Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon – coffret ETB Astres ...
Voir le deal

 

 TCE - Sarre/Rouland/Ghraichy - Sibelius/Saint-Saëns - 12/04

Aller en bas 
+2
DavidLeMarrec
Rocktambule
6 participants
AuteurMessage
Rocktambule
Mélomaniaque
Rocktambule


Nombre de messages : 625
Date d'inscription : 28/03/2018

TCE - Sarre/Rouland/Ghraichy - Sibelius/Saint-Saëns - 12/04  Empty
MessageSujet: TCE - Sarre/Rouland/Ghraichy - Sibelius/Saint-Saëns - 12/04    TCE - Sarre/Rouland/Ghraichy - Sibelius/Saint-Saëns - 12/04  EmptyMer 13 Avr 2022 - 11:37

Programme :
Sibelius : Valse triste op. 44 n°1
Saint-Saëns : Concerto pour piano n°5 op. 103 « L’Égyptien »
Sibelius : Symphonie n°6 op. 104
Liszt : Fantaisie hongroise pour piano et orchestre

Distribution :
Saarländisches Staatsorchester (Orchestre du Théâtre national de la Sarre)
Sébastien Rouland | direction
Simon Ghraichy | piano

Concert inégal, dont l'intérêt a augmenté au fur et à mesure de la soirée.

Simon Ghraichy est présenté comme une star depuis quelques années (depuis qu'il a signé chez Deutsche Grammophon), mais il semble que la sauce ne prend pas. Depuis près de deux mois, on m'impose quotidiennement la publicité de ce concert sur FaceBook, chacun de ses concerts fait l'objet de promotions (dont hier soir), et la salle d'hier était bien mal remplie (deuxième balcon fermé, replacement dans un premier balcon bien vide, corbeille à moitié pleine, parterre bien rempli, peut-être avec des invitations, présence de Pascal Dusapin, par exemple). Le programme de salle annonce "Il est respecté par ses pairs pour sa virtuosité irréprochable et ses partis pris musicaux tranchés"... alors qu'il me fait une impression totalement inverse : des difficultés techniques évidentes et un manque cruel d'interprétation, maladroitement masqué par une exubérance vestimentaire (collection de vestes brodées, chaussures dorées...), une coupe (touffe) de cheveux qui le rend facilement identifiable et la sympathie qu'il dégage.

L'orchestre, lui, n'était clairement pas la star de la soirée : le programme de salle ne fait même pas mention du nom de l'orchestre ! Quatre pages, dont deux consacrées à des photos du pianiste, et seulement un encart sur le chef d'orchestre.

Sibelius (Valse triste) : c'est le morceau qui m'a accompagné au piano nuit et jour pendant l'enfermement solitaire du premier confinement. Je le connais intimement, profondément, comme un vieil ami. A l'orchestre, l'interprétation d'hier soir était catastrophique : introduction parfaitement inaudible (alors que les ouvreuses toujours aussi odieuses n'avaient pas fini de faire asseoir le public), sections beaucoup trop séparées avec de longs silences, et surtout, ça n'avait rien d'une valse...

Saint-Saëns : interprétation honnête. La variété des couleurs de la partition aide à couper la lassitude qui pourrait intervenir avec un accompagnement à l'orchestre assez terne et un pianiste manquant de charisme. Plusieurs très beaux moments, mais peut-être suis-je impartial, s'agissant de Saint-Saëns ! Aux saluts, le pianiste n'a pas manqué de signifier qu'il était soulagé que ce fut terminé.

Sibelius (symphonie n°6) : je la connaissais mal, mais j'ai passé un bon moment. On doit sûrement pouvoir en attendre beaucoup plus, mais l'orchestre s'en est bien tiré, avec des passages lumineux rappelant la première symphonie, des galops que j'aurais aimés plus rapides et intrépides, et du lyrisme que j'aurais aimé plus saisissant. Fin pianissimo menée de façon un peu scolaire, comme si le chef tournait le bouton du volume. J'aimerais beaucoup la revoir par un autre orchestre !

Liszt : encore une partition que je connais vraiment très bien. J'ai eu le sentiment que le pianiste avait appris les passages isolément, qu'il ne jouait pas avec une vision d'ensemble, mais qu'il jouait plutôt des sections les unes à la suite des autres, comme des vignettes dépareillées. Il y en avait un peu à côté, mais le plus gênant fut surtout le passage où il n'a pas joué, laissant l'orchestre jouer seul sur deux ou trois mesures (c'est sûrement passé inaperçu pour la plupart). Loin de moi l'envie de jouer le grincheux, j'ai passé un bon moment, c'était virevoltant, foisonnant, et ça rappelle que Liszt avait le génie de faire d'une petite idée mélodique assez faible un grand morceau de près d'un quart d'heure plein de fougue et de virtuosité.

Rappel : reprise de la fin de la Fantaisie, avec le public qui applaudit avant la fin.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94075
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

TCE - Sarre/Rouland/Ghraichy - Sibelius/Saint-Saëns - 12/04  Empty
MessageSujet: Re: TCE - Sarre/Rouland/Ghraichy - Sibelius/Saint-Saëns - 12/04    TCE - Sarre/Rouland/Ghraichy - Sibelius/Saint-Saëns - 12/04  EmptyMer 13 Avr 2022 - 12:17

Rocktambule a écrit:
Simon Ghraichy est présenté comme une star depuis quelques années (depuis qu'il a signé chez Deutsche Grammophon), mais il semble que la sauce ne prend pas.

Oui, c'est vrai, il est apparu de nulle part (je veux dire, ce devaient être ses premiers disques et il ne remplissait pas les salles auparavant) chez DGG, et il n'a pas du tout l'aura d'autres musiciens qui remplissent la Philharmonie – certains ont pourtant été imposés de cette manière, d'en haut, par la signature chez un gros label alors qu'ils n'avaient pas nécessairement de large notoriété préalable. (Lang Lang et Yuja Wang, en Europe du moins, font partie de cette catégorie.)

Il me semble que ça fonctionne moins ces dernières années.

Je ne l'ai entendu qu'au disque à ce jour, où je n'ai pas entendu de faiblesses techniques. Je trouve que sa véritable plus-value tient dans l'originalité de son répertoire – j'espère donc que Decca signera Latchoumia. hehe Et en cela, c'est assez courageux, d'essayer de s'imposer sans proposer ce qui est le plus facile pour toucher un vaste public.



Citation :
L'orchestre, lui, n'était clairement pas la star de la soirée : le programme de salle ne fait même pas mention du nom de l'orchestre !

C'est grossier.

Mais il est vrai que c'est un orchestre qu'on voit plutôt en France comme phalange d'appoint pour des récitals, même si sa notoriété va sans doute grimper suite au Ring que l'équipe va donner à Versailles !


Citation :
(alors que les ouvreuses toujours aussi odieuses

Quelle entrée de quel étage ? Raconte-nous tout ! bounce
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Rocktambule
Mélomaniaque
Rocktambule


Nombre de messages : 625
Date d'inscription : 28/03/2018

TCE - Sarre/Rouland/Ghraichy - Sibelius/Saint-Saëns - 12/04  Empty
MessageSujet: Re: TCE - Sarre/Rouland/Ghraichy - Sibelius/Saint-Saëns - 12/04    TCE - Sarre/Rouland/Ghraichy - Sibelius/Saint-Saëns - 12/04  EmptyMer 13 Avr 2022 - 12:52

DavidLeMarrec a écrit:
Citation :
(alors que les ouvreuses toujours aussi odieuses

Quelle entrée de quel étage ?  Raconte-nous tout ! bounce

Premier balcon impair, porte latérale en face du vestiaire. C'est rarement la même, mais plus ou moins le même profil, la cinquantaine frustrée, qui refuse mon pourboire sous prétexte que je le donne en pièces jaunes (2 € en pièces de 50 centimes, c'est moins bien que 2 € en pièces de 1 ou 2 visiblement... il faut dire que ça semble être le défilé des billets de 5 € habituellement).
Surtout, outre cette mesquinerie, ce qui m'énerve c'est le blocage qu'elles font à l'entrée, alors que je sais très bien me placer, mieux qu'elle, que ça va commencer et qu'il reste du monde dehors !
Elle m'a même poursuivi jusqu'à la porte des toilettes, pensant peut-être que j'allais me placer sur le côté sans avoir son aval.
zen

Dernièrement, j'avais cru voir un renouvellement, avec des jeunes, des hommes, comme ce trentenaire de couleur avec lequel j'ai discuté un soir... Ça dépend des jours !
Revenir en haut Aller en bas
Rocktambule
Mélomaniaque
Rocktambule


Nombre de messages : 625
Date d'inscription : 28/03/2018

TCE - Sarre/Rouland/Ghraichy - Sibelius/Saint-Saëns - 12/04  Empty
MessageSujet: Re: TCE - Sarre/Rouland/Ghraichy - Sibelius/Saint-Saëns - 12/04    TCE - Sarre/Rouland/Ghraichy - Sibelius/Saint-Saëns - 12/04  EmptyMer 13 Avr 2022 - 12:56

DavidLeMarrec a écrit:
Je trouve que sa véritable plus-value tient dans l'originalité de son répertoire.

J'aime bien son disque latino-américain, et aussi le fait qu'il ait joué du Alkan dans son dernier CD.
Au concert, c'est moins original, sans être aussi désespérant que la plupart, je te l'accorde. Je l'avais vu dans une Sonate en si de Liszt assez décevante il y a quelques années.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94075
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

TCE - Sarre/Rouland/Ghraichy - Sibelius/Saint-Saëns - 12/04  Empty
MessageSujet: Re: TCE - Sarre/Rouland/Ghraichy - Sibelius/Saint-Saëns - 12/04    TCE - Sarre/Rouland/Ghraichy - Sibelius/Saint-Saëns - 12/04  EmptyMer 13 Avr 2022 - 13:06

Rocktambule a écrit:
Premier balcon impair, porte latérale en face du vestiaire. C'est rarement la même, mais plus ou moins le même profil, la cinquantaine frustrée, qui refuse mon pourboire sous prétexte que je le donne en pièces jaunes (2 € en pièces de 50 centimes, c'est moins bien que 2 € en pièces de 1 ou 2 visiblement... il faut dire que ça semble être le défilé des billets de 5 € habituellement).

Cette histoire de monnaie me paraît invraisemblable Shocked , on ne me l'a jamais fait ! Celle qui est titulaire de ce côté (gauche / jardin, donc ?) est en général très directive et assez rude, oui.

5€ pour payer son maton… il faudra vraiment un jour réformer cette coutume… Des négociations sont en cours, mais les ouvreuses n'y tiennent pas : un fixe serait moins avantageux.

Cette exception (prévue dans la loi pour les seuls théâtres parisiens scratch ) me laisse toujours assez perplexe.


Citation :
Elle m'a même poursuivi jusqu'à la porte des toilettes, pensant peut-être que j'allais me placer sur le côté sans avoir son aval.
zen

À sa décharge, il y a beaucoup de replacement au TCE : entre la motivation de bien voir les stars (en particulier pour les concerts de glotte), l'architecture aberrante de Perret (une bonne partie de la salle voit au mieux un tiers de la scène, notre architecte n'était pas bon en géométrie…) qui rend hors de prix les bonnes places (et trop chères pour leur visibilité et leur confort celles qui sont abordables) et l'attitude ambiguë des ouvreuses et de la direction (le replacement n'est pas encouragé, mais toléré, et le petit pourboire supplémentaire bien accueilli), le ballet des replacements va bon train, en particulier les soirs un peu prestigieux.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
mickt
Mélomaniaque
mickt


Nombre de messages : 1544
Date d'inscription : 05/03/2018

TCE - Sarre/Rouland/Ghraichy - Sibelius/Saint-Saëns - 12/04  Empty
MessageSujet: Re: TCE - Sarre/Rouland/Ghraichy - Sibelius/Saint-Saëns - 12/04    TCE - Sarre/Rouland/Ghraichy - Sibelius/Saint-Saëns - 12/04  EmptyMer 13 Avr 2022 - 13:15

Mail reçu il y a deux semaines : Lorsque le Théâtre a pu rouvrir ses portes en septembre 2020, sa principale préoccupation a été de vous protéger aussi bien que son personnel d’accueil. Pour cette raison, et afin de maintenir son niveau de rémunération, le Théâtre a pris la décision de rémunérer directement le personnel de placement, en suspendant le versement du pourboire.

À la suite de la levée des restrictions par le gouvernement, nous vous informons que le personnel d’accueil en charge de votre placement en salle est de nouveau autorisé à recevoir une gratification de votre part à partir du vendredi 1er avril.

Nous sommes conscients que la pratique du pourboire pose question à beaucoup d’entre vous.

A cette fin, des négociations ont été ouvertes depuis janvier 2021 pour que le salariat du personnel de placement devienne pérenne comme il l’est pour le reste de l’équipe d’accueil. Nous avons bon espoir que ces discussions aboutissent rapidement.


jocolor
Revenir en haut Aller en bas
luisa miller
Mélomane chevronné
luisa miller


Nombre de messages : 5250
Age : 922
Date d'inscription : 27/11/2008

TCE - Sarre/Rouland/Ghraichy - Sibelius/Saint-Saëns - 12/04  Empty
MessageSujet: Re: TCE - Sarre/Rouland/Ghraichy - Sibelius/Saint-Saëns - 12/04    TCE - Sarre/Rouland/Ghraichy - Sibelius/Saint-Saëns - 12/04  EmptyMer 13 Avr 2022 - 13:17

DavidLeMarrec a écrit:
Rocktambule a écrit:
Premier balcon impair, porte latérale en face du vestiaire. C'est rarement la même, mais plus ou moins le même profil, la cinquantaine frustrée, qui refuse mon pourboire sous prétexte que je le donne en pièces jaunes (2 € en pièces de 50 centimes, c'est moins bien que 2 € en pièces de 1 ou 2 visiblement... il faut dire que ça semble être le défilé des billets de 5 € habituellement).

Cette histoire de monnaie me paraît invraisemblable Shocked , on ne me l'a jamais fait !  Celle qui est titulaire de ce côté (gauche / jardin, donc ?) est en général très directive et assez rude, oui.

5€ pour payer son maton… il faudra vraiment un jour réformer cette coutume… Des négociations sont en cours, mais les ouvreuses n'y tiennent pas : un fixe serait moins avantageux.

Cette exception (prévue dans la loi pour les seuls théâtres parisiens scratch ) me laisse toujours assez perplexe.


Citation :
Elle m'a même poursuivi jusqu'à la porte des toilettes, pensant peut-être que j'allais me placer sur le côté sans avoir son aval.
zen

À sa décharge, il y a beaucoup de replacement au TCE : entre la motivation de bien voir les stars (en particulier pour les concerts de glotte), l'architecture aberrante de Perret (une bonne partie de la salle voit au mieux un tiers de la scène, notre architecte n'était pas bon en géométrie…) qui rend hors de prix les bonnes places (et trop chères pour leur visibilité et leur confort celles qui sont abordables) et l'attitude ambiguë des ouvreuses et de la direction (le replacement n'est pas encouragé, mais toléré, et le petit pourboire supplémentaire bien accueilli), le ballet des replacements va bon train, en particulier les soirs un peu prestigieux.

Ben tiens, tu m'étonnes hehe .

Cela étant dit, je n'ai jamais eu de problèmes avec les ouvreuses du TCE, mais je suis peut-être une exception
Revenir en haut Aller en bas
https://lyriqueinfo.blogspot.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94075
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

TCE - Sarre/Rouland/Ghraichy - Sibelius/Saint-Saëns - 12/04  Empty
MessageSujet: Re: TCE - Sarre/Rouland/Ghraichy - Sibelius/Saint-Saëns - 12/04    TCE - Sarre/Rouland/Ghraichy - Sibelius/Saint-Saëns - 12/04  EmptyMer 13 Avr 2022 - 14:19

Ça dépend vraiment des personnes et des étages, mais certaines sont réputées désagréables depuis des années. Aucun problème sur les étages bas, c'est vraiment au premier et au second balcon qu'il y a des hargneuses (sur divers sujets : pourboire, replacements à géométrie variable, tête du client…).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 88713
Age : 40
Date d'inscription : 08/06/2005

TCE - Sarre/Rouland/Ghraichy - Sibelius/Saint-Saëns - 12/04  Empty
MessageSujet: Re: TCE - Sarre/Rouland/Ghraichy - Sibelius/Saint-Saëns - 12/04    TCE - Sarre/Rouland/Ghraichy - Sibelius/Saint-Saëns - 12/04  EmptyJeu 14 Avr 2022 - 1:06

Rocktambule a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Citation :
(alors que les ouvreuses toujours aussi odieuses

Quelle entrée de quel étage ?  Raconte-nous tout ! bounce

Premier balcon impair, porte latérale en face du vestiaire. C'est rarement la même, mais plus ou moins le même profil, la cinquantaine frustrée, qui refuse mon pourboire sous prétexte que je le donne en pièces jaunes (2 € en pièces de 50 centimes, c'est moins bien que 2 € en pièces de 1 ou 2 visiblement... il faut dire que ça semble être le défilé des billets de 5 € habituellement).
Surtout, outre cette mesquinerie, ce qui m'énerve c'est le blocage qu'elles font à l'entrée, alors que je sais très bien me placer, mieux qu'elle, que ça va commencer et qu'il reste du monde dehors !
Elle m'a même poursuivi jusqu'à la porte des toilettes, pensant peut-être que j'allais me placer sur le côté sans avoir son aval.
zen

Dernièrement, j'avais cru voir un renouvellement, avec des jeunes, des hommes, comme ce trentenaire de couleur avec lequel j'ai discuté un soir... Ça dépend des jours !

J'étais aussi au 1er balcon impair, et moi je donne une pièce d'un euro, point barre. Mr.Red
Eh bien, pas de problème, j'ai demandé si je pouvais me replacer, elle m'a indiqué où je pouvais le faire, sans soucis.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 88713
Age : 40
Date d'inscription : 08/06/2005

TCE - Sarre/Rouland/Ghraichy - Sibelius/Saint-Saëns - 12/04  Empty
MessageSujet: Re: TCE - Sarre/Rouland/Ghraichy - Sibelius/Saint-Saëns - 12/04    TCE - Sarre/Rouland/Ghraichy - Sibelius/Saint-Saëns - 12/04  EmptyJeu 14 Avr 2022 - 1:15

Rocktambule a écrit:
Programme :
Sibelius : Valse triste op. 44 n°1
Saint-Saëns : Concerto pour piano n°5 op. 103 « L’Égyptien »
Sibelius : Symphonie n°6 op. 104
Liszt : Fantaisie hongroise pour piano et orchestre

Distribution :
Saarländisches Staatsorchester (Orchestre du Théâtre national de la Sarre)
Sébastien Rouland | direction
Simon Ghraichy | piano

Concert inégal, dont l'intérêt a augmenté au fur et à mesure de la soirée.

Simon Ghraichy est présenté comme une star depuis quelques années (depuis qu'il a signé chez Deutsche Grammophon), mais il semble que la sauce ne prend pas. Depuis près de deux mois, on m'impose quotidiennement la publicité de ce concert sur FaceBook, chacun de ses concerts fait l'objet de promotions (dont hier soir), et la salle d'hier était bien mal remplie (deuxième balcon fermé, replacement dans un premier balcon bien vide, corbeille à moitié pleine, parterre bien rempli, peut-être avec des invitations, présence de Pascal Dusapin, par exemple). Le programme de salle annonce "Il est respecté par ses pairs pour sa virtuosité irréprochable et ses partis pris musicaux tranchés"... alors qu'il me fait une impression totalement inverse : des difficultés techniques évidentes et un manque cruel d'interprétation, maladroitement masqué par une exubérance vestimentaire (collection de vestes brodées, chaussures dorées...), une coupe (touffe) de cheveux qui le rend facilement identifiable et la sympathie qu'il dégage.

L'orchestre, lui, n'était clairement pas la star de la soirée : le programme de salle ne fait même pas mention du nom de l'orchestre ! Quatre pages, dont deux consacrées à des photos du pianiste, et seulement un encart sur le chef d'orchestre.

Sibelius (Valse triste) : c'est le morceau qui m'a accompagné au piano nuit et jour pendant l'enfermement solitaire du premier confinement. Je le connais intimement, profondément, comme un vieil ami. A l'orchestre, l'interprétation d'hier soir était catastrophique : introduction parfaitement inaudible (alors que les ouvreuses toujours aussi odieuses n'avaient pas fini de faire asseoir le public), sections beaucoup trop séparées avec de longs silences, et surtout, ça n'avait rien d'une valse...

Saint-Saëns : interprétation honnête. La variété des couleurs de la partition aide à couper la lassitude qui pourrait intervenir avec un accompagnement à l'orchestre assez terne et un pianiste manquant de charisme. Plusieurs très beaux moments, mais peut-être suis-je impartial, s'agissant de Saint-Saëns ! Aux saluts, le pianiste n'a pas manqué de signifier qu'il était soulagé que ce fut terminé.

Sibelius (symphonie n°6) : je la connaissais mal, mais j'ai passé un bon moment. On doit sûrement pouvoir en attendre beaucoup plus, mais l'orchestre s'en est bien tiré, avec des passages lumineux rappelant la première symphonie, des galops que j'aurais aimés plus rapides et intrépides, et du lyrisme que j'aurais aimé plus saisissant. Fin pianissimo menée de façon un peu scolaire, comme si le chef tournait le bouton du volume. J'aimerais beaucoup la revoir par un autre orchestre !

Liszt : encore une partition que je connais vraiment très bien. J'ai eu le sentiment que le pianiste avait appris les passages isolément, qu'il ne jouait pas avec une vision d'ensemble, mais qu'il jouait plutôt des sections les unes à la suite des autres, comme des vignettes dépareillées. Il y en avait un peu à côté, mais le plus gênant fut surtout le passage où il n'a pas joué, laissant l'orchestre jouer seul sur deux ou trois mesures (c'est sûrement passé inaperçu pour la plupart). Loin de moi l'envie de jouer le grincheux, j'ai passé un bon moment, c'était virevoltant, foisonnant, et ça rappelle que Liszt avait le génie de faire d'une petite idée mélodique assez faible un grand morceau de près d'un quart d'heure plein de fougue et de virtuosité.

Rappel : reprise de la fin de la Fantaisie, avec le public qui applaudit avant la fin.

Bizarrement j'ai pas mal aimé cette valse triste très très lente et très contrastée, j'ai trouvé la sonorité de l'orchestre très fine et admirable.

Je n'aurais grand chose à dire sur les deux concertos, j'étais vraiment venu pour la 6è de Sibelius, rarement donnée, et pas entendue en concert depuis le siècle précédent pour ma part!
Et je n'ai pas été déçu, mais surpris par la formation très réduite avec 4 violoncelles et 4 contrebasses, en tout cas c'était superbe, très fin, et bien contrasté.
J'ai beaucoup aimé la fin pour ma part justement!
Revenir en haut Aller en bas
Fritelli
Mélomane averti



Nombre de messages : 266
Date d'inscription : 29/04/2021

TCE - Sarre/Rouland/Ghraichy - Sibelius/Saint-Saëns - 12/04  Empty
MessageSujet: Re: TCE - Sarre/Rouland/Ghraichy - Sibelius/Saint-Saëns - 12/04    TCE - Sarre/Rouland/Ghraichy - Sibelius/Saint-Saëns - 12/04  EmptyJeu 14 Avr 2022 - 15:29

Je n'étais pas spécialement attiré par la renommée de l'orchestre, mais après 15 jours sans concert orchestral et suite à 1 récital de piano (Valentina Lisitsa) et
deux opéras en concert (Thaïs et Anna Bolena), je commençais à être en manque !
Drôle d'idée que de commencer par la Valse triste. Pour attirer le public ? C'est raté ! Une autre oeuvre plus rare de Sibelius aurait été mieux venue.
En tout cas, première impression favorable sur les cordes de l'orchestre, capables de jouer très léger.

Je n'ai pas grand chose à reprocher à l'interprétation du concerto de Saint-Saëns, sinon qu'elle était en effet "honnête et terne". Ennuyeuse même.
Je crois que je n'étais pas seul à éprouver cela car les applaudissements se sont arrêtés très vite.

La Fantaisie hongroise n'est certainement pas la meilleure oeuvre de Liszt, mais la fin me semble toujours irrésistible. On n'entend pas souvent cette oeuvre mais c'est ce passage dont on se souvient.
L'interprétation en était beaucoup plus satisfaisante que le Saint-Saëns, avec une certaine flamme requise par cette partition.
Honnêtement, je n'ai pas constaté de difficultés techniques dans le jeu du pianiste, il joue même cela assez aisément. Mais avec ses chaussures scintillantes, on s'attendrait à un jeu scintillant lui aussi.
On est déçu par un jeu relativement sage.

J'étais venu aussi pour la 6ème symphonie de Sibelius, qu'on a peu l'occasion d'entendre. Et c'était la partie la plus réussie du concert.
J'avoue que j'étais sceptique : un chef français dans Sibelius ?
Cet orchestre n'a pas une sonorité brillante et étincelante, mais justement, cela va très bien à cette oeuvre. Il n'y avait que 32 cordes, et cela donnait parfois un côté musique de chambre très réussi.
J'ai beaucoup aimé les ostinatos de cordes qui parcourent toute cette partition. Des cordes très disciplinées, capables d'une certaine transparence et de très belles nuances piano.
J'ai l'impression que ce chef aime les nuances très piano. J'aime aussi, mais dans le Saint-Saêns, les cordes jouaient tellement doucement qu'on ne les entendait presque plus.

Pour finir par le problème des ouvreuses, je suis étonné car au premier balcon de côté, il n'y en a jamais. Elles sont trop occupées par la zone centrale.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





TCE - Sarre/Rouland/Ghraichy - Sibelius/Saint-Saëns - 12/04  Empty
MessageSujet: Re: TCE - Sarre/Rouland/Ghraichy - Sibelius/Saint-Saëns - 12/04    TCE - Sarre/Rouland/Ghraichy - Sibelius/Saint-Saëns - 12/04  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
TCE - Sarre/Rouland/Ghraichy - Sibelius/Saint-Saëns - 12/04
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Saint-Saens: Oeuvres pour violon et orchestre
» Camille Saint-Saens (1835-1921)
» Saint-Saens. La symphonie n°3.
» PP - ONF Măcelaru - Saint Saens - Scriabine 26/11/21
» Mélodies de Saint-Saëns, CRR de Paris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Concerts-
Sauter vers: