Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Gioacchino Rossini (1792-1868)

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Milka
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 08/01/2007

Gioacchino Rossini (1792-1868) Empty
MessageSujet: Gioacchino Rossini (1792-1868)   Gioacchino Rossini (1792-1868) EmptyLun 8 Jan 2007 - 14:15

Je vous propose d'ouvrir une discussion consacré a ce musicien et a ses oeuvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83552
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

Gioacchino Rossini (1792-1868) Empty
MessageSujet: Re: Gioacchino Rossini (1792-1868)   Gioacchino Rossini (1792-1868) EmptyLun 8 Jan 2007 - 14:20

Nous t'écoutons! Wink (tu peux corriger tes fautes de frappes ou d'orthographe avec le bouton Editer)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
felyrops
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1855
Date d'inscription : 20/12/2006

Gioacchino Rossini (1792-1868) Empty
MessageSujet: ire   Gioacchino Rossini (1792-1868) EmptyLun 8 Jan 2007 - 23:15

cheers La plus succulente biographie de Rossini est sans aucun doute celle de Stendhal (Henry Beyle) publiée en 1823 (ne couvre donc que la période italienne du Maître). C'est un classique plutot littéraire que musical. A lire!!! Pour le reste, si l'on veut se reveiller de bonne humeur, programmez donc du Rossini à 6 heures...cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
felyrops
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1855
Date d'inscription : 20/12/2006

Gioacchino Rossini (1792-1868) Empty
MessageSujet: Rossini   Gioacchino Rossini (1792-1868) EmptyLun 8 Jan 2007 - 23:25

J'ajoute: pour être de bonne humeur toute la journée, mettez la "Boutique fantasque", mais c'est une interprétation de Respighi, il a compris Rossini, ce bonhomme..., condensé en si peu de notes!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87195
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Gioacchino Rossini (1792-1868) Empty
MessageSujet: Re: Gioacchino Rossini (1792-1868)   Gioacchino Rossini (1792-1868) EmptyLun 8 Jan 2007 - 23:27

Je ne veux pas jouer le rabat-joie de service, mais.

La biographie de Stendhal n'a strictement aucun intérêt musical. Il se borne à énoncer des anecdotes (pas drôles) autour de la création des oeuvres, et à donner son avis très subjectif, du genre "c'est mieux que l'autre, çui-là".

Certes, c'est bien écrit, mais d'une plume alerte et un peu facile, rien à voir avec le grand Stendhal.

Très honnêtement, si on enlève le nom sur la couverture, beaucoup trouveraient ça fade.

C'est intéressant si on veut avoir une idée de l'esprit du temps en tant que musicologue, ou se faire une idée des affinités esthétiques de Stendhal en tant que lettreux. Au fond, ce livre parle plus de Stendhal que de quoi que ce soit d'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
felyrops
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1855
Date d'inscription : 20/12/2006

Gioacchino Rossini (1792-1868) Empty
MessageSujet: Rossini   Gioacchino Rossini (1792-1868) EmptyMar 9 Jan 2007 - 0:02

Tu as raison, David, c'est une oeuvre littéraire 'en hommage de', mais le premier hommage d'un grand écrivain à un grand compositeur. Pour autant que je sache Beyle n'a plus parlé du 'Comte Ory', du 'Viaggio a Reims" (deux chefs d'oeuvre), le 'Stabat Mater' (1832) et la 'petite messe solenelle' (1863) (Beyle était déjà décédé) qui sont des perles réservées aux pêcheurs... Il durera!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87195
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Gioacchino Rossini (1792-1868) Empty
MessageSujet: Re: Gioacchino Rossini (1792-1868)   Gioacchino Rossini (1792-1868) EmptyMar 9 Jan 2007 - 0:11

felyrops a écrit:
mais le premier hommage d'un grand écrivain à un grand compositeur.
Pas exactement ! 1821-1823. Or, Hoffmann a publié son Don Juan en 1813. Cool

Je pense qu'on peut trouver des exemples antérieurs, par exemple des hommages à Lully, à Campra ou à Rameau. Pas chez les plus connus, qui étaient tous vendus au coin de la Reine, mais chez des bons quand même.


Oui, j'aime pinailler, pourquoi ? bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
felyrops
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1855
Date d'inscription : 20/12/2006

Gioacchino Rossini (1792-1868) Empty
MessageSujet: Rossini   Gioacchino Rossini (1792-1868) EmptyMar 9 Jan 2007 - 1:21

Stendhal est nettement plus important que tous ceux que tu cites. (sans ôter quoi que ce soit à l'importance des compositeurs que tu cites) De toute façon, Rossini n'avait pas besoin de la plume de Beyle; la preuve: qui lit encore Stendhal, alors que Rossini reste immortel. N'en plaise aux philologues...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sonate
Mélomane du dimanche
Sonate

Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 26/02/2006

Gioacchino Rossini (1792-1868) Empty
MessageSujet: Re: Gioacchino Rossini (1792-1868)   Gioacchino Rossini (1792-1868) EmptyMar 9 Jan 2007 - 1:38

felyrops a écrit:
qui lit encore Stendhal, alors que Rossini reste immortel

heu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Gioacchino Rossini (1792-1868) Empty
MessageSujet: Re: Gioacchino Rossini (1792-1868)   Gioacchino Rossini (1792-1868) EmptyMar 9 Jan 2007 - 1:38

chers amis,

je pense quand même qu'on lit encore Stendhal, pas le rossini, mais les trois grands romans, même s'il y a mieux à lire dans la littérature française.
Oui le Hoffman sur Don Juan, un vrai régal, quoi que ça n'apporte peut-être pas grand-chose non plus à la compréhension de Mozart, mais c'est un joli conte, bien typique du romantisme allemand, comme le voyage de Mozart à Prague.

Il est vrai aussi que les écrivains français se sont peu préoccupé de commenter la musique, et et je ne voudrais pas avoir à recommander aux amateurs de Beethoven Les deux étendards de Rebatet.
Le regain des opéras de Rossini remet Henry Beyle à la mode, on y découvre beaucoup de choses qui eussent peut-être gagné à dormir dans les tiroirs. Je pense que pour un collectionneur comme felyrops, une bonne petite originale de Stendhal reste un trésor précieux.
Revenir en haut Aller en bas
Morloch
Lou ravi
Morloch

Nombre de messages : 9912
Date d'inscription : 14/10/2006

Gioacchino Rossini (1792-1868) Empty
MessageSujet: Re: Gioacchino Rossini (1792-1868)   Gioacchino Rossini (1792-1868) EmptyMar 9 Jan 2007 - 3:29

certains textes de Stendhal sont parmi les plus féroces de la langue française, j'espère bien qu'il est encore lu, non mais c'est vrai quoi rambo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nhofszandz.blogspot.com/
Milka
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 08/01/2007

Gioacchino Rossini (1792-1868) Empty
MessageSujet: Bon, je tente de commencer....   Gioacchino Rossini (1792-1868) EmptyMar 9 Jan 2007 - 11:33

bien que je ne connais pas grand chose de ce musicien
(pour les fautes, excusez mais j habite en Allemagne et il y a un certain temps que je n ai plus pratiqué la langue francaise)

D abord, tout le monde ici doit savoir que Rossini a eu une date de naissance particuliere puisqu il est né un 29 février.
Et qu il a eu une date de mort tout a fait particuliere puisqu il est mort un vendredi 13 !
Je ne suis plus sure des années mais je crois que c est 1792-1868.
La mere de Rossini, Anna Guidarini était, je crois, soprano et une contemporaine de Guiseppina Grassini qui, a un moment donné, entra dans les bonnes graces de Napoleon Bonaparte.
A vrai dire, je n ai pas beaucoup lu sur Rossini et je ne connais que quelques détails.
Je sais que quand il était petit, on l appelait le Tedeschino (le petit allemand) car on le comparait a Mozart.
Du reste, il a composé a douze ans ses fameuses sonates a quatre instruments a cordes :le premier mouvement est , je trouve, le plus beau.
Rossini a composé de nombreuses oeuvres, essentiellement dans sa jeunesse. La plupart furent des opere buffe et des opere buffe mais meme dans les arie de beaucoup de ses opere serie, on trouve toujours quelque chose de léger.
Voici quelques exemples d opere buffe:

L italienne a Alger (créé le 22 mai 1813 avec dans le role d Isabella Marietta Marcolini)

Le barbier de Séville (créé en 1816 avec Manuel Garcia pere dans le role
du comte Almaviva et Geltrude Righetti-Giorgi dans le role de Rosina)

La Cenerentola (Créé en 1817 avec dans le role d Angelina Geltrude
Righetti -giorgi)

Il cambiale di matrimonio

L equivoco stravagante

La pietra del paragone (Créé en 1812 avec Marietta Marcolini dans le role de Clarice)

Il signor Bruschino (avec une intro si originale !)

Le turc en Italie

La gazza ladra (créé , il me semble, en 1819) mais qui est plutot un
melodramma giocoso

Quelques exemples d opere serie:

La donna del Lago (avec Isabella Colbran , épouse de Rossini , dans le role d Elena .J ai oublié quelle mezzo-contraltro jouait le role de Malcom)

Elizabeth, reine d Angleterre

Almira

Demetrio et Polibio


Semiramide (son dernier opera composé pour l Italie) avec Isabella Colbran dans le role titre et , je crois, Rosmunda Pisaroni, dans celui
d Arsace.

Maometto II (créé vers 1822) avec le fameux air de Calbo
Non temer D un basso affetto

Il y en a beaucoup d autres mais ce sont de vieux souvenirs et j en ai oublié beaucoup.

Ca reviendra petit a petit....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sonate
Mélomane du dimanche
Sonate

Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 26/02/2006

Gioacchino Rossini (1792-1868) Empty
MessageSujet: Re: Gioacchino Rossini (1792-1868)   Gioacchino Rossini (1792-1868) EmptyMar 9 Jan 2007 - 22:51

sud273 a écrit:
je pense quand même qu'on lit encore Stendhal, pas le rossini, mais les trois grands romans, même s'il y a mieux à lire dans la littérature française.

Je ne voudrais pas être fâcheux, mais je conteste primo que l'oeuvre de Stendhal puisse ne pas être considérée comme l'un des sommets de la littérature française, et secondo que cette oeuvre soit circonscrite à ces trois romans. Ne serait-ce qu'en mémoire d'Armance ou de ce qu'aurait pu être Lamiel.

sud273 a écrit:
Il est vrai aussi que les écrivains français se sont peu préoccupé de commenter la musique, et et je ne voudrais pas avoir à recommander aux amateurs de Beethoven Les deux étendards de Rebatet.

Et bien moi, je recommande vivement la lecture des Deux étendards de Rebatet simplement parce que c'est un roman jouissif, plus particulièrement encore pour un mélomane.

Cela dit, je ne vous dérange plus... study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Gioacchino Rossini (1792-1868) Empty
MessageSujet: Re: Gioacchino Rossini (1792-1868)   Gioacchino Rossini (1792-1868) EmptyMar 9 Jan 2007 - 23:55

mes deux remarques valaient par anthithèse: personnellement je ne suis pas fou de Stendahl, je suis plutôt un adepte de Flaubert.

Quant à Rebatet, la remarque ne fait pas grand mal, je suis surpris même que sache de quoi il retourne. Si je doute à mon âge de relire un jour Les deux étendards, je ne me sépare jamais de son histoire de la musique qui est, en dépis de ses partis pris, mon livre de référence.
Revenir en haut Aller en bas
Pan
Mélomane chevronné
Pan

Nombre de messages : 3440
Date d'inscription : 24/12/2006

Gioacchino Rossini (1792-1868) Empty
MessageSujet: Re: Gioacchino Rossini (1792-1868)   Gioacchino Rossini (1792-1868) EmptyVen 16 Fév 2007 - 10:25

Rossini : l'homme qui a réussi la synthèse de l'époque baroque et de l'époque classique ! Ne trouvez-vous pas qu'il y a une influence de Haendel et de Mozart dans ses œuvres ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Barzh
Mélomane averti


Nombre de messages : 119
Date d'inscription : 12/02/2007

Gioacchino Rossini (1792-1868) Empty
MessageSujet: Re: Gioacchino Rossini (1792-1868)   Gioacchino Rossini (1792-1868) EmptyVen 16 Fév 2007 - 12:31

Haaaaa Rossini...

Quelqu'un qui a écrit pour la contrebasse ne peut être foncièrement mauvais...

héhé...

(oups) Laughing

Barzh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 48
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Gioacchino Rossini (1792-1868) Empty
MessageSujet: Re: Gioacchino Rossini (1792-1868)   Gioacchino Rossini (1792-1868) EmptyVen 16 Fév 2007 - 13:35

Rossini a écrit quarante opéras en 20 ans. Après 1823, il a écrit ses dernières oeuvres pour l'opéra de Paris et après 1829 il a essentiellement écrit pour instrument et sur commande. Il considérait ses dernières oeuvre vocales (Petite messe solennelle, stabat mater, duo des chats) comme des pêchés de vieillesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Lonely
Mélomane du dimanche
Lonely

Nombre de messages : 89
Date d'inscription : 07/02/2007

Gioacchino Rossini (1792-1868) Empty
MessageSujet: La Petite Messe Solennelle de Rossini   Gioacchino Rossini (1792-1868) EmptyLun 2 Avr 2007 - 14:21

Bonjour chers amis,

A peine remis de l'interprétation du Requiem pour Vauban jeudi dernier, j'ai découvert que notre chef d'orchestre a (entre autre ) choisi "la petite messe solenelle" comme oeuvre pour l'année prochaine.

Quelqu'un pourrait il m'en parler en détail car je ne connais pas très bien cette oeuvre ?
Notre choeur (environ 100 personnes) ne sera t il pas trop gros pour chanter une oeuvre si intimiste ?

Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jules Biron
Noctambule
Jules Biron

Nombre de messages : 12369
Age : 27
Date d'inscription : 23/02/2007

Gioacchino Rossini (1792-1868) Empty
MessageSujet: Re: Gioacchino Rossini (1792-1868)   Gioacchino Rossini (1792-1868) EmptyMer 13 Juin 2007 - 13:05

Découverte hier :
Festival d'Opéra en plein air, jardins du Sénat, Générale sur invit :
Le Barbier de Séville mis en scène par Julia Migenes, chanté par : Simon Kang en Almaviva, Violaine Kiefer en Rosine, Sergei Stilmachenko en Figaro, et l'ensemble lyrique de haute normandie dirigé par Philippe Hui.
J'ai pas adoré le Comte d'Almaviva, mais c'était passable.
La mise en scène était assez bouffonne, mais moi ça m'a plu Mr.Red

Y a pas à dire, l'opéra c'est quand même mieux sur scène et en live Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guyercoeur
Mélomane averti
Guyercoeur

Nombre de messages : 215
Localisation : Villeurbanne
Date d'inscription : 26/07/2005

Gioacchino Rossini (1792-1868) Empty
MessageSujet: Re: Gioacchino Rossini (1792-1868)   Gioacchino Rossini (1792-1868) EmptyMer 13 Juin 2007 - 20:54

Ne pas oublier que le Maestro est passé de la baguette à la fourchette et lorsqu'il s'est mis au "piano" il a composé , parait-il, son fameux tournedos.
Cette cuisine est passée un peu de mode mais de temps en temps c 'est divin.De toutes les façons, Rossini, j 'aime bien m'en payer une tranche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jules Biron
Noctambule
Jules Biron

Nombre de messages : 12369
Age : 27
Date d'inscription : 23/02/2007

Gioacchino Rossini (1792-1868) Empty
MessageSujet: Re: Gioacchino Rossini (1792-1868)   Gioacchino Rossini (1792-1868) EmptyMer 13 Juin 2007 - 21:33

Joli Laughing

Le tournedos Rossini est une invention d'un cuisto dédiée à Rossini Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Gioacchino Rossini (1792-1868) Empty
MessageSujet: Re: Gioacchino Rossini (1792-1868)   Gioacchino Rossini (1792-1868) EmptyMer 13 Juin 2007 - 22:15

le tournedos Rossini je crois que c'est une plaisanterie de Rossini lui-même pour représenter sa paresse, juste une pièce de boeuf grillée pas trop cuite, l'inverse même de la cuisine. (Une de ses pièces de vieillesse s'appelle "Les petits pois" mais à l'époque du tournedos il n'était pas prévu de garniture)
Revenir en haut Aller en bas
Guyercoeur
Mélomane averti
Guyercoeur

Nombre de messages : 215
Localisation : Villeurbanne
Date d'inscription : 26/07/2005

Gioacchino Rossini (1792-1868) Empty
MessageSujet: Re: Gioacchino Rossini (1792-1868)   Gioacchino Rossini (1792-1868) EmptyJeu 14 Juin 2007 - 21:46

sud273 a écrit:
le tournedos Rossini je crois que c'est une plaisanterie de Rossini lui-même pour représenter sa paresse, juste une pièce de boeuf grillée pas trop cuite, l'inverse même de la cuisine. (Une de ses pièces de vieillesse s'appelle "Les petits pois" mais à l'époque du tournedos il n'était pas prévu de garniture)

Paresse c 'est vite dit :
Faire revenir au beurre foie gras frais et lames de truffe et croûton;
Poêler le tournedos et faire sauce au madère en déglaçant.
Dresser sur croûton le tournedos puis le foie gras et les truffes et napper avec la sauce.
Un bon vieux Cahors la -dessus et vous vous endormez même sur ses ouvertures ! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MickeyZeVrai
Pas legatissimo
MickeyZeVrai

Nombre de messages : 2984
Age : 30
Localisation : Banlieue parisienne
Date d'inscription : 27/10/2007

Gioacchino Rossini (1792-1868) Empty
MessageSujet: Re: Gioacchino Rossini (1792-1868)   Gioacchino Rossini (1792-1868) EmptySam 17 Nov 2007 - 19:01

Abbado67 a écrit:
Quelqu'un connait-il l'opera Matilde di Shabran ?

Gioacchino Rossini (1792-1868) 4Ds1qwJ_Ga_rossini250

J'ai cette version de Matilde di Shabran, d'ailleurs je ne sais pas s'il y en a d'autres.

Cette opéra semi-seria m'a fait la même impression que Il viaggio a Reims et Il Barbiere di Siviglia, je l'ai trouvé enthousiasmant de bout en bout. Et puis je découvrais Juan Diego Lopez. Une très bonne version.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://homondieu.blogspot.com/
hansi
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 76
Date d'inscription : 16/10/2007

Gioacchino Rossini (1792-1868) Empty
MessageSujet: Re: Gioacchino Rossini (1792-1868)   Gioacchino Rossini (1792-1868) EmptySam 17 Nov 2007 - 21:40

C'est de Rossini le DUO DES MIAOU MIAAAAAAAOU ? Deux femmes deux cantatrices Deux ....chattes si vous préférez qui à la fin sortent leurs griffes ! C'est une satyre cet air ! Non ? Pourquoi a-t-il créé cet air ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MickeyZeVrai
Pas legatissimo
MickeyZeVrai

Nombre de messages : 2984
Age : 30
Localisation : Banlieue parisienne
Date d'inscription : 27/10/2007

Gioacchino Rossini (1792-1868) Empty
MessageSujet: Re: Gioacchino Rossini (1792-1868)   Gioacchino Rossini (1792-1868) EmptySam 17 Nov 2007 - 22:12

Heu non, ce serait plutôt de Ravel, L'enfant et les sortilèges.

Où as-tu entendu cet air ?


Dernière édition par le Sam 17 Nov 2007 - 22:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://homondieu.blogspot.com/
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 83552
Age : 37
Date d'inscription : 08/06/2005

Gioacchino Rossini (1792-1868) Empty
MessageSujet: Re: Gioacchino Rossini (1792-1868)   Gioacchino Rossini (1792-1868) EmptySam 17 Nov 2007 - 22:13

Oui mais le duo des chats le plus fameux (quoi que moi aussi je ne connais que celui de Ravel) est de Rossini.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MickeyZeVrai
Pas legatissimo
MickeyZeVrai

Nombre de messages : 2984
Age : 30
Localisation : Banlieue parisienne
Date d'inscription : 27/10/2007

Gioacchino Rossini (1792-1868) Empty
MessageSujet: Re: Gioacchino Rossini (1792-1868)   Gioacchino Rossini (1792-1868) EmptySam 17 Nov 2007 - 22:14

Ah oui ??? Shocked

On en apprend tous les jours ici !

Et où je pourrais l'entendre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://homondieu.blogspot.com/
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 48
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Gioacchino Rossini (1792-1868) Empty
MessageSujet: Re: Gioacchino Rossini (1792-1868)   Gioacchino Rossini (1792-1868) EmptySam 17 Nov 2007 - 22:44

MickeyZeVrai a écrit:
Ah oui ??? Shocked

On en apprend tous les jours ici !

Et où je pourrais l'entendre ?

Gioacchino Rossini (1792-1868) 51AFGKBXR0L._AA240_

Gioacchino Rossini (1792-1868) 41T9H7KSEYL._AA240_
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
MickeyZeVrai
Pas legatissimo
MickeyZeVrai

Nombre de messages : 2984
Age : 30
Localisation : Banlieue parisienne
Date d'inscription : 27/10/2007

Gioacchino Rossini (1792-1868) Empty
MessageSujet: Re: Gioacchino Rossini (1792-1868)   Gioacchino Rossini (1792-1868) EmptySam 17 Nov 2007 - 22:52

ça y est ! je l'ai écouté sur youtube. Merci Calbo mais je ne peux pas acheter avant longtemps... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://homondieu.blogspot.com/
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 48
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Gioacchino Rossini (1792-1868) Empty
MessageSujet: Re: Gioacchino Rossini (1792-1868)   Gioacchino Rossini (1792-1868) EmptySam 17 Nov 2007 - 22:53

MickeyZeVrai a écrit:
ça y est ! je l'ai écouté sur youtube. Merci Calbo mais je ne peux pas acheter avant longtemps... Rolling Eyes

Pas de problèmes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87195
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Gioacchino Rossini (1792-1868) Empty
MessageSujet: Re: Gioacchino Rossini (1792-1868)   Gioacchino Rossini (1792-1868) EmptyDim 18 Nov 2007 - 18:00

Bon retour à la maison, Calbo ! Very Happy


(Pour information, ce duo est abusivement attribué à Rossini...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 48
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Gioacchino Rossini (1792-1868) Empty
MessageSujet: Re: Gioacchino Rossini (1792-1868)   Gioacchino Rossini (1792-1868) EmptyDim 18 Nov 2007 - 18:07

DavidLeMarrec a écrit:
Bon retour à la maison, Calbo ! Very Happy


(Pour information, ce duo est abusivement attribué à Rossini...)

Merci David. Alors de qui est il ce duo s'il n'est pas de Rossini?
Est ce que tu connais (je suis presque sûre que c'est le cas, d'ailleurs) ceci?

Gioacchino Rossini (1792-1868) 51SBYsQygbL._AA240_
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87195
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Gioacchino Rossini (1792-1868) Empty
MessageSujet: Re: Gioacchino Rossini (1792-1868)   Gioacchino Rossini (1792-1868) EmptyDim 18 Nov 2007 - 18:11

calbo a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Bon retour à la maison, Calbo ! Very Happy


(Pour information, ce duo est abusivement attribué à Rossini...)

Merci David. Alors de qui est il ce duo s'il n'est pas de Rossini?
De Berthold. Qui reprend un thème d'Otello sur ce mode bouffe déjà inauguré au Danemark.


Edit : Non, je ne connais pas ce que tu me montres, mais je ne vois pas bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 48
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Gioacchino Rossini (1792-1868) Empty
MessageSujet: Re: Gioacchino Rossini (1792-1868)   Gioacchino Rossini (1792-1868) EmptyDim 18 Nov 2007 - 18:14

C'est la production du Rossini Opéra Festival 2006 de Torvaldo et Dorliska avec Meli et Takova dans les rôles titres
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87195
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Gioacchino Rossini (1792-1868) Empty
MessageSujet: Re: Gioacchino Rossini (1792-1868)   Gioacchino Rossini (1792-1868) EmptyDim 18 Nov 2007 - 18:24

calbo a écrit:
C'est la production du Rossini Opéra Festival 2006 de Torvaldo et Dorliska avec Meli et Takova dans les rôles titres
Eh non, disque inconnu au bataillon. Ca vient de sortir, je présume ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 48
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Gioacchino Rossini (1792-1868) Empty
MessageSujet: Re: Gioacchino Rossini (1792-1868)   Gioacchino Rossini (1792-1868) EmptyDim 18 Nov 2007 - 18:31

DavidLeMarrec a écrit:
calbo a écrit:
C'est la production du Rossini Opéra Festival 2006 de Torvaldo et Dorliska avec Meli et Takova dans les rôles titres
Eh non, disque inconnu au bataillon. Ca vient de sortir, je présume ?

C'est sorti en CD et en DVD dans le courant de l'été.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artistes-classiques2.blogsactifs.com/Premier-blog-b1.htm
Papageno
Mélomane chevronné
Papageno

Nombre de messages : 2164
Age : 31
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 13/07/2007

Gioacchino Rossini (1792-1868) Empty
MessageSujet: Re: Gioacchino Rossini (1792-1868)   Gioacchino Rossini (1792-1868) EmptyJeu 27 Mar 2008 - 21:37

Demain soir , je vais aller voir le Turc en Italie Smile

En fait, je ne connais pas l'histoire , j'ai pas le livret sur moi, sur le net, j'ai rien trouvé d'intéréssant sauf des Cd à acheter...
En plus , il y avait une conférence aujourd'hui meme en ville et j'ai oublié, je suis degouté ...

si quelqu'un peut m'expliquer un peu de quoi ca parle svp Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 28
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Gioacchino Rossini (1792-1868) Empty
MessageSujet: Re: Gioacchino Rossini (1792-1868)   Gioacchino Rossini (1792-1868) EmptyJeu 27 Mar 2008 - 21:40

http://www.forumopera.com/dossiers/5tur.htm

Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 28
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Gioacchino Rossini (1792-1868) Empty
MessageSujet: Re: Gioacchino Rossini (1792-1868)   Gioacchino Rossini (1792-1868) EmptyJeu 27 Mar 2008 - 21:50

Autre lien : http://en.wikipedia.org/wiki/Il_turco_in_Italia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toxic
Mélomaniaque
Toxic

Nombre de messages : 821
Date d'inscription : 18/03/2008

Gioacchino Rossini (1792-1868) Empty
MessageSujet: Re: Gioacchino Rossini (1792-1868)   Gioacchino Rossini (1792-1868) EmptyJeu 27 Mar 2008 - 23:09

Citation :
Demain soir , je vais aller voir le Turc en Italie

Dépêche-toi de partir, c'est loin l'Italie hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toxic
Mélomaniaque
Toxic

Nombre de messages : 821
Date d'inscription : 18/03/2008

Gioacchino Rossini (1792-1868) Empty
MessageSujet: Re: Gioacchino Rossini (1792-1868)   Gioacchino Rossini (1792-1868) EmptyMer 30 Avr 2008 - 17:31

Je tire à nouveau le fil "Rossini" pour dire un petit mot d'un des meilleurs opéras (à mon avis) de cet auteur, Le Comte Ory, assez peu joué.
Rossini s'est, comme d'hab, largement auto-plagié en reprenant plusieurs airs du Voyage à Reims. Le livret, assez cucul, est en français ; c'est une espèce d'anti Don Juan qui foire toutes ses entreprises de séduction.
C'est une succession d'airs et d'ensembles tous plus ravissants les uns que les autres, à écouter pour se reposer la tête. Il y a même une chanson à boire (comme dans pas mal d'opéras d'ailleurs).
La scène finale, avec deux hommes et une femme dans un même lit (ou deux femmes et un homme, car l'un des rôles masculins est un rôle travesti - désolé, c'est un peu compliqué) aurait pu sombrer dans le graveleux s'il n'y avait la légèreté de la musique.
A recommander à tous ceux qui apprécient le Barbier ou l'Italienne.
J'en connais trois enregistrements:
V. Gui et l'orchestre du festival de Glyndebourne, chanté par J. Oncina et M. Sinclair, chez EMI. C'est ancien mais chanté dans l'esprit rossinien, sans affectation. Pas mal de coupures, dommage.
Plus récent et également recommandable, J. E. Gardiner avec J. Aler et S. Jo, chez Philips, jolies voix des deux principaux protagonistes, c'est dans leurs cordes.
Enfin, Lopez-Cobos avec J. D. Florez, chez DGG, celui que je connais le moins car la diction épouvantable de Florez m'en a rapidement détourné.

Je l'ai vu à l'Opéra Comique, il y a quelques années, avec une mise en scène épatante de J. Savary.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Picrotal
Parano lunatique
Picrotal

Nombre de messages : 12615
Age : 42
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 03/04/2007

Gioacchino Rossini (1792-1868) Empty
MessageSujet: Re: Gioacchino Rossini (1792-1868)   Gioacchino Rossini (1792-1868) EmptyVen 2 Mai 2008 - 17:25

Ce petit message pour remercier Toxic de m'avoir dirigé sur Le Comte Ory, que je viens de me procurer aujourd'hui (chez Naxos, pas cher, Orchestre et choeurs tchèques, dirigés par Brad Cohen) et que je suis en train d'écouter avec beaucoup de plaisir ! Il y a une constante étrange chez Rossini : cette faculté à toujours froler le mauvais goût démonstratif et ne jamais tomber dedans. Parvenir à demeurer subtil et délicat tout en se montrant ludique dans ses approches orchestrales, je trouve ça admirable !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nevertrust.over-blog.com
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 28
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Gioacchino Rossini (1792-1868) Empty
MessageSujet: Re: Gioacchino Rossini (1792-1868)   Gioacchino Rossini (1792-1868) EmptyDim 29 Juin 2008 - 13:06

Je viens d'écouter le sonate a quattro. Très belle oeuvre, et vraiment rafraîchissante. Première oeuvre de jeunesse d'un Rossini, je dirais que l'on ressent une petit touche mozartienne. Les sonates se déroulent en 3 mouvements : vif-lent-vif, cela peut amener parfois de la monotonie (surtout dans la sonate n°4) mais c'est globalement très bon. On ressent à travers ces sonates, le futur Rossini si connu. Smile

PS : si vous voulez paraître snob lorsque vous faîtes une soirée, passer les sonate a quattro de Rossini, ce sera parfait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87195
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Gioacchino Rossini (1792-1868) Empty
MessageSujet: Re: Gioacchino Rossini (1792-1868)   Gioacchino Rossini (1792-1868) EmptyDim 29 Juin 2008 - 23:53

Elvira a écrit:
Je viens d'écouter le sonate a quattro. Très belle oeuvre, et vraiment rafraîchissante. Première oeuvre de jeunesse d'un Rossini, je dirais que l'on ressent une petit touche mozartienne. Les sonates se déroulent en 3 mouvements : vif-lent-vif, cela peut amener parfois de la monotonie (surtout dans la sonate n°4) mais c'est globalement très bon. On ressent à travers ces sonates, le futur Rossini si connu. Smile

PS : si vous voulez paraître snob lorsque vous faîtes une soirée, passer les sonate a quattro de Rossini, ce sera parfait.
Oui, c'est vrai que c'est chic et un peu inoffensif, mais j'aime beaucoup personnellement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 28
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Gioacchino Rossini (1792-1868) Empty
MessageSujet: Re: Gioacchino Rossini (1792-1868)   Gioacchino Rossini (1792-1868) EmptyVen 4 Juil 2008 - 18:13

Otello donc....

Pas très shakespearien tout cela : un mariage secret, un père dominateur refusant la mésalliance et destinant sa fille à un autre, la confidente de l'héroïne, un duel entre rivaux, la malédiction du père…Le mouchoir de Desdémone est remplacé par un billet…

Les deux premiers actes se situent dans la tradition. Bonne ouverture (comme toujours chez Rossini) (il parait qu'il y a du turco in italia dedans)
Ces deux premiers actes sont terriblement efficaces.
Le troisième acte est peut-être le meilleur, grâce à une musique plus inspirée notamment (beau chant du gondolier, il donne déjà la sombre ambiance), les thèmes autour de Desdémona sont très bien aussi.

Voilà, voilà... attention Mickey, tu vas devoir très bientôt parler de Rossini dans mon fil. pig
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87195
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Gioacchino Rossini (1792-1868) Empty
MessageSujet: Re: Gioacchino Rossini (1792-1868)   Gioacchino Rossini (1792-1868) EmptyVen 4 Juil 2008 - 18:37

Elvira a écrit:
Otello donc....

Pas très shakespearien tout cela : un mariage secret, un père dominateur refusant la mésalliance et destinant sa fille à un autre, la confidente de l'héroïne, un duel entre rivaux, la malédiction du père…Le mouchoir de Desdémone est remplacé par un billet…
Et si je me souviens bien, elle est poignardée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
Picrotal
Parano lunatique
Picrotal

Nombre de messages : 12615
Age : 42
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 03/04/2007

Gioacchino Rossini (1792-1868) Empty
MessageSujet: Re: Gioacchino Rossini (1792-1868)   Gioacchino Rossini (1792-1868) EmptyVen 4 Juil 2008 - 18:40

Elvira a écrit:
Pas très shakespearien tout cela : un mariage secret, un père dominateur refusant la mésalliance et destinant sa fille à un autre, la confidente de l'héroïne, un duel entre rivaux, la malédiction du père…Le mouchoir de Desdémone est remplacé par un billet…

Je vois pas en quoi ça n'est pas shakespearien, ce genre de thématiques... scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nevertrust.over-blog.com
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 28
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Gioacchino Rossini (1792-1868) Empty
MessageSujet: Re: Gioacchino Rossini (1792-1868)   Gioacchino Rossini (1792-1868) EmptyVen 4 Juil 2008 - 18:41

Picrotal a écrit:
Elvira a écrit:
Pas très shakespearien tout cela : un mariage secret, un père dominateur refusant la mésalliance et destinant sa fille à un autre, la confidente de l'héroïne, un duel entre rivaux, la malédiction du père…Le mouchoir de Desdémone est remplacé par un billet…

Je vois pas en quoi ça n'est pas shakespearien, ce genre de thématiques... scratch

C'est très italien surtout et je ne crois pas que ce soit le cas dans Otello.

Sinon David, chez Verdi Desdémone est aussi poignardée. Elle meurt différemment chez Shakespeare ? Je ne sais plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 28
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Gioacchino Rossini (1792-1868) Empty
MessageSujet: Re: Gioacchino Rossini (1792-1868)   Gioacchino Rossini (1792-1868) EmptyVen 4 Juil 2008 - 18:45

Bon allez, Il Viaggio...

Livret assez sympathique...Personnages attachants, différents, belle palette de personnalités.

Don Profondo est assez drôle dans son fameux monologue « Medaglie incomparabili », des effets hilarants obtenus par les caricatures des divers accents propres à chaque pays.
L’aria « Arpa gentile » nous offre un beau moment ; le sextuor avec son clin d’œil à Mozart et le grand ensemble concertant à quatorze voix sont impressionnants ; le duo entre Belfiore qui courtise toutes les femmes et Corinna qui attire tous les hommes est lui aussi terrible !

Après cela, Rossini remonte dans mon estime !

(Mickey.... ouuuuh ouuuuh ? pig )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Gioacchino Rossini (1792-1868) Empty
MessageSujet: Re: Gioacchino Rossini (1792-1868)   Gioacchino Rossini (1792-1868) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Gioacchino Rossini (1792-1868)
Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Gioacchino Rossini, Cendrillon
» La gazza ladra (Rossini, 1817)
» Guillaume Tell (Rossini, 1829)
» tournedos rossini...hummmmmmmmm c'est vachement bon
» Le voyage à Reims de Rossini

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: