Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le deal à ne pas rater :
Carte graphique MSI – AMD Radeon RX 6800XT GAMING Z TRIO 16G à ...
699 €
Voir le deal

 

 Théodore DUBOIS (1837-1924)

Aller en bas 
+19
Jof
Polyeucte
malko
charpentier hélène
Cello
Cololi
WoO
jerome
atomlegend
Ophanin
franchom
ysov
Percy Bysshe
Wolferl
Pan
Dave
Michel Desrousseaux
Christophe
DavidLeMarrec
23 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Théodore Dubois :
Jamais entendu parler.
Théodore DUBOIS (1837-1924) - Page 3 Vote_lcap26%Théodore DUBOIS (1837-1924) - Page 3 Vote_rcap
 26% [ 11 ]
Vaguement lu son nom, jamais entendu sa musique.
Théodore DUBOIS (1837-1924) - Page 3 Vote_lcap19%Théodore DUBOIS (1837-1924) - Page 3 Vote_rcap
 19% [ 8 ]
J'ai écouté et c'est mochement académique.
Théodore DUBOIS (1837-1924) - Page 3 Vote_lcap16%Théodore DUBOIS (1837-1924) - Page 3 Vote_rcap
 16% [ 7 ]
J'ai écouté et c'est agréable.
Théodore DUBOIS (1837-1924) - Page 3 Vote_lcap30%Théodore DUBOIS (1837-1924) - Page 3 Vote_rcap
 30% [ 13 ]
J'ai écouté et c'est splendide.
Théodore DUBOIS (1837-1924) - Page 3 Vote_lcap7%Théodore DUBOIS (1837-1924) - Page 3 Vote_rcap
 7% [ 3 ]
Je ne lis que le forum interprètes, je me suis trompé de fil.
Théodore DUBOIS (1837-1924) - Page 3 Vote_lcap2%Théodore DUBOIS (1837-1924) - Page 3 Vote_rcap
 2% [ 1 ]
Total des votes : 43
 

AuteurMessage
A
Mélomane chevronné



Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

Théodore DUBOIS (1837-1924) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Théodore DUBOIS (1837-1924)   Théodore DUBOIS (1837-1924) - Page 3 EmptyMar 18 Nov - 0:25

Les Sept Dernières Paroles du Christ sont jouées plusieurs fois chaque année ici durant la Semaine sainte. Depsuis plus de 40 ans que je suis la vie musicale d'ici je n'ai jamais connu un printemps sans les Sept Dernières Paroles. Quand ce n'est pas à Sainte-Gudule, c'est à Saint-Nicéphore, ou bien Notre-Dame-des Sept-Douleurs. Increvable.

Perso, je n'ai jamais entendu l'oeuvre. Je me suis toujours demandé si c'était bon  ? Ou bien terminalement ringard ? tongue
Revenir en haut Aller en bas
Michel Desrousseaux
Mélomaniaque



Nombre de messages : 1152
Date d'inscription : 31/08/2010

Théodore DUBOIS (1837-1924) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Théodore DUBOIS (1837-1924)   Théodore DUBOIS (1837-1924) - Page 3 EmptyMar 18 Nov - 7:05

Oui, cette œuvre a plus de succès au Canada et aux États-Unis qu'en France. Quand je l'ai entendue, une seule fois, à France-Musique dans ma jeunesse, elle faisait figure d'absolue rareté et j'avais tout de suite été charmé par son esthétique très datée mais plutôt réussie. J'en ai cherché en vain un enregistrement pendant longtemps. Depuis, Dubois a été redécouvert et on trouve des enregistrements plus facilement. J'en ai deux ou trois de cet oratorio, dont au moins un qui vient du Canada. J'aime toujours ; bien sûr, il faut accepter ce côté ringard, saint-sulpicien.
Par contre, sur YouTube, il y a souvent des versions amateurs un peu décourageantes ; pour apprécier l’œuvre, il faut qu'elle soit bien chantée.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94635
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Théodore DUBOIS (1837-1924) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Théodore DUBOIS (1837-1924)   Théodore DUBOIS (1837-1924) - Page 3 EmptyMer 19 Nov - 16:16

André a écrit:
Perso, je n'ai jamais entendu l'oeuvre. Je me suis toujours demandé si c'était bon  ? Ou bien terminalement ringard ? tongue

C'est simple : clairement pas là où se loge le Dubois grand compositeur, mais c'est adroitement conçu pour être exécutable par des ensembles de niveau modeste. J'aime bien, et tu dois sans doute passer un bon moment en salle… ensuite, ce n'est pas forcément ce qui te fera aimer Dubois — et ce type d'œuvre un peu nue (il y a quantité de pièces litugiques dans ce genre qui sont vraiment… de la musique d'église) peut ennuyer, parce que même si les Paroles n'appartiennent pas au domaine des cantiques médiocres, ce n'est pas non plus d'une densité hors du commun.

Personnellement je trouve qu'avec le cahier des charges de la simplicité extrême, Dubois a fait une belle œuvre, qui a sa personnalité.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20687
Age : 39
Date d'inscription : 03/07/2009

Théodore DUBOIS (1837-1924) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Théodore DUBOIS (1837-1924)   Théodore DUBOIS (1837-1924) - Page 3 EmptyLun 5 Jan - 14:40

Annoncé pour fin février :
Théodore DUBOIS (1837-1924) - Page 3 ES_1018_cover_200


CD 1 :
Symphonie nº 2 en si mineur
1- Allegro con moto
2- Andante grave, quasi adagio
3- Allegretto
4- Allegro con moto
Brussels Philharmonic – Hervé Niquet, direction

Sonate pour piano en la mineur
5- Allegro moderato con fuoco 10:06
6- Andante quasi adagio 8:56
7- Largo – Allegro focoso 8:23
Romain Descharmes, piano


CD 2 :
Messe pontificale
1- Kyrie
2- Gloria
3- Credo
4- Sanctus
5- O Salutaris
6- Agnus Dei
Chantal Santon, soprano – Jennifer Borghi, mezzo-soprano
Mathias Vidal, ténor – Alain Buet, baryton
Solistes du Brussels Philharmonic – François Saint-Yves, orgue
Flemish Radio Choir – Hervé Niquet, direction

7- Panis angelicus
Marie Kalinine, mezzo-soprano
Solistes du Brussels Philharmonic – François Saint-Yves, orgue
Flemish Radio Choir – Hervé Niquet, direction

8- O Salutaris
Marie Kalinine, mezzo-soprano
Solistes du Brussels Philharmonic – François Saint-Yves, orgue
Flemish Radio Choir – Hervé Niquet, direction

9- Ave verum
Marie Kalinine, mezzo-soprano
François Saint-Yves, orgue

10- Ave Maria
11- O Salutaris
12- Ave Maria
François Saint-Yves, orgue
Flemish Radio Choir – Hervé Niquet, direction


CD 3 :
Symphonie française en fa mineur
1- Largo – Allegro
2- Andantino
3- Allegro vivo, scherzando
4- Allegro con fuoco 9:01
Les Siècles – François-Xavier Roth, direction

Quatuor pour violon, alto, violoncelle et piano en la mineur
5- Allegro agitato
6- Andante molto espressivo
7- Allegro leggero
8- Allegro con fuoco 8:03
Quatuor Giardini :
Pascal Monlong, violon – Caroline Donin, alto
Pauline Buet, violoncelle – David Violi, piano

bounce bounce bounce
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20687
Age : 39
Date d'inscription : 03/07/2009

Théodore DUBOIS (1837-1924) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Théodore DUBOIS (1837-1924)   Théodore DUBOIS (1837-1924) - Page 3 EmptyDim 18 Jan - 18:48

Amazon.fr l'annonce pour le 10 février en fait...
A suivre! Very Happy
http://www.amazon.fr/Musique-sacr%C3%A9e-symphonique-chambre-Livre/dp/8461723651/
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20687
Age : 39
Date d'inscription : 03/07/2009

Théodore DUBOIS (1837-1924) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Théodore DUBOIS (1837-1924)   Théodore DUBOIS (1837-1924) - Page 3 EmptyLun 9 Fév - 15:03

En fait, disponible à la FNAC des Halles depuis samedi... écouté le premier disque (Symphonie n°2 et Sonate pour piano) et c'est très intéressant... a voir pour la suite et la lecture qui va avec! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb


Nombre de messages : 8514
Age : 41
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Théodore DUBOIS (1837-1924) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Théodore DUBOIS (1837-1924)   Théodore DUBOIS (1837-1924) - Page 3 EmptyLun 9 Fév - 15:35

Polyeucte a écrit:
En fait, disponible à la FNAC des Halles depuis samedi... écouté le premier disque (Symphonie n°2 et Sonate pour piano) et c'est très intéressant... a voir pour la suite et la lecture qui va avec! Very Happy

Kalinine Wink ?
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20687
Age : 39
Date d'inscription : 03/07/2009

Théodore DUBOIS (1837-1924) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Théodore DUBOIS (1837-1924)   Théodore DUBOIS (1837-1924) - Page 3 EmptyLun 9 Fév - 15:46

Pas encore! ça va venir pour la suite... mais avant une écoute sérieuse, faut que je lise les articles... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb


Nombre de messages : 8514
Age : 41
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Théodore DUBOIS (1837-1924) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Théodore DUBOIS (1837-1924)   Théodore DUBOIS (1837-1924) - Page 3 EmptyMer 11 Fév - 8:40

Une recension ici : http://www.forumopera.com/cd/theodore-dubois-musique-sacree-et-symphonique-musique-de-chambre-les-theodore-se-suivent . Je n'avais pas compris que, comme pour le Paradis perdu, une partie des oeuvres était jouée dans une version "réduite"/arrangée Crying or Very sad .
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20687
Age : 39
Date d'inscription : 03/07/2009

Théodore DUBOIS (1837-1924) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Théodore DUBOIS (1837-1924)   Théodore DUBOIS (1837-1924) - Page 3 EmptyMer 11 Fév - 9:35

bAlexb a écrit:
Je n'avais pas compris que, comme pour le Paradis perdu, une partie des oeuvres était jouée dans une version "réduite"/arrangée Crying or Very sad .

Moi non plus, mais c'est expliqué.
Il n'y a que la Messe Pontificale... dont la partition d'orchestre était perdue et on pensait même qu'elle avait été détruite. Sur la partition pour piano, il y une mention d'une version réduite, mais pas moyen de mettre la main dessus. Donc ils ont fait une orchestration "de chambre"...
Et quelques mois après l'enregistrement, la BNF a retrouvé un carton avec les partitions complètes de la Messe Pontificale et du Paradis Perdu entre autres choses...

Donc c'est dommage... mais peut-être que ça peut motiver à faire un autre enregistrement un jour de ces deux oeuvres!
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb


Nombre de messages : 8514
Age : 41
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Théodore DUBOIS (1837-1924) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Théodore DUBOIS (1837-1924)   Théodore DUBOIS (1837-1924) - Page 3 EmptyMer 11 Fév - 9:54

Polyeucte a écrit:
Donc c'est dommage... mais peut-être que ça peut motiver à faire un autre enregistrement un jour de ces deux oeuvres!

Sans doute ; mais, enfin, c'est Dubois et je pense (malheureusement) que quand on a dit ça, on a tout dit. Dès lors, même si un tel enregistrement peut paraît hautement souhaitable, il me semble hélas aussi assez improbable pale !
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20687
Age : 39
Date d'inscription : 03/07/2009

Théodore DUBOIS (1837-1924) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Théodore DUBOIS (1837-1924)   Théodore DUBOIS (1837-1924) - Page 3 EmptyMer 11 Fév - 9:57

bAlexb a écrit:
Sans doute ; mais, enfin, c'est Dubois et je pense (malheureusement) que quand on a dit ça, on a tout dit. Dès lors, même si un tel enregistrement peut paraît hautement souhaitable, il me semble hélas aussi assez improbable pale !

Oui, c'est peu probable... maintenant, si le Palazetto coproduit un concert, ça pourrait peut-être se faire...
Ou pour la Messe sur un disque mixte avec un autre compositeur pourquoi pas!

Mais après, pour l'instant de ce que j'en ai lu, ils expliquent pas mal de choses et notamment en quoi il a été regardé avec dédain sans vraiment que ses partitions ne soient écoutées, et surtout que ses partitions les plus connues (oeuvre pour orgue) sont globalement ses plus faibles car pièces de circonstances pour les offices avant tout...

Donc on peut espérer une Dubois-renaissance non? Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb


Nombre de messages : 8514
Age : 41
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Théodore DUBOIS (1837-1924) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Théodore DUBOIS (1837-1924)   Théodore DUBOIS (1837-1924) - Page 3 EmptyMer 11 Fév - 11:26

Par principe, il faut toujours espérer !
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus


Nombre de messages : 14582
Age : 47
Date d'inscription : 02/03/2014

Théodore DUBOIS (1837-1924) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Théodore DUBOIS (1837-1924)   Théodore DUBOIS (1837-1924) - Page 3 EmptyVen 14 Oct - 17:28

Aujourd’hui, j’ai écouté ceci - dans l’espoir de pouvoir troller David, mais sans exclure cependant de devoir manger mon chapeau:

Théodore DUBOIS (1837-1924) - Page 3 Dubois10

Quatuor en la mineur pour piano, violon, alto et violoncelle
Quintette pour piano, violon, hautbois, alto et violoncelle

Trio Hochelaga, Jean-Luc Plourde (alto), Philippe Magnan (hautbois)
St-Irénée (Québec), V.2006
ATMA Classique


Eh bien, en fait, ce ne sera ni l’un ni l’autre.

Je dois admettre que c’est beaucoup mieux que ce que j’avais entendu de Dubois jusqu’ici (des œuvres concertantes pour piano, par Heisser et par V. Wagner / Roth, qui m’avaient paru franchement médiocres.)

Ce Quintette et ce Quatuor sont composés avec beaucoup de goût et un métier très sûr; c’est très fluide, lumineux et pas dépourvu d’un certain charme - j’ai bien aimé, en particulier, la ligne du hautbois dans le Quintette: ça s’écoute vraiment avec plaisir.

Cela dit, je trouve que ça manque tout de même singulièrement d’originalité (en particulier les formules rythmiques, entendues cent fois chez Mendelssohn et chez Brahms) et, ce qui est peut-être encore plus problématique, de prégnance: l’harmonie est belle, la veine mélodique est élégante, mais on ne rencontre jamais une résolution ou un thème qui serait réellement saillant.

Même pour un petit maître, j’a trouvé que ça manquait de personnalité (je trouve par exemple Castillon beaucoup plus personnel, avec son espèce d’aplomb généreux).
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94635
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Théodore DUBOIS (1837-1924) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Théodore DUBOIS (1837-1924)   Théodore DUBOIS (1837-1924) - Page 3 EmptySam 15 Oct - 9:10

Effectivement, rythmiquement, Dubois n'est pas un aigle… enfin, ça dépend des partitions (dans Xavière, c'est vraiment bien !), mais dans cette musique de chambre (et dans une large part de la musique pour orgue et des motets), oui, c'est assez convenu.

Néanmoins, je trouve que ça vaut mieux que tu dis : le thème olympien du premier mouvement du Premier Trio, si, c'est prégnant ; le mouvement lent du Quintette avec hautbois échappe peut-être légèrement, mais justement, il est à la fois toujours familier et jamais totalement assimilable… Et surtout, il y a ces modulations, qui interviennent toujours au moment juste, rien de spectaculaire, juste une musique faite au cordeau – de ce côté-là, c'est peut-être le musicien qui ressemble le plus à Schubert…

Pour ma part, ça m'intéresse plutôt plus que Castillon, mais même s'ils appartiennent au même courant conservateur-riant, leurs qualités ne reposent pas sur les mêmes paramètres : Castillon est plus intéressant dans la structure, Dubois dans l'harmonie.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus


Nombre de messages : 14582
Age : 47
Date d'inscription : 02/03/2014

Théodore DUBOIS (1837-1924) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Théodore DUBOIS (1837-1924)   Théodore DUBOIS (1837-1924) - Page 3 EmptySam 15 Oct - 10:15

DavidLeMarrec a écrit:
le thème olympien du premier mouvement du Premier Trio, si, c'est prégnant 
Bon, je vais donc écouter ce Premier Trio...

DavidLeMarrec a écrit:
le mouvement lent du Quintette avec hautbois échappe peut-être légèrement, mais justement, il est à la fois toujours familier et jamais totalement assimilable...
C'est bien précisément ce qui me pose problème: pour que ça me frappe, il faut que ce soit ou bien vraiment singulier (comme les bizarreries modales de Fauré) ou bien très immédiatement assimilable.

DavidLeMarrec a écrit:
Et surtout, il y a ces modulations, qui interviennent toujours au moment juste, rien de spectaculaire, juste une musique faite au cordeau – de ce côté-là, c'est peut-être le musicien qui ressemble le plus à Schubert…
Ça explique peut-être que j'y sois peu sensible. (Mais justement, je voudrais assez essayer de revenir un peu à Schubert, j'ai l'impression d'être en fait passé à côté de beaucoup de choses, à commencer par ces modulations au cordeau.)

DavidLeMarrec a écrit:
Castillon est plus intéressant dans la structure, Dubois dans l'harmonie.
Ceci expliquant sans doute cela: la structure d'une œuvre musicale m'a toujours été plus immédiatement sensible que les subtilités harmoniques un peu cachées. (Sauf chez Chopin ou Fauré, mais finalement elles ne sont pas vraiment cachées, chez ces deux-là.)
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94635
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Théodore DUBOIS (1837-1924) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Théodore DUBOIS (1837-1924)   Théodore DUBOIS (1837-1924) - Page 3 EmptyMar 31 Oct - 18:57

Théodore DUBOIS (1837-1924) - Page 3 Chansons-de-marjolie-Odelettes-antiques
Chansons de Marjolie
Anne Saint-Denis / Olivier Godin
Laval, Opéra (Salon vichy), XII.2012
XXI / Bru Zane


Je serai probablement un peu seul sur ce coup-là – mais je trouve que c’est un vrai chef-d’œuvre. De l’extérieur, une œuvre au langage assez simple et primesautier, et d’apparence plutôt « superficielle »; mais qui déploie des climats et des surprises harmoniques assez originaux, et se trouve portée d’un bout à l’autre par une grande poussée irrésistible (pas du tout dans la veine plate du Dubois sulpicien.)

Entre les mots savoureux, le timbre fruité d'Anne Saint-Denis (magnifiés par une prise de son chaleureuse) et la manière toujours souple et animée d'Olivier Godin, une interprétation idéale.


Juste pour voir si ça marche vraiment.


Dernière édition par DavidLeMarrec le Mar 31 Oct - 19:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus


Nombre de messages : 14582
Age : 47
Date d'inscription : 02/03/2014

Théodore DUBOIS (1837-1924) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Théodore DUBOIS (1837-1924)   Théodore DUBOIS (1837-1924) - Page 3 EmptyMar 31 Oct - 19:06

hehe Tu veux dire que tu t'attends à ce qu'il y ait quatre ou cinq gars qui rappliquent pour dire «si, si, j'aime beaucoup! immense chef-d'œuvre!»?

Tu as bien de faire remonter ce fil, au demeurant: je m'aperçois que je n'avais apparemment rien écrit sur le Paradis perdu que j'avais beaucoup aimé.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94635
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Théodore DUBOIS (1837-1924) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Théodore DUBOIS (1837-1924)   Théodore DUBOIS (1837-1924) - Page 3 EmptyMar 31 Oct - 19:08

Benedictus a écrit:
«si, si, j'aime beaucoup! immense chef-d'œuvre!»

Et de un.

J'attends.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20687
Age : 39
Date d'inscription : 03/07/2009

Théodore DUBOIS (1837-1924) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Théodore DUBOIS (1837-1924)   Théodore DUBOIS (1837-1924) - Page 3 EmptyMar 31 Oct - 21:27

Présent!!

Oui, belles mélodies.
Sinon pour le Paradis Perdu ce serait chouette d'entendre la version orchestrale originale qui a été retrouvée depuis l'enregistrement de la reconstitution...

Et ne pas oublier les trois disques du Portrait édité par la Palazzetto Bru Zane : (Symphonie n°2, Sonate pour piano, MEsse pontificale, Motets, Symphonies "Française" et Quatuor avec piano...)

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94635
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Théodore DUBOIS (1837-1924) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Théodore DUBOIS (1837-1924)   Théodore DUBOIS (1837-1924) - Page 3 EmptyMar 13 Sep - 21:01

(en lecture)

Dubois, Xavière (fin de l’acte I et début du II)
→ Après le début plein de tendresse, où le prêtre explique le Sermon aux Oiseaux aux petits enfants, où les deux couples amoureux se croisent tendrement, on entre dans le cœur du sujet naturaliste assez sordide (une jeune fille à la santé fragile qui hérite d’un bien foncier et que sa mère et son beau-père cherchent à éliminer).
→ La simplicité et le juste raffinement des effets de Dubois font comme d’habitude merveille : je connais peu de musiques aussi bien calibrées, et aussi agréables dès la première lecture… On retrouve pas mal de figures habituelles chez Dubois (les accompagnements syncopés notamment).
→ Jolie Marche des Batteurs en guise de ballet.
→ Le motif des méchants parents (un trille suivi d’un petit trait rapide) est particulièrement réussi et peut être repris en suivant l’harmonie… il m’évoque beaucoup le motif menaçant de la Lépreuse de Lazzari. http://carnetsol.fr/css/index.php?2011/03/26/1689-sylvio-lazzari-la-lepreuse-naturalisme-francais-henri-bataille-verisme-alfred-bruneau-emile-zola-louis-gallet-mp3s-enregistrements-cds
→ (Il me semble l’avoir vu passer, il y a quelques années, dans les projets de Bru Zane ?)
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94635
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Théodore DUBOIS (1837-1924) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Théodore DUBOIS (1837-1924)   Théodore DUBOIS (1837-1924) - Page 3 EmptyMer 14 Sep - 16:12

Dubois, Xavière, acte II.

Ambiance d’une sorte de Mireille des Cévennes dans cet acte, avec la Marche des Batteurs (qui font tomber les châtaignes) et des danses cévenoles pas nécessairement très typées, mais assurément réjouissantes ! La recherche d’une simplicité locale, et une intrigue à cheval entre l’exaltation de la ruralité généreuse et le naturalisme familial zolien.

Le motif des méchants continue de revenir pour soutenir les scènes où ils interviennent, toujours aussi diablement efficace.

Le tout culmine dans la course-poursuite dans le houppier d’un châtaignier pendant un orage, figuré notamment par le motif de sicilienne de la Chevauchée des Walkyries ! Vous ne verrez pas ça ailleurs.

Toujours un plaisir immense de jouer cette musique richement écrite, mais qui évite toute difficulté digitale superflue : on est concentré tout entier sur la substance. Merci Dubois.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94635
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Théodore DUBOIS (1837-1924) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Théodore DUBOIS (1837-1924)   Théodore DUBOIS (1837-1924) - Page 3 EmptyJeu 15 Sep - 20:26

¶ Dubois, Xavière, acte III.

Fin de l’aventure Xavière ! (À moins que je ne trouve des partenaires pour en rejouer / enregistrer des bouts.)

Amusé de retrouver, comme dans Guillaume Tell de Grétry ( http://carnetsol.fr/css/index.php?2015/09/22/2706-gretry-grivois-guillaume-tell-l-opera-politique-familial-et-gaulois-de-gretry ), une jeune personne chanter un hymne à la noisette inaccessible… Le goût de la métaphore gauloise a semble-t-il traversé la distance du siècle…

On rencontre aussi quelques petites piques sur les hommes toxiques vus au prisme de la fin du XIXe siècle (1895).

Cet acte III contient deux grands ensembles : un quatuor d’amours (un couple en scène, un couple hors scène ou du moins au fond du thème), et un grand septuor terrible qui fait office de final.

L’estomac noué en découvrant le dénouement de cette terrible histoire, où les Thénardier cévenols forcent la porte du curé absent pour venir enlever leur fille qu’ils espèrent tuer (pour en récupérer l’héritage)… Et amusé aussi de la musique toujours très apaisée de Dubois (pas décalée ni fade, juste vraiment souriante, jusque dans les paroxysmes de violence), alors qu’on est dans une situation de défi, couteau de berger vs. gaule du maître d’école batteur de châtaignier, qui rappelle vraiment la lutte Escamillo-José ! Les critiques du temps ont d’ailleurs été, comme moi, partagés à la découverte du caractère aimable de certains aspects de l’intrigue et de la musique, mais aussi fascinés par la maîtrise remarquable des moyens musicaux (simples mais raffinés).

La fin est un peu décevante de ce point de vue, un acte de plus aurait été apprécié : il y avait de quoi faire un premier mort dans la lutte, et créer un acte final avec une sorte de grand jugement, qu’il soit immanent, religieux ou judiciaire. On aurait aussi pu imaginer que le prêtre, plein de bonté mais faible, cède aux mauvais parents, relançant à nouveau l’intrigue pour un ou deux actes.

L’aspect naturaliste du livret s’explique aisément par le truchement du librettiste : Louis Gallet, qui avait déjà fait en 1893 L’Attaque du Moulin pour Bruneau (très bel opéra également, dont il existe quelques bandes http://carnetsol.fr/css/index.php?2011/08/16/1808-alfred-bruneau-l-attaque-du-moulin-zola-gallet-1893 ), et allait poursuivre jusqu’à ce que Zola lui-même l’évince pour travailler directement avec le compositeur.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé





Théodore DUBOIS (1837-1924) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Théodore DUBOIS (1837-1924)   Théodore DUBOIS (1837-1924) - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Théodore DUBOIS (1837-1924)
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Alexandre Guilmant (1837-1911)
» Johann-Nepomuk HUMMEL (1778-1837)
» Théodore Gouvy (1819-1898)
» Gabriel Fauré (1845-1924)
» Giacomo Puccini (1858-1924)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: