Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-25%
Le deal à ne pas rater :
Nouveaux écouteurs Apple AirPods 2 au meilleur prix
133.90 € 179 €
Voir le deal

 

 Autour d'Italo MONTEMEZZI (1875-1952)

Aller en bas 
AuteurMessage
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 29
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Autour d'Italo MONTEMEZZI (1875-1952) Empty
MessageSujet: Autour d'Italo MONTEMEZZI (1875-1952)   Autour d'Italo MONTEMEZZI (1875-1952) EmptySam 26 Avr 2008 - 22:51

Italo MONTEMEZZI, compositeur italien, est né en 1875 à Vigasio près de Vérone et mort dans sa ville natale en 1952.

Il étudie au conservatoire de Milan où il reçoit un diplôme en 1900, et travaille pendant un an l'harmonie.

C'est surtout son opéra, l'Amore dei tre re (l'amour des trois rois) qu'il se fait vraiment connaître et lance sa carrière. De fait, il part en Amérique et séjourne en Californie de 1939 à 1949.


On le considère comme un digne successeur du lyrisme italien mais aussi, ses oeuvres sont très empruntes d'une influence wagnérienne notamment l'harmonie.

Ses opéras :

Bianca (jamais joué)


Giovanni Gallurese : 1905


Héllera : 1909

L'Amore dei tre re : 1913


La nave : 1918


La notte di Zoraina : 1931


L'Incantesimo : 1943


La princesse lointaine
(jamais terminé... ou commencé)

Autour d'Italo MONTEMEZZI (1875-1952) Benelli_e_Montemezzi

Sem Benelli et Montemezzi.
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 29
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Autour d'Italo MONTEMEZZI (1875-1952) Empty
MessageSujet: Re: Autour d'Italo MONTEMEZZI (1875-1952)   Autour d'Italo MONTEMEZZI (1875-1952) EmptySam 26 Avr 2008 - 23:20

Bon, je vais quand même un peu alimenter mon fil sinon il sera mort-né.
Il faut savoir qu'il existe une trop rare discographie sur ce compositeur. Beaucoup de lives, peu de studios (notamment celui de RCA 1974 avec Domingo et Moffo, cité ci-dessous).

Sur youtube, il existe quelques liens à regarder notamment, un extrait de la version avec Moffo et DOmingo. Moffo y est un peu limite, mais ce c'est néanmoins très intéressant.


Il y a aussi un documentaire sur Montemezzi.
Par contre, les non-italianisants (comme moi), n'y comprendront rien... mais il y a de la musique ! Mr. Green


Dernière édition par Elvira le Dim 27 Avr 2008 - 10:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Autour d'Italo MONTEMEZZI (1875-1952) Empty
MessageSujet: Re: Autour d'Italo MONTEMEZZI (1875-1952)   Autour d'Italo MONTEMEZZI (1875-1952) EmptySam 26 Avr 2008 - 23:25

il faudra sans doute enlever les liens car, mort en 1952, ce n'est pas libre de droits: recommande plutôt simplement de taper son nom ou le titre dans You Tube.
Et dis-nous plutôt pourquoi tu aimes ses opéras, ou donne nous un vague synopsis de l'histoire pour qu'on ait envie de s'y intéresser.
Par exemple le titre La Nave m'intrigue par rapport à la date et j'aimerais bien savoir de quoi ça parle.
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 29
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Autour d'Italo MONTEMEZZI (1875-1952) Empty
MessageSujet: Re: Autour d'Italo MONTEMEZZI (1875-1952)   Autour d'Italo MONTEMEZZI (1875-1952) EmptySam 26 Avr 2008 - 23:27

sud273 a écrit:
il faudra sans doute enlever les liens car, mort en 1952, ce n'est pas libre de droits: recommande plutôt simplement de taper son nom ou le titre dans You Tube.
Et dis-nous plutôt pourquoi tu aimes ses opéras, ou donne nous un vague synopsis de l'histoire pour qu'on ait envie de s'y intéresser.

Oui, mais je crois qu'on a le droit, temporairement, de donner des liens youtube pour faire l'oeuvre, non ?

Je ferais un petit synopsis demain pour l'amour des trois rois. C'est celui là que je connais et que j'aime beaucoup. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 29
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Autour d'Italo MONTEMEZZI (1875-1952) Empty
MessageSujet: Re: Autour d'Italo MONTEMEZZI (1875-1952)   Autour d'Italo MONTEMEZZI (1875-1952) EmptyDim 27 Avr 2008 - 11:11

Bien, L'amore dei tre re.

Italie
Avant que l'opéra commence, le roi germanique Archilbado a conquérit le royaume d'Altura, 14 ans avant que l'opéra commence. Cependant, le peuple d'Altura se révolte.

Et bien évidemment, il y a une histoire d'amour... Le fils d'Archilbado, Manfredo, est marié à une jeune princesse alturan : Fiora. Mais Archilbado soupçonne que cette jeune femme est coupable d'adultère avec un autre prince alturan : Avito. Le vieux roi tente donc de prouver le crime mais ses serviteurs ne sont absolument pas coopératifs.

Scènes d'amour se succèdent entre Fiora et Avito, puis Manfredo et Fiora. Mais le roi Archilbado tente de faire avouer Fiora mais celle-ci reste stoïque. De rage, il l'étrangle.

A la fin de l'opéra, le corps d'Altura repose dans une crypte. Mais Archilbado fait une fourberie : il empoisonne les lèvres de Fiora. Ainsi l'amant périra lorsqu'il embrassera la bouche de sa bien-aimée. Avito est donc empoisonné. Manfredo arrive. Avito lui avoue tout, mais aussi que son père a empoisonné les lèvres de sa femme. De fait, Manfredo s'empoisonne à son tour. Le roi arrive pour voir mourir le coupable, mais ce sont les deux corps inanimés d'Avito et de son fils qu'ils découvrent.

TADAM, fin de l'opéra.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89398
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Autour d'Italo MONTEMEZZI (1875-1952) Empty
MessageSujet: Re: Autour d'Italo MONTEMEZZI (1875-1952)   Autour d'Italo MONTEMEZZI (1875-1952) EmptyMar 29 Avr 2008 - 21:15

Je suis assez étonné de ce que tu dis sur l'harmonie wagnérienne... ça reste très sage. Mais le ton, lui, est chargé d'un mystère ancestral, assez étonnant, comme des ombres d'un temps révolu jouaient sur scène.

D'une certaine manière, on peut penser à Pelléas, surtout dans la vision de Desormière. Bien sûr, musicalement, aucun rapport, et il a de toute évidence entendu Wagner, avec ce sérieux et cette pâte.

Musicalement, rien d'extraordinaire (il vaut mieux aller voir Zandonai pour ça), mais c'est ce climat qui fait le prix de L'amour des trois rois. J'aime beaucoup.

Il existe une version libre de droits (avec Sesto Bruscantini). Etonnant que les basses ne se saisissent pas de ce rôle qui vaut bien le Don Quichotte un peu schématique (et pas très inspiré musicalement) de Massenet.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 29
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Autour d'Italo MONTEMEZZI (1875-1952) Empty
MessageSujet: Re: Autour d'Italo MONTEMEZZI (1875-1952)   Autour d'Italo MONTEMEZZI (1875-1952) EmptyMar 29 Avr 2008 - 21:24

Oui, j'ai vu ça et là que c'était très inspiré de Pelleas et Mélisande. Mais je ne connais pas du tout cet opéra. A vrai dire, je ne suis pas pressée de l'entendre celui-là. Je ne sais pas pourquoi d'ailleurs.

Par contre, peux-tu nous parler de Zandonai s'il te plait ? Smile
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89398
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Autour d'Italo MONTEMEZZI (1875-1952) Empty
MessageSujet: Re: Autour d'Italo MONTEMEZZI (1875-1952)   Autour d'Italo MONTEMEZZI (1875-1952) EmptyMar 29 Avr 2008 - 21:26

Elvira a écrit:
Oui, j'ai vu ça et là que c'était très inspiré de Pelleas et Mélisande. Mais je ne connais pas du tout cet opéra. A vrai dire, je ne suis pas pressée de l'entendre celui-là. Je ne sais pas pourquoi d'ailleurs.
Ah, ce n'est pas franchement lyrique, pour sûr.


Citation :
Par contre, peux-tu nous parler de Zandonai s'il te plait ? Smile
Oh, c'est très simple : c'est quelque part entre Puccini et Richard Strauss. bounce
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 29
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Autour d'Italo MONTEMEZZI (1875-1952) Empty
MessageSujet: Re: Autour d'Italo MONTEMEZZI (1875-1952)   Autour d'Italo MONTEMEZZI (1875-1952) EmptyMar 29 Avr 2008 - 21:29

Aaaah, mais oui au fait, c'est lui qui a composé Francesca da Rimini ! J'en ai entendu parlé. C'est bien donc ?
Revenir en haut Aller en bas
frere elustaphe
Aurelia Aurita
frere elustaphe

Nombre de messages : 10071
Age : 60
Date d'inscription : 17/12/2006

Autour d'Italo MONTEMEZZI (1875-1952) Empty
MessageSujet: Re: Autour d'Italo MONTEMEZZI (1875-1952)   Autour d'Italo MONTEMEZZI (1875-1952) EmptyMar 29 Avr 2008 - 21:49

Elvira a écrit:
Oui, j'ai vu ça et là que c'était très inspiré de Pelleas et Mélisande. Mais je ne connais pas du tout cet opéra. A vrai dire, je ne suis pas pressée de l'entendre celui-là. Je ne sais pas pourquoi d'ailleurs.
t'inquiète, David finira par t'avoir. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Autour d'Italo MONTEMEZZI (1875-1952) Empty
MessageSujet: Re: Autour d'Italo MONTEMEZZI (1875-1952)   Autour d'Italo MONTEMEZZI (1875-1952) EmptyJeu 17 Juin 2010 - 20:32

Elvira a écrit:
A la fin de l'opéra, le corps d'Altura repose dans une crypte.

Le corps de Fiora, tu veux dire? Smile

C'est un bel opéra, sinon, l'ambiance y est assez curieuse. La musique est plutôt sage effectivement, avec une grande cohérence mélodique et peu de folie harmonique, mais de cette musique se dégage une atmosphère presque "archaïque" qui fait le cachet de l'oeuvre.

J'ai beaucoup aimé l'Acte II, en fait, et l'Acte III. Dramatiquement, il n'y a pas vraiment de temps mort ni de longueurs.

Je ne connais que la version dirigée par le compositeur, avec une excellente Grace Moore en Fiora, et un MET qui n'applaudit pas trop souvent, une version très satisfaisante.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89398
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Autour d'Italo MONTEMEZZI (1875-1952) Empty
MessageSujet: Re: Autour d'Italo MONTEMEZZI (1875-1952)   Autour d'Italo MONTEMEZZI (1875-1952) EmptySam 13 Aoû 2016 - 2:11

laresifamilasol a écrit:
Bonsoir,

Connaissez-vous le compositeur italien Italo Montemezzi? Il n'a pas de "sujet" propre sur ce forum, mais il me semble qu'en parler ici est tout à fait à propos; en effet c'est un compositeur totalement inconnu en France, meme en Italie d'ou il est originaire. Pourtant, je sais depuis mes 14 ans que c'est un grand compositeur, voir un très grand. Pour moi, son chef d'oeuvre, l'Amore di Tre re est d'une perfection de style inégalée; certes ce n'est pas novateur, mais c'est souvent plus musical que bien des opéras "novateurs". Je crois savoir que sur ce forum il est interdit de poster des liens Youtube, mais vous pouvez chercher la bas, des âmes charitables peu soucieuses des questions de droits d'auteurs ont posté des versions de très bonne qualité du magnum opus du maitre, mais aussi d'autres de ses créations. Et je dois dire qu'a la frontière entre Strauss, Puccini, et Zandonai, Montemezzi se défend bien pour un inconnu.

Sinon, le grand Kissin, disait dans une interview à Diapason en 2008: si les grands compositeurs sont connus et les autres non, c'est qu'il y a une justice; car les grands ont fait de la grande musique et les autres non.


Et bien Kissin est trop catégorique; on ne peut jeter la pierre à ces petits maitres que l'histoire n'a pas retenus, préférant porter aux nues un Stravinsky, dont tout le monde sait que s'il n'avait composé au cours de l'hiver 1912 la partition qu'on aura deviné, n'aurait eu plus d'égards dans nos dictionnaires et autres "histoires de la musique" qu'un Taneiev, ou qu'un Glazounov. D'ailleurs peut être aurait t'il abandonné la composition?

Kissin- et tous ceux qui sont d'accord avec la citation sus-citée cherche à justifier l'ordre établi; à trouver des arguments pour rendre acceptable ce qui, selon des critères objectifs ne l'est pas. Et oui, pourquoi Puccini et pas Mascagni? J'ai analysé tous leurs opéras, et à ma mesure, je peux affirmer qu'il y a autant de musique dans la Lodoletta du maitre de livourne que dans la famélique Suor Angelica.

Bref, c'est une grande question, et croyez qu'il y aura toujours des mélomanes comme moi pour encourager la recherche désintéressée et noble par nos musiciens de tout un répertoire enfoui, injustement condamné à l'oubli.

L'Amore dei tre re est assez passé de mode (on a plutôt mis l'accent sur Alfano, Zandonai, Catalani ou même Franchetti, ces dernières années, à son détriment probablement), mais il a finalement bénéficié d'une assez belle discographie (il doit y avoir une demi-douzaine d'enregistrements, tous dans des distributions prestigieuses).

J'aime assez moi aussi, même si j'y reviens très peu souvent, on en parle dans ce fil, une véritable atmosphère crépusculaire qui ne se limite pas à de la sauce post-verdienne.

Pour ce qui est de la comparaison avec Mascagni (chez qui je n'ai pas trop souvent trouvé mon compte), on peut élargir aussi à Leoncavallo – I Medici, qui semble avoir englouti la tradition française par-dessus son fond puccinien, est une merveille dont on trouve peu d'exemple, même chez Puccini à mon avis. Very Happy (je n'aime pas particulièrement Suor Angelica, mais ça se tient quand même très bien)
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
laresifamilasol
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 40
Age : 30
Localisation : Constantinople, ville volée
Date d'inscription : 12/08/2016

Autour d'Italo MONTEMEZZI (1875-1952) Empty
MessageSujet: Re: Autour d'Italo MONTEMEZZI (1875-1952)   Autour d'Italo MONTEMEZZI (1875-1952) EmptySam 13 Aoû 2016 - 2:14

DavidLeMarrec a écrit:
laresifamilasol a écrit:
Bonsoir,

Connaissez-vous le compositeur italien Italo Montemezzi? Il n'a pas de "sujet" propre sur ce forum, mais il me semble qu'en parler ici est tout à fait à propos; en effet c'est un compositeur totalement inconnu en France, meme en Italie d'ou il est originaire. Pourtant, je sais depuis mes 14 ans que c'est un grand compositeur, voir un très grand. Pour moi, son chef d'oeuvre, l'Amore di Tre re est d'une perfection de style inégalée; certes ce n'est pas novateur, mais c'est souvent plus musical que bien des opéras "novateurs". Je crois savoir que sur ce forum il est interdit de poster des liens Youtube, mais vous pouvez chercher la bas, des âmes charitables peu soucieuses des questions de droits d'auteurs ont posté des versions de très bonne qualité du magnum opus du maitre, mais aussi d'autres de ses créations. Et je dois dire qu'a la frontière entre Strauss, Puccini, et Zandonai, Montemezzi se défend bien pour un inconnu.

Sinon, le grand Kissin, disait dans une interview à Diapason en 2008: si les grands compositeurs sont connus et les autres non, c'est qu'il y a une justice; car les grands ont fait de la grande musique et les autres non.


Et bien Kissin est trop catégorique; on ne peut jeter la pierre à ces petits maitres que l'histoire n'a pas retenus, préférant porter aux nues un Stravinsky, dont tout le monde sait que s'il n'avait composé au cours de l'hiver 1912 la partition qu'on aura deviné, n'aurait eu plus d'égards dans nos dictionnaires et autres "histoires de la musique" qu'un Taneiev, ou qu'un Glazounov. D'ailleurs peut être aurait t'il abandonné la composition?

Kissin- et tous ceux qui sont d'accord avec la citation sus-citée cherche à justifier l'ordre établi; à trouver des arguments pour rendre acceptable ce qui, selon des critères objectifs ne l'est pas. Et oui, pourquoi Puccini et pas Mascagni? J'ai analysé tous leurs opéras, et à ma mesure, je peux affirmer qu'il y a autant de musique dans la Lodoletta du maitre de livourne que dans la famélique Suor Angelica.

Bref, c'est une grande question, et croyez qu'il y aura toujours des mélomanes comme moi pour encourager la recherche désintéressée et noble par nos musiciens de tout un répertoire enfoui, injustement condamné à l'oubli.

L'Amore dei tre re est assez passé de mode (on a plutôt mis l'accent sur Alfano, Zandonai, Catalani ou même Franchetti, ces dernières années, à son détriment probablement), mais il a finalement bénéficié d'une assez belle discographie (il doit y avoir une demi-douzaine d'enregistrements, tous dans des distributions prestigieuses).

J'aime assez moi aussi, même si j'y reviens très peu souvent, on en parle dans ce fil, une véritable atmosphère crépusculaire qui ne se limite pas à de la sauce post-verdienne.

Pour ce qui est de la comparaison avec Mascagni (chez qui je n'ai pas trop souvent trouvé mon compte), on peut élargir aussi à Leoncavallo – I Medici, qui semble avoir englouti la tradition française par-dessus son fond puccinien, est une merveille dont on trouve peu d'exemple, même chez Puccini à mon avis. Very Happy  (je n'aime pas particulièrement Suor Angelica, mais ça se tient quand même très bien)  






Ecoute donc le grand duo d'amour de l'acte 2 de l'amore. Cela vaut tristan. Quel climax extatique!!

Sinon pour Leoncavallo drink Un modèle pour moi drink
Content de voir des frères léoncavallistes sur ce forum drink
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89398
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Autour d'Italo MONTEMEZZI (1875-1952) Empty
MessageSujet: Re: Autour d'Italo MONTEMEZZI (1875-1952)   Autour d'Italo MONTEMEZZI (1875-1952) EmptySam 13 Aoû 2016 - 2:37

J'avais eu cette impression dans d'autres œuvres (Le Pays de Ropartz, Les Barbares de Saint-Saëns, Frédégonde d'Ollone, bien sûr Fervaal…), mais ça ne m'avait pas frappé dans L'Amore DTR… il y a longtemps, je dois dire. Je vais réessayer, bonne suggestion. Tu suggèrerais une version où ça s'entend particulièrement bien ? Jusqu'ici, j'en suis resté à Basile et Santi, je crois.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
laresifamilasol
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 40
Age : 30
Localisation : Constantinople, ville volée
Date d'inscription : 12/08/2016

Autour d'Italo MONTEMEZZI (1875-1952) Empty
MessageSujet: Re: Autour d'Italo MONTEMEZZI (1875-1952)   Autour d'Italo MONTEMEZZI (1875-1952) EmptySam 13 Aoû 2016 - 2:39

DavidLeMarrec a écrit:
J'avais eu cette impression dans d'autres œuvres (Le Pays de Ropartz, Les Barbares de Saint-Saëns, Frédégonde d'Ollone, bien sûr Fervaal…), mais ça ne m'avait pas frappé dans L'Amore DTR… il y a longtemps, je dois dire. Je vais réessayer, bonne suggestion. Tu suggèrerais une version où ça s'entend particulièrement bien ?  Jusqu'ici, j'en suis resté à Basile et Santi, je crois.  




je ne retiens jamais les noms des chanteurs, mais pour moi la meilleure version est celle de 41, au MET, dirigée par l'auteur himself
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89398
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Autour d'Italo MONTEMEZZI (1875-1952) Empty
MessageSujet: Re: Autour d'Italo MONTEMEZZI (1875-1952)   Autour d'Italo MONTEMEZZI (1875-1952) EmptySam 13 Aoû 2016 - 2:46

Avec Kullman et Pinza. Et on entend correctement le détail ? Parce qu'en général, le Met d'avant les années 60, c'est assez sec et précaire comme prises, et la veine mélodique du chant y étant ce qu'elle est… J'étais assez tenté par Fedoseyev (avec Mazzola-Gavazzeni et Haddock !), qu'est-ce que ça vaut ?
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
laresifamilasol
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 40
Age : 30
Localisation : Constantinople, ville volée
Date d'inscription : 12/08/2016

Autour d'Italo MONTEMEZZI (1875-1952) Empty
MessageSujet: Re: Autour d'Italo MONTEMEZZI (1875-1952)   Autour d'Italo MONTEMEZZI (1875-1952) EmptySam 13 Aoû 2016 - 2:48

DavidLeMarrec a écrit:
Avec Kullman et Pinza. Et on entend correctement le détail ?  Parce qu'en général, le Met d'avant les années 60, c'est assez sec et précaire comme prises, et la veine mélodique du chant y étant ce qu'elle est… J'étais assez tenté par Fedoseyev (avec Mazzola-Gavazzeni et Haddock !), qu'est-ce que ça vaut ?  


C'est assez brouillon comme version (MET 41) mais il y a des moments de grâce (notamment au II)
Je ne connais hélas pas l'autre version......
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89398
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Autour d'Italo MONTEMEZZI (1875-1952) Empty
MessageSujet: Re: Autour d'Italo MONTEMEZZI (1875-1952)   Autour d'Italo MONTEMEZZI (1875-1952) EmptySam 13 Aoû 2016 - 2:50

Bon, j'essaierai Montemezzi, mais avec une version de secours plus récente si nécessaire. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 39
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Autour d'Italo MONTEMEZZI (1875-1952) Empty
MessageSujet: Re: Autour d'Italo MONTEMEZZI (1875-1952)   Autour d'Italo MONTEMEZZI (1875-1952) EmptySam 13 Aoû 2016 - 9:06

DavidLeMarrec a écrit:
Bon, j'essaierai Montemezzi, mais avec une version de secours plus récente si nécessaire. Mr. Green  

Je pense qu'avec cette version-ci tu ne peux pas être déçu ; plus que solide, de vraies signatures vocales (et même, ou surtout avec Moffo qui, n'étant plus tout à fait dans ses meilleures années a quelque chose de sur-vivant, si j'ose dire), pour un enregistrement engagé, inspiré (donc engageant/inspirant pour se faire une idée des linéaments souterrains qui courent et animent l'inspiration du compositeur).

Autour d'Italo MONTEMEZZI (1875-1952) $_35
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89398
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Autour d'Italo MONTEMEZZI (1875-1952) Empty
MessageSujet: Re: Autour d'Italo MONTEMEZZI (1875-1952)   Autour d'Italo MONTEMEZZI (1875-1952) EmptySam 13 Aoû 2016 - 19:52

Déjà écoutée, comme dit juste au-dessus : c'est bien, mais un peu fluide, très post-verdien, pas très mystérieux… ça tient plus au chef et à la prise de son qu'aux chanteurs (quoique, Domingo me passionne peu ici, il lui faut des rôles plus nerveux), mais j'avais davantage aimé Basile, avec un climat nocturne beaucoup plus adéquat (et Bruscantini en majesté !).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 39
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Autour d'Italo MONTEMEZZI (1875-1952) Empty
MessageSujet: Re: Autour d'Italo MONTEMEZZI (1875-1952)   Autour d'Italo MONTEMEZZI (1875-1952) EmptySam 13 Aoû 2016 - 20:16

DavidLeMarrec a écrit:
Déjà écoutée, comme dit juste au-dessus : c'est bien, mais un peu fluide, très post-verdien, pas très mystérieux… ça tient plus au chef et à la prise de son qu'aux chanteurs (quoique, Domingo me passionne peu ici, il lui faut des rôles plus nerveux), mais j'avais davantage aimé Basile, avec un climat nocturne beaucoup plus adéquat (et Bruscantini en majesté !).  

Pas vu/lu ; toutes mes confuses.
Et, oui Basile, avec des profils vocaux très typés et une direction au sens propre, c'est à dire qui va de A à B avec une vraie "physique" de l'efficacité théâtrale, est très recommandable ; notamment pour Petrella dont on parlait justement (mais j'ai envie de dire, surtout : nécessairement, s'agissant de Bruscantini...).
Reste Fedosseyev, dont on a parlé aussi ; lui n'est pas forcément orthodoxe (très mauvais jeux de mots Embarassed ) et/ou idiomatique, mais ses voix sentent, dans tous les sens du terme (fragrance et instinct) ; il y a de la salissure, des accidents qui ne tiennent pas qu'aux aléas de l'instant, des angles qui vont bien à l'oeuvre. En fait, la pochette est assez à l'image de la proposition ; contrastes et "curiosité" (pour la partition, des partenaires vis-à-vis les uns des autres) :

Autour d'Italo MONTEMEZZI (1875-1952) 51fuVn50j0L

Santi c'est, d'évidence, une luxueuse version "d'accueil" (cela étant, si j'avais l'occasion d'entendre l'oeuvre sur scène avec cet accueil-ci, je saurais très très largement m'en contenter Wink ).
Mais j'avoue que c'est un compositeur, d'abord que je connais très peu et ensuite avec lequel je ne sais pas trop quoi faire. Est-ce qu'il faut le considérer comme un épigone, un continuateur (ce qui n'est pas la même chose, dans mon esprit), un "créateur-autrement" (dans un paysage que je maîtrise plutôt mal, en réalité) ? Un peu comme pour Pizzetti silent ...


Dernière édition par bAlexb le Sam 13 Aoû 2016 - 20:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89398
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Autour d'Italo MONTEMEZZI (1875-1952) Empty
MessageSujet: Re: Autour d'Italo MONTEMEZZI (1875-1952)   Autour d'Italo MONTEMEZZI (1875-1952) EmptySam 13 Aoû 2016 - 20:24

Alors c'est vendu, merci ! Very Happy  (si je le trouve à prix décent hehe )

(oui, Santi c'est très très bien… d'ailleurs un chef que j'aime beaucoup d'ordinaire, son seul disque où je n'aie pas été totalement convaincu)
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé




Autour d'Italo MONTEMEZZI (1875-1952) Empty
MessageSujet: Re: Autour d'Italo MONTEMEZZI (1875-1952)   Autour d'Italo MONTEMEZZI (1875-1952) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Autour d'Italo MONTEMEZZI (1875-1952)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: