Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Georg Solti

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Georg Solti - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Georg Solti   Georg Solti - Page 5 EmptyMar 8 Jan 2019 - 8:43

DavidLeMarrec a écrit:
topemeraude a écrit:
En tout cas ni La Flute Enchantée , ni L'enlevement ne sont bruyant , enfin je trouve ....

Non, en effet. Le bruit, c'est plutôt pour le Ring, Don Carlo, éventuellement Tannhäuser ou les sections de cuivres dans Mahler ou Bruckner.

Verdi, en général (la dynamique est rude dans son premier Ballo) ? À ceci près qu'il y a toute une "logique bruitiste" qui ne peut pas lui être directement imputée, je pense ; dans le Ring, dans son premier Otello, il y a une espèce de théâtre "radiophonique" (et redondant aussi ; parce que le théâtre de Solti passe très bien la barrière du disque) qui a été imposée, ce me semble, par le team de la prise de son (Seigneur ! cet écho autour du Tarnhelm pale ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20035
Age : 36
Date d'inscription : 03/07/2009

Georg Solti - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Georg Solti   Georg Solti - Page 5 EmptyMar 8 Jan 2019 - 9:29

bAlexb a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
topemeraude a écrit:
En tout cas ni La Flute Enchantée , ni L'enlevement ne sont bruyant , enfin je trouve ....

Non, en effet. Le bruit, c'est plutôt pour le Ring, Don Carlo, éventuellement Tannhäuser ou les sections de cuivres dans Mahler ou Bruckner.

Verdi, en général (la dynamique est rude dans son premier Ballo) ? À ceci près qu'il y a toute une "logique bruitiste" qui ne peut pas lui être directement imputée, je pense ; dans le Ring, dans son premier Otello, il y a une espèce de théâtre "radiophonique" (et redondant aussi ; parce que le théâtre de Solti passe très bien la barrière du disque) qui a été imposée, ce me semble, par le team de la prise de son (Seigneur ! cet écho autour du Tarnhelm pale ).

Je dois avoir été déformé tout petit en écoutant justement son Tannhäuser parce que j'aime bien justement ce côté un peu bruyant mais jamais agressif dans le mauvais sens du terme...

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Georg Solti - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Georg Solti   Georg Solti - Page 5 EmptyMar 8 Jan 2019 - 9:34

Polyeucte a écrit:
Je dois avoir été déformé tout petit en écoutant justement son Tannhäuser parce que j'aime bien justement ce côté un peu bruyant mais jamais agressif dans le mauvais sens du terme...

Ah non ! mais j'adore aussi (et même, finalement le Ring, jusque dans son outrance, dans sa rutilance vibratile qui est un théâtre en soi). Non ! j'essayais d'élargir la réflexion à une pratique assez commune (dans tous les sens du terme) des années 60-70, cf. Tosca Prêtre/EMI. Et personnellement, je ne connais pas beaucoup de prises de son qui servent avec autant d'évidence et paradoxalement (ou pas, je ne sais pas ; l'art de cacher l'art en quelque sorte) de naturel, orchestre et plateau que celle du Parsifal de Solti, justement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20035
Age : 36
Date d'inscription : 03/07/2009

Georg Solti - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Georg Solti   Georg Solti - Page 5 EmptyMar 8 Jan 2019 - 9:55

bAlexb a écrit:
Ah non ! mais j'adore aussi (et même, finalement le Ring, jusque dans son outrance, dans sa rutilance vibratile qui est un théâtre en soi). Non ! j'essayais d'élargir la réflexion à une pratique assez commune (dans tous les sens du terme) des années 60-70, cf. Tosca Prêtre/EMI. Et personnellement, je ne connais pas beaucoup de prises de son qui servent avec autant d'évidence et paradoxalement (ou pas, je ne sais pas ; l'art de cacher l'art en quelque sorte) de naturel, orchestre et plateau que celle du Parsifal de Solti, justement.

Tout à fait d'accord pour le Parsifal, je suis toujours fasciné par la beauté de l'orchestre qui est ample et vraiment détaillé. Je me roule dedans! hehe

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erikcarnets.fr/
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Georg Solti - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Georg Solti   Georg Solti - Page 5 EmptyMar 8 Jan 2019 - 10:01

Polyeucte a écrit:
bAlexb a écrit:
Ah non ! mais j'adore aussi (et même, finalement le Ring, jusque dans son outrance, dans sa rutilance vibratile qui est un théâtre en soi). Non ! j'essayais d'élargir la réflexion à une pratique assez commune (dans tous les sens du terme) des années 60-70, cf. Tosca Prêtre/EMI. Et personnellement, je ne connais pas beaucoup de prises de son qui servent avec autant d'évidence et paradoxalement (ou pas, je ne sais pas ; l'art de cacher l'art en quelque sorte) de naturel, orchestre et plateau que celle du Parsifal de Solti, justement.

Tout à fait d'accord pour le Parsifal, je suis toujours fasciné par la beauté de l'orchestre qui est ample et vraiment détaillé. Je me roule dedans! hehe

Oui ! une authentique respiration ; rien qui ne pèse, rien de serré, de compact mais au contraire, de l'air qui circule entre les voix et les pupitres. Un vrai accomplissement technique qui ne sonne pourtant pas fabriqué. Sacré team DECCA !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 87195
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Georg Solti - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Georg Solti   Georg Solti - Page 5 EmptyMar 8 Jan 2019 - 13:05

bAlexb a écrit:
Verdi, en général (la dynamique est rude dans son premier Ballo) ?

Non, pas Verdi en général : on ne fait pas mieux que son Rigoletto (Merrill, Kraus), sa Forza de Covent Garden (Cavalli, Bergonzi) ni que son premier Ballo, justement (Nilsson, Bergonzi), du diamant, tranchant, étincelant.

Otello aussi est fabuleux.

Non, ce sont vraiment les prises de son (le Ring que j'aime bien une fois passé l'épouvantable Rheingold, Tannhäuser assez hors-style mais très réussi dans ses verticalités cathédralesques), et parfois une conception plus figée, comme dans Don Carlo ou Arabella, qui font la différence. Pas lié à Verdi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://operacritiques.free.fr/css/
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 38
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Georg Solti - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Georg Solti   Georg Solti - Page 5 EmptyMar 8 Jan 2019 - 13:43

DavidLeMarrec a écrit:
bAlexb a écrit:
Verdi, en général (la dynamique est rude dans son premier Ballo) ?

Non, pas Verdi en général : on ne fait pas mieux que son Rigoletto (Merrill, Kraus), sa Forza de Covent Garden (Cavalli, Bergonzi) ni que son premier Ballo, justement (Nilsson, Bergonzi), du diamant, tranchant, étincelant.

Otello aussi est fabuleux.

Entendons nous bien ! je parlais de prise de son, de l'étalonnage en fait et pas de l'inspiration qui me paraît extrêmement juste, adaptée. (Je ne sais pas si on peut retrouver ici ou dans les sujets dédiés ce que j'ai écrit sur ces captations mais Solti reste, pour moi, l'un des meilleurs chefs de théâtre du second XXe siècle ; et d'autant plus pertinent qu'il a su imposer un vrai théâtre en studio, notamment avec son Ballo, c'est vrai qui est l'un des plus noirs, des plus fatalistes qu'on ait osé, http://classik.forumactif.com/t3108p150-verdi-un-bal-masqu?highlight=verdi . Quant à son Otello, le premier je veux dire, il est à la fois prodigieusement distribué et dirigé jusqu'à la crevée !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Georg Solti - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Georg Solti   Georg Solti - Page 5 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Georg Solti
Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 Sujets similaires
-
» Sir Georg Solti
» Georg Solti
» Écoute comparée : R. Strauss, Tod und Verklärung (terminé)
» [Info] Le FC Philippines organise une fête pour l\'anniversaire de Georg
» Georg von Pasterwitz (1730-1803)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Interprètes (discographie)-
Sauter vers: