Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -50%
-50% sur Nike Air Max 200 Winter
Voir le deal
63 €

 

 Jacques Duphly (1715-1789)

Aller en bas 
AuteurMessage
Jules Biron
Noctambule
Jules Biron

Nombre de messages : 12381
Age : 28
Date d'inscription : 23/02/2007

Jacques Duphly (1715-1789) Empty
MessageSujet: Jacques Duphly (1715-1789)   Jacques Duphly (1715-1789) EmptyJeu 3 Juil 2008 - 15:47

Éléments de biographie, tirés du site : http://jacques.duphly.free.fr/accueil.html
Citation :
Jacques DUPHLY naît à Rouen le 12 janvier 1715 (paroisse Saint-Eloi), l'année de la mort du Roi Soleil et disparaît le lendemain de la prise de la Bastille.

Son père prénommé lui aussi Jacques, arrive sans doute de Paris. Il épouse le 2 mars 1708, sur la paroisse Saint-Laurent, Marie-Louise Boyvin. Celle-ci est née le 10 Septembre 1681, fille de l'organiste de la cathédrale (Jacques Boyvin) qui avait épousé un an auparavant Louise Duhamel (fille d'un apothicaire).

Après avoir été l'élève de François d'Agincourt, il débute sa carrière à Evreux où à l'âge de 17 ans il est titulaire de l'orgue de la cathédrale. Il revient à Rouen en 1734 quand sa paroisse natale fait construire un orgue neuf par Charles Lefebvre. Il joua aux orgues des Carmes, des Bénédictines de Saint-Louis et de Notre-Dame-la-ronde (1740).

Il démissionne le 22 mai 1742, invoquant des "affaires à Paris".
Dès cette date, il abandonne l'orgue pour se consacrer au clavecin et aux salons parisiens, notamment ceux des Du Hallay et des Noailles..

Il devient également l'un des professeurs de clavecin les plus réputés de Paris : " Les meilleurs maîtres de Paris, Messieurs Ballastre, du Phly et Legrand ont les même prix de leçons (6 livres) ", écrit alors Pascal Taskin.

Sa vie et son œuvre sont celles d'un indépendant.

De 1744 à 1768, il compose 4 Livres de pièces de calvecin qui constituent toute son œuvre, excepté une brève mélodie. Dans ses compositions, défilent les noms célèbres de ses élèves ou amis, Brissac, Forqueray, La Tour, Madame Mondonville...

Cette œuvre connut une grande notoriété. Jean-Jacques Rousseau la consulta avant d'écrire un article consacré au doigté pour son Dictionnaire de la Musique.

A partir de 1768, Duphly, qui a alors 53 ans, cesse d'écrire et disparaît peu à peu de la scène parisienne. Il continue d'enseigner le clavecin jusqu'en 1783, comme en témoigne l'Almanach Musical.

Après cette époque, il semble s'évanouir dans la nature, au point que le Journal Général de la France publie en 1788 : " On désire savoir ce qu'est devenu Monsieur du Phly, ancien maître de clavecin à Paris, où il était en 1767. S'il n'existe plus, on désirerait connaître les héritiers auxquels on a quelque chose à communiquer ".

En fait, Duphly termine obscurément sa vie dans un petit appartement situé dans l'Hôtel de Juigné, quai Malaquais à Paris. Il vit sans clavecin, au milieu de ses livres, 104 volumes, dont les oeuvres de Voltaire.

L'oeuvre de Duphly dénote une intéressante connaissance du clavier. Son talent consiste à approfondir les ressources du clavecin.

Son style tourne la page avec la précédente génération des clavecinistes français : Jean-Henri d'Anglebert, Louis et François Couperin. L'esthétique de Duphly est celle du progrès, représenté par Rousseau ou Diderot, et qui donnera naissance au mouvement romantique.
L'intégrale est composée de quatre livres, 1745, 1748, 1758, 1768.
Son oeuvre marque réellement la fin d'une époque, et le début d'une nouvelle. On voit notamment apparaître dans ses pièces des basses d'Alberti, mais alors, quel charme elles ont ! Pas comme chez Mozart siffle
Il y a aussi quelques... pompages Laughing On retrouve dans le premier livre, par exemple, un rondeau qui ressemble à s'y méprendre aux barricades mystérieuses de Couperin, composées presque trente ans avant hehe

On trouve une magnifique intégrale, malheureusement pas rééditée, de Yannick Le Gaillard (première mondiale en 1989) :
Jacques Duphly (1715-1789) Duphly_d01
Rubato souple et pas envahissant, comme d'habitude. Très bon.

Et puis je voudrais encore une fois souligner le travail des éditeurs de ce site, qui ont numérisé toutes les partitions : http://jacques.duphly.free.fr/accueil.html

Wink
Revenir en haut Aller en bas
WoO
Surintendant
WoO

Nombre de messages : 14132
Date d'inscription : 14/04/2007

Jacques Duphly (1715-1789) Empty
MessageSujet: Re: Jacques Duphly (1715-1789)   Jacques Duphly (1715-1789) EmptyJeu 3 Juil 2008 - 15:59

Bizarre, j'ai déjà cru lire ta présentation quelque part Mr. Green siffle

La bio de Wikipedia nous donne quelques infos supplémentaires :

Citation :
Après 1768, on sait qu'il continue à enseigner au moins jusqu'en 1783, puis il disparaît dans un anonymat complet en abandonnant peut-être toute activité musicale (il n'y a aucun instrument de musique dans l'inventaire de ses biens après décès). Jamais marié, il lègue une part notable de ses biens à celui qui a été son domestique pendant trente ans.
La vie de Duphly (1715-1789) s'inscrit exactement entre la mort de Louis XIV et la Révolution française, comme un symbole d'une époque qui se termine : celle de la royauté et de l'instrument musical qui, pour beaucoup, la symbolise.

Je ne sais pas quelle était la nature de ses relations avec son domestique mais je trouve ça émouvant.

Eragny a écrit:
Et puis je voudrais encore une fois souligner le travail des éditeurs de ce site, qui ont numérisé toutes les partitions : http://jacques.duphly.free.fr/accueil.html

Tu as envie d'en jouer maintenant ? Smile

Pour les retardataire nous avions déjà commencé à parler de Jacques Duphly et d'un autre de ses interprètes, l'argentin Mario Raskin, dans le topic général consacré au clavecin. Si quelqu'un a entendu Jean-Patrice Brosse, toujours chez Pierre Vérany, qu'il se manifeste : ça m'intéresse !

Vraiment un compositeur intéressant, merci d'avoir eu la bonne idée de lui consacrer un sujet ! thumleft


Dernière édition par WoO le Jeu 3 Juil 2008 - 16:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Stadler
Clarinomaniaque
Stadler

Nombre de messages : 8501
Age : 50
Localisation : Gembloux (Belgique)
Date d'inscription : 27/11/2006

Jacques Duphly (1715-1789) Empty
MessageSujet: Re: Jacques Duphly (1715-1789)   Jacques Duphly (1715-1789) EmptyJeu 3 Juil 2008 - 16:03

En exclusivité, le portrait de l'intéressé :

Spoiler:
 


Dernière édition par Stadler le Jeu 3 Juil 2008 - 16:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://clarinette-classique.forumactif.fr/index.htm
Jules Biron
Noctambule
Jules Biron

Nombre de messages : 12381
Age : 28
Date d'inscription : 23/02/2007

Jacques Duphly (1715-1789) Empty
MessageSujet: Re: Jacques Duphly (1715-1789)   Jacques Duphly (1715-1789) EmptyJeu 3 Juil 2008 - 16:07

WoO a écrit:
Tu as envie d'en jouer maintenant ? Smile
Ca me tente énormément Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
WoO
Surintendant
WoO

Nombre de messages : 14132
Date d'inscription : 14/04/2007

Jacques Duphly (1715-1789) Empty
MessageSujet: Re: Jacques Duphly (1715-1789)   Jacques Duphly (1715-1789) EmptyJeu 3 Juil 2008 - 16:08

@ Stadler : Merci de ne pas pourrir ce topic... What the fuck ?!? Boulet
Revenir en haut Aller en bas
Stadler
Clarinomaniaque
Stadler

Nombre de messages : 8501
Age : 50
Localisation : Gembloux (Belgique)
Date d'inscription : 27/11/2006

Jacques Duphly (1715-1789) Empty
MessageSujet: Re: Jacques Duphly (1715-1789)   Jacques Duphly (1715-1789) EmptyJeu 3 Juil 2008 - 16:09

WoO a écrit:
@ Stadler : Merci de ne pas pourrir ce topic... What the fuck ?!? Boulet

C'est sous spoiler alors zen kiss
Revenir en haut Aller en bas
http://clarinette-classique.forumactif.fr/index.htm
Stadler
Clarinomaniaque
Stadler

Nombre de messages : 8501
Age : 50
Localisation : Gembloux (Belgique)
Date d'inscription : 27/11/2006

Jacques Duphly (1715-1789) Empty
MessageSujet: Re: Jacques Duphly (1715-1789)   Jacques Duphly (1715-1789) EmptyJeu 3 Juil 2008 - 16:23

Je ne suis pas spécialement connaisseur du clavecin mais il y a aussi ceci :

Jacques Duphly (1715-1789) 515048XSRWL : Lien vers Amazon à 15 € pour le triple CD Wink

(Et là, je ne pourris pas le topic hehe )
Revenir en haut Aller en bas
http://clarinette-classique.forumactif.fr/index.htm
WoO
Surintendant
WoO

Nombre de messages : 14132
Date d'inscription : 14/04/2007

Jacques Duphly (1715-1789) Empty
MessageSujet: Re: Jacques Duphly (1715-1789)   Jacques Duphly (1715-1789) EmptyJeu 3 Juil 2008 - 16:45

Stadler a écrit:
(Et là, je ne pourris pas le topic hehe )

Ca reste à voir Mr. Green

Le son des extraits est carrément ignoble, on se demande si ça vient d'Amazon ou de la prise de son de l'enregistrement. En tout cas ça donne tout sauf envie de passer commande puker

M'enfin si jamais il se trouvait par ici un heureux (?) possesseur de ce coffret je le lirai avec plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Jacques Duphly (1715-1789) Empty
MessageSujet: Re: Jacques Duphly (1715-1789)   Jacques Duphly (1715-1789) EmptyJeu 3 Juil 2008 - 17:10

On trouve des extraits de cette version sur le site indiqué par Eragny. Wink


Je suis pour ma part, alors que je me sens plus proche de choses plus archaïques d'ordinaire, très séduit par cette écriture (le premier rondeau de la première suite en particulier est extraordinaire).

Et je suis très fortement impressionné par les phrasés de Yannick Gaillard : d'une pudeur et d'une justesse extraordinaires. Pour moi, le rubato idéal pour cette musique, on est très loin de la raideur de Scott Ross ou des poses très ampoulées de Blandine Verlet.
Un équilibre merveilleux, on ne sent presque pas l'inégalité, qui est pourtant présent partout.


Ca faisait longtemps que je n'avais pas pris autant de plaisir à écouter un disque de clavecin, et pourtant, Dieu sait qu'il y a récemment eu de la concurrence. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Jules Biron
Noctambule
Jules Biron

Nombre de messages : 12381
Age : 28
Date d'inscription : 23/02/2007

Jacques Duphly (1715-1789) Empty
MessageSujet: Re: Jacques Duphly (1715-1789)   Jacques Duphly (1715-1789) EmptyJeu 3 Juil 2008 - 17:33

cheers
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Jacques Duphly (1715-1789) Empty
MessageSujet: Re: Jacques Duphly (1715-1789)   Jacques Duphly (1715-1789) EmptyJeu 3 Juil 2008 - 17:38

la discographie a l'air plus large que tout ce qui a été évoqué: il semble qu'il y ait quelques pièces par Léonhardt
Jacques Duphly (1715-1789) 41vppv10
Jacques Duphly (1715-1789) 41cevh10
pièces à deux clavecins? comme
Jacques Duphly (1715-1789) 510dee10
Jacques Duphly (1715-1789) 51z4-910
Jacques Duphly (1715-1789) 411tkf10
tout ça sur Amazon.
Divers auteurs ont l'air de mentionner des pièces de clavecin avec accompagnement de violon: s'agit-il des mêmes pièces avec violon ajouté (le deuxième livre dédiée à Mme Victoire?) ou bien y a-t-il autre chose que de la musique de clavier?

J'écoute le premier livre, ce n'est pas désagréable du tout, on y trouve même quelques chromatismes charmants. Le style me rappelle plus par moment les suites de Haendel que les français.
On se demande ce que ça pourrait donner sur un vrai instrument... peut-être une bonne idée pour le déchiffrage, ça n'a pas l'air difficile.
Revenir en haut Aller en bas
Jules Biron
Noctambule
Jules Biron

Nombre de messages : 12381
Age : 28
Date d'inscription : 23/02/2007

Jacques Duphly (1715-1789) Empty
MessageSujet: Re: Jacques Duphly (1715-1789)   Jacques Duphly (1715-1789) EmptyJeu 3 Juil 2008 - 17:40

Je saute l'allusion au "vrai instrument" Laughing


Les pièces avec accompagnement violon sont présentes dans l'intégrale et sont intégrées dans je ne sais plus quel livre... il me semble que c'est là toute sa production.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Jacques Duphly (1715-1789) Empty
MessageSujet: Re: Jacques Duphly (1715-1789)   Jacques Duphly (1715-1789) EmptyJeu 3 Juil 2008 - 17:42

Oui, mais Leonhardt dans la musique française 'légère', comment dire ?

Non, ce n'est pas mauvais du tout, mais ça lui donne un sérieux spécifique, une assise très différente. Pas ce que je recommanderais pour se faire en priorité une idée de l'esprit.

Cela dit, il a fait de très beaux Louis Couperin...
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
WoO
Surintendant
WoO

Nombre de messages : 14132
Date d'inscription : 14/04/2007

Jacques Duphly (1715-1789) Empty
MessageSujet: Re: Jacques Duphly (1715-1789)   Jacques Duphly (1715-1789) EmptyJeu 3 Juil 2008 - 17:58

sud273 a écrit:
Le style me rappelle plus par moment les suites de Haendel que les français.
On se demande ce que ça pourrait donner sur un vrai instrument... peut-être une bonne idée pour le déchiffrage, ça n'a pas l'air difficile.

Fielleux personnage ! hehe

Le disque à deux clavecins (Niquet/Beauséjour) pour en avoir entendu quelques pièces est pas mal du tout, sans crier au génie non plus. Je ne connais pas les autres. Il semblerait que ce compositeur soit particulièrement apprécié par les clavecinistes étrangers : où sont les Rannou, Verlet, Spieth, Baumont et autre Hantai ?
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Jacques Duphly (1715-1789) Empty
MessageSujet: Re: Jacques Duphly (1715-1789)   Jacques Duphly (1715-1789) EmptyJeu 3 Juil 2008 - 18:01

sud273 a écrit:
Le style me rappelle plus par moment les suites de Haendel que les français.
Si, si, on n'est pas loin de Rameau, en pleine troisième école.

Citation :
On se demande ce que ça pourrait donner sur un vrai instrument... peut-être une bonne idée pour le déchiffrage, ça n'a pas l'air difficile.
C'est exact, ce n'est pas difficile à déchiffrer du tout, mais alors, à mettre en place avec les agréments et ornements, avec une inégalité élégante, et surtout à exécuter proprement, c'est une autre paire de manches.
Parce qu'on est autrement plus exposé qu'avec du Mozart.

Jouer ça sur piano où il faut en plus maîtriser des nuances pas trop tonitruantes et où le toucher est bien plus lourd, c'est suicidaire. Je vais essayer demain.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Invité
Invité



Jacques Duphly (1715-1789) Empty
MessageSujet: Re: Jacques Duphly (1715-1789)   Jacques Duphly (1715-1789) EmptyJeu 3 Juil 2008 - 18:06

il se pourrait que j'essaye aussi. Je trouve ça moins chargé que Rameau, moins agité, plus de respiration d'où ma comparaison avec les suites de Haendel qui s'adaptent très bien à une interpretation un peu romantisante.
Je reconnais que le son du clavecin de ce monsieur Le Gaillard n'est pas déplaisant pour une fois, mais pour le coup assez neutre (je ne parle pas du jeu juste du son de l'instrument)
sinon un bon synthé?

WoO a écrit:

Fielleux personnage ! hehe
je ne peux pas franchement admettre comme ça de but en blanc que c'est très bien sans la moindre réserve...
Revenir en haut Aller en bas
Rufus
Néophyte


Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 17/06/2008

Jacques Duphly (1715-1789) Empty
MessageSujet: Re: Jacques Duphly (1715-1789)   Jacques Duphly (1715-1789) EmptyJeu 3 Juil 2008 - 18:57

WoO a écrit:


Le disque à deux clavecins (Niquet/Beauséjour) pour en avoir entendu quelques pièces est pas mal du tout, sans crier au génie non plus.

Ah ? Confused

Niquet claveciniste déjà c'est douteux mais en plus dans un répertoire imaginaire, c'est dangereux... Pour ceux qui veulent un peu de bruit métallique chez eux, ce disque est très recommandable. Ceux qui cherchent à écouter de la vraie musique sérieusement jouée passeront leur chemin.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Jacques Duphly (1715-1789) Empty
MessageSujet: Re: Jacques Duphly (1715-1789)   Jacques Duphly (1715-1789) EmptyJeu 3 Juil 2008 - 19:13

Oui, tout à fait d'accord, Sud, un clavecin très discret, pudique, équilibré. Ni rachitique, ni gras.

Bien, on enverra nos mp3 de piano à Hervé Niquet par MP pour lui apprendre à jouer, si j'en crois Rufus. hehe
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Stanlea
Mélomane chevronné
Stanlea

Nombre de messages : 5374
Age : 62
Localisation : Fly me to the moon
Date d'inscription : 22/02/2008

Jacques Duphly (1715-1789) Empty
MessageSujet: Re: Jacques Duphly (1715-1789)   Jacques Duphly (1715-1789) EmptyJeu 3 Juil 2008 - 19:16

Personne a un fichier midi de la chose ? Je veux bien m'y coller.
Revenir en haut Aller en bas
WoO
Surintendant
WoO

Nombre de messages : 14132
Date d'inscription : 14/04/2007

Jacques Duphly (1715-1789) Empty
MessageSujet: Re: Jacques Duphly (1715-1789)   Jacques Duphly (1715-1789) EmptyVen 4 Juil 2008 - 1:49

Rufus a écrit:
Niquet claveciniste déjà c'est douteux

Mais non c'est très bien, peut-être pas le plus grand virtuose qui ait jamais existé mais on s'en fiche et ses disques s'écoutent avec beaucoup de plaisir. Un bon organiste aussi. Et là aussi un appétit qui le pousse à explorer des contrées délaissées et boudées par d'autres : Jean-Nicolas Geoffroy, François D'Agincour, etc. Je n'ai qu'une chose à dire : merci Hervé ! Smile

sud273 a écrit:
je ne peux pas franchement admettre comme ça de but en blanc que c'est très bien sans la moindre réserve...

Disons que tout ton message à l'exception du "pas désagréable du tout" s'apparentait à une grosse réserve Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Stadler
Clarinomaniaque
Stadler

Nombre de messages : 8501
Age : 50
Localisation : Gembloux (Belgique)
Date d'inscription : 27/11/2006

Jacques Duphly (1715-1789) Empty
MessageSujet: Re: Jacques Duphly (1715-1789)   Jacques Duphly (1715-1789) EmptyVen 4 Juil 2008 - 15:21

Il m'a été donné d'écouter du Duphly.

Pour moi qui écoute rarement du clavecin, je dois bien avouer que je suis conquis. C'est agréable, léger, varié thumleft
Revenir en haut Aller en bas
http://clarinette-classique.forumactif.fr/index.htm
WoO
Surintendant
WoO

Nombre de messages : 14132
Date d'inscription : 14/04/2007

Jacques Duphly (1715-1789) Empty
MessageSujet: Re: Jacques Duphly (1715-1789)   Jacques Duphly (1715-1789) EmptyVen 4 Juil 2008 - 15:35

DavidLeMarrec a écrit:
On trouve des extraits de cette version sur le site indiqué par Eragny. Wink

Ah oui et sur le site de la maison de disque aussi.

Le son y est aussi dégueulasse que sur Amazon... hehe
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Jacques Duphly (1715-1789) Empty
MessageSujet: Re: Jacques Duphly (1715-1789)   Jacques Duphly (1715-1789) EmptyVen 4 Juil 2008 - 16:55

C'est-à-dire que le clavecin supporte très mal la compression...
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Jacques Duphly (1715-1789) Empty
MessageSujet: Re: Jacques Duphly (1715-1789)   Jacques Duphly (1715-1789) EmptyVen 4 Juil 2008 - 21:07

Essayé aujourd'hui au pianoforte.

C'est un massacre, il faut vraiment un clavier à toucher léger pour exécuter ça avec la souplesse nécessaire. Au piano, c'est terne et pauvre, la résonance n'est pas assez longue et la pédale est épouvantable, etc.

Autant Rameau peut se sauver, autant Duphly (comme Froberger ou Couperin, d'ailleurs), c'est à oublier.

Dommage.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Jacques Duphly (1715-1789) Empty
MessageSujet: Re: Jacques Duphly (1715-1789)   Jacques Duphly (1715-1789) EmptyDim 13 Juil 2008 - 4:42

On retrouve la mélancolie fin de règne de Louis XV. La légèreté de ces pièces est démentie par les soupirs, les descentes dans le grave du clavecin. La Forqueray du 3° livre est à ce titre représentative de ce climat amphibie.
En lisant la partition pendant l'écoute on se rend compte de l'énorme travail d'interprétation à réaliser pour communiquer cette élégance. Ces retards, ces décalages infimes parfois entre les deux mains, ces agréments à doser avec mesure... C'est superbe et Le Gaillard fait tout ceci avec une tendresse incroyable.
Revenir en haut Aller en bas
Jules Biron
Noctambule
Jules Biron

Nombre de messages : 12381
Age : 28
Date d'inscription : 23/02/2007

Jacques Duphly (1715-1789) Empty
MessageSujet: Re: Jacques Duphly (1715-1789)   Jacques Duphly (1715-1789) EmptyDim 13 Juil 2008 - 10:31

@David : Moi j'ai aussi essayé au clavecin et même le moindre petit rondeau était tout de suite laid Neutral Elles sont dures, ces pièces... Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Jacques Duphly (1715-1789) Empty
MessageSujet: Re: Jacques Duphly (1715-1789)   Jacques Duphly (1715-1789) EmptyDim 13 Juil 2008 - 11:50

Je n'en avais pas sous la main lorsque j'ai essayé, je retenterai dès que possible. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
xoph
Mélomane chevronné
xoph

Nombre de messages : 3158
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

Jacques Duphly (1715-1789) Empty
MessageSujet: Re: Jacques Duphly (1715-1789)   Jacques Duphly (1715-1789) EmptySam 2 Mai 2015 - 15:34

Bonjour

Quelqu'un a-t-il écouté ce disque dont l'argument me semble si pertinent quant à Duphly et ses affinités avec Couperin (et/puis Mozart)
"dégager la force de l'intimité et un chant dont la portée expressive dépasse largement le cadre des plaisirs mondains"

Jacques Duphly (1715-1789) D77fd410Jacques Duphly (1715-1789) 71a0sc12

Arrow http://www.agogique.com/catalogue/Duphly/


Dernière édition par xoph le Lun 25 Mai 2015 - 23:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
xoph
Mélomane chevronné
xoph

Nombre de messages : 3158
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

Jacques Duphly (1715-1789) Empty
MessageSujet: Re: Jacques Duphly (1715-1789)   Jacques Duphly (1715-1789) EmptyLun 25 Mai 2015 - 22:30

Bon je fais les questions et les réponses...

• Pas tout à fait convaincu par le disque de Violaine Cochard  et Stéphanie-Marie Degand: les oeuvres de Mozart sont celles qu'il dédie à la seconde fille de Louis XV, tout comme lui sont dédiées certaines pièces de Duphly; sept ans auparavant quand naît Mozart. Eh oui... Mozart a sept ans quand il compose les pièces enregistrées ici et tout aussi magnifiquement interprétées qu'elles puissent l'être, l'on peut s'en passer...

• Avec le disque d'Elisabeth Joyé, dont je ne crois pas qu'il soit mentionné plus haut, pour ceux qui seraient sensibles aux affinités entre Duphly et François Couperin: on est dans le vif du sujet!
Le clavecin du château d'Assas, cher à Scott Ross, prend ici une sonorité profonde*, où la musique de Duphly apparaît justement dans ce qui était le propos du disque de Violaine Cochard et Stéphanie-Marie Degand: "dégager la force de l'intimité et un chant dont la portée expressive dépasse largement le cadre des plaisirs mondains". Superbe!

* Clavecin préparé par Anthony Sidey et enregistré par Aline Blondiau (diapason d'or de l'année 2016 pour la prise de son, soit dit en passant)

Jacques Duphly (1715-1789) 37600110


Dernière édition par xoph le Mar 17 Jan 2017 - 22:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 28443
Date d'inscription : 21/09/2012

Jacques Duphly (1715-1789) Empty
MessageSujet: Re: Jacques Duphly (1715-1789)   Jacques Duphly (1715-1789) EmptyVen 12 Juin 2015 - 23:01

xoph, in playlist, a écrit:

Mélomaniac a écrit:

Jacques Duphly (1715-1789) :


Alors après ton parcours de ces derniers temps (Rousset, Meyerson, Moroney). Duphly?

Le disque que tu as cité de Moroney donne très envie, en voilà une idée heureuse
Wink


Smile Dire que ton joli mot d'esprit risque de passer inaperçu...

Je n'ai pas bien compris ta question. Duphly, je connais depuis longtemps, j'aime beaucoup ce qu'il a écrit pour l'instrument, d'une rare poésie, avec ça et là une pointe de nostalgie, comme si le clavecin en cette fin de XVIII°s nous tirait sa révérence avant de s'éclipser.
Des pièces comme La Pothoüïn, tous répertoires confondus, je les emmènerais sur l'île déserte...
Le disque Moroney est fabuleux, Meyerson est stimulante mais la prise de son trop réverbérée. L'interprétation de Rousset est parfaite, avec des accents grand seigneur qui rejoignent ceux de Moroney, toutefois plus sensible et émouvant à mon goût.
Brosse (chez Verany) a pour lui un indéniable brio, mais je le trouve le ton parfois un peu anecdotique.

Revenir en haut Aller en bas
xoph
Mélomane chevronné
xoph

Nombre de messages : 3158
Localisation :
Date d'inscription : 12/10/2011

Jacques Duphly (1715-1789) Empty
MessageSujet: Re: Jacques Duphly (1715-1789)   Jacques Duphly (1715-1789) EmptySam 13 Juin 2015 - 0:18

Mélomaniac a écrit:
xoph, in playlist, a écrit:

Mélomaniac a écrit:

Jacques Duphly (1715-1789) :


Alors après ton parcours de ces derniers temps (Rousset, Meyerson, Moroney). Duphly?

Le disque que tu as cité de Moroney donne très envie, en voilà une idée heureuse
Wink

...Je n'ai pas bien compris ta question....

En effet le point d'interrogation prêtait à interprétations. Il interrogeait la place de Duphly dans cette "fin" d'histoire, qui pour le clavecin saura renaître de ses éclipses, et aussi ton propre sentiment sur Duphly (par rapport aux petits maîtres qui "usent parfois de grosses ficelles typiques des derniers feux du clavecin antérévolutionnaire"*). Tes réponses éclairent mes questions. Sans les résoudre quant à moi: fin d'histoire ou voyage d'hiver, c'est à ce second terme que je suis sensible. Duphly? un poète rare? (pour Couperin, je n'ai pas le moindre doute)

* Pour te citer: https://classik.forumactif.com/t6037-la-crise-du-clavecin?highlight=clavecin
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 28443
Date d'inscription : 21/09/2012

Jacques Duphly (1715-1789) Empty
MessageSujet: Re: Jacques Duphly (1715-1789)   Jacques Duphly (1715-1789) EmptySam 13 Juin 2015 - 0:31

Smile Ah oui ok.

Relire ce topic rappelle que Yamaw avait demandé fin 2012 des pistes de découverte en clavecin, on ne sait pas où il en est maintenant...

Là où Balbastre crayonne à gros trait, Duphly se montre beaucoup plus fin, quoique son expression ne soit pas très somplexe. C'est même ce mélange de simplicité et de sensibilité (un peu comme chez Schubert tiens...) qui me touche, et me le font considérer comme un représentant du préromantisme (ou de l'Empfindsamkeit), du moins dans l'affectivité du propos, car certains procédés restent tributaires de l'école classique.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Jacques Duphly (1715-1789) Empty
MessageSujet: Re: Jacques Duphly (1715-1789)   Jacques Duphly (1715-1789) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Jacques Duphly (1715-1789)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: