Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-60%
Le deal à ne pas rater :
-60% sur l’extracteur de jus FAURE FJ-4541
39.99 € 99.99 €
Voir le deal

 

 Les opéras russes

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
perela
Vieux Schtroumpf


Nombre de messages : 664
Age : 49
Localisation : nantes & Tavel
Date d'inscription : 24/06/2005

Les opéras russes Empty
MessageSujet: Les opéras russes   Les opéras russes EmptyLun 24 Oct 2005 - 18:54

Bonsoir à tous

Étant quelqu' un de plutôt curieux , j' ai envie de découvrir les opéras russes
classiques ( cds et dvds ).

Que me conseilleriez vous ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.uncutmovies.fr/
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85238
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Les opéras russes Empty
MessageSujet: Re: Les opéras russes   Les opéras russes EmptyLun 24 Oct 2005 - 19:01

Parmi mes découvertes récentes, l'Ange de feu de Prokofiev. (j'en ai parlé dans les premières pages du topic "DVD regardés")
Sinon il y a les grands classiques comme Boris Godounov de Moussorgsky ou le Prince Igor de Borodine (dont j'ai ce DVD:Les opéras russes B0000AKGUX.08.LZZZZZZZ que je compte regarder très prochainement), ou encore les Tchaïkovski, Rimski, Chostakovitch...
Les opéras-miniatures de Rachmaninov sont assez méconnus mais méritent d'être découverts, je pense à Aleko ou le Chevalier Ladre: bonnes versions CD de Järvi.
Revenir en haut Aller en bas
ouannier
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5150
Date d'inscription : 21/07/2005

Les opéras russes Empty
MessageSujet: Re: Les opéras russes   Les opéras russes EmptyLun 24 Oct 2005 - 19:28

En DVD, si ça t'interesse, il y a un film /opéra (un genre que j'aime bien) qui vient de sortir sur Eugen Onéguine de Tchaïkovski. Je ne connais pas cet opéra Mr. Green mais il paraît que le DVD est très bien.
Sinon, à Bastille cette année, il y a l'amour des trois oranges de Prokofiev. Je ne sais pas très bien non plus ce que ça vaut. Je connais mal cet opéra.
Tu peux écouter (je n'ai aucune version à te conseiller, il faudrait demander à Encolpio) La Dame de Pique de Tchaïkovski également.
Personellement, le Prince Igor n'est pas un opéra très interessant je trouve, mais tu peu aimer je pense, surtout les fameuses danses polovztiennes. Xavier a cité l'incontournable Boris Godunov de Moussorgski. Il passe en version de concert cette année au théâtre du Châtelet. Si tu aimes Chostakovitch, il y a Lady Mac Beth... ou le Nez qui sont tous deux très interessants. Sinon, je me rends compte que je ne connais pas beaucoup d'opéras russes. Confused


Une question : Pourquoi l'opéra russe ? Et pas l'opéra tout court, ou l'opéra italien ou français ... ou la musique russe tout court ? Je me pose vraiment la question confused
Revenir en haut Aller en bas
perela
Vieux Schtroumpf


Nombre de messages : 664
Age : 49
Localisation : nantes & Tavel
Date d'inscription : 24/06/2005

Les opéras russes Empty
MessageSujet: Re: Les opéras russes   Les opéras russes EmptyLun 24 Oct 2005 - 20:53

Les opéras me séduisent énormément , le symphonique viendra + tard.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.uncutmovies.fr/
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85238
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Les opéras russes Empty
MessageSujet: Re: Les opéras russes   Les opéras russes EmptyMar 25 Oct 2005 - 2:13

ouannier a écrit:
film /opéra (un genre que j'aime bien)

Le play-back ne te gêne pas?
J'ai du mal en général.
Revenir en haut Aller en bas
ouannier
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5150
Date d'inscription : 21/07/2005

Les opéras russes Empty
MessageSujet: Re: Les opéras russes   Les opéras russes EmptyMar 25 Oct 2005 - 11:29

Xavier a écrit:
ouannier a écrit:
film /opéra (un genre que j'aime bien)

Le play-back ne te gêne pas?
J'ai du mal en général.

Si un peu. Mais le reste l'emporte sur ce "détail". J'adore le Tosca de Benoît Jacquot par exemple. Je me demande s'il y en a beaucoup que je ne connais pas. Mon prochain achat, sera certainement Otello de Zefirelli avec Domingo.
Revenir en haut Aller en bas
Kurwenal
Mélomane averti
Kurwenal

Nombre de messages : 154
Date d'inscription : 06/10/2005

Les opéras russes Empty
MessageSujet: Re: Les opéras russes   Les opéras russes EmptyMar 25 Oct 2005 - 15:16

Après Janacek, les opéras russes?

L'opéra russe est assez particulier je trouve. Comme l'a dit Xavier, il faut connaître M. Godounov. La version Gergiev est bonne (d'ailleurs, à part son Prince Igor où la prise de son laisse à désirer, Gergiev est une valeur sûre dans le répertoire russe la plupart du temps).

Sinon on commence à trouver sur le marché des opéras du catalogue "Melodiya" (le label russe par excellence). Il y a le Boris de Melik-Pashaev avec Ivan Petrov (1962), une version noire (un peu plate? Sage? Mais très bonne quand même!). Il y a aussi Le Prince Igor de Mark Ermler, aussi avec Petrov (1969).

Le label "Great Hall" a édité aussi des incontournables de la discographie du Bolshoï, dont La Dame de Pique dirigé par Melik-Pashaev (1949/50) avec le grand Gyorgy Nelepp ou encore Ivan Susanin: Une Vie Pour le Tsar, dirigé par Melok-Pashaev (décidemment...) et avec Nelepp (une fois n'est pas coûtume)...

Attention, les versions Great Hall sont en mono très... mono! Orchestre plat, etc... Mais les directions sont superbes et les voix très présentes.

A noter que selon les experts, l'opéra russe démarre avec le Ruslan et Lyudmila de Glinka. L'opéra est magnifique mais très décousu: on a l'impression d'écouter une suite de tableaux et de scènes plutôt qu'une oeuvre "fluide". D'ailleurs les opéras de Glinka ont tendance à être un peu "hâché", ce qui ne lève rien à leur beauté intrinsèque!

Voilà, j'espère que ça t'aide un peu
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85238
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Les opéras russes Empty
MessageSujet: Re: Les opéras russes   Les opéras russes EmptyLun 28 Nov 2005 - 18:39

Après avoir apprécié modérément Le Prince Igor et Boris Godounov, je me dis que l'opéra russe est un genre auquel j'accroche moyennement.
Ai-je une chance d'aimer Ruslan et Ludmilla?
Revenir en haut Aller en bas
Kurwenal
Mélomane averti
Kurwenal

Nombre de messages : 154
Date d'inscription : 06/10/2005

Les opéras russes Empty
MessageSujet: Re: Les opéras russes   Les opéras russes EmptyLun 28 Nov 2005 - 19:06

Ca dépend de ce qui te déplaît dans les opéras que tu as déjà écoutés

Ruslan souffre vraiment du syndrome de l'opéra "haché". On écoute une série de "tableaux" en gros. Souvent les mélodies sont belles mais il y a un manque cruel d'action. Glinka n'écrivit pas Ruslan en un coup, ce qui peut expliquer un peu le résultat.

J'ai bien peur qu'il y ait peu de chances que tu aimes cet opéra (surtout si tu es déjà passé par les cases "Igor" et "Boris" en aimant moyennement). L'oeuvre vaut le détour en tout cas et ça ne fera pas de mal de louer l'opéra simplement pour assister à la naissance de l'opéra russe.

Côté versions, voilà ce que je te propose:

1. La version Gergiev chez Philips
2. La version dirigée par Simonov chez Mélodia (1978/1979)... mais j'ai un peu peur qu'on ne la trouve plus sur le marché...
3. Kondrachine (Mélodia 1952). Je pense que cette version a été rééditée par Great Hall

Maintenant, je te conseille vivement d'essayer des opéras russes un peu plus "atypiques" on va dire, notamment:

1. L'Ange de Feu de Prokofiev: version Gergiev (Philips) ou Järvi (Collection Trio)
2. Le Démon de Rubinstein: je ne connais que la version Melik-Pashaev (Bolchoï 1950). La qualité sonore laisse à désirer mais l'oeuvre à des accents Hollandais-Volantesques qui valent le détour!

J'ai été un peu long mais j'espère que ça t'aide
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85238
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Les opéras russes Empty
MessageSujet: Re: Les opéras russes   Les opéras russes EmptyLun 28 Nov 2005 - 19:09

Kurwenal a écrit:
Ca dépend de ce qui te déplaît dans les opéras que tu as déjà écoutés

Ruslan souffre vraiment du syndrome de l'opéra "haché". On écoute une série de "tableaux" en gros.

Aïe, c'est justement ce que je n'ai pas aimé dans Igor et Boris.
Mais j'ai emprunté un DVD par Gergiev, alors je vais essayer. Smile

J'avais parlé de l'Ange de feu dans le topic DVD regardés, j'avais bien aimé effectivement.
Revenir en haut Aller en bas
Kurwenal
Mélomane averti
Kurwenal

Nombre de messages : 154
Date d'inscription : 06/10/2005

Les opéras russes Empty
MessageSujet: Re: Les opéras russes   Les opéras russes EmptyLun 28 Nov 2005 - 19:15

Alors c'est une bonne idée de continuer à découvrir l'ouevre lyrique de Prokofiev (si ce n'est déjà fait). Bon, faut éviter Semyon Kotko... Sinon écoute Les Fiançailles au Couvent, c'est vraiment un bijou! Tout en étant en tableaux, les thémes récurrents donnent une fluidité à l'ensemble qui est vraiment fascinante... Prokofiev excellait dans le genre léger/buffa selon moi.

Il faut absolument que tu connaisses aussi le Guerre et Paix de l'ami Proko. La version Rostropovitch est la meilleure je pense.

L'opéra russe le plus "fluide" et "actif" que je connaisse est le Lady Macbeth de Chostakovitch. C'est une perle d'invention musicale, une ouevre noire, dense, orchestralement riche... La version Rostropovitch (Great Recordings of the Century, EMI) détrône les autres et de loin
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85238
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Les opéras russes Empty
MessageSujet: Re: Les opéras russes   Les opéras russes EmptyLun 28 Nov 2005 - 19:20

Kurwenal a écrit:

Il faut absolument que tu connaisses aussi le Guerre et Paix de l'ami Proko.

On m'a prêté un DVD justement de l'Opéra de Paris dirigé par Bertini. Smile
Mais sinon je ne connais pas encore les autres Prokofiev.

Kurwenal a écrit:

L'opéra russe le plus "fluide" et "actif" que je connaisse est le Lady Macbeth de Chostakovitch. C'est une perle d'invention musicale, une ouevre noire, dense, orchestralement riche...

J'ai bien aimé, bien que ce ne soit pas une de mes oeuvres favorites de Chosta.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85238
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Les opéras russes Empty
MessageSujet: Re: Les opéras russes   Les opéras russes EmptyVen 2 Déc 2005 - 13:38

Audovère a écrit:
Bonjour à tous,

Les opéras de Glinka sont moins connus que d'autres. Et bien, ça m'a pas l'air mal Laughing
Le premier acte de Russlan et Ludmila était riche en couleurs, le chant du barde magnifique. J'ai cru entendre du piano dans l'orchestre :cyclops:
Ai-je rêvé ? Je n'ai pas la partition pour vérifier...
J'ai hâte de plonger dans la magie des actes suivants.

C'est le dvd suivant: Ruslan and Lyudmila de Glinka, direction Valery Gergiev.
Avec, Netrebko, Ognovenko, Diadkova, Bezzudenkov, Gorchakova
Kirov opera and orchestra, at the Mariinsky Theatre de Saint Petersbourg.
Chez Philips.

Bonne journée batman
Revenir en haut Aller en bas
Kurwenal
Mélomane averti
Kurwenal

Nombre de messages : 154
Date d'inscription : 06/10/2005

Les opéras russes Empty
MessageSujet: Re: Les opéras russes   Les opéras russes EmptyVen 2 Déc 2005 - 14:07

Je confirme, il y a bien un piano dans l'orchestre

..... et oui, le chant du barde est magnifique!
Revenir en haut Aller en bas
Audovère
Néophyte


Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 18/07/2005

Les opéras russes Empty
MessageSujet: Audovère   Les opéras russes EmptyVen 2 Déc 2005 - 14:49

Kurwenal a écrit:
Je confirme, il y a bien un piano dans l'orchestre

..... et oui, le chant du barde est magnifique!

dwarf Oui c'est Noël avant l'heure ce premier acte riche en couleurs. Un vrai tableau et les costumes sont magnifiques!
Merci Kurwenal pour votre confirmation.
Revenir en haut Aller en bas
encolpio
La vie en noir et blanc
encolpio

Nombre de messages : 848
Age : 47
Localisation : Palermo
Date d'inscription : 10/06/2005

Les opéras russes Empty
MessageSujet: Re: Les opéras russes   Les opéras russes EmptyMer 14 Déc 2005 - 14:50

Mes opéras Russes pref:
Borodin: Prince Igor
Le DVD Gergiev est pas mal du tout
La version Semkow (EMI) : puissance de la version, avec un Boris Christoff au sommet! mais il manque l'acte 3...

Mussorgsky: Boris-Godunov
Pour la version originale:
Semkow 1977 EMI:
qq réserves sur la distribution...

Abbado.

Version Rimski:

Golovanov avec un beau Reizen (mais encore une fois de nombreux manques: 2e monologue de Pimène, la scène du perroquet...)...

Melik-Pachaiev: superbe direction (qq coupes aussi...), Petrov: voix sublime...

Karajan: avec Ghiaurov: seul point négatif: les choeur qui ne sont pas à la hauteur des autres versions, peut être l'un des enr des plus complet.

Version originale mais en allemand:
Jochum, 57 : Distribution de rêve: Hotter, K Borg, Uhde, Böhme, Mödl...
Un monument!

Shostakovich: Lady Macbeth of Mfsensk:

Rostropovitch
et Chung pour une sublime direction (peut être l'un de ses plus beau disque...)

Tchaikovsky: Eugen Onegin
KhaiKin: Petrov, Vishnevskaya! rien de moins!
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85238
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Les opéras russes Empty
MessageSujet: Re: Les opéras russes   Les opéras russes EmptyMar 31 Oct 2006 - 0:12

Les opéras russes 5450270008124

Je découvre cet opéra qui est une pure merveille, et ce DVD est un régal.

Finalement je connais encore assez mal Rimsky en dehors de ses tubes, la preuve j'ai été bluffé sur ce coup-là.
Ce Coq d'or est d'une grande richesse musicale, avec une palette harmonique variée, qui utilise à la fois chromatisme perpétuel, gammes orientales, gamme par tons, pré-impressionnisme...
De plus les thèmes sont très marquants, réellement enchanteurs. (un des thèmes principaux, très chromatique, fait nettement penser au Szymanowski du Roi Roger)
Et cette orchestration ouh là là... du bonheur en boîte. Very Happy

Le climat général oscille entre le fantastique et l'ironie.
On nous raconte une histoire merveilleuse mais toujours avec cet arrière-goût de distanciation et de dénonciation à l'égard du pouvoir.
Le tout est finalement assez étonnant et intriguant.
L'opéra est assez concentré (moins de deux heures) et rappelle par sa forme des opéras "miniatures" du même genre comme l'Amour des 3 oranges.

La mise en scène qui nous est proposée ici est réellement un bonheur pour les yeux; c'est admirablement fait, et en plus c'est intelligent.

Les chanteurs sont irréprochables et tout à fait dans le ton.
Kent Nagano rend parfaitement justice à la richesse de la partition.

Oeuvre: 9/10
Interprétation: 9/10
Mise en scène: 9/10
Technique: 9/10 (belle image 16/9, son de très bonne qualité)


Dernière édition par le Mar 31 Oct 2006 - 2:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
christia
Invité



Les opéras russes Empty
MessageSujet: Re: Les opéras russes   Les opéras russes EmptyMar 31 Oct 2006 - 0:16

Xavier a écrit:
Finalement je connais encore assez mal Rimsky en dehors de ses tubes, la preuve j'ai été bluffé sur ce coup-là.
Ce Coq d'or est d'une grande richesse musicale, avec une palette harmonique variée, qui utilise à la fois chromatisme perpétuel, gammes orientales, gamme par tons, pré-impressionnisme...
De plus les thèmes sont très marquants, réellement enchanteurs. (un des thèmes principaux, très chromatique, fait nettement penser au Szymanowski du Roi Roger)
Et cette orchestration ouh là là... du bonheur en boîte. Very Happy
Je crois que je te l'avais déjà dit, Rimsky c'est un génie méconnu et sous-considéré... Wink

son opéra merveilleux "Sadko" vaut aussi le déplacement : très fantastique et coloré également, de la vraie "musique de film".
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85238
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Les opéras russes Empty
MessageSujet: Re: Les opéras russes   Les opéras russes EmptyMar 31 Oct 2006 - 0:19

Un sujet Rimsky à ouvrir peut-être si y a un volontaire... Smile
Revenir en haut Aller en bas
Octavie
Mélomane du dimanche
Octavie

Nombre de messages : 81
Localisation : entre Vercors, Chartreuse et Belledonne
Date d'inscription : 03/04/2006

Les opéras russes Empty
MessageSujet: Re: Les opéras russes   Les opéras russes EmptyMer 1 Nov 2006 - 19:20

Karajan67 a écrit:
En tout cas je suis volontaire pour d'autres commentaires d'opéras russes lol!
Moi je serais volontaire pour les lire ! Very Happy

En ce qui concerne Boris Godounov, j'ai enprunté un coffret qui regroupe deux versions, une de 1869, une de 1872, toutes deux apparement non "retouchées" par Rimsky-Korsakov.
Les opéras russes 292690
Je n'ai pas encore écouté la 2e, mais la première version m'a bien plu (mais je découvrais l'oeuvre, donc je n'ai pas d'autre référence).

Sinon, j'aime beaucoup ça:
Les opéras russes 3042469 (7€ sur jpc.de ! (mais sans livret Confused ))
ça m'avait été recommandé par quelqu'un qui connait bien l'opéra russe, d'ailleurs !


Voilà, petite contribution d'une quasi-muette Wink
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Les opéras russes Empty
MessageSujet: Re: Les opéras russes   Les opéras russes EmptyMer 1 Nov 2006 - 20:28

Octavie a écrit:
En ce qui concerne Boris Godounov, j'ai enprunté un coffret qui regroupe deux versions, une de 1869, une de 1872, toutes deux apparement non "retouchées" par Rimsky-Korsakov.
C'est cela même, les deux versions de Moussorgsky. La version habituellement exécutée est celle de Rimsky-Korsakov, qui se fonde sur l'intégralité des scènes de la seconde mouture de Moussorgsky.

La version de 1869 est très ramassée, très concentrée dramatiquement : pas d'acte polonais, et la plupart des scènes hors de l'action principale n'existent pas. L'opéra s'achève à la mort de Boris, classiquement par rapport aux attentes de l'opéra romantique - sans l'émeute, donc.

Le grand air de Boris (distribué au baryton Nicolaï Putilin) développe un discours moins subjectif et plus politique : Boris a été victime de l'ingratitude du peuple malgré ses bienfaits, poursuivi par le mauvais oeil. On n'a pas la grande phrase inoubliable qui culmine sur le sol bémol 3, mais une thématique peu mélodique, méchamment tourbillonnante.

Certaines parties sont totalement différentes, par exemple la plainte de Xenia, splendide. L'affrontement avec Chouisky est également significativement différent. En réalité, il n'est guère de scène qui n'ait été retouchée entre les deux moutures, à la marge ou en profondeur, et toute l'orchestration refaite.

L'orchestration est, dans son ensemble, moins fournie et plus saisissante que la seconde version.


Mais le propos était bien trop subversif et Moussorgsky, pour faire représenter l'ouvrage, dut opérer de sérieuses modifications dans le livret - et, du coup, dans la musique.


Cette version de 1872 reprend quasiment in extenso la brève pièce de Pouchkine, à quelques dialogues courtisans près.

L'orchestration est plus proche de celle de Rimsky-Korsakov, mais tout de même très personnelle, avec ces couleurs inimitables, moins brillantes, à la fois plus chatoyantes et plus troublantes.

Nous avons plus de choeurs, le grand air plus mélodique et plus subjectif, dans la forme que nous lui connaissons, l'acte polonais, la chanson de la nourrice, celle l'oiseau... bref un drame politique largement dilué - à part la terrible scène finale. Boris n'est plus le seul sujet, Gricha prend une part équivalente et nous obtenons, au bout du compte, cette fresque décousue et évocatrice sur la Russie, moins efficace dramatiquement, mais sans doute aussi plus originale et plus variée.

Vous l'aurez compris, j'ai un gros faible pour la première version, plus resserrée, plus sombre, plus dramatique.


Les deux versions sont de très loin préférables à l'orchestration Rimsky-Korsakov, qui a eu le mérite de mettre la célébrité de l'orchestrateur au service de cette musique négligée, et de valoir à cet opéra la carrière que l'on sait.
Mais franchement, à présent, il n'y a plus aucune bonne raison de jouer cette version - à part les matériels d'orchestre plus aisément disponibles, moins chers, etc.



L'interprétation Gergiev est tout à fait réussie, peut-être un rien timide ici ou là, studio oblige, mais évitant en permanence la fanfare fatigante dont, Rimsky oblige, on nous gratifie si souvent, racolage oblige.
Sinon, la référence absolue demeure tout de même Abbado (version vidéo, avec Kotcherga/Galouzine/Ramey/Lipovsek/Leiferkus).

Petit avantage supplémentaire : on échappe aux infâmes tranlittérations, au profit du cyrillique (avec traductions anglaise et française), et le prix total du coffret est vraiment attractif, pour deux intégrales !


Dernière édition par le Mer 1 Nov 2006 - 20:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Octavie
Mélomane du dimanche
Octavie

Nombre de messages : 81
Localisation : entre Vercors, Chartreuse et Belledonne
Date d'inscription : 03/04/2006

Les opéras russes Empty
MessageSujet: Re: Les opéras russes   Les opéras russes EmptyMer 1 Nov 2006 - 20:34

Voilà que tu réponds aux questions que je ne pose même pas ! Merci pour les précisions ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Les opéras russes Empty
MessageSujet: Re: Les opéras russes   Les opéras russes EmptyMer 1 Nov 2006 - 20:45

Et j'ai ajouté quelques précisions à l'instant.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
*Nico
Mélomane chevronné
*Nico

Nombre de messages : 3601
Date d'inscription : 10/10/2007

Les opéras russes Empty
MessageSujet: Re: Les opéras russes   Les opéras russes EmptySam 4 Déc 2010 - 22:43

Xavier a écrit:
Les opéras russes 5450270008124

Je découvre cet opéra qui est une pure merveille, et ce DVD est un régal.

Finalement je connais encore assez mal Rimsky en dehors de ses tubes, la preuve j'ai été bluffé sur ce coup-là.
Ce Coq d'or est d'une grande richesse musicale, avec une palette harmonique variée, qui utilise à la fois chromatisme perpétuel, gammes orientales, gamme par tons, pré-impressionnisme...
De plus les thèmes sont très marquants, réellement enchanteurs. (un des thèmes principaux, très chromatique, fait nettement penser au Szymanowski du Roi Roger)
Et cette orchestration ouh là là... du bonheur en boîte. Very Happy

Le climat général oscille entre le fantastique et l'ironie.
On nous raconte une histoire merveilleuse mais toujours avec cet arrière-goût de distanciation et de dénonciation à l'égard du pouvoir.
Le tout est finalement assez étonnant et intriguant.
L'opéra est assez concentré (moins de deux heures) et rappelle par sa forme des opéras "miniatures" du même genre comme l'Amour des 3 oranges.

La mise en scène qui nous est proposée ici est réellement un bonheur pour les yeux; c'est admirablement fait, et en plus c'est intelligent.

Les chanteurs sont irréprochables et tout à fait dans le ton.
Kent Nagano rend parfaitement justice à la richesse de la partition.

Oeuvre: 9/10
Interprétation: 9/10
Mise en scène: 9/10
Technique: 9/10 (belle image 16/9, son de très bonne qualité)

Mon 1er Rimski avec ce dvd, et je pense exactement la même chose.
C'est de la très belle musique, raffinée, riche et surprenante.
DVD quasi irréprochable que ce soit au niveau du chant, de l'orchestre ou de la superbe mise en scène. Quelle beauté ces costumes !

Ravi, de cette découverte. Je retournerais vers Rimski avec grand plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Les opéras russes Empty
MessageSujet: Re: Les opéras russes   Les opéras russes EmptyLun 22 Déc 2014 - 23:36

Polyeucte a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Citation :
Bon, demain j'ai aussi 2-3 conseils en musique russe à vous demander.

À tes ordres (effectivement Polyeucte a écouté plus ou moins tout ce qui se trouve en la matière, donc il pourra aisément te guider). Je repasserai aussi sur le fil Verdi prochainement pour des suggestions plus théâtreuses, comme promis.

C'est me prêter bien des connaissances...
Disons que j'ai écouté pas mal de choses du XIXème... surtout dans des vieux enregistrements soviétiques!
En plus, Mélo parle de "musique russe" donc hors de l'opéra, j'y connais pas forcément grand chose Confused

Mélomaniac a écrit:
Polyeucte a écrit:

En plus, Mélo parle de "musique russe" donc hors de l'opéra, j'y connais pas forcément grand chose


Very Happy C'est bien d'opéra russe que je voulais causer pasque franchement tu crois que je me hasarderais à subir l'avis de David pour du symphonique...

Mes connaissances en la matière se limitent à la Polonaise d'Eugène Onéguine et la Scène du Couronnement de Boris Godounov (et aussi les Danses polovtsiennes bien sûr).

Quels sont les oeuvres essentiels pour commencer ?
J'ai bien une petite idée, mais un angle d'attaque m'aiderait bien.

Vaut mieux les découvrir par ordre chronologique ?
Si vous pouviez aussi me conseiller une interprétation prioritaire pour chaque opéra Les opéras russes 3641590030

En attendant, je viens de commander Lady Macbeth dirigée par Rostro.



Cololi a écrit:
Si tu veux de l'opéra occidental avec l'accent russe, il y a Tchaïkovski.
Si tu veux du plus typique il y a évidemment Moussorgski, Borodine et Rimski.
(et je n'ai pas encore goûté à Proko et Chosta en matière d'opéra ... ça viendra !)

En n°1 ... Boris en ENTIER. Si t'accroches et bien il y a de fortes chances que tu en aimes beaucoup d'autres (c'est l'impression que j'ai perso).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Les opéras russes Empty
MessageSujet: Re: Les opéras russes   Les opéras russes EmptyLun 22 Déc 2014 - 23:39

Mélomaniac a écrit:
Vaut mieux les découvrir par ordre chronologique ?

Non, tu risques de te lasser, surtout que Glinka n'est vraiment pas le corpus le plus passionnant du monde.

En versions, tu veux plutôt les miraculeuses voix russes anciennes ou des versions plus récentes où l'on entend bien l'orchestre ?

(On pourrait peut-être créer un fil pour ça, du genre « Panorama de l'opéra russe », non ?)


Polyeucte a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Non, tu risques de te lasser, surtout que Glinka n'est vraiment pas le corpus le plus passionnant du monde.
Oui, mais en même temps tu as dans les 2 Glinka tous les germes de l'opéra qui suivra. Le côté féérique de Ruslan, et la côté historique d'Une Vie pour le Tsar...
Et puis Ruslan, c'est quand même un vrai bonheur cet enchaînement de numéros tous plus beaux les uns que les autres!

Citation :
En versions, tu veux plutôt les miraculeuses voix russes anciennes ou des versions plus récentes où l'on entend bien l'orchestre ?
Ben vu qu'il aime bien les enregistrements des années 50 pour l'opéra français, je me suis dis qu'il ne serait pas réfractaire aux enregistrement un peu anciens russes...
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Les opéras russes Empty
MessageSujet: Re: Les opéras russes   Les opéras russes EmptyLun 22 Déc 2014 - 23:40

Voici les conseils de Polyeucte :


Polyeucte a écrit:
Mélomaniac a écrit:
Very Happy C'est bien d'opéra russe que je voulais causer pasque franchement tu crois que je me hasarderais à subir l'avis de David pour du symphonique...
On ne sait jamais! hehe

Citation :
Mes connaissances en la matière se limitent à la Polonaise d'Eugène Onéguine et la Scène du Couronnement de Boris Godounov (et aussi les Danses polovtsiennes bien sûr).
Donc tu as déjà une petite idée...

Citation :
Quels sont les oeuvres essentiels pour commencer ?
J'ai bien une petite idée, mais un angle d'attaque m'aiderait bien.

Vaut mieux les découvrir par ordre chronologique ?
Si vous pouviez aussi me conseiller une interprétation prioritaire pour chaque opéra Les opéras russes 3641590030

Alors non, pour moi pas besoin d'ordre chronologique...
Dans l'opéra russe, il y a trois grands courants :
- l'opéra féérique (Rimsky, Glinka)
- l'opéra historique (Moussorgsky, Glinka, Borodine)
- l'opéra "littéraire" on va dire (Tchaikovsky)
(les noms des compositeurs, c'est indicatif hein!

Pour l'opéra féérique, à mon sens il faut découvrir deux compositeurs (et trois opéras! hehe) :
- Ruslan et Ludmila (Glinka) : d'inspiration assez italienne, mais avec de vrais sonorités russes. Splendide d'un bout à l'autre!
Interprétation? 1952, diretion Kondrashin, avec la fine fleur du chant de l'époque : Petrov, Firsova, Nelepp, Lemeshev, Verbitskaya...
- Sadko (Rimsky-Korsakov) : légende balte sur un barde qui part chercher fortune et tombe amoureux de fille du Tsar de l'Océan
Interprétation? 1950, direction Golovanov, avec là encore Nelepp, mais aussi dans des petits rôles les immenses Kozlovsky, Lisitsian et Reizen
- Le Coq d'Or (Rimsky-Korsakov) : plus moderne mais tout aussi enchanteur! Un grand opéra!
Interprétation? J'en connais qu'une qui me va très bien : 1962 direction Kovalov/Akulov, avec un Astrologue totalement bluffant!

Pour l'opéra historique :
- Boris Godounov (Moussorgsky) : difficile de passer à côté, même si Khovanshchina est aussi passionnant!
Interprétation? Difficile là de t'en conseiller une seule! on va dire deux!
Golovanov, 1948 : Version révisée par Rimsky, un peu coupée, mais des immenses dans chaque rôle : Mark Reizen, Ivan Kozlovsky, Maxim Mikhailov, Georgi Nelepp...
Abbado, 1993 : Version originale de Moussorgsky avec un Boris un peu terne je trouve, mais orchestre génial et reste de la distribution parfait!
- Prince Igor (Borodine) : un peu aride à la première écoute, mais ça passe très bien après!
Interprétation? Là aussi difficile...
Melik-Pashayev 1950 : on retrouve toute la troupe habituelle (Lemeshev, Reizen, Pirogov) plus le superbe Smolenskaya!
Gergiev 1993 : parce qu'on y retrouve un acte coupé avant... et une prise de son meilleure forcément. Très belle distribution aussi

Les autres opéras :
- Eugen Onegin (Tchaikovsky) : là aussi difficile de passer à côté!
Interprétation? Bychkov 1992, avec le Onegin de ces 20 dernières année : Hvorostovsky totalement glaçant dans le rôle et très bien entouré!
- Mozart et Salieri (Rimsky-Korsakov) : Oeuvre très courte, délicate qui retrace deux rencontres entre ces deux compositeurs. J'adore!
Interprétation? Samossoud 1951 avec Mark Reizen et Ivan Kozkovsky!
- Iolanta (Tchaikovsky) : dernier opéra de Tchaikovsky, d'une luminosité géniale!
Interprétation? Fedosseyev 2002. Jamais entendu mieux... A défaut, la version Rostropovitch ou Gergiev sont très bien aussi! Very Happy

Voilà voilà dans un premier temps.
Après si tu veux continuer, tu as des choses plus rares mais tout aussi passionnantes :
Le Démon (Rubinstein), Rusalka (Dargomijsky), Katcheï (Rimsky), Kitége (Rimsky toujours!)... et j'en passe.

Pour les versions, tu remarqueras que ce sont souvent des vieilles versions... j'adore cette période Embarassed Le soucis est que pour certaines elles sont difficiles à trouver (Mozart et Salieri, Sadko, Ruslan) mais sont un peu l'équivalent pour moi des versions des opéras français des années 50 enregistré avec la troupe de l'Opéra de Paris : des références...
Si tu n'as pas peur des prises de son un peu sèches, et surtout de ne pas avoir de livret dans la boite (tu ne trouveras que des éditions économiques ou alors des vieilles éditions chères mais sans livret Confused) alors saute!

Les seules où tu trouveras un livret (attention aux versions économiques par contre) dans ce que je t'ai proposé son le Boris dirigé par Abbado, le Prince Igor de Gergiev, Eugen de Bychkov (je ne sais pas si la version éco a un livret Confused) et Iolanta.

Sinon, il faut tabler sur le DVD...
Ruslan existe avec Gergiev (superbe), Prince Igor aussi par Gergiev (moins super pour le visuel...), Boris idem Gergiev superbe...
Par contre, pour certains il n'y a rien.


Citation :
En attendant, je viens de commander Lady Macbeth dirigée par Rostro.
Moi j'aime bien... mais il y a aussi un version DVD avec Westbroek dirigée par Jansons qui est géniale!

Voilà voilà...
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Les opéras russes Empty
MessageSujet: Re: Les opéras russes   Les opéras russes EmptyLun 22 Déc 2014 - 23:42

Mélomaniac a écrit:
Vaut mieux les découvrir par ordre chronologique ?

Non, tu risques de te lasser, surtout que Glinka n'est vraiment pas le corpus le plus passionnant du monde.

En versions, tu veux plutôt les miraculeuses voix russes anciennes ou des versions plus récentes où l'on entend bien l'orchestre ?


Citation :
En attendant, je viens de commander Lady Macbeth dirigée par Rostro.

Je t'aurais plutôt recommandé Chung. Mr. Green  Mais Rostro reste un classique (moins bien capté et chanté, mais ça fonctionne quand même, malgré une pointe de studio-un-peu-figé).


Citation :
Quels sont les oeuvres essentiels pour commencer ?
J'ai bien une petite idée, mais un angle d'attaque m'aiderait bien.

Si vous pouviez aussi me conseiller une interprétation prioritaire pour chaque opéra Les opéras russes 3641590030

Alors, juste les essentiels pour découvrir, c'est facile. Comme Polyeucte les a présentés par thème, je vais le faire par époque/style :


Au commencement

¶ Glinka — Rousslan et Loudmila — Glinka est le point de départ de l'opéra russe. Ça m'ennuie assez personnellement (langage très lisse), je laisse Polyeucte recommander des versions. Je serais assez partisan de choisir des voix exceptionnelles pour s'occuper un peu (Khanaïev et Reizen chez Nébolsine, Nelepp et Lemeshev chez Kondrachine !), mais il y a aussi une version récente (que je n'ai pas encore écoutée) du fantastique Vedernikov.


Romantiques « occidentaux »

¶ Tchaïkovski — Onéguine — Nébolsine (voix), Levine (orchestre), Rozhdestvensky-Lehnhoff (DVD très poétique)
Atmosphère de salons, avec de vrais morceaux du roman de Pouchkine dedans, et pas mal de danses. Pour moi, l'un des plus grands opéras de tous les temps.
¶ Tchaïkovski — Pikovaya Dama — Melik-Pashaev (voix), Gergiev CD ou DVD (orchestre)
Là aussi, une conversion très réussie de l'original. Il y a même une mignardise pseudo-Grétry au milieu qui fera tes délices.
¶ Tchaïkovski — Mazeppa — N. Järvi
Atmosphère plus épique et sombre, mais toujours des couleurs magnifiques.

¶ Rubinstein — Le Démon — Melik-Pashaev
Histoire terrible de persécution démoniaque menée de façon moins descriptive et plus dramatique qu'à l'accoutumée (j'y sens, peut-être à tort, l'influence du drame weberien).

¶ Dargomijski — Le Convive de pierre — Ermler (existe aussi en version film)
Œuvre très étrange, beaucoup de récitatifs, dont le but est d'épouser le mini-drame de Pouchkine. Atmosphère très prégnante, mais je ne suis pas sûr que ce soit de ton goût.


Romantiques « nationaux »

¶ Moussorgski — Boris Godounov — Abbado (DVD, le CD est moins bon), Gergiev (double intégrale incluant les deux versions), Nébolsine (pour l'atmosphère d'antan), Inghelbrecht (extraits en français)
Une œuvre très étrange et audacieuse, aux couleurs extrêmement vives, qui reprend très exactement le drame de Pouchkine, mot à mot (en effectuant simplement des coupes).
¶ Moussorgski — La Khovanchtchina — Abbado (CD)
Grande fresque historique un peu décousue, mais d'une grande volupté musicale.
¶ Moussorgski — Salammbô — Peskó
Ce ne sont que des extraits d'un drame inachevé, mais très suggestifs. La version Rostro qui circule sous le manteau est bien meilleure (et en russe…), mais tu veux du CD, alors…

¶ Borodine — Le Prince Igor
Je n'aime pas beaucoup pour ma part, pas beaucoup de veine mélodique, un livret lent, mais c'est un grand classique à la genèse amusante, et tu pourras découvrir les redoutables danses polovstiennes en contexte.

¶ Rimski-Korsakov — La Fiancée du Tsar — Svetlanov (film littéral assez réussi)
Ton épique très réussi, tu devrais aimer.
¶ Rimski-Korsakov — Le Coq d'or
Il y a beaucoup de Rimski à découvrir, dans la veine historique ou féerique… Je sélectionne celui-ci parce qu'il est très bigarré, en général très apprécié (moi je n'en suis pas fanatique) — et que je ne trouve pas Kitège supérieure aux autres titres lyrico-épiques précités.
¶ Rimski-Korsakov — Mozart et Salieri — Samosud I (Lemeshev-Pirogov !) ou II (Kozlovsky-Reizen !)
Vraiment pas son meilleur opéra, un récitatif assez sec sur le texte littéral de Pouchkine, mais je me dis que le sujet t'amusera peut-être.

¶ Cui — Le Festin pendant la Peste — Polyansky
C'est si tu es curieux d'ajouter un compositeur du Puissant Petit Groupe à ta liste… Mais l'œuvre est assez médiocre, je serais plutôt curieux qu'on exhume son Mateo Falcone : j'ai un peu lu la partition piano, je me demande ce que ça donnerait à l'orchestre.


Écoles du XXe

¶ Rachmaninov — Les trois opéras — N. Järvi, ça se trouve en coffret pas cher.
Les trois sont très différents : Francesca da Rimini est l'un des opéras les plus spectaculaires de tous les temps (représentation sonore de l'Enfer !), Aleko se situe dans la pure lignée russe, le Chevalier ladre est encore autre chose, du comique un peu sombre…
Polyeucte, tu as écouté Monna Vanna ?

¶ Prokofiev — Guerre et Paix — Bertini (DVD).
Très vaste fresque particulièrement impressionnante. En CD, évite Rostropovitch, prends plutôt Melik-Pashaev pour les voix ou Gergiev pour l'orchestre.
¶ Prokofiev — L'Ange de feu — Gergiev (CD ou DVD), Bruck en français
Probablement le Prokofiev le plus terrifiant et le plus dense musicalement. Avec Gergiev, tu as les grands chanteurs nécessaires pour le soutenir.
¶ Prokofiev — L'Amour des Trois Oranges — Cambreling (DVD) pour la VF
Œuvre très fantaisiste mêlant commedia dell'arte et contes russes. Musicalement, je n'en raffole pas, mais tu as forcément entendu la fameuse Marche, ça te permettra de la remettre en contexte.

¶ Chostakovitch — Lady Macbeth de Mtsensk — Chung
S'il y a un opéra qui peut surpasser Wozzeck, Die Soldaten et 1984 en noirceur, c'est bien celui-ci. Mais musicalement, c'est assez fantastique.
¶ Chostakovitch — Le Nez — Rozhdestvensky
Partition très étonnante et expérimentale pour cette histoire loufoque.
¶ Chostakovitch — Moscou, quartier des Cerises — Rozhdestvensky
Chosta s'essaie à l'opérette. Intéressant pour entendre quelque chose de différent.

¶ Stravinski — Le Rossignol — Ono (DVD), Cluytens en français.
De fantastiques textures orchestrales d'un Stravinski apaisé.


Dernière édition par DavidLeMarrec le Lun 22 Déc 2014 - 23:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85238
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Les opéras russes Empty
MessageSujet: Re: Les opéras russes   Les opéras russes EmptyLun 22 Déc 2014 - 23:45

Deux précisions: le Coq d'or, tu as raison, est superbe et à découvrir en priorité, mais le Vol du bourdon c'est dans le Tsar Saltan.

Et à propos du Rossignol d'Ono/Lepage: très bonne version en vidéo, diffusé plusieurs fois, mais pas sortie en DVD.
En CD, je recommande Boulez, chez Erato.
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20345
Age : 37
Date d'inscription : 03/07/2009

Les opéras russes Empty
MessageSujet: Re: Les opéras russes   Les opéras russes EmptyLun 22 Déc 2014 - 23:50

Ah oui! J'ai oublié les trois Rachmaninov!!!

Sinon non, jamais écouté Monna Vanna finalement...
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Les opéras russes Empty
MessageSujet: Re: Les opéras russes   Les opéras russes EmptyLun 22 Déc 2014 - 23:52

Pour débuter…

Comme ça fait beaucoup de titres pour un commencement…

Il faut absolument écouter Onéguine, Pikovaya, Boris, Rimini et Mtsensk. Ce sont des œuvres très denses aussi bien en musique qu'en drame, on ne peut pas s'en dispenser.

Ensuite, moins originaux, il faut tout de même écouter la veine épique et lyrique extraordinaire de la Khovanchtchina et de la Fiancée. Par ailleurs, on peu trouver des longueurs à Guerre et Paix, mais impossible de se priver de ses moments extraordinaires : écoute au moins le début (le jardin et la chambre), et puis la dernière heure (délibération de Koutouzov, mort du Prince André, retrouvailles de Bezhoukov, victoire finale).

Quant au Rossignol, c'est vraiment à part, l'un des rares opéras russes disponibles au disque à s'extraire vraiment d'un langage traditionnel (et c'est très beau, tu as sûrement entendu la suite Le Chant du Rossignol, qui en reprend les meilleures parts — et que, pour une fois, j'aime davantage que l'opéra proprement dit). Et tu ne peux pas manquer au moins l'interlude percussif au début du Nez, saisissant.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Les opéras russes Empty
MessageSujet: Re: Les opéras russes   Les opéras russes EmptyLun 22 Déc 2014 - 23:56

Ça fait deux bonnes raisons de te honnir, Polyeucte


Xavier a écrit:
Deux précisions: le Coq d'or, tu as raison, est superbe et à découvrir en priorité, mais le Vol du bourdon c'est dans le Tsar Saltan.

Flûte, je croyais que c'était chez Dodon. hehe Je corrige.


Citation :
Et à propos du Rossignol d'Ono/Lepage: très bonne version en vidéo, diffusé plusieurs fois, mais pas sortie en DVD.
En CD, je recommande Boulez, chez Erato.

Ah, flûte, ça a été diffusé plein de fois en HD, je croyais que ça existait.
Oui, tu as fait une discographie très détaillée (mais in progress) du Rossignol sur le forum :
https://classik.forumactif.com/t4354p20-stravinsky-operas-et-autres-oeuvres-pour-voix-et-orchestre .
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85238
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Les opéras russes Empty
MessageSujet: Re: Les opéras russes   Les opéras russes EmptyMar 23 Déc 2014 - 0:12

Oui il me reste surtout à évoquer Conlon et Ono (deux excellentes versions), mais j'ai fait une petite pause après avoir beaucoup écouté l'oeuvre!

Pour moi l'opéra en entier est vraiment à ne pas manquer car le I comporte certaines des plus belles pages de Stravinsky. (le poème symphonique ne se concentre quasiment que sur le II)

Il est effectivement étonnant que le spectacle Ono/Lepage ne soit pas sorti en DVD, surtout que c'est un spectacle très réussi et bien construit, avec également d'autres contes et fables comme Renard et les Berceuses du chat.
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 28443
Date d'inscription : 21/09/2012

Les opéras russes Empty
MessageSujet: Re: Les opéras russes   Les opéras russes EmptyMar 23 Déc 2014 - 1:20

Je m'attendais juste à quelques conseils, et voilà : je pars écouter un opéra de Verdi, et au retour je trouve ce panorama encyclopédique.

Vous êtes formidables (David aussi) kiss

Je vais regarder ça à tête reposée.

Le Nez, j'ai oublié de vous dire que j'ai commandé hier la version Rojdé.

L'Amour des trois oranges, j'avais déjà découvert y a deux ans, dans un DVD (mise en scène par Pelly). Très bon souvenir.

Idem pour Sadko, que j'avais regardé en vidéo suite à vos conseils à mon arrivée.
Revenir en haut Aller en bas
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

Les opéras russes Empty
MessageSujet: Re: Les opéras russes   Les opéras russes EmptyMar 23 Déc 2014 - 1:22

Je vais faire mes choux gras de ce fil Basketball .

Je n'ai que deux opéras russes dans mon répertoire (Aleko et l'Amour des trois oranges). J'ai aussi la Dame de Pique sur mes étagères, mais je ne l'ai pas encore entendu. Cet opéra contient une des scènes de second rôles les plus fameuses du répertoire (la mort de la vieille comtesse), dont je ne me lasse jamais.

Pas de Boris, pas de Ruslan, pas de Onéguine Les opéras russes 2661413304
Revenir en haut Aller en bas
JM
Mélomane averti


Nombre de messages : 475
Date d'inscription : 24/08/2005

Les opéras russes Empty
MessageSujet: Re: Les opéras russes   Les opéras russes EmptyMer 24 Déc 2014 - 15:11

En parlant du Conte du Tsar Saltan, il n'existe qu'un enregistrement ancien de l'opéra, si je ne m'abuse. Le son est un peu daté. Ça serait pas mal d'avoir un jour une édition récente. (Même si c'est sans doute pas non plus l'opéra de Rimski que je préfère, il y a quand même quelques bon passages, notamment ce fameux vol du bourdon.) Sur l'opéra russe, il existe un bon livre aussi, écrit par Michel Maximovitch.
Revenir en haut Aller en bas
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

Les opéras russes Empty
MessageSujet: Re: Les opéras russes   Les opéras russes EmptyMer 24 Déc 2014 - 18:18

Est-ce qu'on est en général ou en disco ici ? scratch

J'aimerais bien avoir 2-3 recommandations pour Onéguine. Une historique, une moderne...

Superbe représentation du Met l'année dernière (Gergiev).
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Les opéras russes Empty
MessageSujet: Re: Les opéras russes   Les opéras russes EmptyMer 24 Déc 2014 - 18:45

Non, ici c'est général. Il y a ce fil discographique pour les opéras de Tchaïkovski : https://classik.forumactif.com/t2238-tchaikovsky-les-operas . Je t'y réponds si tu veux.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 11100
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Les opéras russes Empty
MessageSujet: Re: Les opéras russes   Les opéras russes EmptySam 3 Jan 2015 - 22:31

Bon, je viens d'écouter quasi à la file les six versions d'Eugène Onéguine recommandées par MM. Polyeucte et David - que je tiens à mon tour pour un des très, très grands opéras du XIXe.
Avant d'entamer le même exercice avec la Dame de pique, soucieux d'éviter l'overdose de Tchaïkovski mais bien décidé à explorer le répertoire lyrique russe, j'aimerais bien faire une pause avec un autre opéra russe XIXe-XXe (et pour lequel il n'y aurait pas trop à multiplier les versions). Dans ce que j'ai lu plus haut, trois titres me tentent plus particulièrement: L'Ange de feu de Prokofiev, Francesca da Rimini de Rachmaninov et Le Diable de Rubinstein.
Sachant que j'aime les choses sombres, chargées et un peu brutales, lequel me conseilleriez-vous?
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20345
Age : 37
Date d'inscription : 03/07/2009

Les opéras russes Empty
MessageSujet: Re: Les opéras russes   Les opéras russes EmptySam 3 Jan 2015 - 22:38

Benedictus a écrit:
Bon, je viens d'écouter quasi à la file les six versions d'Eugène Onéguine recommandées par MM. Polyeucte et David - que je tiens à mon tour pour un des très, très grands opéras du XIXe.
Les opéras russes 173236763

Citation :
Avant d'entamer le même exercice avec la Dame de pique, soucieux d'éviter l'overdose de Tchaïkovski mais bien décidé à explorer le répertoire lyrique russe, j'aimerais bien faire une pause avec un autre opéra russe XIXe-XXe (et pour lequel il n'y aurait pas trop à multiplier les versions). Dans ce que j'ai lu plus haut, trois titres me tentent plus particulièrement: L'Ange de feu de Prokofiev, Francesca da Rimini de Rachmaninov et Le Diable de Rubinstein.
Sachant que j'aime les choses sombres, chargées et un peu brutales, lequel me conseilleriez-vous?

Hum... L'Ange de Feu est brutale, mais je connais assez peu en fait Embarassed Faut que je m'y mette un de ces jours.
Le Démon de Rubinstein, pas sûr que ce soit ce qui te plaise le plus vu ce que tu recherches. ça me semble quand même assez classique question musique.

Par contre, chez Rachmaninov, tu as en effet Francesca qui est sombre, mais plus encore le Chevalier Ladre! Et vu qu'ils sont tous les deux très courts, pourquoi ne pas faire les deux? Mr.Red

Sinon, dans le genre sombre, tu as aussi Guerre et Paix de Proko, ou encore plus Lady Macbeth de Mzentsk (où là c'est d'une violence totale et vraiment dérangeant mais super!).
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31497
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Les opéras russes Empty
MessageSujet: Re: Les opéras russes   Les opéras russes EmptySam 3 Jan 2015 - 22:39

Moussorgski Mr.Red

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20345
Age : 37
Date d'inscription : 03/07/2009

Les opéras russes Empty
MessageSujet: Re: Les opéras russes   Les opéras russes EmptySam 3 Jan 2015 - 22:41

Cololi a écrit:
Moussorgski Mr.Red
Problème... la grande messe historique ne semble pas le passionner... et les "couleurs locales" non plus.
A la limite Salammbo... mais c'est pas le plus captivant...


Autre proposition : Le Convive de Pierre de Dargomijsky! Very Happy (Rusalka risque d'être trop "marquée")
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31497
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Les opéras russes Empty
MessageSujet: Re: Les opéras russes   Les opéras russes EmptySam 3 Jan 2015 - 22:44

Polyeucte a écrit:
Cololi a écrit:
Moussorgski Mr.Red
Problème... la grande messe historique ne semble pas le passionner... et les "couleurs locales" non plus.
A la limite Salammbo... mais c'est pas le plus captivant...


Autre proposition : Le Convive de Pierre de Dargomijsky! Very Happy (Rusalka risque d'être trop "marquée")

Ah j'avais pas lu ça, dommage.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20345
Age : 37
Date d'inscription : 03/07/2009

Les opéras russes Empty
MessageSujet: Re: Les opéras russes   Les opéras russes EmptySam 3 Jan 2015 - 22:48

Oui, parce que ça ferme aussi beaucoup de Rimsky je le crains... et Glinka... Sad
A moins que j'ai mal interprété les souhaits de Benedictus... Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Les opéras russes Empty
MessageSujet: Re: Les opéras russes   Les opéras russes EmptySam 3 Jan 2015 - 22:59

Pas d'accord Polyeucte, c'est assez fascinant Salammbô. En revanche, pour trouver une bonne version dans le commerce… il y a quelque chose de disponible à part Peskó en italien ? Confused

Benedictus a écrit:
Bon, je viens d'écouter quasi à la file les six versions d'Eugène Onéguine recommandées par MM. Polyeucte et David - que je tiens à mon tour pour un des très, très grands opéras du XIXe.

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy

Citation :
Dans ce que j'ai lu plus haut, trois titres me tentent plus particulièrement: L'Ange de feu de Prokofiev, Francesca da Rimini de Rachmaninov et Le Diable de Rubinstein.
Sachant que j'aime les choses sombres, chargées et un peu brutales, lequel me conseilleriez-vous?

Le Diable, c'est de l'opéra romantique quand même assez gentil (un peu du Marschner russisé).

Francesca, c'est formidable, il y a du spectaculaire aux extrémités (les Enfers en mode figuratif, version audio de Bosch) et beaucoup de récitatifs au milieu, plus un beau duo d'amour.

L'Ange de Feu est probablement ce qui correspond le mieux à ta requête (et le plus différent de Tchaïkovski), à la fois radical, babillard et sombre. [Moi je n'aime pas démesurément, mais c'est très impressionnant et riche, assurément !]
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 11100
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Les opéras russes Empty
MessageSujet: Re: Les opéras russes   Les opéras russes EmptySam 3 Jan 2015 - 22:59

Polyeucte a écrit:
Hum... L'Ange de Feu est brutale, mais je connais assez peu en fait Embarassed Faut que je m'y mette un de ces jours.
En fait, c'est celui-là qui me tentait le plus. Mais comme je connais mal Prokofiev et que j'ai des sentiments assez contradictoires vis-à-vis de sa musique (en gros, je n'aime du tout ce qui est très marqué motorique et diatonique, mais quand c'est plus ample et chromatique ou dissonant - comme dans les Sonates de guerre - j'aime beaucoup).

Polyeucte a écrit:
Le Démon de Rubinstein, pas sûr que ce soit ce qui te plaise le plus vu ce que tu recherches. ça me semble quand même assez classique question musique.
C'est bien ce que je craignais.

Polyeucte a écrit:
Par contre, chez Rachmaninov, tu as en effet Francesca qui est sombre, mais plus encore le Chevalier Ladre! Et vu qu'ils sont tous les deux très courts, pourquoi ne pas faire les deux? Mr.Red
Oui, j'ai vu le coffret Järvi qui rassemble les trois, ça a l'air assez chouette. (Et si c'est la même inspiration que Les Cloches, ça pourrait bien me convenir.)

Polyeucte a écrit:
Sinon, dans le genre sombre, tu as aussi Guerre et Paix de Proko, ou encore plus Lady Macbeth de Mzentsk (où là c'est d'une violence totale et vraiment dérangeant mais super!).
Guerre et Paix est programmé pour plus tard, quand j'aurais vraiment du temps devant moi, y compris pour relire Tolstoï (grandes vacances?) Lady Macbeth de Mzentsk, c'est en fait le seul opéra russe que je connaisse bien (enfin, avant de me plonger dans Onéguine); j'aime beaucoup d'ailleurs (j'ai la version Chung que je réécoute souvent: non seulement j'avais assisté à la création - le premier opéra donné à Bastille - mais j'aime beaucoup Maria Ewing, que ce soit en Katerina, en Mélisande ou en Elvira; à l'inverse, celle de Rostro a beaucoup fait pour me tenir éloigné de Madame, avant que je découvre sa Tatiana chez Khaïkine).

Polyeucte a écrit:
Cololi a écrit:
Moussorgski Mr.Red
Problème... la grande messe historique ne semble pas le passionner... et les "couleurs locales" non plus.
Voilà, Polyeucte a tout compris. (Je pense que si j'arrive à entrer dans Moussorgsky, ce sera plutôt par quelque chose comme Sans soleil.)

Polyeucte a écrit:
Autre proposition : Le Convive de Pierre de Dargomijsky! Very Happy (Rusalka risque d'être trop "marquée")
Ah oui? Musicalement, ça s'apparenterait à quoi?
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 11100
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Les opéras russes Empty
MessageSujet: Re: Les opéras russes   Les opéras russes EmptySam 3 Jan 2015 - 23:07

Polyeucte a écrit:
Oui, parce que ça ferme aussi beaucoup de Rimsky je le crains... et Glinka... Sad
A moins que j'ai mal interprété les souhaits de Benedictus... Embarassed
Non, non, tu ne les as que trop bien interprétés (Rimsky risque en effet de me demander beaucoup d'efforts...)

DavidLeMarrec a écrit:
Le Diable, c'est de l'opéra romantique quand même assez gentil (un peu du Marschner russisé).
Ah oui, alors non. (Déjà que je n'ai toujours pas essayé Le Vampire...)

DavidLeMarrec a écrit:
Francesca, c'est formidable, il y a du spectaculaire aux extrémités (les Enfers en mode figuratif, version audio de Bosch) et beaucoup de récitatifs au milieu, plus un beau duo d'amour.
Ça me tente bien. bounce

DavidLeMarrec a écrit:
L'Ange de Feu est probablement ce qui correspond le mieux à ta requête (et le plus différent de Tchaïkovski), à la fois radical, babillard et sombre. [Moi je n'aime pas démesurément, mais c'est très impressionnant et riche, assurément !]
Ça me tente encore plus. bounce Et quand tu dis «radical», c'est en termes musicaux? C'est plutôt à rapprocher de quoi (chez Prokofiev ou ailleurs), musicalement?
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Les opéras russes Empty
MessageSujet: Re: Les opéras russes   Les opéras russes EmptySam 3 Jan 2015 - 23:15

Ah, on s'est croisés.

Benedictus a écrit:
En fait, c'est celui-là qui me tentait le plus. Mais comme je connais mal Prokofiev et que j'ai des sentiments assez contradictoires vis-à-vis de sa musique (en gros, je n'aime du tout ce qui est très marqué motorique et diatonique, mais quand c'est plus ample et chromatique ou dissonant - comme dans les Sonates de guerre - j'aime beaucoup).

Oui, contrairement à Guerre & Paix qui mélange les deux (ça reste son meilleur opéra pour moi), à l'Amour des Trois Oranges, clairement diatonique, ou à Semyon Kotko qui se loge vraiment dans le naïvisme athématique (bof bof)… L'Ange de Feu est méchant, chromatique, dissonant, ample, décadent et tout ce qu'on voudra.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Les opéras russes Empty
MessageSujet: Re: Les opéras russes   Les opéras russes EmptySam 3 Jan 2015 - 23:17

Benedictus a écrit:
Ah oui, alors non. (Déjà que je n'ai toujours pas essayé Le Vampire...)

Ce qui est vraiment un tort. Very Happy


Citation :
Ça me tente encore plus.  bounce Et quand tu dis «radical», c'est en termes musicaux? C'est plutôt à rapprocher de quoi (chez Prokofiev ou ailleurs), musicalement?

Oui, je parlais en termes musicaux, mais l'histoire est assez sombre aussi.

Chez Prokofiev, ça ressemble bien sûr à la Troisième Symphonie (qui est tirée de la musique de l'Ange de Feu, précisément), à la Septième Sonate… le Prokofiev qui frotte.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20345
Age : 37
Date d'inscription : 03/07/2009

Les opéras russes Empty
MessageSujet: Re: Les opéras russes   Les opéras russes EmptySam 3 Jan 2015 - 23:21

DavidLeMarrec a écrit:
Pas d'accord Polyeucte, c'est assez fascinant Salammbô. En revanche, pour trouver une bonne version dans le commerce… il y a quelque chose de disponible à part Peskó en italien ? Confused
Eu... Pesko n'est pas en italien... enfin dans mon souvenir lointain!

Benedictus a écrit:
Polyeucte a écrit:
Par contre, chez Rachmaninov, tu as en effet Francesca qui est sombre, mais plus encore le Chevalier Ladre! Et vu qu'ils sont tous les deux très courts, pourquoi ne pas faire les deux? Mr.Red
Oui, j'ai vu le coffret Järvi qui rassemble les trois, ça a l'air assez chouette. (Et si c'est la même inspiration que Les Cloches, ça pourrait bien me convenir.)
Connais pas les Cloches Embarassed
Mais les trois opéras sont très différents. Aleko assez "traditionnel", Le Chevalier centré sur un monologue lugubre et cupide, Francesca qui emporte dans les enfers, nous laisse temporairement dans un monde où la menace plane avant de tomber et paf on retourne aux enfers! Grandiose.

Et Jarvï comme porte d'entrée est superbe..

Benedictus a écrit:
Guerre et Paix est programmé pour plus tard, quand j'aurais vraiment du temps devant moi, y compris pour relire Tolstoï (grandes vacances?) Lady Macbeth de Mzentsk, c'est en fait le seul opéra russe que je connaisse bien (enfin, avant de me plonger dans Onéguine); j'aime beaucoup d'ailleurs (j'ai la version Chung que je réécoute souvent: non seulement j'avais assisté à la création - le premier opéra donné à Bastille - mais j'aime beaucoup Maria Ewing, que ce soit en Katerina, en Mélisande ou en Elvira; à l'inverse, celle de Rostro a beaucoup fait pour me tenir éloigné de Madame, avant que je découvre sa Tatiana chez Khaïkine).
Pour Guerre et Paix, il y a la version dirigée par Melik-Pashayev, avec toujours Vishnevskaya mais jeune... c'est la version la plus convaincante malgré les coupures! Very Happy
Pour Lady Macbeth, j'aime bien Rostro... mais si tu veux une autre version, le DVD d'Amsterdam avec Westbroek est un vrai coup de poing!!

Citation :
Voilà, Polyeucte a tout compris. (Je pense que si j'arrive à entrer dans Moussorgsky, ce sera plutôt par quelque chose comme Sans soleil.)
Sans Soleil... mais peut-être aussi Les Chants et Danses de la Mort? Mr.Red (une petite version Vishnevskaya avec orchestre de Shosta histoire de faire des cauchemards? Mr.Red c'est dantesque!!)

Citation :
Citation :
Autre proposition : Le Convive de Pierre de Dargomijsky! Very Happy (Rusalka risque d'être trop "marquée")
Ah oui? Musicalement, ça s'apparenterait à quoi?
Quelque chose de très sec, presque du récitatif continue pour le Convive... j'ai un peu de mal à accrocher, mais c'est vraiment particulier! Very Happy

Benedictus a écrit:
Non, non, tu ne les as que trop bien interprétés (Rimsky risque en effet de me demander beaucoup d'efforts...)
Faudrait que tu tentes le Coq d'Or peut-être... Ou Mozart et Salieri... pas russe ce dernier! Very Happy

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Les opéras russes Empty
MessageSujet: Re: Les opéras russes   Les opéras russes Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Les opéras russes
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: