Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le deal à ne pas rater :
Antivirus NORTON 360 Deluxe – 3 Appareils – 1 an (clé ...
4.99 €
Voir le deal

 

 Carl Nielsen (1865 - 1931)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Invité
Invité



Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 EmptyLun 7 Nov 2011 - 21:33

mon avis? oublier les trois premières dans un premier temps
La 4ème, magnifique, un des chefs-d’œuvre du 20è: ma recommandation Mehta, ou Menhuin
La 5ème, colossale, Bernstein
La 6ème pas trouvé la bonne version, l'intermezzo pour percus est une tuerie

Le quintette à vent bien sûr mais aussi "Sur la tombe d'un jeune artiste"
Saul et David, une apothéose du post romantisme mahlérien
Du piano aussi mais c'est très personnel


Dernière édition par sud273 le Lun 17 Déc 2012 - 20:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
benvenuto
Mélomaniaque
benvenuto

Nombre de messages : 1340
Date d'inscription : 11/07/2011

Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 EmptyDim 13 Nov 2011 - 17:30

Je découvre Nielsen avec les 4ème et 5ème symphonies...
C'est vraiment particulier, je m'attendais à quelque chose de beaucoup plus proche de Sibelius, en fait ça ne ressemble à rien d'autre.....je suis un peu désarçonné pour l'instant, et pas sûr d'être un fan potentiel...le côté tellurique me plaît assez, ainsi que le rôle dialectique voué au parcours tonal, mais il y a une certaine nudité du matériau et de l'orchestration, avec en plus quelque chose d'un peu appliqué, voire laborieux, dans les développements, qui ne me charme pas vraiment pour l'instant...en même temps c'est une toute première impression à chaud, en général je n'arrive pas à cerner des oeuvres de ce niveau de complexité à première écoute...mais je ne retrouve pas la poésie et le mystère de Sibelius!!! Neutral
Revenir en haut Aller en bas
TragicSymph
Mélomane chevronné
TragicSymph

Nombre de messages : 2152
Age : 28
Date d'inscription : 23/12/2010

Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 EmptyDim 13 Nov 2011 - 17:50

Alors, Carl, c'est mon compositeur préféré ! I love you

Et bien, tu as commencé par ses oeuvres les plus difficiles... Cool
Nielsen, au cours de sa vie, a eu une évolution stylistique remarquable. Jusqu'à la Troisième Symphonie, il adopte un ton semblable à Dvorak (et à Sibélius dans une bien moindre mesure) tout en restant hautement personnel et ainsi aisément reconnaissable. A partir de la 4° Symphonie, son langage devient plus moderne et ce que je trouve remarquable, c'est qu'il arrive à garder un style qui lui est propre tout en explorant l'atonalité, je pense par exemple aux deux dernières symphonies et en particulier au deuxième mouvement de la 6° Symphonie. Ainsi, il y a un creux entre les 3 premières et les 3 dernières symphonies.
Commence par ses oeuvres de "jeunesse" comme les 3 premières symphonies, puis le Concerto pour Violon, l'ouverture Hélios et quand tu seras bien imprégné, tu pourras aller vers la 4° Symphonie (son plus haut chef-d'oeuvre et sa symphonie la plus profonde), les deux suivantes, le Concerto pour Clarinette et ses deux plus grands poèmes symphoniques que sont Le Rêve de Gunnar et le sommet que constitue Pan et Syrinx.
Si tu aimes la musique de chambre, il y a son 3° Quatuor que j'aime beaucoup ainsi que le Quintette à Vents, un sommet de musique de chambre du XX° siècle. Il y a des perles dans les lieder et si tu aimes l'opéra comique, Maskarade est un excellent résumé de la musique de Nielsen. Je ne connais pas encore Saul et David, mais d'après ce que j'en ai lu, c'est un chef-d'oeuvre du post romantisme. Je le découvrirai bientôt.
Ce qui est génial chez Nielsen, c'est son orchestration et en particulier les bois ! sunny

D'autre part, tu peux venir parler des symphonies ici, tu y trouveras un guide d'écoute pour chacune d'elles. Wink
>> https://classik.forumactif.com/t5151-les-symphonies-de-carl-nielsen
Revenir en haut Aller en bas
benvenuto
Mélomaniaque
benvenuto

Nombre de messages : 1340
Date d'inscription : 11/07/2011

Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 EmptyDim 13 Nov 2011 - 18:15

En fait je trouve ça un peu brut de décoffrage...un peu premier degré...il y des trouvailles sonores mais je n'arrive pas à pénétrer son univers...des passages grandioses me subjuguent, d'autres plus intimes me font dresser l'oreille, mais je reste à l'extérieur, pour l'instant ça ne me parle pas, le côté conquérant, audacieux et sûr de soi ne me touche pas... Neutral
Revenir en haut Aller en bas
TragicSymph
Mélomane chevronné
TragicSymph

Nombre de messages : 2152
Age : 28
Date d'inscription : 23/12/2010

Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 EmptyDim 13 Nov 2011 - 18:22

Nielsen est un compositeur qui demande de nombreuses écoutes pour être assimilé et apprécié.
Je ne te cache pas que ça a été dur pour moi avec les 3 dernières symphonies, mais maintenant que je l'écoute très régulièrement, il fait partie des compositeurs qui me parlent le plus directement. Quelques notes suffisent pour que je remarque que c'est Nielsen, il y a cette fraîcheur et cette évidence mélodique (notamment dans ses premières oeuvres) que je trouve extraordinaires.
Persévère, Nielsen demande du temps. Je te conseille en tous cas vraiment de procéder chronologiquement.
N'hésite pas à lire les guides d'écoutes des symphonies. Wink
Revenir en haut Aller en bas
benvenuto
Mélomaniaque
benvenuto

Nombre de messages : 1340
Date d'inscription : 11/07/2011

Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 EmptyDim 13 Nov 2011 - 18:47

Ok, merci, je suis allé jeter un oeil, ça a l'air très intéressant et complet!
Bien des choses retiennent mon attention dans cette musique, mais je sens qu'il va me falloir du temps et de l'endurance pour l'appréhender!
Revenir en haut Aller en bas
TragicSymph
Mélomane chevronné
TragicSymph

Nombre de messages : 2152
Age : 28
Date d'inscription : 23/12/2010

Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 EmptyDim 13 Nov 2011 - 18:53

Merci d'être allé voir ! thumright
Effectivement, prends ton temps et n'hésite pas à donner tes impressions sur le fil idoine, au plaisir de te lire ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
benvenuto
Mélomaniaque
benvenuto

Nombre de messages : 1340
Date d'inscription : 11/07/2011

Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 EmptyMar 15 Nov 2011 - 19:45

Après réécoute de la 4ème, je sens que je comprends un peu mieux où il veut en venir...mais son esthétique me semble assez paradoxale à bien des égards: une sensibilité très personnelle et singulière, qui peine un peu, je trouve, à s'exprimer au travers d'un métier de symphoniste très sûr mais un peu académique et conventionnel; un tiraillement pas toujours assumé entre un goût pour la tradition classique et une propension un peu outrée et forcée à l'audace et l'expérimentation; un soin apporté à l'architecture tonale alors même que son langage harmonique, largement émancipé des rapports fonctionnels classiques, affaiblit d'autant la force rhétorique du parcours tonal....
En résumé, il m'apparaît pour l'instant comme une individualité puissante, très représentative des enjeux auxquels étaient confrontés les symphonistes au tournant des XIXème et XXème siècles, et donnant une réponse personnelle à ces enjeux, sans pour autant avoir pleinement réussi à les surmonter en s'élevant à un niveau de classique universel comme ont su le faire Mahler ou Sibelius...


Dernière édition par benvenuto le Lun 17 Déc 2012 - 16:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 EmptyMar 15 Nov 2011 - 20:57

ça me parait juste concernant les trois premières mais pas du tout pour les 4-5-6 qui marquent un très grand écart avec les premières. A partir de la 4 on est dans le post romantisme et tout à fait au niveau de Mahler.
Revenir en haut Aller en bas
benvenuto
Mélomaniaque
benvenuto

Nombre de messages : 1340
Date d'inscription : 11/07/2011

Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 EmptyLun 17 Déc 2012 - 18:23

Découverte de la Chaconne opus 32 pour piano...
Très belle pièce, une grande élégance polyphonique au service d'une émotion discrète mais intense, quelque chose de la mélancolie feutrée des grands clavecinistes français, et soudain de vertigineux sommets où résonnent longuement les harmonies âpres et vigoureuses des grandes pages symphoniques...un adieu poignant à l'ancien monde, sur lequel le nouveau projette déjà sa lumière crue...on est proche de l'esprit de la 6ème symphonie... I love you
Une nouvelle preuve, s'il en était besoin, de la portée singulière du génie de Nielsen!
Tragicsymph, si tu nous lis... Wink mains coucou
Revenir en haut Aller en bas
benvenuto
Mélomaniaque
benvenuto

Nombre de messages : 1340
Date d'inscription : 11/07/2011

Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 EmptyLun 17 Déc 2012 - 18:45

Dans l'après-midi, réécoute intégrale des 3 dernières symphonies...
C'est vraiment excellent, comparable à rien d'autre, et absolument électrisant...cela faisait un an que je n'y était pas revenu et je me replonge avec délices dans ce maelström farouche et impétueux...rien que l'idée qu'une musique aussi originale et libre ait pu voir le jour me remplit de joie!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 EmptyLun 17 Déc 2012 - 20:11

Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 61NnPnFGa7L._SS400_

Rued Langgaard Carl Nielsen, our great composer!
Revenir en haut Aller en bas
benvenuto
Mélomaniaque
benvenuto

Nombre de messages : 1340
Date d'inscription : 11/07/2011

Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 EmptyLun 17 Déc 2012 - 20:29

Tu n'aimes plus Nielsen, sud? Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 EmptyLun 17 Déc 2012 - 20:37

si, beaucoup, mais comme il tend à devenir un pilier du répertoire, je m'interroge aussi sur sa valeur relative et notamment ce qu'il a fait pour éclipser la notoriété de ses compatriotes. Autant je défends ses trois dernières symphonies, Alladin, Saül, autant les concertos, Maskarade et certains quatuors me paraissent un peu ringards, et un tel écart entre différentes parties de son oeuvre diminue un peu son génie. Enfin j'aime à égale part Langgaard, Bentzon ou Klenau.
Revenir en haut Aller en bas
benvenuto
Mélomaniaque
benvenuto

Nombre de messages : 1340
Date d'inscription : 11/07/2011

Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 EmptyLun 17 Déc 2012 - 21:27

En fait je ne suis pas forcément un inconditionnel de tout ce qu'il a pu écrire, ses premières symphonies et ce que j'ai entendu de ses concertos n'éveillent pas chez moi, loin s'en faut, le même enthousiasme que les trois monstres sus-cités; ce qui est sûr c'est qu'il y a dans ses meilleures oeuvres assez de génie et de singularité pour que les fluctuations de sa popularité auprès des cercles autorisés et son éventuelle récupération par les "élites bien-pensantes" ne changent strictement rien à l'admiration que j'ai pour lui!
Cela dit, c'est sans doute très bien aussi, Langgaard... zen
Revenir en haut Aller en bas
vinclec
Mélomaniaque
vinclec

Nombre de messages : 628
Age : 38
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 14/10/2012

Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 EmptyMar 18 Déc 2012 - 22:26

Est-ce que quelqu'un a déjà écouté "Commotio", l'une des toutes dernières oeuvres de Carl Nielsen (composée en 1930-31) qu'un critique danois a qualifié de "septième symphonie" mais qui n'est qu'écrite que pour orgue ? Le même critique n'hésite pas à dire qu'il s'agit de la plus grande oeuvre pour orgue du XXème siècle danois... Et, pour nous allécher plus encore, citons Nielsen lui même : "Je pense que Commotio est mon oeuvre la plus accomplie !" Il paraît que c'est hyper polyphonique. Voilà qui promet !
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 EmptyMar 18 Déc 2012 - 23:30

En tout cas, une de ses oeuvres les plus modernes, et son oeuvre la plus virtuose. Un peu à l'orgue ce qu'est la Quatrième aux timbales, une sorte de paroxysme en expansion permanente.

Après, du fait des caractéristiques de l'instrument (unité de dynamique et d'attaque), ce n'est pas son oeuvre la plus émouvante, mais elle est très étonnante, ça mérite vraiment l'écoute, particulièrement partition en mains (sinon, c'est un peu âpre).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
KARL1
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 35
Localisation : LORRAINE
Date d'inscription : 06/02/2013

Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 Empty
MessageSujet: Nielsen - Concerto pour violon   Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 EmptyLun 18 Fév 2013 - 14:11

Bonjour! Quelqu'un pourrait-il me guider pour le choix d'une version du concerto pour violon de nielsen?
j'ai un CD avec un certain Hannisdal au violon et Mickelsen direction; couplé avec la 1ere symphonie; ça ma parait pas terrible; un peu léger et poussif...
Revenir en haut Aller en bas
benvenuto
Mélomaniaque
benvenuto

Nombre de messages : 1340
Date d'inscription : 11/07/2011

Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 Empty
MessageSujet: concerto nielsen   Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 EmptyLun 18 Fév 2013 - 14:14

Sur le tube il y a une version incroyabe avec Tibor Varga et un orchestre danois, la prise de son n'est sans doute pas idéale et l'orchestre n'est pas absolument irréprochable mais il y a une telle ferveur, surtout de la part du soliste, que c'est pour moi la porte d'entrée idéale pour cette belle oeuvre que j'ai découverte il y a peu dans la jubilation... Wink
Revenir en haut Aller en bas
vinclec
Mélomaniaque
vinclec

Nombre de messages : 628
Age : 38
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 14/10/2012

Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 EmptyLun 18 Fév 2013 - 17:39

Merci Benvenuto pour ce "tuyau" (hum...) ! Je ne connaissais pas ce concerto, quelle chance avais-je ! Me voilà à nouveau stupéfait de l'inventivité et de la liberté de Nielsen, et me voilà pris au piège arachnéen de son style si particulier ! mains Je vais écouter ça en boucle ! Cette version est fantastique ! Je ne comprends pas pourquoi Nielsen est encore si injustement méconnu...
Revenir en haut Aller en bas
nugava
Mélomaniaque
nugava

Nombre de messages : 1528
Age : 34
Date d'inscription : 09/12/2007

Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 EmptySam 5 Oct 2013 - 3:10

Je reviens d'un concert où j'ai pu découvrir la suite d'Aladdin... La Danse Nègre fait partie de ces pièces propres à soulever le délire du public, au même titre que la Danse du Sabre, La Rapsodie Roumaine ou les Danse de Galanta... (En plus de ça, j'ai découvert Pan et Syrinx qui est magnifique et très touchant...)
Revenir en haut Aller en bas
TragicSymph
Mélomane chevronné
TragicSymph

Nombre de messages : 2152
Age : 28
Date d'inscription : 23/12/2010

Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 EmptyLun 7 Oct 2013 - 13:53

La Danse des Nègres, très drôle en effet, et je te rejoins sur Pan et Syrinx, vraiment un très beau poème symphonique, certainement celui que je préfère parmi ceux qu'il a écrits ! mains
Revenir en haut Aller en bas
Nestor
Mélomaniaque
Nestor

Nombre de messages : 1574
Date d'inscription : 05/10/2012

Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 EmptySam 7 Déc 2013 - 11:05

Quelqu'un serait-il en mesure de me conseiller sur des interprétations du concerto pour flûte ?
Revenir en haut Aller en bas
TragicSymph
Mélomane chevronné
TragicSymph

Nombre de messages : 2152
Age : 28
Date d'inscription : 23/12/2010

Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 EmptyDim 8 Déc 2013 - 14:53

Oui, il y a un excellent disque EMI de Blomstedt qui rassemble les Concertos et quelques pièces symphoniques.
J'en profite pour dire que celui pour Clarinette est vraiment à écouter tout comme le poème symphonique Pan et Syrinx ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
gluckhand
Mélomaniaque
gluckhand

Nombre de messages : 1876
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 EmptyDim 8 Déc 2013 - 14:55

Ecouté la 5ème symphonie ce matin par Kondracshin et le Concertgebow, vraiment superbe!
Revenir en haut Aller en bas
TragicSymph
Mélomane chevronné
TragicSymph

Nombre de messages : 2152
Age : 28
Date d'inscription : 23/12/2010

Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 EmptyDim 8 Déc 2013 - 21:15

Ah, je ne connais pas cette version, merci, si tu veux, il y a un sujet sur la discographie de ces symphonies ! Smile 
Revenir en haut Aller en bas
nugava
Mélomaniaque
nugava

Nombre de messages : 1528
Age : 34
Date d'inscription : 09/12/2007

Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 EmptyMer 29 Jan 2014 - 22:25

"La place du marché d'Ispahan" tiré d'Aladdin, en concert, c'est vraiment étonnant... Ces 4 "orchestres" qui se superposent, ça fait un drôle d'effet... Ça peut se rapprocher de Ives par moment...
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 EmptyMer 29 Jan 2014 - 22:28

Oui, très bizarre, plutôt réaliste... et très beau. Very Happy

La plus belle partie de la musique de scène, à mon avis, avec la belle Marche Orientale qui l'ouvre.

J'aimerais beaucoup voir la pièce d'Oehlenschläger avec la musique (ou sans, d'ailleurs, je ne suis pas si difficile). bounce
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
nugava
Mélomaniaque
nugava

Nombre de messages : 1528
Age : 34
Date d'inscription : 09/12/2007

Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 EmptyMer 29 Jan 2014 - 22:40

Pour te dire, je fermais les yeux au début, puis quand le deuxième plan sonore (les cordes) est arrivé, j'ai sursauté... "C'est quoi ce truc, ils nous mettent une bande radio par dessus l'orchestre ?"
Revenir en haut Aller en bas
Golisande
Mélomane chevronné
Golisande

Nombre de messages : 5548
Age : 45
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 EmptyDim 23 Mar 2014 - 1:59

Le 4e mouvement de la Quatrième symphonie est vraiment une splendeur : j'ai l'impression de découvrir un nouveau Mahler — bien plus concis et économe, et surtout très différent, mais il y a pour moi analogie entre ces deux mondes sonores extrêmement singuliers, étranges (et même un peu arides) au premier abord mais séduisants, généreux et presque bonhommes dès que l'on commence à les apprivoiser...

Pourtant je n'en suis encore qu'à la phase d'approche : c'est la Cinquième symphonie qui m'a embarqué le plus loin, mais je ne sais pas vraiment où Mr.Red ; je ne "maîtrise" pas encore cet objet quelque peu énigmatique...
Dans la Quatrième, le final m'a emballé d'office et je l'aime de plus en plus ; les autres mouvements sont moins évidents pour moi, mais l'adagio notamment commence à se dessiner plus nettement.
La sixième est clairement plus hermétique, même si quasiment pas une note ne me laisse indifférent — fait excessivement rare et remarquable.

Je n'ai pas eu envie d'écouter les trois premières pour le moment : ça viendra en temps voulu.
En tout cas, cette musique me parle une langue bien plus fascinante que celle de Sibelius, alors que ce dernier est plus accessible et proche de ce que je peux aimer par ailleurs...
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 EmptyDim 23 Mar 2014 - 11:42

Golisande a écrit:
Le 4e mouvement de la Quatrième symphonie est vraiment une splendeur : j'ai l'impression de découvrir un nouveau Mahler — bien plus concis et économe, et surtout très différent, mais il y a pour moi analogie entre ces deux mondes sonores extrêmement singuliers, étranges (et même un peu arides) au premier abord mais séduisants, généreux et presque bonhommes dès que l'on commence à les apprivoiser...
Oui, effectivement, c'est étrange et ambitieux, dans les deux cas. Mahler est (beaucoup) mieux orchestré, mais Nielsen a une telle fantaisie, un tel pouvoir d'évocation...

Citation :
Dans la Quatrième, le final m'a emballé d'office et je l'aime de plus en plus ; les autres mouvements sont moins évidents pour moi, mais l'adagio notamment commence à se dessiner plus nettement.
Ah tiens, pourtant l'adagio me paraît le plus difficile, parce qu'il sonne quasiment comme une immense transition – en tout cas, je le ressens comme cela, une sorte de parenthèse où le temps s'étire de façon surnaturelle.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 11100
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 EmptyVen 6 Jan 2017 - 23:37

Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 Nielse10
Aladdin, op. 34
Mette Ejsing (contralto), Guido Paevatalu (baryton), Guennadi Rojdestvenski / Orchestre Symphonique National du Danemark-DR, Chœur de Chambre National du Danemark-DR / Søren K. Hansen
Copenhague, V.1992
Chandos


Très surprenant et très beau: le langage est très composite, on retrouve aussi bien le Nielsen lyrique première manière que le Nielsen expérimental tardif, mais mêlé à des chatoiements rimskiens - tout cela culminant peut-être dans la Place d’Ispahan de l’acte II, étonnante musique impressionniste où l’on a l’impression d’une sorte de dissémination de l’orchestre.

Seule réserve: un peu trop de numéros purement fonctionnels et narratifs (une suite serait peut-être finalement préférable ici - alors que sur le principe, je suis plutôt «intégraliste»).
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 EmptyDim 15 Jan 2017 - 17:20

Oui, la musique jouée dans la Suite est effectivement (pour une fois !) le meilleur, qui en percole tout le suc (Mélo m'a préposé aux métaphores pendant son absence).

Et c'est un sommet (la polytonalité du marché étant le plus spectaculaire, en effet).

On va l'avoir pour la seconde année consécutive à la Philharmonie de Paris ! cheers
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Rav–phaël
Mélomane chevronné
Rav–phaël

Nombre de messages : 6516
Age : 26
Localisation : Nice/Paris
Date d'inscription : 17/07/2011

Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 EmptyJeu 24 Aoû 2017 - 16:27

DavidLeMarrec a écrit:

Et c'est un sommet (la polytonalité du marché étant le plus spectaculaire, en effet).

C'est franchement impressionnant !, et j'admire le chef d'orchestre qui doit avoir à le diriger : quatre 'orchestres' à faire rentrer successivement avec chacun son propre tempo, son propre espace temps ( pour parler en termes professionnels ^^ ), ce sont des choses qui m'ont toujours dépassé, moi le non–interprète.

Rav-phaël en Playlist a écrit:
Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 0635212047729_600 Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 SICC30257_59_Nielsen_cover_square


Nielsen – Aladin ; Suite
Philharmonia Orchestra, Paavo Järvi

Nielsen – Symphonie 6
Franckfurt Radio Symphony, Paavo Järvi

J'adore cette écriture claire, faite de motifs tous parfaitement lisibles. Et j'adore cet utilisation de la percussion, à la fois simple et originale (les triangle et campanelli dans l'Humoreske !). C'est toujours un grand plaisir d'écouter la musique de Nielsen  I love you .


J'apprends encore à connaître Aladin. Je suis avant tout, comme à chaque fois impressionné par l'écriture toute en simplicité de Nielsen. Mon coup de coeur va à la Dance Indienne. Ce si bécarre sur le premier temps de la mesure ( voir FIGURE 1 Mr.Red ), quelle énergie colorée, il est d'une force !, c'est tellement bien entendu ! Et juste avant, Les rêves d'Aladin et la manière dont Nielsen figure la Brume du matin, c'est extrêmement fin et élégant   Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 173236763 .

FIGURE 1:
 
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 11100
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 EmptyDim 5 Nov 2017 - 0:07

En Playlist, Benedictus a écrit:
Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 Nielse11
• Nielsen: Quatuor à cordes en fa mineur, op. 5
The Young Danish String Quartet
Copenhague, VI & VIII.2007
Da Capo


Je me suis enfin laissé convaincre et... c’est magnifique et passionnant de bout en bout! (Je l’ai d’ailleurs écouté deux fois de suite.) Une peu comme la 1ᵉ Symphonie: c’est, dans les grandes lignes, le langage et la forme de Brahms, mais avec une énergie motrice, des modulations, des frottements, des ostinatos, des ruptures de ton complètement modernes - et des couleurs, des textures très personnelles.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 EmptyDim 5 Nov 2017 - 12:19

Benedictus a écrit:
En Playlist, Benedictus a écrit:
Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 Nielse11
• Nielsen: Quatuor à cordes en fa mineur, op. 5
The Young Danish String Quartet
Copenhague, VI & VIII.2007
Da Capo


Je me suis enfin laissé convaincre et... c’est magnifique et passionnant de bout en bout! (Je l’ai d’ailleurs écouté deux fois de suite.) Une peu comme la 1ᵉ Symphonie: c’est, dans les grandes lignes, le langage et la forme de Brahms, mais avec une énergie motrice, des modulations, des frottements, des ostinatos, des ruptures de ton complètement modernes - et des couleurs, des textures très personnelles.

L'opus 13, composé avant, est fabuleux aussi. Les deux suivants sont différents, plus audacieux. Mais c'est comme tu dis ici : on a encore du Mendelssohn-Schumann-Brahms, mais avec une fantaisie extraordinaire… et un feu !

Côté versions, pas mieux que les Vertavo. Mais celle que tu as écoutée est très bien (un peu plus ronde et pateline).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Rubato
Mélomane chevronné
Rubato

Nombre de messages : 10908
Date d'inscription : 21/01/2007

Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 EmptyDim 5 Nov 2017 - 12:41

Il me semblait avoir parlé de ces quatuors...

Oui, très beaux quatuors, et avec "The Young Danish String Quartet" pour ma part.

Et il y a aussi ce volume:

Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 51v1sz10

avec les Op.13 et 44, plus le quintet en sol M.
Revenir en haut Aller en bas
Prosopopus
Mélomane averti
Prosopopus

Nombre de messages : 441
Age : 36
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/11/2017

Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 EmptyMer 17 Jan 2018 - 12:30

Pour m'extraire un peu des symphonies et des poèmes symphoniques auxquels j'ai tendance à trop revenir par habitude (et goût) je suis en pleine écoute de ceci :

Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 71yQvAF0imL._SX425_

Donc les trois concertos de Nielsen, plus les habituels poèmes symphoniques, Pan et Syrinx, Hélios Ouverture et Saga Drom sur deux CD.

La vrai découverte pour moi est dans le deuxième CD qui propose donc des oeuvres plus tardives, postérieures à la sixième symphonie, notamment les concertos pour flute et clarinette.

J'avais eu du mal avec le concerto pour flute lors d'une première écoute mais là j'ai été conquis, j'y retrouve les cassures chères à ce bon Carl, les timbales vrombissantes, une science toute particulière des bois, et une belle partition de flute, tantôt rêveuse, tantôt technique. J'avoue aussi qu'après beaucoup de réticences je suis devenu assez sensible à la sonorité de la flute.
Le concerto pour clarinette est encore plus touffu, encore plus polytonal semble-t-il, ce thème introductif très classique qui se fait malmener par la clarinette, qui donne parfois l'impression de s'extraire complètement de la partition pour en jouer une autre Shocked

Et au milieu de ce programme une Rhapsodie, Voyage imaginaire aux îles Féroé, composée entre les deux concertos en 1927, sorte de poème symphonique que je n'avais encore jamais vu sur d'autres programmes, belle pièce très planante dans sa première partie, avec entrées successives de différents motifs, que Nielsen vient chambouler par une fanfare inattendue, histoire de nous asséner quelques percussions et cuivres tonitruants.
Là aussi conquis par cette composition assez prenante dans sa tension, très représentative d'un certain style Nielsenien mais dans une forme compacte, entre l'orchestration de la progression initiale tout en retenu et motifs courts, débouchant sur une mélodie post-romantique aux cordes, puis les percussions annonçant une marche soutenue par des timbales de plus en plus insistantes et des cuivres, découlant sur de courtes variations de la mélodie de cette marche.

Encore de belles découvertes dans le corpus de Nielsen.
(et il me reste encore quelques belles choses à découvrir je crois, notamment les quatuors)
Revenir en haut Aller en bas
TragicSymph
Mélomane chevronné
TragicSymph

Nombre de messages : 2152
Age : 28
Date d'inscription : 23/12/2010

Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 EmptyMer 17 Jan 2018 - 18:35

cheers

J'aime aussi énormément ce disque.
C'est marrant parce que j'ai découvert le Concerto pour Clarinette étant tout tout petit et j'avais détesté. Ce premier thème, notamment, ne m'avait franchement pas emballé. J'avais donc vite fait une croix sur Nielsen.

Et puis, de nombreuses années plus tard, j'ai découvert les symphonies, et là, ce fut le choc. Et aujourd'hui, le Concerto pour Clarinette fait partie de mes œuvres favorites. Je le préfère à celui pour Flûte d'ailleurs. Quelle science de l'harmonie et d'orchestration...son utilisation des vents !  I love you

Ce serait bien aussi qu'on ait quelques Nielsen symphoniques en salle. J'avais pu entendre Helios mais je crois que j'ai une passion encore plus importante pour Pan et Syrinx.

Il faut aussi que j'améliore mes connaissances sur les Quatuors, je ne connais que le 3ième, que j'aime beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Roupoil
Mélomaniaque
Roupoil

Nombre de messages : 763
Age : 39
Localisation : Pessac
Date d'inscription : 22/04/2017

Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 EmptySam 15 Déc 2018 - 14:59

Suite à une écoute des concertos pour flûte et clarinette (message posté en playlist) et aux conseils de mes chers camarades, je me suis refait une bonne cure de Nielsen ces derniers temps, avec notamment les symphonies. Eh bien, assez curieusement, ma préférée reste la première ! Bon, ce n'est certes pas la plus impressionnante ou originale de lot, mais j'aime vraiment Nielsen quand il fait du "classique" (enfin, plutôt du romantique tardif type Brahms en l'occurrence) qui reste malgré tout totalement différent grâce à sa capacité à insérer en permanence des petites ruptures, des fins de phrase inattendues et autres transitions à la limite du bizarre qui font tout le sel de sa musique. Bref, j'aime vraiment beaucoup. Par contre, les deuxième et troisième symphonies ne m'emballent guère. La quatrième est un monument assez incontournable, c'est vraiment plein d'idées, on ne peut pas s'ennuyer en écoutant. Mais moi qui sur le papier étais particulièrement séduit par le duel de timbales du final, je trouve en pratique que ça ne prend pas si bien que ça, ça un côté bruyant confus qui me déçoit un peu (finalement, je préfère nettement les trois autres mouvements !). La cinquième, qu'on m'avait spécifiquement recommandée sur la playlist, a effectivement ce côté "à la Chosta" qui ne peut pas me déplaire, même si la structure moins évidente que dans les autres symphonies me laisse un peu perplexe. Une oeuvre que je vais laisser murir encore un peu. La sixième m'a semblé très anecdotique après les deux précédentes.

Par contre, à côté des symphonies, je me suis remis en boucle un paquet de fois la suite d'Aladdin, c'est tellement bon comme musique, je ne m'en lasse pas !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.normalesup.org/~glafon/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 EmptyLun 17 Déc 2018 - 20:31

Ah, oui, c'est grand, Aladin (la marche liminaire, le marché polytonal I love you …). La musique complète est très bien, mais le choix de la suite en fait une œuvre très dense, un bijou (comme Le Chant du Rossignol de Stravinski, ou la Suite de Lulu de Berg, encore meilleurs que l'opéra finalement).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé




Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Carl Nielsen (1865 - 1931)   Carl Nielsen (1865 - 1931) - Page 4 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Carl Nielsen (1865 - 1931)
Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: