Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -33%
Ventilateur ROWENTA VU5640 TURBO SILENCE EXTRÊME
Voir le deal
67 €

 

 Franco ALFANO – (1875-1954)

Aller en bas 
AuteurMessage
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Franco ALFANO – (1875-1954) Empty
MessageSujet: Franco ALFANO – (1875-1954)   Franco ALFANO – (1875-1954) EmptyJeu 23 Avr 2015 - 22:16

Je suis embarrassé, il n'y a pas de fil sur Alfano, et j'avais juste un mot à poster…

Très simplement dans ce cas : Alfano a surtout été célèbre, jusqu'à une date très récente (fin des années 90, je dirais), comme le disciple de Puccini, celui qui compléta (de façon assez scolaire) la fin de Turandot. Les plus curieux avaient pu entendre son opéra Risurrezione (d'après Tolstoï), dans le style de la giovane scola de l'époque de Puccini, mais monumental et expansif, tirant assez vers le richardstraussisme (façon Frau ohne Schatten).

Depuis, nous avons eu beaucoup de choses, dont les succès de Cyrano, sur le texte coupé mais littéral de Rostand, beaucoup plus marqué par le style français (quoique pas du tout dans le style français de l'époque), et quelques autres de ses opéras qui ont moins fait parler d'eux (Don Juan de Mañara, Sakúntala…).

Mais la grande révélation vient, à mon sens, de sa musique instrumentale, très différente, pas du tout dans le style musical du vérisme, et très marqué par l'influence des Français. Naxos a fait le gros du travail, avec les deux disques de Darvarova (il faut absolument entendre le couplage Sonate avec violon / Quintette avec piano, de la très grande musique de chambre) et bien sûr les deux symphonies par Israel Yinon et le meilleur orchestre européen (Orchestre d'État du Brandebourg de Francfort-sur-Oder)…
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Franco ALFANO – (1875-1954) Empty
MessageSujet: Re: Franco ALFANO – (1875-1954)   Franco ALFANO – (1875-1954) EmptyJeu 23 Avr 2015 - 22:34

C'est justement des symphonies que je voulais parler… réécoute ce soir, et petite déception face à l'émerveillement des fois précédentes, en tout cas pour la Première – la Seconde reste très diverse et impressionnante. Peut-être ai-je trop écouté de symphonies de la période dans l'intervalle, et ne trouvé-je plus de réelle valeur ajoute dans celle-là.

Toujours est-il que je remarque ce soir le fort lien existant entre la coda de la Première et la fin du Tombeau de Couperin ou de Daphnis ; et, pour la Deuxième, le grand largo doit beaucoup à la mort de Mélisande. Étonnant, au sein d'un langage qui les a manifestement écoutés, mais qui n'est précisément français – même pas des français germanisants comme Magnard ou Roussel : on s'approche plus de la symphonie viennoise fin-de-siècle, en réalité.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 11100
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Franco ALFANO – (1875-1954) Empty
MessageSujet: Re: Franco ALFANO – (1875-1954)   Franco ALFANO – (1875-1954) EmptyJeu 23 Avr 2015 - 23:48

Pareil, sauf que dès la première écoute, la Première m'avait paru sensiblement en retrait par rapport à la Seconde.

En effet, la Seconde est très étonnante: une espèce de postromantisme tardif un peu mélancolique (on se rapprocherait assez de Schmidt, je trouve, tant pour le côté plus «rétrospectif» que «novateur» ou «décadent» de la syntaxe que pour le coloris orchestral automnal) mais l'influence debussyste dans l'orchestration comme dans l'harmonie est prégnante. En revanche, je n'avais pas fait spécifiquement le lien entre le II et la mort de Mélisande...

Je pense qu'après quelques réécoutes, elle aura intégré mon panthéon personnel de symphonies alternatives du premier XXe siècle (aux côtés de la 4e de Schmidt, de la 4e d'Alfvén, de la 6e de Bax, de la 5e de Langgaard, de la fa majeur de Gaubert...)

Je conseille vivement aussi bien aux debussystes qu'aux postromanticomanes du forum d'aller l'écouter (je pense en particulier que Golisande devrait aimer).

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Franco ALFANO – (1875-1954) Empty
MessageSujet: Re: Franco ALFANO – (1875-1954)   Franco ALFANO – (1875-1954) EmptyJeu 23 Avr 2015 - 23:56

Benedictus a écrit:
Pareil, sauf que dès la première écoute, la Première m'avait paru sensiblement en retrait par rapport à la Seconde.

Moi aussi, mais cette fois-ci, je n'ai pas été très intéressé.


Citation :
En effet, la Seconde est très étonnante: une espèce de postromantisme tardif un peu mélancolique (on se rapprocherait assez de Schmidt, je trouve, tant pour le côté plus «rétrospectif» que «novateur» ou «décadent» de la syntaxe que pour le coloris orchestral automnal)

Je trouve ça beaucoup moins rétro que Schmidt, même si le charme hybride qui se dégage entre romantisme et nouveaux coloris n'est pas sans rapport.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 11100
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Franco ALFANO – (1875-1954) Empty
MessageSujet: Re: Franco ALFANO – (1875-1954)   Franco ALFANO – (1875-1954) EmptyVen 24 Avr 2015 - 0:05

DavidLeMarrec a écrit:
Je trouve ça beaucoup moins rétro que Schmidt, même si le charme hybride qui se dégage entre romantisme et nouveaux coloris n'est pas sans rapport.
Ah? Ça ne me semble pourtant pas non plus d'une modernité bien radicale (surtout vu la date).
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Franco ALFANO – (1875-1954) Empty
MessageSujet: Re: Franco ALFANO – (1875-1954)   Franco ALFANO – (1875-1954) EmptyVen 24 Avr 2015 - 0:07

Non, ce n'est pas radical, mais ça reste plus « air du temps », là où Schmidt affirme une filiation avec la tradition germanique (surtout dans les deux premières, il est vrai – mais la Quatrième, vu la date, on est encore moins radical Mr. Green ).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
JerMu
Mélomaniaque
JerMu

Nombre de messages : 514
Localisation : F
Date d'inscription : 22/01/2011

Franco ALFANO – (1875-1954) Empty
MessageSujet: Re: Franco ALFANO – (1875-1954)   Franco ALFANO – (1875-1954) EmptyVen 24 Avr 2015 - 15:07

Merci de me/nous faire connaître ce compositeur qui pour un béotien comme moi n’est « que » la personne qui achevé Turandot. Ce qui n’est pas rien !

Encore un compositeur à porter sur ma liste des « à écouter » <soupir de découragement>

Un coup d’œil sur Wikipédia, il a été l’élève de Salomon Jadassohn. (Jadassohn j’ai découvert ça très récemment et ça ne m’a pas passionné mais difficile de se faire une idée en écoutant un CD.)
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 39
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Franco ALFANO – (1875-1954) Empty
MessageSujet: Re: Franco ALFANO – (1875-1954)   Franco ALFANO – (1875-1954) EmptyVen 24 Avr 2015 - 15:23

JerMu a écrit:
n’est « que » la personne qui achevé Turandot.

pale
Justement, j'ai toujours trouvé que le complément formait un hiatus plus bruyant que brillant avec ce qui précède, dans Turandot ; et je m'en suis d'autant plus persuadé quand j'ai découvert Risurrezione & Cyrano.
Pour le premier, on ne peut pas faire à mon avis sans Olivero : http://www.amazon.fr/Alfano-Risurrezione-Boncompagni-Olivero-Gismondo/dp/B0000JMLC6/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1429881525&sr=8-1&keywords=alfano+risurrezione mais il existe une très belle version (encore un peu) contemporaine, nécessairement mieux captée, http://www.amazon.fr/Alfano-Risurrezione-op%C3%A9ra-Friedmann-Layer/dp/B00008IOUY/ref=sr_1_4?ie=UTF8&qid=1429881525&sr=8-4&keywords=alfano+risurrezione ; pour Cyrano, évidemment on a Alagna, mais aussi Domingo : http://www.amazon.fr/Cyrano-Bergerac-booklet-Franco-Alfano/dp/B002QEXBJ0/ref=sr_1_1?s=music&ie=UTF8&qid=1429881636&sr=1-1&keywords=alfano+cyrano , un live de Maurizio Arena qui nous offre une Stapp survitaminée : http://www.amazon.fr/Alfano-Cyrano-Bergerac-Arena-Johns/dp/B00025ET9G/ref=sr_1_4?s=music&ie=UTF8&qid=1429881636&sr=1-4&keywords=alfano+cyrano & La Rosa Parodi qui a le charme de l'ancien et, surtout, d'un chant encore très formé/informé, si j'ose dire : http://www.amazon.fr/Cyrano-Bergerac-Franco-Alfano/dp/B00FGFJPGE/ref=sr_1_6?s=music&ie=UTF8&qid=1429881636&sr=1-6&keywords=alfano+cyrano. Là, mon coeur balance sérieusement...
Revenir en haut Aller en bas
kegue
Mélomane chevronné
kegue

Nombre de messages : 3774
Age : 50
Localisation : Là où repose Cocteau
Date d'inscription : 27/10/2008

Franco ALFANO – (1875-1954) Empty
MessageSujet: Re: Franco ALFANO – (1875-1954)   Franco ALFANO – (1875-1954) EmptyVen 24 Avr 2015 - 18:14

L'ouverture de ce nouveau fil m'a donné l'envie de me replonger dans la première Symphonie du monsieur (ça me change d'Haydn)
Il faudra donc que je me réécoute la deuxième symphonie (prévue ce soir) pour me faire une idée comparative mais quand même, ça envoie pas mal !
Bon, il y a toujours ce côté décousu du premier mouvement que je retrouve à chaque fois que je l'écoute, j'avoue avoir du mal à me retrouver dans la logique de la forme. Mais je trouve l'orchestration riche et scintillante. Le mouvement lent, aux sombres reflets, me fait par contre un très bel effet ; avec voix en demi-teinte qui se choquent et s'entremêlent. Le final un peu scherzando offre un joli contraste. Je trouve dans les ambiances un petit côté qui me rappelle un peu celles des symphonies de Bax. J'entends aussi des relents debussystes (sans doute la profusion de gammes par tons). Si je me rappelle bien, cette oeuvre date de 1910 (et remaniée dans les années 50), je trouve qu'elle se place bien dans son époque.
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 11100
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Franco ALFANO – (1875-1954) Empty
MessageSujet: Re: Franco ALFANO – (1875-1954)   Franco ALFANO – (1875-1954) EmptyLun 11 Mai 2015 - 21:41

Benedictus en Playlist a écrit:
Alfano: Sonate pour violon et piano. Quintette avec piano
Elmira Darvarova (violon I), Scott Dunn (piano), Mary Ann Mumm (violon II), Craig Mumm (alto), Samuel Magill (violoncelle).
Naxos, 2011
Magnifique, très post-debussyste, avec un beau sens de la continuité mélodique - le quintette est peut-être à mettre au même niveau que la 2ᵉ Symphonie.
C'est ce disque, et c'est vraiment de la très, très belle musique de chambre:
Franco ALFANO – (1875-1954) Alfano10
Quelqu'un connaît la Sonate pour violoncelle et le «Concerto» pour violon, violoncelle et piano (aussi chez Naxos)? C'est aussi bien?

Sinon, je me demande bien pourquoi avoir choisi pour la pochette un photogramme mal colorisé des Vacances de Monsieur Hulot. Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Franco ALFANO – (1875-1954) Empty
MessageSujet: Re: Franco ALFANO – (1875-1954)   Franco ALFANO – (1875-1954) EmptyLun 11 Mai 2015 - 21:43

C'est très bien, mais pas aussi bien. Smile Mérite l'écoute quand même, sans problème.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé




Franco ALFANO – (1875-1954) Empty
MessageSujet: Re: Franco ALFANO – (1875-1954)   Franco ALFANO – (1875-1954) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Franco ALFANO – (1875-1954)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: