Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Carmen de Bizet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 15, 16, 17  Suivant
AuteurMessage
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22878
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Jeu 22 Mai 2014 - 23:31

Confused Bilan mitigé pour cette première écoute.

J'aime bien la direction légère, cursive, déliée et incisive de Lombard. Virevoltant et précis. Les choeurs aussi, surtout au III et IV.

Mais globalement, ça sent trop l'asepsie du studio. C'est bien joli, mais pauvre en drame ; inoffensif et assez anodin.

Côté chant, c'est pas le pied. Timbre étroit et parfois piaillant pour Micaela. Un Don José un peu trop extasié. La diction me déçoit même pour l'héroïne. Tout ce que je n'aime pas : voyelles et nasales indistinctes, des consonnes lessivées...
Guère mieux pour Don José. Au moment où j'écris, j'entends dans la scène finale : O Carmé, il est tanzancaaaa....  Rolling Eyes 


Mélomaniac, in playlist, a écrit:

Georges Bizet (1838-1875) :

Carmen, opéra en quatre actes

Carmen : Béatrice Uria-Monzon
Don José : Christian Papis
Micaëla : Leontina Vaduva
Escamillo : Vincent Le Texier
Frasquita : Maryse Castets
Mercédès : Martine Olmeda
Dancaïre : Franck Leguérinel
Remendado : Thierry Trégan
Moralès : Olivier Lallouette
Zuniga : Lionel Sarrazin

Choeur d'enfants du Conservatoire de Bordeaux, dir. Marie-Christine Darracq

Choeur du Grand-Théâtre de Bordeaux, dir Gunter Wagner


Alain Lombard, Orchestre National de Bordeaux Aquitaine

(Astrée, juillet 1994)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82107
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Ven 23 Mai 2014 - 0:02

Mélomaniac a écrit:
Mais globalement, ça sent trop l'asepsie du studio. C'est bien joli, mais pauvre en drame ; inoffensif et assez anodin.

Je ne suis pas d'accord avec ça – et, à mon avis, vu la distribution typiquement bordelaise (BUM, Le Texier, Castets, Olmeda, Sarrazin !), ce doit être issu de représentations locales.

J'entends une vision ramenée à des proportions plus proches de l'origine, qui ne cherche pas trop d'espagnolades ni d'éclat, très loin de ce qu'ont fait les « grands chefs » internationaux. Mais au contraire une lecture vivante, qui sent l'expérience de l'économie de la scène.


Citation :
Côté chant, c'est pas le pied. Timbre étroit et parfois piaillant pour Micaela. Un Don José un peu trop extasié. La diction me déçoit même pour l'héroïne. Tout ce que je n'aime pas : voyelles et nasales indistinctes, des consonnes lessivées...
Guère mieux pour Don José. Au moment où j'écris, j'entends dans la scène finale : O Carmé, il est tanzancaaaa....  Rolling Eyes 

Là, je ne peux pas te contredire. Pris individuellement, il n'y a pas de quoi crever de bonheur, c'est certain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
André
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5473
Localisation : Laval, Québec
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Ven 23 Mai 2014 - 2:46

Quand tu parles de " l'expérience de l'économie de la scène", est-ce que ce n'est pas ce qu'on appelle en anglais "damn with faint praise" ? L'économie est-elle la mère de toutes les productions scéniques ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Ven 23 Mai 2014 - 8:35

bAlexb a écrit:
Quant à Migenes, je trouve qu'on est très injuste avec elle ; sa Carmen n'a affectivement jamais été réputée être très vocale (encore qu'il faudrait s'entendre sur le contenu exact du terme) et elle a, sans doute, été choisie autant pour sa plastique et son abattage que pour ses qualités "pures" de chanteuse. Pour autant, la réduire à une sous-qualité de supplétive "hormonée" me paraît réducteur : on a, au moins, une Salome et une Lulu ("légitimée" chez RCA, à Vienne avec Maazel au pupitre) sans parler d'une Musetta, d'une Notre-Dame de Schmidt, d'un Mahagonny, d'une Eurydice d'Offenbach pour confirmer que la carrière lyrique a peut-être été pour elle une seconde (une autre) voie/voix mais pas moins professionnelle que sa vie de showgirl.

C'est tout à fait à la marge mais je ne trouve pas tellement d'autre endroit pour poster ; et c'est une manière de surenchérir quant au profil "lyrique" de Migenes aujourd'hui encore. Elle chantera Pierrot lunaire (+ un projet "Cabaret 30") à Bordeaux la saison prochaine ; moins tant vocal, peut-être que "linguistique" mais avec quelle exigence de rythme et de sûreté de la métrique pour atteindre le but poétique !
http://www.opera-bordeaux.com/dactail-spectacle/opera-1/pierrot-lunaire-cabaret-30-844/14-15-11.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22878
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Ven 23 Mai 2014 - 22:40

DavidLeMarrec a écrit:

Mélomaniac a écrit:

Mais globalement, ça sent trop l'asepsie du studio. C'est bien joli, mais pauvre en drame ; inoffensif et assez anodin.


Je ne suis pas d'accord avec ça – et, à mon avis, vu la distribution typiquement bordelaise (BUM, Le Texier, Castets, Olmeda, Sarrazin !), ce doit être issu de représentations locales.


Enregistré au Grand Théâtre, et donc peut-être rodé à la scène. Mais passer sur les planches ne suffit pas pour garantir à l'auditeur d'un disque qu'il sera emporté dans la situation dramatique.
Quand bien même : on a ici une prestation de petit calibre, globalement. Ceci dit les choeurs d'arène du IV atteignent une ampleur certaine.


DavidLeMarrec a écrit:

J'entends une vision ramenée à des proportions plus proches de l'origine, qui ne cherche pas trop d'espagnolades ni d'éclat, très loin de ce qu'ont fait les « grands chefs » internationaux. Mais au contraire une lecture vivante, qui sent l'expérience de l'économie de la scène.


La direction virevoltante que j'évoquais ne sous-entend pas débauche de couleur locale. Au contraire, cet orchestre svelte, ferme et tonique reste dans un cadre expressif plutôt neutre, à l'écart de toute espagnolade.

Pour revenir au chant, tu avais déjà critiqué les Schumann de Stutzmann, en disant que le son ne sort pas. Je ne partage pas ce point de vue, mais ici hélas c'est ce que je ressens avec BUM. Et les grands airs (habanera, les Tringles...) ne correspondent pas du tout à ce que j'attends en termes de diction, et même de simple clarté élocutoire.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
malko
Mélomaniaque


Nombre de messages : 678
Date d'inscription : 09/01/2011

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Sam 24 Mai 2014 - 0:10

Sur scène, je n'ai jamais vu mieux que BUM : Belle, libre, fière, jamais vulgaire, et quoiqu'en pense de sa diction, doublement idiomatique.

Carmen incarne la modernité féminine à laquelle même notre siècle ne rend encore justice ;

Alors l'interpréter comme une catin usant des plus vieilles ficelles du monde, c'est parfaitement ringard ;

Et trahir le génie de Bizet.









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22878
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Sam 24 Mai 2014 - 0:14

malko a écrit:

Sur scène, je n'ai jamais vu mieux que BUM : Belle, libre, fière, jamais vulgaire, et quoiqu'en pense de sa diction, doublement idiomatique.


Certainement, certainement, mais hier je n'avais que le disque pour apprécier sa prestation...   

Là, j'écoute Callas. C'est surchargé, complexe (hors style voire) mais tellement plus riche dramatiquement -et vocalement...

Et la direction de Prêtre joue à fond la carte du spectacle vibrant...

J'ai certainement mauvais goût, mais je préfère quand Carmen bouillonne sur la scène de son théâtre des passions...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82107
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Sam 24 Mai 2014 - 13:57

Mélomaniac a écrit:
Quand bien même : on a ici une prestation de petit calibre, globalement.

Mais c'est précisément l'objet de cette vision : rendre cet opéra à son cadre intimiste initial. Effectivement, si tu veux du grand spectacle, va vers Beecham, Bernstein ou Karajan, pas vers Lombard II. Smile


Citation :
Pour revenir au chant, tu avais déjà critiqué les Schumann de Stutzmann, en disant que le son ne sort pas. Je ne partage pas ce point de vue, mais ici hélas c'est ce que je ressens avec BUM.

Factuellement, ce n'est pas le cas : tous les sons sont tubés, mais la voix est très sonore. Ensuite, oui, je vois ce que tu veux dire, en particulier pour l'élocution, et je le partage – encore que ce soit beaucoup moins flagrant à cette époque que par la suite (il me semble qu'elle a ces cinq dernières années effectué un certain retour vers plus de clarté dans la diction, néanmoins).


malko a écrit:
Sur scène, je n'ai jamais vu mieux que BUM : Belle, libre, fière, jamais vulgaire, et quoiqu'en pense de sa diction, doublement idiomatique.

Carmen incarne la modernité féminine à laquelle même notre siècle ne rend encore justice ;

Alors l'interpréter comme une catin usant des plus vieilles ficelles du monde, c'est parfaitement ringard ;

Et trahir le génie de Bizet.

Le livret n'interdit rien de ce point de vue. Smile Mais ce n'est pas vraiment la question : BUM est incroyablement crédible sur scène (à Barcelone, c'était quasiment suffocant), tout à fait... au disque néanmoins (et même sur scène, au demeurant), on peut difficilement la classer parmi les dictions correctes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Parsifal
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5721
Age : 25
Date d'inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Ven 30 Mai 2014 - 10:44

bAlexb a écrit:
Otello a écrit:
Benedictus a écrit:
face à La Flûte enchantée de Bergman
Ben pourtant ce film est d'une grande littéralité illustrative!

C'est le moins qu'on puisse dire, tu as raison ; et sans vraie magie visuelle, qui plus est.

Totalement hors sujet, mais je ne suis absolument pas d'accord, la mise en scéne de la flute enchanté dans ce film est littérale (ce qui ne l’empêche d'ailleurs pas d'être a mon avis assez belle et séduisante dans le genre), mais cette mise en scéne n'est qu'un des éléments du film de Bergman parmi d'autre, car il ne se contente pas de mettre en scéne l’opéra de Mozart, puisqu'il intègre le dispositif théâtrale. Dispositif théâtrale totalement faux puisqu'il s'agit d'un "vrai" film tourné sur plusieurs mois et non pas d'une représentation filmé, d'ailleurs le décors de l'opera excéde a plusieurs reprise l'espace stricte d'une scéne de théatre. Donc Bergman joue sur les rapport entre théâtre et cinéma, sur le vrai et le faux et met en valeur la théâtralité du film tout en la niant dans le même temps par un traitement de l'espace impossible au théâtre.
Qu'on trouve ça gratuit, pas interessant voir vain je peux le comprendre (après tout ça reste un exercice de style dans la filmographie de Bergman) mais on ne peut certainement pas dire que c'est un film littéral, bien moins en tout cas que la Carmen de Rosi ou le Don Giovanni de Losey (films que j'aime aussi par ailleurs)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6771
Age : 51
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Ven 30 Mai 2014 - 15:36

Parsifal a écrit:
la mise en scéne de la flute enchanté dans ce film est littérale (ce qui ne l’empêche d'ailleurs pas d'être a mon avis assez belle et séduisante dans le genre)
On ne parlait que de ça à la base: la littéralité de la mise en scène dans son concept de Conte et dans les décors et les costumes. Le message proprement cinématographique de Bergman c'est une autre affaire! On parlait du rendu filmé de cet opéra.
Et si on veut pinailler, la littéralité est un peu détournée puisque dans le film Pamina est la fille de Sarastro et que Bergman inverse l'ordre des scènes à la fin de l'opéra.
Mais dans l'ensemble la vision de l'oeuvre par Bergman est très littérale.
Et je trouve ce film magnifique!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parsifal
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5721
Age : 25
Date d'inscription : 06/01/2011

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Ven 30 Mai 2014 - 15:48

Otello a écrit:
Parsifal a écrit:
la mise en scéne de la flute enchanté dans ce film est littérale (ce qui ne l’empêche d'ailleurs pas d'être a mon avis assez belle et séduisante dans le genre)
On ne parlait que de ça à la base: la littéralité de la mise en scène dans son concept de Conte et dans les décors et les costumes. Le message proprement cinématographique de Bergman c'est une autre affaire! On parlait du rendu filmé de cet opéra.
Et si on veut pinailler, la littéralité est un peu détournée puisque dans le film Pamina est la fille de Sarastro et que Bergman inverse l'ordre des scènes à la fin de l'opéra.
Mais dans l'ensemble la vision de l'oeuvre par Bergman est très littérale.
Et je trouve ce film magnifique!

ok  on ne parlais pas de la même chose Smile 
mais je voulais juste souligner que dans le domaine du film d’opéra le Bergman est quand même atypique, je n'ai souvent pas vu ce type de dispositif ailleurs je pense que c'est pour ça que Benedictus le citer au côté des films des Straub et de Syberberg qui eux aussi témoigne d'une vision cinématographique atypique qui excéde la simple illustration ou interprétation du livret.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3914
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Ven 30 Mai 2014 - 17:24

Parsifal a écrit:

mais je voulais juste souligner que dans le domaine du film d’opéra le Bergman est quand même atypique, je n'ai souvent pas vu ce type de dispositif ailleurs je pense que c'est pour ça que Benedictus le citer au côté des films des Straub et de Syberberg qui eux aussi témoigne d'une vision cinématographique atypique qui excéde la simple illustration ou interprétation du livret.

 mains 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22878
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Sam 31 Mai 2014 - 23:11

Smile Découverte ce soir de cette version qu'on m'avait signalée avec prudence en raison des dialogues dits par des comédiens.

Mais dans le feu de l'action, cet expédient ne m'a pas vraiment indisposé. Et puis au moins on se croit au théâtre : superbe Lilas Pastia de Régis Outin.

J'ai été séduit par la Carmen de Bumbry : énergique, fière, avec un clair filet de voix.
Le Don José de Vickers m'a d'abord déçu dans son duo Parle-moi de ma mère, assez impossible à cause de la diction, et d'un ton déplacé. Hormis l'accent douteux, il m'a conquis par l'ampleur de la voix, et sa prestation vibrante, volontiers grandiose (splendide dans la scène finale).
Bof pour la Micaëla de Freni. Je commence à être d'accord avec Polyeucte : au fond la rosière campée par Janine Micheau incarne certainement l'idéal du personnage.
Bof pour un Moralès aux intonations pelucheuses, pour un Escamillo où je m'aperçois que Blanc reste un modèle.
Très bons seconds rôles féminins, aussi bien à l'auberge que dans la scène des cartes.

Excellents choeurs de l'Opéra de Paris, à fond dans le drame, parfaitement idiomatiques. En revanche, les gamins sont un peu trop angéliques.

Excellente prestation dirigée par Frühbeck de Burgos : assez neutre pour la couleur, mais précise, incisive, volontariste, brillante et spectaculaire.

Bref, dans l'ensemble, et comme j'écoute aussi cet opéra pour le plaisir de l'orchestre, j'y reviendrai avec plaisir.
 thumleft 

Mélomaniac, in playlist, a écrit:

Georges Bizet (1838-1875) :

Carmen, opéra en quatre actes


Carmen : Grace Bumbry
Micaëla : Mirella Freni
Frasquita : Eliane Lublin
Mercédès : Viorica Cortez
Don José : Jon Vickers
Escamillo : Kostas Paskalis
Dancaïre : Michel Trempont
Remendado : Albert Voli
Moralès : Claude Meloni
Zuniga : Bernard Gontcharenko


Choeurs du Théâtre National de l'Opéra de Paris, dir. Jean Laforge
Petits Chanteurs à la croix de bois, dir. Abbé Delsinne

Rafael Frühbeck de Burgos, Orchestre du Théâtre National de l'Opéra de Paris

(Emi, 1971)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otello
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 6771
Age : 51
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/05/2010

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Sam 31 Mai 2014 - 23:32

mains c'est ma version de coeur!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18956
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Sam 31 Mai 2014 - 23:35

Mélomaniac a écrit:
Smile Découverte ce soir de cette version qu'on m'avait signalée avec prudence en raison des dialogues dits par des comédiens.

Mais dans le feu de l'action, cet expédient ne m'a pas vraiment indisposé. Et puis au moins on se croit au théâtre : superbe Lilas Pastia de Régis Outin.

Oui, ça fait un peu bizarre au début, mais on s'habitue!

Citation :
J'ai été séduit par la Carmen de Bumbry : énergique, fière, avec un clair filet de voix.

Filet de voix? Hum... c'est au contraire une grande voix je trouve!
Mais oui, elle est super fière et énergique... dans le genre grande voix ça reste un modèle pour moi en Carmen...

Citation :
Le Don José de Vickers m'a d'abord déçu dans son duo Parle-moi de ma mère, assez impossible à cause de la diction, et d'un ton déplacé. Hormis l'accent douteux, il m'a conquis par l'ampleur de la voix, et sa prestation vibrante, volontiers grandiose (splendide dans la scène finale).
Ah oui, faut s'habituer à ce Don José un peu dur et étrange... mais l'implication est assez formidable et la violence et le désespoir final jamais égalé je trouve!

Citation :
Bof pour la Micaëla de Freni. Je commence à être d'accord avec Polyeucte : au fond la rosière campée par Janine Micheau incarne certainement l'idéal du personnage.
hehe
Tu sais quoi... je suis un immense fan de Freni aussi! :DDMais disons que sa Micaela est peut-être moins claire que celle de Micheau, mais plus lyrique et émouvante je trouve... Enfin pour moi les deux sont splendides! Very Happy


Citation :
Bof pour un Moralès aux intonations pelucheuses, pour un Escamillo où je m'aperçois que Blanc reste un modèle.
Blanc est un modèle dans à peu près tout de toute façon! Very Happy

Citation :
Excellents choeurs de l'Opéra de Paris, à fond dans le drame, parfaitement idiomatiques. En revanche, les gamins sont un peu trop angéliques.
Excellente prestation dirigée par Frühbeck de Burgos : assez neutre pour la couleur, mais précise, incisive, volontariste, brillante et spectaculaire.
Oui, j'aime beaucoup aussi cette direction! Very Happy

Citation :
Bref, dans l'ensemble, et comme j'écoute aussi cet opéra pour le plaisir de l'orchestre, j'y reviendrai avec plaisir.
Citation :
 thumleft 
Super! :DBonne suite de découvertes! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Figaro
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 817
Date d'inscription : 08/06/2010

MessageSujet: Carmen - Reiner, Stevens   Mer 18 Juin 2014 - 11:03

Ré-édition de cette version de Carmen, chez Sony dans la collection Sony Classical Opera (celle qui ressemble aux Originals de Universal), annoncée pour juillet sur le site JPC.

 

Quelqu'un connaît ?...


Dernière édition par Figaro le Mer 18 Juin 2014 - 20:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82107
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Mer 18 Juin 2014 - 20:18

Pas franchement élégant (et le français... Confused ), je n'aime pas beaucoup ça. Mais après, c'est chanté / joué avec vigueur, hein.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22878
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Lun 14 Juil 2014 - 15:24

 Smile J'ai d'abord été surpris par un son assez léger, au point de me lever pour tourner le potentiomètre de quelques crans.

Fluidité, cursivité, astringence, énergie, davantage de mordant que de relief : ces qualités que Maazel révèle dans l'Ouverture marquent sa conception d'ensemble, qui sait aussi se plier avec une certaine suavité aux inflexions lyriques que réclament les courbes vocales généreuses -notamment dans le tableau final, porté par une baguette moins intense qu'insidieuse et coulante.
Très satisfait par les prestations de Domingo et Raimondi, beaucoup moins par celle de l'héroïne que j'ai trouvé limitée à plusieurs égards : voix, incarnation, sens du drame... Peut-être que l'image (je ne connais pas le film) viendrait amender cette impression.
L'accent de Micaëla dépare un peu cette distribution francophile, louable pour la diction, sans tomber dans des excès d'articulation théatreuse.
Excellents choeurs, aussi les enfants que j'aurais juste souhaité un peu plus délurés.
Une agréable soirée donc, sans remettre en cause mes références (Wolff, Cluytens, Beecham en tête, puis Prêtre et Frühbeck de Burgos) qui se confirment au gré des écoutes.
Mais j'ai encore du grain à moudre : découvrir Abbado, Karajan, Solti, Schippers, Reiner...
Ah oui, j'allais oublier : les dialogues en gros plan avec bruitage, c'est assez horripilant.

 
 
 
Mélomaniac a écrit:

Georges Bizet (1838-1875) :

Carmen, opéra en quatre actes

Carmen : Julia Migenes
Don José : Placido Domingo
Micaëla : Faith Esham
Escamillo : Ruggero Raimondi
Zuniga : John Paul Boggart
Moralès : François Le Roux
Frasquita : Lilian Watson
Mercédès : Susan Daniel
Le Dancaïre : Jean-Philippe Laffont
Le Remendado : Gérard Garino
Lillas Pastia : Julien Guiomar
Un Guide : Accurzio di Leo


Choeurs de Radio-France dir. Jacques Jouineau

Maîtrise de Radio-France dir. Henri Farge

= Lorin Maazel, Orchestre National de France

(Erato, décembre 1982)
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5473
Localisation : Laval, Québec
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Lun 14 Juil 2014 - 21:01

On te l'a dit: c'est d'abord et avant tout un opéra filmé. Faut voir/entendre avec le même esprit que le Don Giovanni de Losey. D'autres ajouteront la Zauberflöte de Bergman, ce qui est un snobisme (musicalement c'est un brouet sans substance ni consistance).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3914
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Lun 14 Juil 2014 - 21:25

Mélomaniac a écrit:

Ah oui, j'allais oublier : les dialogues en gros plan avec bruitage, c'est assez horripilant.

Il faut dire que cet enregistrement est d'abord la bande-son du film, ce qui fait que le cahier des charges des ingénieurs du son ne devait pas être le même, sur ce plan-là (dialogues, bruitages), que pour un enregistrement destiné au seul disque.

Les deux autres solutions - refaire une séance d'enregistrement "disque" ou trafiquer a posteriori au potentiomètre - n'étaient sans doute pas plus satisfaisantes, économiquement pour la première, techniquement pour la seconde.

André a écrit:
On te l'a dit: c'est d'abord et avant tout un opéra  filmé. Faut voir/entendre avec le même esprit que le Don Giovanni de Losey. D'autres ajouteront la Zauberflöte de Bergman, ce qui est un snobisme (musicalement c'est un brouet sans substance ni consistance).

Sans snobisme, on peut aussi aimer le film de Bergman parce qu'on le trouve beau comme film - tout en étant bien conscient de la médiocrité musicale de sa bande-son. (Le projet - ni le budget - n'est d'ailleurs le même que ceux du Rosi ou du Losey.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82107
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Lun 14 Juil 2014 - 21:33

André a écrit:
D'autres ajouteront la Zauberflöte de Bergman, ce qui est un snobisme (musicalement c'est un brouet sans substance ni consistance).

Östman, Hagegård et Cold, des imposteurs tout juste bons à abuser les snobs, vraiment ?

Je suis d'accord que ça ne fait pas compétition avec les (nombreuses) meilleures versions de la discographie pléthorique… mais on peut avoir une tendresse pour elle (ce qui n'est pas mon cas, d'ailleurs) de façon assez légitime, il me semble.


Benedictus a écrit:
tout en étant bien conscient de la médiocrité musicale de sa bande-son.
Mais non, mais non !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3914
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Lun 14 Juil 2014 - 22:13

DavidLeMarrec a écrit:
André a écrit:
D'autres ajouteront la Zauberflöte de Bergman, ce qui est un snobisme (musicalement c'est un brouet sans substance ni consistance).

Östman, Hagegård et Cold, des imposteurs tout juste bons à abuser les snobs, vraiment ?

Non, justement, ce n'était pas Östman qui dirigeait l'orchestre mais Eric Ericson (et un peu au pied levé); il est probable qui si ç'avait été Östman, le résultat aurait été sensiblement meilleur. Et puis de toute manière, si ce film avait eu aussi le projet de proposer une B.O. discographiquement bankable, il n'aurait pas été tourné en suédois.

Le projet était autre, voilà tout (n'oublions pas qu'il s'agit à l'origine d'une production la radio-télévision publique suédoise).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82107
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Lun 14 Juil 2014 - 22:30

Benedictus a écrit:
Non, justement, ce n'était pas Östman qui dirigeait l'orchestre mais Eric Ericson (et un peu au pied levé);

Ah oui, pas du tout la même école (il suffit d'écouter ses Motets de Bach – pas mauvais mais assez terrifiants)… mais je trouve qu'on sent bien l'alacrité de l'Orchestre de Drottningholm (cette fois, c'est bien lui ?).


Citation :
si ce film avait eu aussi le projet de proposer une B.O. discographiquement bankable, il n'aurait pas été tourné en suédois.

Oui, mais ça fait partie du charme, en définitive (même si le résultat est plutôt un amollissement consonantique que des couleurs nouvelles…).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 3914
Age : 42
Localisation : De retour entre deux ou trois poudrières...
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Lun 14 Juil 2014 - 22:45

DavidLeMarrec a écrit:
Benedictus a écrit:
Non, justement, ce n'était pas Östman qui dirigeait l'orchestre mais Eric Ericson (et un peu au pied levé);

Ah oui, pas du tout la même école (il suffit d'écouter ses Motets de Bach – pas mauvais mais assez terrifiants)…

 Mr. Green 

DavidLeMarrec a écrit:
mais je trouve qu'on sent bien l'alacrité de l'Orchestre de Drottningholm (cette fois, c'est bien lui ?).

Oui.

DavidLeMarrec a écrit:
Citation :
si ce film avait eu aussi le projet de proposer une B.O. discographiquement bankable, il n'aurait pas été tourné en suédois.

Oui, mais ça fait partie du charme, en définitive (même si le résultat est plutôt un amollissement consonantique que des couleurs nouvelles…).

Oui - aux deux remarques. En effet, je trouve que cette version suédoise ajoute au côté très simple, très naïf, sans prétention (et justement pas du tout snob) de ce film: l'idée de faire découvrir la Flûte - et aussi ce qu'est une représentation d'opéra, dans un vrai théâtre - aux écoliers suédois.


Mais pour revenir à Carmen:

@ Mélomaniac: Puisque tu as - et que tu aimes - déjà les versions Wolff, Cluytens, Beecham et Prêtre et quelques autres versions plus «internationales» (pour moi ce serait plutôt Bernstein et Karajan que Frühbeck de Burgos), pourquoi t'imposes-tu de les avoir toutes? Mieux vaudrait consacrer ses journées à traquer le disque d'extraits avec Janes Rhodes...

Ce serait Les Pêcheurs de perles, je comprendrais mieux ta démarche (pas mal de très bonnes versions, idiomatiques pour la plupart d'entre elles, et assez différentes même si c'est plus subtil que pour Carmen).


Dernière édition par Benedictus le Mar 15 Juil 2014 - 0:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82107
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Lun 14 Juil 2014 - 22:48

Benedictus a écrit:
@ Mélomaniac: Puisque tu as - et que tu aimes - déjà les versions Wolff, Cluytens et Beecham et quelques autres versions plus «internationales» (pour moi ce serait plutôt Bernstein et Karajan que Frühbeck de Burgos et Maazel), pourquoi t'imposes-tu de les avoir toutes? Ce serait Les Pêcheurs de perles, je comprendrais mieux ta démarche (pas mal de très bonnes versions, idiomatiques pour la plupart d'entre elles, et assez différentes même si c'est plus subtil que pour Carmen).

Complètement d'accord, et j'allais poser la question… puis j'ai vu son pseudo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Ven 1 Mai 2015 - 13:43

Wolff, Cluytens, Inghelbrecht, Cohen, etc. Je remonte la chronologie (vieilles cires un jours, vieilles cires toujours hein tongue !) ; j'ai mis la main sur une version (chef anonyme) à Milan en 1919.
En attendant "l'intégrale" (les guillemets portent sur le doute que j'ai par rapport à l'intégralité en question, cf. le Faust de même provenance) Destinn, quid de de celle de Ruhlmann en 1912, si certain(e)s ici l'ont entendue ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82107
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Ven 1 Mai 2015 - 14:05

Et c'est avec qui, Milan-anonyme ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Ven 1 Mai 2015 - 14:35

DavidLeMarrec a écrit:
Et c'est avec qui, Milan-anonyme ?

Fanny Anitua: Carmen
Luigi Bolis: Don José
Ines Maria Ferraris: Micaëla
Cesare Formichi: Escamillo
Rosa Caravaglia: Frasquita
Lina Caravaglia: Mercédès
Luigi Baldassare: Le Dancaïre
Carlo Paltrinieri: Le Remendado
Enrico Spada: Moralès
Coro e Orchestra del Teatro alla Scala
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
avatar

Nombre de messages : 82107
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Ven 1 Mai 2015 - 16:13

Merci. Smile C'est chanté en italien, je suppose ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Ven 1 Mai 2015 - 16:47

DavidLeMarrec a écrit:
Merci. Smile  C'est chanté en italien, je suppose ?

Si, certo !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ChoCoNRV
Néophyte


Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 31/10/2015

MessageSujet: Demande   Lun 14 Mar 2016 - 0:08

Pardonnez mon peu de motivation quant à la lecture complète de ce sujet mais si je cherche donc une ou deux (trois max) versions en mode cosmiquement indétrônables de cet opéra sachant que seule la musique m'intéresse, vers quels horizons suis-je censé naviguer?
Merci d'avance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélomaniac
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 22878
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Lun 14 Mar 2016 - 0:23

Smile Ça dépend quand même de tes critères : l'accent du choeur et des chanteurs t'importe-t-il ? La qualité sonore (du mono t'incommode ou non ?)

Plutôt une version de chef, ou de plateau vocal ? Du studio bien propre ou du théâtre ?


On peut bien sûr te suggérer 2-3 incontournables, mais la liste peut moduler en fonction des réponses aux questions ci-dessus.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5473
Localisation : Laval, Québec
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Lun 14 Mar 2016 - 0:50

J'ai acheté celle-ci aujourd'hui, à un prix imbattable. Apparemment le remastering est particulièrement réussi. Pour oreilles 'internationales':



Fritz Reiner dans Carmen ça doit être le pied !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ChoCoNRV
Néophyte


Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 31/10/2015

MessageSujet: A melomaniac   Lun 14 Mar 2016 - 2:01

L'accent ne m'importe absolument pas, le mono aucun souci non plus, mon seul critère étant la musicalité.
Pour le reste peu importe aussi tant que la musique reste fine, colorée et profonde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Lun 14 Mar 2016 - 9:53

ChoCoNRV a écrit:
L'accent ne m'importe absolument pas, le mono aucun souci non plus, mon seul critère étant la musicalité.
Pour le reste peu importe aussi tant que la musique reste fine, colorée et profonde.

Profonde, je le crois ; colorée, assurément (et même bigarrée ; et tourbillonnante, en fait, dans une espèce de vortex d'affects violemment contrastés) ; fine, en revanche, cela relèvera du goût de chacun mais ça n'est pas l'épithète qui me vient spontanément à l'esprit !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ChoCoNRV
Néophyte


Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 31/10/2015

MessageSujet: A bAlexb   Lun 14 Mar 2016 - 12:53

Oui si j'en suis arrivé à faire ma demande c'est que je n'ai jamais écouté cet opéra -.-'
A part forcément "L'amour est un oiseau rebelle" par Callas ou quelques suites de type "Les Toréadors" je ne connais strictement rien à la chose...

Musicalement parlant vous n'auriez pas deux ou trois splendides versions à me conseiller?

Ah oui j'oubliais de dire que j'ai choppé le vinyle "Carmen & L'arlésienne Suites" de 1967 par Munch et je suis parfaitement rentré dedans à la première écoute (délicieuse Aragonaise et l'Intermezzo est superbe... Ah ok c'était donc cela Habanera & La Garde Montante xD)... Par contre même si je n'ai rien contre le fait d'avoir un opéra incomplet vous l'aurez compris (va t-on m'assassiner pour ce fol outrage) j'aurais si possible aimé écouté les pièces chantées qui vous sembleront les plus mythiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Lun 14 Mar 2016 - 13:25

Aïe, Carmen c'est un sujet éminemment glissant, dangereux ; c'est (et pardon pour le jeu de mots) l'auberge espagnole par excellence dans laquelle chacun amène non pas un bout de l'oeuvre, mais un bout de soi et de ses attentes.
Alors, pour moi, il y aurait, parmi les très bonnes versions : Cluytens/EMI (l'Opéra-Comique dans sa belle tradition, au sens latin), Prêtre/EMI (pour Callas, fauve et pour la distribution en général, qui est un modèle d'équilibre et de vrai/bon ton), Schippers/DECCA (version flamboyante, hypertrophie des moyens vocaux/orchestraux, bigarrure, etc.), Frühbeck de Burgos/EMI (distribution cosmopolite pour ne pas dire hétéroclite mais, dans le même temps, profonde unité de ton dans "l'espagnolade"). Karajan dernière manière (l'enregistrement DGG) a des subtilités à l'orchestre, une personnalité intense qui se goûte et reste longtemps "en oreille" ; récemment, Rattle/EMI a donné une version contemporaine extrêmement aboutie. Reste la question des versions (avec ou sans dialogues, avec ou sans récitatifs, avec ou sans le mélodrame du I) ; de ce point de vue, Frühbeck de Burgos emporte largement la palme à mes yeux, version à la fois complète, dramatiquement efficace et au discours très serré/resserré. Difficile trouvable, malheureusement (trouvable, seulement ?), l'excellent Lombard/Erato qui a une distribution où brille/fulmine et enivre une Crespin au dire impitoyable.
Mais très honnêtement, c'est un sujet presque inépuisable (il y a des choses phénoménales en 78t, en captations en direct aussi et même en studio dès lors qu'on détaille chacune des distributions, cf. la jeune Freni, à la fois franche et fraîche chez Karajan/RCA comme seul exemple).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18956
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Lun 14 Mar 2016 - 13:27

Comme ça pour moi, celles que j'apprécie le plus sont :

Orchestre bondissant et très vivant, Carmen fine et intelligente, Don José parfait, superbes Escamillo et Micaela... On reste par contre dans une vision très "sobre" de Carmen : tout le monde est bien propre sur lui...


Vision beaucoup plus extravertie de l'ouvrage, avec des personnages très marqués pour Don José et Carmen. Impressionnant et très théâtrale. par contre, on est dans un style beaucoup plus proche du vérisme à certains moment. Mais ça marche formidablement bien!


En DVD, mais formidable de ton, d'esprit et de tout. Savant mélange entre les deux versions précédente avec un côté très impliqué de chanteurs, mais aussi un grand soucis du style et de la nuance. Mise en scène traditionnelle.


Voilà, ce seraient mes trois versions recommandées...
Après d'autres existent et sont souvent mises en avant comme Abbado ou Karajan. Perso je n'adhère pas trop... Confused

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Lun 14 Mar 2016 - 13:33

Polyeucte a écrit:
Après d'autres existent et sont souvent mises en avant comme Abbado ou Karajan. Perso je n'adhère pas trop... Confused

Personnellement : à Abbado encore moins qu'a aucun autre (à ce compte-là, je préfère, de loin Ozawa/Philips qui est aussi cosmopolite, l'assume et, mieux, en joue comme on le ferait de quelque chose "d'a-organique" et, partant, d'efflorescent, de grouillant même si cela se joue nécessairement au détriment de l'unité du propos).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ChoCoNRV
Néophyte


Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 31/10/2015

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Lun 14 Mar 2016 - 14:18

Alors je vous remercie très fortement pour vos précieux conseils je vais pouvoir entamer quelques recherches...
J'ai pour l'instant accès aux vinyles de Prêtre/Callas et de Karajan (1983 DGG avec Agnes Baltsa, José Carreras, José van Dam & Katia Ricciarelli ça doit être çà) c'est déjà un bon début.
Apparemment vous vous rejoignez sur Frühbeck de Burgos ce sera donc mon horizon.

Sinon j'me permets de vous demander par rapport à ce que j'ai sous la main si peut-être vous êtes passés par:
- Version Solti 1975
- Version Schippers 1963
- Ansermet 1958 pour les suites
- Et cette chose dont je ne comprends pas tous les tenants et les aboutissants comme dirait ce protagoniste dont je n'ai pas le nom.
=> Bizet-Shchedrin - Rozhdestvensky The Carmen ballet 1968

Deuxième écoute de Munch pour les suites et franchement c'est du très haute came comme on dit dans mes contrées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Lun 14 Mar 2016 - 14:43

ChoCoNRV a écrit:
Alors je vous remercie très fortement pour vos précieux conseils je vais pouvoir entamer quelques recherches...
J'ai pour l'instant accès aux vinyles de Prêtre/Callas et de Karajan (1983 DGG avec Agnes Baltsa, José Carreras, José van Dam & Katia Ricciarelli ça doit être çà) c'est déjà un bon début.
Apparemment vous vous rejoignez sur Frühbeck de Burgos ce sera donc mon horizon.

Sinon j'me permets de vous demander par rapport à ce que j'ai sous la main si peut-être vous êtes passés par:
- Version Solti 1975
- Version Schippers 1963

Solti : beaucoup plus recommandable que la moyenne "internationale" des années 70 (et avant, et aussi après) avec une Troyanos très concentrée, notamment et un formidable entraînement (entertainment) à l'orchestre ; Schippers, j'en ai parlé plus haut (Resnik sent réellement le cigare avec une voix aux arômes entêtants de vieux cuir, Del Monaco suinte la virilité et déploie un chant bien "bombé", Krause rutile, Sutherland fait très peu jeune fille mais il faut survivre face aux rouleaux compresseurs qui l'entourent, etc.).


Dernière édition par bAlexb le Lun 14 Mar 2016 - 15:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ChoCoNRV
Néophyte


Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 31/10/2015

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Lun 14 Mar 2016 - 15:02

Ah oui mes excuses pour Schippers... Bon bah j'vais la prendre aussi alors ><
Merci encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5473
Localisation : Laval, Québec
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Jeu 24 Mar 2016 - 20:00



Pour une bouchée de pain cette version de 1951 - entièrement remastérisée - s'impose facilement comme version de style 'international', admirablement jouée et chantée. Les accents sont très tolérables (et beaucoup mieux que ça dans le cas de Risë Stevens) - certainement mieux que ceux des versions Schippers ou Frühbeck. Et ça a beaucoup plus de vie (celle de la ruelle, de la fabrique, du marché) que les versions Abbado ou Beecham.

Les choeurs sont ceux de Robert Shaw, le chef de choeur attitré de Toscanini. Le RCA Victor Orchestra est l'orchestre de studio de RCA composé de musiciens du Metropolitan, du NY Philharmonic et du NBC Symphony de Toscanini. Risë Stevens est une grande Carmen. La voix, l'expression gouailleuse, la défiance aussi, tout y est, pas nécessairement parfait, mais bien au-dessus de la moyenne dans toutes ces dimensions du rôle.

Jan Peerce (qui a commencé sa carrière comme cantor de synagogue à Brooklyn) a une voix parfaite pour la tessiture plutôt meurtrière du rôle. Et son français est somme toute très bon. On y croit. James McCracken (version Bernstein) est la voix qui s'en rapproche le plus, mais dans un bien mauvais français.

Seule Licia Albanese (Micaëla) est franchement moche. Ni crédible dramatiquement ni belle vocalement (Freni), sa contribution est à inscrire dans la colonne de débits. De toute façon c'est depuis toujours le rôle le moins bien distribué. Même Freni que j'aime beaucoup ne réussit à chanter en français correctement.

La direction de Reiner rappelle celle de Schippers et de Cluytens, mais aussi celle de Toscanini (qui a souvent joué les suites de Carmen). Peu de caresse et de sentiment, mais du rythme, du souffle, de la couleur, de la tension.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 18956
Age : 34
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Jeu 24 Mar 2016 - 20:33

André a écrit:
Les accents sont très tolérables (et beaucoup mieux que ça dans le cas de Risë Stevens) - certainement mieux que ceux des versions Schippers ou Frühbeck. Et ça a beaucoup plus de vie (celle de la ruelle, de la fabrique, du marché) que les versions Abbado ou Beecham.

Alors j'ai juste écouté des petits morceaux... et en comparant avec Frühbeck de Burgos, je ne trouve pas qu'il y ait une telle différence de diction... les deux sont plutôt très bons avec des artistes internationaux!

Pour Beecham, c'est sûr que c'est un peu guindé chez les femmes... mais c'est tout de même très vivant je trouve... et d'un style assez immaculé! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
Figaro
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 817
Date d'inscription : 08/06/2010

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Sam 9 Avr 2016 - 18:55

Un petit conseil : si par hasard vous trouvez cette version :

N'hésitez pas !
Je ne l'ai pas écoutée depuis très longtemps (car je ne l'ai qu'en vinyle), mais dans mes souvenirs, ça vaut le coup.
La distribution m'a laissé un excellent souvenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fomalhaut
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 656
Age : 73
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Sam 9 Avr 2016 - 22:43

Figaro a écrit:
Un petit conseil : si par hasard vous trouvez cette version :

N'hésitez pas !
Je ne l'ai pas écoutée depuis très longtemps (car je ne l'ai qu'en vinyle), mais dans mes souvenirs, ça vaut le coup.
La distribution m'a laissé un excellent souvenir.

Tout à fait d'accord.
La direction musicale de Pierre-Michel Le Conte est remarquable de sobriété et d'efficacité.

Nous avons écrit aujourd'hui quelques mots à propos de cet enregistrement dans le fil dédié au Faust de Gounod.
L'intérêt majeur de cette version réside toutefois dans la présence de Léopold Simoneau, un des ténors et des interprètes les plus marquants de l'après guerre.

fomalhaut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 5473
Localisation : Laval, Québec
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Dim 10 Avr 2016 - 0:20

C'est cher, mais je l'ai acheté. Pour je ne sais quelle raison il y avait un 'problème avec mon adresse de livraison' avec Amazon.it, .es, .uk, .ca etc. Finalement je l'ai acheté neuf sur Amazon.fr.

Rubio est peu enregistrée, mais tout le monde connaît sa Marguerite (de Berlioz) sous Markevitch (DGG). Avec un autre ténor québécois, Richard Verreau.

Finalement c'est une excellente affiche. Il n'y a que le chef que je ne connais pas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
@lm@viv@
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 546
Localisation : Complètement à l'Ouest
Date d'inscription : 26/07/2010

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Sam 21 Mai 2016 - 16:17



Je n'aime pas du tout.  Shit

Et ce n'est certainement pas cette version de l'oeuvre ( oeuvre que finalement je supporte le moins de tout le répertoire opératique) qui va me faire changer d'avis.  
C'est, pour mon goût, du chant parfois approximatif,  pas toujours propre (duo Jobin / Angelici par ex) et Solange Michel, bof trois fois..., et plein d'autres défauts et scories diverses. Je m'attendais vraiment à autre chose...d'où la déception!

Allez hop, pile "à revendre" Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bertram
Mélomaniaque
avatar

Nombre de messages : 1603
Age : 37
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/04/2009

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Dim 22 Mai 2016 - 7:59

Moi c'est l'inverse, je ne supporte qu'à la française, le plus vieillot possible !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bAlexb
Mélomane chevronné
avatar

Nombre de messages : 8281
Age : 36
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   Dim 22 Mai 2016 - 18:27

Bertram a écrit:
Moi c'est l'inverse, je ne supporte qu'à la française, le plus vieillot possible !

Et de ce point de vue (pas que de celui-ci d'ailleurs ; et c'est largement le cas pour la collection en général), Cluytens est vraiment exemplaire ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Carmen de Bizet   

Revenir en haut Aller en bas
 
Carmen de Bizet
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 16 sur 17Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 15, 16, 17  Suivant
 Sujets similaires
-
» Carmen de Bizet
» Bizet - Carmen
» Georges Bizet (1838–1875)
» Ecouter de l'opéra en Alsace
» Jeu musical sans musique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: