Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -28%
Brandt LVE127J – Lave-vaisselle encastrable 12 ...
Voir le deal
279.99 €

 

 Pianistes soviétiques

Aller en bas 
+9
Mélomaniac
Polyeucte
Pärti
jerome
Mandryka
charles
Mariefran
Fiordiligi
Percy Bysshe
13 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Zeno
Mélomane chevronné
Zeno


Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

Pianistes soviétiques - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Pianistes soviétiques   Pianistes soviétiques - Page 3 EmptyMar 30 Juil 2013 - 22:50

Oui, chez Cortot je l'avais remarqué, mais je mettais plutôt ça sur le compte de l'époque qui, en quelque sorte, "voulait ça". Pollini, Lupu, ça ne m'a pas frappé, comme quoi on n'écoute jamais assez bien.
Et on doit en trouver pas mal d'autres.
Revenir en haut Aller en bas
lulu
Mélomane chevronné
lulu


Nombre de messages : 20506
Date d'inscription : 25/11/2012

Pianistes soviétiques - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Pianistes soviétiques   Pianistes soviétiques - Page 3 EmptyMar 30 Juil 2013 - 22:53

Je dois dire que j’entends beaucoup moins le décalage dans ces exemples Pianistes soviétiques - Page 3 2661413304 — mais il faut dire que je connais mal (et apprécie peu) les nocturnes de Chopin. C’est encore chez Yudina que cela me marque le plus ; par exemple au début du troisième mouvement de la deuxième sonate de Chostakovitch (/watch?v=VNnlzyiQRYU, à 14’37) — rien que pour cette note, je m’agenouille. Pianistes soviétiques - Page 3 173236763
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Pianistes soviétiques - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Pianistes soviétiques   Pianistes soviétiques - Page 3 EmptyMar 30 Juil 2013 - 22:58

Pollini et Lupu il faut écouter les lives des 10 dernières années pour ça.
Pas mal d'autres, oui pour tous les pianistes nés au XIXème, en suite ça se raréfie très rapidement. On entend peu ces décalages chez Richter, Guilels ou Berman. Chez les soviétiques du XXème, c'est Ginzburg qui m'a toujours semblé le plus lié à l'esprit XIXème, aussi bien dans le répertoire que dans son jeu, les paraphrases qu'il a joué sont des modèles : /watch?v=YWQQyCfxZqo (Pabst sur Eugene Oneguine). Mais c'est déjà un peu plus "rigoureux" que les pianistes de la génération 1860.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Pianistes soviétiques - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Pianistes soviétiques   Pianistes soviétiques - Page 3 EmptyMar 30 Juil 2013 - 23:02

yamaw a écrit:
Je dois dire que j’entends beaucoup moins le décalage dans ces exemples Pianistes soviétiques - Page 3 2661413304 — mais il faut dire que je connais mal (et apprécie peu) les nocturnes de Chopin. C’est encore chez Yudina que cela me marque le plus ; par exemple au début du troisième mouvement de la deuxième sonate de Chostakovitch (/watch?v=VNnlzyiQRYU, à 14’37) — rien que pour cette note, je m’agenouille. Pianistes soviétiques - Page 3 173236763
Oui, là ça s'entend énormément, d'autant plus qu'elle distingue clairement cette note par une dynamique élevée, chez Guilels par exemple il n'y a pas de mise en valeur particulière de cette note. Mais c'est vraiment ponctuellement, sur une seule note, alors que par exemple dans l'op.9/2 par Rosenthal, il y a des mesures complètes (entre 1:00 et 1:10) où l'équilibre général des mains est complètement flottant.
Revenir en haut Aller en bas
lulu
Mélomane chevronné
lulu


Nombre de messages : 20506
Date d'inscription : 25/11/2012

Pianistes soviétiques - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Pianistes soviétiques   Pianistes soviétiques - Page 3 EmptyMar 30 Juil 2013 - 23:17

alexandre. a écrit:
Mais c'est vraiment ponctuellement, sur une seule note,
les basses suivantes sont aussi décalées (moins, certes), non ?

chez Rosenthal, j’entends bien que c’est très libre, flottant, etc., mais je ne perçois pas vraiment le décalage ; je réécouterai (en comparant avec d’autres de façon plus minutieuse). Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Pianistes soviétiques - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Pianistes soviétiques   Pianistes soviétiques - Page 3 EmptyMar 30 Juil 2013 - 23:20

yamaw a écrit:
chez Rosenthal, j’entends bien que c’est très libre, flottant, etc., mais je ne perçois pas vraiment le décalage ; je réécouterai (en comparant avec d’autres de façon plus minutieuse). Smile
Oui, ça peut être une bonne idée d'aller écouter des pianistes des années 80/90 qui ont joué ça de façon raide, les particularités du jeu de Rosenthal ne te paraîtront que plus flagrantes (mais même comparé à Hofmann et Moiseiwitsch, je trouve qu'il y a des différences énormes entre leurs interprétations).
Revenir en haut Aller en bas
Zeno
Mélomane chevronné
Zeno


Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

Pianistes soviétiques - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Pianistes soviétiques   Pianistes soviétiques - Page 3 EmptyMar 30 Juil 2013 - 23:40

Scherzian a écrit:
Dans l'exemple, il s'agissait de Maria Yudina qui jouait le premier mouvement de la sonate opus 27 n°2 de Beethoven (le début de la vidéo /watch?v=YratHJ-7FNQ). Outre l'élasticité métrique en fin de mesures, ou plutôt en fin d'indications de phrasé dès que ça cesse de coïncider (M3), on entend que les notes des accords de la ligne de basse ont un léger retard (dont l'ampleur est elle-même modulée selon le passage joué) sur les figures en triolets de croches (par exemple dès les mesures M1-M5) puis sur la ligne de chant avec son rythme pointé (dès la fin de la mesure M5). Maria Yudina utilise un léger décalage des mains, la métrique de la main gauche accusant un léger retard sur celle scandée de façon très régulière, modulo le rubato, par la main droite dès ses figures en triolets de croches et dans sa cellule thématique. Le décalage des mains se superpose au rubato bien présent mais finalement modéré et sévère qu'on y trouve à peu près tout du long : il ne se confond pas avec lui.

Selon la manière dont le décalage des mains est joué (quelles notes ont de l'avance ou du retard sur quelles autres), ça peut induire en général des frottements harmoniques très épicés. Ici, il ne me semble pas que ce soit souvent le cas -- la ligne de basse accuse un léger retard --, mais la texture ronde, onctueuse et profonde de la basse, son jeu sur le poids, sa noirceur souvent totale, sont accusés par le décalage des mains de sorte que l'harmonie donne l'impression de se déployer avec lenteur et ampleur, de façon horizontale, avec le temps qui passe, comme l'ouverture des pétales d'une fleur. Il me semble qu'une large partie de l'impression d'absence de fond dans le puits ou la cavatine qu'elle creuse provient du décalage de ses mains. Sauf lors de l'acmé du milieu du mouvement (crescendo, sforzando, diminuendo, M32-M37) et peut-être en quelques points locaux, la ligne de basse est beaucoup plus présente par sa couleur (noirceur), son poids et son décalage que par son volume. On remarque aussi que le décalage des mains qu'elle imprime à la métrique reste toujours assujetti aux indications de phrasé. Le grand style !

Je viens de réécouter cela cinq fois d'affilée.
Expérience extraordinaire, qui conforte, s'il en était besoin, le rapprochement toujours plus grand que je fais entre les lois d'équilibre et de déséquilibre qu'enseigne la sagesse taoïste d'une part et, d'autre part, l'enseignement ésotérique (au sens large du terme) que me dispense la musique depuis mon enfance. Ce que fait Yudina est un cours magistral, en plus d'être une leçon de style. Elle montre à sa manière ce qui unit la biologie d'un créateur, sa pensée, ceux auxquels il s'adresse et, je veux le croire, l'univers dans ses lois holistiques.


Dernière édition par Zeno le Mar 30 Juil 2013 - 23:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Pianistes soviétiques - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Pianistes soviétiques   Pianistes soviétiques - Page 3 EmptyMar 30 Juil 2013 - 23:43

Un autre décalage assez flagrant dans un enregistrement de Rosenthal, dans le 6ème prélude de l'op.28 : /watch?v=OxqQwiRpZBg
Là c'est persistant tout au long du prélude.
Revenir en haut Aller en bas
gluckhand
Mélomane chevronné
gluckhand


Nombre de messages : 4496
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Pianistes soviétiques - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Pianistes soviétiques   Pianistes soviétiques - Page 3 EmptyVen 27 Déc 2013 - 17:36

Je ne trouve pas d'enregistrements en cd d'Alexander Slobodyanik (1941-2008 ), pourtant il a enregistré des 33 tours , mais il semble que l'on ait pas transfèrer ceux-ci en cd?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Pianistes soviétiques - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Pianistes soviétiques   Pianistes soviétiques - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Pianistes soviétiques
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Les Glottes soviétiques
» Vos pianistes préférés
» Vos pianistes préférés
» les pianistes françaises
» Pianistes hongrois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Interprètes (discographie)-
Sauter vers: