Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 

 Rameau - Les Boréades

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Cleme
Petit agniou
Cleme

Nombre de messages : 7229
Age : 26
Date d'inscription : 18/12/2008

Rameau - Les Boréades - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Rameau - Les Boréades   Rameau - Les Boréades - Page 2 EmptyJeu 26 Mar 2009 - 22:07

Wolferl a écrit:
le point fort de la distribution c'est quand même Barbara...

Pour moi c'est le point faible Mr. Green .
Revenir en haut Aller en bas
WoO
Surintendant
WoO

Nombre de messages : 14144
Date d'inscription : 14/04/2007

Rameau - Les Boréades - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Rameau - Les Boréades   Rameau - Les Boréades - Page 2 EmptyJeu 26 Mar 2009 - 22:10

Je la trouve assez émouvante Barbara, bien qu'incompréhensible. On sent qu'elle y met beaucoup de coeur. Il faut regarder l'interview en bonus aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Cleme
Petit agniou
Cleme

Nombre de messages : 7229
Age : 26
Date d'inscription : 18/12/2008

Rameau - Les Boréades - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Rameau - Les Boréades   Rameau - Les Boréades - Page 2 EmptyJeu 26 Mar 2009 - 22:12

Je l'ai regarder. Peut être qu'elle y met du coeur, je n'aime pas son interprétation.
Revenir en haut Aller en bas
Wolferl
Lapinophobe
Wolferl

Nombre de messages : 13311
Age : 29
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Rameau - Les Boréades - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Rameau - Les Boréades   Rameau - Les Boréades - Page 2 EmptyJeu 26 Mar 2009 - 22:12

Ah, je n'ai pas vu l'interview, mais je convient que son français est presque pire que son italien et que vocalement, elle avait déjà bien bien baissé... Sad
Revenir en haut Aller en bas
frere elustaphe
Aurelia Aurita
frere elustaphe

Nombre de messages : 10071
Age : 60
Date d'inscription : 17/12/2006

Rameau - Les Boréades - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Rameau - Les Boréades   Rameau - Les Boréades - Page 2 EmptyDim 13 Déc 2009 - 20:35

Je connaissais déjà un peu les boréades dans les suites de Brüggen.
La musique est exceptionnelle, dynamique, directe et poétique. Il y a des airs d'une grande beauté, la majorité d'entre eux confiés à Abaris.
Ils sont intégrés à l'action, soulignent les contradictions auxquelles les personnages sont confrontés, c'est assez impressionnant.


Pour moi c'est une belle découverte
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89883
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Rameau - Les Boréades - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Rameau - Les Boréades   Rameau - Les Boréades - Page 2 EmptyDim 13 Déc 2009 - 20:38

Et si tu trouves des contradictions ici entre les affects, que dirais-tu d'Andromaque de Grétry ! (Et que dis-tu de Callirhoé, d'ailleurs ? Smile )
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
frere elustaphe
Aurelia Aurita
frere elustaphe

Nombre de messages : 10071
Age : 60
Date d'inscription : 17/12/2006

Rameau - Les Boréades - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Rameau - Les Boréades   Rameau - Les Boréades - Page 2 EmptyDim 13 Déc 2009 - 20:47

Tiens, tu vas finir par me faire regretter de ne pas y être allée !
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89883
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Rameau - Les Boréades - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Rameau - Les Boréades   Rameau - Les Boréades - Page 2 EmptyDim 13 Déc 2009 - 20:48

Ah, mais t'as intérêt à regretter !
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
frere elustaphe
Aurelia Aurita
frere elustaphe

Nombre de messages : 10071
Age : 60
Date d'inscription : 17/12/2006

Rameau - Les Boréades - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Rameau - Les Boréades   Rameau - Les Boréades - Page 2 EmptyDim 13 Déc 2009 - 20:55

Tu as pu entendre Didon de Desmarest ? Malheureusement, je n'ai pas vu voir toute la diffusion en tranches sur France 3 il y a quelques années, mais c'était une oeuvre merveilleuse. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89883
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Rameau - Les Boréades - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Rameau - Les Boréades   Rameau - Les Boréades - Page 2 EmptyDim 13 Déc 2009 - 20:59

J'ai pas pu tout avoir non plus, mais depuis, j'ai récupéré la bande radio. siffle

Et c'est génialissime.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Cleme
Petit agniou
Cleme

Nombre de messages : 7229
Age : 26
Date d'inscription : 18/12/2008

Rameau - Les Boréades - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Rameau - Les Boréades   Rameau - Les Boréades - Page 2 EmptyDim 13 Déc 2009 - 21:01

HS Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Stefano P
Mélomaniaque
Stefano P

Nombre de messages : 1404
Date d'inscription : 30/08/2018

Rameau - Les Boréades - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Rameau - Les Boréades   Rameau - Les Boréades - Page 2 EmptyMer 16 Oct 2019 - 23:36

Vu sur Mezzo la version donnée à l'opéra de Dijon en mars dernier : qu'est-ce que c'est bien ! Mathias Vidal est fa-bu-leux, et toute l'oeuvre est géniale, il ne faudrait pas me pousser beaucoup pour que je dise que c'est le plus bel opéra jamais composé... drunken
Revenir en haut Aller en bas
http://jecroisentendreencore.blogspot.com/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 11475
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Rameau - Les Boréades - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Rameau - Les Boréades   Rameau - Les Boréades - Page 2 EmptyJeu 17 Oct 2019 - 0:13

Musicalement, c'est en tout cas une des choses les plus frappantes et les plus singulières que Rameau ait jamais composées.
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20370
Age : 37
Date d'inscription : 03/07/2009

Rameau - Les Boréades - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Rameau - Les Boréades   Rameau - Les Boréades - Page 2 EmptyJeu 17 Oct 2019 - 9:39

Ah je ne savais pas que ça avait été filmé!
Bonne nouvelle alors... Surtout quand on regarde la distribution!
Seul regret, pourquoi avoir donné tous ces petits rôles à Emmanuelle de Negri et pas Alphise???

Sinon oui, la partition est assez dingue! L'histoire pas forcément la plus grande de la tragédie lyrique, mais musicalement il y a des effets de folie! Déjà dans le disque de Gardiner, mais j'avais vraiment été encore plus frappé par le concert donné par Minkowski à Aix.

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Stefano P
Mélomaniaque
Stefano P

Nombre de messages : 1404
Date d'inscription : 30/08/2018

Rameau - Les Boréades - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Rameau - Les Boréades   Rameau - Les Boréades - Page 2 EmptyJeu 17 Oct 2019 - 13:16

Je signale (pour ceux qui veulent partager ou contrarier mon enthousiasme) que l'on peut voir ici ces Boréades dijonnaises : https://www.france.tv/spectacles-et-culture/opera-et-musique-classique/1089499-les-boreades-de-rameau-a-l-opera-de-dijon.html
Revenir en haut Aller en bas
http://jecroisentendreencore.blogspot.com/
gluckhand
Mélomaniaque
gluckhand

Nombre de messages : 1876
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Rameau - Les Boréades - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Rameau - Les Boréades   Rameau - Les Boréades - Page 2 EmptyLun 17 Fév 2020 - 9:47

https://www.youtube.com/watch?v=eTwohoV0w2g


Une version de concert en live ,filmée à UtrechtdDes Boréades,avec Václav Luks et son orchestre baroque de Prague Collegium 1704 et de l’ensemble vocal Collegium Vocale 1704.Le tout est vraiment remarquable, les versions des Boréades ne se bousculant pas au portillon .D'ailleurs, je me pose la question depuis longtemps,,qu'est devenue la belle version vidéo de ce dernier opéra de Rameau ,par Gardiner, je l'avais vu, un soir,il y a très longtemps, à la télévision et ne suis jamais parvenu à mettre la main dessus depuis, introuvable, pourtant elle méritait beaucoup d'éloges.Pour en revenir à Václav Luks et son merveilleux ensemble,on sent une sympathie et une grande osmose avec le compositeur.Voir aussi les musiciens jouer en direct Rameau ,n'est d'abord pas courant et l'on s'aperçoit que Rameau est d'une simplicité incroyable mais géniale dans ses parties instrumentales et c'est un régal d'assister à cela.les choeurs sont superbes,Bien sûr , on ne comprend pas vraiment tous les chanteurs et il faut à mon avis,absolument un livret pour vraiment s'y retrouver, du moins pour moi.Mais alors, quel plaisir et quelle joie;Cet rensemble de Václav Luks est merveilleux,( j'ai vu qu'il a déjà pas mal enregistré )et la Philarmonie Haydn avec Nicolas Altstaedt sont deux belles et magnifiques surprises et découvertes pour moi, de ce début d'année. Neutral
Revenir en haut Aller en bas
gluckhand
Mélomaniaque
gluckhand

Nombre de messages : 1876
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Rameau - Les Boréades - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Rameau - Les Boréades   Rameau - Les Boréades - Page 2 EmptySam 27 Juin 2020 - 12:21

Il y a un bail, j'avais été fasciné par les Boréades, à la télévision, dans la version de J E Gardiner, et depuis impossible de remettre la main sur cette vidéo .Est-ce lié au fait qu' Erato a été racheté , par d'autres,et que ça n'interessait personne de remettre ce DVD sur le marché, c'est devenu une rareté.quelqu'un a t'il ce DVD sur le site?
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20370
Age : 37
Date d'inscription : 03/07/2009

Rameau - Les Boréades - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Rameau - Les Boréades   Rameau - Les Boréades - Page 2 EmptyDim 28 Juin 2020 - 1:41

Le problème des Boréades c'est que c'est toujours pas libre de droits... et je crois que l'exploitation de la partition coute très cher.
Après je n'ai jamais entendu parler de version vidéo par Gardiner. Il y a le studio qui existe chez Erato...
Pour le DVD, il y en a un dirigé par Christie par contre.

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89883
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Rameau - Les Boréades - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Rameau - Les Boréades   Rameau - Les Boréades - Page 2 EmptyDim 28 Juin 2020 - 14:21

Ça l'est maintenant. Mais par commodité les orchestres font toujours appel à l'édition STIL (encore Luks à Versailles, l'hiver passé), hors de prix en effet.

Pour information, cette partition n'a jamais été sous droits, mais il y a eu une forme d'abus des éditions STIL (ou de complaisance des autorités) qui ont fait valoir une version abusive de la possession des droits. Normalement un inédit est sous droit trente ans, mais en l'occurrence, je crois que ça ne s'appliquait même pas. L'histoire de cette partition est assez ahurissante, et c'est en effet la complexité de mise à disposition de la partition qui explique qu'on ne joue pas « Jouissons, jouissons ! » en détaché au concert, par exemple.

À cela, il faut ajouter que le livret est tout de même particulièrement peu intéressant, et que ça peut aussi freiner l'envie de faire des versions scéniques, par rapport à Dardanus, Castor ou Hippolyte (dont je trouve le texte mauvais, mais où il se passe indéniablement des choses).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20370
Age : 37
Date d'inscription : 03/07/2009

Rameau - Les Boréades - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Rameau - Les Boréades   Rameau - Les Boréades - Page 2 EmptyMar 30 Juin 2020 - 11:18

Oui, l'histoire n'est pas passionnante... mais quelle musique! I love you I love you I love you

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
gluckhand
Mélomaniaque
gluckhand

Nombre de messages : 1876
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Rameau - Les Boréades - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Rameau - Les Boréades   Rameau - Les Boréades - Page 2 EmptyMar 30 Juin 2020 - 12:03

C'est dingue, en effet, impossible de trouver trace des Boréades en dVD par Gardiner, j'ai l'impression de faire un mauvais rêve .J'ai vu sur opéra online, qu'il y avait cet opéra enregistré en 1982, au théatre de l'Archevèché, mais n'étant pas abonné? Je commence à me demander si je n'ai pas rêvé? Nulle part, uner seule trace de DVd d'opéra filmé des Boréades par Gardiner?
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20370
Age : 37
Date d'inscription : 03/07/2009

Rameau - Les Boréades - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Rameau - Les Boréades   Rameau - Les Boréades - Page 2 EmptyMar 30 Juin 2020 - 12:32

ça a sûrement été filmé par la télé, mais jamais édité en DVD?
Peut-être à regarder sur l'INA?

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89883
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Rameau - Les Boréades - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Rameau - Les Boréades   Rameau - Les Boréades - Page 2 EmptyMar 30 Juin 2020 - 12:59

gluckhand a écrit:
C'est dingue, en effet, impossible de trouver trace des Boréades en dVD par Gardiner, j'ai l'impression de faire un mauvais rêve .J'ai vu sur opéra online, qu'il y avait cet opéra enregistré en 1982, au théatre de l'Archevèché, mais n'étant pas abonné? Je commence à me demander si je n'ai pas rêvé? Nulle part, uner seule trace de DVd d'opéra filmé des Boréades par Gardiner?

Il existe le fameux disque bien sûr. Possible que comme Hippolyte, ça ait été diffusé à la télévision à l'époque, mais jamais reporté en DVD. (Ou alors tu penses justement à leur Hippolyte & Aricie ?)

Sinon, il y a le DVD Christie-Carsen, beaucoup plus récent (et visuellement moins tradi).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
gluckhand
Mélomaniaque
gluckhand

Nombre de messages : 1876
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Rameau - Les Boréades - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Rameau - Les Boréades   Rameau - Les Boréades - Page 2 EmptyMar 30 Juin 2020 - 13:22

Ok merci à vous deux, j' y comprends rien mais tant pis, j'ai rien trouvé à l'INA non plus et je suis sûr que c'était Les Boréades, comme tous les mystères ,il se résoudra  bien  un jour, lol
Par contre, j'ai relu ce qu'on disait plus haut et je trouve ce que disait Rattle tout à fait juste, sur cet opéra, et je ne vois pas en quoi, il serait disqualifié, pour en parler, même si ce n'est pas son répertoire habituel et qu'il faut mieux le confier à des habitués de c e genre de musique?

Rattle:
Il faut être totalement fou pour s'attaquer à cette partition. Les boréades sont pour nous de la pure science -fiction:
Un morceau complètement impossible. rameau a fait fi de toutes les conventions esthétiques de son époque, et en même temps il n'a jamais été aussi complètement lui même que dans son premier opéra Hippolyte et aricie, composé en 1733 à l'âge de 50 ans, puis dans ce dernier opéra, écrit alors qu'il avait 80 ans.
Quand les répétitions de Hippolyte ont comméncé rameau ne s'attendait pas à rencontrer des difficultés de lapart des musiciens et des chanteurs, qui se plaignaient sans cesse de ce que la partition était injouable.Dans son premier opéra déjà, Rameau remettait profondément en cause les règles de l'opéra français. Aucun chanteur n'arrivait à le chanter, tout le monde detestait l'oeuvre et rameau a du en permanence y rapporter des retouches.
Il a ensuite cherché a s'adapter en tenant comptede ce qui étaait faisable ou non. Il est donc devenu plus conservateur, pour pouvoir être joué. Dans Les Boréades, je crois, il ne s'est pus soucié de l'avis des chanteurs et des instrumentistes ; il a composé ce qu'il avait toujours voulu composer, sans égard pour les interprètes.
- En quoi consiste la difficulté de l'oeuvre, pour nous, aujourd'hui ?
- Ces difficultés sont pour nous profondément différentes de ce qu'elles étaient pour les musiciens de l'époque. Le premier problème est celui de l'accord. On le sait avec certitude : il n'y avait pas non plus dans la France du XVIIIe siècle de diapason unique, adopté par tous les orchestres. On sait par exemple qu'il y avait de grosses différences entre les concerts d'église et les concerts donnés à la cour (ou les opéras). On a pu déterminer la hauteur du diapason d'après les orgues encore existants, qui étaient généralement accordés plus haut que les instruments utilisés pour la musique profane. Les études montrent que l'orchestre des Boréades devait être accordé autour de 392 Hz, c'est-à-dire très exactement un ton au dessous du diapason actuel, fixé à 442/443 Hz. Comparé à l'orchestre des Boréades, le son de la Philharmonie de Vienne, champion du monde de l'accord le plus aigu, ressemble au visage de Nancy Reagan après tous ses lifting. La tessiture des parties solistes ne laisse aucun doute : le La était forcément fixé à 392. Les parties de ténor, notamment, sont tellement aiguës qu'elles seraient inchantables autrement. Sachant d'autre part que le rôle d'Abaris devait être interprété par le célèbre chanteur Jéliotte, on en déduit que Rameau a écrit le rôle pour une haute contre, un style de ténor français a la tessiture très haute. Les castras n'entraient généralement en ligne de compte pour les français, qui détestaient ce type de voix jugée peu naturelle. Etc..........
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89883
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Rameau - Les Boréades - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Rameau - Les Boréades   Rameau - Les Boréades - Page 2 EmptyMar 30 Juin 2020 - 14:35

gluckhand a écrit:
Par contre, j'ai relu ce qu'on disait plus haut et je trouve ce que disait Rattle tout à fait juste, sur cet opéra, et je ne vois pas en quoi, il serait disqualifié, pour en parler, même si ce n'est pas son répertoire habituel et qu'il faut mieux le confier à des habitués de c e genre de musique?

J'avais trouvé son interprétation vraiment ratée, pas de danse, épaisse, terne. Donc ça rend son propos moins pertinent, s'il n'a pas compris comme ça se jouait, où étaient les forces de cette musique.

Pour autant, Rattle est dans l'absolu quelqu'un de très informé, et qui joue magnifiquement des Mozart « musicologiques », donc il aurait tout à fait pu réussir Rameau. (Mais il est vrai que ça fonctionne rarement hors spécialiste, l'équilibre orchestral, la pensée des appuis est vraiment très différentes. Même Harnoncourt et Norrington n'ont jamais bien dirigé le répertoire pré-1770.)
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 11475
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Rameau - Les Boréades - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Rameau - Les Boréades   Rameau - Les Boréades - Page 2 EmptyMar 30 Juin 2020 - 14:39

DavidLeMarrec a écrit:
Même Harnoncourt et Norrington n'ont jamais bien dirigé le répertoire pré-1770.)
Tu devrais quand même essayer L'Orfeo de Monteverdi et Saul de Haendel par Harnoncourt , je suis sûr que ça pourrait te plaire.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89883
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Rameau - Les Boréades - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Rameau - Les Boréades   Rameau - Les Boréades - Page 2 EmptyMar 30 Juin 2020 - 14:59

Le répertoire français pré-1770. Gros malin. hehe
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20370
Age : 37
Date d'inscription : 03/07/2009

Rameau - Les Boréades - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Rameau - Les Boréades   Rameau - Les Boréades - Page 2 EmptyMar 28 Juil 2020 - 15:13

Rameau - Les Boréades - Page 2 543461

Sortie prévue le 11 septembre 2020 d'une nouvelle version des Boréades!!

Deborah Cachet, Alphise
Caroline Weynants, Sémire, L´Amour, Polimnie
Mathias Vidal, Abaris
Benedikt Kristjánsson, Calisis
Benoît Arnould, Adamas
Tomáš Šelc, Borilée
Nicolas Brooymans, Borée
Lukáš Zeman, Apollon

Collegium 1704
Václav Luks, Direction musicale

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89883
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Rameau - Les Boréades - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Rameau - Les Boréades   Rameau - Les Boréades - Page 2 EmptyMar 28 Juil 2020 - 22:52

J'y étais : Luks vraiment conscient du style et distribution vocale splendide de bout en bout, à commencer par les moins célèbres !
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 11475
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Rameau - Les Boréades - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Rameau - Les Boréades   Rameau - Les Boréades - Page 2 EmptyDim 20 Sep 2020 - 23:25

Rameau - Les Boréades - Page 2 01_ram10
Les Boréades: actes I et II
Deborah Cachet (Alphise), Caroline Weynants (Sémire), Mathias Vidal (Abaris), Benedikt Kristjánsson (Calisis), Benoît Arnould (Adamas), Tomáš Šelc (Borilée), Helena Hozová (L’Amour), Anna Zawisa (Première Nymphe), Tereza Maličkayová (Deuxième Nymphe), Václav Luks / Collegium 1704
Versailles, I.2020
Château de Versailles


Je n’en suis qu’au tout début, mais je crois qu’on tient là une grande version - et le mérite en revient d’abord à Václav Luks et à son ensemble. Non seulement pour la richesse un peu verte des timbres et les textures fines mais d’un ferme relief, captées avec un beau rayonnement, mais aussi pour la remarquable intelligence stylistique dont Luks sait faire preuve: compte tenu de ses répertoires habituels, je craignais quelque chose qui tire sur le seria en mode «baroqueux-qui-claque.» Or non, c’est tout simplement parfait - certes, ça claque, c’est au cordeau, mais tout ce que requiert plus finement le style ramiste y est: le rebond et la relance, le sens des appuis et des irrégularités, la suspension, mais aussi l’espèce de gourmandise pour les alliages instrumentaux, les jeux concertants, les gradations de dynamique… Comme les danses de la version Gardiner semblent étroites, raides et grises, au regard de ce qu'on entend ici!

Il convient par ailleurs de remarquer le sens très équilibré de l’effet et de la continuité: les effets y sont bel et bien, mais jamais surlignés pour eux-mêmes, toujours intégrés à la progression musicale. Un bel exemple en est la fin de l’acte I: trois morceaux tubesques et spectaculaires (l’Ariette de Sémire «Un horizon serein», avec ses vocalises figuralistes et ses ruptures vertigineuses, la Contredanse en Rondeau, si prégnante, et la reprise de l’Ouverture), mais dont l’emboîtement a quelque chose d’irrésistible.

Mais la distribution est à l’avenant (et secondée par un continuo à la fois sobre et vivant, très finement tuilé avec les accompagnements d’orchestre), d’une formidable éloquence: prévisiblement, Vidal et Arnould, dont l’élargissement et la patine conviennent idéalement à cette écriture vocale tardive; Caroline Weynants, dont j’aime énormément le timbre et le verbe délicat, avec cette sorte de léger voile très poétique (comme dans son Eurydice de la Descente d’Orphée de Charpentier avec Daucé); Deborah Cachet, que je découvrais et que j’espère souvent réentendre, tant elle se distingue par son éloquence intense et précise (travail remarquable sur la focalisation); l’étonnant Benedikt Kristjánsson (une découverte, là aussi), d’une finesse verbale un peu dégingandée qui m’a énormément plu; et les Tchèques, vraiment vaillants, nets et en style malgré un certain exotisme dans les apertures et l’articulation, mais qui ne nuit pas toujours, au contraire (l’entêtant «C’est la liberté» d’Anna Zawisa y gagne même une séduction certaine) - à l’exception peut-être du Borilée de Tomáš Šelc, un peu opaque pour moi.

Quant à l’œuvre elle-même, c’est toujours pour moi le même mixte d’exaltation et de frustration - exaltation pour l’écriture musicale, qui recèle peut-être ce que Rameau a composé de plus singulier (c’est à la fois son œuvre qui tend le plus vers une sorte de tranchant classique, proto-gluckiste, et celle qui recèle les formules instrumentales et vocales les plus étranges, avec parfois un côté emporté et sombre qui ne se trouve guère dans le reste de sa production), frustration pour la matière dramatique (le caractère bizarrement disjoint de ces grands morceaux d’éloquence, la façon qu’a le drame de se distendre et de presque se perdre en cours de route et, il faut bien le dire, la médiocrité globale du livret.) Mais avec Luks et son équipe, c’est bien l’exaltation qui l’emporte!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Rameau - Les Boréades - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Rameau - Les Boréades   Rameau - Les Boréades - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Rameau - Les Boréades
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: