Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -25%
-25% Figurines Funko – Calendrier d’Avent ...
Voir le deal
18 €

 

 Friedrich von Flotow (1812-1883)

Aller en bas 
+11
Dave
Xavier
Guillaume
Percy Bysshe
WoO
Jules Biron
Wolferl
Ophanin
DavidLeMarrec
Rubato
T-A-M de Glédel
15 participants
AuteurMessage
T-A-M de Glédel
Mélomaniaque
T-A-M de Glédel


Nombre de messages : 1512
Age : 35
Localisation : Vincennes
Date d'inscription : 11/08/2007

Friedrich von Flotow (1812-1883) Empty
MessageSujet: Friedrich von Flotow (1812-1883)   Friedrich von Flotow (1812-1883) EmptyLun 21 Déc 2009 - 2:09

Friedrich von Flotow (1812-1883) 27174-1
Compositeur allemand, il a étudié la composition au Conservatoire de Paris avec comme professeur principal Antoine Reicha (et ça s’entend, pour le meilleur et pour le pire !!).
Auteur de plusieurs ouvrages lyriques, quelques ballets et plusieurs ouvertures, ses principales œuvres semblent être :

- Le Naufrage de la Méduse (1839), Opéra en 2 actes.
- Alessandro Stradella (1844), romantische Oper en 3 actes.
- Martha oder Der Markt zu Richmond (1847), un romantisch-komische Oper (Opéra-comique de tradition française en langue allemande).

Je vous propose un extrait de ce dernier ouvrage.
Ne vous attendez donc pas à la révolution musicale du siècle mais dans le genre, c’est réussi et puis les glottophiles vont retrouver Gedda, Fassbänder…

Le livret est une adaptation d’un ballet de Jules-Henri Vernoy de Saint-Georges par Friedrich Wilhelm Riese.


ARGUMENT de MARTHA : L’action se passe à Richmond en 1710, sous le règne de la Reine Anne.

ACTE I, scène 1 : Le Boudoir de Lady Harriet. Lady Harriet Durham, dame d’honneur de la Reine Anne, s’ennuie profondément dans son boudoir. Sa suivante, Nancy, lui conseille de tomber amoureuse mais aucun prétendant n’arrive à toucher le cœur de Lady Harriet. Arrive son cousin, Sir Tristram Mikleford qui lui propose de se rendre à la foire de Richmond afin d’assister aux courses d’âne. Cette proposition suggère une idée à lady Harriet : elle propose de s’y rendre avec Nancy déguisées en paysannes. Lady Harriet se fera appeler Martha, et Nancy Julia. Quant au cousin, il sera Bob, tout simplement.

Scène 2 : La foire de Richmond. C’est le moment où les jeunes servantes vont, selon la coutume, se faire embaucher par des fermiers. Parmi ceux-ci se trouvent Plumkett, homme jeune et robuste, et son frère de lait Lyonel. Celui-ci est de toute évidence né gentilhomme mais ses origines sont obscures : un homme a confié Lyonel enfant à la mère de Plumkett et lui a remis un anneau en exigeant, si quelque malheur venait frapper l’enfant, de montrer la bague à la reine. Alors que les affaires vont bon train, arrivent « Martha » et « Julia » en train de se disputer avec « Bob » qui les supplie de rentrer. Lyonel et Plumkett sont éblouis par la beauté des jeunes filles. S’étant débarrassées de « Bob », les deux femmes, d’excellente humeur se laissent aborder par les deux jeunes gens qui les prennent pour des servantes à louer. Elles ont cherché l’aventure, l’ont trouvée et elles poussent même la farce jusqu’à laisser Plumkett et Lyonel conclure un marché avec elles. « Martha » donne sa main à Lyonel, « Julia » la sienne à Plumkett et l’argent est échangé. Mais au moment où les deux femmes veulent regagner la demeure de Lady Harriet, les deux fermiers font valoir leur droit et les emmènent avec eux.

ACTE II : La ferme de Plumkett. Voilà donc nos deux aristocrates dans la ferme en train de préparer le dîner. Elles s’essayent aussi au métier à tisser mais se montrent si inefficaces que les deux hommes doivent leur dire comment s’y prendre. Nancy, énervée, renverse le rouet et s’enfuit, poursuivie par Plumkett. Lyonel et « Martha » restent seuls. Lady Harriet, pour donner le change, chante son air favori : « la dernière rose de l’été ». Lyonel, transporté, lui demande sa main. Plumkett revient, traînant « Julia » derrière lui : elle a mis en désordre la cuisine. Mais il se fait tard et les deux jeunes gens autorisent leurs servantes à gagner leur chambre. Lyonel réitère sa proposition à « Martha ».

ACTE III : Une forêt près de Richmond. Lady Harriet et Nancy ont pu s’enfuir grâce à l’aide de Sir Tristram. La première ne s’ennuie plus et la seconde a perdu sa vivacité car elles sont toutes deux amoureuses. Lyonel, se promenant dans le parc, reconnaît dans une jeune chasseresse, et ce malgré la différence de condition, la « Martha » dont la disparition le désespère. Lyonel commence par lui reprocher de cacher son identité à celui qui, selon la loi, est son maître. Lady Harriet appelle Sir Tristram à son secours ; remarquant avec quelle déférence l’équipage traite la fameuse « Martha » et entendant qu’on l’appelle « comtesse » comprend qu’il a été à la foire la victime d’une plaisanterie.

ACTE IV, Scène 1 : La ferme de Plumkett. Lyonel demande à Plumkett d’aller montrer la bague à la reine et de plaider sa cause. Il s’avère que cette bague a appartenu au Comte Derby, gentilhomme qui a pris la fuite après l’échec du complot qui devait ramener Jacques II sur le trône. Avant de mourir, il a confié son fils à la mère de Plumkett. Ainsi, Lyonel est l’hériter légitime du titre et des terres.

Scène 2 : Dans le parc de Lady Harriett. Malgré tous les honneurs qu’il reçoit, Lyonel est malheureux. Il est amoureux fou de Lady Harriet mais ne peut se décider à lui avouer son amour. Nacy et Plumkett décident d’organiser une rencontre entre la Comtesse et Lyonel, dans le parc. Une douce voix familière s’élève soudain, chantant « la dernière rose de l’été » : quelques instants plus tard, « Martha » est dans les bras de Lyonel. Ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants...


L’extrait que je vous propose est le numéro 7 de la partition : v=jIBSyc1VLFM

Il se trouve au début de l’Acte II. Ce n’est pas la page qui a traversé le rude frimas de la postérité mais vous approfondirez si ça vous chante d’autres airs plus réputés comme « Ach so fromm ! » ou « Letzte Rose ».

Le livret en allemand et en anglais se trouve ici : http://opera-guide.ch/opern_komponisten.php?uilang=de&first-letter=F.


J’ai tenté une traduction (sans me soucier de la poésie) mais étant novice en allemand… vous me pardonnerez mes scories :

Nr. 7 - Entre-Akt und Quartettino

PLUMKETT UND LYONEL
Approchez, belles mignonnes,
Nous arrivons à destination!

LADY UND NANCY
Hélas, filles infortunées,
Nous payons nos galéjades.

PLUMKETT UND LYONEL
Vous êtes dans notre maison.
Reposez-vous en toute tranquillité!

LADY UND NANCY
Nous sommes dans leur maison!
Hélas, nous étions en dehors!


PLUMKETT UND LYONEL
Bientôt, bientôt
Le travail va nous rappeler!

LADY UND NANCY
Hélas! Hélas!
Comment sortir de ce guêpier?
Comment pouvons-nous échapper
Au péril qui nous menace?

PLUMKETT UND LYONEL
Vous vous plairez ici,
Vous ne connaîtrerez jamais de meilleur salaire.

LADY UND NANCY
Comment pouvons-nous échapper
Au péril qui nous menace?


PLUMKETT
Les filles, voici votre chambre.

LADY UND NANCY, s’y dirigeant.
Bonne nuit!

PLUMKETT
Oh oh! Pas si vite!
La maisonnée n’est pas ordonnée!

LADY UND NANCY
Ah! Qui nous aidera dans notre misère?

LYONEL
Elles sont fatiguées, laisse-les dormir.

PLUMKET
Veux-tu les pardonner tout de suite ?

NANCY, à part.
Faut-il punir aussi durement le badinage ?

PLUMKETT
Un instant! Une dernière chose, comment vous appelez-vous ?

LADY UND NANCY
Comment ?

PLUMKETT
Bah oui! Ne soyez pas timide !

LADY
Je m’appelle Martha.

LYONEL, tendrement.
Martha ?

LADY
Oui.

PLUMKETT, à Nancy.
Très bien, et toi ?

NANCY
Que dois-je dire?

PLUMKETT
Tu ne t’en souviens pas ? Eh bien…

NANCY, hésitante.
Ju-li-a!

PLUMKETT
Julia? Quel nom fier et exquis!
Si ça ne vous dérange pas,
Grande et gracieuse Julia,
Retirez mon chapeau et mon manteau.
Il lui tend les deux.

NANCY, les lui jetant sur le sol.
Fais le toi-même !

PLUMKETT, en colère.
Palsambleu !

LYONEL
Ne sois pas si brusque et véhément!
Il faut parler lentement et délicatement :
« Martha, prenez, je vous prie ».
Il essaie de lui donner le chapeau. Elle le regarde fièrement et recule légèrement, surpris par sa réaction.

LADY
Non!


LYONEL UND PLUMKETT
Que devais-je dire?
Comme cela a pu m’arriver?
Je n'ai jamais vu une servante
Se comporter si éhontément.

NANCY puis LADY
Il ne sait quoi dire
Et est encore tout pétrifié de surprise ;
Mes yeux le font-ils trembler ?
Vient-il d’entrapercevoir la Grande Faucheuse ?

Les hommes accrochent leurs manteaux sur le mur.


PLUMKETT, à Lyonel.
Bien! Maintenant, sans hésitation,
Apporte le rouet!

LADY
Filons, Filons…

NANCY
Filons !

LYONEL
Bien sûr, tout de suite!

PLUMKETT, aux deux femmes.
Croyez-vous
Qu’en affaires l’on doit seulement bavarder?

LADY puis NANCY, en riant.
Hahahaha! Filer!

PLUMKETT, les imitant.
Hahaha! Filer! – Quelle désinvolture !
Vous ne voulez rien faire
Et voulez encore toucher un salaire ?
Durement.
Là, les rouets !

LADY UND NANCY, intimidées.
Du calme!
Ils apportent les rouets.

LYONEL, à Plumkett.
Sois plus délicat! Tu les effraies là!

PLUMKETT
Silence! - Tournez maintenant!
Je suis votre maître!

LADY puis NANCY
Je ne peux pas.

LYONEL, surpris.
Comment ?

PLUMKETT, stupéfait.
Quoi ?
Durement.
Asseyez-vous!

LADY UND NANCY, apeurées.
D’accord.
Elles s’asseyent.

PLUMKETT
Tournez la roue!

LADY UND NANCY
Ça ne tournera pas.

LYONEL
Faites glisser le fil de lin
Et tenez le ici, comme ceci.

LADY UND NANCY
Ça ne marchera pas.

LYONEL UND PLUMKETT
Tournez!

LADY UND NANCY
Ça ne tourne pas.

LYONEL UND PLUMKETT
Démenez-vous!

LADY UND NANCY
Ça ne marche pas!

LYONEL UND PLUMKETT
Un effort!

LADY UND NANCY
Nous ne pouvons pas!

LYONEL UND PLUMKETT
Vous ne pouvez pas?

LADY UND NANCY
Non.

LYONEL UND PLUMKETT, leur disant comment faire.
Alors!

LADY UND NANCY
Nous ne comprenons pas.

LYONEL UND PLUMKETT
Vous ne comprenez pas?

LADY UND NANCY
Montrez-nous!

LYONEL UND PLUMKETT, s’asseyant devant le rouet.
Voilà comment il faut faire!
Tournez toujours vivement le rouet,
En actionnant les pédales de haut en bas.
Puis vous tirez les fils.
La rotation de la roue fait que cela ronronne!
Ronflements!

LADY UND NANCY
Quel délice ! Nous apprenons comment
Filer avec un rouet.
Tournez la roue et laissez là tourner dans son ronronnement
Et le fil de lin dessine gracieusement un nouveau filet.

LYONEL UND PLUMKETT
Vous voyez?

LADY UND NANCY, en riant.
Oui, Oui!

LYONEL UND PLUMKETT
Et vous comprenez?

LADY UND NANCY, se moquant d’eux.
Et vous comprenez ?

ALLE VIER, en riant.
Hahahaha!

Nancy, en riant, soulève du sol la filature de Plumkett ; Plumkett la regarde d’un œil menaçant
Nancy, effrayée, court dehors. Plumkett la suit.


Dernière édition par Moander le Mer 30 Déc 2009 - 0:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Rubato
Mélomane chevronné
Rubato


Nombre de messages : 12747
Date d'inscription : 21/01/2007

Friedrich von Flotow (1812-1883) Empty
MessageSujet: Re: Friedrich von Flotow (1812-1883)   Friedrich von Flotow (1812-1883) EmptyLun 21 Déc 2009 - 7:54

Merci, Moander pour la présentation.

Concernant le livret de Martha, on peut le trouver sur ODB en allemand/français. Wink

Sinon, je suis allé écouter quelques extraits, et ça ne m'a pas vraiment emballé. Confused
Bizarrement, certains airs me semblaient familiers! scratch

Pour l'anecdote, la basse Castelmary, dans le rôle de Sir Tristram, mourut d'une attaque cardiaque, sur scène, le 10 février 1897. Friedrich von Flotow (1812-1883) 0105
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95077
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Friedrich von Flotow (1812-1883) Empty
MessageSujet: Re: Friedrich von Flotow (1812-1883)   Friedrich von Flotow (1812-1883) EmptyLun 21 Déc 2009 - 14:44

L'oeuvre est longtemps restée un classique de la scène allemande, jusqu'à l'époque de cet enregistrement à peu près, une sorte de classique au besoin sous-estimé, mais indéboulonnable, à la façon des Hänsel und Gretel des fêtes.

C'est de la musique légère allemande, qui n'a pas toujours excellé dans ce genre (il suffit d'écouter le consternant intermède comique à l'acte II du Vampyr, sans même parler d'Abu Hassan de Weber).

C'en est l'un des exemples les plus inspirés, et l'ouvrage a connu aussi sa fortune en français dans la première moitié du vingtième siècle.

C'est toujours d'un grand lyrisme et d'une belle fraîcheur, plus consistant musicalement que les airs uniquement de caractère des opérettes plus tardives de Strauss et Lehár (sans même parler de Benatzky, qui n'a jamais pu approcher son équivalent Lopez). On pourrait comparer ça à L'Etoile de Chabrier, avec une musique plus traditionnelle et un humour moins graveleux, qui ne dédaigne pas la mélancolie.

Bref, un très beau jalon du genre, comment ne pas reconnaître le caractère réjouissant de ce quatuor ?
Pour prolonger la remarque liminaire de Moander, on peut même noter une certaine 'reichisation' dans l'introduction instrumentale aux vents seuls (aussi bien pour les couleurs que pour l'harmonie).

Au niveau de l'interprétation, je distinguerai essentiellement Rothenberger (maîtrise, rondeur et présence verbale optimales comme toujours) et Prey (en très grande forme).


Et chapeau à Moander pour la traduction Exclamation Quand on n'est pas locuteur, c'est un sacré défi. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Ophanin
Fer galant
Ophanin


Nombre de messages : 4576
Age : 35
Date d'inscription : 13/12/2008

Friedrich von Flotow (1812-1883) Empty
MessageSujet: Re: Friedrich von Flotow (1812-1883)   Friedrich von Flotow (1812-1883) EmptyLun 21 Déc 2009 - 19:11

En fait, cet opéra a été créé en allemand (1850) puis en français en 1858. J'ai lu que c'est celui ayant rencontré le plus de succès, effectivement, mais le meilleur s'appellerait Alessandro Stradella.

Sinon, oui, on pense à Reicha. Je pense qu'il est un peu plus intéressant que Reicha ; Flotow s'attache à mélanger des inspirations françaises, germaniques et italianisantes (dans cet extrait, c'est flagrant). Ça me rappel un peu (un peu) Weber.

C'est délicieux et plutôt malin. les "hahahaha" ! hehe
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dailymotion.com/video/x2l4jo_lucky-channel-01_fun
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95077
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Friedrich von Flotow (1812-1883) Empty
MessageSujet: Re: Friedrich von Flotow (1812-1883)   Friedrich von Flotow (1812-1883) EmptyLun 21 Déc 2009 - 20:09

Oui, tu as tout à fait raison pour le mélange des styles, ce serait assez difficile à identifier comme école nationale, peut-être, si on le traduisait en slovaque.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
T-A-M de Glédel
Mélomaniaque
T-A-M de Glédel


Nombre de messages : 1512
Age : 35
Localisation : Vincennes
Date d'inscription : 11/08/2007

Friedrich von Flotow (1812-1883) Empty
MessageSujet: Re: Friedrich von Flotow (1812-1883)   Friedrich von Flotow (1812-1883) EmptyMar 22 Déc 2009 - 0:07

Quand même! Le canevas sent l'opéra-comique à plein-nez!! (Même sans le texte...)
Après, c'est vrai que les ensembles font peut-être plus italiens. (Je compte secrètement intéresser par ce moyen)

Et pour l'allemand... je sèche.Ça ne ressemble en rien à Weber, Marschner ou le jeune Wagner...
Revenir en haut Aller en bas
Wolferl
Lapinophobe
Wolferl


Nombre de messages : 13311
Age : 32
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Friedrich von Flotow (1812-1883) Empty
MessageSujet: Re: Friedrich von Flotow (1812-1883)   Friedrich von Flotow (1812-1883) EmptyMar 22 Déc 2009 - 0:36

Très sympa ! Very Happy

C'est en effet léger mais musicalement ce passage montre bien une succession de séquences inventives et colorées, avec de très belles choses parfois. En plus le livret semble marrant... Dommage seulement que Nancy n'ait pas plus de choses à dire. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95077
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Friedrich von Flotow (1812-1883) Empty
MessageSujet: Re: Friedrich von Flotow (1812-1883)   Friedrich von Flotow (1812-1883) EmptyMar 22 Déc 2009 - 9:59

Moander a écrit:
Quand même! Le canevas sent l'opéra-comique à plein-nez!! (Même sans le texte...)
Après, c'est vrai que les ensembles font peut-être plus italiens. (Je compte secrètement intéresser par ce moyen)
L'écriture musicale garde tout de même une certaine rectitude germanique, c'est moins anecdotique, moins soumis au texte, qu'un Hérold ou qu'un Auber. La couleur musicale aussi, mais là, il faut se méfier, parce que joué par un orchestre de ce type, même Pelléas ressemblerait à Parsifal. Rolling Eyes

Citation :
Et pour l'allemand... je sèche.Ça ne ressemble en rien à Weber, Marschner ou le jeune Wagner...
Forcément, c'est pas du sérieux. Mais si tu compares à Liebesverbot où aux parties légères du Vampyr, c'est flagrant !
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Jules Biron
Noctambule
Jules Biron


Nombre de messages : 12381
Age : 30
Date d'inscription : 23/02/2007

Friedrich von Flotow (1812-1883) Empty
MessageSujet: Re: Friedrich von Flotow (1812-1883)   Friedrich von Flotow (1812-1883) EmptyMar 22 Déc 2009 - 10:32

Bon, j'ai écouté, et j'ai pas grand chose à dire en fait hehe
Ca me plairaît sûrement si c'était en français, mais là la barrière de la langue (même avec la traduction) fait que je reste hermétique!
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95077
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Friedrich von Flotow (1812-1883) Empty
MessageSujet: Re: Friedrich von Flotow (1812-1883)   Friedrich von Flotow (1812-1883) EmptyMar 22 Déc 2009 - 10:37

Si seulement le particulier à qui j'ai acheté la partition avait daigné me l'envoyer, je t'en aurais enregistré un bout. Mad
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
WoO
Surintendant
WoO


Nombre de messages : 14300
Date d'inscription : 14/04/2007

Friedrich von Flotow (1812-1883) Empty
MessageSujet: Re: Friedrich von Flotow (1812-1883)   Friedrich von Flotow (1812-1883) EmptyMar 22 Déc 2009 - 21:38

Merci pour cette découverte Moander Very Happy
Je ne connaissais pas du tout ce compositeur.

J'ai a-do-ré ! Laughing

Le texte est amusant (j'ai envie d'écouter l'opéra en entier), c'est frais et enlevé, la musique est inventive et légère.
Les interprètes sont superbes.
Tout à fait ce que j'avais envie d'écouter aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe


Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Friedrich von Flotow (1812-1883) Empty
MessageSujet: Re: Friedrich von Flotow (1812-1883)   Friedrich von Flotow (1812-1883) EmptyLun 28 Déc 2009 - 0:40

J'ai bien aimé moi aussi. J'aime tout en ce moment.

De la fraîcheur effectivement, un certain élan, par de lourdeur orchestrale. Des couleurs printanières. Oui, c'est très bon, et cela appelle une écoute de l'opéra dans son intégralité. Mission accomplie, donc. Wink
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95077
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Friedrich von Flotow (1812-1883) Empty
MessageSujet: Re: Friedrich von Flotow (1812-1883)   Friedrich von Flotow (1812-1883) EmptyLun 28 Déc 2009 - 0:56

Mais accomplie pas pour tout le monde. Je prépare mon pilori pour demain matin ; d'autant qu'il y a aussi ceux de la semaine passée pour Elvira.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume


Nombre de messages : 17530
Age : 29
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Friedrich von Flotow (1812-1883) Empty
MessageSujet: Re: Friedrich von Flotow (1812-1883)   Friedrich von Flotow (1812-1883) EmptyLun 28 Déc 2009 - 9:46

J'écoute cela quand ce sera téléchargé. Attendez moi. Friedrich von Flotow (1812-1883) 796625
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume


Nombre de messages : 17530
Age : 29
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Friedrich von Flotow (1812-1883) Empty
MessageSujet: Re: Friedrich von Flotow (1812-1883)   Friedrich von Flotow (1812-1883) EmptyLun 28 Déc 2009 - 10:36

Mission accomplie. Friedrich von Flotow (1812-1883) 514106 J'ai trouvé cela pas mal, frais et divertissant. Les voix sont superbes.

Merci Moander ! Friedrich von Flotow (1812-1883) Icon_biggrin
Revenir en haut Aller en bas
T-A-M de Glédel
Mélomaniaque
T-A-M de Glédel


Nombre de messages : 1512
Age : 35
Localisation : Vincennes
Date d'inscription : 11/08/2007

Friedrich von Flotow (1812-1883) Empty
MessageSujet: Re: Friedrich von Flotow (1812-1883)   Friedrich von Flotow (1812-1883) EmptyLun 28 Déc 2009 - 12:07

Si j'avais su que ça aurait pu plaire à tant de monde, je vous aurais dégoté un truc dans le même style en français!!
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 89349
Age : 41
Date d'inscription : 08/06/2005

Friedrich von Flotow (1812-1883) Empty
MessageSujet: Re: Friedrich von Flotow (1812-1883)   Friedrich von Flotow (1812-1883) EmptyLun 28 Déc 2009 - 12:24

Le lien que tu as donné n'est pas libre de droits (enregistrement de 1969), merci de le retirer.
Revenir en haut Aller en bas
Dave
Mélomane chevronné
Dave


Nombre de messages : 2659
Age : 32
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 17/04/2008

Friedrich von Flotow (1812-1883) Empty
MessageSujet: Re: Friedrich von Flotow (1812-1883)   Friedrich von Flotow (1812-1883) EmptyLun 28 Déc 2009 - 13:25

Guillaume a écrit:
frais et divertissant. Les voix sont superbes.

Merci Moander ! Friedrich von Flotow (1812-1883) Icon_biggrin

C'est exactement ça, vachement sympa cette extrait Smile Le genre de truc que tu serais content d'aller voir à l'opéra avec des amis, pour leur faire découvrir le classique.
Et oui, les voix sont vraiment magnifiques, la soprano (Rothenberger ?) est vraiment survolté Shocked En plus ça a l'air assez drôle Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi


Nombre de messages : 32477
Age : 41
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Friedrich von Flotow (1812-1883) Empty
MessageSujet: Re: Friedrich von Flotow (1812-1883)   Friedrich von Flotow (1812-1883) EmptySam 2 Jan 2010 - 16:42

En retard (et j'ai l'intention d'écouter le concerto de Schoenberg avant demain soir pour définitivement rattraper mon retard), je viens d'écouter l'extrait proposé.

(1812-1883) ce sont pour ainsi dire les même dates que Wagner, et surtout le même pays. Le parallèle est donc intéressant à faire : mais il faut bien l'avouer à par les dates et le pays, la comparaison s'arrête là.
La musique n'a rien du langage wagnérien, et lorgne totalement du côté de l'opéra italien.
C'est très agréable à écouter : et du coup on peut se demander pourquoi certains opéra-comique sont encore joués et pas lui.
Gedda ... ce gars à décidément tout chanter c'est hallucinant de Nadir à Pelléas en passant par Lohengrin ... et des raretés dont voici un bel exemple.
Cet exemple montre aussi (si on en doutait encore) que la langue allemande se prête très bien à l'opéra même en dehors de Wagner, Strauss et Mozart.

_________________
Car l'impuissance aime refléter son néant dans la souffrance d'autrui - Georges Bernanos (Sous le Soleil de Satan)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
antrav
Papa pingouin
antrav


Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Friedrich von Flotow (1812-1883) Empty
MessageSujet: Re: Friedrich von Flotow (1812-1883)   Friedrich von Flotow (1812-1883) EmptyDim 3 Jan 2010 - 19:12

Ai été un peu débordé par les écoutes.
Souvenir d'il y a 10 jours... J'ai été agréablement surpris. Léger avec un je ne sais quoi de mozartien et d'Offenbach dans tout ceci. J'avoue que j'irais écouter ça avec plaisir. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
T-A-M de Glédel
Mélomaniaque
T-A-M de Glédel


Nombre de messages : 1512
Age : 35
Localisation : Vincennes
Date d'inscription : 11/08/2007

Friedrich von Flotow (1812-1883) Empty
MessageSujet: Re: Friedrich von Flotow (1812-1883)   Friedrich von Flotow (1812-1883) EmptyLun 4 Jan 2010 - 23:06

Cololi a écrit:

(1812-1883) ce sont pour ainsi dire les même dates que Wagner, et surtout le même pays. Le parallèle est donc intéressant à faire : mais il faut bien l'avouer à par les dates et le pays, la comparaison s'arrête là.
La musique n'a rien du langage wagnérien, et lorgne totalement du côté de l'opéra italien.

En même temps, tu savais pertinemment que ta comparaison tournerait ainsi... Wagner est un peu tout seul dans son genre avant 1880!!

Cololi a écrit:
C'est très agréable à écouter : et du coup on peut se demander pourquoi certains opéra-comique sont encore joués et pas lui.

Tu connais beaucoup d'opéras-comiques au répertoire toi?
La version connue de Carmen n'en est plus vraiment un. Idem pour Manon, Médée...
Ah oui, la fille du régiment... un pas terrible, effectivement!!

Cololi a écrit:
Cet exemple montre aussi (si on en doutait encore) que la langue allemande se prête très bien à l'opéra même en dehors de Wagner, Strauss et Mozart.

Surtout que Mozart en allemand...
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé


Nombre de messages : 27496
Age : 31
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Friedrich von Flotow (1812-1883) Empty
MessageSujet: Re: Friedrich von Flotow (1812-1883)   Friedrich von Flotow (1812-1883) EmptyLun 4 Jan 2010 - 23:09

Ecouté il y a longtemps (du coup, il ne faut pas s'attendre à commentaire extrêmement détaillé...)

Je note la même chose que tous les participants de ce fil : la légèreté de la musique, ce côté délicieux. Idem niveau livret. Smile
Très sympathique en effet. L'oeuvre mérite d'être écoutée en entier.
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume


Nombre de messages : 17530
Age : 29
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Friedrich von Flotow (1812-1883) Empty
MessageSujet: Re: Friedrich von Flotow (1812-1883)   Friedrich von Flotow (1812-1883) EmptyMar 5 Jan 2010 - 17:52

Citation :

Cololi a écrit:
Cet exemple montre aussi (si on en doutait encore) que la langue allemande se prête très bien à l'opéra même en dehors de Wagner, Strauss et Mozart.


Surtout que Mozart en allemand...

...c'est génial. Friedrich von Flotow (1812-1883) Icon_cheers Friedrich von Flotow (1812-1883) Icon_sunny
Revenir en haut Aller en bas
nugava
Mélomaniaque
nugava


Nombre de messages : 1528
Age : 36
Date d'inscription : 09/12/2007

Friedrich von Flotow (1812-1883) Empty
MessageSujet: Re: Friedrich von Flotow (1812-1883)   Friedrich von Flotow (1812-1883) EmptyVen 8 Jan 2010 - 10:17

J'entends aussi un peu de Weber là-dedans... C'est très charmant... mais ça manque de consistance... Disons que dans le genre, j'en reste à l'Enlèvement au Sérail...
J'ai toujours cru que ce compositeur était italien...
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95077
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Friedrich von Flotow (1812-1883) Empty
MessageSujet: Re: Friedrich von Flotow (1812-1883)   Friedrich von Flotow (1812-1883) EmptySam 9 Jan 2010 - 14:23

nugava a écrit:
J'entends aussi un peu de Weber là-dedans... C'est très charmant... mais ça manque de consistance...
Heureusemen qu'après lui son venus des compositeurs complexes dans le genre de Mascagni. fleurs
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé





Friedrich von Flotow (1812-1883) Empty
MessageSujet: Re: Friedrich von Flotow (1812-1883)   Friedrich von Flotow (1812-1883) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Friedrich von Flotow (1812-1883)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sigismund Thalberg (1812-1871)
» Jan Ladislav Dussek (1760-1812)
» Friedrich Cerha (*1926)
» Friedrich Nietzsche (1844-1900)
» Friedrich Kiel (1821-1885)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: