Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-13%
Le deal à ne pas rater :
HETP [Noire et Rouge HX-Y8] Batterie Externe 25800mah
20.95 € 23.95 €
Voir le deal

 

 Carl Orff (1895-1982)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
JosefK
Mélomane averti


Nombre de messages : 412
Date d'inscription : 13/04/2018

Carl Orff (1895-1982) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Carl Orff (1895-1982)   Carl Orff (1895-1982) - Page 2 EmptyMer 13 Juin 2018 - 17:45

Marchoukrev a écrit:
est-ce que Carmina Burana a une tonalité ? Ou est-ce que cela évolue tout au long de l’œuvre ?

Ca fait longtemps que je n'ai pas mis le nez (ni même les yeux) dans la partition, mais si je me souviens bien, "O fortuna" est en ré mineur/majeur. Comme le même morceau qui conclut la cantate, on pourrait dire que cela n'évolue pas.
Mais ce serait trop hâtif, bien sûr. Je me souviens par exemple que le choeur fanfaronnant qui conclut la première partie est dans un ut majeur très affirmatif.
Et le fameux "In trutina" de la soprano est en fa majeur. Si ma mémoire ne me joue pas des tours, ce qui n'est pas à exclure, vu que je n'ai plus de certitudes pour les autres (nombreux) numéros.
Revenir en haut Aller en bas
Marchoukrev
Mélomane averti
Marchoukrev

Nombre de messages : 429
Age : 24
Localisation : Entre Paris et les Hauts-de-France
Date d'inscription : 14/08/2013

Carl Orff (1895-1982) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Carl Orff (1895-1982)   Carl Orff (1895-1982) - Page 2 EmptyLun 18 Juin 2018 - 16:44

D'accord merci pour le renseignement ! Smile

PS : je confirme le ré mineur pour O Fortuna
Revenir en haut Aller en bas
Drosselbart
Mélomane averti
Drosselbart

Nombre de messages : 269
Date d'inscription : 30/05/2019

Carl Orff (1895-1982) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Carl Orff (1895-1982)   Carl Orff (1895-1982) - Page 2 EmptyLun 16 Nov 2020 - 17:11

Je suis tombé complètement par hasard sur ce disque, dont j'ignorais tout. Et j'ai considéré qu'il était absolument vital que tout le monde sache que ça existe.

Carl Orff (1895-1982) - Page 2 Orff10


Carl Orff - Lieder und Gesänge, Mechthild Bach (soprano), Gerd Türk ténor), Michael Schopper (bariton-basse), Wolfgang Brunner (piano), Wergo, 1995.

Orff ne cessera décidément jamais de surprendre. Tous les Lieder de ce disque ont été écrits entre 1910 et 1920, pour un compositeur né en 1995. D'ailleurs, après 1920, il ne composera plus jamais aucun Lied.

Les Lieder compris entre 1910 et 1912 s'inscrivent dans la tradition romantique, avec de nombreux emprunts stylistiques aux grands maîtres. Le superbe poème Schlaflied für Mirjam, du poète Richard Beer-Hofmann, est un petit joyaux, avec un accompagnement au piano quasi inexistant. Le cycle Eliland, sur une série de poèmes du bavarois Karl Stieler, relate l'histoire de l'amour déçu d'un moine pour la nonne Irmingard. On est en permanence entre l'application de topoï wagnériens et des petites expériences stylistiques, notamment avec la pièce introductive pour piano seul, qui est vraiment une évocation de l'orchestre de Tristan.
Ce sont des Lieder qui se tiennent tout à fait, avec de très beaux moments, mais on se situe vraiment dans les premières tentatives de compositions. Mis à part un certain sens de la mélodie vocale (exemplaire dans la berceuse), rien ne laisse présager ce que composera Orff par la suite.

Avec les Lieder de 1919 à 1920, on sent que quelque chose s'est passé. L'accompagnement au piano est devenu beaucoup plus percussif, volontiers très chromatique, et le chant devient beaucoup plus déclamatif, une réelle volonté d'incarner le mot à travers des effets rythmiques exacerbés. Par moments, la ligne vocale se libère totalement de toute projection mélodique, et l'accompagnement ne sert plus qu'à accentuer le discours. les Lieder sur les poèmes de Franz Werfel sont à considérer comme des œuvres expérimentales à part entière. Orff commence à élaborer cette manière de psalmodier le texte qu'il érigera en canon par la suite, et on comprend pourquoi il n'est pas retourné à la forme Lied par la suite. Il en avait clairement atteint les limites, et on sent très bien cette lutte avec le genre.

Je ne pense pas que je l'aurais recommandé comme disque de Lieder à découvrir absolument. Orff n'était de tout évidence pas un compositeur de Lieder. Je ne crois d'ailleurs pas qu'il ait jamais excellé dans aucun registre, dans aucune forme qu'il n'ait pas lui-même au préalable (ré-)inventé. Mais lorsqu'on s'intéresse à son œuvre et à ses évolutions, ça représente un document important. Et puis pour être honnête, il y a des choses là-dedans qui m'ont ravi.
Revenir en haut Aller en bas
Mefistofele
Mélomaniaque
Mefistofele

Nombre de messages : 888
Localisation : Under a grey, rifted sky
Date d'inscription : 17/11/2019

Carl Orff (1895-1982) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Carl Orff (1895-1982)   Carl Orff (1895-1982) - Page 2 EmptyLun 16 Nov 2020 - 20:57

Drosselbart a écrit:

Orff ne cessera décidément jamais de surprendre. Tous les Lieder de ce disque ont été écrits entre 1910 et 1920, pour un compositeur né en 1995.

Ah ça, je veux bien le croire ! hehe
(Désolé, c'était trop tentant.)

Je n'avais aucune idée de ce que Carl s'était adonné à la composition, et cela titille ma curiosité ! Je rajoute à mon interminable liste de choses à écouter. Merci encore du coup de projecteur !
Revenir en haut Aller en bas
Drosselbart
Mélomane averti
Drosselbart

Nombre de messages : 269
Date d'inscription : 30/05/2019

Carl Orff (1895-1982) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Carl Orff (1895-1982)   Carl Orff (1895-1982) - Page 2 EmptyLun 16 Nov 2020 - 22:41

hehe

Comme quoi, je ne me doutais pas moi-même à quel point il pouvait être surprenant !
Revenir en haut Aller en bas
Mefistofele
Mélomaniaque
Mefistofele

Nombre de messages : 888
Localisation : Under a grey, rifted sky
Date d'inscription : 17/11/2019

Carl Orff (1895-1982) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Carl Orff (1895-1982)   Carl Orff (1895-1982) - Page 2 EmptyJeu 19 Nov 2020 - 1:54

J'ai donc pu écouter moi aussi ce disque Very Happy et j'ai trouvé la chose très intéressante !
De très belles choses, un peu classiques, dans la première période, mais il serait dommage de bouder son plaisir : Schlaflied für Mirjam et Mir träumte von einem Königskind sont vraiment superbes ! Le cycle Ein Sang vom Chiemsee est envoûtant et a ses moments : l'introduction tout au piano, ou Ergebung, la pénultième pièce qui donne l'illusion d'être la dernière avec sa longue conclusion sans voix ; le décidé Heimliche Grüße, le lugubre Mondnacht parcouru d'éclats.

Dans la seconde partie, le rôle du piano devient... rapidement fatigant. Mêmes motifs répétés à l'envi avec vocalises paroxystiques (Herr, Ich Liebte m'a fait m'esclaffer) parfois en défonçant le clavier si possible (Der Gute Mensch !). Mais le côté obstiné et expérimental n'est pas inintéressant, loin de là. Par exemple, le Nacht de Werfel ne me déplaît pas malgré, ou grâce à ce dépouillement. Le Veni Creator Spiritus annonce vraiment Carmina Burana et la nécessité pour le laboratoire de changer de taille : vite, un orchestre et des chœurs !
Ma vraie réserve : le ténor un peu chevrotant dans Ein Sang vom Chiemsee. Autrement, une découverte passionnante, encore merci Drosselbart !

PS : dit-on Carmina Burana ou les Carmina Burana ?


Dernière édition par Mefistofele le Jeu 19 Nov 2020 - 11:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Drosselbart
Mélomane averti
Drosselbart

Nombre de messages : 269
Date d'inscription : 30/05/2019

Carl Orff (1895-1982) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Carl Orff (1895-1982)   Carl Orff (1895-1982) - Page 2 EmptyJeu 19 Nov 2020 - 10:42

Eh bien, ça n'a pas tardé ! Heureux que tu y aies trouvé ton compte. Je vois que nous partageons un certain nombre de conclusions. Il est assez éclairant de voir que c'est lorsque le langage commence à devenir vraiment singulier que la Forme Lied devient problématique et que ça marche moins bien. Lorsqu'on ne connait que l'œuvre post-Trionfi, on a du mal à s'imaginer Orff composer des Lieder ou des opéras classiques. Mais ce n'est manifestement pas parce qu'il n'aurait pas su faire. C'est d'ailleurs aussi dans cette première période romantique qu'a été composé Gisei - Das Opfer (1913).

Mefistofele a écrit:
PS ; dit-on Carmina Burana ou les Carmina Burana ?

Les Chants de Beuern, donc les Carmina Burana !
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 90093
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Carl Orff (1895-1982) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Carl Orff (1895-1982)   Carl Orff (1895-1982) - Page 2 EmptyJeu 19 Nov 2020 - 20:25

Utiliser un titre, quel qu'il soit, sans déterminant, ne me paraît pas très problématique, si ?

Chants de Beuern, ça passe très bien aussi.

(J'avoue que même lorsque le déterminant est présent dans le titre, je dis volontiers Traviata ou Walküre, ce qui n'est pas correct mais ne me paraît pas profondément dérangeant.)
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Drosselbart
Mélomane averti
Drosselbart

Nombre de messages : 269
Date d'inscription : 30/05/2019

Carl Orff (1895-1982) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Carl Orff (1895-1982)   Carl Orff (1895-1982) - Page 2 EmptyVen 20 Nov 2020 - 0:22

Lorsque c'est utilisé comme titre seul, de façon isolée, oui, bien sûr. Mais dans les phrases, je suis plutôt partisan de l'utilisation de déterminants, voir de la francisation, lorsque c'est indiqué (La Walkyrie, Le Voyage d'hiver, Le Chevalier à la rose, Le Trouvère...) Mais j'ai l'impression que ça se fait de moins en moins.

Ce qui est amusant d'ailleurs, c'est qu'en allemand, on dit généralement "der Tristan", "der Don Carlos ou même "der Meistersinger" (alors que c'est normalement au pluriel), ce qui montre plutôt une tendance à substantifier les titres d'œuvres.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 90093
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Carl Orff (1895-1982) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Carl Orff (1895-1982)   Carl Orff (1895-1982) - Page 2 EmptyVen 20 Nov 2020 - 13:33

Nous on dit bien le Dialogues des Carmélites.

(faites comme si je n'étais pas passé) drapeau
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé




Carl Orff (1895-1982) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Carl Orff (1895-1982)   Carl Orff (1895-1982) - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Carl Orff (1895-1982)
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: