Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-42%
Le deal à ne pas rater :
Montre Ice-Watch pour Femme – ICE glam Black Rose Gold
52 € 89 €
Voir le deal

 

 Mozart - La flûte enchantée

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Pan
Mélomane chevronné
Pan

Nombre de messages : 3440
Date d'inscription : 24/12/2006

Mozart - La flûte enchantée Empty
MessageSujet: Mozart - La flûte enchantée   Mozart - La flûte enchantée EmptyMar 12 Fév 2008 - 21:09

La flûte enchantée (Die Zauberflöte) est un Singspiel (opéra en langue allemande alternant des scènes chantées et parlées) en deux actes de Wolfgang Amadeus Mozart, sur un livret d’Emanuel Schikaneder, également créateur du rôle de Papageno.
Cet opéra a été créé à Vienne au Theater auf der Wieden, le 30 septembre 1791 avec Josefa Hofer (la Reine de la nuit), Anna Gottlieb (Pamina), Benedikt Schak (Tamino), Franz Xaver Gerl (Sarastro), Emanuel Schikaneder (Papageno), Johann Josef Nouseul (Monostatos), tous placés sous la direction du compositeur.

Mozart semble s'être largement inspiré de Jean Terrasson pour composer sa Flûte Enchantée, notamment pour tous les passages dont les thèmes sont liés à la franc-maçonnerie. Le Séthos de Jean Terrasson connut un réel succès et popularisa la notion de « mystères égyptiens ». Terrasson présente l'histoire de Séthos comme une œuvre de fiction qu'il dit avoir tirée d'un manuscrit grec d'un auteur inconnu, qui lui-même aurait puisé à des sources égyptiennes. En faisant valoir que sa composition est de loin antérieure au déchiffrement des hiétoglyphes, les égyptologues ne lui accordent toutefois aucune valeur historique. Terrasson a contribué à créer ainsi l'image mystifiée d'une Égypte antique fictive, mère des sciences et des connaissances, basée sur des récits peu critiques de Diodore de Sicile, image à laquelle avaient d'ailleurs contribué plusieurs autres écrivains avant le déchiffrement des hiéroglyphes, comme A. Kircher. Cette image est le fondement de la mythologie de la franc-maçonnerie, et de théories pseudo-scientifiques, telles que celles de Cheikh Anta Diop et suiveurs, prétendant que la connaissance grecque vient d'Egypte.

C’est au printemps de l’année 1791 que Mozart écrivit les premières esquisses de ce qui devait devenir la Zauberflöte. Il répondait à une commande de son ami et frère en maçonnerie Emanuel Schikaneder. Cet acteur de grand talent avait pris possession d'un théâtre des faubourgs de Vienne, le Theater auf der Wieden, bâtiment pouvant accueillir plus de mille spectateurs.
En présentant le livret au compositeur, Schikaneder souhaitait répondre au goût d'un public populaire pour les Singspiele féeriques. Ces opéras en langue allemande composés de parties chantées et de parties dialoguées, d'un caractère léger, connaissaient alors la faveur d'un public populaire. C'est dans un petit chalet attenant au théâtre que Mozart écrivit la majeure partie de la flûte enchantée. Vers la mi-septembre Mozart réalisa l'instrumentation, le 28 septembre, il termina d'écrire l'ouverture, le 29, ce fut la répétition générale et le 30 il dirigea la première. Huit jours plus tard Mozart écrivit à sa femme : « J'arrive à l'instant de l'Opéra. Salle plus pleine que jamais. Le duetto Man und Weib, ainsi que le glockenspiel du premier acte ont été bissés comme d'habitude. Egalement au second acte, le trio des Jeunes Garçons. Mais ce qui me fait le plus de plaisir, c'est le succès par le silence. On voit très bien comme cet opéra monte de plus en plus dans l'opinion ».

Source : mozartfluteenchantee.googlepages.com


Question J'ai du mal à situer cet opéra dans son contexte : si l'on devait transposer à notre époque le fait que le compositeur de l'empereur se mettent à composer un singspiel, ce serait comme si Dusapin écrivait une comédie musicale ?


Dernière édition par le Mer 13 Fév 2008 - 15:53, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Mozart - La flûte enchantée Empty
MessageSujet: Re: Mozart - La flûte enchantée   Mozart - La flûte enchantée EmptyMer 13 Fév 2008 - 1:30

Maintenant Pan trolle aussi ! Rolling Eyes

Je ne sais pas, comédie musicale ? Ca me semble trop sophistiqué pour les élites qu'on se traîne aujourd'hui...

Plutôt une bonne tranche de chanteur à minettes avec un soupçon de chanteuse anorexique et casoss comme on les aime à la télé.

Balladur ne jurait que par la Lorie attitude !

Disons que les artistes en vue de notre société politique ne sont pas des compositeurs de musique savante, mais des vieux chanteurs yéyé qui faisait la joie de nos parents et grands-parents. Rolling Eyes

Disons donc Mireille Mathieu et Johnny qui se mettent ensemble pour tenter de composer un clip musical qui vanterait les mérites de la France éternelle ? fleurs
Revenir en haut Aller en bas
Picrotal
Parano lunatique
Picrotal

Nombre de messages : 12616
Age : 44
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 03/04/2007

Mozart - La flûte enchantée Empty
MessageSujet: Re: Mozart - La flûte enchantée   Mozart - La flûte enchantée EmptyMer 13 Fév 2008 - 1:31

vartan a écrit:
Balladur ne jurait que par la Lorie attitude !

Raffarin, pas Balladur... !
Revenir en haut Aller en bas
http://nevertrust.over-blog.com
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Mozart - La flûte enchantée Empty
MessageSujet: Re: Mozart - La flûte enchantée   Mozart - La flûte enchantée EmptyMer 13 Fév 2008 - 1:36

C'est du pareil au même, c'est du n'importe quoi ! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89365
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Mozart - La flûte enchantée Empty
MessageSujet: Re: Mozart - La flûte enchantée   Mozart - La flûte enchantée EmptyMer 13 Fév 2008 - 1:37

Pan a écrit:
J'ai du mal à situer cet opéra dans son contexte : si l'on devait transposer à notre époque le fait que le compositeur de l'empereur se mettent à composer un singspiel, ce serait comme si Dusapin écrivait une comédie musicale ?
Non, c'était la naissance d'un genre populaire exigeant, dans la langue du peuple. Assez comparable à la naissance du lied, d'une certaine façon.

Je comparerais plutôt ça à la double casquette de Bernstein capable de poèmes symphoniques postdebussystes comme de comédies musicales, avec une multitude de casquettes sérieuses ou populaires.

Mais on pourrait difficilement comprendre cette démarche si on ne la remettait dans le contexte des Lumières : il s'agit que le peuple (fût-ce le peuple aisé) puisse comprendre l'opéra, on reste dans une démarche édificatrice - il n'est que de voir le caractère (lourdement) sentencieux du livret.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89365
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Mozart - La flûte enchantée Empty
MessageSujet: Re: Mozart - La flûte enchantée   Mozart - La flûte enchantée EmptyMer 13 Fév 2008 - 1:37

vartan a écrit:
C'est du pareil au même, c'est du n'importe quoi ! Laughing
Pardon, mais ça ne joue pas tout à fait dans le même cour. Basketball
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Mozart - La flûte enchantée Empty
MessageSujet: Re: Mozart - La flûte enchantée   Mozart - La flûte enchantée EmptyMer 13 Fév 2008 - 1:41

Celle de Matignon pour le moins, si. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89365
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Mozart - La flûte enchantée Empty
MessageSujet: Re: Mozart - La flûte enchantée   Mozart - La flûte enchantée EmptyMer 13 Fév 2008 - 1:47

vartan a écrit:
Celle de Matignon pour le moins, si. Mr. Green
Oui, mais l'un des deux, c'était uniquement au Monopoly.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Mozart - La flûte enchantée Empty
MessageSujet: Re: Mozart - La flûte enchantée   Mozart - La flûte enchantée EmptyMer 13 Fév 2008 - 1:50

hehe

Le pauvre... qu'est-il devenu ? On l'a casé au Conseil d'Etat ? Au Sénat ?
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89365
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Mozart - La flûte enchantée Empty
MessageSujet: Re: Mozart - La flûte enchantée   Mozart - La flûte enchantée EmptyMer 13 Fév 2008 - 1:51

vartan a écrit:
hehe

Le pauvre... qu'est-il devenu ? On l'a casé au Conseil d'Etat ? Au Sénat ?
Il a viré son suppléant et récupéré son poste de sénateur. Comme il se doit. Je t'y prends à ne pas regarder les séances. tutut

En outre, je crois qu'il a un joujou dans le club de jeu du président, mais je ne sais pas si les dossiers sont fournis.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Mozart - La flûte enchantée Empty
MessageSujet: Re: Mozart - La flûte enchantée   Mozart - La flûte enchantée EmptyMer 13 Fév 2008 - 1:53

Malheureusement pour Pan, je crains qu'il n'y ait pas de réponse à lui proposer.

Nos dirigeants n'aiment pas beaucoup les Arts semble-t-il.
Revenir en haut Aller en bas
Picrotal
Parano lunatique
Picrotal

Nombre de messages : 12616
Age : 44
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 03/04/2007

Mozart - La flûte enchantée Empty
MessageSujet: Re: Mozart - La flûte enchantée   Mozart - La flûte enchantée EmptyMer 13 Fév 2008 - 2:02

vartan a écrit:
hehe

Le pauvre... qu'est-il devenu ? On l'a casé au Conseil d'Etat ? Au Sénat ?

De plus, pour rajouter ce que vient de dire David, il se met en branle dans l'espoir de succéder à Poncelet à la présidence de ce même sénat.

Faut lire le Canard Enchaîné de temps en temps, Vartan... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
http://nevertrust.over-blog.com
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Mozart - La flûte enchantée Empty
MessageSujet: Re: Mozart - La flûte enchantée   Mozart - La flûte enchantée EmptyMer 13 Fév 2008 - 2:04

A part l'album de la Comtesse, je ne prends pas ce temps. Mais je le faisais dans ma lointaine jeunesse. Confused
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89365
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Mozart - La flûte enchantée Empty
MessageSujet: Re: Mozart - La flûte enchantée   Mozart - La flûte enchantée EmptyMer 13 Fév 2008 - 2:09

Picrotal a écrit:
vartan a écrit:
hehe

Le pauvre... qu'est-il devenu ? On l'a casé au Conseil d'Etat ? Au Sénat ?

De plus, pour rajouter ce que vient de dire David, il se met en branle dans l'espoir de succéder à Poncelet à la présidence de ce même sénat.
Cela dit, ce ne serait pas non plus une perte immense pour la Nation que Poncelet aille tenir compagnie à sa morgue en dehors de la tribune.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Pan
Mélomane chevronné
Pan

Nombre de messages : 3440
Date d'inscription : 24/12/2006

Mozart - La flûte enchantée Empty
MessageSujet: Re: Mozart - La flûte enchantée   Mozart - La flûte enchantée EmptyMer 13 Fév 2008 - 7:43

DavidLeMarrec a écrit:
Non, c'était la naissance d'un genre populaire exigeant, dans la langue du peuple.
C'est le moins que l'on puisse dire ! On dit qu'il faut une certaine culture pour aborder la musique classique, le public de la flûte enchantée avait-il cette culture ou a-t-il reçu cet opéra comme un ovni ?
Sinon, vous vous êtes focalisé sur le compositeur de l'empereur alors que ce qui m'intéresse, c'est le fait qu'il compose pour le peuple. Quel était le public ? DavidLeMarrec parle de peuple aisé, c'est intéressant car je voyais plutôt un public paysan ou ouvrier.
En tout cas, la comparaison avec Bernstein est bien trouvé, je crois.
(@ Vartan : sois rassuré, j'ai épluché les onze pages du domaine Général pour vérifier que ce sujet n'existait pas avant de le créer.)
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Mozart - La flûte enchantée Empty
MessageSujet: Re: Mozart - La flûte enchantée   Mozart - La flûte enchantée EmptyMer 13 Fév 2008 - 8:35

Public paysan dans les faubourg de Vienne ça me semble peu probable, ouvrier aussi, je pense qu'il s'agissait des classes laborieuses citadines, les petits artisans et commerçants et les employés des divers administrations viennoises, domestiques... A vérifier si c'est faisable.
Revenir en haut Aller en bas
Kryzstof
Mélomane averti


Nombre de messages : 233
Age : 119
Date d'inscription : 01/10/2007

Mozart - La flûte enchantée Empty
MessageSujet: Re: Mozart - La flûte enchantée   Mozart - La flûte enchantée EmptyMer 13 Fév 2008 - 8:47

Citation :
On dit qu'il faut une certaine culture pour aborder la musique classique, le public de la flûte enchantée avait-il cette culture ou a-t-il reçu cet opéra comme un ovni ?

Ma conclusion empirique : non, c'est vraiment un opéra relativement simple d'accès, parce que je connais plusieurs personnes qui sans avoir une grande culture ont beaucoup aimé la flûte enchantée.
Mais pourquoi faudrait-il avoir de la culture pour aimer le classique ?
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89365
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Mozart - La flûte enchantée Empty
MessageSujet: Re: Mozart - La flûte enchantée   Mozart - La flûte enchantée EmptyMer 13 Fév 2008 - 9:50

Pan a écrit:
C'est le moins que l'on puisse dire ! On dit qu'il faut une certaine culture pour aborder la musique classique, le public de la flûte enchantée avait-il cette culture ou a-t-il reçu cet opéra comme un ovni ?
Ce n'était pas le premier Singspiel, donc...

Citation :
Sinon, vous vous êtes focalisé sur le compositeur de l'empereur alors que ce qui m'intéresse, c'est le fait qu'il compose pour le peuple. Quel était le public ? DavidLeMarrec parle de peuple aisé, c'est intéressant car je voyais plutôt un public paysan ou ouvrier.
Les paysans n'avaient pas de triobole pour venir voir, ni le loisir, ni les moyens de s'habiller, ni peut-être l'intérêt. Les ouvriers, je doute fort aussi. Ce serait éventuellement le cas pour une conception "populaire" du XIXe, et bien sûr du XXe, mais là, non, ce sont plutôt les petits artisans et les gratte-papiers, je pense, comme le suggère Vartan. Les autres n'en avaient ni la possibilité ni le désir, je crois bien.

Ca doit pouvoir se vérifier.

Mais les laquais et les petites gens assistaient déjà à de l'opéra, alors la révolution est surtout qu'on ne cible pas le même public en priorité, mais au niveau du résultat, ça n'est peut-être pas si flagrant que ça - à part en termes de proportions, bien sûr.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89365
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Mozart - La flûte enchantée Empty
MessageSujet: Re: Mozart - La flûte enchantée   Mozart - La flûte enchantée EmptyMer 13 Fév 2008 - 9:52

Kryzstof a écrit:
Mais pourquoi faudrait-il avoir de la culture pour aimer le classique ?
De la culture, je ne sais pas, mais de la patience et de la curiosité, sûrement. Et comme l'appétit vient en mangeant...

De surcroît, je crois que pour certaines musiques, on ne peut pas vraiment faire autrement. Autant il y a des gens qui aiment spontanément Mozart ou Ligeti, autant pour Szymanowski ou Schönberg, ça me paraît plus compliqué.

Ce n'est pas une question de vouloir réserver la chose à une élite supposée, mais du réalisme : le "classique" est plus complexe qu'une chanson populaire, c'est un fait objectif (indépendamment de la qualité et de l'intérêt qu'on y trouve). Lorsqu'on a un mouvement à variations ou des citations, on peut passer totalement à côté de l'oeuvre si l'on n'a pas ce bagage.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
atomlegend
Roi de la bourde
atomlegend

Nombre de messages : 9156
Age : 53
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

Mozart - La flûte enchantée Empty
MessageSujet: Re: Mozart - La flûte enchantée   Mozart - La flûte enchantée EmptyMer 13 Fév 2008 - 10:09

Je sais pas ce que vous voulez signifier par "culture". Mais pour ma part je crois que la curiosité suffit. En deux mois je suis passé de mozart a lully.
Je n'ai aucune culture musicale.
A moins que mozart soit plus accessible que lully. Auquel cas j'aurai encore écrit une bourde
hehe
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89365
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Mozart - La flûte enchantée Empty
MessageSujet: Re: Mozart - La flûte enchantée   Mozart - La flûte enchantée EmptyMer 13 Fév 2008 - 10:15

atomlegend a écrit:
Mais pour ma part je crois que la curiosité suffit.
La curiosité crée la culture... Ce n'est pas forcément une culture d'érudition pure, mais un bain, une habitude. Et le moins qu'on puisse dire est que tu te trouves en intraveineuse. hehe

Ca marche même pour Boulez. bounce
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
atomlegend
Roi de la bourde
atomlegend

Nombre de messages : 9156
Age : 53
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

Mozart - La flûte enchantée Empty
MessageSujet: Re: Mozart - La flûte enchantée   Mozart - La flûte enchantée EmptyMer 13 Fév 2008 - 10:47

DavidLeMarrec a écrit:
atomlegend a écrit:
Mais pour ma part je crois que la curiosité suffit.


Ca marche même pour Boulez. bounce

Il y aussi des questions de gouts quand même !!!
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89365
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Mozart - La flûte enchantée Empty
MessageSujet: Re: Mozart - La flûte enchantée   Mozart - La flûte enchantée EmptyMer 13 Fév 2008 - 11:42

atomlegend a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
atomlegend a écrit:
Mais pour ma part je crois que la curiosité suffit.


Ca marche même pour Boulez. bounce

Il y aussi des questions de gouts quand même !!!
Oui, mais chacun doit s'incliner devant le génie.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
atomlegend
Roi de la bourde
atomlegend

Nombre de messages : 9156
Age : 53
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

Mozart - La flûte enchantée Empty
MessageSujet: Re: Mozart - La flûte enchantée   Mozart - La flûte enchantée EmptyMer 13 Fév 2008 - 11:55

Me disais bien que si vartan le chérissait tant c'est qu'il y avait donc obligatoirement une bonne raison . scratch
Je veux bien m'incliner sans aimer ses compositions.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89365
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Mozart - La flûte enchantée Empty
MessageSujet: Re: Mozart - La flûte enchantée   Mozart - La flûte enchantée EmptyMer 13 Fév 2008 - 11:56

Vartan aime tout ce qui est abscons, je ne sais pas si c'est un critère.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Mozart - La flûte enchantée Empty
MessageSujet: Re: Mozart - La flûte enchantée   Mozart - La flûte enchantée EmptyMer 13 Fév 2008 - 11:59

D'absconsité ? Peut-être ?
Revenir en haut Aller en bas
atomlegend
Roi de la bourde
atomlegend

Nombre de messages : 9156
Age : 53
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

Mozart - La flûte enchantée Empty
MessageSujet: Re: Mozart - La flûte enchantée   Mozart - La flûte enchantée EmptyMer 13 Fév 2008 - 12:06

Berlioz abscons, ? (vartan à découvert la marche hongroise )

hehe
Revenir en haut Aller en bas
Pan
Mélomane chevronné
Pan

Nombre de messages : 3440
Date d'inscription : 24/12/2006

Mozart - La flûte enchantée Empty
MessageSujet: Re: Mozart - La flûte enchantée   Mozart - La flûte enchantée EmptyMer 13 Fév 2008 - 12:31

atomlegend a écrit:
Je sais pas ce que vous voulez signifier par "culture".
Je parle du public du XVIIIe siècle. Quand, par exemple, il écoutait une sonate, il attendait le thème, puis sa réexposition, ce sont des choses qui requièrent une certaine culture, voire un culture certaine. Mais je suis d'accord sur le fait que la sonate n'est pas une forme populaire. Pourtant, au XXe siècle, des gens peuvent apprécier une sonate de Mozart sans connaître les règles qui président à son élaboration.
@ DavidLeMarrec : qu'est-ce que tu entends par triobole ?
Revenir en haut Aller en bas
Morloch
Lou ravi
Morloch

Nombre de messages : 9912
Date d'inscription : 14/10/2006

Mozart - La flûte enchantée Empty
MessageSujet: Re: Mozart - La flûte enchantée   Mozart - La flûte enchantée EmptyMer 13 Fév 2008 - 12:54

Pour ses contemporains, je pense que la musique de Mozart était très accessible, il écrit simplement dans le style de son époque. La distance entre musique populaire et musique savante n'était pas aussi grande qu'aujourd'hui et Mozart ne cherchait pas à innover dans son écriture.

Les instruments étaient à peu près les mêmes, les mélodies des opéras étaient parfois chantés comme des tubes, et le Singspiel était un genre naissant mais préexistant à Mozart. Pour le public de ce type de théâtre à l'époque, cette Flute enchantée a du être une nouvelle production à l'affiche, comme aujourd'hui pour le public qui constate qu'une nouvelle comédie musicale va être donnée à l'Olympia.

Je ne pense pas que l'auditeur citadin "classe moyenne" qui venait assister à ces spectacles éprouvait un choc esthétique traumatisant pour ses oreilles.

Ca doit exister, des revues de l'époque qui parlent des représentations.
Revenir en haut Aller en bas
http://nhofszandz.blogspot.com/
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Mozart - La flûte enchantée Empty
MessageSujet: Re: Mozart - La flûte enchantée   Mozart - La flûte enchantée EmptyMer 13 Fév 2008 - 12:59

On sait aussi que Mozart écrivait nombre de danses à destinée des guinguettes de la banlieue viennoise: allemandes et landler à foison dans le catalogue. A les écouter on ne sent pas de différence qualitative, par conte l'inspiration semble faire un peu défaut.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89365
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Mozart - La flûte enchantée Empty
MessageSujet: Re: Mozart - La flûte enchantée   Mozart - La flûte enchantée EmptyMer 13 Fév 2008 - 13:07

Pan a écrit:
@ DavidLeMarrec : qu'est-ce que tu entends par triobole ?
Je faisais allusion à l'indemnité versée aux citoyens athéniens qui venaient participer aux délibérations politiques de l'ecclésia. C'est devenu plus ou moins proverbial, comme l'obole de Charon.

Je voulais juste dire que les paysans n'étaient pas subventionnés pour venir écouter de l'opéra à Vienne... et que par conséquent ce n'était pas envisageable.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Pan
Mélomane chevronné
Pan

Nombre de messages : 3440
Date d'inscription : 24/12/2006

Mozart - La flûte enchantée Empty
MessageSujet: Re: Mozart - La flûte enchantée   Mozart - La flûte enchantée EmptyMer 13 Fév 2008 - 13:53

J'ai édité mon premier message pour y inclure une petite présentation.
Par public populaire, il faudrait donc entendre les classes aisées de ce que l'on appelait, en France, le Tiers-État.
Revenir en haut Aller en bas
Kryzstof
Mélomane averti


Nombre de messages : 233
Age : 119
Date d'inscription : 01/10/2007

Mozart - La flûte enchantée Empty
MessageSujet: Re: Mozart - La flûte enchantée   Mozart - La flûte enchantée EmptyMer 13 Fév 2008 - 15:33

Les bourgeois, donc.
Revenir en haut Aller en bas
Morloch
Lou ravi
Morloch

Nombre de messages : 9912
Date d'inscription : 14/10/2006

Mozart - La flûte enchantée Empty
MessageSujet: Re: Mozart - La flûte enchantée   Mozart - La flûte enchantée EmptyMer 13 Fév 2008 - 15:40

Public populaire viennois, qui était sans doute assez divers. Bourgeois dans le sens habitant des villes, et ici, de LA ville, Vienne. A cette époque de monarchie autrichienne, certainement pas un public qui venait pour le besoin d'apparat mais plutôt pour se distraire avec un spectacle "de qualité", comme on dirait aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
http://nhofszandz.blogspot.com/
frere elustaphe
Aurelia Aurita
frere elustaphe

Nombre de messages : 10071
Age : 60
Date d'inscription : 17/12/2006

Mozart - La flûte enchantée Empty
MessageSujet: Re: Mozart - La flûte enchantée   Mozart - La flûte enchantée EmptyMar 11 Nov 2008 - 20:22

J'ai longtemps eu du mal avec Mozart...et après plusieurs essais...ça va ! Very Happy
Là, j'ai commencé à écouter la version Norrington !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Mozart - La flûte enchantée Empty
MessageSujet: Re: Mozart - La flûte enchantée   Mozart - La flûte enchantée EmptyMar 11 Nov 2008 - 20:43

on s'y fait mais c'est quand même TGV sur le début.

Ce qui me fait penser en revenant sur ce fil que j'ai essayé de répondre à quelques unes des questions concernant le public et la composition de l'orchestre dans le fil Opéras peu connus à propos de la collaboration Mozart-Schikaneder.
J'essaierai peut-être de faire des réponses spécifiques plus précises, mais il est certain que le public du parterre n'était pas un public bourgeois, puisque Mozart amenait ses connaissances uniquement dans les loges et passait la soirée de l'une à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
frere elustaphe
Aurelia Aurita
frere elustaphe

Nombre de messages : 10071
Age : 60
Date d'inscription : 17/12/2006

Mozart - La flûte enchantée Empty
MessageSujet: Re: Mozart - La flûte enchantée   Mozart - La flûte enchantée EmptyMar 11 Nov 2008 - 21:46

sud273 a écrit:
on s'y fait mais c'est quand même TGV sur le début.
Ah bon ? Je n'ai pas d'éléments de comparaison.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89365
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Mozart - La flûte enchantée Empty
MessageSujet: Re: Mozart - La flûte enchantée   Mozart - La flûte enchantée EmptyVen 31 Juil 2009 - 0:17

Dave a écrit:
Je ne connaissais que Klemperer (sans récitatifs) et des extraits d'Harnoncourt, j'ai écouté là le second acte de manière lointaine. J'ai gardé le souvenir d'un très bel opéra, assez séduisant, avec de beaux airs et l'emploi d'instruments originaux (flûte, carillon).

Et bien je crois que je n'écouterai plus cet opéra sans livret, les récitatifs assez nombreux et sans accompagnement en perdent tout intérêt et donnent à l'ensemble un côté figé, assez poussif. Je me disais parfois à certains moments que les spectateurs devaient bien s'emmerder...

Bon évidemment, comme je n'avais pas le livret, ce jugement est biaisé mais je tenais à le faire passer pour connaître votre opinion sur les récitatifs de la Flûte, les trouvez-vous bien Laughing Question

edit: s'il y a des réponses, ce serait surement mieux de continuer ici https://classik.forumactif.com/general-f1/mozart-la-flute-enchantee-t2342.htm?highlight=mozart
Il s'agit de dialogues parlés. Wink On parle de récitatifs lorsqu'il y a une mise en musique proche du flux parlé. Smile

La qualité des dialogues ? Très largement coupés la plupart du temps, et pas forcément extraordinaire, du théâtre comique symboliste.
Ca vaut pas Maeterlinck.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Wolferl
Lapinophobe
Wolferl

Nombre de messages : 13311
Age : 29
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Mozart - La flûte enchantée Empty
MessageSujet: Re: Mozart - La flûte enchantée   Mozart - La flûte enchantée EmptyVen 31 Juil 2009 - 0:22

Oui, ce sont des dialogues parlés, mais il me semble que Jacobs a utilisé pas mal d'instruments pour assurer un espèce de "continuo", ça peut être troublant si on ne connait pas.

En dehors de ça, je ne crois pas qu'on s'ennuie beaucoup moins avec le livret, celui-ci n'est franchement pas terrible... Mais, en salle, ça se supporte et une partie de la musique s'écoute très bien "pour elle-même". Smile
Revenir en haut Aller en bas
Dave
Mélomane chevronné
Dave

Nombre de messages : 2659
Age : 30
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 17/04/2008

Mozart - La flûte enchantée Empty
MessageSujet: Re: Mozart - La flûte enchantée   Mozart - La flûte enchantée EmptyVen 31 Juil 2009 - 0:35

Wolferl a écrit:
Oui, ce sont des dialogues parlés, mais il me semble que Jacobs a utilisé pas mal d'instruments pour assurer un espèce de "continuo", ça peut être troublant si on ne connait pas.

En dehors de ça, je ne crois pas qu'on s'ennuie beaucoup moins avec le livret, celui-ci n'est franchement pas terrible... Mais, en salle, ça se supporte et une partie de la musique s'écoute très bien "pour elle-même". Smile

Ok pour les dialogues parlés, j'avais déjà lu ça quelque part en plus Rolling Eyes
Qu'est-ce qu'un "continuo"? Je n'ai pas entendu les instruments lors des dialogues, j'étais quand même assez distrait et j'avais beaucoup de mal à m'intéresser à ceux-ci.

Sinon oui, j'exagérais, en salle, avec les sous-titres, ça doit tout à fait se supporter et en effet, les airs sont quand même très beaux; j'avais adoré ma découverte de l'opéra avec Klemperer. Je pestais à l'époque contre le chef qui avait omis d'enregistrer les dialogues car je trouvais l'action un peu décousue. Maintenant, je le comprends Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89365
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Mozart - La flûte enchantée Empty
MessageSujet: Re: Mozart - La flûte enchantée   Mozart - La flûte enchantée EmptyVen 31 Juil 2009 - 11:28

Mais c'est un blasphème tout de même d'omettre les dialogues, ça ruine totalement l'économie dramatique de l'oeuvre ! A plus forte raison lorsqu'on la massacre musicalement dans le même temps. Rolling Eyes

Sinon, le continuo, c'est l'autre nom de la basse continue. Tu sais que dans le baroque, on trouve en permanence, que ce soit dans les numéros ou dans les récitatifs, un petit groupe d'instrumentistes (claviers, cordes grattées, un violoncelle ou une viole de gambe) qui improvise sur la ligne de basse.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Mozart - La flûte enchantée Empty
MessageSujet: Re: Mozart - La flûte enchantée   Mozart - La flûte enchantée EmptyVen 31 Juil 2009 - 12:39

Dave devrait essayer une version avec dialogues abrégées. Par exemple Böhm, qui comporte le livret traduit. Wink
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89365
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Mozart - La flûte enchantée Empty
MessageSujet: Re: Mozart - La flûte enchantée   Mozart - La flûte enchantée EmptyVen 31 Juil 2009 - 12:47

Pourquoi pas, mais il peut aussi essayer une bonne version.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Dave
Mélomane chevronné
Dave

Nombre de messages : 2659
Age : 30
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 17/04/2008

Mozart - La flûte enchantée Empty
MessageSujet: Re: Mozart - La flûte enchantée   Mozart - La flûte enchantée EmptyVen 31 Juil 2009 - 14:37

Merci pour les précision David Smile

Euh sinon bien sûr, c'est toujours fâcheux de couper une œuvre, surtout ici où les dialogues sont très nombreux donc assez indispensables à la progression de l'histoire, n'empêche que je comprends quand même (un peu) Klemperer hehe


Dernière édition par Dave le Ven 31 Juil 2009 - 14:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Mozart - La flûte enchantée Empty
MessageSujet: Re: Mozart - La flûte enchantée   Mozart - La flûte enchantée EmptyVen 31 Juil 2009 - 14:41

DavidLeMarrec a écrit:
Pourquoi pas, mais il peut aussi essayer une bonne version.

Guerra !!! Guerra !!! Strage !

louis16

En plus, il sait trés bien que c'est n'importe quoi ce qu'il raconte. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne

Nombre de messages : 20363
Date d'inscription : 22/01/2010

Mozart - La flûte enchantée Empty
MessageSujet: Re: Mozart - La flûte enchantée   Mozart - La flûte enchantée EmptyDim 7 Mar 2010 - 17:40

Decouverte de la Flute Enchantée (version Bohm)

Argument en forme de conte féerique assez envoûtant.

Belle ouverture.

Acte 1

"Zu hilfe! zu hilfe!" très raffiné :bel ensemble féminin.

"Der wogelngaer" charmant avec ses ponctuations flutées…DFD très elegant en Papageno.

"Dis bildnis" :air superbe de Tamino…Wunderlich en habit de lumière sunny

"O zittre nicht": ça commence bien... l’air est tres beau, tout cela est très plastique...mais la fin façon « colorature avec ses ornements de volière"…me fait l’effet d’une craie que l’on fait crisser sur un tableau... insupportable. Mad


"Hm! hm! hm! hm!" :espiègle et joueur…on est en droit de trouver cela un peu gentil, voire niais tongue ...mais c’est bien fait… ça circule bien entre Papageno et l'ensemble feminin.

"Zum ziele" :Wunderlich toujours aussi magnifique en Tamino…un vrai soleil !
Beau dialogue avec un Hotter tres en verve en Orateur…tres fin et bien senti que tout cela.

"Wie stark" :belle sequence flutée... Wunderlich toujours aussi beau... Tiens? on retrouve le trait un peu féerique du "Der wogelngaer".

"Schnelle fusse" :là encore, on retrouve le trait féerique de flûte (imitation d’un oiseau ?)...j'entends du glockenspiel... superbe ça !!!

Beau chœur final

Acte 2

Je commence un peu à caler… Confused

"Der holle rache"… le fameux air de la reine de la nuit... ça m'est proprement odieux ...le comble de l’insupportable…ces chanteuses qui se prennent pour des piafs… confused confused confused
(Une allergie personnelle...rien de grave, rassurez vous Wink )

"Ach, in fuhl’s" beau et melancolique.

"Ein madchen"…chanté par Papageno(DFD toujours aussi excellent)…des ponctuations cristallines à base de glockenspiel…bel alliage de timbres metallophone/instruments à vents.

"Der, welcher"…très vivant avec de beaux échanges…

Dans le "tamino,mein" j’ai l’impression que la flûte reprend les contours du "dies blindis"...

"Papagnea! papagena!": on retrouve le trait féerique de flûte (tiens, d’ailleurs ça me rappelle le piccolo du faucon dans la Femme sans Ombre... ce genre de signal instrumental)…DFD toujours impeccable en Papageno…..beau passage carillonnant au glokenspiel…beaucoup de raffinement.
En revance les jeux de questions/reponses a base de « pa-pa »… « pa-pa » « papageno »…mettent mes nerfs a rude epreuve rambo

Bilan
Musique élégante et très bien faite, très maitrisée...rien à redire la dessus.
Une petite dimension féerique et colorée qui me plait assez (traits de flûte, glockenspiel...)


Un gros hic: j’ai l’impression d’entendre une collection d’airs isolés et pas un opera compact et fluide à la façon d'un Wagner(bref, ça tient plus du recueil de chansons que du concept album..et les récitatifs[soporifiques d'ailleurs] intercalés entre chaque air n'aident pas à fluidifier la chose)...mais ne pratiquons pas l’anachronisme.

Je trouve la musique un peu rigide au niveau des carrures, mais bon ça doit être l’esthétique de l’epoque .
L’esthétique est un peu trop policée à mon goût (voire chichiteuse...mais c'est tout personnel).
Je perçois un manque de souffle, d’ampleur, de grandiose, je ne sais pas…
Un certain manque de tension harmonique aussi (mais la aussi je risque de verser dans l’anachronisme).

Bref c'est comme si je voyais la chose se derouler au travers d'une vitre: je trouve ça beau, bien fait, mais ca ne me touche et ne me parle en rien …trop policé, trop sage, pas assez torturé, pas assez retors sur le plan harmonique et rythmique, pas assez de folie...
(mais la je parle plus de moi et de mes attentes que de l’œuvre elle même)

Toutes mes excuses aux mozartiens fervents que j'ai pu offenser ici ou là Laughing

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Bertram
Mélomaniaque
Bertram

Nombre de messages : 1722
Age : 40
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/04/2009

Mozart - La flûte enchantée Empty
MessageSujet: Re: Mozart - La flûte enchantée   Mozart - La flûte enchantée EmptyDim 7 Mar 2010 - 18:02

Et tu n'as pas eu les larmes aux yeux à certains moments ?

Pour moi, je confesse que ça m'arrive à ces moments là : Crying or Very sad

dernière partie de l'ouverture

trio : "Soll ich dich teurer nicht mehr sehn ?"

quatuor entre Pamina et les enfants !

Dans ces moments, il y a une tendresse, une bonté, une chaleur, qui sont uniques et qui doivent bien venir de la musique, même si c'est difficile à analyser.
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne

Nombre de messages : 20363
Date d'inscription : 22/01/2010

Mozart - La flûte enchantée Empty
MessageSujet: Re: Mozart - La flûte enchantée   Mozart - La flûte enchantée EmptyDim 7 Mar 2010 - 18:11

Les larmes aux yeux à l'ecoute de la flûte enchantée?
Ah, non jamais. Laughing

L'oeuvre ne provoque pas en moi de très grands affects.

Tout est affaire d'attentes, de parcours esthétique, de vécu et de sensibilité.

En ne partageant pas ton émotion, c'est moi qui suis perdant de toute maniere. Wink


Dernière édition par arnaud bellemontagne le Dim 7 Mar 2010 - 18:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Bertram
Mélomaniaque
Bertram

Nombre de messages : 1722
Age : 40
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/04/2009

Mozart - La flûte enchantée Empty
MessageSujet: Re: Mozart - La flûte enchantée   Mozart - La flûte enchantée EmptyDim 7 Mar 2010 - 18:19

Mais non mais non !
Mais je citais juste des passages dont tu n'avais pas fait mention, et que je chéris.
Et ce faisant, je me demandais, vu les capacités d'analyse qui sont les tiennes, si cette richesse émotionnelle de la musique était analysable et donc si tu avais un avis sur ces passages. Mais certes, il faut déjà la ressentir, l'émotion, on est d'accord.
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne

Nombre de messages : 20363
Date d'inscription : 22/01/2010

Mozart - La flûte enchantée Empty
MessageSujet: Re: Mozart - La flûte enchantée   Mozart - La flûte enchantée EmptyDim 7 Mar 2010 - 19:01

Je viens de réecouter les passages en question et je te confirme que j'ai les yeux secs. Mr. Green

Je trouve ces passages élégants, pleins de grâce même...mais rien qui me prenne aux tripes.

Quant a mes capacités d'analyse...elles se limitent aux signaux qu'emettent mes affects, point barre Laughing

Pourquoi telle ou telle combinaison ou enchainement de notes ou d'accords nous touche?...c'est une question vieille comme le monde et je ne vais evidemment pas rentrer dans cette interrogation philosophique abyssale hehe

Simplement, comme je le disais, c'est une question d'adequation, de resonance, de "sympathie" avec telle ou telle esthétique.
Ces critères d'appétence sont fonction du vécu, de l'environnement, de la sensibilité, peut être même de l'organisation corporelle que sais-je?

Toujours est-il que de mon côté je suis ému aux larmes par (entre autres) la fin de Moise et Aron, le prelude et le final des Gurrelieder, la mort de Siegfried, le debut de l'acte 3 de Wozzeck, l'interlude qui succéde à la phrase d'Arkel "Si j'etais Dieu j'aurais pitié du coeur des hommes" dans Pelleas et Melisande, la fin de l'opus 111 de Beethoven, certaines sequences des symphonies 1 et 2 de Dutilleux, la fin des symphonies 2 et 3 de Mahler, la fin de Parsifal, la fin de Tristan...

Bref, des choses que d'autres peuvent trouver insipides,voir même risibles...je ne pense pas que ce soit reductible à l'analyse...comme je l'ai dit: question d'attentes, de sensibilité, de vécu...c'est très mysterieux en fait. scratch
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Mozart - La flûte enchantée Empty
MessageSujet: Re: Mozart - La flûte enchantée   Mozart - La flûte enchantée Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Mozart - La flûte enchantée
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: