Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -40%
-40% Nike Air Zoom Pegasus 39 Premium
Voir le deal
77.97 €

 

 Josef Tal (1910-2008)

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
steadyraph
Mélomane averti
steadyraph


Nombre de messages : 338
Age : 31
Localisation : Paris
Date d'inscription : 29/03/2009

Josef Tal (1910-2008) Empty
MessageSujet: Josef Tal (1910-2008)   Josef Tal (1910-2008) EmptyLun 29 Aoû 2011 - 23:41

Josef Tal (1910-2008) 200px-Josef_Tal-1

Josef Tal est considéré comme l'un des pères de la musique israélienne.

Il naît à Pinne (près de l’actuelle Poznań) dans l’Empire allemand en 1910. Ses parents emménagent peu après à Berlin où il étudie la composition avec Hindemith et Tiessen. Il émigre en Palestine en 1934 après l’arrivée d’Hitler au pouvoir. Il se produit comme pianiste. En 1951 il obtient un poste à l’université hébraïque et installe le premier studio de musique électronique en Israël. Il développe un système de notation pour la musique assistée par ordinateur.

Contrairement à d’autres compositeurs israélien, Tal a toujours refusé la référence systématique au folklore juif (que ce soit à travers la citation de chansons yiddish ou le recours à des modes particuliers). Selon lui la musique israélienne est tout bêtement la musique qui se crée en Israël, et elle ne doit pas « s’enfermer » dans le folklore. Au demeurant ses premières compositions sont plutôt fortement ancrées dans la tradition germanique dont il est le pur produit.

Sa production semble relativement variée, et son style a naturellement évolué entre les années 40 et les années 90. Je ne connais que le corpus des symphonies grâce à l’intégrale CPO, mais je serai curieux de découvrir les 18 concertos (!), la sonate pour piano (1950), la musique de chambre (dont 3 quatuors). Certaines œuvres font appel à des dispositifs électroniques – ce qui ne l’empêche pas d’avoir une conception tout à fait classique de la composition. Il a également composé 3 opéras en hébreux et 4 en allemand.

Quelqu’un connaît-il plus amplement la production de Tal ?
Je réaliserai dans les prochains jours un rapide compte-rendu de l’écoute des 6 symphonies.


Pour la discographie complète, voir ici :
http://claude.torres1.perso.sfr.fr/ExilVarsovie/Tal/TalDiscographie.html
Hélas, un certain nombre de ces disques semble difficile à se procurer.


Dernière édition par steadyraph le Mar 30 Aoû 2011 - 15:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Glocktahr
Mélomane chevronné
Glocktahr


Nombre de messages : 4707
Date d'inscription : 22/03/2009

Josef Tal (1910-2008) Empty
MessageSujet: Re: Josef Tal (1910-2008)   Josef Tal (1910-2008) EmptyLun 29 Aoû 2011 - 23:48

Tu pourrais nous en dire plus sur le style de ces symphonies? Déjà, est ce que ça sonne contemporain?
Revenir en haut Aller en bas
steadyraph
Mélomane averti
steadyraph


Nombre de messages : 338
Age : 31
Localisation : Paris
Date d'inscription : 29/03/2009

Josef Tal (1910-2008) Empty
MessageSujet: Re: Josef Tal (1910-2008)   Josef Tal (1910-2008) EmptyLun 29 Aoû 2011 - 23:48

Première symphonie

Josef Tal (1910-2008) 41WQWA8R58L._SL500_AA300_

Composée en 1951, soit au moment où Tal devient professeur à l'université hébraïque. C'est une symphonie assez classique en trois mouvements, atonale sans être dissonante ni radicalement moderne, mais tout à fait digne d'intérêt. On y trouve déjà la marque d'un certain talent d'orchestrateur.

1er mouvement
Atmosphère mystérieuse, assez sombre (interrogations tourmentées de la harpe). Vaste crescendo orchestral de plus en plus ductile et luxuriant. Orchestre furieusement agité.

2ème mouvement
La harpe occupe toujours un rôle de premier plan, mais l’agitation du premier mouvement a laissé place à un calme inquiet. L’ambiance de ce mouvement oscille entre le pittoresque et l’attente angoissée, interrompue un temps par un tutti des cordes. La toute fin du mouvement est assez étrangement primesautière.

3ème mouvement
Très vif. L’orchestration est plus grossière et à mon sens moins réussie ; l’ensemble demeure relativement efficace. Le mouvement culmine dans une sorte de fanfare frénétique.

Revenir en haut Aller en bas
Glocktahr
Mélomane chevronné
Glocktahr


Nombre de messages : 4707
Date d'inscription : 22/03/2009

Josef Tal (1910-2008) Empty
MessageSujet: Re: Josef Tal (1910-2008)   Josef Tal (1910-2008) EmptyLun 29 Aoû 2011 - 23:49

Glocktahr a écrit:
Tu pourrais nous en dire plus sur le style de ces symphonies? Déjà, est ce que ça sonne contemporain?
excuse, je vois qu'à la fin tu nous dis que tu en diras plus plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
steadyraph
Mélomane averti
steadyraph


Nombre de messages : 338
Age : 31
Localisation : Paris
Date d'inscription : 29/03/2009

Josef Tal (1910-2008) Empty
MessageSujet: Re: Josef Tal (1910-2008)   Josef Tal (1910-2008) EmptyLun 29 Aoû 2011 - 23:53

Glocktahr a écrit:
Tu pourrais nous en dire plus sur le style de ces symphonies? Déjà, est ce que ça sonne contemporain?

Je vais les présenter une par une, comme je viens de le faire pour la première.
Oui, ce sont indéniablement des symphonies qui appartiennent au XXème siècle, même si elles flattent l'oreille plus qu'elles ne l'agressent - mais c'est plutôt une qualité qu'un défaut. Sans avoir regardé l'harmonie de près (d'ailleurs je n'ai aucune partition), on est toujours dans une atonalité modérée qui donne parfois un sentiment de perte de repères. Mais ce n'est en tout cas pas de l'avant-garde, surtout pour un compositeur du second XXe siècle.
Par ailleurs l'esthétique de Tal est souvent plus contemplative que narrative.

Autrement dit : le taux de glycémie symphonique demeure suffisamment élevé sans jamais (ou rarement) être indigeste. fleurs
Revenir en haut Aller en bas
steadyraph
Mélomane averti
steadyraph


Nombre de messages : 338
Age : 31
Localisation : Paris
Date d'inscription : 29/03/2009

Josef Tal (1910-2008) Empty
MessageSujet: Re: Josef Tal (1910-2008)   Josef Tal (1910-2008) EmptyMer 31 Aoû 2011 - 19:12

En attendant d'avoir le temps de réécouter les symphonies n°2 à 6, j'ai trouvé sur le tube un enregistrement très récent de la sonate pour piano (1950) lors du dernier concours Rubinstein à Tel Aviv (mai 2011) :

/watch?v=18P8n6q0Mio

Bien sûr c'est libre de droit, puisque c'est mis en ligne par les responsables du concours.

Sinon, la page wikipédia anglaise dirige vers des enregistrements de trois oeuvres pour violoncelle et harpe, également libres de droit :
http://www.archive.org/details/KlariSzarvasharpAndJosephWeissgerbercello

C'est plus anecdotique, et le son est assez mauvais.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Josef Tal (1910-2008) Empty
MessageSujet: Re: Josef Tal (1910-2008)   Josef Tal (1910-2008) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Josef Tal (1910-2008)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 1910-1913
» Sur la musique sérielle et le sprechgesang ...
» Pauline Viardot (1821-1910)
» Josef SUK (1874-1935, tchèque)
» Rolf Liebermann (1910 - 1999)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: