins, il n'y a pas de mensonge sur le contenu : le personnage s'appelle Charlotte et elle se fait cuire un steak. C'est sûr que pour les titres, les spectraux sont plus doués.  Mr.Red
Ce court assez ridicule ne vaut que parce qu'il permet de voir à quoi ressemblait le jeune JLG, assez méconnaissable sans calvitie ni lunettes.

Par contre les autres courts de la série Charlotte et Véronique sont beaucoup plus drôles et agréables.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emeryck
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6944
Age : 19
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Dim 1 Oct 2017 - 10:55

adriaticoboy a écrit:
Emeryck a écrit:
Xavier a écrit:
Emeryck a écrit:
Éric Rohmer : Charlotte et son steak         1951
Very Happy Very Happy
Moui...

Oh putain le titre. Mr.Red
Bah sinon, il y a un autre titre : Présentationhehe
Mais au moins, il n'y a pas de mensonge sur le contenu : le personnage s'appelle Charlotte et elle se fait cuire un steak. C'est sûr que pour les titres, les spectraux sont plus doués.  Mr.Red
Ce court assez ridicule ne vaut que parce qu'il permet de voir à quoi ressemblait le jeune JLG, assez méconnaissable sans calvitie ni lunettes.

Par contre les autres courts de la série Charlotte et Véronique sont beaucoup plus drôles et agréables.
Oui !!!  Very Happy

Il y en a beaucoup d'autres ? Je ne connais que Véronique et son cancre que j'avais assez aimé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belcore
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 37
Date d'inscription : 28/09/2017

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Dim 1 Oct 2017 - 13:44

The intruder - Roger Corman - 1962

Corman est connu comme producteur, notamment de Coppola, Scorsese - il a aussi réalisé une quarantaine de films, notamment des séries B, mais pas que...

Celui - là est intéressant, tourné en 1962 au début du mouvement des droits civiques.
Il montre les tentatives effectuées par un personnage trouble pour faire échec au mouvement de dé - ségrégation du système scolaire dans le Sud.
Le film est un peu fauché, pas exempt de manichéisme : il montre la ségrégation comme un mouvement largement soutenu par la population blanche, ce qui est conforme à l'histoire, mais à la fin l'agitateur est défait - on ne peut évidemment pas reprocher au réalisateur de ne pas avoir anticipé ce qui suivrait, la nécessité pour le gouvernement fédéral d'envoyer l'armée pour faire respecter l'égalité des droits, ni de constater qu'aujourd'hui cette question reste largement irrésolue.

Belcore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alifie
Googlemaniac
avatar

Nombre de messages : 13501
Date d'inscription : 29/01/2012

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Dim 1 Oct 2017 - 14:43

Emeryck a écrit:
adriaticoboy a écrit:
Emeryck a écrit:
Xavier a écrit:
Emeryck a écrit:
Éric Rohmer : Charlotte et son steak         1951
Very Happy Very Happy
Moui...

Oh putain le titre. Mr.Red
Bah sinon, il y a un autre titre : Présentationhehe
Mais au moins, il n'y a pas de mensonge sur le contenu : le personnage s'appelle Charlotte et elle se fait cuire un steak. C'est sûr que pour les titres, les spectraux sont plus doués.  Mr.Red
Ce court assez ridicule ne vaut que parce qu'il permet de voir à quoi ressemblait le jeune JLG, assez méconnaissable sans calvitie ni lunettes.

Par contre les autres courts de la série Charlotte et Véronique sont beaucoup plus drôles et agréables.
Oui !!!  Very Happy

Il y en a beaucoup d'autres ? Je ne connais que Véronique et son cancre que j'avais assez aimé

/watch?v=ZTbR2nw_qpc
/watch?v=5fH0qtendnQ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parsifal
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5713
Age : 25
Date d'inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Dim 1 Oct 2017 - 14:53

Belcore a écrit:
The intruder - Roger Corman - 1962

Corman est connu comme producteur, notamment de Coppola, Scorsese - il a aussi réalisé une quarantaine de films, notamment des séries B, mais pas que...

Celui - là est intéressant, tourné en 1962 au début du mouvement des droits civiques.
Il montre les tentatives effectuées par un personnage trouble pour faire échec au mouvement de dé - ségrégation du système scolaire dans le Sud.
Le film est un peu fauché, pas exempt de manichéisme : il montre la ségrégation comme un mouvement largement soutenu par la population blanche, ce qui est conforme à l'histoire, mais à la fin l'agitateur est défait - on ne peut évidemment pas reprocher au réalisateur de ne pas avoir anticipé ce qui suivrait, la nécessité pour le gouvernement fédéral d'envoyer l'armée pour faire respecter l'égalité des droits, ni de constater qu'aujourd'hui cette question reste largement irrésolue.

Belcore

Tu semble reprocher au film de donner une vision trop rose de la lutte pour les droits civiques, mais ça ne me semble pas vraie. Parce que ce n'est pas simplement un drame anti-ségrégationniste c'est aussi le portrait psychologique d'un individu détestable en tout point mais plus ambivalent qu'on ne le croit, c'est quelque part une étude sur la lâcheté, ce personnage charismatique excite les foules, propage son idéologie simplement pour jouir de la puissance que celà lui confére, tout ce qui l'interesse c'est d'admirer sa propre de persuasion mais il est incapable d'en assumer les conséquences et la violence qu'il déchaine. Quand a la foule elle ne le rejette pas tant a cause de ses mensonges que pour ce que son arrivé a montré sur eux même (qu'ils étaient capable d'une tel violence). C'est là que le film est vraiment intéressant, autre chose aussi la plupart des figurants (et peut être certains acteurs secondaires) étaient pris sur place et adhéré pour la plupart au discours raciste de cet anti-héros, ce qui donne un air de vérité très dérangeant a certaine de foule (et a valu des sueurs froides a Corman et son équipe durant le tournage). Du reste si l'agitateur est défait ça ne règle en aucun cas les fractures de cette petites villes et de la société américaine, au contraire l'incident raconté dans le film ne fait que les dévoiler au grand jour et je doute que les spectateurs de l'époque aient perçut le film comme optimiste, et je vois mal comment on peut le percevoir comme tel. La fin est difficilement une happy end ou ils vécurent tous heureux en paix et en harmonie parce que rien n'est résolue.

Coman est un cinéaste très intéressant de toute façon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belcore
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 37
Date d'inscription : 28/09/2017

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Dim 1 Oct 2017 - 15:55

Non, la vision que donne Corman du comportement des habitants de cette ville est tout sauf rose : les scènes de foule sont très violentes, et effrayantes.
Ce qui peut sembler "rose", c'est la toute fin du film qui pourrait laisser penser qu'une fois les mensonges de "l'Intruder" révélés, les choses vont déboucher sur une forme d'ordre respectant les lois anti ségrégation, ce qui évidemment n'a pas été le cas.
A la réflexion, le terme manichéen n'est pas non plus approprié : le seul blanc anti raciste de la ville est impuissant à arrêter les violences ; celui qui arrête le provocateur est une sorte de beauf qui agit par désir de vengeance contre celui qui l'a cocufié !

Belcore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adriaticoboy
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 7165
Date d'inscription : 17/08/2005

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Dim 1 Oct 2017 - 16:18

Alifie a écrit:
Emeryck a écrit:
adriaticoboy a écrit:
Emeryck a écrit:
Xavier a écrit:
Emeryck a écrit:
Éric Rohmer : Charlotte et son steak         1951
Very Happy Very Happy
Moui...

Oh putain le titre. Mr.Red
Bah sinon, il y a un autre titre : Présentationhehe
Mais au moins, il n'y a pas de mensonge sur le contenu : le personnage s'appelle Charlotte et elle se fait cuire un steak. C'est sûr que pour les titres, les spectraux sont plus doués.  Mr.Red
Ce court assez ridicule ne vaut que parce qu'il permet de voir à quoi ressemblait le jeune JLG, assez méconnaissable sans calvitie ni lunettes.

Par contre les autres courts de la série Charlotte et Véronique sont beaucoup plus drôles et agréables.
Oui !!!  Very Happy

Il y en a beaucoup d'autres ? Je ne connais que Véronique et son cancre que j'avais assez aimé

/watch?v=ZTbR2nw_qpc
/watch?v=5fH0qtendnQ

Voilà il y a les deux de Rohmer: Charlotte et son steak et Véronique et son cancre
et les deux de Godard: Tous les garçons s'appellent Patrick (avec Brialy) et Charlotte et son jules (avec Belmondo)

Tant que tu y es, regarde aussi Une histoire d'eau où Godard remonte de façon très personnelle (avec voix off et musique décapantes) des images innocentes de Truffaut (une amourette sur fond d’inondation). C'est sans doute le meilleur CM de Godard, celui qui annonce le plus A bout de souffle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emeryck
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6944
Age : 19
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Dim 1 Oct 2017 - 23:31

Jean-Luc Godard / Éric Rohmer : Tous les garçons s'appellent Patrick        1959
Very Happy Very Happy Very Happy Smile hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28978
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Lun 2 Oct 2017 - 22:13

Parsifal a écrit:
Col devient un bad boy! Mr. Green

Ouai pirat

Pas mal du tout comme film. L'idée de base du scénario ... et les décors, les looks des acteurs ... ce sont les deux gros points forts du film (bon avec le synthé). Un très bon film ... mais qui aurait pu être meilleur. Car déjà ça fait vraiment très cheap hehe ... alors un peu cheap ça passe ... mais là c'est trop voyant, car ultra cheap hehe
Et puis, il manque un peu de densité aux personnages.
Voilà ce qu'il manque pour transformer un vrai bon film en un Blade Runner.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 7059
Age : 33
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Lun 2 Oct 2017 - 23:20

Je te conseille la suite tardive (quasi remake) du côté de L.A.  Wink  ... Carpenter déteste New York mais adore Los Angeles. La critique n'en est que plus vacharde et incisive : la population de Beverly Hills zombifiée à force de chirurgie plastique, les jeux du stade avec mise à mort littérale de qui ne marque pas assez de paniers, les pseudo-Che Guevara d'opérette aussi corrompus que le système auquel ils prétendent s'opposer... Et le final, nihiliste en diable.

En prime au casting il y a Steve Buscemi et Pam Grier un an avant que Tarantino ne la "redécouvre" pour Jackie Brown.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parsifal
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5713
Age : 25
Date d'inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Mar 3 Oct 2017 - 0:07

Los Angeles est a voir aussi, mais Cololi trouve déjà New York cheap (et si effectivement le film n'a pas beaucoup de moyen, ça ne me dérange pas spécialement dans ce film là qui me semble tirer partie de cette pauvreté) alors que va-t'il penser de Los Angeles qui respire un peu la misère hehe même si Carpenter arrive a s'en tirer a peu prés
Los Angeles est marquant par son nihilisme encore plus radical (et son dernier plan superbe) mais c'est quand même beaucoup moins abouti que New York à mon avis, film qui dans son genre me parait faire un sans faute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 7059
Age : 33
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Mer 4 Oct 2017 - 17:13

Vu en salle :



Par principe, Villeneuve est un cinéaste avec les films duquel on a tout intérêt, en première vision, à en savoir le moins possible à l'avance pour mieux se laisser lentement balader à l'aveugle. Avec lui je préfère même autant que possible éviter les bandes-annonces. Donc.... je ne sais pas trop que dire. Ou ne pas dire. Si ce n'est qu'entre à peu près n'importe quelles autres mains, un tel projet, rien que par son principe, aurait eu une centaine de raisons d'accoucher d'une souris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parsifal
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5713
Age : 25
Date d'inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Mer 4 Oct 2017 - 17:21

Premier contact était sympathique, intéressant même mais tournait sacrément en rond au final


Dernière édition par Parsifal le Mer 4 Oct 2017 - 17:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 7059
Age : 33
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Mer 4 Oct 2017 - 17:31

C'était un peu le thème, en même temps. Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parsifal
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5713
Age : 25
Date d'inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Mer 4 Oct 2017 - 17:34

Octavian a écrit:
C'était un peu le thème, en même temps. Surprised

oui c'est bien le problème, on l'a vue une fois on a compris le principe et puis il n'en reste plus rien puisque tout est résolu. Le film ne dépasse jamais son anecdote.
C'est le contraire du Blade Runner de Ridley Scott en fait, après visiblement celui-ci est reçut avec beaucoup d'enthousiasme donc j'irais voir


Dernière édition par Parsifal le Mer 4 Oct 2017 - 20:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emeryck
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6944
Age : 19
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Mer 4 Oct 2017 - 20:44

François Truffaut : L'Argent de Poche        1976
Very Happy Very Happy Very Happy Smile +
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28978
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Mer 4 Oct 2017 - 21:04

Octavian a écrit:
Vu en salle :



Par principe, Villeneuve est un cinéaste avec les films duquel on a tout intérêt, en première vision, à en savoir le moins possible à l'avance pour mieux se laisser lentement balader à l'aveugle. Avec lui je préfère même autant que possible éviter les bandes-annonces. Donc.... je ne sais pas trop que dire. Ou ne pas dire. Si ce n'est qu'entre à peu près n'importe quelles autres mains, un tel projet, rien que par son principe, aurait eu une centaine de raisons d'accoucher d'une souris.

Ah, ce n'est pas un remake complètement naze ?
C'est tellement rare les remake réussis ...

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 7059
Age : 33
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Mer 4 Oct 2017 - 23:07

Ce n'est ni un remake (mais une suite, sans non plus décalquer la même histoire), ni complètement naze.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parsifal
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5713
Age : 25
Date d'inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Mer 4 Oct 2017 - 23:10

Même si je suis circonspect quand a son précédent film, je doute que Villeneuve est fait un simple décalque ou même un remake sans imagination, ou même un blokbuster standard en effet, au minimum ça doit avoir une vraie personnalité visuelle.

Et on ne peut pas lui enlever la volonté de tenter des choses originales.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belcore
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 37
Date d'inscription : 28/09/2017

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Jeu 5 Oct 2017 - 9:57

Je suis interrogatif sur ce Blade runner : les commentaires de ceux qui ont apprécié me semblent assez dissuasifs : c'est lent, et semble - t - il interminable : 2h43 !!

Vu hier soir le Ruban blanc : plastiquement superbe, virtuose, et au bout  du compte énigmatique - ce film autorise plusieurs lectures, et pas exclusivement celle de la prédiction historique : ces gens - là sont murs pour la nazisme..
On doit pouvoir trouver en Europe à cette époque des zones rurales où les structures féodales et patriarcales étaient aussi oppressantes, sans que les pays en cause aient basculés dans la dictature.

Belcore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Octavian
Glasse les fraises
avatar

Nombre de messages : 7059
Age : 33
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Jeu 5 Oct 2017 - 12:05

Belcore a écrit:
Je suis interrogatif sur ce Blade runner : les commentaires de ceux qui ont apprécié me semblent assez dissuasifs : c'est lent, et semble - t - il interminable : 2h43 !!

Personnellement je n'avais pas vérifié la durée du film avant de rentrer dans la salle, et je n'ai pas vu le temps passer. Mais oui, c'est "lent", comme presque toujours chez Villeneuve aurais-je envie de dire, on n'est pas chez Michael Bay. rabbit (Enfin on n'est pas chez Tarkovski non plus, précisons, précisons.)

Ensuite lire ça comme un reproche juste avant l'éloge d'un film de Haneke, j'avoue que ça me laisse un peu songeur, mais soit.  Shocked

Je ne connais malheureusement pas assez la première carrière québecoise de Villeneuve (je n'ai qu'un souvenir lointain, quoique plutôt sympathique, de son tout premier film), mais si on considère ceux de sa période hollywoodienne (soit les cinq derniers, celui-ci compris), j'ai l'impression qu'ils ont en commun de pouvoir être lus comme ce que j'appellerais des "exercices de désorientation". Qu'il s'agisse d'un père de famille redneck confit en christianisme tradi providentialiste (Prisoners), d'un prof de fac enfermé dans sa routine (Enemy), d'une agent du FBI (Sicario) ou d'une linguiste (Arrival / Premier contact) chacune considérée comme un modèle de compétence dans son domaine, ou d'un efficace rouage du système kafkaïesquement nommé K (Blade Runner 2049), les personnages de ces films sont des êtres de certitudes bien ancrées, qui voient celles-ci s'effondrer.

On m'objectera que je décris là le principe narratif ultra-classique "situation de départ / élément perturbateur", mais à la différence de ce qu'on voit la plupart du temps dans ce genre de cinéma, il ne s'agit pas ici de justifier le brusque passage d'une situation A à une situation B (j'étais un citoyen ordinaire / paf / maintenant je tatane des mafieux russes). La tendance de Villeneuve va être, d'une part, à installer son film dans le délitement de la situation A, le vertige, l'incompréhension, la remise en cause, et, d'autre part, à refuser aux spectateurs le confort d'en savoir plus là-dessus que les héros.

Dans Sicario, que je recommande, il s'offre même le luxe de faire dire explicitement, et quasi d'entrée de jeu, par une ligne de dialogue à l'adresse de son héroïne, que rien de ce qu'elle s'apprête à voir et entendre ne va faire sens pour elle... et effectivement, il faut trois quarts d'heure de film pour qu'elle (et le spectateur) commence(nt) à obtenir un premier début d'explication sur ce qu'ils ont vécu dans l'intervalle ! What the fuck ?!?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
avatar

Nombre de messages : 80639
Age : 36
Date d'inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Jeu 5 Oct 2017 - 13:44

C'est lent?
Pour moi, c'est un très bon signe. Smile
Je n'ai pas du tout envie d'un film d'action blockbuster lambda... (et le premier Blade runner, il n'était pas lent?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belcore
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 37
Date d'inscription : 28/09/2017

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Jeu 5 Oct 2017 - 13:45

Je ne fais pas l'éloge "d'un" film de Haneke, mais de ce film !
C'est vrai qu'il est long, et que son rythme n'est pas frénétique - mais il est construit intelligemment en sorte que l’intérêt ne faiblit pas, même si à la toute fin le réalisateur a choisi de ne pas dévoiler l'identité des auteurs des actes criminels, et de laisser le spectateur gamberger sur les indices.

Belcore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emeryck
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6944
Age : 19
Localisation : Paris/Reims.
Date d'inscription : 27/07/2012

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Sam 7 Oct 2017 - 13:18

Andreï Tarkovski : Nostalghia        1983

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy I love you colors
C'est beau, surtout en version restaurée !! 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cololi
chaste Col
avatar

Nombre de messages : 28978
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   Sam 7 Oct 2017 - 22:55



Annaud : L'Ours



Petri : Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon

(omg celui-là c'est une grosse perle)

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discopathe-anonyme.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Votre dernier film visionné   

Revenir en haut Aller en bas
 
Votre dernier film visionné
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 11 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 10, 11, 12  Suivant
 Sujets similaires
-
» Votre dernier film visionné
» Votre dernier film visionné.
» Votre dernier film visionné
» Votre dernier film visionné
» Votre dernier film visionné

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Divers :: Hors sujet-
Sauter vers: