Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -35%
KARCHER : promo sur nettoyeur haute pression K5 ...
Voir le deal
241.99 €

 

 Strauss - Salomé

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 10 ... 20  Suivant
AuteurMessage
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85238
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Strauss - Salomé Empty
MessageSujet: Strauss - Salomé   Strauss - Salomé EmptyLun 9 Oct 2006 - 19:12

Découverte de ce DVD:

Strauss - Salomé B000C1V82G.02._SS500_SCLZZZZZZZ_V1138208403_

Je commence par le gros point noir, techniquement c'est assez déplorable; la prise de son est étriquée, et si elle a le mérite d'être très claire en ce qui concerne les voix, en revanche l'orchestre n'est pas à son avantage et le son sature à plusieurs reprises dans les fortissimo! Evil or Very Mad
L'image est digne d'une VHS des années 80, ça reste correct, et au moins la réalisation est assez bonne.

La mise en scène ressemble à celle de Lev Dodin à Bastille, très classique mais en un peu moins colorée et esthétique, et avec un décor un peu plus convenu; néanmoins la direction d'acteurs est assez poussée, notamment en ce qui concerne le jeu de Catherine Malfitano, qui semble littéralement possédée dans la scène finale.

Malfitano est donc une excellente Salomé (sa prestation est à comparer avec le DVD Dohnanyi capté au Châtelet), vocalement d'une assez bonne tenue (malgré des graves difficiles mais c'est logique vu le rôle et des attaques par en-dessous très fréquentes, l'aigu est parfois beau parfois laborieux) et scéniquement très habitée.
On a ici un Hérode (Horst Hiestermann) qui ne chante pas le 10è des notes, le cabotinage est roi, le vibrato pénible.
Rysanek est une bonne Hérodias, toujours bonne actrice, vocalement disons acceptable.
Simon Estes est un très bon Jokanaan, tout de même par rapport au faible Nikitin que j'ai entendu hier à Bastille, c'est d'une autre trempe.

L'orchestre est plutôt bon mais peu avantagé par la prise de son, ce n'est pas toujours très claire.

Oeuvre: 10/10
Interprétation: 8/10
Mise en scène: 7/10
Technique: 5/10


A cause des défauts techniques assez importants, et pour avoir une mise en scène plus intéressante, il faut plutôt se tourner vers le DVD Donhanyi/Bondy, la référence en DVD pour l'instant, toujours avec Malfitano dans le rôle-titre.

Strauss - Salomé B000068UXG.01._SS500_SCLZZZZZZZ_V1060100751_
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85238
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Strauss - Salomé Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Salomé   Strauss - Salomé EmptyLun 9 Oct 2006 - 20:15

En CD, je ne connais pour l'instant que Sinopoli, Solti et Karajan, avec une nette préférence pour ce dernier, son raffinement extrême, Behrens au sommet dans une interprétation exceptionnelle et un superbe Van Dam en Jokanaan.
Chez Solti, somptueux mais moins raffiné que Karajan, Nilsson est bien trop froide.
Sinopoli propose Studer, très séduisante en Salomé.
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Strauss - Salomé Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Salomé   Strauss - Salomé EmptyLun 9 Oct 2006 - 20:41

Autre interprétation exceptionnelle de tension, de cruauté, de folie:

Ljuba Welitsch
Set Svanholm
Hans Hotter
Elisabeth Höngen
Dir: F. Reiner, New York, 1952

Encolpio décrirait mieux que moi la volupté vénéneuse de la vois de Welitsch. Eblouissant.

Une version 1949, Reiner-Welitsch serait encore plus extraordinaire. Je ne l'ai pas entendue.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85238
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Strauss - Salomé Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Salomé   Strauss - Salomé EmptyLun 9 Oct 2006 - 20:47

vartan a écrit:
Autre interprétation exceptionnelle de tension, de cruauté, de folie:

Ljuba Welitsch
Set Svanholm
Hans Hotter
Elisabeth Höngen
Dir: F. Reiner, New York, 1952

Encolpio décrirait mieux que moi la volupté vénéneuse de la vois de Welitsch. Eblouissant.

Ce n'est pas une intégrale il me semble, non?
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Strauss - Salomé Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Salomé   Strauss - Salomé EmptyLun 9 Oct 2006 - 21:07

Si, si.

Album de deux CD Chez Myto.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85238
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Strauss - Salomé Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Salomé   Strauss - Salomé EmptyLun 9 Oct 2006 - 21:08

Je dois confondre avec l'autre version alors.

Faudrait que je trouve ça!
L'orchestre et le son sont bons?
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Strauss - Salomé Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Salomé   Strauss - Salomé EmptyLun 9 Oct 2006 - 21:17

Excellent compte tenu de l'année, enregistré au Met. Bien meilleur que les Bayreuth des mêmes années.
Belle transparence de l'orchestre, et il ne paraît pas trois kilomètres derrière les chanteurs comme souvent.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Strauss - Salomé Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Salomé   Strauss - Salomé EmptyLun 9 Oct 2006 - 22:32

Oui, Reiner-Welitsch n'est pas une référence pour rien !

Sinon, Krauss-Cebotari, assez insurpassable pour le raffinement orchestral. Avec un Jochanaan formidable dont on a seulement un Guglielmo au disque, et avec Patzak ! Attention, Höngen, aphone, dit seulement son texte.

Sinon, dans les bons standards, Keilberth-Borkh.

Mais ma Salomé favorite reste celle d'Herlitzius (Albrecht, Lübeck 2004), malheureusement pas publiée (la vie est tellement injuste). La voix est d'un charnu, et l'expression d'une précision !

Pour ma part, je trouve Malfitano insupportable. Cette voix sans centre de gravité, toujours poussée, ce timbre opaque, inindentifiable, cette diction à la moulinette... Et dans la mise en scène statique et sinistre de Bondy, ça n'arrange rien. Riegel est égal à lui-même, c'est-à-dire peu enthousiasmant sans être mauvais.
C'est vraiment Bryn Terfel qui fascine intégralement. Pour le reste, franchement, même von Dohnanyi.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Jaky
Mélomane chevronné
Jaky

Nombre de messages : 9422
Age : 60
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

Strauss - Salomé Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Salomé   Strauss - Salomé EmptyLun 9 Oct 2006 - 23:34

DavidLeMarrec a écrit:
Oui, Reiner-Welitsch n'est pas une référence pour rien !

Sinon, Krauss-Cebotari, assez insurpassable pour le raffinement orchestral. Avec un Jochanaan formidable dont on a seulement un Guglielmo au disque, et avec Patzak ! Attention, Höngen, aphone, dit seulement son texte.

Sinon, dans les bons standards, Keilberth-Borkh.

Mais ma Salomé favorite reste celle d'Herlitzius (Albrecht, Lübeck 2004), malheureusement pas publiée (la vie est tellement injuste). La voix est d'un charnu, et l'expression d'une précision !

Pour ma part, je trouve Malfitano insupportable. Cette voix sans centre de gravité, toujours poussée, ce timbre opaque, inindentifiable, cette diction à la moulinette... Et dans la mise en scène statique et sinistre de Bondy, ça n'arrange rien. Riegel est égal à lui-même, c'est-à-dire peu enthousiasmant sans être mauvais.
C'est vraiment Bryn Terfel qui fascine intégralement. Pour le reste, franchement, même von Dohnanyi.

Heu, juste une question, une seule.

Il t'arrive d'être content, d'aimer un truc sans faire des ralousseries de toutes sortes ? albino
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85238
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Strauss - Salomé Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Salomé   Strauss - Salomé EmptyMar 10 Oct 2006 - 0:07

DavidLeMarrec a écrit:
Oui, Reiner-Welitsch n'est pas une référence pour rien !

Sinon, Krauss-Cebotari, assez insurpassable pour le raffinement orchestral. Avec un Jochanaan formidable dont on a seulement un Guglielmo au disque, et avec Patzak ! Attention, Höngen, aphone, dit seulement son texte.

Sinon, dans les bons standards, Keilberth-Borkh.

Mais ma Salomé favorite reste celle d'Herlitzius (Albrecht, Lübeck 2004), malheureusement pas publiée (la vie est tellement injuste). La voix est d'un charnu, et l'expression d'une précision !

Et Behrens alors?

DavidLeMarrec a écrit:

Pour ma part, je trouve Malfitano insupportable. Cette voix sans centre de gravité, toujours poussée, ce timbre opaque, inindentifiable, cette diction à la moulinette...

Je te trouve bien dur avec elle; certes ce n'est pas une voix formidable, c'est irrégulier, mais il y a de très beaux moments et dramatiquement c'est très bon.
De plus la diction ne m'a pas l'air si mauvaise; quant à son timbre il me plaît assez.
Revenir en haut Aller en bas
christia
Invité



Strauss - Salomé Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Salomé   Strauss - Salomé EmptyMar 10 Oct 2006 - 9:49

Jaky a écrit:
Il t'arrive d'être content, d'aimer un truc sans faire des ralousseries de toutes sortes ? albino
le pire c'est qu'il m'a avoué qu'on le trouvait parfois trop 'Lou ravi' sur certains sujets !! Mr. Green

allez, on t'aime David ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Strauss - Salomé Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Salomé   Strauss - Salomé EmptyMar 10 Oct 2006 - 11:05

Jaky a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Oui, Reiner-Welitsch n'est pas une référence pour rien !

Sinon, Krauss-Cebotari, assez insurpassable pour le raffinement orchestral. Avec un Jochanaan formidable dont on a seulement un Guglielmo au disque, et avec Patzak ! Attention, Höngen, aphone, dit seulement son texte.

Sinon, dans les bons standards, Keilberth-Borkh.

Mais ma Salomé favorite reste celle d'Herlitzius (Albrecht, Lübeck 2004), malheureusement pas publiée (la vie est tellement injuste). La voix est d'un charnu, et l'expression d'une précision !

Pour ma part, je trouve Malfitano insupportable. Cette voix sans centre de gravité, toujours poussée, ce timbre opaque, inindentifiable, cette diction à la moulinette... Et dans la mise en scène statique et sinistre de Bondy, ça n'arrange rien. Riegel est égal à lui-même, c'est-à-dire peu enthousiasmant sans être mauvais.
C'est vraiment Bryn Terfel qui fascine intégralement. Pour le reste, franchement, même von Dohnanyi.

Heu, juste une question, une seule.

Il t'arrive d'être content, d'aimer un truc sans faire des ralousseries de toutes sortes ? albino
tongue

On ne peut pas m'accuser de ne jamais avoir d'enthousiasmes !

Après, tout ne se vaut pas, évidemment, et une conversation de forum est nécessairement moins mesurée qu'un article universitaire, le but étant de produire, aussi, une conversation vivante.


Sinon, pour ce que dit Christian, oui, parmi les lyricopathes, je fais bien souvent figure de ravi de la crèche...
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Strauss - Salomé Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Salomé   Strauss - Salomé EmptyMar 10 Oct 2006 - 11:11

Xavier a écrit:
Et Behrens alors?
Eh bien... si je l'ai écouté, j'ai oublié
mais comme je ne supporte pas Karajan dans Strauss (opacité, chichis), je n'ai pas eu le courage d'acheter ou même d'emprunter le disque, ce qu'il y a de sûr... et par conséquent je pense bien que...
Embarassed

J'imagine la diction pas très précise, ce qui me refroidit un peu.


Citation :
Je te trouve bien dur avec elle; certes ce n'est pas une voix formidable, c'est irrégulier, mais il y a de très beaux moments et dramatiquement c'est très bon.
De plus la diction ne m'a pas l'air si mauvaise; quant à son timbre il me plaît assez.
Passons sur le timbre, qui me déplaît profondément, mais c'est une question purement subjective.
Pour le reste, la technique est vraiment mauvaise, elle pousse en permanence vers le haut, vers le bas, et je n'arrive pas, comme pour beaucoup de Salomé d'ailleurs, à comprendre ce qu'elle dit.
Je ne trouve vraiment pas sa lecture passionnante, je ne parviens pas à aller au bout. Neutral
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85238
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Strauss - Salomé Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Salomé   Strauss - Salomé EmptyMar 10 Oct 2006 - 14:44

DavidLeMarrec a écrit:
Xavier a écrit:
Et Behrens alors?
Eh bien... si je l'ai écouté, j'ai oublié
mais comme je ne supporte pas Karajan dans Strauss (opacité, chichis), je n'ai pas eu le courage d'acheter ou même d'emprunter le disque, ce qu'il y a de sûr... et par conséquent je pense bien que...
Embarassed

J'imagine la diction pas très précise, ce qui me refroidit un peu.

Il faut quand même que tu l'écoutes, Karjaan est formidable ici je t'assure; et Behrens et Van Dam!
Revenir en haut Aller en bas
Pauken
Mélomaniaque
Pauken

Nombre de messages : 1865
Age : 32
Date d'inscription : 21/04/2006

Strauss - Salomé Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Salomé   Strauss - Salomé EmptyMar 10 Oct 2006 - 16:18

Xavier le seul souci c'est que sur l'ordi d'où j'écris, l'image a disparu, donc je ne sais de quelle version du parles Wink
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85238
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Strauss - Salomé Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Salomé   Strauss - Salomé EmptyMar 10 Oct 2006 - 16:19

Pauken a écrit:
Xavier le seul souci c'est que sur l'ordi d'où j'écris, l'image a disparu, donc je ne sais de quelle version du parles Wink

Si tu lis ce que j'ai écrit tu trouveras le nom des interprètes... C'est un DVD dirigé par Sinopoli dont je parle au début.
Revenir en haut Aller en bas
Pauken
Mélomaniaque
Pauken

Nombre de messages : 1865
Age : 32
Date d'inscription : 21/04/2006

Strauss - Salomé Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Salomé   Strauss - Salomé EmptyMar 10 Oct 2006 - 16:23

Sauf que sans l'image dans ton premier message il n'y a pas une seule fois le nom de Sino qui est cité Wink
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Strauss - Salomé Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Salomé   Strauss - Salomé EmptyMer 11 Oct 2006 - 12:13

Xavier a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Xavier a écrit:
Et Behrens alors?
Eh bien... si je l'ai écouté, j'ai oublié
mais comme je ne supporte pas Karajan dans Strauss (opacité, chichis), je n'ai pas eu le courage d'acheter ou même d'emprunter le disque, ce qu'il y a de sûr... et par conséquent je pense bien que...
Embarassed

J'imagine la diction pas très précise, ce qui me refroidit un peu.

Il faut quand même que tu l'écoutes, Karjaan est formidable ici je t'assure; et Behrens et Van Dam!
Je suis aller vérifier si j'en avais trace dans mes tablettes : non, rien, ça confirme...
Il faut se rendre à l'évidence : je n'ai jamais écouté ça.

Inutile de te poser la question pour Behens, ton objectivité en la matière n'étant pas au dessus de tout reproche Cool , mais Karajan : ce n'est pas trop dégoulinant ni trop opaque ? Son Rosenkavalier est assez irritant pour moi.
Dans Salome, j'aime particulièrement entendre de façon distincte les bois, comme chez Krauss ou Keilberth.

Comme tu aimes Pelléas par Karajan (moi aussi, mais...), je m'inquiète un peu, vois-tu. Mr. Green

Et l'allemand de van Dam, est-il correct ? Autant son Hollandais est bien, autant son Amfortas est vraiment moyen (sans parler de ses Schubert... br...).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85238
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Strauss - Salomé Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Salomé   Strauss - Salomé EmptyMer 11 Oct 2006 - 12:23

DavidLeMarrec a écrit:
Xavier a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:

J'imagine la diction pas très précise, ce qui me refroidit un peu.

Il faut quand même que tu l'écoutes, Karjaan est formidable ici je t'assure; et Behrens et Van Dam!
Je suis aller vérifier si j'en avais trace dans mes tablettes : non, rien, ça confirme...
Il faut se rendre à l'évidence : je n'ai jamais écouté ça.

Inutile de te poser la question pour Behens, ton objectivité en la matière n'étant pas au dessus de tout reproche Cool , mais Karajan : ce n'est pas trop dégoulinant ni trop opaque ? Son Rosenkavalier est assez irritant pour moi.
Dans Salome, j'aime particulièrement entendre de façon distincte les bois, comme chez Krauss ou Keilberth.

Comme tu aimes Pelléas par Karajan (moi aussi, mais...), je m'inquiète un peu, vois-tu. Mr. Green

Et l'allemand de van Dam, est-il correct ? Autant son Hollandais est bien, autant son Amfortas est vraiment moyen (sans parler de ses Schubert... br...).

Honnêtement les problèmes de diction en allemand, je n'ai pas fait vraiment gaffe...
Pour ce qui est des bois, je ne te garantis rien, il faudrait que je le réécoute tout de suite pour te dire; en tout cas ça sonne merveilleusement bien. (d'ailleurs la prise de son avantage l'orchestre)
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85238
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Strauss - Salomé Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Salomé   Strauss - Salomé EmptySam 14 Oct 2006 - 5:05

Je pense me faire une réécoute de Karajan pour te convaincre, David. Wink
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Strauss - Salomé Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Salomé   Strauss - Salomé EmptySam 14 Oct 2006 - 11:15

C'est de toute façon noté, je vais me charger de trouver ça et de l'écouter. Que je puisse au moins en dire du mal en connaissance de cause (ou, dans le meilleur des cas, en faire le panégyrique).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
encolpio
La vie en noir et blanc
encolpio

Nombre de messages : 848
Age : 47
Localisation : Palermo
Date d'inscription : 10/06/2005

Strauss - Salomé Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Salomé   Strauss - Salomé EmptySam 14 Oct 2006 - 17:19

J'avais fait un long message mais il s'est effacé au moment de l'envoi... Crying or Very sad

Je reprends en résumant:

Welitsch avant tout!
Strauss - Salomé B00000DNZZ.03._SS400_SCLZZZZZZZ_V1057211403_
Il faut écouter sa scène finale gravée en 44, un sommet, pour sa jeunesse, son léger vibrato ensorceleur, cette diction d'un érotisme nu, les 1/2 teintes, les couleurs, pour ses murmures envoûtants!
Tubeuf a pour une fois superbement décrit cet instant:

Citation :
"Il faut entendre Welitsch live. Le studio y a réussi une fois au moins, dans cette scène finale de Salomé de 1944, occurrence à peu près unique où le micro, médiateur stérile, a capté l’impudeur de l’aveu, à cru, à nu, la voix blanchie soudain, fugacement, par le désir ou le remords, cette sueur soudain sur les mots comme un voile, ces syllabes pleines de sang et de salive (la salive d’un autre?), que la bouche semble savourer encore une fois, atrocement, merveilleusement, sans avoir le courage encore de s’en séparer, comme s’ils étaient les lèvres d’un autre. Au théâtre elle n’aurait pas osé. On ne l’aurait pas entendue. Qui eût imaginé, chez cette instinctive, e génie de parler au micro comme s’il était, plutôt qu’une oreille, une bouche? Malgré ses Salomés de studio avec Reiner et avec Karajan, la vraie Welitsch est là, à la Radio Autrichienne, avec Matacic: génie de la diction et de la coloration, osant le murmure, rapprochant son public d’elle, d’autorité, par des pianissimi, des silences même, que Caballé n’osera pas, mettant l’intensité dans l’intimité même, et procurant le sentiment de bien plus qu’une insinuation: comme un attouchement, tout un commerce clandestin, impudique, magique. L’idée même d’une différence entre théâtre et studio, entre l’artifice et la vie, l’interprétation et la création, s’efface lorsqu’une voix ainsi, non contente de se faire visage, fait de nous, saisis, fascinés, hypnotisés, une peau qui tremble. Tellement femme à la scène, peut-être à cause de ses cheveux rouges, ses lèvres peintes et avides, cette Salomé, ici réduite à sa seule voix, argentine, n’est plus qu’une fille, une vierge peut-être, et qui rencontre avec stupeur son premier désir."

Un moment magique.

Pour Reiner et Karajan, les enregistrement sont très bon mais un poil au dessous:
Reiner: Strauss - Salomé B0000029V9.03._SS400_SCLZZZZZZZ_V1056631690_
Karajan: Strauss - Salomé B000002ST3.03._SS400_SCLZZZZZZZ_V1056633018_

Autre scène finale absolue:
Cebotari:
Strauss - Salomé 7130761
l'anti-thèse de Welitsch: chant glacial: toujours digne, un port de princesse. Comment cette Sophie, Violetta... fut elle aussi une sublime Salomé?: par la projection, le jeu sur le métal de sa voix...
La direction de Rother est portant déchaînée, et c'est incroyablement présent!
Organe avec peu ou pas de vibrato ici, un chant fait d'une grande distinction, d'une classe dans la diction sans pareil...: superbe.
Une fin pianissimo surprenante.
A connaître de toute urgence.

Pour les lives:
Strauss - Salomé Salome_Riener1949
1949: La voix de Welitsch est encore au sommet, elle est la princesse jeune et vénéneuse dont on a tant parlé... Expressionniste...
Un grand moment, mais elle n'est pas très bien entourée, la direction de Reiner est superbe mais il y aura fusion entre la scène et l'orchestre en 52:
Strauss - Salomé Salome_Reiner52
Un monument pour cette entente entre les protagonistes, cette fusion entre Reiner et W: elle n'a plus sa facilité de 44 ni de 49 mais sait jouer sur le parlando de façon incroyable, et Reiner fait du cousu main! c'est prodigieux pour cela même si W est alors plus Schiele que Balthus...
Hotter, Svanholm...: parmis les plus grands dans ces rôles... Hotter est d'une jeunesse!! la facilité des aigus! Un grand moment!

Autres versions de premier ordre:
Strauss - Salomé 355017
Krauss 47 avec Cebotari plus âgée que dans son extr en studio, mais tout de même superbe, direction remarquable!

Strauss - Salomé B0000044W3.01._SS500_SCMZZZZZZZ_V1056635812_

Keilberth 51: Rafinement, lyrisme, mais fougue aussi: parfois d'une violence mal maîtrisée... D'une grande fluidité.
Borkh: puissance, subtilité dans la démesure... Une incarnation qui nous tient du début à la fin, un côté félin sauvage, évolution psycho du personnage remarquable...
J'adore son timbre, le léger métal, la projection aussi
Je la trouve peut-être meilleure en 52 avec Schröder: plus subtile.
Hotter moins absolu qu'avec Reiner
Lorenz: le plus grand Hérodes de toute la disco...
Strauss - Salomé Salome_schroder

Strauss - Salomé StraussSalomeKeilberth
Keilberth 48:
superbe direction, Dresde tout de même...
Clarté du propos, des lignes, tenue rythmique... Superbe.

Goltz: nerveuse, toute en finesse, rien n'est poussé, se coule dans la direction avec un naturel confondant.
Une grande classe proche de Cebotari plus que de Welitsch...
Aldenhoff est un grand Herodes...

Strauss - Salomé B00000K4GF.01._SS500_SCLZZZZZZZ_V1116030272_
Enfin Karajan, 77-78:
Rondeur de la direction, tous est unifier, dans un chant unique. Une vision noire, "marécageuse", "embrumée": cf. les vents...

Il n'y a pas d'effets de loupe sur un instrument ou un autre, une sorte d'homogénéité bien venue : à l'opp de la conception orch d'un Solti par exemple.
C'est tout aussi narcissique mais K engendre un univers particulier, personnel, original: il a un discourt, il nous raconte une histoire, Mais: car il y a un mais: Du coup, il s'écoute un peu diriger et laisse de côté le théâtre: ça manque de vie...
Je n'aime pas trop la prise de son: tout y est compacté, écrasé...

Superbe composition de Behrens à son sommet, très certainement son meilleur rôle, une des très grandes Salomé du siècle au côté tout simplement de celles suscitées. Composition du personnage à la fois proche et éloignée de Borkh: elle se fait de plus en plus animal sauvage mais tout en restant femme (comme Borkh), mais ce qui prime avant tout dans son interprétation c'est le chant et parfois sacrifie à l'impacte théâtral au profit du beau son. On peut certes lui reprocher un manque de grave et un manque de projection (cf. scène finale: K la couvre un peu trop)... Une sorte de ligne continue allant de pair avec Karajan. C'est très beau, peut être un poil moins vivant en // des interprétations antérieures.
Une grande Salomé: Encore une fois Behrens au sommet de son art!
La grande Salomé moderne, loin de la camionneuse Malfitano

Van Dam nous offre une vision intimiste du rôle qui se défend, mais loin de ma conception du rôle (je prefère nettement la grandeur d'un Hotter).
Il nous donne la bonne parole, s'applique dans son articulation (pas toujours parfaite) et ça ce sent un peu trop.
C'est froid.

Baltsa est dépassée par le rôle et la tessiture...

Je n'aime pas la voix de KW Böhm: étriquée, les aigus sont insupportables.

Bonnes écoutes...
Revenir en haut Aller en bas
encolpio
La vie en noir et blanc
encolpio

Nombre de messages : 848
Age : 47
Localisation : Palermo
Date d'inscription : 10/06/2005

Strauss - Salomé Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Salomé   Strauss - Salomé EmptyJeu 19 Oct 2006 - 14:08

http://www.ucis.pitt.edu/opera/OFB/stars/wel0107.mp3
A écouter de toute urgence par ceux qui ne connaissent pas: la scène finale par welitsch, mais me semble-t-il sous la direction de Reiner le 14 mars 1949, et non la grande version de 44...
Revenir en haut Aller en bas
christia
Invité



Strauss - Salomé Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Salomé   Strauss - Salomé EmptyJeu 19 Oct 2006 - 14:38

génial ce site !! si tu en as d'autres comme ça, je suis preneur !
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85238
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Strauss - Salomé Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Salomé   Strauss - Salomé EmptyVen 3 Nov 2006 - 5:19

vartan a écrit:
Autre interprétation exceptionnelle de tension, de cruauté, de folie:

Ljuba Welitsch
Set Svanholm
Hans Hotter
Elisabeth Höngen
Dir: F. Reiner, New York, 1952

Impossible à trouver en médiathèque sur Paris... Idem pour la version de 49...


Réécoute de la version Karajan.

Strauss - Salomé B00000K4GF.01._SS500_SCLZZZZZZZ_V1116030272_

David je crois que tu ne perdras pas ton temps en l'écoutant. Wink
La prestation de Behrens est absolument extraordinaire, époustouflante, d'une précision étonnante, d'une douceur dans les aigus, et d'une justesse dans l'interprétation... C'est diabolique.
Et la diction me semble tout à fait bonne. Wink
Van Dam est très bien, mais pas forcément extraordinaire.
Il y a Ochman en Narraboth, Baltsa en Herodias...
Pour ce qui est de Karajan, non ça n'est pas sirupeux, et tous les pupitres se font très bien entendre; c'est somptueux.
Immanquable.

Maintenant il faut que j'écoute Welitsch, quand même. Smile
Revenir en haut Aller en bas
-
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 9357
Date d'inscription : 10/03/2006

Strauss - Salomé Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Salomé   Strauss - Salomé EmptyVen 3 Nov 2006 - 9:59

La version de 1949 est disponible sur jpc à 6,99… et le son est vraiment très bon! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85238
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Strauss - Salomé Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Salomé   Strauss - Salomé EmptyVen 3 Nov 2006 - 14:02

Zoilreb a écrit:
La version de 1949 est disponible sur jpc à 6,99… et le son est vraiment très bon! Laughing

J'ai le regret de te dire que tu n'es pas crédible.

Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
Sauron le Dispensateur

Nombre de messages : 7003
Age : 37
Date d'inscription : 01/11/2006

Strauss - Salomé Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Salomé   Strauss - Salomé EmptyDim 5 Nov 2006 - 18:31

Pour Xavier j'ai deux Salomé dans ma discothèque qui devraient le faire palir....................... Varnay en 1951... et Rysanek dans les 70's avec Böhm... lol! Moi je trouve Behrens admirable... sa voix et si moelleuse dans les aigus... dans le monologue final elle est géniale! Pour Nilsson je trouve que le rôle lui correspond bien... et la toute fin est admirablement dégoulinante... comme si j'avais le goût du sang dans ma propre bouche... Studer est rayonnante mais je ne la trouve pas assez noire dans toute la fin... c'st u e petite fille... trop gentille peut-être... Et il y a Borkh avec Keilberth qui est une vraie garce... une vraie ado qui pousse sa crise de nerfs... complètement hystérique... Malfitano est impréssionnante scèniquement mais voclament... bonjour les dégâts!!! C'est marrant mais j'ai l'impression qu'il est difficile de vraiment raté Salome... la musique est-peut-être si bien écrite qu'elle se suffit à elle-même!
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85238
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Strauss - Salomé Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Salomé   Strauss - Salomé EmptyDim 5 Nov 2006 - 18:35

Sauron le Dispensateur a écrit:
Pour Nilsson je trouve que le rôle lui correspond bien...

Pas assez nuancé à mon goût.

Sinon, pour avoir regarder la partition, je trouve au contraire que le rôle de Salomé est quasiment inchantable; les écarts, les intervalles, la vitesse du débit par moments, une horreur pour la diction...
Et les graves qui seraient déjà graves pour une mezzo...
J'ai trouvé la prestation de Behrens d'autant plus incroyable en suivant avec la partoche.

Sinon, le rôle d'Hérode n'est quasiment jamais vraiment chanté de bout en bout.
Revenir en haut Aller en bas
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
Sauron le Dispensateur

Nombre de messages : 7003
Age : 37
Date d'inscription : 01/11/2006

Strauss - Salomé Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Salomé   Strauss - Salomé EmptyDim 5 Nov 2006 - 18:42

[quote]le rôle de Salomé est quasiment inchantable[code]
Oui mais en définitive il ya peu de versions de cet opéra vraiment indignes... c'est toujours impréssionant... et je pense que le rôle est ouvert à des voix vraiment très différentes comme Studer ou Nilsson... Je crois même que Norman l'a enregistré avec Ozawa... quelqu'un a-t-il déjà entendu cet enregistrement? Nina Stemme va le chanter à Pleyel...
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85238
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Strauss - Salomé Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Salomé   Strauss - Salomé EmptyDim 5 Nov 2006 - 18:47

Sauron le Dispensateur a écrit:
Je crois même que Norman l'a enregistré avec Ozawa...

Oui et avec James Morris en Jokanaan.
On en entend plutôt du mal mais j'aimerais bien l'écouter aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
Sauron le Dispensateur

Nombre de messages : 7003
Age : 37
Date d'inscription : 01/11/2006

Strauss - Salomé Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Salomé   Strauss - Salomé EmptyDim 5 Nov 2006 - 18:53

Je sais pas si tu connais Jones avec Böhm? j'ai toujours hésité à acheter ce disque... quelqu'un à écouter?
Revenir en haut Aller en bas
encolpio
La vie en noir et blanc
encolpio

Nombre de messages : 848
Age : 47
Localisation : Palermo
Date d'inscription : 10/06/2005

Strauss - Salomé Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Salomé   Strauss - Salomé EmptyMar 7 Nov 2006 - 20:17

Sauron le Dispensateur a écrit:
Je sais pas si tu connais Jones avec Böhm? j'ai toujours hésité à acheter ce disque... quelqu'un à écouter?
A oublier: Böhm est bon comme toujours chez Strauss mais meilleur avec rysanek, Jones est pour le coup à côté de la plaque, la voix n'est pas là, on oublie...
Revenir en haut Aller en bas
Guigui
Mélomaniaque
Guigui

Nombre de messages : 896
Age : 41
Date d'inscription : 30/10/2006

Strauss - Salomé Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Salomé   Strauss - Salomé EmptyVen 8 Déc 2006 - 18:11

Mon must chéri pour Salomé : le cd studio de Sinopoli avec l'opéra de Berlin, chez DG avec Cheryl Studer, Leonie Ryzanek, Horst Histermann et Bryn Terfel.

Excellent je trouve et pourtant personne n'en parle une seule seconde ici j'ai l'impression!
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Strauss - Salomé Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Salomé   Strauss - Salomé EmptyVen 8 Déc 2006 - 18:14

Parce que Ljuba Wellitsch l' a déjà enregistré en 1949! Cool Vartan t'es un Boulet

Et content de te revoir Guigui! cheers
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Strauss - Salomé Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Salomé   Strauss - Salomé EmptyVen 8 Déc 2006 - 22:15

Guigui a écrit:
Mon must chéri pour Salomé : le cd studio de Sinopoli avec l'opéra de Berlin, chez DG avec Cheryl Studer, Leonie Ryzanek, Horst Histermann et Bryn Terfel.

Excellent je trouve et pourtant personne n'en parle une seule seconde ici j'ai l'impression!
Si, moi, moi et moi ! Mais sur un autre fil peut-être. Sinopoli manque sérieusement d'arêtes et Terfel est toujours capté de très loin, mais cette Studer, incroyable, elle maîtrise absolument toutes les facettes du rôle, juvénile, impérieuse, inquiétante, sans nulle tension vocale et avec une diction, chose inédite pour ce rôle inchantable, intelligible de bout en bout !
Terfel est renversant et Hiestermann exemplaire. Au bout du compte, j'en ai même un peu abandonné ma version historique Krauss/Cebotari, pourtant imbattable côté direction.

Oui, Vartan, Welitsch c'est très bien aussi. [Mais une diction comme Studer, franchement ! ]


Dernière édition par le Dim 10 Déc 2006 - 15:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85238
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Strauss - Salomé Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Salomé   Strauss - Salomé EmptySam 9 Déc 2006 - 0:22

Moi aussi j'adore cette version, splendide surtout pour Studer effectivement!
Ma version favorite derrière Behrens/Karajan...
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Strauss - Salomé Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Salomé   Strauss - Salomé EmptySam 9 Déc 2006 - 16:09

Xavier a écrit:
Moi aussi j'adore cette version, splendide surtout pour Studer effectivement!
Ma version favorite derrière Behrens/Karajan...
Ce n'est plus du prosélytisme, mais du racolage !

Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Guigui
Mélomaniaque
Guigui

Nombre de messages : 896
Age : 41
Date d'inscription : 30/10/2006

Strauss - Salomé Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Salomé   Strauss - Salomé EmptyDim 10 Déc 2006 - 14:57

Merci alors, mais pour Karajan la prise de son EMI et comment ? Supérieure à bien des prises des années 50 et 60 mais j'ai peur que rien ne soit très clair dans l'orchestre.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85238
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Strauss - Salomé Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Salomé   Strauss - Salomé EmptyDim 10 Déc 2006 - 20:05

Guigui a écrit:
Merci alors, mais pour Karajan la prise de son EMI et comment ? Supérieure à bien des prises des années 50 et 60 mais j'ai peur que rien ne soit très clair dans l'orchestre.

J'en ai parlé page 2:

Citation :
Pour ce qui est de Karajan, non ça n'est pas sirupeux, et tous les pupitres se font très bien entendre; c'est somptueux.

Pourquoi vous êtes tous méfiants avec cet enregistrement? scratch
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Strauss - Salomé Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Salomé   Strauss - Salomé EmptyLun 11 Déc 2006 - 3:29

Parce qu'on a entendu ses autres Strauss, peut-être. Ariadne ou Rosenkavalier, ça ne fait pas exactement dans le modèle de clarté et de sobriété.

Mais on te croit ! Il faut juste que je mette la main dessus, je crois qu'elle est à la médiathèque (si Vartan ne l'a pas piquée, mais comme il y a écrit Behrens dessus, je suis tranquille).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Strauss - Salomé Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Salomé   Strauss - Salomé EmptyLun 11 Déc 2006 - 12:47

DavidLeMarrec a écrit:
Parce qu'on a entendu ses autres Strauss, peut-être. Ariadne ou Rosenkavalier, ça ne fait pas exactement dans le modèle de clarté et de sobriété.

La crème fouettée c'est bon aussi mais dans Salome elle pourrait tourner à l'aigre avec Karajan.

Citation :
Mais on te croit ! Il faut juste que je mette la main dessus, je crois qu'elle est à la médiathèque (si Vartan ne l'a pas piquée, mais comme il y a écrit Behrens dessus, je suis tranquille).

Les versions qui y sont disponibles: Sinopoli, Solti, Böhm et Karajan.

Si tu touches à la Karajan , je ne t'exterminerai pas, après toi... Mais je te laisse une semaine pour aller l'emprunter cool-blue
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Strauss - Salomé Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Salomé   Strauss - Salomé EmptyLun 11 Déc 2006 - 12:53

vartan a écrit:
Les versions qui y sont disponibles: Sinopoli, Solti, Böhm et Karajan.
Merci ! C'est bien ce dont je me souvenais. Mais ce n'est pas pour tout de suite, je suis sur un Götterdämmerung un peu spécial en ce moment. Cool
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Cthulhu SP
Mélomaniaque
Cthulhu SP

Nombre de messages : 1295
Age : 42
Localisation : Fhtagn !
Date d'inscription : 05/11/2006

Strauss - Salomé Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Salomé   Strauss - Salomé EmptyLun 11 Déc 2006 - 12:55

Lequel, lequel ??? Cool
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Strauss - Salomé Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Salomé   Strauss - Salomé EmptyLun 11 Déc 2006 - 12:56

SP a écrit:
Lequel, lequel ??? Cool

Malgoire? Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Strauss - Salomé Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Salomé   Strauss - Salomé EmptyLun 11 Déc 2006 - 12:57

Si tu es sage, SP, je te parlerai de Kubelik/Nilsson/Thomas/Stewart.

Non, il est pour piano. Cool
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Strauss - Salomé Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Salomé   Strauss - Salomé EmptyJeu 14 Déc 2006 - 13:06

Xavier a écrit:
Moi aussi j'adore cette version, splendide surtout pour Studer effectivement!
Ma version favorite derrière Behrens/Karajan...

La version Karajan est superbe orchestralement et vocalement, certes, même si j'ai toujours un peu de mal avec le vibrato de Behrens. Les cordes et les cuivres sont d'une beauté incroyable.

Par contre c'est un non-sens dramatiquement et psychologiquement.
Aucune tension ressentie, l'hystérie et la perversion du rôle-titre est totalement absente, Behrens nous la chante à la Brünnhilde (vierge martyre).
Tout le monde s'écoute chanter si bien que certains passages évoquent plus Cappricio ou le Chevalier que ce drame fulgurant et halluciné qu'on attendrait.

Je reste à ma version Reiner!
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Strauss - Salomé Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Salomé   Strauss - Salomé EmptyJeu 14 Déc 2006 - 13:07

Purée, ça va être ma fête! Confused
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85238
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Strauss - Salomé Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Salomé   Strauss - Salomé EmptyJeu 14 Déc 2006 - 13:10

vartan a écrit:

La version Karajan est superbe orchestralement et vocalement, certes, même si j'ai toujours un peu de mal avec le vibrato de Behrens.

J'avoue que par rapport aux autres wagnériennes que tu dois connaître je vois mal ce qui te dérange... Trop serré? Trop large? scratch

vartan a écrit:
Par contre c'est un non-sens dramatiquement et psychologiquement.
Aucune tension ressentie, l'hystérie et la perversion du rôle-titre est totalement absente, Behrens nous la chante à la Brünnhilde (vierge martyre).

Bon bon... que dire... je trouve au contraire sa performance remarquable et très subtile.
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Strauss - Salomé Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Salomé   Strauss - Salomé EmptyJeu 14 Déc 2006 - 13:19

Un peu trop lent et large je dirai, mais ce n'est pas important. Hier l'entendant dans sa Brünnhilde, j'ai trouvé ce défaut (pour mes oreilles) négligeable.

Non, vraiment, c'est bien chanté et engagé, mais la vision qu'elle a de ce rôle ne me convient absolument pas. Elles est meurtrie, déchirée, l'expression est présente, mais ce n'est pas la bonne. La folie du personnage est absente, la monstruosité de sa passion ailleurs, sa déraison ne s'entend pas... enfin, JE ne l'entends pas.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Strauss - Salomé Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Salomé   Strauss - Salomé Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Strauss - Salomé
Revenir en haut 
Page 1 sur 20Aller à la page : 1, 2, 3 ... 10 ... 20  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: