Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 

 Verdi - Otello

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 9 ... 17  Suivant
AuteurMessage
BWV1004
Néophyte


Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 10/02/2007

Verdi - Otello Empty
MessageSujet: Verdi - Otello   Verdi - Otello EmptyMar 20 Fév 2007 - 11:53

Quel est votre enregistremment preferé de cet oeuvre?

Pour moi, il est vraiment facile de repondre a cette question, bien que mon choix semble peut-etre un peu excentrique: je prefere la perfomance historique enregistré 1938 a la Metropolitan avec Giovanni Martinelli, Laurence Tibbett et Elisabeth Rethberg, dirigé par Ettore Panizza.
Il semble peut-etre un peu bizarre de choisir un enregistrement mono qui a presque soixante-dis ans, mais cette disque deserve a mon avis l'emphase que lui donnent des critiques et les collectionistes. Giovanni Martinelli est un Otello merveilleux, l'un des meilleurs tenors italiens aprés l'ére de Caruso. J'ai lu une fois que 1938 etait la derniere année de l'epoque de sa splendeur, et il a été en tres bonne forme le soir ou cet enregistrement a été realisé. La direction de Panizza est aussi bonne que celle de Toscanini.

Autres enregistrements j'aime beaucoup: Toscanini (Vinay, Valdengo, Nelli), Serafin (Vickers, Gobbi, Rysanek), Solti (oui, Pavarotti est un grand Otello.... Shocked !!!)

Enregistrements je n'aime pas beaucoup: toutes les disques avec Domingo ( désolé..Embarassed), Karajan (avec del Monaco), Barbirolli.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89726
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Verdi - Otello Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello EmptyMar 20 Fév 2007 - 14:40

C'est une bonne question, tiens, j'ai totalement oublié quels étaient mes enregistrements favoris de cette oeuvre que je ne fréquente pas beaucoup.

Peut-être le DVD Muti avec Frittoli/Domingo/Nucci ?

Le problème étant de trouver un Otello avec suffisamment de panache, un chef un tant soit peu délicat, et une Desdémone pas trop chichiteuse (ce qui est très rare pour un rôle épouvantablement niais). On a à peu près tout ça dans celui que je propose.

Je me souviens, une fois, avoir entendu une bonne direction (hors Toscanini), mais où ?
Pour les Otello, Vinay étant un peu à la peine, si on écarte le braillage de Del Monaco (que j'aime beaucoup par ailleurs, même dans Siegmund !), si on trouve Vickers un peu grimaçant, on arrive vite à Domingo, qui est assez impressionnant de panache et d'un caractère assez terrifiant.
Sinon, d'accord, Pavarotti est une bizarrerie très sympathique, comme son Don Carlo.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Guigui
Mélomaniaque
Guigui

Nombre de messages : 896
Age : 41
Date d'inscription : 30/10/2006

Verdi - Otello Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello EmptyMar 20 Fév 2007 - 14:50

Il y a un très récent Abbado avec Berlin, studio qui a reçu un accueil très chaleureux.
Revenir en haut Aller en bas
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
Sauron le Dispensateur

Nombre de messages : 7003
Age : 37
Date d'inscription : 01/11/2006

Verdi - Otello Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello EmptyMar 20 Fév 2007 - 15:10

Moi j'ai la version de Serafin avec Vickers et Rysanek... J'aime bcp Vickers... bon Rysanek c'est un peu bizarre... mais j'aime bien... De toute façon j'ai le sentiment d'être facilement satisfait dans ce répertoire...
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89726
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Verdi - Otello Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello EmptyMar 20 Fév 2007 - 16:17

A bien y réfléchir, je me demande si ce n'était pas la direction de Barbirolli qui m'avait laissé excellente impression. Beaucoup plus sensible aux plans de l'orchestre, nettement moins de bruit.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
BWV1004
Néophyte


Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 10/02/2007

Verdi - Otello Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello EmptyMar 6 Mar 2007 - 9:37

DavidLeMarrec a écrit:
A bien y réfléchir, je me demande si ce n'était pas la direction de Barbirolli qui m'avait laissé excellente impression. Beaucoup plus sensible aux plans de l'orchestre, nettement moins de bruit.

Oui, tu as raison, Barbirolli étain un grand chef d'orchestre, mais si je peux me permettre: James McCracken et Fischer-Dieskau detruisent cette disque: le "dio mi potevi..." de McCracken est peut-etre la pire rendition de ce monologue que j'ai jamais entendu - et Fischer-Dieskau est un Iago horriblement non-idiomatique. Franchement, je ne sais pas pourquoi ce grand artiste de Lied ne pas pouvait s'empecher de chanter les grandes roles italiens...
Revenir en haut Aller en bas
Rubato
Mélomane chevronné
Rubato

Nombre de messages : 10965
Date d'inscription : 21/01/2007

Verdi - Otello Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello EmptyMar 6 Mar 2007 - 11:36

J'ai la version de M.W. Chung avec l'orchestre et choeur de l'opéra Bastille.
Domingo - Studer - Leiferkus.
Ca me convient bien, mais je n'ai pas de point de comparaison.
Et je ne l'ai pas écouté depuis.....un certain temps!! Confused
Revenir en haut Aller en bas
brunod
Néophyte


Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 22/03/2007

Verdi - Otello Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello EmptyVen 23 Mar 2007 - 9:49

Furtwângler avec Ramon Vinay et alii
Revenir en haut Aller en bas
Richard
Mélomaniaque
Richard

Nombre de messages : 1273
Age : 47
Date d'inscription : 23/01/2007

Verdi - Otello Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello EmptyJeu 29 Mai 2008 - 16:32

Guigui a écrit:
Il y a un très récent Abbado avec Berlin, studio qui a reçu un accueil très chaleureux.

Un Otello dirigé par Abbado en studio ????? Tu ne confonds pas avec Falstaff ? Sinon, vite, qu'on me donne les références de ce disque.
Revenir en haut Aller en bas
Kia
vomi
Kia

Nombre de messages : 6939
Age : 34
Date d'inscription : 21/10/2006

Verdi - Otello Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello EmptyJeu 29 Mai 2008 - 16:58

Je crois aussi que c'est une erreur. On a juste des extraits sur le disque "Viva Alagna"...
Revenir en haut Aller en bas
Toxic
Mélomaniaque
Toxic

Nombre de messages : 821
Date d'inscription : 18/03/2008

Verdi - Otello Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello EmptyVen 6 Juin 2008 - 0:03

Je viens de réécouter l'Otello de Serafin, Vickers, Rysanek et Gobbi. Il y avait si longtemps que je n'avais pas mis le nez dedans.
Vickers y est plein de panache, un peu moins peut-être qu'avec Karajan mais toujours éclatant. Je ne me souvenais plus de la prestation de Rysanek, chanteuse que je connais peu. Malgré des graves un peu rugueux, elle est splendide, pleine de nuances, avec des "filés" délicats dans une oeuvre souvent tonitruante (mais pas cette gravure). Gobbi n'est pas à la hauteur des deux héros et les seconds rôles sont vraiment "seconds"... La prise de son accuse son âge mais c'est néanmoins un très bel enregistrement.
Revenir en haut Aller en bas
atomlegend
Roi de la bourde
atomlegend

Nombre de messages : 9156
Age : 53
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

Verdi - Otello Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello EmptyVen 10 Oct 2008 - 11:51

Octavian a écrit:
Je pense en premier lieu (en espérant que ma mémoire et la fatigue ne me jouent pas de tours) à Otello.

Donc la version de référence qui ferait l' unanimité serait ?
Revenir en haut Aller en bas
Octavian
Glasse les fraises
Octavian

Nombre de messages : 7333
Age : 36
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

Verdi - Otello Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello EmptyVen 10 Oct 2008 - 12:04

atomlegend a écrit:
Donc la version de référence qui ferait l' unanimité serait ?
Serafin 61, avec Vickers, Rysanek et Gobi.
Revenir en haut Aller en bas
Toxic
Mélomaniaque
Toxic

Nombre de messages : 821
Date d'inscription : 18/03/2008

Verdi - Otello Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello EmptyMar 14 Oct 2008 - 12:00

Citation :
Serafin 61, avec Vickers, Rysanek et Gobbi.
J'abonde dans ce sens, surtout pour Vickers (également bon avec Karajan et Freni). C'est l'un de ses meilleurs rôles même si certains peuvent ne pas aimer son timbre particulier (et reconnaissable entre mille).
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23386
Age : 29
Date d'inscription : 12/10/2008

Verdi - Otello Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello EmptyMer 15 Oct 2008 - 16:12

J'ai un live de La Scala dirigé par Carlos Kleiber de 1976 avec Placido Domingo dans le rôle titre, Mirella Freni en Desdemone et Piero Cappuccilli en Iago. La direction orchestrale de Kleiber est génialissime. Domingo est très en voix, il est à la fois héroique et touchant dans ce rôle. Sa voix se marie idéalement avec celle de Freni qui est une Desdemona sublime de timbre et très touchante. Leurs duos sont magnifiques. Son interprétation de la chanson du saule est sublime, bouleversante. Son interprétation d' "Ave maria" est très belle également. Cappuccilli est techniquement irréprochable en Iago mais sa composition dramatique est ratée, il ne rend pas la noirceur du personnage. C'est un enregistrement que je conseille à ceux qui aiment Domingo, Freni et Kleiber et qui aiment cet opéra.
Revenir en haut Aller en bas
frere elustaphe
Aurelia Aurita
frere elustaphe

Nombre de messages : 10071
Age : 60
Date d'inscription : 17/12/2006

Verdi - Otello Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello EmptyMer 15 Oct 2008 - 19:54

Sauron le Dispensateur a écrit:
Moi j'ai la version de Serafin avec Vickers et Rysanek... J'aime bcp Vickers... bon Rysanek c'est un peu bizarre... mais j'aime bien... De toute façon j'ai le sentiment d'être facilement satisfait dans ce répertoire...
Ahhh ! Léonie ! cheers
J'aime bien cette version.
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23386
Age : 29
Date d'inscription : 12/10/2008

Verdi - Otello Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello EmptyVen 12 Déc 2008 - 0:34

J'ai pu écouter Varady dans la "canzone del salce", dans "Ave Maria" et dans le duo du 3e acte que j'aime beaucoup dans un live de 1977 à Munich sous la direction de Kleiber et c'est une interprétation qui est très émouvante, la voix est sublime. Elle est vachement engagée. De plus, ce n'est pas une Desdemona victime qu'elle propose mais au contraire, une Dedemona volontaire.
J'a également découvert Moffo dans la "canzone del salce" dans laquelle elle est sublime, très grande musicalité et voix royale. J'ai vu et écouté Tomowa Sintow dans ce même morceau sur le site dont il ne faut pas prononcer le nom, son interprétation est bouleversante, elle a la voix du rôle. Victoria de Los Angeles que j'ai pu entendre sur ce même site là dedans est magnifique (live du Met), elle est très pure mais il manque quelque chose pour m'emballer complètement. J'ai découvert Zeani également dans ce même morceau toujours sur le même site, la voix est très particulière mais son interprétation est à connaître pour l'expressivité qu'elle met dedans. Caballé est sublime également là dedans même si la vidéo sur ce site de son incarnation est un peu tardive, les pianissimis sont vraiment de toute beauté.
Revenir en haut Aller en bas
Richard
Mélomaniaque
Richard

Nombre de messages : 1273
Age : 47
Date d'inscription : 23/01/2007

Verdi - Otello Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello EmptyVen 12 Déc 2008 - 13:58

J'invite tous les amoureux de cet opéra à écouter l'enregistrement réalisé par Alain Lombard chez Forlane.
On tient là en la personne de Giacomini un Otello qui, dans l'ombre hélas de Domingo, est le digne successeur des grands ténors dramatiques (ou spinto-dramatico Laughing si vous préférez)...Intelligence du texte, ça dépote quand il le faut et c'est presque plus barytonnant que le Iago de Manuguerra, vénérable papy qui dessine le portrait d'un méchant très intelligent, n'en rajoutant pas dans la grimace et la caricature vocale.
Excellente Desdémona de Margaret Price, aussi sublime que son Emilia du Bal avec Solti, l'âge se sentant de temps à autre dans sa voix.
Alain Lombard, il me semble, dirige avec beaucoup d'énergie, d'urgence, sans en faire des tonnes et ça me semble très bien équilibré. Il faut juste accepter une réverbération de la prise de son pas très agréable. Une intégrale à découvrir et que je place désormais directement derrière celle de Serafin.
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23386
Age : 29
Date d'inscription : 12/10/2008

Verdi - Otello Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello EmptyVen 12 Déc 2008 - 18:16

Richard a écrit:
aussi sublime que son Emilia du Bal avec Solti

Amelia et non Emilia.
Revenir en haut Aller en bas
Dub-Manu
Mélomane averti
Dub-Manu

Nombre de messages : 190
Localisation : Paris 20
Date d'inscription : 10/12/2008

Verdi - Otello Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello EmptySam 13 Déc 2008 - 0:51

BWV1004 a écrit:
Quel est votre enregistremment preferé de cet oeuvre?

Je suis loin de toujours pouvoir écouter 48 versions d'un même opéra, mais pour Otello j'ai la version Serafin que j'aime bien surtout pour Gobbi et Vickers. Des extraits de la version Karajan avec le même Vickers, mais plus tard (en 74 je crois ?) m'ont aussi pas mal fait envie car l'orchestre y semble bien plus séduisant...
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 29
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Verdi - Otello Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello EmptySam 13 Déc 2008 - 11:57

J'ai quelques extraits de la version Karajan, ça claque pas mal je trouve. bounce
Revenir en haut Aller en bas
christophe21
Mélomaniaque
christophe21

Nombre de messages : 715
Date d'inscription : 20/05/2008

Verdi - Otello Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello EmptySam 13 Déc 2008 - 12:17

la version par Karajan est superbe, avec Vikers et Freni.
Revenir en haut Aller en bas
Dub-Manu
Mélomane averti
Dub-Manu

Nombre de messages : 190
Localisation : Paris 20
Date d'inscription : 10/12/2008

Verdi - Otello Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello EmptySam 13 Déc 2008 - 17:41

Elvira a écrit:
J'ai quelques extraits de la version Karajan, ça claque pas mal je trouve. bounce

En fait il y a deux versions Karajan, celle dont je parlais avec Vickers, et une plus ancienne (1961 ou par là) avec Del Monaco et Tebaldi... Je ne sais pas laquelle est la plus recommandable, ce qui est sûr c'est que Del Monaco m'intéresse moins que Vickers Confused
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 29
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Verdi - Otello Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello EmptySam 13 Déc 2008 - 19:22

Dub-Manu a écrit:
Elvira a écrit:
J'ai quelques extraits de la version Karajan, ça claque pas mal je trouve. bounce

En fait il y a deux versions Karajan, celle dont je parlais avec Vickers, et une plus ancienne (1961 ou par là) avec Del Monaco et Tebaldi... Je ne sais pas laquelle est la plus recommandable, ce qui est sûr c'est que Del Monaco m'intéresse moins que Vickers Confused

Oui, oui, je parlais aussi de la version avec Vickers. D'ailleurs, on me l'a toujours conseillé.

et puis, heu Del Monaco...
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89726
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Verdi - Otello Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello EmptySam 13 Déc 2008 - 22:01

La version de 61 est une fausse gloire, peut-être la première version stéréo, mais un studio figé, à une date à laquelle le meilleur de Del Monaco est déjà loin. Le mauvais Karajan, inutilement cuivré et étrangement raide, y officie - rien à voir avec celui du Trouvère, de Don Carlo ou d'Aida dans les mêmes années.

A éviter. (En plus, Protti...)

Dans les mêmes années, il y a beaucoup mieux.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 29
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Verdi - Otello Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello EmptySam 13 Déc 2008 - 22:03

Citation :
à laquelle le meilleur de Del Monaco est déjà loin.

A-t-il seulement existé ? pig
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23386
Age : 29
Date d'inscription : 12/10/2008

Verdi - Otello Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello EmptySam 13 Déc 2008 - 22:07

En outre, par rapport à ce studio DECCA, j'ai pu écouter Tebaldi dans la chanson du saule : elle chante globalement bien même si certains passages sont mal négociés mais ce qui est plus grave pour un rôle comme celui-ci, c'est qu'elle est froide, aucune émotion ne se dégage de son interprétaton, elle est très distante et n'a aucune sensibilité.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89726
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Verdi - Otello Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello EmptySam 13 Déc 2008 - 22:56

Elvira a écrit:
Citation :
à laquelle le meilleur de Del Monaco est déjà loin.

A-t-il seulement existé ? pig
Oui, bien sûr. Date de péremption : 1959-1960. Ses meilleures années sont dans la seconde moitié des années 50, quand il peut assouplir la richesse de ton timbre pour profiter à l'interprétation.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 29
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Verdi - Otello Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello EmptySam 13 Déc 2008 - 22:57

Je sais bien David, c'était juste pour te faire marcher et dire une méchanceté à l'occasion. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89726
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Verdi - Otello Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello EmptySam 13 Déc 2008 - 23:03

Je sais que c'est fait exprès, mais je te fais la grâce de ne pas voir tes vilennies... Tsk, tsk.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 29
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Verdi - Otello Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello EmptySam 13 Déc 2008 - 23:04

Bien sûr, bien sûr, rattrappe toi aux branches (branches d'un banzaï bien sûr)

SInon, quelqu'un connait le live 73 avec Vickers ? C'est immonde à écouter...
Revenir en haut Aller en bas
Richard
Mélomaniaque
Richard

Nombre de messages : 1273
Age : 47
Date d'inscription : 23/01/2007

Verdi - Otello Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello EmptyDim 14 Déc 2008 - 13:07

DavidLeMarrec a écrit:
La version de 61 est une fausse gloire, peut-être la première version stéréo, mais un studio figé, à une date à laquelle le meilleur de Del Monaco est déjà loin. Le mauvais Karajan, inutilement cuivré et étrangement raide, y officie - rien à voir avec celui du Trouvère, de Don Carlo ou d'Aida dans les mêmes années.

A éviter. (En plus, Protti...)

Dans les mêmes années, il y a beaucoup mieux.

Je ne comprends pas très bien le problème Protti en fait. Il remplaçait Bastianini qui n'avait pas appris son rôle à temps, et je trouve ça ce chant, certes un peu fruste, loin d'être indigne par rapport à ce qu'on nous propose en Iago depuis une 20aine d'années. Protti, aujourd'hui, vu la pénurie en baryton verdien, ce serait une grosse pointure.
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23386
Age : 29
Date d'inscription : 12/10/2008

Verdi - Otello Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello EmptySam 18 Avr 2009 - 13:07

jérome a écrit:
Si quelqu'un veut bien me conseiller une version d'Otello
cololi a écrit:
Je ne suis pas très objectif pour conseiller une version, car je suis fan absolu de Domingo.
Il existe 2 versions au DVD avec lui 2001 (que je te conseille fortement), et 1992 au Covent Garden.
Le pb avec les chanteurs des générations avant Domingo, (Vickers, Del Monaco, Vinay ...) c'est que tu n'auras pas l'image. C'est fort dommage quand on connait le talent de Domingo pour joueur ce rôle là.
Vickers donne un Otello très fouillé lui aussi, mais là c'est le timbre qui est très spécial. Del Monaco hélas ça risque de te conforter dans tes avis sur Verdi (que de la voix, et aucune profondeur dramatique), hors rien ne serais plus éronné. Vinay c'est assez bourrin aussi (le timbre de del Monaco en moins hélas).

C'est faux. Pour Vickers, il y a un live de 1978 du Met que j'ai qui n'a jamais été publié officiellement avec la merveilleuse Desdemona de Scotto et le Iago très sombre de Cornell MacNeil. Il y aussi le film dans la mise en scène de Karajan qui est aussi le chef de 1975 avec Freni en Desdemona et Glossop en Iago. J'en ai vu des extraits et c'est très réussi. Je trouve Vickers touchant dans ce rôle, profond. Le DVD a été publié par DGG.
Avec Del Monaco, il y a deux DVDs, un film de 1958 où il est entouré par Rosanna Carteri en Desdemona et Renato Capecchi en Iago. Le chef est Serafin. C'est publié par Hardy Classics DVD.
Le deuxième témoignage est un live au Tokyo Takarazuka Hall du 4 février 1959. Il est entourée par le plus grand Iago à mon sens : Tito Gobbi et par Tucci en Desdemona. Le chef est Erede.

Je te conseille un live en disque avec Domingo, live de La Scala du 7 décembre 1976 avec Freni en Desdemona et Cappuccilli en Iago sous la baguette de Carlos Kleiber qui offre une direction géniale.

cololi a écrit:
Meric aurele mais je sais que le film de Karajan avec Vickers est connu, et sorti en DVD, simplement je trouve ça kitchissime.
Quand à del Monaco effectivement il y a une version noir et blanc qui est sortie ...
Franchement ça peut intéresser le collectionneur, ou du moins celui qui se passionne pour cet opéra, mais je ne conseillerais pas ça au début bvoilà tout.
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Verdi - Otello Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello EmptySam 16 Mai 2009 - 16:40

Je n'ai qu'un DVD avec Domingo et Morris et la version Erede... Confused Je songe à prendre Serafin ou une de Domingo.
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23386
Age : 29
Date d'inscription : 12/10/2008

Verdi - Otello Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello EmptySam 16 Mai 2009 - 16:45

Guillaume a écrit:
Je n'ai qu'un DVD avec Domingo et Morris et la version Erede... Confused Je songe à prendre Serafin ou une de Domingo.

Je ne connais pas la version Erede mais j'ai vu des extraits du DVD du Met avec Domingo, Fleming et Morris. Je te conseille si tu veux une version avec Domingo, la version de studio de Levine avec Scotto et Milnes qui est tout à fait bien ou alors le live de la Scala du 7 décembre 1976 dirigé par Carlos Kleiber avec la très belle Desdemona de Freni et le Iago de Cappuccilli très bien chanté malgré un manque de carrure et de noirceur.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85349
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Verdi - Otello Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello EmptySam 16 Mai 2009 - 17:06

Guillaume a écrit:
Je n'ai qu'un DVD avec Domingo et Morris

Il est très bien ce DVD. Tu l'as regardé?
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Verdi - Otello Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello EmptySam 16 Mai 2009 - 18:41

Oui, oui, il est pas mal, mais je pensais m'acheter tout de même Serafin au disque. Je suis en train de l'écouter : Gobbi trés bon, l'orchestre aussi, petite réserve sur Vickers...pas tellement le genre de choses qui me plaisent...
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23386
Age : 29
Date d'inscription : 12/10/2008

Verdi - Otello Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello EmptySam 16 Mai 2009 - 18:43

Guillaume a écrit:
petite réserve sur Vickers

C'est pourtant un de ses plus grands rôles et un des meilleurs interprètes du rôle avec Domingo à mon goût personnel. Il me touche plus que Domingo même si la voix est moins belle.
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Verdi - Otello Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello EmptySam 16 Mai 2009 - 18:46

Je sais pas, mais quand on est fan de Melchior, Corelli et autres hurleurs la voix de Vickers paraît un peu petite... Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Morloch
Lou ravi
Morloch

Nombre de messages : 9912
Date d'inscription : 14/10/2006

Verdi - Otello Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello EmptySam 16 Mai 2009 - 20:53

Guillaume a écrit:
Je sais pas, mais quand on est fan de Melchior, Corelli et autres hurleurs la voix de Vickers paraît un peu petite... Mr. Green

Mwouais, Jon Vickers, je pense quand même qu'en salle, on l'entendait... Bon, il perdait son temps à faire des nuances et tout ce genre de choses idiotes, mais pas aphone pour autant.
Revenir en haut Aller en bas
http://nhofszandz.blogspot.com/
Richard
Mélomaniaque
Richard

Nombre de messages : 1273
Age : 47
Date d'inscription : 23/01/2007

Verdi - Otello Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello EmptySam 16 Mai 2009 - 20:55

Guillaume a écrit:
Je sais pas, mais quand on est fan de Melchior, Corelli et autres hurleurs la voix de Vickers paraît un peu petite... Mr. Green

Euh, Vickers, je pense que tous les témoignages montrent que c'est loin d'être une petite voix. Il suffit d'ailleurs d'entendre comment sa voix sonne dans "Me protegge, me diffende" aux Chorégies d'Orange sur l'aigu final pour se rendre compte qu'elle pouvait remplir de vastes vaisseaux.
Revenir en haut Aller en bas
Hippolyte
Mélomane chevronné
Hippolyte

Nombre de messages : 3080
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/12/2008

Verdi - Otello Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello EmptySam 16 Mai 2009 - 21:12

J'ai entendu de bonnes versions d'Otello, mais je reviens toujours à celle de Serafin 61 (RCA). Certes l'orchestre n'est pas terrible, mais la direction de Serafin est vive et subtile, et surtout Vickers EST Otello : on n'en est plus à se demander si on aime ou non la voix, on est face au personnage et le timbre de Vickers devient de façon évidente celui d'Otello. On peut entendre des Iago plus éclatants vocalement, mais celui de Gobbi est incarné comme jamais, idéalement noir. Rysanek est superbe, elle incarne divinement Desdémone, et elle chante juste.
Dans cette version, ce sont les vrais personnages, quoi ! Mr. Green

A l'extrême opposé, j'ai écouté il y a peu la version Solti/Pavarotti/Te Kanawa. C'est vocalement sublime, parfois même enivrant, et l'orchestre rutile, mais on peut se demander si Pavarotti est vraiment Otello, d'autant que son timbre clair et ensoleillé n'évoque rien des tourments et de la brutalité du personnage.
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Verdi - Otello Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello EmptySam 16 Mai 2009 - 21:18

J'ai entendu un peu son Siegmund à Vickers, et vous le mettez à coté de Melchior, et oui, c'est une petite voix !

Mais ma comparaison est totalement bête vu que TOUT les ténors ont une petite voix à coté de Lauritz. Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31524
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Verdi - Otello Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello EmptySam 16 Mai 2009 - 21:20

Guillaume a écrit:
Je sais pas, mais quand on est fan de Melchior, Corelli et autres hurleurs la voix de Vickers paraît un peu petite... Mr. Green

Qu'est ce qu'il faut pas entendre comme bétise !

Vickers a une voix énorme. Il est p être le 3° ténor en matière de moyen vocaux au 20° siècle (derrière del Monaco et Melchior) ...
Je dirais qu'ensuite vient Domingo, Corelli ...

Vickers à chanter Otello, Siegmund, Parsifal et surtout Tristan, et tu sembles ne pas vraiment mesurer les moyens qu'il faut pour chanter Tristan ^^.

A présent je ne suis pas du tout fan de Vickers ... à cause de son timbre.

Un grand Otello néanmoins, mais pour moi Otello c'est Domingo.
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Morloch
Lou ravi
Morloch

Nombre de messages : 9912
Date d'inscription : 14/10/2006

Verdi - Otello Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello EmptyJeu 18 Juin 2009 - 14:51

Verdi - Otello 51FvMltaa-L._SL160_

J'ai fini par regarder ce DVD collection Telerama, l'Otello du Met dirigé par Levine dans une mise en scène d'Elijah Moshinsly.

Bon, la mise en scène est du Met typique, je ne sais pas de quelle année. L'avantage, c'est que Domingo la connaît par coeur fait ce qu'il veut et s'auto-met en scène. Il déringardise ce spectacle en partie, en dépit de son visage passé au cirage, des figurants qui s'avgitent de façon peu convaincante. Renée Fleming en Desdemona est dans son style un peu pataud mais touchante, à sa façon. Enfin, elle a tendance à en faire un peu beaucoup par moments, c'est tout de même nunuche. James Morris est plutôt inexpressif, mais ça colle : c'est un méchant calculateur pervers qui dissimule ses émotions.

Vocalement c'est excellent, Domingo maîtrise totalement le rôle qu'il semble connaître comme une seconde nature, Fleming reste dans l'ensemble assez sobre (mais retombe par moments dans son superlegato) et sa voix est magnifique. Excellents Richard Croft et James Morris.

Mais je reste assez extérieur à cet opéra, une fois de plus. Je n'aime pas trop ni son livret, ni sa musique, je trouve ça linéaire et monotone, avec des effets expressifs très dzing boum. Pourtant je crois que c'est sensé être un des mieux écrits de Verdi, si j'en crois ce qu'on en dit en général. Mais enfin bon, je ne le trouve pas désagréable à écouter - un peu ennuyeux sans plus.
Revenir en haut Aller en bas
http://nhofszandz.blogspot.com/
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31524
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Verdi - Otello Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello EmptyJeu 18 Juin 2009 - 15:50

Bon je me doit de répondre à un tel message Laughing

Bon déjà sache que la version dont tu parles, tu es dans le vraie je trouve.
Oui mes ringuarde, et Placido immense acteur. Morris franchement inexpressif. Puis Flemming ... moi je peux pas ^^.

Mais ce n'est pas Otello ça tutut

Je te conseille pour ma part la version de 2001 à la Scala avec ce même Placido chantant Otello pour la dernière fois (en entier), avec Leo Nucci et Barbara Fritolli (tous les deux géniaux).

L'histoire est je trouve tout ce qu'il y a de plus passionnant. D'abord ce n'est pas pour rien si ça vient de Shakespeare Wink, même si ce n'est pas lui qui est à l'origine de la légende.

Boito supprime le 1° acte de l'original pour resserrer l'action. Il épure bien sur, mais en gardant toute la chair de cette histoire. Il y rajoute (et c'est là que ça devient génial), la méchancheté purement diabolique et gratuite de Iago (cristallisée dans le Credo).

Action très condensée donc, et superbe duo d'amour, un des plus original et des plus sensuel de toute l'histoire de l'opéra. Là rien n'est appuyé, tout est suggeré.
Original car Otello et Desdemone n'aurait jamais du s'aimer de part les conventions raciales et religieuses de l'époque. Original car au lieu de quelque chose de mélodieux et symétrique, Verdi dépeint qq ch d'inatendue, qui ne se répète pas et épouse à merveille les paroles. Original car ce que se disent Otello et Desdémone est loin des clichés de l'opéra du 19°. Original enfin car au lieu de s'extasier Otello est tellement heureux, qu'une seule chose l'obscede : si celà n'était qu'un instant !

Sensuel car toute la musique transpire cette douce et chaude nuit méditérannéenne. Mais avec finesse ... On y voit les voiles légers habillant Desdémone. Sensuel car on y attend aussi les récits colorés et barytonnants d'Otello. Et enfin céleste, dans le final montrant à la fois toute la sérénité du monde et contraste avec le doute évoqué par 2 fois par Otello.

Un duo qui se veut justement plus modeste que ceux de Wagner, mais qui n'en demeure pas moins efficace (sans la portée philosophique et psychanalytique de Wagner).

Ce duo c'est une transition des plus réussie qui l'introduit, digne des transitions de Wagner.
De long passage de colère d'Otello, apelle un orchestre qui se déchaîne. Mais jamais de vulgarités (loin de là) comme dans certaines oeuvres de jeunesses ...

Comme il l'a toujours fait Iago n'agit pas dans l'histoire mais ne fait que révéler l'inconscient de tout les personnages de la pièce (même les secondaires). Aussi si il ricane devant le corps d'Otello inconscient et ne le tue pas c'est bien pour cette raison. De la même façon il s'enfuie tel un fantôme à la fin de l'histoire

Par magnifique contraste à cette fureur l'acte 4 démarre dans la légèreté et la grâce avec les prières de Desdémone. L'orchestration nous fait entendre ici tout les détails du récit de la suppliante.

L'arrivée d'Otello dans la chamber, voilà encore un grand moment, et l'utilisation de leitmotiv (celui d'Otello) sert magnifiquement les moment snon chantés, comme quand Otello hésite devant sa femme dormant et à sa merci juste devant lui.
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Morloch
Lou ravi
Morloch

Nombre de messages : 9912
Date d'inscription : 14/10/2006

Verdi - Otello Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello EmptyJeu 18 Juin 2009 - 16:03

C'est curieux, j'ai du mal avec cette musique. Verdi évite le mauvais goût, est plus modeste que Wagner, je vois ce que tu veux dire, mais c'est un peu ce que je reproche à cette musique, elle sonne rabougrie et malingre.

Le livret, mwoui, le monologuer de Iago m'a surtout fait rire, avec ses explications sur sa méchanceté profonde qui vient de la fange originelle etc... j'aimerais avoir un commentaire d'un spécialiste de l'histoire des idées sur ce monologue, car j'ai l'impression que c'est du lourd. Au moins, on ne se perd pas en explications psychanalitiques tirées par les cheveux, Iago, c'est juste qu'il est méchant par méchanceté, ça a le mérite d'être clair. En plus, il en est conscient.

Je n'entre pas dedans, mais je connais mal. Je l'avais découvert par une vieille version Toscanini que je n'avais pas trouvée pus convaincante.

Peut être que j'essaierai une version Muti, histoire de voir ce qu'on peut tirer de cette partition, Levine n'est pas mauvais mais ce n'est pas folichon non plus.
Revenir en haut Aller en bas
http://nhofszandz.blogspot.com/
Richard
Mélomaniaque
Richard

Nombre de messages : 1273
Age : 47
Date d'inscription : 23/01/2007

Verdi - Otello Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello EmptyJeu 18 Juin 2009 - 16:04

Cololi a écrit:
Bon je me doit de répondre à un tel message Laughing

Bon déjà sache que la version dont tu parles, tu es dans le vraie je trouve.
Oui mes ringuarde, et Placido immense acteur. Morris franchement inexpressif. Puis Flemming ... moi je peux pas ^^.

Mais ce n'est pas Otello ça tutut

Je te conseille pour ma part la version de 2001 à la Scala avec ce même Placido chantant Otello pour la dernière fois (en entier), avec Leo Nucci et Barbara Fritolli (tous les deux géniaux).

L'histoire est je trouve tout ce qu'il y a de plus passionnant. D'abord ce n'est pas pour rien si ça vient de Shakespeare Wink, même si ce n'est pas lui qui est à l'origine de la légende.

Boito supprime le 1° acte de l'original pour resserrer l'action. Il épure bien sur, mais en gardant toute la chair de cette histoire. Il y rajoute (et c'est là que ça devient génial), la méchancheté purement diabolique et gratuite de Iago (cristallisée dans le Credo).

Action très condensée donc, et superbe duo d'amour, un des plus original et des plus sensuel de toute l'histoire de l'opéra. Là rien n'est appuyé, tout est suggeré.
Original car Otello et Desdemone n'aurait jamais du s'aimer de part les conventions raciales et religieuses de l'époque. Original car au lieu de quelque chose de mélodieux et symétrique, Verdi dépeint qq ch d'inatendue, qui ne se répète pas et épouse à merveille les paroles. Original car ce que se disent Otello et Desdémone est loin des clichés de l'opéra du 19°. Original enfin car au lieu de s'extasier Otello est tellement heureux, qu'une seule chose l'obscede : si celà n'était qu'un instant !

Sensuel car toute la musique transpire cette douce et chaude nuit méditérannéenne. Mais avec finesse ... On y voit les voiles légers habillant Desdémone. Sensuel car on y attend aussi les récits colorés et barytonnants d'Otello. Et enfin céleste, dans le final montrant à la fois toute la sérénité du monde et contraste avec le doute évoqué par 2 fois par Otello.

Un duo qui se veut justement plus modeste que ceux de Wagner, mais qui n'en demeure pas moins efficace (sans la portée philosophique et psychanalytique de Wagner).

Ce duo c'est une transition des plus réussie qui l'introduit, digne des transitions de Wagner.
De long passage de colère d'Otello, apelle un orchestre qui se déchaîne. Mais jamais de vulgarités (loin de là) comme dans certaines oeuvres de jeunesses ...

Comme il l'a toujours fait Iago n'agit pas dans l'histoire mais ne fait que révéler l'inconscient de tout les personnages de la pièce (même les secondaires). Aussi si il ricane devant le corps d'Otello inconscient et ne le tue pas c'est bien pour cette raison. De la même façon il s'enfuie tel un fantôme à la fin de l'histoire

Par magnifique contraste à cette fureur l'acte 4 démarre dans la légèreté et la grâce avec les prières de Desdémone. L'orchestration nous fait entendre ici tout les détails du récit de la suppliante.

L'arrivée d'Otello dans la chamber, voilà encore un grand moment, et l'utilisation de leitmotiv (celui d'Otello) sert magnifiquement les moment snon chantés, comme quand Otello hésite devant sa femme dormant et à sa merci juste devant lui.

cheers cheers cheers cheers cheers
Revenir en haut Aller en bas

Mélomane averti


Nombre de messages : 139
Date d'inscription : 09/05/2009

Verdi - Otello Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello EmptyJeu 18 Juin 2009 - 16:23

.


Dernière édition par moly le Mar 23 Fév 2010 - 18:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31524
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Verdi - Otello Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello EmptyJeu 18 Juin 2009 - 16:23

Muti est exceptionnel sur le DVD dont je te parle, rien de moins.

Pour ce qui est du monologue de Iago : non il ne vient pas de nulle part !

Le 1° acte le montre d'abord sous un certains angle : un angle tout d'abord humain : il justifie sa rancoeur envers Otello par le fait que Cassio soit devenu capitaine à sa place.
Mais voilà, comme les philtres chez Wagner celà n'est bien sur pas la raison profonde. Surtout révélé aussi tôt dans l'histoire ...
Puis Iago fait boire le jeune capitaine, et provoque une bagarre entre Cassio et Montano. Là encore il n'est encore qu'en coulisse il n'agit pas directement, mais ne fait que suggérer aux oreilles des uns et des autres pour semer la zizanie. N'ayant pas agit directement, il fait mine de ne pas comprendre ce qui s'est passé devant Otello.

Acte 2 : qui va agir ? Cassio, mais là encore c'est Iago qui tire les ficelles ... Iago est une sorte de fantôme : il dit à chacun ce qu'il voudrait bien entendre :

Il dit à Roderigo qu'il peut avoir Desdémone pour lui, qu'Otello n'est qu'un maure ... (le racisme et la religion sont au coeur de ce drame), alors que Roderigo n'est qun imbécile

Il fait plusieurs fois mille louange au jeune capitaine Cassio, qui aime bien ça ... et tente de le rassurrer au moment où il en a besoin.

Pour Otello, Iago n'est que l'echo de ses propres doutes. Pourquoi Iago réussi ? Car Otello entend ce qu'il voulait entender. Il ne pouvait croire à un pareil bonheur.

C'est grâce à ce Credo que Iago se dévoile (de façon partielle). Bien sur mal interprété, celà peut tourner au ridicule...

Par la suite il n'agit pas non plus, mais le plan se déroule ... Même la tentative de meurtre de Cassio ce n'est pas lui qui s'en occupe directement ...
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Contenu sponsorisé




Verdi - Otello Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Otello   Verdi - Otello Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Verdi - Otello
Revenir en haut 
Page 1 sur 17Aller à la page : 1, 2, 3 ... 9 ... 17  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: