Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon – coffret ETB Astres Radieux EB10
Voir le deal

 

 PP - OP - Stravinski / Rachmaninov / Duruflé - 09-10/03/22

Aller en bas 
5 participants
AuteurMessage
Fritelli
Mélomane averti



Nombre de messages : 266
Date d'inscription : 29/04/2021

PP - OP - Stravinski / Rachmaninov / Duruflé - 09-10/03/22 Empty
MessageSujet: PP - OP - Stravinski / Rachmaninov / Duruflé - 09-10/03/22   PP - OP - Stravinski / Rachmaninov / Duruflé - 09-10/03/22 EmptyJeu 10 Mar 2022 - 15:13

Igor Stravinski : Ebony concerto pour clarinette et jazz-band
Serge Rachmaninov ; Concerto pour piano n°1
Maurice Duruflé : Requiem

Philippe Berrod, clarinette
Yuja Wang, piano
Valentina Pluzhnikova, mezzo-soprano
Iurii Samoilov, baryton
Choeur de l'Orchestre de Paris
Orchestre de Paris
Klaus Mäkelä, dir.


Je donnerai mes impressions de façon plus détaillée sur ce concert demain, mais je conseille à ceux qui en ont la possibilité de courir à la Philharmonie ce soir
pour entendre cet immense et intense chef-d'oeuvre qu'est le Requiem de Duruflé, dans une interprétation très réussie. Pour moi, un des très beaux concerts de l'année.
Revenir en haut Aller en bas
tomseche89
Mélomaniaque
tomseche89


Nombre de messages : 607
Age : 33
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/08/2011

PP - OP - Stravinski / Rachmaninov / Duruflé - 09-10/03/22 Empty
MessageSujet: Re: PP - OP - Stravinski / Rachmaninov / Duruflé - 09-10/03/22   PP - OP - Stravinski / Rachmaninov / Duruflé - 09-10/03/22 EmptyVen 11 Mar 2022 - 9:13

Très joli concert en effet, avec un programme vraiment sympa.

Surprise de découvrir une petite trentaine de chaises installées tout au fond de la scène en arrivant, avec un piano à découvert placé face au podium du chef : c'est le modeste effectif requis pour le curieux Ebony Concerto de Stravinsky, d'une petite douzaine de minutes (en 3 mouvements), avec une clarinette soliste qu'on entend finalement assez peu, au contraire des 5 saxophones. Orchestre en formation jazz-band avec de sympathiques sonorités jazzy. On reste un peu sur notre fin car il n'y a pas de "grand moment" particulièrement notable, on a plutôt que l'impression que Stravinsky s'amuse. Bis virtuose dans le même style de Philippe Berrod.

Un interminable changement de plateau plus tard et le plaisir d'entendre le 1er concerto de Rachmaninov, plus atypique que les deux suivants, avec une Yuja Wang sobre et impeccable. Très beau mouvement lent, assez suspendu, et orchestre dirigé avec fougue par Mäkelä. Seulement 2 bis, le premier de démonstration (avec Mäkelä en tournage de pages sur la tablette) puis un superbe Gretchen am Spinnrade de Schubert.

Ce n'est sauf erreur que la 2e fois que le Requiem de Duruflé est donné à la Philharmonie, après la version assez vaporeuse et poétique de Slatkin et l'Orchestre National de Lyon. La direction de Mäkelä est plus vigoureuse, plus dramatique, je ne me suis pas ennuyé une seconde, avec un grand choeur de l'OP magnifique. Courtes mais émouvantes interventions des deux jeunes solistes ukrainiens (la mezzo s'en sortant mieux que le baryton) que Mäkelä fera longuement applaudir aux saluts.

Une très belle soirée, le meilleur concert de Mäkelä auquel j'ai assisté pour l'instant !
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Provencal
Néophyte



Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 03/01/2012

PP - OP - Stravinski / Rachmaninov / Duruflé - 09-10/03/22 Empty
MessageSujet: Re: PP - OP - Stravinski / Rachmaninov / Duruflé - 09-10/03/22   PP - OP - Stravinski / Rachmaninov / Duruflé - 09-10/03/22 EmptyVen 11 Mar 2022 - 10:09

Je plussoie, à part un Stravinski à côté duquel je suis encore passé et les gens qui posent leur portable allumé sur leurs jambes, grand concert avec une Yuja Wang que j'aime toujours plus ; et la fierté d'appartenir à une grande "Nation de musique" notamment moderne, découvrant ce beau Requiem peu après celui de Tomasi "Pour la Paix".
Revenir en haut Aller en bas
Rocktambule
Mélomaniaque
Rocktambule


Nombre de messages : 625
Date d'inscription : 28/03/2018

PP - OP - Stravinski / Rachmaninov / Duruflé - 09-10/03/22 Empty
MessageSujet: Re: PP - OP - Stravinski / Rachmaninov / Duruflé - 09-10/03/22   PP - OP - Stravinski / Rachmaninov / Duruflé - 09-10/03/22 EmptyVen 11 Mar 2022 - 10:47

J'y étais mercredi soir.

Après un trajet particulièrement difficile en métro (4 lignes, 3 incidents), je suis arrivé juste juste à l'heure. Replacement heureux et à l'instinct, ouf !

Stravinsky : je n'attendais rien de spécial de ce morceau, et il a été conforme à mes attentes. Très beau son, mais je n'ai pas trouvé que ça swinguait autant qu'annoncé sur le programme de salle. Œuvre relativement anecdotique, à mon goût.
Rappel à la clarinette : pièce virtuose, qui m'a rappelé les 3 pièces pour clarinette du CD Homme à Stravinsky de l'Ensemble Avant-garde (je peux me tromper).

Rachmaninov : j'adore ce concerto, un peu occulté par la notoriété des deux suivants. Yuja Wang dans une robe blanche toujours plus moulante, avec des talons Louboutin toujours plus hauts qui l'empêchaient carrément de marcher normalement. Très beau moment. Je suis moins convaincu par le son du piano de la PP, couleurs un peu trop métalliques à mon goût, ce qui revient quasiment avec chaque pianiste. Grands moments de virtuosité, mais j'ai préféré les passages solos dans lesquels je trouve Wang plus à l'aise. Pas toujours à 100 % juste, mais interprétation de grande classe !
Un téléphone a encore sonné au début du premier mouvement, moue légèrement agacée de la pianiste.
Rappels : Kapustin, étude de concert op/ 40 n°3 (qui figure sur le récital de Berlin de Wang), anecdotique, à part Mäkelä tourneur de page, ou plutôt tapoteur de tablette ; Schubert, Gretchen am Spinnrade, magnifique, notamment une fin d'antologie !
Je trouve qu'elle joue beaucoup mieux quand elle joue seule...

Duruflé : la découverte du jour ! Magnifique requiem ! Je ne comprends pas vraiment pourquoi on n'a pas eu le Walton, dans la mesure où l'effectif de ce requiem était lui aussi assez énorme... Mais, c'est tant mieux ! Mäkelä particulièrement inspiré et à l'aise dans cette œuvre. Comme tomseche89, pas une seconde d'ennui. Morceau habité et en même temps nuageux, doux sans être éthéré. Le programme de salle traite largement de l'inspiration du requiem de Fauré, mais je trouve celui-ci encore plus inspiré et profond. C'est une messe des morts douce et joyeuse, proche de la bonté de Dieu, loin des fracas, des mystères ou de la terreur qu'inspire le passage vers l'au-delà chez bon nombre d'autres compositeurs. La salle de la PP se prête merveilleusement à une musique aussi ample. Climax inoubliable au Sanctus.
Long silence imposé par Mäkelä après la dernière note... Autant j'aime bien qu'on se recueille quelques secondes, c'est d'ailleurs le symptôme d'une interprétation réussie pleine de ferveur, autant ce soir, j'ai trouvé ça légèrement téléphoné.
A l'entracte, couloirs proches de l'arrière-scène rempli de choristes. En me lavant les mains, deux choristes débattaient du meilleur savon à vaisselle pour nettoyer les lunettes... Comment peut-on chanter aussi bien après avoir eu une conversation aussi anodine ?

Petite référence implicite à l'Ukraine avec la présence des deux solistes ukrainiens (baryton avec une broche aux couleurs du drapeau).
Revenir en haut Aller en bas
Fritelli
Mélomane averti



Nombre de messages : 266
Date d'inscription : 29/04/2021

PP - OP - Stravinski / Rachmaninov / Duruflé - 09-10/03/22 Empty
MessageSujet: Re: PP - OP - Stravinski / Rachmaninov / Duruflé - 09-10/03/22   PP - OP - Stravinski / Rachmaninov / Duruflé - 09-10/03/22 EmptyVen 11 Mar 2022 - 17:29

J'y étais les deux soirs. Lorsque j'ai lu sur le programme que l'Orchestre de Paris jouait le Requiem de Duruflé pour la première fois, j'ai pensé qu'il ne fallait pas rater le concert du jeudi,
Car s'il fallait attendre plus de 50 ans pour réentendre cette oeuvre, je risquais fort à ce moment de ne plus pouvoir me rendre à la Philharmonie, étant désormais "In paradisium" !
D'ailleurs j'ai beau chercher dans ma mémoire, je ne parviens pas à me souvenir du concert Slatkin de 2017 dont parle tomseche89. Pourtant je devais y être. Inquiétant !
Le programme me paraissait à première vue hétéroclite, avec 3 oeuvres tellement différentes, mais il montrait au moins l'extraordinaire diversité de la musique qui a été composée en cette première moitié du XXème siècle.

L'Ebony concerto m'a bien plu, avec ses rythmes accentués et syncopés, avec ses très belles sonorités d'instruments à vent. Il est vrai que le soliste est plutôt le saxophone solo,
Et lorsque la clarinette joue, elle est couverte la plupart du temps par les autres instruments, plus sonores qu'elle (5 saxophones, 5 trompettes... ).
Dommage, car Philippe Berrod est un fabuleux instrumentiste. En bis il a joué une partie des Pièces pour clarinette de Stravinski, faisant preuve de sa virtuoisté habituelle, avec une décontraction très sympathique.
Suggérons à l'Orchestre de Paris de lui faire jouer les concertos pour clarinette du répertoire, surtout les plus rares !

Je ne me lasse pas d'écouter un concerto de Rachmaninov. Je les aime tous.
Yuja Wang est un personnage étonnant. A voir ces tenues quelque peu excentriques, sa manière mécanique de saluer, on pourrait craindre d'entendre un Lang Lang au féminin. Mais pas du tout.
Son jeu est sobre, délicat, naturel, avec un très beau toucher, ce qui ne l'empêche pas d'être flamboyante dans les mouvements rapides. Le début du mouvement lent était particulièrement prenant.
En plus, elle est généreuse en bis, différents chaque soir !
Le mercredi, Kapustin donc, où le but semble être de faire le maximum de notes en un minimum de temps. Elle fait ça avec panache et un grain de folie. Très beau Schubert ensuite.
Le lendemain nous avons eu droit à 3 bis : Danzon n°2 de Marquez, une fantaisie sur Carmen, et un autre morceau plus romantique, que je n'ai pas reconnu, avec toujours cette délicatesse de toucher.
A signaler que Yuja Wang donne un concert à la Philharmonie le 22 avril. Le programme est hélas encore tenu secret ! Et les places qui restent ne sont pas données !
L'accompagnement de Klaus Mâkelä m'a enthousiasmé par sa direction enflammée.

Le Requiem de Duruflé, ce chef-d'oeuvre que l'Orchestre de Paris joue une fois tous les cinquante ans, ne m'a pas déçu.
Il est souvent comparé au Requiem de Fauré, mais à part quelques harmonies, il est très différent.
Le Fauré n'a pas ces climax soudains (dans le Sanctus, dans la partie Dies illa Dies irae du Libera me) dont Mâkelä a encore accentué le dramatisme.Très bon choeur avec une très grande lisibilité de tous les pupitres.
Et on a l'impression que cette salle a été faite pour ces grandes oeuvres chorales avec orchestre et orgue. Faudrait en donner davantage ! Le Psaume de Florent Schmitt par exemple, ou celui de Roussel...
C'est la première fois avec l'Orchestre de Paris que Mäkela me convainc totalement. Et en plus dans de la musique russe et de la musique française. Espérons qu'il continuera.

Pas l'ombre d'un micro, encore moins d'une caméra pour garder le souvenir de ces beaux moments. La rareté d'exécution du Duruflé aurait dû l'imposer.


Revenir en haut Aller en bas
mickt
Mélomaniaque
mickt


Nombre de messages : 1544
Date d'inscription : 05/03/2018

PP - OP - Stravinski / Rachmaninov / Duruflé - 09-10/03/22 Empty
MessageSujet: Re: PP - OP - Stravinski / Rachmaninov / Duruflé - 09-10/03/22   PP - OP - Stravinski / Rachmaninov / Duruflé - 09-10/03/22 EmptySam 12 Mar 2022 - 21:06

Je vous rejoins complètement : un très beau concert. Le programme réunissait trois œuvres de style tout différent et pouvait paraître disparate sur le papier, mais finalement ça a fonctionné, le recueillement et l'intensité de Duruflé ont fait bon ménage avec la fougue et les émotions de Rachmaninov.

Ebony Concerto : plaisant et très bien joué, formation de big band inhabituelle, mais ça fait malgré tout partie des œuvres À quoi bon ? de Stravinski. La finalité (musicale) en reste assez mystérieuse. Bis virtuose de Philippe Berrod, que vous avez déjà souligné.

Premier concerto de Rachmaninov : j'en suis moins friand que vous, le troisième mouvement en particulier ne m'accroche pas trop, mais le deuxième est d'une grand poésie, Yuja Wang était très bien et l'accompagnement généreux et enthousiasmant. J'y étais jeudi donc j'ai eu droit à trois bis : Marquez, une variation ébouriffante sur un thème de Carmen (qui se rapproche de ça je crois : https://youtu.be/WV_Nh884PKg ), et une Romance sans parole de Mendelssohn.

Requiem de Duruflé : j'avais entendu Slatkin avec Lyon, qui ne m'a laissé aucun souvenir sinon d'une lecture assez molle, et j'avais du mal à rentrer dans l'œuvre au disque. Cette fois-ci ce fut une révélation, en particulier les contrastes dynamiques avec des climax saisissants, qui m'ont parfois fait songer à ceux de Daphnis et Chloé. J'entends aussi Fauré dans le Sanctus ou le In Paradisum. Il y a un côté unisson / écriture en bloc dans certains passages que je craignais un peu, mais qui ici ne m'a pas dérangé. Chœur de toute beauté, et la mezzo Valentina Pluzhnikova a été très émouvante dans son Pie Jesu, accompagnée par Éric Picard avec la sensibilité qu'on lui connaît. Baryton bien aussi.

Quelques faits d'orchestre : Igor Yuzefovich faisait sa troisième apparition comme invité au poste de premier violon solo : une série de tests ? Léa Hennino était alto solo pour ces concerts. C'est Christophe Henry qui jouait de l'orgue, très présent dans le Requiem. Je crois que c'était la première fois que le chœur travaillait aussi bien avec Mäkelä qu'avec Marc Korovitch. Par ailleurs l'orchestre et le chœur sont revenus à leur disposition habituelle, sans distanciation entre les vents ou les chanteurs, sans masque. Ça fait du bien, pourvu que ça dure !

Fritelli a écrit:
Pas l'ombre d'un micro, encore moins d'une caméra pour garder le souvenir de ces beaux moments. La rareté d'exécution du Duruflé aurait dû l'imposer.

Totalement d'accord. Je radote mais l'OP devrait se donner les moyens de garder une trace de tous ses concerts.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





PP - OP - Stravinski / Rachmaninov / Duruflé - 09-10/03/22 Empty
MessageSujet: Re: PP - OP - Stravinski / Rachmaninov / Duruflé - 09-10/03/22   PP - OP - Stravinski / Rachmaninov / Duruflé - 09-10/03/22 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
PP - OP - Stravinski / Rachmaninov / Duruflé - 09-10/03/22
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» TCE - 28/09/2019 - Haydn - Rachmaninov - Stravinski
» Maurice Duruflé
» Maurice Duruflé - Requiem
» Philharmonie - Escaich Fauré Duruflé - Slatkin 26/11/17
» Radio France - Duruflé Requiem - Choeur RF/Batic - 20/10/19

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Concerts-
Sauter vers: