Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 

 Bartok: le Château de Barbe-bleue

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 13, 14, 15
AuteurMessage
Meinedos92
Néophyte


Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 03/11/2020

Bartok: le Château de Barbe-bleue - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Bartok: le Château de Barbe-bleue   Bartok: le Château de Barbe-bleue - Page 15 EmptyMar 17 Nov 2020 - 20:15

Bon après quelques journées un peu " covidées" je viens mettre mon grain de sel pour la version Rattle,Bretz et Shaham.
Je n'ai pas grand chose à reprocher c'est presque là le souci pour moi, c'est bien chanté rien à redire sur la direction et pourtant en ce qui me concerne , je trouve qu'il ne se passe pas grand chose.
C'est beau, c'est bien mais je trouve cela un peu " lisse si j'ose dire à moins que je souffre non seulement d'anosmie mais d'une perversion auditive.
Je pense que pour une version " idéale " il me faudrait un mix de plusieurs enregistrements.
Je reécoutais Kertesz et je trouve que Ludwig ( que j'adore) me donne l'impression qu'elle "minaude" à un moment , on dirait une gamine. C'est bizarre, c'est la première fois que ça me fait ça en écoutant cette version.
@ xavier: c'est vrai que Kelemen chante "un peu haut ", il avait un timbre clair mais c'est surprenant il est vrai  c'est vrai en revanche, Troyanos dans cette version reste ma Judit préférée, elle a une présence, une luminosité, une violence parfois... Very Happy
Je n'ai pas eu l'occasion d'entendre la version Goerne, à voir si elle est éditée car ça m'intéresse.
En parlant de Goerne, je suis sur un trip" Winterreise " en ce moment, je ne tarderai donc pas à me trouver le topic dédié.
Revenir en haut Aller en bas
fomalhaut
Mélomaniaque
fomalhaut

Nombre de messages : 1137
Age : 76
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

Bartok: le Château de Barbe-bleue - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Bartok: le Château de Barbe-bleue   Bartok: le Château de Barbe-bleue - Page 15 EmptyMer 18 Nov 2020 - 15:52

Et bien, j'ai eu l'occasion d'écouter le concert du 16 mars 1972 à Cleveland. Pierre Boulez y dirigeait un programme Bartok, le Divertimento pour orchestre à cordes puis Le Château de Barbe-Bleue dont il est ici question. Un meilleur choix, à mon sens, eut été de faire suivre Le Château par un autre ouvrage scénique, Le Mandarin merveilleux (On peut toujours rêver...).

Ce qui m'a surtout frappé, c'est la qualité de la direction musicale de Pierre Boulez (chef qui m'a toujours peu intéressé mais que j'ai toutefois suivi d'assez loin) : Maitrise, clartée, précision, fermeté et engagement, une direction des plus marquante, à coup sûr. Les solistes, Tatianaa Toyanos et Zoltan Kelemen sont également à la hauteur, parmi les meilleurs.
Quelques réserves minimes:
Troyanos me semble parfois se montrer excessivement emportée voire violente. Je ne connais pas le hongrois et un natif dira, peut-être, que le livret et la musique appellent cette violence.
Kelemen interprète remarquablement le rôle titre et le fait avec beaucoup de délicatesse mais, vocalement, il me semble un peu "clair". Je dirai pas qu'il sonne ténor, comme l'a écrit Xavier, mais que j'attendais une expression sonore plus sombre, plus noire, plutôt basse que baryton.

Ceci écrit, c'est un opéra que j'ai toujours eu du mal à apprécier, vraisemblablement parce que j'en ignore la langue et parce que le livret et son symbolisme ne m'attire pas. J'en possède toutefois plusieurs enregistrements en Hongrois (Dorati, Kubelik, Salonen, Sarraste), en Allemand (Kubelik) et en Anglais (Ormandy). Toute honte bue, je reconnais que c'est ce dernier, enregistré en 1960 avec Rosalind Elias et Jerome Hines qui m'a jusqu'alors le plus convaincu. Je n'ai jamais eu la curiosité d'entendre l'enregistrement d'Ernest Ansermet fait en Français.

fomalhaut

PS;
Pour les membres intéressés par ce concert Pierre Boulez, le label Saint-Laurent Studio propose Le Chateau de Barbe-Bleue sur CD, Volume 8 de sa série Boulez
(http://78experience.com/welcome.php?mod=disques&collection=83)
Revenir en haut Aller en bas
Meinedos92
Néophyte


Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 03/11/2020

Bartok: le Château de Barbe-bleue - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Bartok: le Château de Barbe-bleue   Bartok: le Château de Barbe-bleue - Page 15 EmptyJeu 19 Nov 2020 - 19:00

Je trouve aussi la direction de Boulez très engagée, parfois flamboyante; en ce qui concerne Troyanos, je trouve " sa Judit " emportée et parfois violente mais pas dans l'excès ,cela correspond pour moi très bien au personnage qui évolue rapidement d'une " presque soumission" à une violence obsessionnelle quant à ce que peuvent cacher les portes.
Je trouve la voix et l 'interprétation au plus juste de ce qu'est le personnage ( pour moi) et ce malgré toutes les imperfections de la prise de son.
Je trouve que Xavier a raison en disant que Kelemen est 2 tons (1 suffit peut être) trop haut mais Kelemen a toujours eu ce timbre " lumineux " pour un baryton (basse?) un peu comme Ridderbusch qui bien que vraie basse avait de vrais aigus et là aussi ce côté très clair ( je dis lumineux car je ne trouve pas d'autre qualificatif).
Je ne trouve pas de version qui me donne entière satisfaction, j'aurais eu un faible pour la Cleveland mais la prise de son peu équilibrée et pas géniale dessert l'ensemble. Je ne connais pas la Innbal..
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85624
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Bartok: le Château de Barbe-bleue - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Bartok: le Château de Barbe-bleue   Bartok: le Château de Barbe-bleue - Page 15 EmptyJeu 19 Nov 2020 - 19:29

Meinedos92 a écrit:

Je trouve que Xavier a raison en disant que Kelemen est 2 tons (1 suffit peut être) trop haut mais Kelemen a toujours eu ce timbre " lumineux " pour un baryton (basse?) un peu comme Ridderbusch qui bien que vraie basse avait de vrais aigus et là aussi ce côté très clair ( je dis lumineux car je ne trouve pas d'autre qualificatif).

Je ne sais pas si je me suis bien fait comprendre: il sonne un peu clair pour le rôle, oui (mais ça, ça peut pourquoi pas s'apprécier) mais quand je dis qu'il est parfois un ou deux ton trop haut, je parle bien des notes qu'il chante, qui ne sont par moments pas du tout celles de la partition. Ce sont deux questions différentes en fait.
Revenir en haut Aller en bas
Meinedos92
Néophyte


Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 03/11/2020

Bartok: le Château de Barbe-bleue - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Bartok: le Château de Barbe-bleue   Bartok: le Château de Barbe-bleue - Page 15 EmptyJeu 19 Nov 2020 - 19:42

Non non je t'avais bien compris et c'est pourquoi dans un post précédent, je crois que j'écrivais que je ne comprenais pas pourquoi il était aussi" haut ",après le côté ténor c'est ce que je qualifie mal ou à tort de timbre lumineux mais ça c'est une " affaire de goût".
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Bartok: le Château de Barbe-bleue - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Bartok: le Château de Barbe-bleue   Bartok: le Château de Barbe-bleue - Page 15 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Bartok: le Château de Barbe-bleue
Revenir en haut 
Page 15 sur 15Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 13, 14, 15

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: