Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon : où commander le coffret ...
Voir le deal
64.99 €

 

 Donizetti: L'elisir d'Amore

Aller en bas 
+13
bAlexb
malko
Otello
Alain92
Ciro
Guillaume
aurele
Pison Futé
DavidLeMarrec
calbo
Polyeucte
Cololi
Jorge
17 participants
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Jorge
Caliméro baroqueux
Jorge


Nombre de messages : 6307
Age : 33
Localisation : Strossburi
Date d'inscription : 20/10/2005

Donizetti: L'elisir d'Amore Empty
MessageSujet: Donizetti: L'elisir d'Amore   Donizetti: L'elisir d'Amore EmptySam 3 Avr 2010 - 17:31

Pas encore de fil sur cet opéra de Donizetti, semble-t-il ?!

Je ne connais pas encore cet opéra dans son ensemble et il y a quelques versions disponibles:

-Sutherland/Pavarotti/Bonynge (je ne veux même pas essayer tant je hais cette chanteuse)

-Battle/Pavarotti/Levine

-Bonney/Winbergh/Ferro

-Alagna/Devia/Viotti

Je suis assez tenté par la version Battle/Pavarotti ou Alagna/Devia, est-ce que ce sont des choix raisonnables ?

Sinon, en DVD, il semble y avoir quelques propositions intéressantes mais je laisse les spécialistes en parler Donizetti: L'elisir d'Amore Icon_smile
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi


Nombre de messages : 32312
Age : 41
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Donizetti: L'elisir d'Amore Empty
MessageSujet: Re: Donizetti: L'elisir d'Amore   Donizetti: L'elisir d'Amore EmptySam 3 Avr 2010 - 17:33

En DVD, la version Pido / Alagna / Gheorgiu / Alaimo est franchement géniale.
La version Villazon / Netrebko / Nucci / d'Archangelo je la trouve nettement en dessous.

_________________
Car l'impuissance aime refléter son néant dans la souffrance d'autrui - Georges Bernanos (Sous le Soleil de Satan)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20677
Age : 39
Date d'inscription : 03/07/2009

Donizetti: L'elisir d'Amore Empty
MessageSujet: Re: Donizetti: L'elisir d'Amore   Donizetti: L'elisir d'Amore EmptySam 3 Avr 2010 - 19:51

En CD, je suis fidèle à Freni/Gedda... Ou sinon, une vieille version avec Margherita Carosio, Nicola Monti et Tito Gobbi...

En gros, je reste sur des vieux enregistrements! hehe

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
calbo


Nombre de messages : 28126
Age : 51
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Donizetti: L'elisir d'Amore Empty
MessageSujet: Re: Donizetti: L'elisir d'Amore   Donizetti: L'elisir d'Amore EmptySam 3 Avr 2010 - 21:25

Cololi a écrit:
En DVD, la version Pido / Alagna / Gheorgiu / Alaimo est franchement géniale.
La version Villazon / Netrebko / Nucci / d'Archangelo je la trouve nettement en dessous.

C'est une oeuvre que je connais très mal Embarassed , mis à part les tubes bien évidemment. J'ai écouté d'une oreille la version du met avec Gheorghiu et S.Alaimo et j'ai été agréablement surprise par Gheorghiu même si elle s'écoute quand même beaucoup; Ceci dit son personnage ayant une forte personnalité il lui allait à merveille.
Alors que la seconde version te paraisse fade n'est pas vraiment une surprise vu qui chante dans le premier DVD que tu cites siffle
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94350
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Donizetti: L'elisir d'Amore Empty
MessageSujet: Re: Donizetti: L'elisir d'Amore   Donizetti: L'elisir d'Amore EmptySam 3 Avr 2010 - 21:30

Viotti est un peu gentillet. C'est Pidó qu'il faut : Gheorghiu frémissante (c'est pas souvent), Alagna au sommet en benêt, Alaimo très précis dans les intentions (et tout aussi beau vocal que ses congénères prestigieux). Certes, il y a Scandiuzzi, mais ça fait amplement l'affaire en soldat fanfaron.
En DVD, c'est en plus une mise en scène exceptionnelle, on n'en voit pas souvent de cette qualité dans le répertoire comique : tour à tour tendre, mélancolique, grotesque, expansive.

La version Eschwé avec Netrebko / Villazón est une alternative brillante, mais pour le coup, il faut absolument l'image (ça n'existe pas en CD de toute façon), parce que le génie d'actrice de Netrebko en Adina décidée (contrairement à l'altière héritière Gheorghiu, elle est folle de Nemorino dès le début) est assez vertigineux, avec une mobilité des expressions digne des grandes actrices de l'âge d'or du cinéma.

Après, franchement, Battle, Bonney, Pavarotti (et même Winbergh, assez large), ce n'est pas adéquat. Pour cet opéra, il faut un soprano lyrique souple mais expressif, et un ténor pas trop vocal pour ne pas tomber dans l'étalage complaisant. J'éviterais les studios pour cette raison, ils m'ont toujours déçu.


Il y a encore beaucoup d'autres choix cela dit : tu n'as qu'à faire un tour sur Operaclass pour t'en convaincre...


Pour moi en tout cas, pas d'hésitation, c'est Pidó et Eschwé, même en musique seule, qui l'emportent haut la main. On échappe aux grands formats inadéquats et aux colibris fadasses. Les chefs sont concernés, en plus, surtout le premier, superlatif comme d'habitude.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Jorge
Caliméro baroqueux
Jorge


Nombre de messages : 6307
Age : 33
Localisation : Strossburi
Date d'inscription : 20/10/2005

Donizetti: L'elisir d'Amore Empty
MessageSujet: Re: Donizetti: L'elisir d'Amore   Donizetti: L'elisir d'Amore EmptySam 3 Avr 2010 - 21:38

Merci pour ces indications Donizetti: L'elisir d'Amore Icon_surprised
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94350
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Donizetti: L'elisir d'Amore Empty
MessageSujet: Re: Donizetti: L'elisir d'Amore   Donizetti: L'elisir d'Amore EmptySam 3 Avr 2010 - 21:57

J'ajoute que dans ta liste limitée, Viotti et Ferro sont tout de même des choix honorables. Mais ça se traîne un peu. Ferro bat vraiment la mayonnaise, et Winbergh en jeune premier comique, même si Bonney est vraiment pas mal, même pour l'accent...

Je n'ai pas cité en CD une troisième version qui mérite le détour : Pritchard II (1977), avec Cotrubas évidemment parfaite, et Domingo qui jeune marche vraiment bien, contre toute attente.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Pison Futé
patate power
Pison Futé


Nombre de messages : 27496
Age : 31
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Donizetti: L'elisir d'Amore Empty
MessageSujet: Re: Donizetti: L'elisir d'Amore   Donizetti: L'elisir d'Amore EmptySam 3 Avr 2010 - 22:02

Si jamais tu tombes dessus, la retransmission radiophonique avec Vargas et Swenson est très coloré, bien chanté, et assez bien incarné. Personnellement, c'est l'enregistrement que j'écoute lorsque je veux mettre l'Elisir sur ma chaîne. Smile
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94350
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Donizetti: L'elisir d'Amore Empty
MessageSujet: Re: Donizetti: L'elisir d'Amore   Donizetti: L'elisir d'Amore EmptySam 3 Avr 2010 - 22:06

Elvira a écrit:
Si jamais tu tombes dessus, la retransmission radiophonique avec Vargas et Swenson est très coloré, bien chanté, et assez bien incarné. Personnellement, c'est l'enregistrement que j'écoute lorsque je veux mettre l'Elisir sur ma chaîne. Smile
J'en avais un peu entendu, et que c'était un peu pastel - alors que j'aime énormément ces deux chanteurs. Les trois versions que je distinguais ont une dose d'ironie un peu plus sensible.

Je suis déçu, je m'attendais à ce que tu recommandes la version Kabaivanska / Galouzine / Ghiaurov. Shit
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Pison Futé
patate power
Pison Futé


Nombre de messages : 27496
Age : 31
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Donizetti: L'elisir d'Amore Empty
MessageSujet: Re: Donizetti: L'elisir d'Amore   Donizetti: L'elisir d'Amore EmptySam 3 Avr 2010 - 22:09

DavidLeMarrec a écrit:

Je suis déçu, je m'attendais à ce que tu recommandes la version Kabaivanska / Galouzine / Ghiaurov. Shit

Ca existe ça ? bedo

Citation :
J'en avais un peu entendu, et que c'était un peu pastel - alors que j'aime énormément ces deux chanteurs. Les trois versions que je distinguais ont une dose d'ironie un peu plus sensible.

Oui, c'est vrai... Remarque, la prise de son affadit beaucoup !
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi


Nombre de messages : 32312
Age : 41
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Donizetti: L'elisir d'Amore Empty
MessageSujet: Re: Donizetti: L'elisir d'Amore   Donizetti: L'elisir d'Amore EmptySam 3 Avr 2010 - 22:15

Galouzine en Nemorino ... et pourquoi pas Matteuzi en Siegfried tant qu'on y est Donizetti: L'elisir d'Amore Icon_rabbit

_________________
Car l'impuissance aime refléter son néant dans la souffrance d'autrui - Georges Bernanos (Sous le Soleil de Satan)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94350
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Donizetti: L'elisir d'Amore Empty
MessageSujet: Re: Donizetti: L'elisir d'Amore   Donizetti: L'elisir d'Amore EmptySam 3 Avr 2010 - 22:39

C'est surtout la douceur des timbres et des expressions, Elviretta.

Cololi a écrit:
Galouzine en Nemorino ... et pourquoi pas Matteuzi en Siegfried tant qu'on y est Donizetti: L'elisir d'Amore Icon_rabbit
N'empêche, Galouzine, à l'époque où il chantait merveilleusement bien (avant les années 2000, en gros), aurait tout à fait pu, avec une Adina un peu large du type Guleghina Gorchakova Gheorghiu.

Quant à Matteuzzi en Galouzine, ne flatte pas mes bas penchants, s'il te plaît. J'avais beaucoup aimé Schukoff dans Götterdämmerung de toute façon. Cool
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Pison Futé
patate power
Pison Futé


Nombre de messages : 27496
Age : 31
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Donizetti: L'elisir d'Amore Empty
MessageSujet: Re: Donizetti: L'elisir d'Amore   Donizetti: L'elisir d'Amore EmptySam 3 Avr 2010 - 22:44

DavidLeMarrec a écrit:


Quant à Matteuzzi en Galouzine, ne flatte pas mes bas penchants, s'il te plaît. Cool

silent
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23479
Age : 31
Date d'inscription : 12/10/2008

Donizetti: L'elisir d'Amore Empty
MessageSujet: Re: Donizetti: L'elisir d'Amore   Donizetti: L'elisir d'Amore EmptyDim 11 Juil 2010 - 10:43

http://www.deccaclassics.com/cat/single?PRODUCT_NR=4782491

Réédition de la version Pidò avec Angela Gheorghiu, Roberto Alagna, Simone Alaimo, Roberto Scaltriti et Elena Dan.
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume


Nombre de messages : 17530
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Donizetti: L'elisir d'Amore Empty
MessageSujet: Re: Donizetti: L'elisir d'Amore   Donizetti: L'elisir d'Amore EmptyDim 11 Juil 2010 - 10:46

C'est bien toutes ces réeditions (bon, les pochettes sont pas terribles) mais ce serait encore mieux si c'était avec un livret. J'attends Universal au tournant... Donizetti: L'elisir d'Amore Suspect
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi


Nombre de messages : 32312
Age : 41
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Donizetti: L'elisir d'Amore Empty
MessageSujet: Re: Donizetti: L'elisir d'Amore   Donizetti: L'elisir d'Amore EmptyDim 11 Juil 2010 - 10:47

Surtout qu'il s'agit d'une version de tout 1° ordre, pour ne pas dire LA version.

_________________
Car l'impuissance aime refléter son néant dans la souffrance d'autrui - Georges Bernanos (Sous le Soleil de Satan)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Ciro
Mélomane averti



Nombre de messages : 193
Date d'inscription : 30/08/2009

Donizetti: L'elisir d'Amore Empty
MessageSujet: Re: Donizetti: L'elisir d'Amore   Donizetti: L'elisir d'Amore EmptyDim 11 Juil 2010 - 13:13

moi je reste fidèle à Gavazzeni -Scotto- Bergonzi.
Peut-être que David trouvera Bergonzi "trop vocal", mais personnellement je le trouve formidable. C'est une version pleine de vie, Gavazzeni imprime à la partition un mouvement irrésistible dès l'introduction. et le belcore de Taddei, c'est quand même quelque chose!
j'ai aussi un faible pour Di Stefano en Nemorino, il cabotine à mort, mais j'adore!
Par contre, la version Viotti m'a toujours ennuyé (je n'ai même pas réussi à aller jusqu'au bout)


Dernière édition par Ciro le Dim 11 Juil 2010 - 13:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94350
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Donizetti: L'elisir d'Amore Empty
MessageSujet: Re: Donizetti: L'elisir d'Amore   Donizetti: L'elisir d'Amore EmptyDim 11 Juil 2010 - 13:16

Bergonzi, c'est peut-être un peu rond et ample pour Nemorino, mais il joue avec beaucoup d'abnégation le benêt, et c'est bien convaincant, même scéniquement. Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23479
Age : 31
Date d'inscription : 12/10/2008

Donizetti: L'elisir d'Amore Empty
MessageSujet: Re: Donizetti: L'elisir d'Amore   Donizetti: L'elisir d'Amore EmptyDim 25 Juil 2010 - 10:06

La version de Levine sans être extraordinaire est tout à fait convaincante et agréable à écouter.
Pavarotti en 1989 commence à user du fading, à être plus maniéré, les aigus sont un peu blanchis. Il n'incarne pas du tout le personnage, ce qui n'est guère étonnant. C'est très bien chanté malgré les tics vocaux et les quelques petits défauts. J'irai l'écouter chez Bonynge pour comparer.
Battle dont je ne suis pas un fan est une Adina qui ne manque pas de charme même si comme souvent, c'est très affecté, maniéré. Cela convient bien à ce rôle globalement. Son "Prendi per me sei libero" n'est pas du tout émouvant.
Nucci est un très bon Belcore. Après, ce n'est pas forcément non plus incarné. Disons que le rôle n'est pas le plus passionnant de cet opéra de toute manière.
Enzo Dara est un Dulcamara truculent. Là, on a une incarnation. Il faut aimer sa voix évidemment. J'aime beaucoup personnellement son interprétation de ce rôle.
Dawn Upshaw est transparente. Le rôle de Giannetta est très secondaire, ce qui peut expliquer cela.
Encore une fois, Levine montre qu'il est un très grand chef pour l'opéra. C'est lui qui parvient à rendre cette version vivante avec Dara. La direction est dynamique.

Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94350
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Donizetti: L'elisir d'Amore Empty
MessageSujet: Re: Donizetti: L'elisir d'Amore   Donizetti: L'elisir d'Amore EmptyDim 25 Juil 2010 - 11:15

aurele a écrit:
Son "Prendi per me sei libero" n'est pas du tout émouvant.
Précisément : les deux personnages ne dialoguent pas (c'était pareil sur scène) et peinent déjà à jouer pour eux. Moi, ça me gêne.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23479
Age : 31
Date d'inscription : 12/10/2008

Donizetti: L'elisir d'Amore Empty
MessageSujet: Re: Donizetti: L'elisir d'Amore   Donizetti: L'elisir d'Amore EmptyDim 25 Juil 2010 - 11:19

DavidLeMarrec a écrit:
Précisément : les deux personnages ne dialoguent pas (c'était pareil sur scène) et peinent déjà à jouer pour eux. Moi, ça me gêne.

Pour l'oeuvre en DVD, je choisirai l'un de ces deux là je pense :

Donizetti: L'elisir d'Amore 51xj1imizQL._SL500_AA300_

Donizetti: L'elisir d'Amore DONIZETTI%20GAETANO%20-%20L%20ELISIR%20%20d%20AMORE%20NETREBKO%20VILLAZON
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94350
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Donizetti: L'elisir d'Amore Empty
MessageSujet: Re: Donizetti: L'elisir d'Amore   Donizetti: L'elisir d'Amore EmptyDim 25 Juil 2010 - 11:23

aurele a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Précisément : les deux personnages ne dialoguent pas (c'était pareil sur scène) et peinent déjà à jouer pour eux. Moi, ça me gêne.

Pour l'oeuvre en DVD, je choisirai l'un de ces deux là je pense :

Donizetti: L'elisir d'Amore 51xj1imizQL._SL500_AA300_

Donizetti: L'elisir d'Amore DONIZETTI%20GAETANO%20-%20L%20ELISIR%20%20d%20AMORE%20NETREBKO%20VILLAZON
Les deux sont excellentissimes. Mise en scène plus originale dans le premier, Nemorino et Dulcamara très supérieurs. Dans le second, c'est Adina qui est extraordinaire.

Le premier est musicalement ce que j'ai entendu de mieux dans l'oeuvre, et le second se tient fort bien (peut-être encore plus touchant - ici Adina est amoureuse dès le début).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Cololi
chaste Col
Cololi


Nombre de messages : 32312
Age : 41
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Donizetti: L'elisir d'Amore Empty
MessageSujet: Re: Donizetti: L'elisir d'Amore   Donizetti: L'elisir d'Amore EmptyDim 25 Juil 2010 - 11:27

Je préfère de loin le 1°. Même si le 2° se tient.

Il faut avoir vu le Dulcamara d'Alaimo !

_________________
Car l'impuissance aime refléter son néant dans la souffrance d'autrui - Georges Bernanos (Sous le Soleil de Satan)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94350
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Donizetti: L'elisir d'Amore Empty
MessageSujet: Re: Donizetti: L'elisir d'Amore   Donizetti: L'elisir d'Amore EmptyDim 25 Juil 2010 - 11:29

Cololi a écrit:
Je préfère de loin le 1°.
Musicalement, c'est sûr, mais le jeu de Netrebko est tellement extraordinaire, avec de très jolies idées de mises en scène, un peu moins artificielles, tout au long (comme quoi, Schenk Very Happy ), que j'y prends au moins autant de plaisir.

Alaimo et Alagna sont gigantesques, oui.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Alain92
Mélomane averti
Alain92


Nombre de messages : 354
Localisation : montrouge
Date d'inscription : 12/06/2010

Donizetti: L'elisir d'Amore Empty
MessageSujet: Re: Donizetti: L'elisir d'Amore   Donizetti: L'elisir d'Amore EmptyLun 2 Aoû 2010 - 21:59

J'adore l'élixir d'amour de Donizetti et ma version préférée est un live de 1967 avec Bergonzi, Scotto, Taddei, Cava, direction de Gavazzeni, produit au mai Florentin.
On ne se lasse pas de la voix de Bergonzi notamment dans le Quanto è bella de Nemorino du 1er acte. Quelle voix unique, somptueuse et précise, bien dans le rôle au surplus.
J'aimerais entendre Domingo et Cotrubas dans une version Pritchard de 1977 (Sony) que Kaminski met en 1er, avant Bergonzi. Puis il mentionne Devia, Alagna et Spagnola puis Sutherland, Pavarotti que je ne trouve pas excellent dans cet opéra où il faut de la légèreté et de la vivacité.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.operanapolitain.com
Otello
Mélomane chevronné
Otello


Nombre de messages : 7241
Age : 56
Date d'inscription : 20/05/2010

Donizetti: L'elisir d'Amore Empty
MessageSujet: Re: Donizetti: L'elisir d'Amore   Donizetti: L'elisir d'Amore EmptyLun 2 Aoû 2010 - 22:40

Alain92 a écrit:
puis Sutherland, Pavarotti que je ne trouve pas excellent dans cet opéra où il faut de la légèreté et de la vivacité.
ah là pas d'accord du tout! cette version, certes la plus vocale de toutes, est également une des plus vivantes et virevoltantes de la discographie. Pavarotti est particulièrement idéal dans l'un de ses 5 plus grands rôles.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94350
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Donizetti: L'elisir d'Amore Empty
MessageSujet: Re: Donizetti: L'elisir d'Amore   Donizetti: L'elisir d'Amore EmptyLun 2 Aoû 2010 - 22:41

Sans compter l'abattage de Pavarotti et l'espièglerie fine de Sutherland. Un sommet.

Quoi ? Ca se voit tant que ça ?
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Otello
Mélomane chevronné
Otello


Nombre de messages : 7241
Age : 56
Date d'inscription : 20/05/2010

Donizetti: L'elisir d'Amore Empty
MessageSujet: Re: Donizetti: L'elisir d'Amore   Donizetti: L'elisir d'Amore EmptyLun 2 Aoû 2010 - 22:43

DavidLeMarrec a écrit:
Sans compter l'abattage de Pavarotti et l'espièglerie fine de Sutherland. Un sommet.
exactement!! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94350
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Donizetti: L'elisir d'Amore Empty
MessageSujet: Re: Donizetti: L'elisir d'Amore   Donizetti: L'elisir d'Amore EmptyLun 2 Aoû 2010 - 22:46

Bien joué. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Alain92
Mélomane averti
Alain92


Nombre de messages : 354
Localisation : montrouge
Date d'inscription : 12/06/2010

Donizetti: L'elisir d'Amore Empty
MessageSujet: Re: Donizetti: L'elisir d'Amore   Donizetti: L'elisir d'Amore EmptyMar 3 Aoû 2010 - 21:09

Otello a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Sans compter l'abattage de Pavarotti et l'espièglerie fine de Sutherland. Un sommet.
exactement!! Very Happy
Je viens de réécouter l'Elixir d'amour version Bonynge avec Pavarotti et Sutherland et persiste à trouver leur interprétation consternante au regard de la magnifique version Bergonzi d'un opéra où le buffa joue un role important.
Pavarotti comme Sutherland chantent sans joie, axés sur le beau chant, avec froideur au début alors qu'on rit sans cesse dans Bergonzi.
C'est d'ailleurs ce que précise Jean Cabourg dans l'avant-scène opéra, qui rejette aussi, comme Kaminski, cette version bien après Domingo et Bergonzi, en parlant d'un Pavarotti avec "trop d'accents, trop de voix" dans certains airs, un "manque de spumato" dans un autre.
Pour Sutherland: "un chant d'école ... placide dans l'expression". En fait elle distancie son chant.
Aucun des deux n'est dans cet opéra, ils chantent comme une suite des Puritains de Bellini, exactement de la même manière, presque tragiques par moments soignant leurs voix comme jamais.
La contradiction vient de là, la voix de Pavarotti est superbe dans cet Elixir, l'une de ses plus belles voix, c'est exact, chantante au possible, mais quand on a entendu Bergonzi souvent, on est étonné comme Cabourg qui rend aussi hommage aux voix. Ce n'est pas L'Elixir de Donizetti. A vrai dire je n'ai jamais entendu Pavarotti aussi beau. Tout s'explique.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.operanapolitain.com
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23479
Age : 31
Date d'inscription : 12/10/2008

Donizetti: L'elisir d'Amore Empty
MessageSujet: Re: Donizetti: L'elisir d'Amore   Donizetti: L'elisir d'Amore EmptyVen 11 Fév 2011 - 21:10

Réédition d'un enregistrement qui à ma connaissance était devenu difficilement trouvable par EMI Classics dans leur collection "The Home of Opera" : 1966, Francesco Molinari-Pradelli, Orchestre et Choeur du Teatro dell'Opera di Roma, Mirella Freni, Nicolai Gedda, Renato Capecchi, Mario Sereni et Angela Arena. Que pensez vous de cette version?

http://www.prestoclassical.co.uk/r/EMI/9482802
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20677
Age : 39
Date d'inscription : 03/07/2009

Donizetti: L'elisir d'Amore Empty
MessageSujet: Re: Donizetti: L'elisir d'Amore   Donizetti: L'elisir d'Amore EmptyVen 11 Fév 2011 - 22:05

aurele a écrit:
Réédition d'un enregistrement qui à ma connaissance était devenu difficilement trouvable par EMI Classics dans leur collection "The Home of Opera" : 1966, Francesco Molinari-Pradelli, Orchestre et Choeur du Teatro dell'Opera di Roma, Mirella Freni, Nicolai Gedda, Renato Capecchi, Mario Sereni et Angela Arena. Que pensez vous de cette version?

http://www.prestoclassical.co.uk/r/EMI/9482802

C'est celle que je connais le mieux... J'aime beaucoup... Pas de pyrotechnie chez Freni, mais une fraîcheur et une jeunesse qu'on trouve rarement chez Adina... C'est espiègle, mutin... plein d'esprit quoi!
Gedda est lui aussi très bien, léger et un rien niais.
Les deux barytons sont dans mon souvenir assez bons!

J'aime bien! Very Happy

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23479
Age : 31
Date d'inscription : 12/10/2008

Donizetti: L'elisir d'Amore Empty
MessageSujet: Re: Donizetti: L'elisir d'Amore   Donizetti: L'elisir d'Amore EmptyVen 11 Fév 2011 - 22:07

Merci beaucoup pour ce commentaire Polyeucte.
Revenir en haut Aller en bas
Otello
Mélomane chevronné
Otello


Nombre de messages : 7241
Age : 56
Date d'inscription : 20/05/2010

Donizetti: L'elisir d'Amore Empty
MessageSujet: Re: Donizetti: L'elisir d'Amore   Donizetti: L'elisir d'Amore EmptyVen 11 Fév 2011 - 23:39

aurele a écrit:
Réédition d'un enregistrement qui à ma connaissance était devenu difficilement trouvable par EMI Classics dans leur collection "The Home of Opera" : 1966, Francesco Molinari-Pradelli, Orchestre et Choeur du Teatro dell'Opera di Roma, Mirella Freni, Nicolai Gedda, Renato Capecchi, Mario Sereni et Angela Arena. Que pensez vous de cette version?
http://www.prestoclassical.co.uk/r/EMI/9482802
version agréable mais très coupée! c'est bien chanté sans être électrisant pour autant et la direction est efficace à défaut d'être très inspirée.
Revenir en haut Aller en bas
malko
Mélomaniaque



Nombre de messages : 701
Date d'inscription : 09/01/2011

Donizetti: L'elisir d'Amore Empty
MessageSujet: Re: Donizetti: L'elisir d'Amore   Donizetti: L'elisir d'Amore EmptySam 12 Fév 2011 - 0:52

Alain92 a écrit:
ils chantent comme une suite des Puritains de Bellini, exactement de la même manière, presque tragiques par moments .

Mais il y bien des moments presques tragiques dans cet ouvrage, comme du reste dans "la fille du régiment".

Il n'y a que moi pour relèver la belle intuition de Villazon qui prend le partie de chanter "una furtiva..." de manière lyrique et dramatique ?
(Non, bien sûr, puisqu'à la demande du public, il le bisse aussitôt !)
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb


Nombre de messages : 8514
Age : 41
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Donizetti: L'elisir d'Amore Empty
MessageSujet: Re: Donizetti: L'elisir d'Amore   Donizetti: L'elisir d'Amore EmptySam 12 Fév 2011 - 10:07

Otello a écrit:
Alain92 a écrit:
puis Sutherland, Pavarotti que je ne trouve pas excellent dans cet opéra où il faut de la légèreté et de la vivacité.
ah là pas d'accord du tout! cette version, certes la plus vocale de toutes, est également une des plus vivantes et virevoltantes de la discographie. Pavarotti est particulièrement idéal dans l'un de ses 5 plus grands rôles.

Vocale, oui ça c'est indubitable.

Pour Pavarotti, je ne peux que t'emboîter le pas ; c'est LA voix par excellence, lyrique, solaire, simple aussi (et dans une vision "simpliste", pardon, qui va très bien au rôle).

Mais Sutherland, vocale aussi, n'est surtout pas (plus ?) fraîche, à mon goût. Trop femme et jamais amoureuse (si ce n'est du sublime reflet de sa voix et de sa musicalité, un peu amollie, je trouve).

Et Bonynge me paraît comme souvent tellement extérieur ; pas vif mais preste ; pas léger mais superficiel, etc.

Mes version, en-dehors du live Bergonzi, Scotto qui est d'une tendresse et d'une musicalité infinie, datent des années 50. "Forcément" le studio DECCA pour tout ce que Di Stefano y met de charme, d'électricité, de sauvagerie un peu brute, parfois et pour Güden, Adina légère et pulpeuse, vrai caractère ni formel ni formaliste (mais tu sais que, moi, Güden...) !

L'autre c'est la "vieille" version Cetra enlevée avec une énergie juteuse par Gavazzeni avec Valletti (rustaud lumineux, garçon gauche adorable), Noni (légère, légère mais vif-argent), Bruscantini (simplement parfait d'abattage, etc.)...

Du vrai théâtre vécu, une musique et une musicalité assumée par des équipes soudées (où qui donnent l'apparence de l'être, ce qui, en fait, suffit à emporter mon adhésion).
Revenir en haut Aller en bas
Figaro
Mélomaniaque
Figaro


Nombre de messages : 925
Localisation : Quelque part ;-)
Date d'inscription : 08/06/2010

Donizetti: L'elisir d'Amore Empty
MessageSujet: Re: Donizetti: L'elisir d'Amore   Donizetti: L'elisir d'Amore EmptySam 18 Juin 2011 - 11:43

Excellente idée, la ré-édition de cette version qui me faisait envie depuis longtemps :
Donizetti: L'elisir d'Amore Freni%A5Gedda%A5Molinari+Pradelli%2CFrancesco_Der+Liebestrank+%28L%2527Elisir+D+Amore%29_5099994828023

Je la place tout en haut du podium des versions que je connais, à savoir :
- Serafin - Alva, Carteri, Panerai, Taddei : je n'ai que des extraits : l'atout principal de cette version sont le Belcore de Panerai et le Dulcamara de Taddei tous deux particulièrement bien chantés. Carteri et Alva sont bien, mais pas inoubliables, tout comme la direction.

- Pritchard - Domingo, Cotrubas, Wixell, Evans. J'ai beaucoup de mal avec cette version : Domingo a beau être bien dans le personnage, je trouve que ce n'est pas du tout la voix du rôle, même remarque pour Wixell. Cotrubas est bien (comme toujours) mais pas exceptionnelle (comme souvent). Les interventions de Evans sont en revanche, un réel supplice pour mes oreilles. Enfin la direction de Pritchard est bien et évite le côté "fanfare du village".

- Wallberg - Dvorsky, Popp, Weikl, Nesternko. J'aime beaucoup cette version, on s'en doute pour Lucia Popp I love you (de toute façon j'aime tout ce qu'elle a fait). Si j'essaie d'être un peu objectif, je dirais qu'elle n'est pas tout à fait dans son élément et surtout qu'il lui manque un peu la jeunesse du rôle. Dvorsky est excellent (ce ténor est, je trouve, sous-estimé) : vocalement c'est parfait et la caractérisation sobre mais efficace. Weikl et Nesterenko en font des tonnes, et il leur manque l'italianité nécessaire à cet ouvrage.

- Scimone - Carreras, Ricciarelli, Nucci, Trimarchi. La principale qualité de cette version est sa direction très vivante et très fine qui évite le côté pompier, et son esprit d'équipe. Le duo formé par Carreras et Ricciarelli fonctionne très bien. Lui est très investi et très crédible. Vocalement il n'y a pas grand chose à lui repprocher. Ricciarelli est parfois en difficulté et n'est pas idéale en jeune fille, mais bon ... Enfin Nucci et Trimarchi sont exactement comme Weikl et Nesterenko, mais au mions ils sont italiens.

- Ferro - Winbergh, Bonney, Weikl, Panerai. Cette version est à mon sens à oublier : Winbergh est ennuyeux au possible (dommage, car vocalement, c'est très beau), Bonney fait très soubrette mozartienne égarée dans Donizetti. Weikl est plus sobre qu'avant, mais il n'a pas plus d'italianité pour autant. Panerai est malheureusement au bout du rouleau vocalement, du coup il en fait des tonnes. Pour finir, la direction est soporifique.



Pour en revenir à la version ré-édité par EMI :
Molinari-Pradelli - Gedda, Freni, Sereni, Capecchi
Je la trouve formidable sur le plan vocal. Le duo formé par Freni et Gedda est tout simplement idéal. Freni a la fraîcheur du personnage, le timbre est réellement très beau et le chant très naturel : très loin de ce qu'elle fera à partir du milieu des année 70 où elle aura tendance à grossir sa voix. L'écriture du rôle ne lui pose aucun problème. Certes, elle ne fait aucune contre-note, mais ça ne manque pas du tout. Je la place sans hésitation en numéro 1 des Adina que je connais. C'est vrai que je ne les connais pas toutes Confused
Gedda est également idéal : vocalement c'et parfait, le timbre convient très bien au rôle et il joue bien les benêts, mais avec goût, sans tomber dans la caricature. Mario Sereni est un chanteur que je ne connaissais qu'à travers son Germont avec Callas. J'ai adoré son Belcore, plein de verve, mais aussi plein de nuances avec une ironie très appropriée. De plus vocalement c'est parfait et le timbre est magnifique. Renato Capecchi en fait par contre beaucoup trop (comme souvent), mais là aussi le timbre est magnifique et vocalement c'est encore très beau. Le seul handicape de cette version est, à mon sens, la direction qui passe du soporifique dans certains passages, à la caricature en accentuant outrageusement le côté "fanfare du village" dans d'autres. Dommage, cette version aurait pu être idéale, mais elle demeure tout de même, selon moi, une très belle version à écouter impérativement.
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb


Nombre de messages : 8514
Age : 41
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Donizetti: L'elisir d'Amore Empty
MessageSujet: Re: Donizetti: L'elisir d'Amore   Donizetti: L'elisir d'Amore EmptyMer 30 Mai 2012 - 17:36

Rancatore, la saison passée à la Fenice : /watch?v=K5jVpFL9-U8&feature=share.

Le son, en général, n'est pas idéal. La cabaletta est bissée ; le personnage avec un abattage furieux et une vocalité furieuse (renouvelée, qui plus est, cf. 7.26 et et 11.46). En-dehors de l'air, lui-même, placé sous un contrôle total, et par ailleurs d'une classe folle.

Tenue exemplaire, aussi, dans la mise en scène de Pelly : /watch?v=rKPv0xI4m4c&list=PLFDF4B5EA15AE12A0&index=2&feature=plpp_video.
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20677
Age : 39
Date d'inscription : 03/07/2009

Donizetti: L'elisir d'Amore Empty
MessageSujet: Re: Donizetti: L'elisir d'Amore   Donizetti: L'elisir d'Amore EmptyMer 30 Mai 2012 - 17:43

Immense souvenir de la reprise de cette mise en scène de Pelly avec Rancatore et Korchak à Bastille! Very Happy

J'ai hâte de sa Marie en fait! Mr.Red

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20677
Age : 39
Date d'inscription : 03/07/2009

Donizetti: L'elisir d'Amore Empty
MessageSujet: Re: Donizetti: L'elisir d'Amore   Donizetti: L'elisir d'Amore EmptyJeu 31 Mai 2012 - 12:48

Donizetti: L'elisir d'Amore 8.110125-26

En voyant Sayao et Tagliavini, je ne pouvais pas trop résister et tant mieux!

Tagliavini d'abord est un vrai miracle de beauté vocale et de conduite élégante. Aucun son forcé ici, une candeur naturelle et jamais niaise, et une tenue drunken Découvert il y a quelques temps déjà, j'ai replongé avec un plaisir sans borne dans le chant si beau et délicat de Tagliavini. On dirait un Di Stefano jeune, mais avec encore plus de beauté vocale et de tenue... Un bonheur de tous les instants, que ce soit dans les airs connus (une "Furtiva Lagrima" magnifiquement ciselée) ou les passages moins vocaux. Un miracle!
Sayao en 1949 commence à montrer quelques signes de tensions par moments, surtout au début où la voix sonne vieillie. Mais tout de même, le chant est beau, fruité et contrôlé... un soprano assez léger mais sans acidité... Pas au niveau de miracle de Tagliavini, mais que de beautés tout de même dans ce personnage espiègle qui semble lui coller à la voix!
Les autres chanteurs sont plus anonymes et font leur travail. Le chef nous emmène la partition avec fougue sans brider les chanteurs qui peuvent tout de même s'étendre un peu dans les passages lents.

Pour un enregistrement de 49 la son est assez bon et on a peu de bruits parasites de la salle du MET... Very Happy

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20677
Age : 39
Date d'inscription : 03/07/2009

Donizetti: L'elisir d'Amore Empty
MessageSujet: Re: Donizetti: L'elisir d'Amore   Donizetti: L'elisir d'Amore EmptyLun 16 Juil 2012 - 11:30

Zut! J'écoute trop de Donizetti moi en ce moment! Deux fois l'Elisir en moins de 2 mois... Mr.Red

Bon, j'ai écoute la version de Glyndebourne de 1962, avec Freni et Alva dans les rôles titres et je dois dire que je trouve ça supérieur au studio de 66 avec Freni et Gedda.
Elle déjà est encore plus fraîche et jeune. Toujours sans sur-aigu, mais avec une certaine agilité sobre, elle propose une jeune femme très fraîche, mutine sans jamais être méchante... Et cette voix... fraîche, avec un petit vibratello qu'elle perdra (et qui deviendra un petit vibrato par la suite), elle est vraiment épatante! Very Happy
Pour Alva, c'est vraiment superbe aussi... Nemorino léger et solaire, il apporte une belle grâce au rôle...
Bruscantini en Dulcamara, c'est que du bon aussi!

Grande surprise, le son est superbe! Shocked


Voilà!... aller, je range mes Elisir et je les écoute plus pendant quelques mois hein! hehe
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23479
Age : 31
Date d'inscription : 12/10/2008

Donizetti: L'elisir d'Amore Empty
MessageSujet: Re: Donizetti: L'elisir d'Amore   Donizetti: L'elisir d'Amore EmptyMer 22 Aoû 2012 - 12:07

Le live du 2 juin 1967 du Maggio Musicale Fiorentino, évoqué dans le topic est une excellente version. Gavazzeni offre une direction pleine de vie, théâtrale. Renata Scotto rend bien les différentes facettes du personnage d'Adina, a de l'esprit et en belcantiste émérite qu'elle était offre de grandes satisfactions vocalement. Certes, il faut supporter une certaine verdeur de l'aigu. Bergonzi est très touchant en Nemorino et suprême vocalement. Il sait être très bien également au I lorsque Nemorino est tout joyeux. Son "Una furtiva lagrima" est d'une très grande beauté en terme de legato et de timbre. Carlo Cava est très bien en Dulcamara, il ne manque pas d'esprit. C'est un rôle plutôt payant mais il faut avoir une excellente technique. Taddei donne du relief à Belcore, il rend bien l'ironie du personnage, le côté "sûr de lui", il joue avec le texte de manière remarquable. Certaines intonations pourront déranger certains. Rien à dire de Renza Jotti dans le rôle insignifiant de Giannetta.
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20677
Age : 39
Date d'inscription : 03/07/2009

Donizetti: L'elisir d'Amore Empty
MessageSujet: Re: Donizetti: L'elisir d'Amore   Donizetti: L'elisir d'Amore EmptyMer 22 Aoû 2012 - 12:40

Bergonzi en Nemorino, je dois dire que ça ne me viendrait pas trop à l'esprit... sa voix me semble un peu trop tranchante par certains aspects... Je préfère une voix plus ronde et légère en fait Embarassed
Pour Scotto, je ne doute pas qu'elle soit chouette là-dedans!
Revenir en haut Aller en bas
Otello
Mélomane chevronné
Otello


Nombre de messages : 7241
Age : 56
Date d'inscription : 20/05/2010

Donizetti: L'elisir d'Amore Empty
MessageSujet: Re: Donizetti: L'elisir d'Amore   Donizetti: L'elisir d'Amore EmptyMer 22 Aoû 2012 - 13:27

Polyeucte a écrit:
Bergonzi en Nemorino, je dois dire que ça ne me viendrait pas trop à l'esprit... sa voix me semble un peu trop tranchante par certains aspects... Je préfère une voix plus ronde et légère en fait Embarassed
Pour Scotto, je ne doute pas qu'elle soit chouette là-dedans!
c'est pourtant un des des plus beaux Nemorino, après Pavarotti bien-sûr qui reste le TOP absolu dans ce rôle.
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23479
Age : 31
Date d'inscription : 12/10/2008

Donizetti: L'elisir d'Amore Empty
MessageSujet: Re: Donizetti: L'elisir d'Amore   Donizetti: L'elisir d'Amore EmptyMer 22 Aoû 2012 - 13:52

En 3e, tu mettrais qui Otello : Kraus ou Alagna?

Je connais un peu Alagna dans le rôle. Cela convenait très bien à sa voix de ténor lyrique.
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20677
Age : 39
Date d'inscription : 03/07/2009

Donizetti: L'elisir d'Amore Empty
MessageSujet: Re: Donizetti: L'elisir d'Amore   Donizetti: L'elisir d'Amore EmptyMer 22 Aoû 2012 - 13:55

Otello a écrit:
c'est pourtant un des des plus beaux Nemorino, après Pavarotti bien-sûr qui reste le TOP absolu dans ce rôle.

Oui, mais pour moi Nemorino est plus léger que ces deux là... Alva ou Tagliavini pour les deux derniers écoutés sont assez parfaits à mon goût : légers mais solaires, avec cette franchise de l'émission mais sans trop de largeur de voix...
Nemorino reste un gentil petit niais... donc je le vois mal avec une voix de stentor! Very Happy

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23479
Age : 31
Date d'inscription : 12/10/2008

Donizetti: L'elisir d'Amore Empty
MessageSujet: Re: Donizetti: L'elisir d'Amore   Donizetti: L'elisir d'Amore EmptyMer 22 Aoû 2012 - 14:09

Otello va te répondre que tu te gourres grave sur le type de voix qu'il faut pour ce rôle et il aura raison. Bergonzi avait certes d'importants moyens vocaux, ce qui en faisait le ténor verdien par excellence avec Corelli mais il avait également un sens des nuances. Ce que je connais d'Alva, pas dans ce rôle cependant me déplaît franchement, je n'aime pas sa voix qui n'a rien d'extraordinaire.
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20677
Age : 39
Date d'inscription : 03/07/2009

Donizetti: L'elisir d'Amore Empty
MessageSujet: Re: Donizetti: L'elisir d'Amore   Donizetti: L'elisir d'Amore EmptyMer 22 Aoû 2012 - 14:17

aurele a écrit:
Otello va te répondre que tu te gourres grave sur le type de voix qu'il faut pour ce rôle et il aura raison. Bergonzi avait certes d'importants moyens vocaux, ce qui en faisait le ténor verdien par excellence avec Corelli mais il avait également un sens des nuances. Ce que je connais d'Alva, pas dans ce rôle cependant me déplaît franchement, je n'aime pas sa voix qui n'a rien d'extraordinaire.

Mais attend... Il faut juste m'expliquer en quoi Nemorino a besoin d'un Bergonzi ou d'un Pavarotti... Ce sont quand même des formats vocaux assez imposants... Or vu l'orchestration et le caractère de Nemorino, je trouve qu'une voix un peu plus fluette convient tellement mieux... Je sais que pendant des dizaines d'années, Nemorino était chanté par des ténors charpentés entre deux rôles plus lourds... mais si le principe du format "trop petit" s'applique... pourquoi pas le principe du "trop gros"?

De ceux que j'ai entendu en Nemorino, ce sont vraiment ces ténors "di grazia" qui me plaisent le plus... Di Stefano jeune aussi bien sûr! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi


Nombre de messages : 32312
Age : 41
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Donizetti: L'elisir d'Amore Empty
MessageSujet: Re: Donizetti: L'elisir d'Amore   Donizetti: L'elisir d'Amore EmptyMer 22 Aoû 2012 - 14:24

Bergonzi ou Pavarotti ... pour moi c'est totalement à côté de cette musique. C'est convoquer des éléphants quand il faut des gazelles.
Nemorino ... c'est pas Radamés ou Don Carlo ...

_________________
Car l'impuissance aime refléter son néant dans la souffrance d'autrui - Georges Bernanos (Sous le Soleil de Satan)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23479
Age : 31
Date d'inscription : 12/10/2008

Donizetti: L'elisir d'Amore Empty
MessageSujet: Re: Donizetti: L'elisir d'Amore   Donizetti: L'elisir d'Amore EmptyMer 22 Aoû 2012 - 14:28

Je ne sais pas quel type de voix avait le créateur. Peut être était-ce un "tenore di grazia" comme l'est Juan Diego Florez qui a ce rôle à son répertoire. Après, traditionnellement, en tout cas depuis des dizaines et dizaines d'années, on le confie plutôt à un ténor lyrique léger. Bergonzi était un ténor lirico spinto effectivement mais je persiste à dire qu'il faut connaître son Nemorino.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Donizetti: L'elisir d'Amore Empty
MessageSujet: Re: Donizetti: L'elisir d'Amore   Donizetti: L'elisir d'Amore Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Donizetti: L'elisir d'Amore
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Don Pasquale-Donizetti
» déc.2013 / TCE / La Favorite de Donizetti
» Donizetti-Lucia di Lammermoor
» Donizetti - La fille du régiment
» Donizetti - zautres zopéras

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: