Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-37%
Le deal à ne pas rater :
Couette 2 places (220×240) – Polyester – Fabrication Française
29 € 46 €
Voir le deal

 

 朱践耳 ZHU Jian-er (1922-2017)

Aller en bas 
AuteurMessage
Анастасия231
Mélomane chevronné
Анастасия231


Nombre de messages : 13501
Age : 28
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

朱践耳 ZHU Jian-er (1922-2017) Empty
MessageSujet: 朱践耳 ZHU Jian-er (1922-2017)   朱践耳 ZHU Jian-er (1922-2017) EmptyMer 18 Déc 2019 - 20:53

Zhu Jian-er est né dans la province d'Anhui le 18 octobre 1922. Il est l'un des compositeurs les plus reconnus en Chine aujourd'hui ; ayant écrit des œuvres dans tous les genres, de style oriental et occidental. Il a commencé à étudier la musique lorsqu'il était encore écolier, puis est devenu un auteur-compositeur populaire pendant la guerre sino-japonaise.

L'éveil de Mao en 1949 lui a permis de franchir une étape importante dans la création musicale ; d'abord dans la musique de film, puis en lui accordant des bourses pour étudier à l'étranger (en URSS) à la fin des années 50. Il est retourné en Chine au début des années 60, a travaillé avec l'opéra de Shanghaï et le Shanghai Film Studio en toute liberté jusqu'en 1966, année de la Révolution Culturelle.

Cet événement, que Mao Zedong a initialement initié comme une révolution idéologique contre les vestiges du capitalisme et de l'occidentalisation en Chine, est devenu un véritable 《auto-coup》 d'État aux proportions titanesques, purgeant le régime de ses éléments les plus «bourgeois», modérés et donc indésirables : de jeunes urbains, pour la plupart des personnes très instruites, ont été transférés de force dans les champs afin d'éviter toute forme d'insurrection intellectuelle. Les arts ont été incroyablement censurés, toute trace de 《grippe occidentale》 effacée.  Quant au sort réservé aux textes étrangers, l'autodafé était légion (l'interdiction également pour les plus chanceux). Des morts, bien sûr, sont à déplorer : entre 2 et 5 millions de personnes ont succombé entre 1966 et 1976 (la mort du Camarade Mao). À cette époque-là, Zhu a été interdit de composer dans le style occidental et a changé temporairement de registre pour embrasser la coutume nationale. Œuvre emblématique de cette période troublante, les Poèmes Héroïques sont un ensemble de pièces composées pour un orchestre et chœur chinois traditionnel avant d'être retranscrites pour l'orchestre classique occidental en 1993.

À la réouverture de la Chine à l'Occident, notamment grâce à la 《grippe américaine》, Zhu a étudié plus intensément les techniques dodécaphonique et d'avant-garde. L'une de ses premières œuvres synthétisant les influences modernistes avec son langage personnel est sa Symphonie N° 1 de 1986, composée pour un grand orchestre comprenant une vaste section de percussions ; elle est de taille et de portée épique. Elle médite sur la tragédie de la Révolution Culturelle, les aspirations et les souffrances de son peuple, des intellectuels, des artistes et sert de témoignage sonore pour définir l'absurdité et les limites de la lutte, floue et incertaine, du bien contre le mal ou, plus précisément, du vrai contre le faux. Les mouvements sont nommés par des points d'exclamation, d'interrogation, voir carrément de suspension (!) - plus adaptés selon le compositeur - plutôt que par des ​​tempi ou des titres programmatiques. L'œuvre a remportée le Premier Prix lors d'un concours musical à Shanghaï.

朱践耳 ZHU Jian-er (1922-2017) O_1blq10

Niveau discographie, il y a des enregistrements intéressants (1e, 4e et 5e symphonies couplées avec des œuvres orchestrales, sans oublier les Poèmes Héroïques !) sortis chez Marco Polo (Orchestre Philharmonique de Shanghaï sous la direction de Cao Peng).

Autrement, il existe un intégral de ses dix symphonies (avec deux double-albums de musique orchestrale) paru dans les années 2000 chez un label obscur local (Orchestre Symphonique de Shanghaï sous la direction de Xieyang Chen et de Yijun Huang).

L'essentiel de ces enregistrements se trouvent très facilement sur youtube : /watch?v=bpRynSSA7hA&list=PL4kq0eCRNa5VMXNXNoowSpwKNHL_yhApR
Revenir en haut Aller en bas
https://soundcloud.com/nastia_vinogradova94
 
朱践耳 ZHU Jian-er (1922-2017)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Otmar Suitner (1922-2010)
» William Baines (1899-1922)
» Choregies 2017
» Vos disques de 2017
» TCE 2016 2017

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: