Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le deal à ne pas rater :
Valise rigide à roulettes pivotantes AmazonBasics – 68 cm
43.48 €
Voir le deal

 

 Cyril Scott (1879-1970)

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

Cyril Scott (1879-1970) Empty
MessageSujet: Cyril Scott (1879-1970)   Cyril Scott (1879-1970) EmptyDim 1 Juin 2008 - 14:42

Cyril Scott (1879-1970) 51PPPR343GL._SS280_

C'est grâce à ce CD que je découvre cet énième Anglais inconnu.
Sa musique me semble précisément très anglaise, pleine de résonances modales et dégoulinantes (comme j'aime), très classe, en tous cas. Cela dit, les trois oeuvres regroupées ici sont assez inégales.
Neptune est un poème symphonique de 24 minutes, écrit en 1935, qui, à en croire la notice, est la version révisée d'une pièce censée, initialement, décrire le naufrage du Titanic, à laquelle le programme a ensuite été amputé. Voilà qui est fort intéressant, avec des passages superbes, évoquant les étendues océaniques dans une verve descriptive inspirée. Ca rappelle les poèmes de Bridge, ceux de Bax et, de façon plus allusive, Debussy, auquel Scott emprunte un certain raffinement des thèmes et des textures. L'oeuvre commence par raconter l'immensité vide de la mer, dans un piano très soutenu, avec d'intéressantes cantilènes de violons; puis le bateau arrive, on entend des cornes de brume, des clapotis à la harpe, au célesta, enfin tout un tas d'effets "marins" très convaincants - et l'oeuvre culmine dans le climax du naufrage, et se termine dans le mystère. L'orchestration est subtile, les effets intelligents, bref, c'est de la bonne musique, dans un langage post-romantique auquel un certain modernisme (dans l'emploi des instruments) est associé - mais on reste dans le champ tonal et dans l'expressivité du siècle passé. Superbe!
La 3è symphonie, intitulée "The Muses", a été écrite en 1937 et se trouve être un bon dieu de chef d'oeuvre, vraiment une découverte impressionnante. Dédiée à Beecham, elle n'a jamais été jouée en concert - et pourtant... D'une durée de 34 minutes, elle utilise, dans quatre mouvements bien distincts (lent-vif-lent-vif), un orchestre énorme agrémenté d'une importante section de percussions, un orgue et un choeur sans texte. C'est la théâtralité qui prime ici, avec un sens musical d'une inspiration à couper le souffle. Une véritable orgie orchestrale, digne des meilleures anglaiseries que j'ai entendues - sublime! Le premier mouvement est dédié à la Muse de la poésie épique, et déploie un héroïsme quasi-rautavaarien, dans un climat grave et recueilli, avec un souffle renversant. L'orchestre est traité avec toute l'inventivité possible, la thématique ne dépare pas de cette ambiance magique et féérique. Le deuxième volet décrit la Muse des plaisanteries: cette fois, le registre est comique, le tout déjanté, farceur, truffé d'effets amusants et originaux, même si je trouve moins intéressant ce mouvement vif et allant. Le troisième est là aussi à tomber par terre, un grand coup de génie: dédié à l'Amour, il est de toute beauté, plein de mystère et d'étranges résonances. La tonalité est toujours respectée mais on ne s'ennuie pas un instant. Magnifique Shocked D'une langueur scriabinienne, émouvant, et terriblement évocateur. Le finale utilise à fond un choeur mixte fourni, pour une festivité délirante, démesurée, orgiaque, qui célèbre dans un faste mégalomaniaque la Muse des Danses et des Chants. Totalement pyrotechnique, mais tellement attachant. A connaître absolument Very Happy
Le concerto pour piano m'a déçu, par contre. Cette fois c'est court, bref et tellement épuré qu'on ne peut s'empêcher de trouver le matériau pauvre et peu varié. Oeuvre tardive (1958), ce concerto ne convainc pas. Il n'utilise aucune virtuosité du soliste, et l'orchestre est réduit aux cordes, ou presque - à croire que ce n'est pas le même compositeur. Le dialogue est terne, le tout assez peu intéressant. Seules les harmonies, parfois scriabiniennes, sauvent la pièce du soporifisme. Mais je ne suis pas très séduit.

Dans l'ensemble, un compositeur tout de même très intéressant qui m'a réservé de bonnes surprises! thumleft
Revenir en haut Aller en bas
adriaticoboy
Mélomane chevronné
adriaticoboy

Nombre de messages : 7173
Date d'inscription : 17/08/2005

Cyril Scott (1879-1970) Empty
MessageSujet: Re: Cyril Scott (1879-1970)   Cyril Scott (1879-1970) EmptyLun 9 Juin 2008 - 22:16

J'espère que Spiritus aura le droit aux commentaires de nos Debussystes avertis sur cette Symphonie n° 3, car on sent qu'il y a plein de choses à dire sur l'influence du compositeur français sur Scott. C'est même étonnant qu'il parvienne à faire quelque chose d'assez personnel alors qu'il reprend vraiment beaucoup du langage et de l'orchestration debussystes!
L'orientalisme est nettement plus marqué cependant. Et malheureusement des facilités et une certaine opulence donnent trop souvent un goût hollywoodien à cette musique, qui ferait une bonne BO pour Indiana Jones!
Revenir en haut Aller en bas
*Nico
Mélomane chevronné
*Nico

Nombre de messages : 3601
Date d'inscription : 10/10/2007

Cyril Scott (1879-1970) Empty
MessageSujet: Re: Cyril Scott (1879-1970)   Cyril Scott (1879-1970) EmptyLun 9 Juin 2008 - 22:22

J'ai préféré le Sea Poem à la 3ème symphonie...
Revenir en haut Aller en bas
jerome
Fugueur intempéré
jerome

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

Cyril Scott (1879-1970) Empty
MessageSujet: Re: Cyril Scott (1879-1970)   Cyril Scott (1879-1970) EmptyLun 9 Juin 2008 - 22:26

Spiritus a écrit:
on ne s'ennuie pas un instant. Magnifique Shocked D'une langueur scriabinienne, émouvant, et terriblement évocateur.
On m'a offert cette symphonie n°3 récemment, et après deux écoutes je ne suis pas aussi emballé que toi.

Le langage est très chatoyant, cela regorge de couleurs et d'atmosphères, mais je n'ai pas ressenti de thématique forte et de continuité.
C'est un superbe tapis orchestral, mais ça pourrait durer 3 heures comme ça... il manque un film pour accompagner cette musique et lui donner une direction.
On n'est pas très loin des Planètes, en un peu moins efficace je trouve.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Mélomaniaque
joachim

Nombre de messages : 1230
Age : 74
Localisation : Nord (avesnois/thiérache)
Date d'inscription : 02/03/2006

Cyril Scott (1879-1970) Empty
MessageSujet: Re: Cyril Scott (1879-1970)   Cyril Scott (1879-1970) EmptyMar 10 Juin 2008 - 13:41

Je viens d'écouter cette 3ème symphonie, et il est vrai que l'influence de Debussy est prépondérante, en particulier le premier mouvement qui ressemble à La Mer. J'aime bien les atmosphères descriptives. Ici il y a même une machine à vent !

J'ai moins aimé Neptune, que dans l'ensemble je trouve un peu trop bruyant, mais intéressant malgré tout.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Cyril Scott (1879-1970) Empty
MessageSujet: Re: Cyril Scott (1879-1970)   Cyril Scott (1879-1970) EmptyMar 10 Juin 2008 - 16:03

pour savoir exactement comment s'exerce l'influence, il faudrait entendre la première symphonie, créée à Darmstadt en 1900 et la deuxième créée à Londres en 1903... mais elles ne sont pas encore enregistrées.

ce que j'entends ne m'évoque pas Debussy d'ailleurs, mais plus Bax, Vaughan-Williams et surtout Scriabine et Roslavets, y compris dans l'orchestration: voilà un bel exemple d'ailleurs de piano d'orchestre et d'orgue intégré à la texture (en ce qui concerne le poème symphonique).
On peut aussi évoquer Holst en effet, plus dans le rapport à l'orient que dans l'utilisation du choeur sans parole (qui est de toute façon une invention de d'Indy).
Neptune me parait supérieur à la troisième symphonie, mais effectivement on peut noter à la décharge du compositeur qu'il n'entendit jamais la partition de sa 3ème et qu'il ne put donc pas vraiment modifier grand-chose.

Il y a effectivement abondance de très beaux effets orchestraux, à commencer par le pizzicato-glissando aux violoncelle qui ouvre l'oeuvre, ou cette écume de xylophone qui habille les vagues, les très riches mouvements inversés de la mer et du vent. Je me demande si Ibert avait entendu cette oeuvre, le côté dansant, l'utilisation des cuivres me rappelle beaucoup la "symphonie marine" (restée elle-aussi dans les tiroirs).

Il faut que je réécoute la symphonie qui use d'un langage plus diffus et sans doute moins immédiat. Indéniablement une musique à découvrir, d'une facture beaucoup plus originale et beaucoup moins classique que ce que j'imaginais à lire les critiques.
Revenir en haut Aller en bas
Jaky
Mélomane chevronné
Jaky

Nombre de messages : 9422
Age : 60
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

Cyril Scott (1879-1970) Empty
MessageSujet: Re: Cyril Scott (1879-1970)   Cyril Scott (1879-1970) EmptyMar 10 Juin 2008 - 17:09

sud273 a écrit:

ce que j'entends ne m'évoque pas Debussy d'ailleurs, mais plus Bax, Vaughan-Williams et surtout Scriabine et Roslavets, y compris dans l'orchestration…
Misère! Et il faut que je tienne jusqu'à ce week-end pour l'écouter! bounce
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Mélomaniaque
joachim

Nombre de messages : 1230
Age : 74
Localisation : Nord (avesnois/thiérache)
Date d'inscription : 02/03/2006

Cyril Scott (1879-1970) Empty
MessageSujet: Re: Cyril Scott (1879-1970)   Cyril Scott (1879-1970) EmptyMar 10 Juin 2008 - 20:09

Je viens d'écouter pour la deuxième fois, et je crois que je confirme ma première impression : Neptune me semble plus abstrait que la symphonie, il me plaît moins (ce qui ne veut pas dire que je n'aime pas).

Si je ne connaissais pas déjà toutes les oeuvres orchestrales de Debussy et qu'on m'ait fait écouter cette symphonie en déclinant l'auteur, je suis sûr que j'aurais dit "Debussy" tant je trouve qu'elle lui ressemble. Le premier mouvement, à La Mer, ceux avec choeur à "Sirènes". Je ne connais pas la biographie de Scott, mais il s'est inspiré de Debussy, c'est sûr.

Pour Neptune, c'est moins évident, comme dit Sud, il y a aussi du Bax. Mais du Scriabine, je ne sais pas, ou alors peut-être le Scriabine de Prométhée ?
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Cyril Scott (1879-1970) Empty
MessageSujet: Re: Cyril Scott (1879-1970)   Cyril Scott (1879-1970) EmptyMer 11 Juin 2008 - 1:12

Oui, la Mer, mais vue de loin, on n'entre pas dans ses eaux, on ne plonge pas au fond, mer trop huileuse. C'est terriblement efficace et déborde de moyens, même un peu trop quand même. Ça ne dégouline pas vraiment.
Finalement ça me fait plus penser à Cras qu'à Debussy. Mais c'est surprenant pour un Anglais de s'essayer à ces debussysmes. Le mouvement avec choeurs par contre est un peu ridicule. On ne fait pas Sirène comme ça.

Je ne peux pas dire que je raffole mais Scott utilise un langage raffiné. Après, où va-t-il dans ces grands développements, ce n'est pas toujours clair.
Revenir en haut Aller en bas
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

Cyril Scott (1879-1970) Empty
MessageSujet: Re: Cyril Scott (1879-1970)   Cyril Scott (1879-1970) EmptyMer 11 Juin 2008 - 19:05

Merci pour vos réactions. C'est plus mitigé que je pensais, mais bon, il faut dire que j'ai bien mauvais goût dans l'ensemble, alors c'est pas si mal hehe
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Cyril Scott (1879-1970) Empty
MessageSujet: Re: Cyril Scott (1879-1970)   Cyril Scott (1879-1970) EmptyMer 11 Juin 2008 - 20:05

j'attends de pied ferme le disque du 1er concerto et de la quatrième symphonie pour me faire une idée précise. Il me semble en effet que ce monsieur Scott pourrait bien avoir malgré le fait qu'on ait cessé de le jouer en 1934, une importance décisive dans l'histoire de la musique: comme Lautréamont ou André Chenier en littérature.
Revenir en haut Aller en bas
Jaky
Mélomane chevronné
Jaky

Nombre de messages : 9422
Age : 60
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

Cyril Scott (1879-1970) Empty
MessageSujet: Re: Cyril Scott (1879-1970)   Cyril Scott (1879-1970) EmptyDim 15 Juin 2008 - 0:09

J'ai écouté et mes impressions recoupent presque tout ce qui a été dit, excepté que je n'ai pas du tout entendu de Scriabine là-dedans.
L'influence de Debussy est bien sûr flagrante mais sans son raffinement, le deuxième mouvement de la symphonie emprunte beaucoup à Pierné (Cydalise et le Chèvrepied) : dialogue de la clarinette et du basson puis de la flûte (qui cite à la fin le thème du Chèvrepied de Pierné). Le final avec chœur est des plus ennuyeux et malgré l'opulence et la qualité de l'orchestration on ressent un manque d'unité et surtout de personnalité. Neptune m'a horriblement ennuyé.
Comme disait Adriaticoboy, seulement "Hollywoodien"… Confused
Revenir en haut Aller en bas
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

Cyril Scott (1879-1970) Empty
MessageSujet: Re: Cyril Scott (1879-1970)   Cyril Scott (1879-1970) EmptyDim 15 Juin 2008 - 12:16

Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Jaky
Mélomane chevronné
Jaky

Nombre de messages : 9422
Age : 60
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

Cyril Scott (1879-1970) Empty
MessageSujet: Re: Cyril Scott (1879-1970)   Cyril Scott (1879-1970) EmptyDim 15 Juin 2008 - 14:36

Spiritus a écrit:
Neutral
Désolé mais cela ne m'a pas emballé, cela reste agréable à écouter sans plus. Ce qui m'a beaucoup gêné de surcroit ce sont les emprunts et influences sans qu'il se les approprie pour y mettre "sa patte". Dans un autre registre voir ce que fait un jeune Ginastera dans Panambi et estancia : on y entends des influences de Ravel, Stravinsky et Bartok, pourtant cela reste du Ginastera, il en est pas prisonnier. Pour rester en mer as-tu déjà écouté "The Sea" de Bridge? C'est quelques années plus tôt mais quels différences…


Dernière édition par Jaky le Dim 15 Juin 2008 - 14:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

Cyril Scott (1879-1970) Empty
MessageSujet: Re: Cyril Scott (1879-1970)   Cyril Scott (1879-1970) EmptyDim 15 Juin 2008 - 14:37

C'est un poème symphonique? Je l'écouterai cet été alors. bounce
En effet, j'adore Bridge, je me souviens d'un Midnight poem qui était à tomber par terre. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Jaky
Mélomane chevronné
Jaky

Nombre de messages : 9422
Age : 60
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

Cyril Scott (1879-1970) Empty
MessageSujet: Re: Cyril Scott (1879-1970)   Cyril Scott (1879-1970) EmptyDim 15 Juin 2008 - 14:42

Spiritus a écrit:
C'est un poème symphonique? Je l'écouterai cet été alors. bounce
En effet, j'adore Bridge, je me souviens d'un Midnight poem qui était à tomber par terre. Very Happy
Comment as-tu fait pour répondre, j'ai vu ta réponse aussitôt avoir posté la mienne!! Shocked
Oups je l'ai édité entre temps… Où ai-je la tête? Embarassed

Pour the Sea, essayes si possible la version Handley plutôt que celle d'Hickox!
Revenir en haut Aller en bas
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

Cyril Scott (1879-1970) Empty
MessageSujet: Re: Cyril Scott (1879-1970)   Cyril Scott (1879-1970) EmptyDim 15 Juin 2008 - 15:02

Je prends note. Wink

Concernant Scott, je trouve quand même son langage assez personnel, en ce qui me concerne. Ca n'est pas pur plagiat...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Cyril Scott (1879-1970) Empty
MessageSujet: Re: Cyril Scott (1879-1970)   Cyril Scott (1879-1970) EmptyDim 15 Juin 2008 - 15:30

je ne vois pas comment on peut discuter d'influence et d'emprunts sans connaître sa musique antérieure. En effet, c'est bien Goossens qui disait à la lecture de la deuxième symphonie d'Elgar "n'oubliez pas que Scott a fait ça avant vous" ou quelque chose dans ce goût.
Entendre Debussy dans ces oeuvres me paraît un point de vue orienté pas la célébrité du français (n'oublions pas que Holst l'avait fait avant lui si on va par là). Si ça se trouve ce compositeur a toujours écrit comme ça. Et invoquer Sirènes n'est pas plus pertinent étant donné que le procédé du choeur sans parole en tant qu'instrument d'orchestre apparait déjà dans le deuxième acte de Fervaal de d'Indy (où il se trouve une tempête en montagne très proche de celle de la Mer).
Maintenant qu'on trouve ça ennuyeux c'est autre chose: je ne suis pas de cet avis. C'est beaucoup mieux orchestré et mieux construit que du Takemitsu par exemple.
Je suis surpris que ça ne soulève pas au moins un mouvement de curiosité, car justement personne n'écrit comme ça (un peu Vaughan-Williams dans l'Antartica, mais sinon?)
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85134
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Cyril Scott (1879-1970) Empty
MessageSujet: Re: Cyril Scott (1879-1970)   Cyril Scott (1879-1970) EmptyDim 15 Juin 2008 - 15:35

sud273 a écrit:
je ne vois pas comment on peut discuter d'influence et d'emprunts sans connaître sa musique antérieure. En effet, c'est bien Goossens qui disait à la lecture de la deuxième symphonie d'Elgar "n'oubliez pas que Scott a fait ça avant vous" ou quelque chose dans ce goût.
Entendre Debussy dans ces oeuvres me paraît un point de vue orienté pas la célébrité du français (n'oublions pas que Holst l'avait fait avant lui si on va par là).

Oui d'ailleurs Debussy n'a fait qu'imiter Holst. hehe
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Cyril Scott (1879-1970) Empty
MessageSujet: Re: Cyril Scott (1879-1970)   Cyril Scott (1879-1970) EmptyDim 15 Juin 2008 - 15:47

certes non, Holst a ensuite trouvé une voie vers un style musical moins évanescent... mais voilà je veux dire que c'est la même chose de dire que Scott emprunte à Debussy sans en faire autre chose que du Debussy. D'ailleurs Debussy reconnaissait lui-même l'intérêt de la musique pour piano de Scott et n'avait pas l'air d'y retrouver son propre style.
Revenir en haut Aller en bas
Jaky
Mélomane chevronné
Jaky

Nombre de messages : 9422
Age : 60
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

Cyril Scott (1879-1970) Empty
MessageSujet: Re: Cyril Scott (1879-1970)   Cyril Scott (1879-1970) EmptyDim 15 Juin 2008 - 16:07

Je n'ai pas parlé de plagiat (quoique pour Pierné…) et il ne fait pas du Debussy (on en est hélas très loin) mais d'influences et quand bien même il l'a fait avant Debussy, on est trente ans après la mer et n'a pas évolué d'un iota. Quand au mouvement avec chœur, je ne le compare pas à sirène, je le trouve par trop répétitif et indigent.… C'est très bien orchestré, on est ébloui quelques minutes, mais absolument pas personnel et surtout trop long, en fait ce serait parfait en bande sonore d'un documentaire.

PS : j'ai écouté quelques œuvres de jeunesse de Holst hier et pour le moins je n'ai vraiment pas entendu quelque chose d'évanescent et qui peut se rapprocher de Debussy (Costwold symphony, the perfect foot…).
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89370
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Cyril Scott (1879-1970) Empty
MessageSujet: Re: Cyril Scott (1879-1970)   Cyril Scott (1879-1970) EmptyJeu 3 Juil 2008 - 1:12

C'est de la musique qui me paraît tout de même d'un syncrétisme un peu mou. Ni naïf (comme du Stanford hehe ), ni personnel, ni novateur, je n'y trouve pas trop mon compte, mais il est vrai que je ne raffole pas des langages intermédiaires, dans cette période.

Ca s'écoute agréablement néanmoins, à défaut d'être prioritaire.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

Cyril Scott (1879-1970) Empty
MessageSujet: Re: Cyril Scott (1879-1970)   Cyril Scott (1879-1970) EmptyJeu 3 Juil 2008 - 8:59

Il a rencontré moins de succès que je l'imaginais, mon Scott. Je trouvais cette 3è symphonie assez délirante, pour ma part.
Revenir en haut Aller en bas
jerome
Fugueur intempéré
jerome

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

Cyril Scott (1879-1970) Empty
MessageSujet: Re: Cyril Scott (1879-1970)   Cyril Scott (1879-1970) EmptyJeu 3 Juil 2008 - 10:33

Tu parles... c'est bourré de quartes et de quintes à vide.
Revenir en haut Aller en bas
WoO
Surintendant
WoO

Nombre de messages : 14132
Date d'inscription : 14/04/2007

Cyril Scott (1879-1970) Empty
MessageSujet: Re: Cyril Scott (1879-1970)   Cyril Scott (1879-1970) EmptyJeu 3 Juil 2008 - 10:34

jerome a écrit:
Tu parles... c'est bourré de quartes et de quintes à vide.

Ah.
Revenir en haut Aller en bas
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

Cyril Scott (1879-1970) Empty
MessageSujet: Re: Cyril Scott (1879-1970)   Cyril Scott (1879-1970) EmptyJeu 3 Juil 2008 - 10:37

Les blagues les plus courtes sont les meilleures...
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89370
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Cyril Scott (1879-1970) Empty
MessageSujet: Re: Cyril Scott (1879-1970)   Cyril Scott (1879-1970) EmptyJeu 3 Juil 2008 - 11:07

Spiritus a écrit:
Il a rencontré moins de succès que je l'imaginais, mon Scott. Je trouvais cette 3è symphonie assez délirante, pour ma part.
En pensant très fort à La Mer, en effet, ça devient un peu plus intéressant.

C'est surtout pas fort original, je trouve, et comme je le disais, je n'ai pas de goût particulier pour les esthétiques mixtes début vingtième. J'ai toujours trouvé Bartók, Chostakovitch et même Prokofiev infiniment plus difficiles d'accès que Boulez (qui m'a permis d'accéder à Debussy Rolling Eyes ).
Ce n'est donc pas la faute de Scott, potentiellement.

Si on aime ce genre de tambouille, ça reste secondaire mais on peut se faire très plaisir (au même titre que j'écoute, moi, volontiers du Spohr ou du Hamerik...).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
WoO
Surintendant
WoO

Nombre de messages : 14132
Date d'inscription : 14/04/2007

Cyril Scott (1879-1970) Empty
MessageSujet: Re: Cyril Scott (1879-1970)   Cyril Scott (1879-1970) EmptyJeu 3 Juil 2008 - 11:50

Dans le premier mouvement de la 3ème symphonie j'aime bien la sensation d'ondoiement créé après que les trompettes éclatent pour la première fois mais je crois malheureusement que ça s'arrête là. Par la suite je m'y perds un peu, peut-être à cause de l'importance secondaire réservée aux cordes et de ce caractère flottant qui me déplaît tant chez Debussy. Je ne suis pas non plus très sensible à l'ambiance féérique que Scott développe, pour moi ça reste très flou, indistinct, cotonneux et évanescent sans qu'aucun thème fort ne s'impose. Même impression pour le deuxième et troisième mouvement qui sont tout à fait de la même eau. J'aime un peu mieux le début du 4ème mouvement grâce à l'intervention du choeur sans parole mais ça se perd ensuite en une longueur pour moi un peu fastidieuse... Désolé Spiritus mais en fait je crois que je n'ai tout simplement pas d'affinité avec cette esthétique "impressionniste" début XXème, ça se vérifie presque à chaque fois que je fais une nouvelle tentative dans ce sens.

J'ai quand même écouté Neptune mais j'en pense à peu près la même chose donc il est inutile que je me répète. De la harpe, du conte de fée, c'est très joli, un peu plus vif et agité (4ème mouvement), tout ça est sans doute magnifiquement orchestré mais ça ne parvient toujours pas à me toucher.


Dernière édition par WoO le Dim 22 Aoû 2010 - 1:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

Cyril Scott (1879-1970) Empty
MessageSujet: Re: Cyril Scott (1879-1970)   Cyril Scott (1879-1970) EmptyJeu 3 Juil 2008 - 11:58

DavidLeMarrec a écrit:

C'est surtout pas fort original, je trouve, et comme je le disais, je n'ai pas de goût particulier pour les esthétiques mixtes début vingtième. J'ai toujours trouvé Bartók, Chostakovitch et même Prokofiev infiniment plus difficiles d'accès que Boulez (qui m'a permis d'accéder à Debussy Rolling Eyes ).

Je trouve Proko plus difficile que Boulez moi aussi. hehe
Revenir en haut Aller en bas
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

Cyril Scott (1879-1970) Empty
MessageSujet: Re: Cyril Scott (1879-1970)   Cyril Scott (1879-1970) EmptyJeu 3 Juil 2008 - 11:58

Merci d'avoir essayé, WoO, c'est gentil. Wink

Effectivement, je crois qu'il faut être un minimum debbusyste pour apprécier cette musique.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Cyril Scott (1879-1970) Empty
MessageSujet: Re: Cyril Scott (1879-1970)   Cyril Scott (1879-1970) EmptyJeu 3 Juil 2008 - 12:19

pas d'insultes svp, j'ai bien aimé et je ne vois aucun rapport avec Debussy dans cette musique plutôt bien charpentée.
Revenir en haut Aller en bas
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

Cyril Scott (1879-1970) Empty
MessageSujet: Re: Cyril Scott (1879-1970)   Cyril Scott (1879-1970) EmptyJeu 3 Juil 2008 - 12:20

Je me suis rendu compte de ma gaffe une minute trop tard. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Cyril Scott (1879-1970) Empty
MessageSujet: Re: Cyril Scott (1879-1970)   Cyril Scott (1879-1970) EmptyJeu 10 Juil 2008 - 20:23

pour info, note adressée par Debussy à Schott éditeurs:

«Cyril Scott est un des plus curieux artistes de la génération présente. Ses recherches de rythmes, sa technique, sa façon même d'écrire, pourront sembler bizarres et déconcerter à première vue. Pourtant, une "obstinée rigueur" le fait aller jusqu'au bout de cette particularité esthétique qui n'appartient vraiment qu'à lui. Cette musique se déroule - un peu - à la façon de ces rhapsodies javanaises, lesquelles, au lieu de s'enfermer dans une forme traditionnelle, se développent selon la fantaisie d'une arabesque inombrable. Et les aspects incessamment changeants de la mélodie intérieure sont une griserie pour l'oreille, à laquelle on ne peut résister. C'est beaucoup plus qu'il n'en faut pour qu'on puisse faire confiance à ce musicien si fortement averti quoiqu'encore très jeune.» (Paris, 18 septembre 1910)"

peut-être cela aidera-t-il certains auditeurs réticents à accorder une seconde chance à la musique de piano de Scott, qui, entre 1900 et 1915 a écrit plus de musique de piano que n'importe quel autre compositeur, Scriabine compris siffle
Revenir en haut Aller en bas
Jaky
Mélomane chevronné
Jaky

Nombre de messages : 9422
Age : 60
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

Cyril Scott (1879-1970) Empty
MessageSujet: Re: Cyril Scott (1879-1970)   Cyril Scott (1879-1970) EmptyJeu 10 Juil 2008 - 21:23

Mais ce n'est l'avis que d'un besogneux qui ne comprenait rien à rien : peut-on faire confiance à son avis disons embrumé? siffle
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Cyril Scott (1879-1970) Empty
MessageSujet: Re: Cyril Scott (1879-1970)   Cyril Scott (1879-1970) EmptyJeu 10 Juil 2008 - 21:25

en effet, mais considérant la méchanceté dont il était coutumier vis-à vis de ses contemporains, ces propos sont assez surprenants, et prouvent tout au moins qu'en 1910 il connaissait suffisamment la musique de Scott pour la recommander à un éditeur (pas le sien évidemment).
Revenir en haut Aller en bas
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

Cyril Scott (1879-1970) Empty
MessageSujet: Re: Cyril Scott (1879-1970)   Cyril Scott (1879-1970) EmptyJeu 10 Juil 2008 - 22:34

ça me surprend aussi, Debussy était généralement très méchant, surtout avec ceux qui n'étaient pas Français.
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Cyril Scott (1879-1970) Empty
MessageSujet: Re: Cyril Scott (1879-1970)   Cyril Scott (1879-1970) EmptyVen 11 Juil 2008 - 0:42

Spiritus a écrit:
ça me surprend aussi, Debussy était généralement très méchant, surtout avec ceux qui n'étaient pas Français.

Surtout avec ceux qui étaient allemands et surtout pendant la guerre.
Revenir en haut Aller en bas
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

Cyril Scott (1879-1970) Empty
MessageSujet: Re: Cyril Scott (1879-1970)   Cyril Scott (1879-1970) EmptyVen 11 Juil 2008 - 0:42

Mouais, le goût de la Deuxième de Mahler et de l'esprit français, ça m'est resté entre les dents...
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Cyril Scott (1879-1970) Empty
MessageSujet: Re: Cyril Scott (1879-1970)   Cyril Scott (1879-1970) EmptyVen 11 Juil 2008 - 0:51

le bibendum pneumatique ? hehe
Revenir en haut Aller en bas
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

Cyril Scott (1879-1970) Empty
MessageSujet: Re: Cyril Scott (1879-1970)   Cyril Scott (1879-1970) EmptyVen 11 Juil 2008 - 0:58

Quel crétin, ce Debussy. carton rouge
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Cyril Scott (1879-1970) Empty
MessageSujet: Re: Cyril Scott (1879-1970)   Cyril Scott (1879-1970) EmptyVen 11 Juil 2008 - 1:31

Avait-il tout à fait tort ? fleurs
Revenir en haut Aller en bas
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

Cyril Scott (1879-1970) Empty
MessageSujet: Re: Cyril Scott (1879-1970)   Cyril Scott (1879-1970) EmptyVen 11 Juil 2008 - 1:33

Aufersteh´n, ja aufersteh´n wirst du...

Que tu sois pardonné. fleurs
Revenir en haut Aller en bas
Wolferl
Lapinophobe
Wolferl

Nombre de messages : 13311
Age : 29
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Cyril Scott (1879-1970) Empty
MessageSujet: Re: Cyril Scott (1879-1970)   Cyril Scott (1879-1970) EmptyVen 11 Juil 2008 - 1:37

Spiritus a écrit:
Aufersteh´n, ja aufersteh´n wirst du...

On a pas un Spiritus Translator 5.1 dans le coin ?
Revenir en haut Aller en bas
Jaky
Mélomane chevronné
Jaky

Nombre de messages : 9422
Age : 60
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

Cyril Scott (1879-1970) Empty
MessageSujet: Re: Cyril Scott (1879-1970)   Cyril Scott (1879-1970) EmptyVen 11 Juil 2008 - 2:38

Wolferl a écrit:
Spiritus a écrit:
Aufersteh´n, ja aufersteh´n wirst du...

On a pas un Spiritus Translator 5.1 dans le coin ?
Tu ressuscitera, oui tu ressuscitera…
Revenir en haut Aller en bas
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

Cyril Scott (1879-1970) Empty
MessageSujet: Re: Cyril Scott (1879-1970)   Cyril Scott (1879-1970) EmptyVen 11 Juil 2008 - 9:05

Il te faudrait plutôt un Clopes-stock translator, Wolferl.
Revenir en haut Aller en bas
Mariefran
Mélomane nécrophile
Mariefran

Nombre de messages : 14257
Age : 58
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

Cyril Scott (1879-1970) Empty
MessageSujet: Re: Cyril Scott (1879-1970)   Cyril Scott (1879-1970) EmptyVen 29 Aoû 2008 - 14:15

J'ai découvert Early one morning et les 2 concertos pour piano de Scott aujourd'hui. Version Ogdon / Hermann. Après vous avoir lus, j'ai presque honte de bien aimer… Embarassed Surtout le premier concerto et Early one morning.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Cyril Scott (1879-1970) Empty
MessageSujet: Re: Cyril Scott (1879-1970)   Cyril Scott (1879-1970) EmptyVen 29 Aoû 2008 - 14:23

mais ça n'a rien à voir personne n'a écouté le 1er concerto et early one morning, et seul Spiritus a parlé du deuxième.
Le 1er concerto est une oeuvre majeure, surtout pour l'époque, où il n'y a aucune concurrence et rien qui y ressemble. C'est de plus l'apogée de la carrière de Scott qui est alors un des auteurs européens les plus joués. Toute la musique dont il a été question (la 3ème symphonie et Neptune) est restée dans les tiroirs jusqu'en 1998, donc qu'on la trouve maintenant surrannée ou trop impressioniste, ce sont des points de vue rétrospectifs avec des oreilles abimées par la trop grande fréquentation d'un répertoire qui n'existait pas quand le 1er concerto a été créé.
Revenir en haut Aller en bas
Mariefran
Mélomane nécrophile
Mariefran

Nombre de messages : 14257
Age : 58
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

Cyril Scott (1879-1970) Empty
MessageSujet: Re: Cyril Scott (1879-1970)   Cyril Scott (1879-1970) EmptyVen 29 Aoû 2008 - 14:33

sud273 a écrit:
mais ça n'a rien à voir personne n'a écouté le 1er concerto et early one morning, et seul Spiritus a parlé du deuxième.
Le 1er concerto est une oeuvre majeure, surtout pour l'époque, où il n'y a aucune concurrence et rien qui y ressemble. C'est de plus l'apogée de la carrière de Scott qui est alors un des auteurs européens les plus joués. Toute la musique dont il a été question (la 3ème symphonie et Neptune) est restée dans les tiroirs jusqu'en 1998, donc qu'on la trouve maintenant surrannée ou trop impressioniste, ce sont des points de vue rétrospectifs avec des oreilles abimées par la trop grande fréquentation d'un répertoire qui n'existait pas quand le 1er concerto a été créé.

Merci Sud, tu me rassures, je pensais que je commençais à avoir aussi mauvais goût que Spiritus à force de vous fréquenter… Wink
Ce premier concerto m'a, en effet, impressionnée, à la fois tourmenté et lyrique, russe par certains côtés…, puis joyeux, léger, à la française… Ca ne fait pas musique anglaise, curieux.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85134
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Cyril Scott (1879-1970) Empty
MessageSujet: Re: Cyril Scott (1879-1970)   Cyril Scott (1879-1970) EmptyDim 8 Aoû 2010 - 1:46

J'ai écouté la 3è symphonie qui est assez inégale c'est vrai, et si le fond n'est pas passionnant, le métier est quand même superbe et ça suffit à mon plaisir dans le 1er et le 3è mouvement.
On pense un peu à Vaughan-Williams, à Rautavaara comme l'a dit Spiritus, mais il y a même des utilisations du mode 2 exactement comme chez Messiaen.
Sud a évoqué Scriabine et Roslavets également, c'est vrai qu'on n'est pas loin de ces eaux-là.
Debussy je ne vois pas trop en revanche.
Le 4è mouvement est un peu kitschouille-péplum par contre...

Les mêmes points positifs et négatifs dans le 2è concerto pour piano, mais le piano est vite lourdingue et le compositeur a peu évolué en 20 ans...

Là je commence Neptune qui a l'air très chouette.

Certains ont évoqué Holst, je ne vois pas trop... c'est un anglais de la même époque, mais à part ça... ça va assez nettement plus loin je trouve.
Revenir en haut Aller en bas
WoO
Surintendant
WoO

Nombre de messages : 14132
Date d'inscription : 14/04/2007

Cyril Scott (1879-1970) Empty
MessageSujet: Re: Cyril Scott (1879-1970)   Cyril Scott (1879-1970) EmptyMer 25 Aoû 2010 - 13:09

Qu'as-tu pensé de Neptune ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Cyril Scott (1879-1970) Empty
MessageSujet: Re: Cyril Scott (1879-1970)   Cyril Scott (1879-1970) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Cyril Scott (1879-1970)
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: